Tahkout placé sous mandat de dépôt : fin de règne pour la coterie

M Tahkout
Mahieddine Tahkout. New Press

Par R. Mahmoudi Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hammed a placé, ce lundi matin, l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, ainsi que son frère Rachid, sous mandat de dépôt.

L’homme d’affaires Mahieddine avait comparu dimanche après-midi devant le procureur de la République et a été entendu sur plusieurs dossiers relatifs à des marchés publics et à des avantages obtenus auprès d’organismes étatiques dont, notamment, l’Onou (Office national des œuvres universitaires), l’Etusa (Entreprise du transport urbain et suburbain d’Alger) et l’Andi (Agence nationale de développement et de l’investissement).

Les auditions avaient trait à plusieurs dossiers liés aux contrats ainsi qu’aux avantages en lien avec l’investissement dans le montage automobile. Une douzaine de cadres dirigeants de ses entreprises, ainsi que des organismes cités dans ces affaires ont également été auditionnés.

L’incarcération d’un des hommes d’affaires les plus sulfureux et les plus controversés de l’ère Bouteflika, avec Ali Haddad, l’ancien patron des patrons, met symboliquement fin au règne sans partage d’une caste d’affairistes qui, en plus d’avoir bénéficié des largesses du pouvoir, ont longtemps été associés à la prise de décision. Les rapports des puissances de l’argent avec le monde politique n’ont jamais été aussi alambiqués que pendant ces dix dernières années.

Cette proximité avec le pouvoir lui a épargné bien des déboires, notamment suite à la découverte d’un immense scandale auquel était liée son usine d’assemblage de véhicules en 2017. Des images relayées sur les réseaux sociaux avaient, en effet, montré des séries de voitures de marque Hyundai presque entièrement montées dans des containers.

R. M.

Comment (40)

    Anonyme
    11 juin 2019 - 14 h 21 min

    Un pays Civilisé,Démocratique, et Pacifique = Une Justice Forte,Indépendante,Souveraine,au dessus de tous
    Un pays Civilisé, Démocratique,et Pacifique = Protection, et Respects des Droits de l’homme des accusés
    Et des prisonniers
    Un pays Civilisé,Démocratique, et Pacifique = Plus de places, pour l’arbitraire, et les règlements de comptes
    Inutiles,improductifs, par de clans puissants, riches, et secrets

    Vive la Justice libérée de la peur, de la menace, des chantages, et des pressions discrètes, et secrètes,…..

    Anonyme
    11 juin 2019 - 10 h 39 min

    On connait le corrupteur mais ou est le corrompu ?

    FAID
    11 juin 2019 - 9 h 48 min

    On nationalise tout leurs biens mal acquit, on nomme des administrateurs honnête et compétant a qui les privilèges seront interdit qui garderont les activités économiques importantes et en passe à autres choses beaucoup de défis nous attendent.

    8
    1
      Bahri
      11 juin 2019 - 11 h 39 min

      M. FAID vous avez totalement raison mais il faut changer les lois et prévoir des genres « d’administrateurs judiciaires » qui assureront la continuité de l’activité en faisant office de gestionnaire.

    صالح/ الجزائر
    11 juin 2019 - 9 h 07 min

    C’est bien , c’est très bien même , de placer l’une des vermines sous mandat de dépôt.
    Mais il faudrait affronter la réalité pure et dure , car sans la complicité des responsables , irrésponsables , de l’Onou , de l’Etusa , de l’Andi et beaucoup d’autres , l’ancien « marchand de légumes» , proche réel ou fictif de A. Ouyahia , n’aurait jamais pu bâtir son empire assise sur la proximité avec un certain extra pouvoir et la corruption .
    Il est inadmissible que certains dignitaires de l’ère Bouteflika sont jetés en prison et d’autres sont encore aux commandes .
    On a , depuis des décennies , évoqué la « mafia politico-financière» , composée d’oligarques et d’hommes politico-administratifs .
    « Si Tayeb el watani » n’a parlé que de la mafia de finance liée aux administrativo-politiciens , mais il n’a , malheureusement , et pour des raisons restées obscures , fait aucune allusions à une certaine haute casquette , qui a joué , elle aussi , au moins avant l’ère Dzair al izza wa al karama , un rôle non négligeable dans le déraillement du train Algérie .
    Il ne faut pas oublier le scandale des images relayées , sur les réseaux sociaux , de véhicules de marque Hyundai , pratiquement finis , importés dans des conteneurs pour leurs monter ensuite les seules pièces manquantes , les roues , au niveau de l’usine de montage de véhicules de Tiaret.
    Le Premier ministre , A. Sellal , avait fait cette déclaration : « Ils ont fait tout un bruit sur l’usine de Hyundai. Nous avons envoyé une commission d’enquête et on a constaté que le cahier des charges est appliqué » !!! .
    Le Premier ministre cherchait-il a cacher le soleil avec un tamis , ou que le dit cahier des charges , confectionné sur mesure , a été validé par l’ancien ministre de l’industrie et des mines après avoir été en 2014 , directeur de la communication de la campagne présidentielle d’A. Bouteflika , le fabricant et distributeur de chips , l’homme de « Panama Papers» , … , A. Bouchouareb ? .

