Le texte intégral du message de Liamine Zeroual

Zeroual
Liamine Zeroual. New Press

«Comme tous les Algériens, j’ai été attiré par les marches massives organisées par le peuple algérien, marches que je soutiens depuis les premiers instants. Comme vous, moi aussi je suis préoccupé par l’absence de réponse politique à la hauteur de ces revendications démocratiques légitimes.

Depuis l’Indépendance, notre système politique n’a pas su écouter le peuple, ni se renouveler, ni se moderniser et ni se hisser au niveau des aspirations d’un grand peuple qui, le 22 février, n’a pas raté son rendez-vous avec la démocratie pour se réconcilier avec son histoire.

Comme vous le savez, depuis 2004 je décline toutes les offres politiques et à chaque fois j’exigeais l’organisation d’une alternance garantissant l’émergence de nouvelles générations en lesquelles j’ai une totale confiance et que j’ai toujours encouragées.

Dans un souci de transparence et de respect de la vérité, je voudrais faire savoir que le 30 mars, j’ai été reçu sur sa demande par le général de corps d’armée à la retraite Mohamed Mediène, qui m’a proposé de présider une instance chargée de gérer la période de transition. Il m’a assuré que la proposition avait été faite en accord avec Saïd Bouteflika, conseiller auprès de la Présidence. J’ai exprimé à mon interlocuteur toute ma confiance en des millions de manifestants, ainsi que la nécessité de ne pas entraver la marche du peuple qui a repris son destin en main.

Comme tous les Algériens, je me sentais très fier de ce que j’ai vu chez des millions d’Algériennes et d’Algériens qui revendiquaient une Algérie démocratique avec enthousiasme, conscience et ordre qui honorent le pays et donnent de l’Algérie et de son peuple une image digne de nos aspirations historiques.

Aujourd’hui, face à la gravité de la situation, les décideurs doivent faire preuve de raison et s’élever au niveau de notre peuple pour éviter tout dérapage aux conséquences incalculables pour le pays et laisser les Algériens s’exprimer librement et imposer la volonté du peuple.

Gloire à nos martyrs

Vive l’Algérie libre et démocratie libre.»

Liamine Zeroual

Alger, le 2 avril 2019

Comment (39)

    ferdjouni
    3 avril 2019 - 15 h 59 min

    Bonjour
    heureusement pour notre pays qu’il reste encore des hommes au sens le plus noble comme monsieur ZEROUAL , le général BENHADID et monsieur REBRAB , véritables patriotes qui pourraient diriger le pays , chacun dans son domaine de compétence .

    3
    1
    La Viriti
    3 avril 2019 - 15 h 17 min

    En Algerie, tout le monde sait que ceux qui détestent Mr Zeroul sont de souche, de culture et de mentalité marocaine. Même si Zeroual fait de l’Algerie la première puissance mondiale, ils le critiqueront, parce que, ne bon marocains, ils sont profondemment jaloux, aigris et compléxés, préférant vénérés leur zaim Bouteflika le suppot du diable.
    La fermeture de la frontière leur a mis une claque dans les dents, les empechant de voir leur famille au Maroc…Rien que pour cela je le respecte profondémment.
    Il faut veiller à ce que tout citoyen ayant des ascendances marocaine soit écarté de tout poste à responsabilité. …

    Salim Samai
    3 avril 2019 - 10 h 33 min

    Si Lamine, Sid Rais, QUE DIEU VOUS GARDE et GARDE LES VOTRES!
    Que Vos PARENTS, Votre NOM & Votre FAMILLE SOIENT HONORÈS au plus PROFOND DE LA MEMOIRE de la Nation pour Votre INTEGRITE, TRANSPARENCE et SENS de la RESPONSABILITE devant !´HISTOIRE de ce Peuple, ce pays et le Serment des Moujahid morts pour sa LIBERTE et son HONNEUR!

