Le président Bouteflika n’a plus le choix : soit la démission soit la destitution

choix
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Hani Abdi – La pression augmente sur le président Abdelaziz Bouteflika pour qu’il démissionne. Après l’appel du vice-ministre de la Défense nationale et chef de l’état-major de l’ANP, des partis qui l’ont soutenu durant tout son règne et pour un cinquième mandat – comme le RND – réclament aujourd’hui sa démission.

Le chef de l’Etat est acculé et surtout isolé, avec son pré-carré présidentiel. Si le chef de l’état-major de l’ANP demande l’application de l’article 102, c’est qu’il ne lui reste plus de soutiens «précieux» sur lesquels il pourrait s’appuyer pour qu’il reste en fonction. Plusieurs partis ont déjà bien accueilli cette proposition.

Le président Bouteflika se trouve aujourd’hui face au choix de la démission ou de la destitution. L’option qui semble privilégiée par l’armée et les partis politiques semble la démission pour enclencher l’application de l’article 102 dans son alinéa 4, qui traite ce cas de figure et prévoit donc l’organisation d’une élection présidentielle dans un délai de 90 jours. L’intérim du président de la République sera assuré par le président du Conseil de la nation.

Dans le cas où le chef de l’Etat ne démissionne pas, l’état-major de l’ANP pourrait donc faire appliquer les trois premiers alinéas de l’article 102 qui prévoient la déclaration de l’état d’empêchement de 45 jours qui serait suivi d’une déclaration de vacance du pouvoir et de l’organisation des élections présidentielles dans un délai de 90 jours.

Le moins humiliant pour le président Bouteflika, qui a dirigé le pays pendant 20 ans d’une main de fer, avec une très forte concentration de pouvoir entre ses mains, serait donc de démissionner. Face à la rue, à l’armée et à l’opposition, le chef de l’Etat finirait pas se rendre à l’évidence que son règne ne pourrait plus continuer jusqu’au 28 avril prochain et encore moins au-delà de cette date.

H. A.

Comment (37)

    Zaatar
    28 mars 2019 - 17 h 16 min

    Grosso modo voici les alternatives laissées au président. Soit on le décapite en un, soit on lui tord le cou jusqu’à l’extraire en deux, soit on lui enlève son cerveau en trois et enfin soit on le sépare de son corps en quatre. Faites en un sondage…

    Anonyme
    28 mars 2019 - 16 h 54 min

    Tout ce qui ont été dit par nos frères, et nos soeurs algériens sont très instructif, positifs, et riches
    Pour des changements, et des réformes démocratiques, et pacifiques, dans le civisme, le pacifisme
    La Prudence, le haut sens de responsabilité, la Solidarité, l’Unité, et la Vigilance
    De tout les algériens, (de tout un peuple), une véritable Démocratie Populaire, sans exclusions

    Mais, attention, certains milieux conservateurs-rentiers, très puissants, opportunistes,
    Partisans du statut Quo
    N’entendent pas de cette oreille, et sont d’avis différents, ils nous guettent, et nous surveillent de près, Allant jusqu’aux menaces, et de préparations de plans d’attentats déjoués,
    (Psychose de peur sur la Ville ?!,…), pour nous faire peur, nous faire dégonfler, nous intimider,
    Et nous faire revenir aux années tragiques, et apocalyptiques des années 90,
    De destructions, et de morts, en Algérie ?!,…
    Et faisant meme allusion, et référence au « coup d’état militaire égyptien sanglant » de Juillet 2013,
    En Egypte « du « Maréchal ?!,… » Abdelfettah Essisi, le pire en Afrique, avec ses milliers de morts,
    Et de disparus, et l’instauration de l’état de siège, où une véritable chape de plomb sécuritaire,
    Et de renseignements s’est abattue sur le peuple égyptien, – tout est suspect –
    Meme le pauvre, et malheureux jeune chercheur italien Giulio Regeni (Trieste 1988 – le Caire 2016)
    De Cambridge University, l’a appris à ses dépens, travaillant comme chercheur en Egypte,
    Sur les mouvements ouvriers égyptiens (grèves des syndicats,… sujet sensible)
    Assassiné par la police secrète égyptienne, le 25 Janvier 2016, après avoir été torturé, et mutilé
    (trouvé à demi nu), et jeté dans une fosse aux abords d’une Autoroute du Caire,
    Un acte inqualifiable qui a indigné toute l’Italie (Protestations, et rappel de l’Ambassadeur d’Italie, au Caire)
    Et un deuil a été observé par le personnel de Cambridge University, suivi d’une protestation vigoureuse

