Le Parlement prend acte de la vacance du poste du président de la République, Bensalah président

Bensalah Bensalah chef de l'Etat
Abdelkader Bensalah. D. R.

Le Parlement, réuni en ses deux Chambres (Conseil de la nation et l’Assemblée populaire nationale), mardi à Alger, a pris acte de la déclaration de vacance définitive du poste du président de la République à la suite de la démission de Abdelaziz Bouteflika.

Lors de cette séance, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, est devenu chef de l’Etat pour une période de 90 jours conformément aux dispositions de l’article 102 de la Constitution.

Les prérogatives du Chef de l’Etat définies par la Constitution

Les prérogatives du Chef de l’Etat, dont le poste sera assuré par Abdelkader Bensalah, pour une période de 90 jours au maximum, sont définies par la Constitution, notamment dans son article 104.

Comme le stipule la Constitution, le Président du Conseil de la nation assume la charge de Chef de l’Etat pour une durée de 90 jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées, sachant que le Chef de l’Etat, ainsi désigné, ne peut pas être candidat à la Présidence de la République. Au cours de cette période, le Chef de l’Etat dispose de prérogatives très réduites par rapport à un président élu.

A cet effet, il ne peut être fait application des dispositions prévues aux alinéas 7 et 8 de l’article 91 et aux articles 93, 142, 147, 154, 155, 208, 210 et 211 de la Constitution. Selon les dispositions de ces articles, le Chef de l’Etat ne dispose pas de prérogatives du président de la République, notamment en ce qui concerne la nomination de membres de gouvernement, le droit de grâce, la remise ou la commutation de peine, ou saisir, sur toute question d’importance nationale, le peuple par voie de référendum. Il ne dispose pas également des prérogatives relatives à la dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN), la tenue d’élections législatives anticipées ou la révision constitutionnelle.

En outre, les dispositions des articles 105, 107, 108, 109 et 111 de la Constitution ne peuvent être mises en œuvre qu’avec l’approbation du Parlement siégeant en chambres réunies, le Conseil constitutionnel et le Haut Conseil de sécurité préalablement consultés. Ces dispositions concernent la déclaration de l’état d’urgence, l’état de siège, l’état d’exception, la déclaration de guerre en cas d’agression effective ou imminente, ainsi que la mobilisation générale.

R. N.

Comment (66)

    Mir
    9 avril 2019 - 20 h 26 min

    Le Discours de Bensalah est un copier/coller des discours de Gaid Salah
    Ils sont entrain de nous berner, de nous la faire à l’envers
    Le Système ne veut pas dégager, ils nous enfument avec des  » merci aux formidables marches populaires » mais ils n’écoutent pas le peuple
    Ils suivent leur feuille de route : nous imposer le futur Président.

    DYHIA-DZ
    9 avril 2019 - 19 h 34 min

    @ Patience

    20 ans de patience c’est peu pour toi ?
    ceux qui ont ramené Bouteflika et Bensalah doivent prendre leur responsabilité.

    BENSALH DÉGAGE

    Patience
    9 avril 2019 - 18 h 40 min

    Tout le monde se plaint mais personne n’avance d’alternative crédible ! OK Vous n’êtes pas d’accord, mais alors, que faut-il faire ? Faire un concours TV et voter par SMS pour le plus beau ou la plus belle ? Il faut faire très attention à ne pas affaiblir nos institutions sinon ce sera l’anarchie au rendez vous et la guerre civile au final. Je sais que mon point de vue ne vous fait pas rêver mais un président ça ne sort pas d’un chapeau de magicien.

    3
    44
      Anonyme
      9 avril 2019 - 19 h 23 min

      NON NON PAS UN MARROUKI

      UNE GRANDE TRAHISON.

      Kalibre
      9 avril 2019 - 19 h 56 min

      Il n’y avait que bensalah pour assurer l’intérim ??? Ces gens n’ont jamais RIEN respecté et là ils veulent respecter la constitution ???
      Les mêmes qui ont menés ce pays a la ruine …
      Le parlement a voté… mais quel parlement ??? Ces pseudos députés sont illégitimes… ils sont tous issus de la fraude !

