Affaire Anadarko : y avait-il un accord secret entre Total et Ould Kaddour ?

OK budget de l’Etat
Abdelmoumène Ould Kaddour. D. R.

Par Hocine-Nasser Bouabsa(*) – En raison de son apport dominant au financement du budget de l’Etat et des réserves en devises, Sonatrach est de loin le plus important acteur de la vie économique nationale. Bonnes ou mauvaises, sa gestion et ses décisions ont des répercussions directes et existentielles sur l’ensemble de la communauté, dans les court, moyen et long terme. Si ses décisions sont dans leur grande majorité rendues publiques, certaines sont, en revanche, gardées secrètes pour des raisons qui ne sont pas toujours dans l’intérêt du pays. Au contraire.

Les réactions agressives et intempestives de certains milieux français – à la suite des déclarations du ministère algérien de l’Energie concernant l’éventuelle valorisation du droit de préemption pour acheter les actifs d’Anadarko en Algérie – d’une part, représentent un indice fort sur l’existence d’un accord secret conclu entre les Bouteflika et certaines parties françaises, et, d’autre part, confirment l’esprit colonialiste qui sévit encore toujours au sein de l’élite parisienne.

Une transaction de presque neuf milliards de dollars dans le domaine des hydrocarbures n’est pas le fruit d’une nuit de discussions mais celui d’un long processus d’échanges, d’analyses et de négociations qui peuvent s’étaler sur des dizaines de mois. L’Algérie étant concernée fondamentalement par cette transaction, il est donc improbable que le premier groupe pétrolier français se soit aventuré dans une affaire si importante sans assurer ses arrières. L’accord de Total-Oxy (Occidental Petroleum) sur l’achat de tous les actifs d’Anadarko en Afrique – dont ceux situés en Algérie représentent pour le moment le noyau dur – a donc dû être conclu après concertation avec l’ex-PDG de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, mandaté par l’ex-clan présidentiel, dont il était le courtier loyal et qui aurait probablement donné son feu vert, sans pour autant informer toutes les institutions concernées.

Simple hasard, conséquence logique du collapse d’un pouvoir autocratique en fin de cycle ou jalon stratégique programmé par la baraka divine ? Nous ne le saurons peut-être jamais. Mais une chose est sûre : la révolution du 22 Février est venue à temps pour chambouler l’échiquier des rapports de force et pour bouleverser les plans malhonnêtes de beaucoup de prédateurs. Parmi ces plans, on pourrait probablement compter l’acquisition des actifs d’Anadarko en Algérie par Total. En effet, le management de Total, tout comme le gouvernement français, connaît la loi algérienne et la sensibilité des Algériens dans tout ce qui touche à leurs ressources hydrocarbures. Mais le groupe français a préféré négocier secrètement – comme il a l’habitude de le faire ailleurs en Afrique – avec un clan illégitime et vacillant, prêt à brader les richesses nationales afin de s’assurer un soutien éphémère au cinquième mandat. C’est ce qui explique, en partie, pourquoi l’opinion nationale algérienne n’a pris connaissance de l’intention de Total que lorsqu’Oxy a publié son communiqué obligatoire il y a quatre semaines.

Si Total voulait aujourd’hui se référer à un éventuel accord avec Ould Kaddour, l’Etat algérien devrait lui opposer un rejet catégorique, car s’il y avait vraiment accord. Celui-ci est à placer dans le chapitre «compromission, corruption et atteinte à la sécurité nationale». N’ayant jamais été validé par les autorités et institutions compétentes, un éventuel accord secret n’a ni effet contractuel ni valeur juridique et ne peut engager que la personne de l’ancien détenu de la prison de Blida ou ses parrains. Le sujet mérite, en tout cas, l’attention de la justice et des services de sécurité, car il germe en lui un énorme préjudice au Trésor public.

Que Total, après des décennies d’absence et d’embargo, veuille revenir en grande force pour concurrencer Sonatrach sur son propre terrain en prenant le contrôle sur 30% de la production nationale de pétrole, c’est de bonne guerre. Mais, pour l’Algérie, la transaction Oxy-Total ne sera que le cheval de Troie. Elle est dangereuse et doit être stoppée sans tergiversation. La France est aujourd’hui un client secondaire pour le gaz et le pétrole algériens. Elle investit des sommes colossales dans le domaine hors-hydrocarbures au Maroc en se détournant de l’Algérie, alors que cette dernière lui ouvrait toutes les portes. C’est elle qui a saboté le mégaprojet solaire Desertec. Et c’est encore elle qui soutient le Makhzen dans sa politique belliqueuse contre l’Algérie. Nous sommes donc loin de l’amitié que nous ressassent constamment ses présidents et ministres.

Garder les portes ouvertes à des négociations avec un pays, avec lequel nous partageons beaucoup de choses, c’est nécessaire et même souhaitable, mais il faut néanmoins tout mettre sur la table, inclus les dossiers de la Libye, du Sahel et du Sahara Occidental. Et, surtout, il faut négocier en partant du principe que les intérêts de la nation sont au-dessus de tout, comme le fait la France et tous les autres pays. C’est dans cette optique que le peuple algérien doit exiger du pouvoir actuel de faire valoir le droit de préemption pour permettre à Sonatrach d’acheter les actifs d’Anadarko. Une telle transaction serait bénéfique et pertinente pour plusieurs raisons sur lesquelles nous reviendrons dans une prochaine contribution.

H. N.-B.

(*) PhD, chef d’entreprise et analyste

 

Comment (61)

    Anonyme Utile
    4 juin 2019 - 16 h 23 min

    @ Harissa (4 juin 2019 – 8 h 36 min)

    C’est l’exploitation des gisements de gaz et de pétrole de schiste ( hydrocarbures non conventionnels), qui est très dangereuse pour la vie sous toutes ses formes, contrairement à l’exploitation des gisements de pétrole et de gaz conventionnels.
    Les fluides utilisés pour forer les roches de schiste et de mécaschiste contiennent des métaux lourds très toxiques, des produits chimiques très toxiques et des métaux faiblement radioactifs, qui remontent, par lixiviation à travers les couches géologiques et qui se mélangent aux fluides de forage. C’est inévitable.
    Les fluides très dangereux de forage des puits de gaz de schistes forés par l’ignominie Total, ont été déversés et abandonnés par celle-ci, d’une manière criminelle, dans la nature et ont pollué les plus grandes nappes phréatiques du monde, qui se trouvent au Sahara, et qui ont mis ainsi la vie de nos compatriotes du Sud Algérien en très grand danger. C’est un crime contre l’environnement, qui va générer un crime contre l’humanité.
    S’agissant d’ENI, que vous évoquez, je vous signale, que cette entreprise exploite uniquement les gisements d’hydrocarbures conventionnels en inshore et en offshore.

    L’ignominie TOTAL n’a une technologie performante pour exploiter rationnellement, sans dégâts écologique majeur, même les gisements d’hydrocarbures conventionnels, preuves à l’appui.
    L’ignominie TOTAL est une grenouille, qui veut devenir plus grosse que le bœuf.

