Une conférence de Mustapha Bouchachi interdite à l’université de Blida

Bouchachi
L'avocat Mustapha Bouchachi

Par Hani Abdi− L’avocat et militant des droits de l’Homme Mustapha Bouchachi a été interdit d’animer une conférence-débat à l’université de Blida. L’avocat a annoncé sur sa page Facebook l’annulation de cette conférence en raison de son interdiction d’accès à l’enceinte universitaire.

Cette conférence-débat, qui allait porter sur les développements que connaît la scène politique nationale, avait été programmée à l’initiative d’un collectif d’étudiants très actifs et mobilisés pour participer à la lutte des Algériens pour le changement du système politique. Mustapha Bouchachi a eu à animer dans d’autres universités des conférences-débats.

 

Cette interdiction intervient dans un contexte où les services de sécurité tentent d’interdire les rassemblements et les marches au niveau de la capitale, invoquant des raisons sécuritaires et la circulation automobile. D’ailleurs, plusieurs militants politiques ont été interpellés ces derniers jours, avant d’être relâchés.

Les étudiants de Blida, comme ceux des autres wilayas, demeurent mobilisés et tiennent à leur marche, ce mardi 16 avril à Alger. Aujourd’hui au niveau de la faculté d’Alger, des centaines d’étudiants se sont rassemblés. Un rassemblement a été tenu à la fin de leur assemblée générale préparatoire de la marche de demain.

H. A.

Comment (65)

    Mokrane DJOUADI
    25 avril 2019 - 21 h 47 min

    Vifs remerciements pour votre commentaire. En effet, mon père le Commandant DJOUADI Abderrahmene, était connu beaucoup plus pour son rôle de sensibilisation en tant que Commissaire politique.
    Il a été emprisonné à Tizi Ouzou, par les autorités coloniales, de 11949 à 1951: en raison de son militantisme durant les années quarante, en compagnie notamment de AIT AHMED, FERNANE Hanafi, LAIMECHE Ali….et bien d’autres valeureux militants de la cause nationale.
    Il a fait, aussi, l’enseignement secondaire à Tizi Ouzou
    avant de rejoindre l’Ecole Normale à Alger.
    Le Commandant DJOUADI, à l’instar de nombreux officiers et Moudjahidin de l’ancienne Wilaya 3, sont tombés au Champ de l’Honneur en Wilaya 6, victimes de la traîtrise et des méfaits du sinistre Cherif BENSAIDI et de son groupe.

    Fils aîné du Commandant de l’ALN Abderrahmene DJOUADI? du village d »Arous, tombé au Champ de lHonneur en 1957;

    1
    1
    Anonyme
    16 avril 2019 - 15 h 36 min

    Bouchachi, Ait Larbi, Mouatana = Toufik ??

    26
    5
      OmarGuetlatou
      17 avril 2019 - 10 h 17 min

      Bouchachi, Ait Larbi, Mouatana…peuple ALGÉRIEN = DIGNITÉ…PROBITÉ…FIDÉLITÉ aux CHOUHADAS…LOYAUTÉ…INTÉGRITÉ MORALE…INTELLIGENCE du CŒUR…OUVERTURE D’ESPRIT…ROUH ETASSAMOUH…ARTISANS de L’ALGÉRIE de DEMAIN immunisée contre ATTOUFAYLIETES

      3
      2
    djomballo
    16 avril 2019 - 15 h 14 min

    Interdire à un avocat de tenir une conférence et on nous parle d’une transition démocratique, c’est juste une façon de nous prendre pour des zèbres.

    9
    4
    MM
    16 avril 2019 - 12 h 23 min

    Mr Bouchachi est peut-être un homme bien, mais l’université de part le monde a ses règles qu’il faut respecter. Pour faire des conférences , il faut des autorisations . N’entre pas qui veux .
    Et surtout pas de politique au sein des universités. Il y a d’autres endroits pour ça.