    Nasser
    27 mars 2019 - 23 h 54 min

    Les partis, les groupes de pression et des personnalités ne cessaient depuis le début de crier à l’application du 102 non? Ils se sont ravisés juste après que Gaid dit être d’accord! Car ils n’avaient jamais cru que cela peut arriver sachant bien ce que prévoit la Constitution! Ils sont piégés par leur bluff qu’ils répétaient au peuple! Laissons tous ça: ….Et si le Président décide demain de démissionner? Il a bien le droit, non? Il faut faire quoi ensuite? On l’empêchera sous le motif « qu’il ne sait pas ce qu’il fait et dit »? Et ce uniquement par peur du « 102 » ………On sait qu’ils veulent le faire arriver à la fin de son mandat pour faire valoir qu’il n’y a pas de solution Constitutionnelle et donc « inventer » des solutions extra-Constitution qui arrangent leur position, leur égoïsme et leur incompétence et non celles du Peuple ! Tout l’imbroglio a été créé par les partis politiques, les personnalités et les groupes de pression qui ne voulaient pas le laisser, faire lui-même, les changements profonds du système promises devant le monde entier sans se porter candidat ! Il fallait patienter en restant vigilant 5/6 mois seulement! Maintenant c’est trop tard! Il ne lui reste plus qu’à démissionner en conformité avec l’article 102 de la Constitution. Qui peut l’en empêcher? Est-ce sûr que le futur Président le fera? Je doute car tous nos partis sont du même moule que le FLN/RND et issus du même système!
    On vient de faire perdre au Peuple l’occasion historique inespérée à cause de leur égoïsme et leur incompétence ! L’Histoire jugera !
    C’est triste!

      MELLO
      28 mars 2019 - 15 h 12 min

      Laissons l’histoire juger ceux qui ont pillé ce pays et ceux qui ont mis ce pays dans une telle situation . La faute ne revient pas aux partis d’Opposition. La sortie de l’ANP sur l’article 102 n’est qu’un gain de temps ,car son application est caduque. Comment le faire valider quant on sait qu’il faudrait 45 jours pour son application , alors que le mandat du président cesse dans 30 jours ? De plus , la sortie Gaid Salah met l’institution militaire dans un état de délabrement, puisque des officiers ne sont pas d’accord sur cette intervention.
      Moi, je verrai le haut conseil à la magistrature qui jouerai un rôle important dans pareil cas.
      De grâce, laissons les partis d’opposition , déjà laminés par ce pouvoir, se ressaisir . On a besoin de toutes les forces populaires , ne jouons pas au séparatisme.

    SIHEM
    27 mars 2019 - 23 h 06 min

    Pourquoi ? Il n’a pas encore démissionné…! Alors, il va être destitué… forcément. Mais perso, ça me fait une belle jambe ! Car à la longue et avec toutes ces informations ça devient de L’INTOX…!!! Et donc, de la manipulation…
    Allez, les gars, trêve. de plaisanteries ! Bonsoir ! J’ai autre chose de mieux à faire… FAIRE UN BON SOMME !

    Abou Langi
    27 mars 2019 - 17 h 50 min

    Arrêtez, ça commence à être indécent ! Une vraie chasse à courre contre un homme impotent.

    Moua je trouve que ce choix n’est pas honnête . Autant l’inscrire au pentathlon. S’il gagne il reste sinon , il s’en va.

    We3lech matla3bouhalouch diminou mserreh oula doublibla ? Ou si vous étiez courageux à la roulette russe, Ga3 ?