    Comme je l’ai déjà dit, preuve à l’appui, l’ignominie TOTAL est un instrument politique très dangereux de la France officielle néocoloniale, qui bloque le développement de l’Afrique depuis l’ère coloniale Française.
    C’est TOTAL, qui a hérité de l’autre ignominie ELF en la « rachetant ».
    L’ignominie TOTAL est aujourd’hui au cœur de la « Françafrique », ce vaste système criminel de perpétuation du colonialisme Français sous d’autres formes, par des réseaux mafieux « en col blanc », maintenant le continent Africain dans la misère, la corruption, la dépendance au profit des seuls intérêts Français et ceci depuis l’ère coloniale Française en Afrique.
    Ce qui se passe actuellement est complot POLITIQUE TRES DANGEREUX des sionistes, qui ont fait intervenir la France officielle, l’exécutant et le cheval de Troie d’Israël.
    La première phase de ce complot consistait à vendre l’intégralité de l’entreprise Américaine Anadarko à une autre entreprise Américaine (Occidental Petrolium), proche du lobby sioniste mondial.

    La deuxième phase de ce complot sioniste criminel, était le coup de grâce, qu’ils prétendaient donner à notre pays, EN VAIN. LA BARAKA DU HIRAK du PEUPLE ALGERIEN, qui a ébluoi le monde entier, a fait échouer ce diabolique complot sioniste et a tout libérer en Algérie.
    Comme je l’ai déjà dit, l’Algérie choisira les avocats les plus éminents au monde en matière de scandales et crimes environnementaux, qui poursuivront l’ignominie TOTAL devant les tribunaux Algérien et internationaux. Ces éminents avocats se feront un devoir de mettre l’ignomie TOTAL à genoux, quand ils passeront à l’action. Cela coûtera à l’ignominie TOTAL des dizaines et des dizaines de milliards de dollars.
    Tous les actifs de l’ignominie TOTAL en Algérie seront saisis par mesure conservatoire étant donné l’étendue du crime contre l’environnement TECHNIQUEMENT IRREPARABLE et aux conséquences INCALCULABLES.
    L’ignominie TOTAL a déjà commis dans l’état du Saskatchewan ( Canada ), un crime environnemental,. En plus du crime environnemental qu’elle a commise en exploitant les gisements de sables bitumineux, ‘ignominie TOTAL a voulu construire une centrale nucléaire rien que pour chauffer les les sables bitumineux. C’EST FOU.
    L’ignominie TOTAL a tout fait pour imposer la construction d’une centrale nucléaire au Saskatchewan, sans se soucier de la vie des habitants de cet état du Canada et sans se soucier du danger des déchets radioactifs. Et il a fallu l’intervention énergique des habitants du Saskatchewan, pour stopper à temps et définitivement ce projet hautement criminel.
    Ce n’est pas pour rien que les Canadiens l’appellent NOIR TOTAL.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    4 juin 2019 - 14 h 07 min

    WALLAH, S’IL A COMMIS UN TEL CRIME, C’EST LA PRISON A VIE QU’IL MÉRITE ! IL FAUT-ÊTRE SANS PITIÉ AVEC DES CARNASSIERS PAREILS.
    UNE PLACE A L’OMBRE DANS LA PRISON DE AÏN M’GUEL AU SUD DE TAMANRASSET PAR PLUS DE 50 DEGRÉS A L’OMBRE, WALLAH QU’IL FONDRA COMME NEIGE AU SOLEIL !
    ET PAS QUE LUI…..

      Algerien Pur Et Dur
      4 juin 2019 - 19 h 34 min

      Le barrage vert leur ira mieux. Au moins ils bronzeront tout en etant utile a la societe.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    4 juin 2019 - 10 h 58 min

    SAHA EÏDKOUM YAL KHAWA A TOUS LES ALGÉRIENS ET A TOUTES LES ALGÉRIENNES IN CH’ALLAH OÙ QU’ILS SE TROUVENT DANS LE MONDE !!!

    QUE LA PAIX ET L’ISTIQRAR RÈGNENT DANS NOTRE CHER PAYS POUR LE BONHEUR DE NOTRE PEUPLE !!!

    AMINE YA RABI AL AÂLAMINE…!!!

    Abdel
    4 juin 2019 - 3 h 16 min

    le projet desectec aurait fournis de l’électricité à toute l’Europe, la france aurait mis ses centrales nucléaire en berne, voici un des multiples raisons du sabotage français. la france et l’Allemagne semble être en accord c’est de la poudre aux yeux. je desire ajouter 2 petite choses. 1 Houari Boumediene a nationalisé les hydrocarbures algeriens et voila que des Bandit le redonne aux occidentaux, on peut gérer tout seul nos hydrocabures… 2 il faut revoir les accords d’écran et obligé la france a revoir son comportement avec le peuple Algerien (visa, droit financiers des étudiants algériens en france, patrimoine Algerien…) la france nous colonise encore â traverd ses pions, elle le fait pour toute l’Afrique…

      Zaatar
      4 juin 2019 - 10 h 07 min

      Oui le projet aurait fourni de l’électricité à toute l’Europe, mais a quel prix? Et la facture du différentiel par rapport au kwh nucléaire ou thermique qui se propose de la payer? Personne. Et donc on connait au moins un élément de réponse au fait que ce projet soit tombé à l’eau.

    Anonyme Utile
    4 juin 2019 - 3 h 07 min

    @ Le Monde* (3 juin 2019 – 9 h 34 min)

    Même si l’ignominie TOTAL embauche l’auteur de crimes contre l’humanité sarkozy en personne, je peux vous garantir qu’elle ne s’en sortira jamais, et qu’elle le paiera très cher devant les Tribunaux Algérien et internationaux.

    L’ignominie TOTAL vient de creuser sa tombe par ses propres mains, au vu des génocides environnementaux et ses crimes contre la vie sous toutes ses formes (végétale, animale et humaine), qu’elle a commise secrètement au Sahara. L’ignominie TOTAL a pollué les plus grandes nappes phréatiques du monde dont les réserves prouvées sont évaluées, par les experts internationaux à 50 000 milliards de m3.

    Je rappelle, que l’ignominie TOTAL est aujourd’hui au cœur de la « Françafrique », ce vaste système criminel de perpétuation du colonialisme Français sous d’autres formes, par des réseaux mafieux « en col blanc », maintenant le continent Africain dans la misère, la corruption, la dépendance au profit des seuls intérêts Français.
    Et c’est la France qui pousse les ressortissants vers l’immigration vers l’Europe, notamment, au péril de leurs vie, comme en témoigne la réalité. C’est comme cela, que la France appauvrit l’Afrique depuis la colonisation de ces pays par le France, à ce jour.
    Le comportement de la a France officielle en Afrique est tellement grave, qu’il a fait réagir ses propres partenaires Européens, comme l’Allemagne et l’Italie, notamment. Cette situation a généré une polémique très grave et une crise diplomatique entre la France et l’Italie.
    Et le Vice président du Conseil Italien, en personne, Mr Luigi Di Maio a d’une part, accusé publiquement la France d’appauvrir l’Afrique et d’autre part, réclamé un débat sur le départ de le France en Afrique.