    L´Algerie ne veut plus des BRICOLAGES MESQUINS et LIMITÈS á court terme qui ne menent qu´á la MEDIOCRITE et « Rebelote Encore! » pendant que les autres avancent!

    12
    Sidani
    3 avril 2019 - 9 h 41 min

    La reconnaissance de monsieur Bouteflika de partir ( parti déjà depuis quelques années) , c’est une bonne chose à la demande des manifestants . Mais que souhaitent les manifestants pour les futures presidentielles: un « nouveau  » homme presidentiel des hydrocarbures et que ces recettes soient totalement réparties au 35 millions d’Algeriens , face au clan gouvernemental actuel , ou alors un vrai mouvement politique et ouvert avec ces petits partis mais aussi avec des hommes politiques originaux et de proposer un programme economique en Algerie,et pas seulement le pétrole , et fini ce chomage insupportable ( relance de l’agriculture,le tourisme ouvert , la technologie et la communication )

    DJALAL
    3 avril 2019 - 8 h 15 min

    NOUS RELERCIONS LE PRESIDENT LIALINE ZEROUAL D AVOIR CONTREDIT GAID SALAH ET AVOIR PRECISER SA RENCONTRE AVEC TOUFIK ,QUI A CONFORT2 LA LETTRE DE TOUFIK

    3
    1
    HAMDOULLAH
    2 avril 2019 - 23 h 06 min

    Le général LIAMINE ZEROUAL c’est un VÉRITABLE patriote .
    Comme le colonel HOUARI BOUMÉDIÈNE.
    Et même ALI BENFLIS qui a démissionné quand il a appris que le Gaz et le pétrole algérien est offert gracieusement au pays étranger.
    Sans oublier le chef d’état major GAÏD SALAH.
    L’homme providentiel envoyer par la volonté D’ALLAH pour libéré les 40 millions d’algériens.
    Tout ces hommes ainsi que nos 1 million et demi de chouhadas sont des patriotes authentiques.

    17
    10
      Lil Amam y a Gaid Salah
      3 avril 2019 - 2 h 00 min

      Bonjour monsieur,
      Je voudrais vous direque Zeroual a été un hommeau moment ou il a pris la décision de fermer la frontière car à ce moment là ou nos compatriotes Algériens (immigrés) ont été refoulés de Tanger avec des enfants à bas ages et qui devaient rentrer en France car ils devaient préparer l’entrée scolaire de leurs enfants et pire encore à chaque barrage il falait voir comment les Algériens étaient humiliés et traiter de tous les noms, et j’étais avec ma famille à Oujda au poste frontière afin de regagner le pays avec cette décision il a prouver une certaine fierté d’un vrais Chaoui meme si je ne suis pas de cette région qui a fait l’histoire du pays.
      La seule chose que je reproche à Zeroual c’est qu’il a commis une très grande erreur lorsqu’il a nommé Nouri Abdelouahab au poste de Wali à Skikda alors que ce monsieur a été radié à vie de ses fonctions pour faute grave, c’est un corrompu, c’est un Hagar, à Skikda il a possédait un lot de terrain illégalement ou il a construit une villa ou il a utilser les engins de la Wilaya car il faut voir l’endroit ou il a construit cette villa perchée sur une montagne à Jeanne d’Arc avec l’argent de la corruption il y a meme son ami un gendarme corrompu qui lui aussi a construit une villa juste à coté de celle de Nouri et il a fait beaucoup de mal aussi lorsqu’il a été nommé chef de daira à tamalous.
      Meme après Zeroual avec bouteflika il est devenu milliardaire avec les pots de vins qu’il recevait ce Nouri lorsqu’il était Wali à Sétif, puis à Tlemcen avec les hommes d’affaires de Tlemcen, avec Benhamou et çà Zeroual a commis une grave erreur car ce monsieur meme s’il est un Chaoui comme lui il fallait l’imposer de cette façon car il devait etre en prison ce Nouri.
      Quand à monsieur Benflis c’est un homme de qualité, très réservé car il a pas tout dit, il y a pas mal de choses sur lesquelles il n’était pas d’accord avec Bouteflika et il a démissioné ce n’est pas Bouteflika qui l’à relever du poste mais c’est bien Benflis qui pris la décision de démissionner. D’un autre coté Benflis est issu d’une famille très aisée bien avant 1962 donc il ne court pas après le poste de responsabilité pour s’enrichir, ses enfants n’ont pas étudier en France, Londres ou les Etats-Unis comme les enfants de Benbitour, Mokdad Sifi, Ouyahia, Lamamra avec l’argent du peuple, il est avocat de profession au barreau de Batna et sa femme est pharmacienne et c’est quelqu’un qui n’est pas régionaliste, ni Haggar, ni corrompu et il a toujours défendu les droit de l’homme et si je parle de lui de cette façon parce que j’ai des collègue qui le connaissent très sa famille.
      Quand à Gaid Salah malgré ses défauts et sa proximité avec les Bouteflika et bien il est entrain peut etre de se réveiller lui aussi et il a ouvert ses yeux si je ne me trompe. Il doit aller jusqu’au bout et doit sauver le pays et ses compatriotes et d’arreter toute la mafia qui est derrière la destruction du pays sous ses yeux, surtout les frères Khouninef, Haddad, Ouyahia surtout ce dangereux voyous et la liste et longue et geler tous ce qu’ils possèdent dans les banques et les présenter devant la justice une justice libre qui doit faire son boult loin des intervention et en direct afin que le peuple pourra suivre sur les chaines de TV pourquoi pas.
      Moi surtout ce que je demande à Gaid Salah c’est de faire vite, et qu’il nous transforma la grande mosqué en un hopital,