    Karamazov
    27 mars 2019 - 17 h 32 min

    Quelle cruauté . C’est là un choix cornélien dantesque ! Vous auriez pu ajouter : sois c’est nous qu’on s’en va pour lui compliquer le dilemme.

    C’est comme si vous lui disiez: si tu dis la vérité on te fusille , si tu mens on te décapite, ou alors soit tu te fais harakiri ou sois tu te pends.

    Ça demande kamim à réfléchir.

    Anonyme
    27 mars 2019 - 17 h 18 min

    Je propose qu’on le mette dans une des prisons qu il avait construite dans le but de décrocher le prix nobel de la paix après avoir marchandé avec le sang des algériens… par humanité, sa cellule sera médicalisée et une téle bloquée sur une seule chaine, Ennahar TV

    Mir
    27 mars 2019 - 16 h 31 min

    Triste fin de règne pour Bouteflika.
    Ça rappelle exactement le sort de Bourguiba en 1987 :
    Un Certain Général Benali est venu lui présenter un certificat médical attestant de son incapacité et l’a déposé pour « raisons médicales ».
    Et il a pris sa place pour l’éternité.
    A méditer.

    Nasser
    27 mars 2019 - 16 h 22 min

    ATTENTION !
    Si l’on sort du cadre constitutionnel, surtout quand la solution est prévue, on ne sera plus crédible !!!!

      hercule
      27 mars 2019 - 19 h 54 min

      Il ne faut plus respecter la constitution à quelqu’un qui a piétiné lui même la constitution à plusieurs reprises.
      Il faut le dégager par n’importe quel moyen fusse t-il anticonstitutionnel. Nous avons perdu trop de temps.

    Citoyen Dz
    27 mars 2019 - 15 h 59 min

    Voyant le rapport des forces :
    – D’un cote le regime qui se disloque du parrain boutef , et comble de l’idiotie politique , soutenu par … le rcd , le ffs et bouchachi . Qui l’eut cru ! car , epargnez nous la parlotte et l’angelisme politique , c’est ce que ca veut dire
    – De l’autre : L’etat major , les millions d’algeriens qui manisfestent depuis plus d’un mois avec le slogan  » boutefs degage  » et la majorite des partis politiques de l’opposition . meme le rnd demande sa demission

    La Nation First
    27 mars 2019 - 15 h 55 min

    L’Algérie est au-dessus de Bouteflika. Il doit partir d’une manière ou d’une autre. Il a mis l’Algérie en danger depuis ces 1 er dernières années, aucun de ces engagements ont été tenu. Nous sommes devenus une République Bananière avec une économie de bazar dont les Rapetous et Ali et les 40 voleurs de tout bords ont fait main basse. Le problème est, que Ben Salah est un corrompu du RND, de 80 ans et malade qui va verrouiller le jeu en faveur de Ouyahia, un corrompu aussi. Bouteflika a nommé 2 dinosaures comme Vice Président: Oueld Abbes et un autre illettré dont j’ai oublié le nom et ceci il y a à peine 3 semaines, comme quoi il n’avait rien compris à la situation. De plus au Conseil Constitutionnel, il a mis un homme à lui de 80 ans aussi obsolète que les autres. Voilà le résultat de Bouteflika au bout de 20 ans de pouvoir. Une faillite totale. Il faut nettoyer le paysage politique (tout partis confondus sans exception) et toutes les premières têtes des institutions d’Etats (Armée, Sécurité, Ministères, dissolutions de certaines associations, Entreprises Publics,…) au karcher dissoudre l’assemblé et dans la prochaine Constitution faire disparaître le Conseil de la Nation qui ne sert à rien juste à coûter de l’argent et donner des privilèges. Nettoyons, toilettons, rénovons, régénérons et innovons!!!!