    Rayah
    9 avril 2019 - 18 h 06 min

    Le message ‘ DEGAGEZ ‘ a ete jusqu’a present tres expressif et puissant mais il faut aussi de la substance. Il faut mettre des propositions bien definies sur la table. Il faut se preparer et s’organiser pendant ces trois mois de transition afin de pouvoir proposer des representants valables et un candidat qui fait l’unanimite. Le Systeme a mal joue en choisissant Bensalah car il ne fait que renforcer les rangs du peuple dans la rue. Il faut maintenir les manifestations chaque Vendredi mais les eviter les jours de semaine afin de ne pas donner l’impression de vouloir nuire a l’infrastructure du pays et risquer de perdre le support de l’opinion publique en general car apres tout faire trop n’est pas necessairement rentable. Le systeme joue ses dernieres cartes, il ne lui en reste pas beaucoup et elles sont perdantes d’avance. Un Pouvoir qui a ose proposer un 5e mandat avec un President invisible sans anticiper les consequences n’a aucun avenir.

    Tinhinane-DZ
    9 avril 2019 - 17 h 10 min

    @ Mir

    Affectivement, ils sont en train de jouer.
    Je crois qu’ils comptent beaucoup sur le mois du ramadan pour que cette révolte se calme.
    Les Zaouias vont crier au haram de manifester le mois du ramadan.

    14
    Séhab
    9 avril 2019 - 16 h 01 min

    rendez vous le 12 LE VENDREDIRE il faut tout DIRE!!! haut et FORT!!!

    il faut un VENDREDIRE aussi noire de monde si non plus! que ce lui du

    05 avril tahya al djazaire wa chaabou al djazire wa djaichou al djzair!!!

    wa SELMIA SELMIA

    4
    2
    Elephant Man
    9 avril 2019 - 16 h 00 min

    Lamamra PRÉSIDENT.

    20
    15
      Anonyme
      10 avril 2019 - 1 h 28 min

      Ma grande-mere presidente!

        Elephant Man
        10 avril 2019 - 11 h 43 min

        @Anonyme 1h28
        C’est sûr un vrai patriote comme Lamamra avec des compétences incontestables et une éthique… à côté de vos tartuffes Nekkaz et cie que vous avez porté en triomphe, votre grand-mère a toutes ses chances effectivement!!! 😉

        2
        1
    Moha
    9 avril 2019 - 15 h 44 min

    Salam yal khawa,
    Je veux rappeler à tout le monde, que l’Algérie est en train de changer la carte géopolitique du monde. Les algériens se sont soulevés le 22 février 2019, et ils se sont donnés un objectif, celui de dégager le système en entier, fa aakadou el aazma an yatahidou, hatta youharirou el bilad (ils ont décidé de s’unir à tous jamais et de libérer l’Algérie), Il ne faut pas oublier, la tâche qu’on sait donner, n’est ni facile, ni courte dans le temps, alors utilisons notre grande force, la fierté algérienne, la patience que Dieu nous a recommandé de s’armer, notre civisme et pacifisme. (samat yakhleb lakbih), on lâchera jamais car on est pas des lâcheurs, ni Ben Saleh, ni sidi sekri nous ne fera abandonner, on est beaucoup plus fort qu’eux, on fera autant de vendredi qu’il en faut, mais on les fera dégager tous nchalah. Chedda fi Rabi, alors nous n’abandonnerons point, on les aura un par un, notre unification est notre force, le peuple a parlé et il se fera entendre bi el SILMIYA. On est des algériens, on est fort, jeunes, insaisissables et surtout incroyables, alors montrons au monde entier de quel bois on se chauffe, ni el 3issaba, ni les émiratis, ni al saoud et leurs maîtres les américain et English mans, ne pourront nous battre, nous on a Dieu avec nous et on ira jusqu’au bout.
    N’oubliez pas, personne n’a dit que c’est facile, et on a pas fait encore 10% du chemin, et Dieu seul sait comment ce chemin est miné, brutal, décourageant et fatal.
    Continuons d’avancer la main dans la main, fi el itihadi kowa, notre union pacifique est notre force, en avant toute.
    SILMIYA, SILMIYA, KHAWA KHAWA, TAHYA EL DZAIR HORA, TOUS ENSEMBLE. AMINE

    5
    2
    Kenza
    9 avril 2019 - 15 h 35 min

    Bensallah est doublement voire quintuplement illégitime pour être président du sénat, et donc pour être président de la république par intérim:
    1/ Il n’est pas algérien d’origine.
    2/ Il a été désigné président du sénat à main levée alors que la loi stipule que le vote doit se faire à bulletins secrets.
    3/ le sénat est illégitime car issu de la fraude massive et le 1/3 présidentiel ont été désignés par un président de la république illégitime puisque élu grâce à la fraude massive après avoir sciemment refusé d’appliquer, en ce temps là, l’article 102 de la constitution suite à son AVC et son état de santé qui ne lui permettait pas d’exercer ses fonctions de président.
    4/ l’assemblée est illégitime car issue de la fraude massive avec des députés sortis de la CHKARA
    5/ partis de la coalition tous illégitimes car ils émanent des élections entachés par la fraude massive.