    Les crimes contre l’environnement commis par l’ignominie TOTAL au Sahara en Algérie ont tué la vie sous toutes ses formes. Ces crimes contre l’environnement vont inévitablement généré des crimes contre l’humanité suite à la pollution des nappes phréatiques, qui alimentent en eau potable plusieurs régions du Sud Algérien.

    Devant ce désastre écologique, l’Algérie choisira les avocats les plus éminents au monde en matière de scandales et crimes environnementaux, qui poursuivront l’ignominie TOTAL devant tous les tribunaux internationaux. Ces éminents avocats se feront un devoir de mettre l’ignomie TOTAL à genoux, quand ils passeront à l’action. Cela coûtera à l’ignominie TOTAL des dizaines et des dizaines de milliards de dollars..
    Ce sera l’occasion de montrer à la communauté internationale l’étendue des crimes contre l’environnement commis, par l’ignominie TOTAL, dans notre beau Sahara, une merveille du monde.

      harissa
      4 juin 2019 - 7 h 43 min

      Total fait partie des 12 premières compagnies pétrolières au monde ,si je suis votre raisonnement les 11 autres ne polluent pas ? ENI italienne ne pollue pas ,la Sonatrach ne pollue pas ? Je croyais car on fête la nationalisation des hydrocarbures par Boumediène que Sonatrach était la seule et unique compagnie en Algérie ,alors pourquoi Anarardako va t’il vendre ses actifs à Total ?

    Argentroi
    4 juin 2019 - 1 h 29 min

    Je n’ai jamais compris pourquoi et comment la France a saboté le projet Desertec ! En supposant que cela était vrai, les relations franco-allemandes auraient dues grandement souffrir de cette hostilité française envers l’Allemagne et vu l’ampleur de ce méga-projet, que je considère personnellement foireux et que monsieur Bouabsa m’excuse pour cet écart qui ne va pas dans le sens de ses souhaits, le couple franco-allemand aurait dû au moins se fissurer au vue de cette inimitié. Monsieur Bouabsa, pouvez-vous nous révéler certains indices qui montrent qu’il existe bien un désaccord profond entre la France et l’Allemagne au sujet de Desertec?
    En ce qui concerne le fait que l’Algérie va faire valoir son droit de préemption pour racheter les actifs d’Anadarko, cela n’est-il pas un signe que l’Algérie se recroqueville sur elle-même et par ricochet affectera sûrement sa stratégie d’ouverture dont la finalité est d’attirer toujours plus les investissements étrangers ?

      Souk-Ahras
      4 juin 2019 - 8 h 36 min

      Argentroi bonjour,

      Je ne traiterai pas dans ce commentaire le volet Anadarko. Volet éminemment géopolitique dans lequel la position française n’est plus à démontrer : « entuber » une fois de plus l’Algérie. Mais… Mais boutef n’est plus là !

      Pourquoi le projet Desertec est tombé à l’eau ? Pour différentes raisons dont il faut prendre soin d’écarter toute action de sabotage initiée par une quelconque partie. Si ma mémoire ne me fait défaut, la France s’était déclarée tout de suite partie non prenante du projet en 2009.
      Quelques indications pour aider à y voir un peu plus clair :

      1/ Desertec c’est quoi ?
      _ Une idée géniale mais un consortium à créer de toutes pièces, le coût de l’opération étant très élevé.
      _ Installation de miroirs paraboliques sur une surface de 300 km x 300 km dans le Sahara algérien.
      _ Coût : 400 milliards d’euros qui représentaient en 2009 l’équivalent d’une centaine de centrales nucléaires de nouvelle génération (EPR).
      _ Seulement 20 des plus grosses entreprises allemandes étaient partantes en 2009 avec l’espoir – non réalisé par la suite – qu’elles seraient rejointes par l’Italie, l’Espagne et la France qui a dit non tout de suite.
      _ En 2009 : coût du Kw/h solaire situé entre 0,1 et 0,2 euro contre 0,03 et 0,05 euro pour le Kw/h nucléaire.
      _ Toujours en 2009, après la mise en service des installations, c’est à dire après 4 à 5 ans de travaux si tout se passait bien, il fallait encore compter 10 à 15 ans supplémentaires avant de voir le solaire concurrencer le nucléaire.
      _ Avec les fréquentes tempêtes sahariennes de sable, la maintenance d’une telle installation aurait induit un coût relativement important. D’où la question : qui paiera ? L’Algérie avait répondu : sûrement pas moi !

      2/ Toujours en 2009, la situation géopolitique de la région maintenant appelée MENA (middle east – north afrca) n’était pas « radieuse » et plongée dans un flou dûment entretenue par « l’empire ».

      3/ Une certaine « Europe » ne voulait pas s’alourdir d’une autre dépendance en énergie avec celle des hydrocarbures, électrique celle-là.

    Mme CH
    4 juin 2019 - 0 h 55 min

    Tout est possible…n’oublions pas que ce bonhomme a été emprisonné pour cause « d’espionnage » donc, un accord secret n’est rien devant le reste…! Et maintenant, il se trouve où ce Ould Kaddour…?? Rappelons que c’est lui qui a acheté la raffinerie d’Augusta auprès de Esso Italiana, filiale italienne de la major Exxon mobil (américaine, bien sûr), construite en 1949, et qui souffre d’accidents continus et d’incendies depuis 2008………..Il faut noter aussi que c’est la banque française Société Générale qui a été engagée par Sonatrach comme conseiller dans cette transaction.!

    « ………….une nouvelle raffinerie de la taille de celle de Augusta coûterait au bas mot quatre milliards de dollars. Si Exxon Mobil l’a cédé à 700 millions, c’est qu’elle représentait un actif toxique synonyme de perte d’argent… De plus, la raffinerie est attaquée, tous azimuts, pour son caractère hostile à l’environnement. Plusieurs procès sont en cours et Sonatrach va probablement payer pour les bêtises environnementales de l’américain ExxonMobil. »………………….. Wa Ma Khafia Kana A3dham…!!

    Ah! Traîtrise quand tu les tiens…!!

    Kassaman
    3 juin 2019 - 23 h 21 min

    Dans le cadre de leur stratégie de prédominance dans le bassin permien, à l’ouest du texas, les compagnies oxydental petroleum (oxy) et chevron se sont livrées une bataille à l’occasion du rachat d’anadarko.
    Les dernières enchères, notamment la dernière offre de oxy de 38 Milliards de $ à obligé celle-ci, pour financer son rachat, à trouver un deal avec total pour le rachat des actifs africains de anadarko.
    Les intérêts de ces actifs africains se retrouvent au ghana, en afrique du sud, en Algérie et surtout au mozambique.
    Total est dans une stratégie de domination du marché mondial du GNL où elle occupe depuis peu la 2ème place. C’est à ce titre qu’elle était intéressée par le rachat des actifs d’anadarko en afrique et notamment au mozambique qui est en passe de devenir un acteur majeur dans le GNL.