    22
    8
      OmarGuetlatou
      16 avril 2019 - 12 h 58 min

      De tout temps, par tous les temps , et de par le monde et l’univers peut être même!! l’université a été le lieu par excellence qui a vu la genèse des bouleversements salvateur des sociétés humaines
      pourquoi voulez-vous que notre université (au demeurant SINISTRÉE par certains de ceux-là même qui en ont fait un fond de commerce ) echappe à cette déferlante SALUTAIRE portée par une JEUNESSE EXCEPTIONNELLE!!
      Gloire à NOS CHOUHADAS que vive l’ALGERIE libre et démocratique
      SELMIA

      16
      10
      djomballo
      16 avril 2019 - 16 h 16 min

      Les accords se concluent avec les autorités universitaires pas avec un régime policier.
      C’est bien dans les universités que les conférences sont utiles, si on veut préparer la jeunesse à se prendre en charge. remarque, c’est depuis 57 ans qu’une mafia pense pour nous.

      2
      3
      Argentroi
      17 avril 2019 - 10 h 45 min

      @ MM
      Si l’université ne doit pas faire de la politique, ce n’est plus une université ! Qui peut imaginer une faculté de sciences politiques, de sciences sociales, des sciences de l’information, de droit ou de philosophie, de commerce, d’architecture, d’art ou de n’importe quoi ne pas faire de la politique sinon cela revient à contrevenir au sacro-saint principe des libertés académiques.

      1
      1
    OmarGuetlatou
    16 avril 2019 - 10 h 56 min

    LAMENTABLES commentaires « AMALGAMISTES » concernant des hommes de CONSCIENCE intègres et propres qui n’ont d’autres préoccupations MORALES que de servir leur pays!! LA CONFUSION des GENRES faite sciemment déshonore ses auteurs!!
    Comment peut-on passer sous silence des actes d’humiliation commis par des agents sensés garantir la sécurité des marches pacifiques et DÉVERSER son FIEL sur des hommes et femmes qui vouent leur vie à débarrasser notre pays de cette RACAILLE qui a élue résidence à Paris Londres Lausanne New-york Doubai…!!
    Gloire à NOS CHOUHADAS que vive l’ALGERIE libre et démocratique
    SELMIA

    18
    13
    sido
    16 avril 2019 - 9 h 30 min

    On a le droit d’avoir une vision différente de ce qui est actuellement politiquement correct de dire, sans être taxé de pro système, je que je constate c’est que le système et l’état sont étroitement lié dans notre pays, de plus les revendications affichées et relayées par les médias sont des demandes impossible à réaliser, yatnahaw ga3 ne veut absolument rien dire, ne représente pas un programme politique et n’ouvre la voie à aucune vision future pour notre cher pays, au contraire cela ouvre la voie à toute les dérives et contribue à installer dans la durée l’instabilité et donc la porte ouverte à tout les dérapage, le mouvement de contestation n’a pas de tète et donc pas d’interlocuteur mis à part facebook qui façonne au jour le jour l’opinion à adopter et la conduite à suivre,
    c’est malheureux de le dire mais c’est facebook qui décide en considérant que c’est un outil créé et installé aux états unis dont les codes d’accès et de modification, les tendances, les articles peuvent être contrôlés d’un seul clic par ses détendeurs, pensez vous qu’ils s’en privent, il serait naïf de le croire.
    quand à ces messieurs et dames, bouchachi, tabou, assoul et autres nekkaz.
    Il clair pour moi qu’ils n’ont jamais rien apporter à ce pays, nous n’avons aucune idée de leur fond de pensée, de leur valeurs, de leurs compétences, ne serait ce que leur aptitude à critiquer l’autre avec exacerbation.
    Ils n’ont leur aura qu’ leur apparition sur les chaines d’ici et de la bas, ils ressemblent à tous ces opportunistes qui ont pris le pouvoir ailleurs et qui après coup ont démontré leur amateurisme, leur ego narcissique et le collusion avec les puissances étrangères quit à dénuder les lois de leur pays de leurs valeurs ancestrales et les plonger dans la décadence promue par les loges maçonniques.
    Me erdogan affiche un mépris pour l’Égypte, car en vérité, c’est le seul état qui est resté debout et a su éviter au moment opportun de sombrer dans la décadence, je me rappelle le président morsi importé des usa, qui annonçait une journée avant son éviction le djihad en syrie, ouvrant la porte à l’invasion de la Syrie par l’armée égyptienne.
    Je me rappelle également de l’ex président marzougui soit disant chantre des droits de l’homme en Tunisie, qui a ouvert une base américaine d’une part et encouragé les jeunes tunisiens désœuvrées à aller faire le djihad en Syrie.
    Je ne veut pas d’une Algérie qui ressemblerait à ca, j’appelle les patriotes au sommet de l’état à faire tout ce qui est possible afin de sauver le pays et faire ce qui ce doit afin que l’Algérie reste dans la ligne de résistance internationale à l’hégémonie occidentale aux valeurs perfides, qui marie les homme avec les hommes, qui sauve les animaux mais massacrent les animaux, qui installent des régimes pour mieux piller les ressources, qui montent des franges d’un même peuple les uns contre les autres jusqu’à ce qu’ils en viennent à ceux taper dessus avec des machettes, qui soutiennent israel sans limites quit à détruire tout ceux qui s’y opposent ne serait ce que par les idées ou les positions officielles.
    Que dieu préserve ce pays et son peuple, Amine.