    Pour terminer et pour faire court: Bensaleh est illégitime car il est rejeté par le peuple qui, selon les articles 7 et 8 de la constitution, détient le pouvoir de choisir son président !

    Mr Bensaleh, LÉGITIMEMENT, DÉ GA GEZ !

    15
    4
    Khorrotov
    9 avril 2019 - 15 h 28 min

    Qu’un dirigeant algérien soit d’origine marocaine, juive ou autre importe peu, l’essentiel est qu’il soit honnête, compétent et qu’il mette ses qualités au service de son pays. Prenez l’exemple du maire de Londres, Sadik Aman Khan, c’est un musulman issu d’une modeste famille d’origine pakistanaise, ou de celui de l’ex président des Etats Unis, Barack Hussein Obama, fils d’un kényan noir et d’une américaine blanche du kansas, ou pas loin de chez nous, de ces algériens d’origine qui occupent de hauts postes politiques en France, pour ne citer que ces cas là. On ne peut bātir une démocratie avec une mentalité rétrograde.  » Elli yekhdem el-bled houa bouna ». Point barre!

    8
    7
      Kenza
      9 avril 2019 - 16 h 43 min

      On parle de son origine par rapport à la constitution qui stipule que le président de la république doit être d’origine Algérienne. Eux, qui sont si soucieux d’appliquer l’article 102 soi-disant pour respecter la constitution afin de faire de ce traître notre président, pourquoi ils ne la respecte pas quand il s’agit de l’en empêcher à cause de ses origines?
      D’ailleurs, Boutef a fait une constitution de telle sorte qu’elle ne serve que ses desseins maléfiques qu’il a projetés contre notre pays; et qui sert aussi les intérêts de ses larbins et les traîtres comme Bensaleh qui lui sont soumis et qui lui ont permis presque de les réaliser si ce n’était le réveil du peuple qui est venu mettre le holà !

      7
      1
    Sindra
    9 avril 2019 - 15 h 22 min

    Un ‘président’ qui n’est même pas un ‘parlementaire’ élu, même frauduleusement comme le reste.

    5
    1
    ANONYME
    9 avril 2019 - 15 h 20 min

    Le Sénat est composé. pour 2/3 de représentants des collectivités territoriales et 1/3, dit « tiers présidentiel », de membres choisis par le president, , dans la société civile.
    Ce M. Benasalah fait partie du tiers présidentiel mais n’appartient à aucune strate de la société. Surtout que son lieu de naissance fait polémique.
    Conclusion: l’ex président et sa propension a « régner » en monarque absolu, n’a fait que designer un régent.
    Pour parader les catholiques quand ils élisent un pape,
    L’enfumage du Club-des-Pins a cru produire une fumée produite par l’incinération de 7 semaines de révolte populaire. Cette fumée signifie : HABEMUS LARBINEM.

    4
    2
    Anonyme
    9 avril 2019 - 15 h 07 min

    Umm, Mr Bensalah pur produit du système.
    Ses 3 enfants sont en France bien sûr. Grace aux relations. Occupent des postes Air Algérie Fr.
    Elle est belle la vie. Après ils te disent ont aime nôtre pays!!!
    Yakhi bled… ce sont tous des crapules.
    Nchalah vous allez tous degager comme le veut le peuple !

    12
    1
      Allah yarham echouhada
      9 avril 2019 - 16 h 11 min

      Surtout que ce système est né à Oujda. Et c’st là que le grand stratège de la Révolution, Abane Ramdane fut assassiné. Krim Belkacem qui ne mit jamais les pieds au Maroc, fut rattrapé et liquidé à Francfort tandis que Khider fut abattu en Espagne et le colonel Abbas mort dans un accident de voiture entre Staouéli et Sidi Fredj. Le reste des chefs patriotes la France s’en chargea: Benboulaïd, Amirouche, Haouès, Lotfi, et bien d’autres

      2
      3
    Anonyme
    9 avril 2019 - 15 h 06 min

    Za3ma Gaid Salah est à Oran. Quelle coincidence
    Ça a l’air d’un film pré-fabriqué.