    SaidZ
    11 juin 2019 - 3 h 38 min

    Face à la révolution du peuple, le pouvoir a actionné l’un de ces plans d’actions retiré du terroir des secrets… et le cirque continue pendant que le pays coule doucement!
    Y-a-t-il enfin quelqu’un qui peut secouer ces décideurs afin qu’ils agissent vite dans l’intérêt de ce peuple ?Les arrestations ne régleront pas nos problèmes et elles doivent se faire dans le temps, organisées, planifiées etc. Il me semble que l’arrestation des Rebrab, Hadad, Koueinef, Tahkout et les prochains est très dangereuse pour la stabilité socio-économique du pays. Qu’on le veuille ou pas ce sont eux qui emploient une grande majorité de la population, ou je me trompe!? qu’adviendra-il des salaires impayés dans les prochains mois?
    NB: je ne les défends pas, je suis très loin d’en faire un quelconque jugement, c’est juste ma lecture en y pensant aux conséquences qui peuvent se découler à l’avenir.

    7
    10
      El pueblo
      11 juin 2019 - 7 h 01 min

      @SaidZ
      11 juin 2019 – 3 h 38 min

      On ne vous comprend pas vraiment
      quand ces corrompus ne sont pas arrêtés vous criez fort et quand on les arrête ça ne vous plait
      Ces entreprises marcheront sans ses rapaces d’ailleurs bcp de salariés de ces rapaces ne sont pas payés depuis des mois et bien avant l’arrestation de ces vampires
      Le mot d’ordre du hirak est arrêtez tous les corrompus de ce système maudit
      n’est-ce pas?

      10
      1
        SaidZ
        11 juin 2019 - 11 h 29 min

        salutación El Pueblo, dans le fond je suis tout à fait avec toi. Ce n’est pas que je ne me réjouis pas de l’arrestation de toute personne nuisible mais ça c’est du populisme folklorique!
        est ce que d’autre personnes ont été arrêtées dans l’affaire de hadad?passeport? Le premier responsable dans cette affaire de passeport est bel et bien bedoui…eh bien il a eu une promotion, n’est ce pas? On ne joue pas un match de foot tout seul !

    A3zrine
    11 juin 2019 - 3 h 13 min

    J’aimerais bien savoir ces hommes d’affaires seront remplacés par qui ? On voit bien certains qui sautent pour laisser de la place aux autres, c’est du pousse toi que je m’y mets…. Et le système perdurera comme si de rien n’était.

    3
    6
    Anonyme
    10 juin 2019 - 23 h 18 min

    Attention,….., derrière M. Tahkout, il y a – un système Tahkout bien organisé, bien « graissé », et bien « huilé »
    Dans les institutions de l’état algérien, Universités, Oeuvres Sociales, Transports, syndicalistes de l’UGTA,
    Ministres, et Directeurs dans les Ministères de l’enseignement Supérieur, et de l’Industrie, ……
    Députés, sénateurs, et d’autres « incognito » nombreux,…..
    La Justice aura du travail fou, et beaucoup de documents, de dossiers,
    Et ….de nombreux, gravement, impliqués dans des atteintes graves à l’économie-finances nationales
    Que le grand Bon Dieu aide notre Justice, mais, aussi,dans la protection et le respect des personnes accusés
    L’Algérie, un pays démocratique, un peuple civilisé, juste, et pacifique !!, Vive la Justice

    10
    Tartempion DZ
    10 juin 2019 - 20 h 03 min

    ….aux SUIVANTS !!!