      4
      3
      Rezki
      3 avril 2019 - 8 h 06 min

      Arrête tes sornettes avec cette histoire de gaz gratuit. C’est de l’intox venu du pays de fafa. Si tu as des preuves il faut les exposer, en disant quel est le processus, la manière et les façons de donner ce gaz gratuitement. On parle souvent de gaz gratuit pour la France, et dés lors une question se pose, pourquoi pas l’Espagne et l’Italie ?

      2
      1
    firmus
    2 avril 2019 - 22 h 53 min

    Je ne sais plus quoi penser, je pensais que toufik était un anti bouteflika est qu’ il aidé le peuple à se révolter contre lui et puis là j’ apprend qu’ il demande à zeroual de devenir président et qu’ il a eu l’ aval de said bouteflika. C’ est peut être une stratégie de jeu d’ échec et qu’ il aurait viré said bouteflika par la suite pour enlever dans un premier temps le clan gaïd ou je ne sais pas bref, en tout cas ça m’ a déboussolé comme des milliers voir des millions d’ Algériens. Comme beaucoup j’ ai réagi à chaud, attendons voir la suite des événements.

    6
    1
      Anonyme
      3 avril 2019 - 9 h 40 min

      Cher Firmus vous apprendrez à vos dépens que les hautes sphères du pouvoir quel qu’il soit et depuis la nuit du temps HUMAIN, sont synonymes de traitrises ,coups tordus , barbouseries, retournement de casaque selon la direction du vent, détournement, manipulation, mensonges, faux et usage de faux, reniement, déni… des exceptions ont marqués l’histoire chez les hommes de pouvoir Gandhi Mandela,Churchill, De Gaulle…

    Zaatar
    2 avril 2019 - 22 h 20 min

    C’est Toufik qui a mis en place Bouteflika en 99 et c’est Said Bouteflika qui a eu raison de lui en le mettant à la retraite avec tout ce qui s’en est suivi de généraux mis en prison. Et maintenant Said Bouteflika pour sauver les quelques meubles il fait appel à Toufik pour solliciter Zeroual en pompier? Vous y croyez vous ?