    18
    5
      MELLO
      16 avril 2019 - 11 h 35 min

      Vous ignorez , y a sido, que nous sommes au 21 e siècle et que cet outil de Facebook reste un outil noble entre les mains de ceux qui sont nobles. Ces personnalités que vous citez , on apporté et apporte énormément aux jeunes , par un seul mot qu’ils prononcent. Ces personnalités n’ont pas besoin de parler beaucoup pour les comprendre et en apprendre. Ce sont des sages que le régime pollue avec divers messages issus des officines du pouvoir. Écouter un Bouchachi , vaut plus qu’un diplôme de notre université. Alors ,de grâce , cessez de tirer sur les ambulances.

      16
      17
    Mokrane DJOUADI
    15 avril 2019 - 23 h 23 min

    Je ne connais pas personnellement Si Mustapha BOUCHACHI. Je sais seulement que c’est un juriste et qu’il a été député et ex président de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme. Monsieur BOUCHACHI et Madame Zoubida Assoul, magistrate et présidente de l’UPC, sont deux personnalités civiles parmi les plus populaires et les plus en vue, depuis l’enclenchement du mouvement citoyen.
    Leurs interventions, déclarations et contributions sont très appréciées par une grande partie de nos concitoyens, notamment la jeunesse universitaire.
    Ces deux personnalités me paraissent constructives et le contenu de leurs discours me semble en adéquation avec les revendications de la rue algérienne et des jeunes.
    De ce fait j’ai du mal à saisir les motivations qui sont l’origine de l’interdiction de la conférence que
    Monsieur Bouchachi devait assurer à l’Université de Blida.
    J’espère que la décision de ne pas permettre la tenue de cet événement ne relève que des responsables internes à l’Université.
    Bien entendu mon opinion s’agissant de ces deux personnalités peut ne pas être partagée par d’autres algériens mais rien n’empêchent lesdits algériens de tenir, de manière pacifique, un discours contradictoire à l’endroit de ces deux personnes.
    Par ailleurs, je suis d’avis, un humble avis, qu’il est grand temps, dans l’intérêt de la construction de l’Algérie de demain, d’encourager le débat contradictoire, les tables rondes, les conférences, à travers les médias ou dans les sites universitaires et culturels.
    Libérer la parole en quelque sorte, ne peut qu’ être bénéfique pour notre pays.

    Fils aîné du Commandant DJOUADI Abderrahmene,du village d’Arous, tombé au champ d’honneur en 1957;

    90
    47
      MELLO
      16 avril 2019 - 11 h 52 min

      Le commandant Djouadi , Allah irrahmou, venait chez nous à Tablabalt avec ses compagnons de luttes pour éclairer toute la jeunesse de l’époque sur les méfaits du colonialisme. Aujourd’hui, des hommes et des femmes de sa trempe , comme Maître Bouchachi et Maître Assoul sont là pour éveiller nos consciences. Les paroles et le discours d’un Maître Bouchachi dépasse un diplôme en sciences politiques. Maître Bouchachi est fils de chahid, né à Jijel, il avait fréquenté le centre des fils de chouhadas de Oued Aissi, avant d’aller au lycée Amirouche de Tizi Ouzou. Il était député et en 2013 , il avait démissionné parce qu’un ministre ne voulait pas répondre à son intervention. Ses paroles sont un trésor pour les jeunes et pour tout le peuple.