      Le Berbère
      27 mars 2019 - 16 h 49 min

      Je suis tout à fait d’accord avec vous .le pays est devenu en 60 ans d’indépendance dont 20 ans de règne de l’actuel président et sa famille et leurs amis et les amis de leurs amis comme un vieux système informatique infecté par des virus et des Trojans informatiques et la seule solution pour sauvé ce système c’est de reformater le disque dur de ce système informatique et faire un3 bonne répartition de disque..Il faut formaté l’Algérie et ces institutions de A à Z (les institutions civiles comme militaires) le code de la famille, le code civil, la système bancaire privé et public, le secteur de la santé publique, la justice, le monde associatif, les accords et les conventions signé par notre pays dans le cadre de ces engagement vis à vis la communauté internationale et pas mal d’autres choses..bref c’est un grand chantier qui attend les algériens.

    Anonyme
    27 mars 2019 - 15 h 36 min

    Le clan affairiste,imposteur, mafieux , et prédateur entourant le président A. Bouteflika
    Qui temporise, qui manipule, et qui manoeuvre doit céder, dans les meilleures conditions,
    Et dans les meilleurs délais, et pacifiquement,
    Le pouvoir, ses réseaux, et ses tentacules secrets qui ont envahi, et qui ont infesté les institutions, L’économie, les finances, les banques saignées à blanc par les crédits, et les fuites de capitaux
    A l’étranger, le commerce extérieur de l’Import-Import de tout et du n’importe quoi,
    Les Douanes gangrenées par la corruption, et le Fisc saigné à blanc, par les non recouvrements,
    Chiffrés en dizaines de milliards d’Euro, de manques à gagner, pour les contributions
    Le système corrompu irresponsable,en faillite, qui perdure veut emporter avec lui, tout le pays,
    Dans la crise, et dans l’impasse, augurant un avenir incertain
    Après moi c’est le déluge, la politique de la terre brulée chère aux pieds noirs colonialistes français
    En 1962, pendant leur dernier quart d’heure avant leur embarquement pour Marseille, Toulon,…

    Anonyme
    27 mars 2019 - 15 h 30 min

    grandeur et décadence d’un homme obsédé par le pouvoir et par vengeance !!! quelle décrépitude !!

      Anonyme
      27 mars 2019 - 15 h 51 min

      Grandeur ? Quelle grandeur ? S’il en avait eu , on en aurai entendu parler. Pathétique, il l’a été de bout en bout et depuis 1963.

    Anonyme
    27 mars 2019 - 15 h 28 min

    Arretez le delire…..toutes ces palabres ne servent a rien il faut suivre le guide le peuple souverain veut la demission de Bouteflika et immediatement..pour tres mauvaise gestion des affaires du pays et pour incapacite physique et mentale de poursuivre ses fonctions de president ….et Si on voit pas de demission jusqu a la fin de cette semaine…il n y a qu une seule solution  » LE DEMISSIONNER  » preparer une lettre de demission et la lui soumettre pour signature…et s il n accepte pas il ne nous reste que la destitution pour haute trahison et le livrer dans une residence surveillee jusqu a sa mort……et c est la logique a suivre et encore le peuple est tres clement avec lui…pour tout ce qu il a fait pour se maintenir au pouvoir,il a pietine la constitution qu il a fait rediger a sa mesure,il a falsifie les elections,et paralyser tout un peuple,il a installe la culture du nepotisme,de la corruption et des malversations,il a encourage la fuite des capitaux et la fraude fiscale…….etc.Pour tous ces actes criminels sur le compte de notre Algerie et du peuple Algerien …nous exigeons sa demission immediate et qu il ait le choix de choisir sa retraite….Nous n avons aucun sentiment de vengeance Allah ysemhou fi ma 3mal…..A nous de penser a l avenir de notre pays….le grand chantier est ouvert.