    6
    4
      Anonyme
      3 avril 2019 - 1 h 27 min

      Non c’est pas toufik qui a mis boutef à la présidence c’est Larbi Belkheir

      3
      1
        Zaatar
        3 avril 2019 - 3 h 55 min

        Peu importe qui l’a mis en 99. Mais c’est Said qui a écarté Toufik.

        4
        1
    Souk-Ahras
    2 avril 2019 - 19 h 33 min

    « Chikhek mat » (origine de échec et mat). Chikhek mat découle lui-même du Shah mat perse.

    Un petit coup d’œil, à titre d’information sur la la hiérarchie des corps armés. Le but étant de saisir le désarroi et la débandade qui frappe le « pouvoir » actuel.
    L’armée se trouve en haut de la pyramide hiérarchique du commandement des corps armés.
    La gendarmerie est un corps armé aux ordres strictes de la hiérarchie militaire.
    La gendarmerie englobe sous son commandement la garde républicaine et les douanes.
    La gendarmerie, enfin, a prérogative de réquisitionner les forces de sécurité nationale (police) pour son service. Ce qui veut dire que Tartag, dans l’état actuel des choses, ne dispose d’aucun poids décisionnel et doit obéir aux ordres de la hiérarchie militaire.
    Le « bouclage » décisionnel est donc réalisé dans les faits.

    Pour rappel : N’oublions pas la psychose populaire engendrée par la police politique du sinistre DRS de Toufik, celui-là même qui a permis à Bouteflika de « regencer » en despote la nation algérienne pendant de très longues années.

    C’est mon avis : Je pense sérieusement que Saïd Bouteflika n’a pu avoir pris cette initiative de lui-même étant donné son gros contentieux avec Toufik. Ce dernier, quand il exerçait encore, avait toujours constitué un frein à ses agissements.

    Déroulons maintenant l’écheveau des événements courants, faits d’intrigues faut-il en convenir, et essayons d’y observer attentivement ce qui saute aux yeux depuis la mise en garde musclée du chef des armées, qui a été suivie d’effet immédiat, par la gendarmerie, d’enquêtes ordonnées contre l’oligarchie proche du clan :

    – Gaïd Salah s’est porté garant, par deal, de l’impunité du seul clan bouteflikien.
    – Connaîssant l’existence des réseaux dormants pro Toufik qui se feraient un honneur de venger leur ancien chef déchu comme un malpropre, Bouteflika juge que cette protection est insuffisante.
    – Le malade président envoie son frère et conseiller Saïd, seule personne en qui il a encore confiance, marchander une deuxième couverture nommée Toufik et s’offrir par là-même, une troisième couverture au titre de la désormais feue légitimité historique ayant pour nom Zeroual.
    – Zeroual, en bon connaisseur du sanctuaire profond et sombre du « pouvoir actuel », consulte dans un premier temps la hiérarchie militaire progressiste, celle-la même qui a poussé Gaîd Salah à agir fermement. Il décline l’offre, car il apprend que désormais, pour le « pouvoir actuel », la tombée de rideau est irrémédiable et proche dans le temps. Le feu vert lui est donné pour médiatiser à dessein la proposition faite.
    – Abdelaziz Bouteflika, le malade président en prend bien note. Il abdique pour s’éviter de passer par la « porte de service » et éviter l’humiliation à sa famille.

    Ceci n’engage que moi et ma perception des événements actuels.

    10
    1
    Anti khafafich
    2 avril 2019 - 18 h 51 min

    J ai toujours fait confiance à la république algérienne quoique par moments je cède pour quelques millisecondes a cause de l’incompétence de certains et de la traîtrise d autres. Bref aujourd’hui j ai la certitude que tout les grands du pays sont entrain de travailler en synergie pour déjouer le complot.