    Anonyme
    10 juin 2019 - 19 h 08 min

    on s’en tape de leur incarcerations, la richesse volée (souvent par la mafia des generaux marionnetistes) doit retourner au peuple.

    Anonyme
    10 juin 2019 - 18 h 39 min

    Tahkout qui avait une simple table en bois vendait la tomate la salade piment poivron oignon olives et pois chiche c ete 1990 puis un matin devoent d affaires . wallah meme dans mes contes de fees ca ne peut pas arriver . ya lui Haddad . Rebrab . Tliba. Laid ben Amor . la liste est longue .

    25
    4
      Nanete Sellal
      10 juin 2019 - 19 h 49 min

      Bizarrement, Bedoui a ordonné auw wali et APC d’acheter des vehicules tahkout ffin 2018, le juge doit suivre cette piste

      9
      1
        Anonyme
        11 juin 2019 - 7 h 05 min

        Pas Bedoui mais Ouyahya qui avait ordonnė l’achat de ces vėhicules!!!! Il y gagnait de gros sous! La question qui se pose est qu’attend la justice pour l’entauler?!!!!!!!!

        Anonyme
        11 juin 2019 - 7 h 43 min

        Le cimetière est plein de gens
        qui ce
        croyez irremplaçables…

        La justice nomme 2 administrateurs…
        Continuité assurée.

    Anonyme
    10 juin 2019 - 18 h 26 min

    Çà sonne le glas pour la mafia zouave en Algérie.

    19
    10
      YAGOOL
      10 juin 2019 - 20 h 39 min

      Dans ce pays,réussir à entreprendre devient inapproprié….même un crime de lèse-majesté …un vendeur de pastèques est respectable…..et peut percer…..Le problème est dans ces pseudo-dirigeants qui sont en train d’utiliser l’appareil judiciaire pour des règlements de compte….

      1
      7
    Anonimaoui
    10 juin 2019 - 18 h 12 min

    Enfin « soudaincoup » et comme par magie la justice se réveille et commence à sévir sérieusement. Nous ne demandons qu’à voir. Puisque la bande à Saïd, ses souteneurs, ses exécuteurs et ses oligarques ont sévi partout et dans tous les secteurs notamment le bâtiment, les travaux publics, la santé, l’enseignement supérieur, le montage de véhicules, le montage électronique et électroménager, l’hydraulique, la finance, le foncier agricole, la liste est longue, notre justice réveillée tout à coup après 20 ans de sommeil doit mettre les bouchées doubles pour se rattraper aux yeux du peuple algérien. Mais pour s’attaquer à ces chantiers colossaux et complexes il faut un pouvoir politique fort de la légitimité populaire et un pouvoir judiciaire intègre, indépendant et surtout compétent. Donc passons le plus vite possible vers un régime démocratique pour pouvoir récupérer les deniers du peuple détournés par les corrompus et les corrupteurs de tous bords, de toutes les régions qu’ils soient civils ou militaires

    21
    Anonyme
    10 juin 2019 - 17 h 59 min

    Et TLIBA et ses puissants associés protecteurs, SAIDANI, DJEMAI c’est pour quand ???.. fi 3am dekiouss vraissemblablement 😉

    34
    2
      El pueblo
      11 juin 2019 - 7 h 49 min

      @Anonyme
      10 juin 2019 – 17 h 59 min

      Belaakal chacun son tour car il y a beaucoup de monde
      La vermine est partout
      J’espera qu’apres celà on ira voir du coté des sénateurs, des walis, des directeurs et s/directeurs etc….
      Que de monde

    Dida
    10 juin 2019 - 16 h 31 min

    Un Impératif…
    Nous devons proclamé
    et organisé les assises nationales de l
    a lutte contre la CORRUPTION …

    Ne nous cachons pas la face…
    Ces vingt
    dernières années de
     » traites gouvernance ‘
    à transander notre société… par la corruption.

    Une campagne de sensibilisation et d’information, dès l’école, université, entreprise, fonction publique, mosquée, club de sport… Partout à tous les étages de la vie publique et privée…
    Il faut multiplier les vaccins de rappels anti corruption..