    Donc mon analyse est la suivante, total avait parfaitement anticipé l’opposition des autorités Algériennes au transfert des actifs Algériens d’anadarko vers total et s’attendait donc à ce que ces dernières exercent leur droit de préemption. Au final total aura (peut-être) ce qu’elle veut, c’est-à-dire les actifs du mozambique et se faire racheter les actifs Algériens.

    Comment est-ce que l’auteur de cet article en arrive à la conclusion qu’il y aurait eu un accord secret entre l’ex PDG de sonatrach et total est pour moi un mystère…

    Syphax de Siga
    3 juin 2019 - 23 h 12 min

    Bien sûr que non, O.Kaddour ne fait jamais de mal, sauf à son pays.
    But of course not, O.Kaddour never hurts, except to his country
    Aber natürlich nicht, O. Kaddour tut nie weh, außer in seinem Land

    Bizard
    3 juin 2019 - 22 h 31 min

    Desertec saboté, Total et entreprises Francaise douteuses bien trop imposante en Algérie ? Qui sont leur valets ??

    Anonyme
    3 juin 2019 - 22 h 28 min

    Seule une Justice Forte, Indépendante, Souveraine, et Transparente, peut auditionner, juger, libérer
    Où emprisonner une personne présumée accusée, avec protections totales de ses droits,
    De son intégrité physique, et de ses biens
    Loin des règlements de comptes personnels qui nuisent gravement,à la Justice,et à la Démocratie, en Algérie
    Vive l’Algérie, Libre, Juste, et Démocratique source de la Paix, la Stabilité, le Développement, et la Prospérité

    naaja
    3 juin 2019 - 22 h 04 min

    le contrat avec anadarco a ete signe en 1991 avec Sid ahmed Ghozali a l’epoque ca a leve un tole et il nous expliquait vendre l’exploitation n’est pas vendre le sahara. aujourd’hui le seul qui peut nous sortir de cette crise est Chakib Khalil qui maitrise le domaine et connait la mentalite US . tant qu’il nous reste des devises et or on doit rachter toutes les actions d’anadarco sur le continent et eloignons la France

    Question ?
    3 juin 2019 - 20 h 25 min

    A quand l’indépendance de l’Algérie ?

    Kabylovich
    3 juin 2019 - 20 h 22 min

    Je viens d’apprendre sur le net que l’Algérie doit demander à la France l’autorisation de vendre son gaz et son pétrole à des nouveaux pays intéréssés et que les entreprises Francaise en Algérie comme total etc… préfère prendre des salariés Marocains, Francais, égyptien etc….mais aucun Algérien ???? Et que SONATRAC est une arnaque écran Francaise. Sans vous parler du gaz de shiste un danger pour les Algériens qu’ils sont sur le point d’extraire. Ils dominent l’Algérie tranquillement rubie sur ongle depuis 1990 nous avons été recolonisé suptilement avec leurs valets placer dans chaque postes stratégique. Reste à savoir si Bouteflika en fesait partis ?? Depuis tout ce temps l’Algérie est devenu une passoire et que plusieurs antennes de services secrets actifs étranger sont en poste en Algérie ? Je ne sais pas si tout ceci est vrai mais une chose est sur c’est que j’espere que le prochain président fera le nettoyage et redonnera de la fièrté aux Algériens qui ont énormément soufert et qui mérite bien mieux !!

    Lghoul
    3 juin 2019 - 16 h 14 min

    Mais essaye de toucher a chakib, bedjaoui et …. tliba.

    Anonyme
    3 juin 2019 - 15 h 59 min

    Arrêtons de mélanger les genres.
    Qu’il y est pots de vins ou autres est une chose, que d’apparenter tout à des scénarios machiavéliques en est une autre.
    Il s’agit d’un sujet économique, la stratégie de Total étant un repositionnement en Afrique les actifs Algériens faisant parti. La participation étagère restera la même qu’elle soit détenu en parti ou entièrement par Total ou Anadarko ne change pas la donne. Sonatrach restera toujours à hauteur de sa participation actuelle.
    Il est vrai que l’état peut faire jouer la préemption comme il a fait pour Djezzy (constatez le résultat, depuis cette entité n’arrête pas de reculer.
    quelques remarques pour appliquer la préemption :
    1) A-t-on des ressources pour régler la partie d’Anadrako ? effondrement des réserves de changes,déficit du trésor public, et déficit structurel du budget annuel
    2) A-t-on le management et la technologie nécessaires pour maintenir la cadence de production actuelle (sinon pourqoui Sonatrach avait fait appel au partenariat d’Anadarko) ==> nous vivrons certainement le syndrome de Djezzy

    Le meilleur deal et de négocier cette reprise de participation intelligemment afin de sauvegarder les intérêts du pays, notre Algérie si chère

      Chaoui
      3 juin 2019 - 20 h 20 min

      A monsieur « Anonyme » :
      OUI. Il faut absolument que l’Algérie s’oppose au rachat de Anadarko par Total et exerce sans plus tarder son droit de préemption.
      Et pour cause :
      1) Il n’est pas concevable qu’on laisse Total suplanter chez-nous Sonatrach en terme de part de production propre…
      2) Total qui est interdit de faire de la fracturation hydraulique (exploitation du gaz de schiste) en…France suivant une loi de 2011 de protection de l’environnement, est en train de s’en donner à cœur joie dans notre Sahara…(j’invite tout un chacun à aller voir sur google maps le champs de Berkine où il y a pourtant tout près une zone de verdure protégée qui est parsemée de véritables LACS de condensat noir (pollution) des produits chimiques ayant servi à la fracturation…).
      Pour ces raisons, tant l’Etat que notre justice doivent immédiatement sévir et prendre TOUTES les dispositions idoines…, notamment en exerçant à l’encontre de Total une saisie de ses avoirs en Algérie pour nous voir indemniser pour la contamination de notre sol dont elle est l’auteur sur les blocs qu’elle exploite et que des crapules de chez-nous leur ont illégitimement concédé.

      sam
      3 juin 2019 - 23 h 52 min

      a te lire je me demande combien d action total tu détient
      arrête de nous prendre pour des imbéciles , total a etais derrière le limogeage de teboun dans l avion lors de son retour de paris

    Vroum Vroum 😤..
    3 juin 2019 - 15 h 39 min

    Cette affaire semble très grave , Ould Kadour est assis sur une poudrière , les Bouteflika aussi..Les Ouyahia et Sellal aussi…Tout ce beau monde doit rendre des comptes , et payer très cher si la Justice lève des lièvres . .On découvre toujours à la fin , ce qui fait qu’on aurait été nous aussi trompé sur la marchandise .. .Les intérêts de l’Algérie sont au-dessus de n’importe qui , plus aucun pays ne compte , merci à nôtre ANP et son État Major qui veillent au grain..Je suis confiant seulement en notre ANP et son État Major qui certainement se battrons fort pour défendre notre intérêt qui n’a pas de prix . .Si Total et Pouvoir Français cherchent noises je crois qu’ils trouveront à qui parler , et leur intérêt est de ne pas défier l’Etat Algérien , je pense que le Pouvoir Français est assez inteligeant pour comprendre que l’Algérie n’est pas le Niger ou Maroc..