    Mahboul
    27 mars 2019 - 15 h 09 min

    Suggestions. 1 demission de bensalah. 2 designation d un senateur du tiers presidentiel en remplacement de bensalah.3election au senat en qualite de president du senat. 4 demission de bouteflika 5 désignation de l interimaire sur lequel il y aurait un quasi consensus 6 election d un president.de la république.7 engagement du nouveau president de la République de modifier la constitution dans le cadre d une. Transition en douceur.8 nouveau depart de la 2eme République avev un nouveau president elu démocratiquement…kkkk…

    Anonyme
    27 mars 2019 - 14 h 17 min

    On parle de légitimé de constitution et tt le blabla depuis 62 aucun régime ou président na accéder au pouvoir sans la fraude et le bourrage des urnes alors arrêtons de parler de loi et d’article le peuple dit non cest non basta

      Hamlaoui
      27 mars 2019 - 15 h 40 min

      Bouteflika n’a plus le choix , doit signer un décret pourtant sur la destitution de tous ses ex fidèles qui l’ont lâcher. La pression peuple doit continuer jusqu’à matin des corrompus qui ne se respectent pas entre.

    BJ
    27 mars 2019 - 14 h 17 min

    Maintenant c’est sur les institutions qu’est jeté le discrédit et la Constitution au premier chef. Le timing n’a pas été respecté. L’intervention de Gaid Salah à été trop tardive.
    Dans ce genre de crise il faut aller plus vite que la rue sous peine d’arriver peu à peu à l’anarchie.

    Benflis a proposé la mise en place d’une instance présidentielle collégiale. Ceci est loin d’être idiot. Hanoune a proposé la Constitution de comités populaires. C’est donc aux croisement de ces propositions qu’une solution doit être trouvée.
    Qui seront les sages à même de trouver crédit aux yeux du Peuple ???

    firmus
    27 mars 2019 - 14 h 06 min

    Tiens tiens, il a plus de cheveux que dans les années 90… Plus tu vieillis plus tu récupères tes cheveux, excellent, excellent…

      Rabah
      29 mars 2019 - 21 h 25 min

      Bj
      Beaucoup disent que Gaid Salah aurait du proposer l’article 102 il y a 07 ans etc…
      Il suffit de reflechir un peu pour comprendre que cette hypothese etait inapplicable
      Bouteflika jusqu’a il y a un mois etait un president legalement designe par les urnes et aucunement congeste par le peuple et de pluds il etait ministre de la defense
      Si Gaid Salah avait propose d’appliquer l’article 102 il y a 4 ou 5 ans cela serait assimile comme un coup d’etat militaire contre un president legitimement elu et non conteste par son peuple
      Ceci aurait plonge le pays dans d’autres problemes graves
      Quand la majorite du peuple est sortie manifester contre bouteflika il devient evident qu’il n’a plus de legitimite
      Gaid Salah a propose alors cet article pour destituer le president sans que la legalite de la chose soit contestee
      Gaid Salah a travaille dans la legalite

    Les rats sentent l'odeur du canon
    27 mars 2019 - 13 h 55 min

    La moindre fissure et les rats quittent le navire en masse. Tous les lâches tirent à boulets rouges sur celui qu’ils avaient il n’y a pas si longtemps encensé. Bandes d’hypocrites, Bouteflika (que je n’apprécie pas particulièrement) valait mieux que toute cette clique réunie. Un peu de respect pour un homme agé qui à beaucoup ouvré pour l’Algérie.

      Anonyme
      27 mars 2019 - 14 h 27 min

      Ton Bouteflika a œuvré pour détruire l’Algérie par un système de corruption, de clientélisme, de pillage, de trahison de mépris du peuple qu’il n’a jamais respecté, c’est l’Algérie est dans cette situation déplorable malgré les centaines de milliards engrangé par le prix du pétrole sous l’ère Bouteflika ce dernier a détruit le pays a instauré un régime dictatorial à la mekhzénienne, il a pris le pouvoir par des fraudes électorales massives. Bouteflika son régime sont les pires horreurs qu’a pu enduré l’Algérie et son peuple.