    19
    3
    Dead Zone
    9 avril 2019 - 14 h 55 min

    le parlement plébiscite un marouki à la tête de l’État Algérien. INADMISSIBLE !!! Tous dans les marches du Vendredi.
    l’Algérie pour les Algériens. Le Maroc pour les Marocains.
    La ligne rouge a été largement franchie, il faut réagir.

    5
    5
    Révolte
    9 avril 2019 - 14 h 47 min

    Vendredi Prochain nous manifestaterons contre le nouveau pouvoir corrompu, contre les pilleurs des richesses du pays à leurs têtes Mr Bensalah et les autres Marocains, c’est le moment où jamais de libéré le pays des mains des nouveaux Harkis

    8
    4
    Sindra
    9 avril 2019 - 14 h 46 min

    Gaid Salah, à Oran : « L’Armée nationale populaire continuera, grâce à Allah Le Tout-puissant, à consentir davantage d’efforts pour la promotion permanente, le développement soutenu et la mobilisation de ses différentes composantes à l’effet de garantir le droit légitime du peuple algérien de jouir d’une totale quiétude pour le présent et le futur de son pays » (Communiqué du MDN).
    Maintenant il parle à travers des communiqués. De toute les façons, il parle pour ne rien dire.

    10
    1
    DYHIA
    9 avril 2019 - 14 h 45 min

    Bouteflika est parti et nous a laissé sa copie. Inacceptable.

    QU’IL DÉGAGE.

    13
    5
      TARZAN
      9 avril 2019 - 17 h 47 min

      jamais je n’ai pensé une seconde que bouteflika allait trahir les algériens, et il l’a fait. là, il n’a plus mon soutien. nous mettre un marocain à la tête de notre grand pays, c’est la pire insulte qu’on m’a faite jusqu’à présent. mais à alger ça bouge déjà et je ne pense pas que ça va se calmer. et même gaid salah joue son poste de chef des armées qui autorise un marocain à la tête de l’algérie

      1
      2
        Zaatar
        10 avril 2019 - 5 h 16 min

        Bonjour…

    SOS
    9 avril 2019 - 14 h 42 min

    Un coup d’État contre la volonté souveraine et pacifique du peuple.
    Les crabes qui l’on élu sur la base d’une constitution caduque sont des traitres. Des personnes élus dans des conditions troubles,donc illégitimes, continuent à légifère au nom du peuple, tout en lui donner des coups de poignard dans le dos pour faire avorter sa révolution joyeuse. SOS, Les crabes sont entrain de nous voler notre belle révolution.

    Kenza
    9 avril 2019 - 14 h 38 min

    Mr Bensalah si vous avez un tant soit peu de respect pour le peuple et pour vous-même, et si vous avez vraiment le souci d’éviter l’impasse et ce qui pourrait en découler comme situations graves pour le pays: DÉMISSIONNEZ !
    Si vous ne le faites pas, c’est le peuple qui a dégagé votre maître Bouteflika, vous dégagera de façon encore plus rapide.
    Zaâma vous avez aujourd’hui le souci de respectez l’article 102 de la constitution. Mon oeil ! Vous-même êtes illégitime et combien de fois avez-vous cautionné les multiples violations de la constitution par soumission pour votre DIEU BOUTEFLIKA !

    POUVOIR AU PEUPLE et le peuple vous dit: DÉGAGEZ !

    Med
    9 avril 2019 - 14 h 23 min

    L’armee est la source de tout les problèmes en Algérie depuis 62. Gaid Salah a tourner le dos au Algériens. C’est grave. Un Marocain sur la tete de l’état de BenMhidi et Ali la pointe??? C’est grave. Comment laid Salah un ancien Moudjahid accepte un Marocain sans passe presider la transition?? Non y’a Si Gaid. Le peuple dit non.

    9
    2
    Anonyme
    9 avril 2019 - 14 h 22 min

    TOUT LE MONDE DEHORS CE VENDREDI.

    D’UNE SEULE VOIX, DÉGAGEZ TOUS SANS EXCEPTION.