    @Massinissa le petit versus le Grand, le Vrai, l'Historique de chez nous!
    3 juin 2019 - 15 h 32 min

    @ Massinissa? Je vais te donner encore plus de grain à moudre afin que tu puisses te défouler derrière ton écran et m’insulter et/ou me déniger. Je suis ce que l’on appelle vulgairement un bi-national avec une passeport français et un autre algérien, je suis né en en petite Kabylie à Gunzet, ma femme est une bi nationale originaire de Tlemcen. J’ai fait mes études en France puis au Etats Unis (et mon service militaire en Algérie à N’Gaous W de Batna!). J’espère que ça te va jusqu’à là? Donc le tordu te dit qu’il faudrait ouvrir ton bocal, accepter des opinions différentes de la tienne sans faire dans l’amalgame, le mélange des genres ou l’invective. Ce que j’ai commenté dans mon précédent post est mon vécu en France et basé sur les faits économiques entre la France et l’Afrique du Nord. La France considère l’Algérie comme un marché et rien d’autre, elle n’acceptera jamais que l’Algérie devienne une puissance régionale capable de lui saper des parts de marchés en méditerranée, en Afrique Sub Saharienne et au Maghreb en générale . Elle n’acceptera jamais le leadership militaire de l’Algérie dans sa zone geo stratégique/politique. Ceux sont des faits! Maintenant quand à ton point sur l’école Algérienne, et que je vois ce dont cette jeunesse et ces étudiants Algériens ont été capable, j’ai envie de dire que cette école n’a pas faits que des « mutants ». Ils ont montré leur capacité à se mobiliser, à s’adapter, leurs créativités, leurs forces de convictions, leurs forces de propositions,… Des vrais Républicains s’impliquant dans la vie de la cité, j’en étais ému et fier. Je crois pouvoir dire à travers ton post agressif envers moi, que tu ne leurs arrives pas à la cheville MAIS toi tu as du faire l’école française (lol) comme beaucoup t’intervenant sur AP (comme souvent les plus virulents ! ). Quand à mes compatriotes Algériens et de cœurs malheureusement je persiste et je signe, les français ont toujours utilisé la corde Berbère versus Arabe (sachant que tout les Algériens sont Berbères) pour nous diviser comme les Zemmour & Co, les Mehenni (un traître au demeurant!) dont les supporters sont très actifs sur AP et leurs bras armés locaux. Il faut inverser cette tendance qui font que nous avons toujours ce complexe de colonisé et aller au bout du « Tnahwe Gah » qui se fera par une période de quelques années. A bon entendeur salut, tu peux insulter, dénigrer, rabaisser, cela me laisse de marbre mais tu n’est pas au niveau.

    Chelabi
    3 juin 2019 - 14 h 50 min

    À force de mélanger les vrais dossiers de corruption avec des actes commerciaux ordinaires on finit par embrouiller tout le monde et ne plus savoir qui dit vrai.
    Anadarko a des actifs en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud. Ces actifs devant être cédés à Total représentent exactement 8,8 milliards de dollars, tous pays confondus. La portion Algérie de ces actifs est de 3 milliards de dollars.
    Pour faire une histoire courte, en Algérie, Anadarko possède une participation de 24,5% dans le bassin de Hassi Berkine (320,000 barils/jour) . La moitié de cette participation est déjà détenue par Total (Total est partenaire de Anadarko à 50/50). Ce que Total souhaite faire c’est racheter les 12.5% qui sont réellement sous le contrôle de Anadarko.
    Du point de vue de Total, l’acquisition des parts de Anadarko s’inscrit dans un repositionnement stratégique en Afrique. Berrine tout seul est moins important pour Total. Mais Berrine avec le Ghana, le Mozambique et l’Afrique du Sud permettrait à Total de détenir plus de 3 milliards de barils de ressources. Ce qui est énorme!
    En guise d’épilogue, Anadarko a le droit de vendre ses actifs pour renflouer la trésorerie de la compagnie mère (Anadarko est une fillaile de l’américaine Occidental). Total a le droit de les racheter puisqu’elle en possède déjà 50% . L’Algérie a le droit d’exercer son droit de préemption si elle pense que racheter les parts de Anadarko est un bon deal. Si elle pense que non , elle laisse Total compléter la transaction.
    En bout de ligne rien ne change. Anadarko possédait avec Total 24,5% du champs de Hassi Berrine. Total possèdera toute seule 24.5% du champs de Berrine si elle arrive à compléter la transaction. Et si l’Algérie décide de racheter les parts de Anadarko elle finira co-partenaire de Total avec le même pourcentage de 24,5%.
    La question dont on ne saura jamais la réponse est la suivante: Y a t-il eu pots de vin versés par Total à Ould Kaddour pour que l’Algérie n’exerce pas son droit de préemption? On ne le saura peut être jamais.
    On en aura une idée si l’Algérie exerce son droit de préemption. Dans ce cas, cela voudrait dire que les actifs de Berrine détenus par Anadarko et devant être cédés à Total valent plus que 3 milliards de dollars. Ce qui ne fait pas beaucoup de sens puisqu’on ne comprendrait pas pourquoi Anadarko cèderait ses actifs à bon prix.
    Je pense que dans le contexte actuel de l’Algérie, le problème est plus politique qu’économique

      Chelabi
      3 juin 2019 - 16 h 07 min

      Simple curiosité. J’aimerai juste savoir (au fond je m’en fous) que signifie les pouces en bas pour le commentaire que je viens de faire?
      Est ce que ce que je dis est faux? En avez vous de meilleure explication à donner?
      Je pense plus que ce sont des petits moucherons qui n’aiment pas ce que je dis. Et ils sont nombreux je le sais.
      Au fond pour moi, si j’arrive à convaincre une personne , une seule, et mettre en échec tous les dhoubab electroni qui pilulent sur ce site, alors… it makes my day!

    Adrar
    3 juin 2019 - 13 h 16 min

    Avec toutes ces entreprises Francaise douteuses en Algérie et à Adrar, il y en à des accorts secrets avec ces traitres !!!!