      26
      14
    Anonyme
    15 avril 2019 - 23 h 19 min

    J’ai beaucoup de respect pour l’homme de droit mais quand je le vois inciter à la rébellion pure et dure ,ça me fait douter de la sincérité de ce mr. L’université a son règlement et n’a pas besoin d’anarchie.

    53
    18
      MELLO
      16 avril 2019 - 12 h 00 min

      Jamais , au grand jamais , Maître Bouchachi n’incite à la rébellion. Vous êtes loin de connaître cette personnalité, ardent défenseur des droits de l’homme. L’université doit s’ouvrir au domaine politique , sans violence, avec des débats apaisés. La notion de tenir l’université loin du débat politique , a comme seul défenseur le pouvoir , pour éviter que les étudiants , futurs cadres du pays , ne puissent avoir cette maturité politique. Maître Bouchachi n’à jamais tenu un discours de violence et le régime a peur de ces hommes sages.

      19
      14
    Anonimaoui
    15 avril 2019 - 21 h 59 min

    Pour les agents du système qui polluent ce site je leur dis si Monsieur Bouchachi est sioniste, traître, anti national, régionaliste, …..Et bien moi #je suis Bouchachi.

    19
    53
    Bas Les Masques
    15 avril 2019 - 21 h 16 min

    Un peuple et des militants éduqués face à la répression,et à des pratiques de délinquants.
    Les masques sont entrain de tomber.
    Un peuple héros, hélas martyr depuis 1962.

    16
    41
      kader
      17 avril 2019 - 8 h 31 min

      on dit qu’il est imbu de sa personnalité ,un peu vaniteux, il se croit comme le metal le plus précieux et en discutant, il ne se defait jamais de certaines facettes: il nous offre une partie d’un masque !+

    Anonyme
    15 avril 2019 - 20 h 08 min

    Scandaleux et inadmissible ce gaid salah va sortir comme son maître par la petite porte même pire plus honie que bouteflika

    12
    49
    DZA
    15 avril 2019 - 20 h 04 min

    Il est clair que le système commence à réagir. On n’est pas à la première tentative de porter atteinte au mouvement populaire et aux hommes charismatiques qui ont un auditoire.
    Les provocations iront en crescendo, le système n’abandonnera pas son pouvoir mafieux facilement, le peuple veut éradiquer le système – YTNAHAW GA3 – est une revendication qui a tout son sens et toutes ses conséquences.
    Il faudra nous armer de patience, de sacrifice et de beaucoup de détermination. Le peuple est souverain, et ça ne sera pas autrement.
    Quant à Mr Bouchachi, ses discours e ses positions dérangent, il répète ce que dit le peuple tout simplement.
    Le pouvoir, depuis 57 ans, pense et agit avec ses vieux réflexes répressifs, il n’a pas compris qu’il doit tout simplement dégager, que ni les intimidations, ni les baltaguias, ni son obstination pourront s’opposer au mouvement et revendications populaires.
    Le 22 février, deviendra sans doute la date d’anniversaire de la nouvelle République Algérienne.
    Le compte à rebours du vieux régime crapuleux et ses oligarques, est en marche.

    12
    44
    co5
    15 avril 2019 - 19 h 43 min

    merci Fini la Récré
    on apprend sur le site « ahmedbensaada.com » que Dieu préserve le peuple algérien de « ses enfants »
    « Il faut savoir que M. Bouchachi a été président de la LADDH de 2007 à 2012 et que les rapports de NED montrent que cette ligue a été financée pendant sa présidence (en 2010).

    D’autre part, son prédécesseur à la tête de la LADDH, M. Hocine Zahouane, l’a accusé d’être en relation avec le Département d’État américain : [85]

    « M. Bouchachi a été convoqué par le département américain des affaires étrangères pour faire un voyage en Turquie et à Oman afin d’assister aux explications fournies par Condoleezza Rice et Saoud Al Fayçal sur la politique américaine sur le Grand Moyen-Orient. ».