    52
    1
    Ayweel
    9 avril 2019 - 14 h 18 min

    Avec l’élection de benssalh le système vient de confirmer que la constitution de la république algérienne n’est qu’un torchon qui est bon à jeter aux toilettes publiques. L’élection de ce monsieur va à l’encontre des articles qui stipulent
    ART. 87. — POUR ETRE ÉLIGIBLE A LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE, LE CANDIDAT DOIT :
    – ne pas avoir acquis une nationalité étrangère ;
    – JOUIR UNIQUEMENT DE LA NATIONALITÉ ALGÉRIENNE D’ORIGINE ET ATTESTER DE LA NATIONALITÉ ALGÉRIENNE D’ORIGINE DU PÈRE ET DE LA MÈRE
    – attester de la nationalité algérienne d’origine unique du conjoint ;
    – justifier de la participation à la Révolution du 1er novembre 1954 pour les candidats nés avant
    juillet 1942 ;
    – justifier de la non implication des parents du candidat né après juillet 1942, dans des actes
    hostiles à la Révolution du 1er novembre 1954 ;

    Art. 183. — Le Conseil constitutionnel est composé de douze (12) membres :….. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉSIGNE, POUR UN MANDAT UNIQUE DE HUIT (8) ANS LE PRÉSIDENT ET LE VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL.
    Ainsi ni benssalah ni belaiz ne répondent au respect de la constitution, le premier n’étant pas de nationalité algérienne d’origine et le deuxième ne peut être choisi comme président du conseil constitutionnel pour une deuxième fois. Donc ni la démission de bouteflika ni le choix de son remplaçant ne sont constitutionnels. Le seul qui est en conformité avec la constitution est le mouvement du peuple Algérien et ceci conformément à l’article :
    ART. 49. (NOUVEAU) — LA LIBERTE DE MANIFESTATION PACIFIQUE EST GARANTIE AU CITOYEN DANS LE CADRE DE LA LOI QUI FIXE LES MODALITÉS DE SON EXERCICE.
    A ce niveau le peuple à droit de demander la dissolution de l’APN du sénat et du conseil constitutionnel et de traduire en justice tous leurs membres pour haute trahison en acceptant la transgression et la violation de toutes les valeurs universelles des sociétés civilisées à savoir la violation de la constitution et la mise en danger de la pérennité de la nation et du pays en danger.
    LE PEUPLE A PARFAITEMENT RAISON, LES TENANTS DE CE SYSTÈME, NON SEULEMENT ILS NE VEULENT PAS LÂCHER, MAIS ILS CHERCHENT A FAIRE DE L’ALGÉRIE UNE TERRE BRÛLÉE ET ON SAIT POURQUOI. SEULE L’ANP PEUT INTERVENIR , A DÉFAUT IL FAUT COMPRENDRE QUE NOTRE ARMÉE EST SOUS TUTELLE DES JANISSAIRES.

    9
    2
    Kenza
    9 avril 2019 - 14 h 17 min

    Mot d’ordre de la prochaine vendredication : Application des articles 7 et 8 de la constitution !
    Il n’est pas question qu’un traître à la nation du fait d’avoir cautionner toutes les violations de la constitution et qui se retrouve président du sénat par effraction, soit notre président ne serait-ce qu’un seul jour !

    POUVOIR AU PEULE et le peuple vous dit : DÉ GA GEZ !

    DYHIA-DZ
    9 avril 2019 - 14 h 15 min

    Je croyais que Gaid Salah voulait protéger le peuple des truands, mais je commence vraiment à me poser des question.

    Bensalah Dégage.

    14
    3
    Anonyme
    9 avril 2019 - 14 h 08 min

    Une trahison de plus envers le peuple Algérien.

    28
    1
    Anonyme
    9 avril 2019 - 14 h 00 min

    Gaid Salal joue à quoi.
    Est-il sincère envers le peuple.

    45
    1
    Kahina-DZ
    9 avril 2019 - 13 h 58 min

    Ben-Salah Président ? Quelle insulte à L’Algérie.
    Ils poussent le peuple à la violence ?? C’est une provocation pure et simple.

    44
    2
    mehdi mountather
    9 avril 2019 - 13 h 55 min

    Pour éviter la guerre civil et les forts séismes en Algérie au général Gaïd Salah de dire aux 4 B dégagent le 9.4.2019 la fin de 4 B et la dissolution de l’Apn et le sénat pour le bonheur des algériens et de l’Algérie.