    Nadjma
    3 juin 2019 - 12 h 55 min

    Ah si seulement nos traitres savaient à quel point la france n’est rien, sans eux sans leur trahison les français mangeraient des cailloux aujourd’hui. C’est l’Algérie qui fait vivre la france car ce pays est fini. Que produit la france aujourd’hui, rien la france a démantelé et délocalisé son industrie et a mis de ce fait les français au chômage et qui paie les chômeurs français, le gaz et le pétrole algérien. Depuis le début la france a toujours été aidée par la trahison, sans les traitres les français n’auraient pas pu mettre un seul orteil en Algérie et encore moins y perpétrer ses crimes abominables. La france nous lui avons montré qui nous sommes, on y a sacrifié un million et demi des nôtres, donc nous n’avons plus rien à dire à ce pays, il faut sérieusement nous occuper de nos traitres. Une fois que la france n’aura plus l’argent de l’Algérie on verra ce que deviendra ce pays, même le tourisme les fui depuis qu’ils se sont mis à faire des attentas et à brûler leurs monuments historiques. Que dieu maudisse les traitres!

      harissa
      3 juin 2019 - 14 h 49 min

      La France est le premier pays touristique au monde depuis des décennies en 2018 il y a eu 82,4 millions de touristes en France ,cela se sont les chiffres mondiaux .Il faut toujours éviter de prendre ses désirs pour la réalité n’est – ce pas ?

        Nadjma
        3 juin 2019 - 15 h 41 min

        @Harissa, Mais on s’en fout de combien de millions de touristes la france reçoit, le fait est, et c’est ce qui est important, c’est que la france n’est plus que ça: un pays touristique.

          harissa
          3 juin 2019 - 18 h 29 min

          Total est la douzième compagnie pétroliére au monde Sonatrach n’est pas dans les 30 premières ,BNP Paribas ,Renault Nissan Mitsubishi Dacia Datsun Ladaest le 1er groupe mondial construction automobile ,BNP Paribas ,Carrefour ,Danone ,LVMH N° 1 du luxe dans le monde 160 000 employés, Sanofi N°5 mondial Pharmacie ,Peugeot -Citroèn ,Airbus , AXA N° 1 des sociétés d »assurance dans le monde ,160 000 employés ,Lactalis N° 1 du fromage mondial etc ….

      A3zrine
      3 juin 2019 - 15 h 52 min

      Il y a suspicion de mal versassion au profit de L’île Kaddour. Toutefois à ce stade il n’y a pas de doute, c’est oui ou non, et les services de sécurité sont au courant. Maintenant si Ould Kaddour a été remercié, je dis qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Et là je pose la question, elle sont où les mains étrangères ? Qui ouvre grand les portes aux étrangers? Souvent à tout va on inculpé des journalistes et de simples activistes de collaboration mais les grands collaborateurs avec l’étranger sont souvent à la tête de ce pays, en somme ils méritent la cour martiale et pas le mandat dépôt.

    Felfel Har
    3 juin 2019 - 12 h 28 min

    Cet accord avec Total, secret ou pas, est un crime d’Etat. Comment a-t-on permis à Total de s’accaparer de 40% de la production nationale?
    Les hommes que Bouteflika a placés pour gérer ce secteur stratégique, voire vital, ont brillé par leurs manigances pour brader les bijoux de la nation. Ils doivent rendre des comptes et payer cher leur traîtrise.
    Quoiqu’il en soit et en dépit des « conseils » de certains spécialistes, ex-cadres de Sonatrach, il faut mettre en oeuvre les clauses contractuelles relatives à l’application du droit de préremption, au bénéfice de la partie algérienne. Dar dari ou ana moulaha!
    Qu’on ne vienne pas nous chanter que l’argent manque, la planche à billets d’Oumafia doit être mise à contribution. Oukhali frança tendeb!
    L’Algérie serait-elle reléguée au rang de république bananière?

    Anonyme
    3 juin 2019 - 12 h 18 min

    analysr subjective zvec des arrieres pensees

    Anonyme
    3 juin 2019 - 12 h 17 min

    comme disait un homme , politique » »les nations n’ont pas des amis,mais que des interets » »il ne faut pas croire a cette amitié sincere envers le maroc pour preuve,rappelez-vous cette fameuse phrase d-un diplomate !!

    bozscags
    3 juin 2019 - 12 h 12 min

    je trouve que çà ne bouge pas assez au niveau justice bizarre tout cela il y en a beaucoup qui devrait se trouver en prison ?

      GA3 veut aussi dire........
      3 juin 2019 - 13 h 09 min

      ET SI TOUT LE MONDE A EU SA PART DU GÂTEAU MÊME L`ARMÉE ET LA JUSTICE…OULD KADDOUR N`A PAS ÉTÉ ACCEPTÉ COMME CA ……

    fennecdz
    3 juin 2019 - 12 h 09 min

    RIEN N A CHANGÉ DANS CE BLED PAS DE JUSTICE QUE DU CINÉMA DES FAUX PROCÈS UN SHOW HOLLYWOODIEN CE SYSTÈME NE BOUGERA JAMAIS APRÈS BOUTEF LE VOLEUR ILS SONT PASSÉ AU PLAN B ON SE MOQUE DU PEUPLE C’EST TRISTE

      Anonyme
      3 juin 2019 - 13 h 07 min

      Le plan B souvent, c’est le vrai plan A

    karimdz
    3 juin 2019 - 10 h 43 min

    Une chose est certaine, l Algérie une fois débarrassée de ces néo harkis qui servaient la France et s en mettaient plein les poches, doit recouvrer son indépendance totale, dans ses décisions et le contrôle de son sous sol si riche et si convoitée.

    La France fait tout pour nous saborder non seulement sur le plan économique, mais également sur le plan militaire. Le satellite acquis par sa médiocrité mimi 6 est en réalité, un moyen détourné pour l ex occupant français d espionner notre pays et d évaluer ses capacités en matière de défense.

    Autant dire qu’il faut être vigilant et tout faire en sorte pour contrecarrer les desseins de la France.

    Anonyme
    3 juin 2019 - 10 h 20 min

    Ould Kaddour et Chakib Khelil travaillaient pour le compte de Bouteflika et son équipe, ils ne travaillaient pas seulement pour les leurs seulement, c’est pour cette raison qu’on les protège car au cas où l’un d’eux tomberait c’est toute l’équipe qui se trouverait dans le meilleurs des cas derrière les barreaux pour des décennies ou finir comme des fugitifs traqués comme des rats terrés dans des trous aux quatre coins du monde

    Spéculations et soupçons !
    3 juin 2019 - 10 h 08 min

    Cher Monsieur Hocine-Nasser Bouabsa , auteur de l’article, vous êtes PhD, chef d’entreprise et analyste, merci pour votre article mais je pense, à mon humble avis, qu’il faut rester dans l’analyse générale, globale et non pas commencer à montrer du doigt « x » ou « y » !
    On aurait aimé avoir de votre part des explications sur ce dossier si vous en avez, nous expliquer les différents scénarios possibles pour exercer un droit de préemption, donner votre point de vue sur le caractère stratégique de cet accord de Total-Oxy, sur cet décision d’achat de tous les actifs d’Anadarko en Afrique, quels sont les avantages et les inconvénients pour l’Algérie d’exercer un droit de préemption dans ce cas là, de savoir si Sonatrach est en mesure ou pas d’acheter les actifs vu sa situation foncière et celle de l’Algérie , etc… etc…
    Maintenant, spéculer sur la base de soupçons alors qu’on n’a pas le contenu du dossier, c’est un peu trop prématuré et hasardeux à mon sens. Il faut faire très attention à se qu’on dit car on est en révolution citoyenne, en insurrection citoyenne, on est dans la rue , sur les nerfs contre la mafia et le pouvoir et donc prudence. Il ne faut accuser que si on est sûr du dossier. Un analyste a évidemment le droit de faire des scénarios et donner des avis, c’est sa fonction et son rôle, mais il n’est pas juge et doit éviter de soupçonner sans preuve.
    Par ailleurs, il ne faut pas faire aussi comme le Ministre de l’Energie qui dit une chose un jour et son contraire le lendemain. Peut-être est-ce dû au fait que lui-même n’a pas encore les données officielles sur ce dossier. Mes respects.