    45
    11
    Anonyme
    15 avril 2019 - 18 h 54 min

    Je crains qu’ils finiront tous par se partager le gâteaux avec les ex du FIS.

    38
    14
    Mahboul
    15 avril 2019 - 18 h 41 min

    M.bouchachi commence a devenir douteux dans cette course effrénée vers le pouvoir par n importe quel moyen..m….n

    56
    9
    Lyes Oukane
    15 avril 2019 - 18 h 33 min

    Bonsoir tout le monde . Hier ,j’ai lu un article qui m’a fait craindre ce que je redoutais .

    Titre de l’article / Les casques blancs s’invitent à la place Audin
    Sur le journal Web / Algerietouteheure .com

    36
    Anonyme
    15 avril 2019 - 18 h 03 min

    Jamais ils ont défendu un algerien ou une algerienne ou soutenu accompagnée des familles algériennes dans leurs misères depuis 62 mais ses ONG mais en un an je n ai pas arrêtez de les entendre pour les subsahariens et les migrants contre l état algerien et l Algerie et son peuple meme le croissant rouge algeriens que des traitres , ben oui ils ont raison la police à vs en déplaire . . on vous connait et pas d aujour dhui aussi , il voulait en profiter ce Bouchachi c était le moment ou jamais hé oui !

    45
    6
    maori
    15 avril 2019 - 17 h 59 min

    et pourtant le droit de circulation des personnes est un droit consacré et l’université est un espace de liberté. Mais c’est vrai que les mafieux sont khons et ils finissent imparablement à l’ombre. Le mauvais goudronneur national est une image édifiante….!

    5
    39
    Bouchachi est en pré campagne électorale
    15 avril 2019 - 17 h 10 min

    Bouchachi est très actif ces derniers temps ????? La course

    69
    31
      Argentroi
      15 avril 2019 - 19 h 11 min

      Et alors s’il est en pré-campagne, qui l’empêcherait de l’être du moment qu’il milite pour cela ? Ou bien veux-tu qu’il y ait seulement des militants sans ambition politique ?
      Mais je crois que Bouchachi ne rêve que d’asseoir une nouvelle Algérie et il agit en conséquence tout simplement. Il ne pense même pas aux élections à l’instar de tous les millions d’algériens qui ne s’en préoccupent pas du tout. Je ne comprends pourquoi l’idée des élections est venue effleurer ta pensée en ce moment crucial !

      9
      42
      RODEO
      15 avril 2019 - 22 h 32 min

      ça ce n’est pas de la part d’un nationaliste mais plutot quelqu’un qui ne veut pas du bien aux algériens alors OK pour Bouchachi ou un autre n’ayant pas trempé dans les magouilles pourvu que les 3B dégagent.

      9
      35
    Anonyme
    15 avril 2019 - 16 h 58 min

    Les tenants du pouvoir sont vraiment incorrigibles. C’est vraiment honteux de leur part d’oser interdire à une personnalité aussi crédible que Monsieur Mustapha BOUCHACHI de s’exprimer. Apparemment, le peuple n’est pas sorti de l’auberge, malheureusement.
    Les algériens doivent persévérer dans leurs démarches et actions pacifiques.
    La récréation semble avoir été sifflée.

    48
    62
    Mobel
    15 avril 2019 - 16 h 53 min

    Enfin les services de sécurité commencent à réagir. Il était temps.

    64
    65
      Anonyme
      15 avril 2019 - 20 h 28 min

      Mobel, mazal m’a chbe3T cachir ?

      5
      36
    Droits Humains
    15 avril 2019 - 16 h 49 min

    Ce personnage plus que douteux et sa ligue des Droits de l’Homme qui percevait, et perçoit peut être encore, des subventions de la NED, organisation subversive de la CIA, VEUT nous faire croire au coup du laser des islamistes du FIS. Franchement, DEGAGE.

    73
    64
      Anonyme
      15 avril 2019 - 21 h 19 min

      Vous avez des preuves?
      Si oui, montrez les, dans le cas contraire, taisez vous.
      Surtout, retournez à l’envoyeur.
      On est pas dupes!!!