    16
    Nasser
    9 avril 2019 - 13 h 39 min

    M. Bensalah, est en effet un maillon du système ! Il n’est pas aussi « dangereux » qu’on le croit ! Il fera, lui-même, ce que le peuple avec l’aide de l’armée lui diront de faire, sinon il se retire ! Point !
    Les propositions hors-constitution seront un précédent grave ! Les actions anticonstitutionnelles se paient chèrement ! La preuve le « régime Bouteflika » ! Ne jamais faire comme eux par la colère !
    La Constitution actuelle prévoit la solution ! Tout récemment des partis et des personnalités ne cessaient de reprocher avec force le non-respect de la Constitution ! Les voilà changer à 180° !! .
    Ils veulent que l’on « torde » la Constitution avec l’aide de l’Armée ! C’est louche non ?
    Si jamais l’Armée donne un coup de pouce dans ce sens parions qu’ils seront les 1ers à dénoncer une grave illégalité et ingérence de l’Armée (ils l’ont fait à propos de l’article 102 !)
    Ils poussent vers le chaos pour se présenter ensuite en sauveur ! C’est des incompétents qui n’ont pas de sens de la responsabilité !

    4
    5
    Thebest
    9 avril 2019 - 13 h 31 min

    Maintenant ils nous mettent un marocain!!!! Ça va être chaud vendredi

    37
    2
    Séhab
    9 avril 2019 - 13 h 27 min

    Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah dégage–Bensalah ddddééééégggggaaaaaaaaaaaage!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    ouf j’ai mal a la gorge!!! je me crois dans la rue! alle on dit tous la même chose

    12
    1
      Saad odhar
      9 avril 2019 - 20 h 11 min

      C est burlesque.c est un pays arabe .Il ne peut pas se différencier.de mal en pis.moutraient encore i.e. 3ieme chouhada.

    Anonyme
    9 avril 2019 - 13 h 12 min

    On a dégagé le Maître pour le remplacer par son Valet
    Super la Révolution Joyeuse !

    15
    2
    Mir
    9 avril 2019 - 13 h 09 min

    Ils vont continuer à jouer avec nous jusqu’aux élections.
    Chaque semaine un petit discours pour nous dire qu’ils sont avec le peuple
    Ensuite ils nomment un chyiatte qu’on va refuser
    Rebelotte chaque semaine, on va marcher, ils vont nommer un autre chiyatte du système qu’on va refuser
    On va marcher encore, ils vont refaire la même chose
    ils se foutent de nous
    Ils ne veulent ni changer le système ni dégager

    16
    1
    Nasser
    9 avril 2019 - 13 h 08 min

    Les partis et personnalités interprètent comme ils veulent les revendications de la « rue » selon leurs tactiques! Ils proposent au nom de « la rue ». C’est de la récupération !! Tous les partis veulent maintenant « tordre » la Constitution après avoir exigé son respect! Le culot est qu’ils demandent à l’Armée de le faire (?!)

    Sauf démission de M Bensalah….
    Ne jamais sortir du cadre Constitutionnel.
    Ce serait un grave précédent qui coûtera cher, car il ouvrira la voie aux abus et aussi au tripatouillage de la future Loi ! On se verra alors non crédible par nos partenaires !
    La Constitution se change par référendum populaire et non par des avis et pressions, voire sous le coup de la colère !
    On fait avec ce que l’on a comme Constitution, car elle contient la solution !
    La Constitution oblige le président du Conseil de la nation d’assurer l’intérim en l’occurrence M. Bensalah, Celui-ci est en effet un maillon du système ! Il n’est pas aussi « dangereux » qu’on le croit ! Il fera, lui-même, ce que le peuple avec l’aide de l’armée lui diront de faire, sinon il se retire ! Point !
    C’est de l’irresponsabilité de dire que la solution est dans un cadre « hors-Constitution »! C’est faire exactement ce qu’ils ont fait et qui nous a mené à cette situation chaotique !
    Le prochain Président, véritablement élu, se chargera légalement de la corriger.
    Pour l’heure, il est urgent de changer au plus vite la loi électorale dans sa globalité – en y introduisant des mécanismes rigoureux de contrôle – avec le concours de juristes connues pour leur probité en consultation avec les partis, les associations et des personnalités indépendantes !
    Modifier

    9
    4
      Mir
      9 avril 2019 - 13 h 37 min

      Du Khorti constitutionnel pour maintenir le système !
      La Constitution vous arrange pour rester au pouvoir, mais vous n’hésitez pas à lui marcher dessus en cas de besoin !

      Si cette Constitution permet à ces corrompus chiyatines de gérer la Transition et les élections, alors in3al bou la Constitution !

      Arrêtez de nous enfumer avec votre constitution que personne ne respecte !

      LE PEUPLE EST SUPERIEUR A LA CONSTITUTION

      23
      2
        @Mir
        9 avril 2019 - 14 h 23 min

        Ah oui c’est vrai,il n’y que la kalachnikov qui est respectée ?

