Les étudiants marchent encore à travers le pays

manif étudiants
Lors de la marche des étudiants le 2 avril dernier. PPAgency

Par Mounir Serrai Les étudiants restent mobilisés et déterminés à poursuivre leur combat pour un changement radical du système. Bien organisés, ils marchent à nouveau ce mardi, comme ils le font depuis le 22 février, pour faire aboutir les revendications et les aspirations du peuple pour le changement.

A Alger, ils sont des milliers à battre le pavé en appelant à l’unité du peuple face aux tentatives de semer la division. Arborant des banderoles sur lesquelles ils demandent une justice traditionnelle, les étudiants réclament le respect de la souveraineté du peuple. «Nous sommes là pour continuer le combat afin que cette révolution pacifique aboutisse. Nous n’avons pas le droit d’abandonner le combat à mi-chemin. Il faut qu’on sorte définitivement de ce système qui nous a conduits à cette situation de crise», affirme un étudiant.

Un autre abonde dans le même sens en rejetant toute forme de vengeance ou de règlement de comptes. «Nous nous sommes soulevés contre, entre autres, l’injustice», relève-t-il.

Les étudiants ont arboré plusieurs banderoles rejetant l’exclusion, la haine et la division. Ils estiment que le peuple doit rester uni afin qu’il puisse réaliser son vœu d’aller vers une nouvelle République démocratique et égalitaire.

Comme à Alger, les étudiants sont sortis dans toutes les wilayas où il y a des campus universitaires. Mêmes slogans, même engagement et même détermination.

M. S.

Comment (2)

    Idhourar
    1 mai 2019 - 13 h 47 min

    Je ne suis plus étudiant mais je suis de tout cœur avec l’ actions de nos étudiants, notamment, en continuant à battre le pavé et en veillant à maintenir l’unité entre étudiants algériens et ce malgré les nombreuses tentatives de diversion et de division dont l’unique objectif est de mettre un terme un ce formidable élan de notre jeunesse visant à accélérer l’avènement de l’Algérie de demain.
    Je sais que la quasi majorité des étudiants sont prêts à accepter d’aller vers une année blanche et sacrifier leur avenir pour le pays, à l’image de nos parents et grands parents martyrs de la révolution qui n’ont pas hésité à sacrifier leur vie et famille.
    Néanmoins, sans vouloir jouer les donneurs de leçons à nos jeunes instruits et cultivés, j’aimerais suggérer s’ils peuvent aménager quelque peu leur temps en tentant de servir l’Algérie tout en assurant leur devenir en tant qu’étudiant: l’Algérie que les Algériens attendent et espèrent aura un grand besoin de jeunes bien formés et instruits.
    Je me souviens que lors des manifestations en Allemagne de l’est, l’ancienne RDA, les manifestants allemands, d’une discipline exemplaire, à l’instar des marcheurs algériens, s’arrangeaient pour que leurs actions de protestation se fassent en dehors des heures de travail et de manière pacifique.
    Il faut aussi rendre hommage à certains membres du Bureau politique de la RDA, sous la présidence de Honecker, qui sont allés à la rencontre des protestants dans la rue pour négocier avec eux……

    6
    1
    Vroum Vroum 😤..
    30 avril 2019 - 19 h 35 min

    Les Étudiants sont la relève de demain . .Les voir mobilisés , marcher , cela en dit long sur l’Algérie de demain , une prise de conscience sur les valeurs justice , égalité
    , vivre ensemble , d’un Pays . .Je me réjouis de voir dans les Manifestations pacifiques une Algérie unie , variée , ensemble , foulards , non foulards , hommes , femmes , enfants , Personnes âgées.. tout cela représente une Algérie vidée de ces préjugés , islamistes , importation d’idéaux rétrogrades du Golfe Wahabite , ..enfin une Algérie qui se retrouve avec son identité , vivre ensemble pour le bien de l’Algérie , la construire ensemble , dans la liberté de conscience..ç’ est l’image qui ressort de tout ce soulèvement populaire loin des préjugés étrangers à l’Algérie . . Une prise de conscience d’être Algérien , drapeaux Algérien et Amazigh ensembles , associés . Être Algérien et fiers de notre origine . .C’est le constat que j’en tire . .

    17
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.