    Abdelmoumène Ould Kaddour est un truand en colle blanc.
    3 juin 2019 - 9 h 56 min

    Excellent article qui reflète la vérité et les bonnes recommandations sur comportements envers la gestion de nos intérêts.
    Nous ne devons avoir pour ami que nos intérêts nationaux.
    Et se truand de Abdelmoumène Ould Kaddour doit être arrêter et soumis à des interrogations sur toutes sa gestion calamiteuses et ces conspirations contres les intérêts suprême de pays et de son peuple.
    Il ne doit être mis en prison et ne doit jamais sortir de prison pour dilapidation des richesses nationaux.

      Colère
      3 juin 2019 - 11 h 18 min

      EN COL BLANC
      Il est aussi un vrai pot de colle.

    Tin-Hinane
    3 juin 2019 - 9 h 53 min

    « Garder les portes ouvertes à des négociations avec un pays avec lequel nous partageons beaucoup de choses », nous ne partageons rien de positif avec la france, rien de rien, tous nos rapports avec la france sont Négatifs. Rappelons les relations que nous avons avec ce pays: une invasion en 1830 sans s’attarder sur les détails de cette invasion souvenons nous simplement que la france a tout simplement dévasté l’Algérie, je passe sur toutes les insurrections et révoltes algériennes qui ont fini au bagne pour les nôtres, ensuite une guerre de 7 longues années avec napalm et bombe atomique, torture et là aussi inutile de rentrer dans des détails que tout le monde connait. La manière dont les français se sont comportés et se comportent toujours avec l’émigration algérienne et sa descendance encore une fois tout le monde est renseigné. La manière dont les français leurs groupes, sociétés et entreprises se comportent en Algérie, comme des voleurs, des escrocs, ils ont toujours privilégié la magouille, la tromperie, la fraude, la tricherie et le mensonge avec nous plutôt que des rapports francs et honnêtes basés sur un respect mutuel que ces rapports soient de nature commerciale ou autre, non les français ne veulent de rapports avec nous d’égal à égal ils veulent nous embrouiller et nous dépouiller voilà ce qu’ils veulent. Les français ne sont pas dignes de confiance, ils ne veulent qu’une chose nous nuire, nous nuire et encore nous nuire. C’est à nous d’être vigilants et de les écarter le plus possible de notre pays et ce d’autant plus que le peu de savoir faire et de technologie qu’ils avaient ils ont été le brader à la Chine et à d’autres pays, ils ne nous servent à rien.
    Et bien-entendu ils investissent au Maroc, le Maroc est quand même leur grand allié, leur complice, ils se ressemblent d’ailleurs, ils ont à peu près les mêmes gouts, la même mentalité et les mêmes patrons.

    Le Monde*
    3 juin 2019 - 9 h 34 min

    Total débauche l’ancien conseiller spécial de Jean-Yves Le Drian

    Le conseiller spécial de Jean-Yves Le Drian au ministère des affaires étrangères, Jean-Claude Mallet, devrait devenir dans les prochaines semaines le directeur des affaires publiques du groupe Total, selon des informations de la lettre spécialisée Intelligence Online, confirmées au Monde. Un poste-clé pour défendre les intérêts du groupe pétro-gazier, puisque M. Mallet va chapeauter les relations de ce dernier avec les pouvoirs publics en France et à l’international, ainsi que ses activités d’intelligence économique.

    A 64 ans, ce fidèle de Jean-Yves Le Drian, qu’il a servi au ministère de la défense de 2012 à 2017, met ainsi fin à une longue carrière dans la haute fonction publique et la sécurité nationale. Pour être effectif, ce départ doit être acté par la commission de déontologie dans les prochains jours. Il devrait être accepté, les cas de refus ou d’accord avec réserves étant assez rares. La commission vérifie que l’agent public concerné n’était pas en situation de donneur d’ordre à la société qui va l’embaucher et qu’il n’y a aucun conflit d’intérêts.

    *Du 23 mai 2019

    Apache
    3 juin 2019 - 9 h 24 min

    Bouteflika, même en chaise roulante, devrait passer devant un juge. Il n’est pas au-dessus de nos lois. Il sera jugé pour trahison tout autant que son frère Saïd, Les kouninef, Ould Kaddour, Amar Koul, Amar Saïdani, Chakib Khelil et tout le reste du clan de Bouteflika. Et surtout, il faut réactiver l’exécution de la peine de mort gelée par le pouvoir de Bouteflika.

    Bibi
    3 juin 2019 - 9 h 20 min

    La mafia des 40 voleurs a laissé la société française TOTAL posséder 32% de tout le pétrole algérien pour 8 milliards de $ seulement. Chaque année, TOTAL aura le pétrole algérien gratuitement jusqu’en 2037 (320 000 barils/jour). Avec cet argent, sur 18 ans, l’Algérie pouvait construire 6,4 millions de logements aux familles algériennes.

    18 ans de pétrole gratuit, il faut être maboule pour signer ce genre de trahison. Faîtes le calcul 320 000 barils par jour à 70 dollars le baril cela donne 22 400 000 dollars qui partent dans les poches de chez Total et ce, chaque jour.

    Sur 1 an : 22 400 000 dollars fois 365 jours = 8 176 000 000 dollars soit (8 Milliards + 176 millions de dollars en une seule année). Imaginez sur 18 ans = 147 168 000 000 soit (147 milliards + 168 millions de dollars sur 18 ans).

    Le préjudice à l’économie nationale est donc avéré tombant sous le coup des articles 61 et suivants du code pénal algérien. C’est très très grave.

    Brahms
    3 juin 2019 - 8 h 51 min

    Très bel article et fine analyse du journaliste de chez Algérie patriotique. En effet, les enjeux sont considérables et il ne faut pas se laisser faire en bradant tout et n’importe quoi. La meilleure technique consisterait à agir sur le plan juridique en assignant en Justice les EX Présidents de la Sonatrach (Ould Kaddour et Khellil) pour les motifs :

    TITRE I CRIMES ET DÉLITS CONTRE LA CHOSE PUBLIQUE

    CHAPITRE I CRIMES ET DÉLITS CONTRE LA SÛRETÉ DE L’ÉTAT

    SECTION 1 Crimes de trahison et d’espionnage.