        1
        3
      Sindra
      9 avril 2019 - 13 h 46 min

      « La Constitution se change par référendum populaire et non par des avis et pressions, voire sous le coup de la colère ! » vous dites. Ce qui n’a pas été le cas les 3 derniers changements! Le peuple a été exclus, et maintenant vous venez ici pontifier sur la sacralité de la constitution! Il parait que vous êtes un de ces ‘députes’ traîtres qui ont voté Bensalah pour préserver vos seuls intérêts.

      5
      1
    EL HAWESS
    9 avril 2019 - 12 h 56 min

    Des parlementaires qui vont contre la souveraineté d’un peuple c’est nouveau,sa vient de sortir par des députés trabendistes et voyous,s’ils ont osé cadenassé les portes de l’Assemblée;ils sont aussi capable d’élire un un voyous comme EUX;sont-ils vraiment des vrais nationaux,je ne le crois pas à majorité se sont des fils et de petits fils de Gaids et ex Collabos;un traitre peut en caché un autre,j’aimerais bien que les autorités compétente puissent enquiéter comment ils ont été élus ces voyous

    16
    1
    Anonimaoui
    9 avril 2019 - 12 h 52 min

    La désignation de Bensalah comme chef d’état par intérim peut être facilement évitée si seulement la volonté des décideurs y est . Il suffit de lui présenter un des dossiers noirs bien ficelé par les services secrets et il renoncera sur le champs à ce poste . Il n’est pas si propre qu’on rien de compromettant contre ce bonhomme sauf si on veut provoquer la colère populaire pour passer à la répression féroce de ce mouvement citoyen.

    13
    3
    Anonyme
    9 avril 2019 - 12 h 48 min

    Mais de qu el parlement parlez vous?
    Tout est illegitime ils continuent à se croire les maitres du jeu alors qu ils se savent rejetes. Ce nouveau diable va etre ejecte Avec force par le peuple . Tous ceux qui continuent a ignorer la volonte du peuple doivent etre aretes imediatement et juges.nous n avons pas besoins de gros bouffons escrocs et incultes pour nous diriger. Peuple Algerien ne faiblit pas!reste uni et determine pour mettre en echec tout ce qui va a l encontre de ta volonte et sois intraitable!
    Vive la revolution populaire et pacifique.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    9 avril 2019 - 12 h 39 min

    QUELLE VA ÊTRE LA RÉACTION DE GÉNÉRAL GAÏD SALAH ? CELLE DU PEUPLE EST DÉJÀ CONNUE : C’EST NON !!! NON A L’IMPOSTURE ET A LA TRAHISON…
    ON A REMPLACÉ UN MAROKI PAR UN AUTRE….. MAROKI !!! C’EST LA PIRE HUMILIATION POUR LE PEUPLE ALGÉRIEN ET UNE INSULTE POUR TOUS LES CHOUHADAS AL ABRAR !!!
    MON GÉNÉRAL : RÉAGISSEZ !!! DE GRÂCE… N’ABANDONNEZ PAS LE PEUPLE AUX MAINS DE CES CRIMINELS SANS FOI NI LOI.

    11
    9
      Mir
      9 avril 2019 - 13 h 16 min

      LE GENERAL MAJOR EST EN VOYAGE A ORAN
      MERCI DE LE RAPPELER ULTERIEUREMENT
      BIP

      11
      3
    Anonyme
    9 avril 2019 - 12 h 38 min

    Soyons patients cette fois-ci, AGS veut jouer la carte du respect de la constitution, qu’il en soit ainsi ! Ils ont 90 jours pour préparer des élections présidentielles libres et transparentes, passé ce délai, le peuple pourra toujours vendredire. PATIENCE PATIENCE ! On a bien patienté des années avec un président mort-vivant alors c’est pas trois mois de Bensalah qui vont nous tuer! L’essentiel et de rester sur le qui-vive.

    9
    23
      Yeoman
      9 avril 2019 - 12 h 45 min

      Trois mois, c’est juste le temps qu’il faut pour truquer les cartes et pour filer à l’anglaise.

      15
      3
    naaja
    9 avril 2019 - 12 h 35 min

    que celui qui veut etre president presente son dossier et faire connaitre son programme et les urnes donneront leurs verdicts . Lamamra ou ghediri sont mes preferes de vrais patriotes

    22
    17
    Baka
    9 avril 2019 - 12 h 32 min

    Malheureusement…. Nous sommes le peuple le plus soumis au monde…. La bande ne nous écoute même pas.