      7
      38
    Fini la récré
    15 avril 2019 - 15 h 37 min

    Si il est si populaire (surtout auprès des médias français), il n’a qu’a se porter candidat. Bizarrement il fait le chemin inverse?! Pour moi il est entrain de travailler pour l’annulation des prochaines élections.
    Il y a l’excellent site « ahmedbensaada.com » qui a écrit sur lui ceci:
    – Son prédécesseur à la tête de la LADDH, M. Hocine Zahouane, l’a accusé d’être en relation avec le Département d’État américain en 2010.
    – Il a été convoqué par le département américain des affaires étrangères pour faire un voyage en Turquie et à Oman afin d’assister aux explications fournies par Condoleezza Rice et Saoud Al Fayçal sur la politique américaine sur le Grand Moyen-Orient.
    – Il a été président de la LADDH de 2007 à 2012 et que les rapports de NED montrent que cette ligue a été financée pendant sa présidence (en 2010).

    67
    51
      Momo
      15 avril 2019 - 19 h 33 min

      C’est une personnalité plus que douteuse. Sa ligue des droits de l’Home financée par le NED. Voir l’article écrit par Ahmed Bensaada :https://www.legrandsoir.info/huit-ans-apres-la-printanisation-de-l-algerie.html. Il a même participé, à une époque, à une rencontre organisée par Condoleezza Rice en Turquie avec des opposants du monde arabe.
      Comme on doit dénoncer toutes corruptions et usurpation du pouvoir à l’intérieur, il faudrait dénoncer les arrivistes et mercenaires étrangers.

      39
      10
      Rais
      15 avril 2019 - 20 h 07 min

      L’armee sera la pour ces millennium harki; domage la majorite du peuple ne savent pas ce qui ce passe derriere les murs.

      33
      5
    Vangelis
    15 avril 2019 - 15 h 31 min

    La police et la gendarmerie, dits services de sécurité, sont les seules à être en dehors du mouvement citoyen. Elles sont même contre, vu qu’elles dressent devant les manifestants pacifiques, des carcans afin d’entraver leurs marche et parole.

    Au contraire, elles sont inactives lorsqu’il était question des nombreuses affaires de corruption, de détournements et autres arnaques de haut vol. En gros, elles chassent le petit algérien mais laissent filer le gros ventru qui s’est goinfrer jusqu’à péter sa ceinture.

    41
    58
    Anonyme
    15 avril 2019 - 15 h 30 min

    Je suis très allergique aux ONG des droit de leurs hommes.
    C’est ce statut qui me dérange dans la personne de Bouchachi et l’autre Ait Larbi.

    73
    43
    El BAHRI
    15 avril 2019 - 15 h 26 min

    C’est la même chose que l’ex occupant Français à fait à nos parents, et maintenant c’est le tour de ses ex- collaborateurs, on pas le choix on a jamais rien eux facilement toujours avec la lutte et la détermination, il faut les chassés du pouvoir est prendre notre destin en main

    30
    46
    Kassaman
    15 avril 2019 - 14 h 47 min

    Il manque un petit détail dans votre article concernant le CV de ce « défenseur » des droits de l’homme.
    Jusqu’en 2011 au moins et alors qu’il était président de LADDH, cette dernière recevait des financement de la part de la NED (National Endowment for Democracy). Notoirement connue comme étant une extension de la CIA dans ses opérations de « softpower ».
    Me bouchachi devrait juste clarifier sa situation actuelle quant à ses relations avec la CIA et si il a bien effectivement cessé de percevoir des financements, directement ou indirectement.
    NB: La NED publie chaque année la liste des récipiendaires de ses financements donc rien de top secret sur ces infos.

    82
    75
      Anonyme
      15 avril 2019 - 16 h 00 min

      triple ration de cacher au flniste kassaman mais vous bousillez le pays et vous le vendez aux plus offrants.khabit.

      25
      52
      Anonyme
      15 avril 2019 - 16 h 09 min

      Oui la preuve; Bouchachi a acheté une villa à Hydra grâce à l’argent des sionistes, tout le monde sait ça.
      Heureusement que tu es là pour nous informer et nous guider vers les bonnes personnes: les pauvres malheureux comme Said Bouteflika et sa clique qui n’ont pas un sou.

