Sabri Boukadoum en Egypte ce dimanche

SabriBoukadoum
Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères algérien. D. R.

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, se rend au Caire pour participer à la session extraordinaire de la réunion du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel consacrée aux derniers développements de la question palestinienne qui se tiendra dimanche, a indiqué samedi le ministère dans un communiqué.

Le président palestinien Mahmoud Abbas, selon la même source, informera les ministres arabes des Affaires étrangères des derniers développements de la situation palestinienne. Cette réunion, qui se tient à la demande de l’Etat de Palestine, a le soutien et l’appui des pays arabes dont l’Algérie, souligne le communiqué.

Boukadoum va réitérer, lors de cette réunion, la position constante de l’Algérie de soutien au peuple palestinien jusqu’au recouvrement de ses droits légitimes et l’édification d’un Etat indépendant dans ses frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods pour capitale, précise le communiqué.

En marge de cette réunion, le ministre des Affaires étrangères aura «une série d’entretiens avec ses homologues arabes sur les relations bilatérales entre l’Algérie et les pays arabes», note le communiqué.

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    22 avril 2019 - 0 h 13 min

    Les arabes des peureux ????
    Pour qui vous prenez vous, parlez pour vous. L’Algérie n’est pas un amazigh, cette époque est révolue, réveillez vous.
    En Algérie il y a des arabes et des amazigh, c’est comme ça il faudra vous y faire.
    Vos propos ne sert qu’à la division et ne profite ni aux amazigh ni aux arabes.
    Réfléchissez avant de parler. L’unité seulement sortira l’Algérie de ce système.

    1
    1
    Thamourth azizen
    21 avril 2019 - 17 h 48 min

    On continuera pendant un certain temps, j’espère personnellement le plus court possible, de faire croire au monde entier que l’Algérie dispose d’un gouvernement qui fonctionne, même si tout le monde sait que ledit pouvoir est plus que rejeté par les algériens dans leur écrasante majorité.
    Cette illusion à l’endroit, surtout, de l’extérieur ne peut en réalité tromper personne puisque les ressortissants des autres pays suivent eux aussi les événements à travers la toile et connaissent aussi bien que nous l’attitude de rejet de notre peuple à l’égard de ses soi-disant gouvernants.
    Il es grand temps d’opter rapidement pour la concrétisation de questions sérieuses et inévitables qui consiste à remettre les destinées du pays aux mains de son vrai propriétaire légitime; à savoir le Peuple algérien.

    7
    1
    abdeka
    21 avril 2019 - 15 h 14 min

    Mais l’Algérie n’a pas de gouvernement donc pas de ministre depuis la démission du chef de la mafia Boutef en plus c’est terminé la ligue des Arabes l’Algérie est un pays Amazigh.

    16
    11
      tikouk
      21 avril 2019 - 18 h 11 min

      ta raison mon pote, Amazigh, et c’est bien fait pour les sionistes, car nous sommes des guerriers pas comme les arabes des peureux. donc la libération de la Palestine passe par une révolution, et nous savons faire.

      6
      2
    NOUS AUSSI
    21 avril 2019 - 14 h 45 min

    CHARITÉ BIEN ORDONNÉE commence pas soit-même.
    Même le peuple ALGERIEN a besoin de soutien pour le recouvrement de ses droits légitimes et l’édification d’un Etat de droit et indépendant des tutelles mafieuses.

    12
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.