    14
    3
      El ghorba
      9 avril 2019 - 13 h 45 min

      C.
      ‘Est une mascarade.
      On veut nous imposer ce benfayah de force.Le parlement’ les 2 chambres est un ramassis de pourritures, la constitution est caduque c’est juste un nachaf. Bon pour les chiottes.
      La vraie solution est politique et l’ armée doit se tenir en dehors de la politique.
      Ce n‘Est pas a gaid salah de faire la feuille de route du. Changement,il doit partir à la retraite.
      Il faut que rajeunir la haute hiérarchie militaire avec des jeunes généraux plus en phase avec le monde moderne et ses problématiques..
      Il faut saisir cette occasion pour bâtir enfin une Algerie moderne et propre, débarrassée des vieux grigous et des parasites qui squattent le pouvoir et ses arcanes.
      Les 4B doivent partir.

      5
      1
    Non
    9 avril 2019 - 12 h 32 min

    Pour la deuxième fois depuis l’indépendance on a un marocain comme président. Le fruit de notre mésentente.

    12
    7
    Abou Langi
    9 avril 2019 - 12 h 25 min

    « Le parlement prends acte de la vacance du Pouvoir » .  «  à son grand dam » il eut fallu ajouter.

    Mais heureusement qu’ils ont un président de rechange tout frais qui est prêt à prendre la relève au pied levé.

    Ultime injure , ultime outrage , ultime humiliation ! C’est inacceptable !

      Tous les atermoiements de ces derniers temps ne pouvaient conduire qu’à cela.

    Encore pire que la désignation de Boutef à laquelle on pouvait leur accorder le bénéfice du doute quant à la réaction du peuple.Là le mépris le plus cinglant à notre égard est sans équivoque.

    Un seul objectif , un seul slogan dans l’immédiat : Bensalah digage.

    Tous à la Grande-Poste sans attendre pour lui signifier cela !

    18
    9
      Zaatar
      9 avril 2019 - 12 h 34 min

      Je crains, pour ma part, que cela fût écrit sur les carnets de note des clans avant la démission de bouteflika de quelques jours, et écrit ailleurs peut être dans l’ordre divin. Je suis revenu sur ma façon de voir et la manière de déloger ce pouvoir mafieux que je ne voyais se réaliser que par la force. Les vendredis successifs m’ont apporté une preuve que j’ai jugé suffisante pour me raviser de mes anciennes façons de voir. Maintenant je commence sérieusement à douter, pour me redonner raison encore une fois et dire qu’il ne partira que par la force…j’inscrirais dommage au bureau des pleurs, pourvu qu’il reste ouvert cependant.

      14
      5
        @Zaatar
        9 avril 2019 - 12 h 49 min

        L’appel à la violence n’est pas une solution,ce serait leur donner une raison de se maintenir au pouvoir pour des années encore, c’est le pacifisme qui les a déstabilisé.

        7
        5
          Zaatar
          9 avril 2019 - 13 h 02 min

          Tu auras remarqué l’ami que ce n’est pas un appel à la violence que je fais. Ce sont juste des sentiments, les miens, qui évoluent en fonction des circonstances et des constats. loin de moi d’avoir une nature violente.

          5
          3
        Abou Langi
        9 avril 2019 - 13 h 10 min

        J’ai aussi parfois cédé à l’enthousiasme général sans trop y croire avant de me raviser. Comment peut-on imaginer une seule seconde qu’ils partent rien que parce qu’on le leur a demandé ?

        4
        2
      @Abou Langi
      9 avril 2019 - 12 h 43 min

      Le Changement OUI, l’Anarchie NON ! Donner une chance au chef d’état major vaux mieux qu’un chaos imminent.

      8
      6
        Zaatar
        9 avril 2019 - 13 h 07 min

        C’est ce que j’ai écris à côté…j’ai gardé espoir en ce Gaid Salah, que j’ai qualifié aussi de dernier des pourris, qui devrait nous débarasser de tous les autres si vraiment il tenait aux paroles qu’il a tenu devant tout le monde, et qu’il s’était rangé du côté du peuple. J’attend alors de voir, même si j’ai mon avis la dessus.

        4
        3
        Abou Langi
        9 avril 2019 - 13 h 18 min

        Où y voyez-vous l’anarchie ? Dans les manifestations ?
        Pour GS j’attends sa réaction. Et là nous sommes tous d’accord , car cela ne contredit ni vous ni Zaatar , ni moua. Donc: pour l’intervention pacifique et tendre de Larmi !

        1
        3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.