    C’est le premier défi de grande envergure… Ce n’est pas une question de moyens… Mais de volonté… Politique

    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

    35
    2
      Salim
      11 juin 2019 - 4 h 58 min

      Tel des dominos alignés les un a coté des autres, ils se croyaient imperturbables mais le sort en a voulus autrement, la secousse du 22 puis les répliques qui ont suivis les ont tous fait tombés un a un tel chateau de carte, la justice Algerienne joue sa crédibilité elle elle doit etre exemplaire, ce qu’elle fera, je pense….

      10
    Karim
    10 juin 2019 - 16 h 10 min

    Je ne peux pas croire un instant que les décideurs, ceux qui ont permis à ces trabendistes de s’enrichir, pensent qu’une justice expéditive, passera auprès des citoyens!
    D’ailleurs pour information, rien ne passe plus depuis longtemps et seul le pétrodollar a permis une corruption massif pour gagner la paix civile.
    Il serait vraiment temps de comprendre que cela ne marche pas ce coup ci.
    Ils ont été incapable de construire un état de droit comme ils ont été incapable de construire un état religieux.
    Par contre l’état … qu’ils nous bricolent finit systématiquement par très mal virer.

    20
    1
    Protégés par la France !
    10 juin 2019 - 15 h 44 min

    Douteusement personne ne parle de SAÏDANI le Tunisien le copain de Sarkosy et les autres ! Concernant Tahkout il est de quelle origine en réalité ?

    20
    2
    Dida
    10 juin 2019 - 15 h 35 min

    Les toutes premières… légères lueurs…du tout début…
     » d’une remise en Ordre  »

     » La fin de la chiant lit  »
    de la gouvernance du
     » Chaos  »
    de la
    ‘ Smala des IBEN ABOUTEF  »

    Il nous faut désormais des
     » Hommes  » avec une discipline de  » Samouraï  » et d’un désintérêt de la chose matériel digne d’un
     » Bonze  » …

    Les lumières de
    ‘ l’Algérie nouvelle  »
    sont déjà perceptibles… dès les réalités premières actions de droits, de devoirs, de libertés et d’obligations…

    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie

    27
    3
    Bof
    10 juin 2019 - 15 h 32 min

    Ok on arrête les corrompus.
    Mais où sont les corrupteurs?
    Ouyahia, Sellal, les ministres concernés.
    Juste témoins.
    Témoins de leur corruption?

    24
    3
    OUI À LA CARCHÉRISATION DE L'ALGÉRIE
    10 juin 2019 - 14 h 37 min

    AUX SUIVANTS :
    les Hamed Ouyahia Abdelmalek Sellal , Nouria Benghabrit Djamel Ould Abbes , Chakib Khelil , Abderrazak Makri , Abdelmadjid Sidi-Saïd ,
    Mokhtar Hasbellaoui , Tayeb Louh , Youcef Yousfi , Abdelkader Bensalah ,Tayeb Zitouni Noureddine Bedoui , Abdelmadjid Tebboune.
    Les truands , les traîtres à la patrie , les conspirateurs , et les collaborateurs avec l’ennemi contre la patrie , les saboteurs , leurs hommes de mains tous doivent être conduit en prison sans ménagement.

    19
    1
    Zaoui
    10 juin 2019 - 13 h 42 min

    Voila que la faction de la bourgeoisie predatrice frauduleuse vient d’etre etetee. Et voila aussi ces hauts responsables thuriferaires qui lui octroyaient des clauses leonines face a leur aplatventrisme; ils ont vendu leur ame a un sycophante aventurier. Pour sur que nous nous porterons mieux en attendant de meilleurs jours inchallah

    23
    1
      Dida
      10 juin 2019 - 16 h 08 min

      Un Impératif…
      Nous devons proclamé
      et organisé les assises nationales de l
      a lutte contre la CORRUPTION …
      Ne nous cachons pas la face…
      Ces vingt
      dernières années de
       » traites gouvernance ‘
      à transander notre société… par la corruption

      18
      1
    DYHIA-DZ
    10 juin 2019 - 12 h 48 min

    Maintenant on sait qui gère le transport universitaire.
    Radio trottoir a souvent raison !!