    Article 62 alinéa 2 :

    – 2°) entretient des intelligences avec une puissance étrangère ou avec ses agents en vue de favoriser les entreprises de cette puissance contre l’Algérie;

    Il y avait donc surement des avantages extérieurs (appartements à l’étranger, commissions occultes pour donner et signer ces aberrations).

    Il ne faut donc plus tarder et lancer le rouleau compresseur de la Justice. De cette façon, tous les contrats commerciaux seront caduques (faits découverts à posteriori, à l’insu du peuple).

      Précision
      3 juin 2019 - 9 h 29 min

      S’il n’ avait que ça, il y a plus grave, les quatre mandats n’ont pas été accordée par les Français a la bande gratuitement.

      Anonyme
      3 juin 2019 - 9 h 52 min

      Réfléchissez deux minutes. L’auteur reproche à Total d’avoir assuré ses arrières en demandant son aval à Sonatrach pour l’acquisition des actifs d’Anadarko. Quoi de plus normal ? C’est même le minimum.
      Pourquoi Sonatrach a-t-il donné son qccord ? Quelques raisons en vrac :
      – l’entreprise n’a pas les moyens d’acheter les parts
      – Total est en Algérie depuis des années, Sonatrach sait qu’ils bossent bien

      Pourquoi en secret ? Car Anadarko faisait l’objet des convoitises de Chevron et Total en même temps, chaque partie voulant donc rester discrète avant d’officialiser son ordre de rachat. Evidemment qu’ils n’allaient pas dévoiler leurs pions en avance !

      Total est une des entreprises pétrolières qui a investi le plus en Algérie, autant que les BP, Eni ou Anadarko, et ce y compris dans l’aval.

        Anonyme Utile
        7 juin 2019 - 3 h 57 min

        L’analyse de vos propos montre que vous détestez l’Algérie exactement nos pires ennemis en France.

        Et vous participez activement à la destruction de l’Algérie au profit de la France officielle. Ce qui prouve que vous êtes un traître et un déshonneur, pour tout Algérien digne de ce nom.

    Anonyme
    3 juin 2019 - 8 h 42 min

    Kaddour applique le programme des Bouteflika
    Ils étaient prêts à vendre toute l’Algérie pour un autre mandat

    Anonyme
    3 juin 2019 - 8 h 36 min

    mas tout les responsables avait des accords secrets comme les 20% de goul (le secret de polichinelle) sinon comment font il pour devenir milliardaires en dollars en si peu de temps mais ce pas un secret pour la cour des comptes qui a était neutraliser par ces même magouilleurs

    Confidentiel
    3 juin 2019 - 8 h 02 min

    Ould Kaddour, le général Ali Bendaoud Tayeb Louh sont des protégés de la France intouchables d’où leur liberté a ce jour de voyager a l’étranger, il est impératif de stopper ces escrocs !

    hibeche
    3 juin 2019 - 7 h 59 min

    Si Ould Kaddour est connu pour son passé de voyou (prison dans l’affaire BRC), maintenant on nous rabâche que le clan présidentiel (nous, ici-même, avions toujours appelé de clan mafieux ) est un gang, alors qu’il y a à peine 3 mois il était passible de prison ferme d’évoquer son nom .
    le 2ème point, c’est d’adapter notre réglementation sur les transactions financières internationales, la nôtre est archaïque et non adaptée. Pourtant on a eu 2 cas où l’état a perdu des sommes faramineuses ; l’affaire Sawiris Lafarge, et
    Djezzy Vimplcom. Sans prendre les mesures nécessaires pour encadrer les ventes d’actifs de multinationales présentes chez nous. Et quand ça arrive, et ça arrivera toujours, l’Algérie perdra des milliards de dollars.

    HOUMTY
    3 juin 2019 - 7 h 46 min

    SALAM L’KHAWA….. En lisont l’article mes cheveux se sont dressé !!! j’ai la haine…. Cette escros de ould kaddour a cru que la SONATRACH était une firme familiale…. Total a dûe lui faire un gros virement sur un compte offshore… wallah j’ai la haine ! par contre total doit avoir un trous de mémoire !!!! «  » L’ALGERIE «  » est indépendante depuis 1962, ils l’ont sans doute oublié ! Moi je dit total OUT… et ould Kadour doit être traduit en justice pour HAUTE TRAHISON… A mort les traîtres ! T’ahya L’djazaïr et VIVE L’ A.N.P

      Anonyme
      3 juin 2019 - 13 h 26 min

      Non ould kadour n`est pas seul c`est un crime collectif et sa tete said bouteklifa…. et son frere….

    Anonyme
    3 juin 2019 - 7 h 27 min

    Je ne comprends pas que Ould Kadour n´ait pas encore été convoqué par la justice jusqu´à présent, puisqu´il est un homme de main de l´ex-président et, à ce titre, devrait avoir beaucoup de choses à se reprocher.
    Qu´attend la justicce algérienne pour l´auditionner, sur plusieurs affaires, telles la rafinerie en fin de cycle achetée en Italie pour 1milliards $ US, cette affaire avec Total et beaucoup d autres surement:

    Oui il faut être intraitable avec la France
    3 juin 2019 - 7 h 09 min

    Je suis pour l’Algérien ne fasse aucune concession à la France qui a un tropisme aggravé sur nos voisins de l’Est mais surtout de l’Ouest. Il est évident qu’elle considère l’Algérie uniquement comme un marché de par ses richesses naturelles. Mais elle fait des investissements lourds chez nos voisins. Elles part du principe que notre pays a aucun problème financier de part ces richesses et qu’elle peut par conséquent acheter ses produits, ses biens, ses services tout en nous maintenant dépendant d’elle de par l’histoire, la langue française, les 50000 Algériens français vivant en Algérie (je ne parle pas de la diaspora!) dont la plupart nous jamais vécu en dehors de l’Algérie (à méditer!) et en favorisant la Région Kabyle afin de semer la fitna entre Algériens s’appuyant sur des partis Algériens dont tout le monde connaît. Faire du Business avec tout le monde OUI mais mais pas au détriment de notre sécurité et cela doit être WIN-WIN.

      Massinissa
      3 juin 2019 - 7 h 59 min

      @ oui il faut être intraitable avec la France,
      il faut etre intraitable avec les gens tordus , qui en 2019 pensent encore comme en 1970 ; region Kabylie, fitna,….etc .
      tu es le produit du système éducatif Algerien qui a fait de toi un TORDU , et je mettrai ma main au feu que si on te donne un visa pour la France tu partiras en courant et tu ne reviendras pas .
      le problème des gens comme toi , c’est qu’ils n’arrivent pas à comprendre que le mal ou le bien sont en notre pouvoir fantoche qui a pris le pouvoir depuis 57 ans et il ne veut rien lâcher .
      et à la fin tu parles WIN WIN , quelle contradiction .
      mais ce n’est pas de ta faute , tu es une victime de l’école Algérienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.