    9
    2
    Tredouane
    2 avril 2019 - 18 h 50 min

    Un Grand Monsieur ,que de l’estime ,le message est très claire ,un prise de position en faveur des revendications de la Nation,non à la politique des portes closes, vive l’ALGERIE SOUVERAINE GLOIRE A NOS MARTYRS…

    7
    1
    Karim
    2 avril 2019 - 18 h 40 min

    Les décideurs sont en guerre et ont perdu la raison.Chaque partie ne pense qu’à l’élimination de la partie adverse et ne pense guère aux dérapages aux conséquences incalculables. C’est une aubaine pour les ennemis qui nous guettent, de pouvoir mettre en action leurs plans de déstabilisation de l’Algérie.Continuer à fréquenter les plateaux TV dans des discussions et des analyses interminables.Certains partis pensent déjà à l’après Bouteflika. On veut du concret pour sortir de la crise.

    mea culpa d’un Homme resté propre et intègre
    2 avril 2019 - 18 h 35 min

    « Depuis l’Indépendance, notre système politique n’a pas su écouter le peuple, ni se renouveler, ni se moderniser et ni se hisser au niveau des aspirations d’un grand peuple qui, le 22 février, n’a pas raté son rendez-vous avec la démocratie pour se réconcilier avec son histoire »…

    Paroles justes venant d’un juste, resté propre et intègre malgré toutes les vicissitudes auxquelles expose le pouvoir, surtout tel que pratiqué par le système Algèrien et notamment en des périodes troubles et difficiles.

    Elles sonnent comme un mea culpa, venant de quelqu’un parmi les plus initiés ayant présidé aux destinées de ce système et révèlent l’ampleur du déni commis depuis 1962 envers le peuple marginalisé mais resté malgré tout très patient durant toute cette longue période.

    6
    1
    Bien qu'atteint du syndrome...
    2 avril 2019 - 18 h 04 min

    …de Stockholm (ce qui se comprend), Toufik a profité d’un moment de faiblesse de ses geôliers pour proposer à Zeroual d’accompagner la transition, c’est en soit un bon choix qui répond à la demande populaire. Dans un moment de confusion comme celui que nous vivons, M. Zeroual aurait pu se rendre utile pour ses compatriotes. Coupant ainsi l’herbe sous les pieds à deux clans dangereux qui jouent l’Algérie à la roulette russe ! Ne faisant pas mine de découvrir que les Bouteflika, Gaïd Salah et tout le système gouvernent l’Algérie de façon informelle depuis hier ! C’est bien ce ras-le-bol (de 57 ans !!!) qui a conduit le peuple à cette révolte. Soyons réalistes, ces deux clans cherchent des garanties pour assurer leurs arrières. c’est pour ça qu’ils préfèrent s’adresser à ceux qui parlent le même langage qu’eux. Dans cette affaire :
    Il faut beaucoup de pédagogie et un peu de psychologie. Le Peuple le comprend-il ? le Veut-il ? C’est aussi ça la Révolution « Silmiya ».

    7
    1
    Abou Langi
    2 avril 2019 - 17 h 59 min

    je persiste et signe. Pourquoi a t-il attendu le 2 avril après l’annonce de l’Etat- major pour rendre publique cette rencontre ? Vous ne pensez pas qu’il s’agit d’un complot contre le peuple et que Zeroual aurait dû parler immédiatement ? tout le monde se pose cette question .

    5
    19
    où sont les hommes pour nettoyer le pays
    2 avril 2019 - 17 h 55 min

    Le pays est dirigé par des clans parasites dont said bouteflika qui s’est octroyé le droit de gérer le pays, mince alors où sont les hommes qui doivent le corriger en l’envoyant balader lui et tous ses fréres sans exception. said boutef ESTAGHWAL car il a trouvé un vide, remettez-le à sa place dans une prison.