        Bouzguendel
        27 mars 2019 - 15 h 13 min

        Les pouvoirs qui se sont succédé n’ont pu perduré que parce qu’il y avait des types prêts à n’importe quel compromis (même avec leur propre honneur ou celui des leurs) pour avoir un poste « officiel » dans le système. Ce sont toujours les mêmes qui applaudissent quel que soit le chef, ils le font non par conviction de partager les mêmes idées avec lui mais uniquement pour avoir une part du gâteau. La preuve, ceux-là même qui, hier encore, soutenaient le président, crient aujourd’hui à tue-tête pour son départ. Ils seront également les premiers à soutenir le prochain et ainsi de suite. N’ayant aucun honneur à sauvegarder ou à défendre, ces énergumènes ne se rendent même pas compte du spectacle qu’ils donnent aux citoyens honnêtes et au reste du monde. Des opportunistes de petite envergure qui ne méritent même pas qu’on porte un regard sur eux. Et ça se dit « gouvernants », « classe politique » ou encore « représentants du peuple ». Depuis quelques semaines, le PEUPLE a dit ce qu’il pense de ces gens et leur a indiqué le chemin à suivre…alors s’il leur reste une seule once d’honneur, qu’ils prennent leur retraite et disparaissent de la circulation parce que plus personne ne veut les voir ou entendre parler d’eux.

    Anonimaoui
    27 mars 2019 - 13 h 54 min

    Bouteflika c’est déjà du passé. D’ailleurs il n’a plus aucun choix depuis son AVC en 2013. Le peuple algérien doit rester très vigilant et ne céder rien au groupuscule usurpateur de la fonction de président, y compris au chef de l’armée qui a laissé faire la secte maléfique dans son travail de destruction de l’Algérie. Nous exigeons la tenue de l’élection présidentielle dans un délai maximum de 45 à 50 jours avec une commission indépendante chargée de toutes les opérations d’organisation, de suivi, de contrôle et des recours. Au président élu par le peuple d’instaurer une transition pour préparer le changement de régime politique à travers un projet de constitution soumis au référendum populaire. Plus les tenants du pouvoir tergiversent plus nous allons vers le chaos.

    Abou Stroff
    27 mars 2019 - 13 h 50 min

    je pense que « fakhamatouhou » est retourné de son exil doré, en 1999 pour se venger de n’avoir pas été choisi comme le successeur de Boumédiène.
    je conseille donc à si el aziz de faire tout son possible pour em…… les algériens dans leur ensemble en choisissant l’option la plus compliquée à affronter par ceux qui veulent qu’il se retire.
    moralité de l’histoire: boutef n’est que la parrain bientôt déchu d’une marabunta qui nous a réduit à des moins que rien. boutef parti, la marabunta va t il disparaitre comme par enchantement?

      Mir
      27 mars 2019 - 15 h 29 min

      Bouteflika est capable de nous sortir une dernière carte de sa manche : démettre Gaid Salah du poste de Chef d’Etat Major et nommer son pire ennemi. L’arroseur arrosé. Juste histoire de brouiller encore + les cartes.
      Pour le moment le Conseil Constitutionnel n’a pas bougé le petit doigt malgré l’Ordre de Gaid Salah.

    Anti khafafich
    27 mars 2019 - 13 h 48 min

    Le président a été soutenu par des partis pour un 5ème mandat pour ensuite le laché, ce sont donc des partis khoubzistes. J espère que ces partis avec le fln connaîtront le même sort, c est à dire la dissolution!!

    choucom
    27 mars 2019 - 13 h 36 min

    Le problème dans l’application de l’article 102 c’est la proximité avec la date de fin de mandat du président qui en principe aura lieu le 28 Avril date de son serment. Si comme il est stipulé dans cet article le conseil constitutionnel prendra du temps (45 jours) pour déclarer l’invalidité du président, alors là on aura dépassé de plusieurs jours la date de fin de mandat. Et ce serait peine perdue de faire une inutile déclaration alors que le président est sensé n’être plus président. Les caciques du pouvoir auront non seulement une bouffée d’oxygène, mais ils profiteront de tout ce temps perdu pour tenter de se régénérer. L »application de ce fameux article 102 est une bonne ou mauvaise chose? C’est comme jouer au loto.

      hercule
      27 mars 2019 - 19 h 59 min

      Vous faites encore dans la démagogie. Ce président fantoche n’a jamais respecté la constitution et par conséquent je n’ai aucun respect pour lui. Qu’il dégage et le plutot possible ça sera mieux pour construire notre pays sur de nouvelles bases solides.