      77
      16
      Droits Humains
      15 avril 2019 - 16 h 44 min

      Heureusement qu’il y a encore des algériens clairvoyants. En effet, la LADDH de Bouchachi percevait, et perçoit peut être toujours, des subventions de la NED.
      Ce personnage ne m’a jamais inspiré confiance.

      64
      44
        Anonyme
        15 avril 2019 - 19 h 00 min

        Droits Humains : Tu preferes sans doute les subvention de la Rente? ou bien les subventions du Qatar ?
        Le cachir est incompatible avec les droits de l’homme.

        10
        41
    Anonyme
    15 avril 2019 - 14 h 40 min

    CASSES TOI, ici le cachir HARAM.
    Agenda étranger c’est tes sponsors qui prennent leurs ordres d’un petit trou perdu, nommé emirat, pro-sioniste.
    BOUCHACHI ET SON PEUPLE, C’EST DJEBHAT EL AHRAR, dignes fils de Jughurta, Abdelkader, Benboulaid et des millions de martyrs.
    TETNAHAW GAA, et les harkis de ton espèce et du recteur de cette université, le tribunal populaire vous attend.

    56
    74
      L'opprimé
      15 avril 2019 - 16 h 09 min

      Dis moi combien qu’on t’as donné???!! Tu parles de Bouchachi ,un homme qui avait sacrifié sa vie pour les droits humains et défenseurs des droits de l’homme en bravant le joug répressif du système dictateur .Tu crois que les algériens peuvent s’incliner devant les supputations du pouvoir , jamais .Tu peux encore mépriser ,mais tu seras jamais convaincant .Les algériens savent bien d’où vient le malheur .

      35
      60
    Vive facebook !
    15 avril 2019 - 14 h 13 min

    Interdire une conférence devant 200 personnes maxi, alors qu’il est suivi par 1 million de personnes sur facebook. Ils sont plus bêtes que prévu.
    INTERDISEZ INTERDISEZ ! c’est tout ce que vous savez faire de toute façon.

    54
    57
    Algérois
    15 avril 2019 - 14 h 10 min

    ah les récupérateurs, le peuple veut de la dignité et de la justice et d’autres veulent lui imposer leurs agenda.
    Je respecte le Monsieur avocat et militant mais servir les agenda étranges.
    Vivement que L’ANP arrête tout ce cirque d’inconscient.
    Pauvre moutons qui les suivent.

    73
    70
      kachir
      15 avril 2019 - 14 h 14 min

      ton agenda à toi : voter le 4 juillet et manger ta part de kachir ?

      58
      58
        Anonyme
        15 avril 2019 - 16 h 02 min

        et vlan , en plein gueule !

        16
        44
        Algérois
        15 avril 2019 - 18 h 32 min

        Les moutons restent des moutons en résonne pas avec eux. Restez à cotés de vos bergers. pauvre moutons sois disant démocrate incapable d’accepter la contradiction
        Hé les Mouton continuer à parler, je vous écoute mais désolé je comprends pas le langage des moutons.
        La bêtise humaines ne se pardonne pas quand il s’agit du destin de tout un pays.

        35
        4
      Anonyme
      15 avril 2019 - 14 h 39 min

      Cachiriste détecté. Visiblement, vous n’êtes pas tellement habiles dans l’art du camouflage.

      24
      69
        Anonyme
        15 avril 2019 - 17 h 19 min

        Le recteur de cette université blida, ferme les yeux sur les activités d’étudiants islamistes qui ont fait récemment des dons de hidjabs aux filles non voilées percussions indirectes) avec un grand slogans  » mes sœurs soyez attirées par l’odeur du paradis en acceptant ce hidjab. Tout s’est passé pas loin du bureau du recteur, en face de la soit disant bibliothèque centrale. Voilà comment Bouteflika a abrutit la jeunesse, astuce diabolique.

        22
        53
          Anonyme
          15 avril 2019 - 20 h 27 min

          Propagation de l’integrisme wahabiste mis à jour par la CIA pour abrutir notre population alors qu’on avait un islam humaniste et tolérant jusqu’aux années 70.