    Trop c'est trop cette guerre des clans
    2 avril 2019 - 17 h 48 min

    Eliminer said B. est la solution à tous les maux, le reste s’arrangera dans plusieurs étapes. Personne n’a délégué ce monstre said Bouteflika pour s’occuper du pays, qu’est ce qui l’autorise à prendre des décisions, il est devenu anormal ce said, jetez-le dans une cellule et fini avec ce commérage et ces nombreux communiqués diffusés par ces clans malfaiteurs juste pour embrouiller le peuple. SOLUTION UNIQUE EST JETE SAID BOUTEFLIKA LE MAFAITEUR NUMERO 1 EN PRISON.

    elhadj
    2 avril 2019 - 17 h 07 min

    l on s interroge a juste titre en vertu de quel droit ,de quel pouvoir légitime le frère du président ,conseiller dit on,s arroge le pouvoir de discuter de l avenir de tout un pays avec un ancien responsable militaire en retraite depuis des années. N est ce pas une usurpation illégale de fonction qui confirme les suspicions du peuple sur le fait que les prérogatives présidentielles sont en fait assurées par une personne occulte qui n est pas investie par le peuple d ou cette déliquescence et le discrédit de cette suprême institution et l agissement dénoncé de forces extra constitutionnelles a l origine du délabrement actuel . cette usurpation de fonctions et d agissements perturbateurs devront exposer son auteur a des mesures judiciaires prises dans l urgence pour préserver la stabilité du pays et s assurer par ailleurs si celui ci n a pas ordonne des transferts de fonds a l étranger pour faire bloquer les comptes.

    11
    Cheikh
    2 avril 2019 - 17 h 00 min

    Mon général, On vous a proposé de gérer la période transitoire, vous devriez l’accepter, pourquoi vous faites toute cette propagande. Le général Toufik que nous saluons savait ce qu’il faisait pour contrecarrer les visés de certains grands corrompus.
    N’oubliez pas mon général, que vous avez ouvert la porte aux Al Bouteflika ont démissionnant au lieu de s’orienter vers le peuple .
    Merci Mon général de prendre acte.

    7
    17
    Si Fliou
    2 avril 2019 - 16 h 56 min

    Espérons que la Muette ne se contentera pas de slogans et qu’elle passera à l’action !

    7
    1
    Chaoui Ou Zien
    2 avril 2019 - 16 h 18 min

    Face a une situation qui devient de plus en plus compliquee, il faut simplifier: mettez tout simplement said au cachot et tout rentrera dans l’ordre. Il fait figure d’araignee dangereuse au centre de l’Algerie qu’il a transforme en sa geante toile. Au passage, je salue un grand homme, Lamine Zeroual. L’histoire le verra ainsi. Quant aux mauvaises langues, je leur dit que je ne suis pas un regionaliste ou un brosseur car il n’a rien a me donner que je n’ ai pas deja et en plus et tout ca acquis a la sueur de mon front a l’etranger. Il faut tout simplement avoir le courage de saluer publiquement ceux qui le meritent d’ou qu’ils viennent. Continuez a partager votre opinion mon general. Votre sagesse vous interdit de vous taire et qu’il n’en deplaise a vos detracteurs.

    20
    4
    Kamal Assameur
    2 avril 2019 - 16 h 12 min

    Je salue le courage de cet homme…..Je dirai qu’il faudra peut-être l’écouter….maintenant pourquoi c’est said ou c’est toufik . Et ben tous simplement parce que boutef n’est plus la…il faudra bien que quelque prenne l’initiative non…

    14
    2
    mohamed
    2 avril 2019 - 16 h 10 min

    Liamine Zeroual THE BEST.le meilleur des meilleur..