    Vroum Vroum 😤..
    27 mars 2019 - 13 h 29 min

    L’Algérie est une cible , un État à renverser , déstabiliser et ce projet ne date pas d’hier… Objectif est d’installer des Regimes Islamistes Frères Wahabisme pro Saouds ou Pro Erdogan et dans les deux cas ils ont le soutient du Sionisme Otan Usa Gb Israël… On les a vu en Libye ou Syrie ensembles attaquer ces Pays… Maintenant pour mon analyse , le départ du Président Bouteflika n’est plus un problème , mais le problème c’est que L’Organisation Islamistes piloté de l’étranger ou les proches des Islamistes refuserons toutes Solutions , l’objectif est le pourrissement de la situation en Algérie . .Aussi bien l’OTAN Sionisme que l’organisation Islamistes sont daccord pour la déstabilisation pour y installer un Régime Islamistes… J’ai souvent parlé du projet Vaste Zone Géographique du Grand Moyen-Orient élargit jusqu’en Afrique du Nord.. dans ce projet s’inscrit des Regimes Islamistes Frères Wahabisme dans si possible tous les Pays Arabos Musulmans ciblés..Un Califat sous commandement Saouds Wahabisme ou Erdogan Turquie Frères islamiste..Moussa al hadj , Al hadj Moussa …tout cela sous la supervision des USA Otan Sioniste . . Dans ce Vaste plan d’ensemble (Moyen orient Élargit ) y figure la construction d’une vaste Zone Économique Financier , Grand Marché et Contrôle de l’énergie et Détroit stratégiques … . Voila pourquoi l’Algérie reste et restera une cible tant qu’un Régime Islamiste ne sera pas installé… L’urgence de stabiliser l’Algérie par le 102 ou démission de Bouteflika ou ce qui pourrait clouer le bec aux ennemis de l’Algérie est bon à prendre, bien sûr dans le sens des souhaits sociaux des Algériens… Car les Hyennes Rôdent même si vous les voyez pas … C’est mon Analyse .

      anonyme
      27 mars 2019 - 15 h 31 min

      Je fais une suggestion, il faut se contenter d’abord du départ de bouteflika et d’ailleurs les revendications c’était ça au début, déloger le systèmes après 5 semaines de manifestations ce n’est pas gagné d’avance. Une fois Bouteflika parti, d’autres démarches peuvent être organisées pour un assainissement plus approfondi.

    Mir
    27 mars 2019 - 13 h 15 min

    Oui pour l’article 102 ou 1250 ou 3150 alinéa 117, on s’en fout, l’essentiel est que Bouteflika parte et tout son Clan avec.
    Mais il est hors de question de transmettre le pouvoir ni a Bensalah ni à l’Armée.
    Il faut passer au dessus de cette Constitution et tracer une feuille de route avec des têtes nouvelles.
    Le seul obstacle pour le moment est Bouteflika accroché à son fauteuil.
    S’il part, il faut trouver un mécanisme qui réponde aux exigences du peuple, et pas faire revenir Bensalah et sa clique par la fenêtre.
    On a dejà violé cette pauvre Constitution 100 fois, je pense qu’elle acceptera un dernier viol pour tout remettre à plat.

    chaoui40
    27 mars 2019 - 12 h 59 min

    Aux voix qui sont contre l application du 102….Du point de vue de la constitution, ce n est pas une periode de transition mais une peridode d intérim. Ce qui n a rien a voir !!!! On nous induit en erreur … l enjeu, c est soit on reste dans le cadre de la constitution, soit on invente une transition qui n existe pas dans les textes. Le peuple devrait se concentrer sur comment garantir et organiser des elections libres et regulieres, ensuite le nouveau president conduira la transition et mettra en place le nouveau systeme avec le peuple !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.