          12
          24
      Massinissa
      15 avril 2019 - 14 h 49 min

      @ Algérois,
      les agendas sont dans ta petite cervelle, arrêtez de stigmatiser les gens , vous ne connaissez même pas de quoi est fait le CV de MONSIEUR BOUCHACHI , pour ta gouverne Monsieur Algérois, c’est grâce à M.BOUCHACHI que vous parlez librement aujourd’hui , c’est un vrai militant des droits de l’homme , donc Monsieur va lire l’histoire si non occupe toi de ce qui te regarde au lieu de critiquer Monsieur BOUCHACHI

      45
      60
        Mobel
        15 avril 2019 - 17 h 05 min

        @Massinissa.
        Le sieur Bouchachi a été député du système. Il a démissionné soit. Rien n’empêche qu’il a mangé dans la gamelle du pouvoir. Du moment que vous demandez yetnahaou ga3, alors pourquoi pas lui aussi?

        55
        37
          Algérois
          15 avril 2019 - 18 h 37 min

          On résonne pas avec les Moutons laisse les avec leurs bergers ils vont faire une balade

          34
          4
        Algérois
        15 avril 2019 - 18 h 36 min

        Pauvres mouton incapable de penser par lui même, attend ton berger il va te dire quoi écrire.
        Hé les Mouton continuer à parler, je vous écoute mais désolé je comprends pas le langage des moutons.

        32
        4
          Massinissa
          16 avril 2019 - 7 h 11 min

          @ Algérois,
          quand tu n’as rien à dire , tais toi et ne traite pas les gens de moutons, on est entrain de se débattre donc élevez un peu le niveau au lieu d’insulter les gens .

          3
          11
        rahal
        15 avril 2019 - 21 h 27 min

        Franchement Massinissa, depuis quand ce monsieur est un défenseur des droit de l’homme alors qu’il y avait des hommes plus honnetes que lui qui ont créer la ligue des droits de l’homme et ne sont pas des collabos en plus ce n’est pas grace à lui que les gens parlent librement. Ce Bouchachi est un laique, un opportuniste qui courrent qu’après le pouvoir et le koursi autrement dit pourquoi il a démissionner du FFS? si ce n’est pas à cause du poste de ministre de la justice il voulait coute que coute devenir ministre.
        En plus le peuple Algérien doit etre vigilent et ne pas faire confiance à ces collabos (…) comme Bouchachi, Ait-Larbi, ceux du FFS, Said Sadi, et le RCD (…) qui sont entrain de tous faire pour manipuler et diviser le peuple et la preuve sur votre malhonneteté avec vos droles de drapeaux alors que l’Algérie n’a qu’un seul emblème pas dix et je suis berbère qui est pour l’union du pays.

        37
        5
      Mobel
      15 avril 2019 - 16 h 58 min

      @ Algérois.
      Allah ghaleb, on y peut rien. C’est pas les moutons qui manquent hélas…..Beuuuu
      « Tout ce qui brille n’est pas or » yelfahem yefham.

      50
      9
    Lghoul
    15 avril 2019 - 13 h 46 min

    Qui donne des « ordres » pour interdire des activités et des marches pacifiques ?
    Qui donne des ordres pour lancer des bombes lacrymogènes sur les enfants, les malades et les vieux ?
    Qui donne des ordres pour déshabiller des militantes pacifiques ?
    Le peuple doit documenter tout cela en films et photos pour le futur.
    Plus ils deviennent sourds, plus le peuple ne pardonnera jamais.
    La loi de Newton ne ment pas:
    Tout ce qui vole va tomber a terre.
    C’est just une question de temps.

    44
    55
      Anonyme
      15 avril 2019 - 14 h 16 min

      le même qui donne des ordres pour autoriser une manifestation de barbus qui crient  » Djazair islamiya »

      39
      50
      Anonyme
      15 avril 2019 - 14 h 51 min

      Qui donne des ordres pour déshabiller des militantes pacifiques ?
      WOW, est -il vrai. Il faut vérifier ton info.
      Ça fait rappeler la police égyptienne qui a violé les femmes sur la place Atahrir.

      32
      57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.