    26
    4
    Mahboul
    2 avril 2019 - 16 h 05 min

    M.le president…. Mis a part cette literature quelle est votre apport pour eviter a l Algérie un vide constitutionnel même si vous n avez aucune responsabilite dans sa survenance. Le problème qui est pose a l Algérie aujourd hui est de savoir si vous voulez ou on conduire les institutions vers l election démocratique d un president qui.sera charge de remettre l algerie sur ses pieds. C est cela la question a laquelle vous n avez pas répondu…
    le general mediene en tant qu algerien vous a fait cette demande… vous devez lui dire oui j accepte.. Non je refuse et c est votre droit le plus absolu de jouir de votre retraite…. Mais apres adviendra que pourra…

    4
    6
      Anonyme
      2 avril 2019 - 18 h 05 min

      Quand on veut instaurer la Démocratie encore faudrait il que le Peuple veuille bien accepter cette démocratie et aille voter (C’est à dire utiliser son droit et son devoir) En 1992 c’est par le vote du peuple que le FIS est arrivé au pouvoir Qui a amené le terrorisme et le Wahhabisme

    Mir
    2 avril 2019 - 16 h 04 min

    Monsieur Zeroual, avec toute votre expérience du sérail comment avez pu tomber dans ce piège ????
    Comment avez pu accepter de rencontrer un Toufik officiellement à la retraite et qui pourtant continue à tirer les ficelles et à négocier des postes sur le dos du peuple?
    Vous étiez propre, et maintenant on vous colle une étiquette de comploteur avec Toufik.

    7
    22
      Anonyme
      2 avril 2019 - 17 h 18 min

      On comprend mieux maintenant pourquoi le nom de Zeroual est cité avec insistance par certains agents de Toufik. Ils voulaient l’imposer de force comme si c’etait une demande du peuple.
      Vous êtes démasqués les agents de Toufik !

      3
      3
    Anonyme
    2 avril 2019 - 15 h 43 min

    Wallah je n’ ai rien compris a cette salade qui ordonne quoi qui fait quoi dans ce pays où sont nos Hommes pour mettre fin a cette Mahzala

    8
    9
      Anonyme
      2 avril 2019 - 15 h 57 min

      Calmes toi et utilizes ce que le bon dieu t’as mis entre les oreilles.

    BOUZWAR
    2 avril 2019 - 15 h 36 min

    Que faut il de plus !!! c’est Said qui dirige le pays . En vertu de quoi il le fait ??? Il a « subtilisé » la fonction présidentielle et en plus il conspire avec son ennemi d’hier qui, toute honte bue aprés avoir été limogé, revient pour servir et resservir encore plus la famille mafieuse. Merci Si Liamine d’avoir mis ça sur la place publique.Il faut que cela cesse car dans sa fuite en avant (pour se protèger des rapines et de la gestion catastrophique des richesses du pays) Said ET sa smala constituent un danger pour la nation.

    14
    6
    "Manipulation aisée"
    2 avril 2019 - 15 h 36 min

    Ne faut-il pas tiré chapeau, même à contre cœur, au Clan présidentiel – et ses affidés – qui ne trouvent ensemble ou individuellement aucune peine à la manipulation aisée des uns comme des autres; pour servir leurs « malpropres » intérêts, et discréditer en public leurs différents antagonistes????

    3
    2
    sueurs froides
    2 avril 2019 - 15 h 35 min

    Malgré la confiance que j’ai toujours eu en A.P, j’ai, en espérant avoir tort, le sentiment fort qu’une nouvelle fois l’identité d’un autre Président a été usurpée.

    Autrement, ce message me donne des sueurs froides.

    Mir
    2 avril 2019 - 15 h 14 min

    comment 2 personnes qui n’ont aucune fonction officielle (Said Bouteflika et Toufik) peuvent-ils s’arroger le droit de dicter la direction de la période de Transition ? De quel droit parlent-ils de Transition au nom du peuple ?
    Nous avons donc 4 acteurs sur la scène : le peuple, la présidence, l’armée, et le clan Toufik.

    14
    2
      salim A
      2 avril 2019 - 15 h 31 min

      En plus de ces quatre parties visibles, il y’a celles qui sont plus dangereuses et qui restent tapies dans l’ombre.

      Il reste à espérer que le peuple ne sera pas provoqué physiquement dans les jours qui suivent.

      11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.