    30
    3
    Brahms
    10 juin 2019 - 12 h 17 min

    Ce personnage est un siphonneur de devises avec ses voitures importées. C’est lui qui faisait pression auprès du Gouvernement pour changer la loi de finances et ainsi interdire aux émigrés de rentrer des voitures car voulant capter tout le marché pour lui. Quand on a les yeux plus gros que le ventre, on perd généralement tout. Enfin, ce système est carrément à plat car personne ne voulait payer des impôts ou des taxes donc au final cela à donner des pauvres dans toutes les wilayas donnant le Hirac algérien. Quand le peuple a faim, la rue gronde. Il y a à boire et à manger pour tout le monde mais avant il fallait répartir les richesses afin que chaque citoyen puisse gérer sa vie. Or, en Algérie, on donne beaucoup à une caste et rien à des millions de personnes et si le peuple se rebelle, on lui envoie, l’armée, la police et la gendarmerie. Le peuple ne se laissera plus faire maintenant. La justice doit rééquilibrer les choses. C’est la fin de l’impunité.

    37
    3
    Vangelis
    10 juin 2019 - 11 h 17 min

    La  » justice  » prend des initiatives à l’envers de la logique.

    Les corrupteurs sont mis en prison alors que les corrompus, maîtres des décisions ayant crée les oligarques, détruit l’économie et vidé les caisses de l’État, sont laissés libres.

    Dans ce type d’affaires, la seule victime est l’État représenté par les citoyens. Et les coupables sont les corrompus en premier qui ont accordé avantages et facilités à des personnes, les corrupteurs, moyennant finances et autres services.

    Dans une justice normale, tout ce sale monde doit être au cachot. Ou alors cette  » justice  » algérienne protège encore des pontes du régime, ministres et premiers d’entre-eux outre les cadres de ces institutions qui contribué à la manœuvre de corruption et de dilapidation.

    38
    2
    Felfel Har
    10 juin 2019 - 11 h 08 min

    Et les autres, premiers ministres, ministres, DG d’entreprises, d’organismes d’état et de banques qui lui ont facilité le travail et permis d’accumuler une fortune colossale? La loi a toujours pour mission de punir le voleur et ses complices.
    Autre question: quid du préjudice causé au Trésor Public? Va-t-il récupérer les sommes qui lui ont été dérobées frauduleusement?
    Une sentence qui évacue la récupération des biens volés et le dédommagement des institutions de l’état n’est pas satisfaisante. Likla ikhalass!

    37
    1
    selma
    10 juin 2019 - 10 h 43 min

    « Les animaux malades de la peste », on flagorne les fauves et on sacrifie les ânes. Jean de LA Fontaine a t-il vécu en Algérie ?
    Non, ces gens là n’ont pu s’enrichir que grâce à une corruption instituée et légalisée par les hauts dignitaires du régime. fakhamatouhou et ses acolytes doivent payer , en premier lieu, viennent ensuite les bouffons , ceux qui ont propagé la corruption financière et ceux qui ont applaudi les malversations et la promotion des multiples mandats, à savoir les partis d’allégeance

    47
    2
    Anonyme
    10 juin 2019 - 10 h 13 min

    Tout ça est beau
    Cet argent ne lui est pas tombé comme ça sur la tête n’est-ce pas
    Et mister Ouyahia et Sellal qui ont créée ces oligarques, vous en faites quoi?
    Une justice à deux sous

    59
    4
    ALI
    10 juin 2019 - 9 h 55 min

    CE TAHKOUT AURAIT DU ALLER EN PRISON BIEN AVANT LES OLIGARQUES KOUNINEF, HADDAD ET REBRAB.

    40
    4
    Anonyme Dz
    10 juin 2019 - 9 h 29 min

    Aux suivants en attendant le tour des Amar Saidani, Ould Abbés, Chakib Khalil, Mohcine Belabbes, Said Saadi et surtout ABDELAZIZ BOUTEFLIKA.

    51
    18
    EL HAWESS
    10 juin 2019 - 9 h 14 min

    Dans un pays de droit on emprisonne aussi les complices et les receleurs des voleurs;ce n’est pas cas de Messieurs,d’Ouyahia et Sellal

    61
    4
      Anonyme
      10 juin 2019 - 15 h 53 min

      Il était temps que ces faux milliardaires qui ont siphonné l argent du pays soient jugés.
      Des analphabètes bilingues devenus en quelques années des milliardaires sans aucune création de richesses!!!!
      Trop c est trop!!!
      Mais la question c est qui leur a permis tout ça et pourquoi?

      21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.