Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaâlane demain devant la Cour suprême en tant qu’accusés

Zaâlane dialogue
Abdelghani Zaälane. PPAgency

Par Mounir Serraï L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia et l’ex-ministre des Transports et des Travaux publics Abdelghani Zaâlane sont convoqués par la Cour suprême. Ils passeront devant le juge d’instruction près de la Cour pour répondre des faits qui leur sont reprochés dans l’affaire des privilèges de marchés accordés à Haddad.

Convoqués en tant qu’accusés, Ouyahia et Zaâlane vont-ils être placés en détention provisoire comme c’est le cas de plusieurs hommes d’affaires et de hauts cadres de l’Etat ? Il est à rappeler que le parquet d’Alger a annoncé, le 27 mai dernier, avoir transmis les dossiers de hauts responsables à la Cour suprême, dont celui d’Ouyahia et Zaâlane.

Le procureur général de la Cour d’Alger, Belkacem Zeghmati, a précisé dans un communiqué que «ces hauts cadres sont poursuivis dans le cadre d’enquêtes préliminaires effectuées par la gendarmerie concernant des faits à caractère pénal».

Il s’agit de «faits» liés aux marchés publics et aux contrats conclus en infraction à la réglementation». Dans le même communiqué, le parquet d’Alger a affirmé que le transfert de leurs dossiers à la Cour suprême a été décidé dans le but d’engager «des poursuites judiciaires contre ces personnes».

M. S.

Comment (14)

    Anonyme
    12 juin 2019 - 16 h 52 min

    Des voyous qui devraient être jugés non pas en fonction du droit commun mais sur la base d’une législation spéciale adaptée à leur cas . Ayant porté atteinte aux intérêts supérieurs de l’état ils devraient relever de la justice militaire . Ce n’est peut-être conforme au droit pénal mais à situation exceptionnelle règles exceptionnelles. Mais Monsieur Gaïd Salah est trop gentil et son armée trop disciplinée !

    Zaatar
    12 juin 2019 - 5 h 39 min

    Alors, nous y voilà. Peut on réellement parler d’un va et vient? Ou du ballet de Bolchoi ? Moi je crois qu’il s’agit de valses.Une valse à trois tempsQui s’offre encore le temps Qui s’offre encore le temps de s’offrir des détours du côté de l’amour
    Comme c’est charmant une valse à quatre temps
    C’est beaucoup moins dansant C’est beaucoup moins dansant mais tout aussi charmant qu’une valse à trois temps Une valse à quatre temps, une valse à vingt ans C’est beaucoup plus troublant
    C’est beaucoup plus troublant mais beaucoup plus charmant qu’une valse à trois temps Une valse à vingt ans, une valse à cent temps Une valse à cent ans….

    1
    3
    Aucune clémence aucune.
    11 juin 2019 - 22 h 18 min

    La prison à perpétuité voilà au minimum ce qu’il faut leur prononcés comme sentence pour ces deux là et les autres qui suivront après.

    7
    1
    Digage!
    11 juin 2019 - 19 h 25 min

    Une loi qui date de 1965 et destinée spécialement aux dirigeants. Des citoyens de 1ere classe qui ne sont pas soumis aux lois du ghachi.
    Dans tous les pays du monde il ya une seule Loi qui s’applique à tout le monde.
    Chez nous on a un tribunal civil pour le ghachi, un tribunal militaire géré par les généraux, et une Haute Cour spéciale pour les gouvernants géré par eux mêmes.
    On a donc 3 castes.
    Chacun chez soit.
    Et les chèvres sont bien gardées.

    10
    10
    EL PACHA II
    11 juin 2019 - 17 h 21 min

    Mr Ouyahia en taule cent pourcent des citoyens le souhaiteraient,mais ou il est le champion toute catégorie de l’injustice et les magouilles l’inventeur de la corruption;Mr Louh;comme il a des dossiers sur plusieurs personnalités il est dispensé de la résidence spéciale d’El Harrach,aucun responsable n’a les mains propre, ni innocent,comment se fait il en très peut de temps ils deviennent des archi-milliardaires,très simple a vérifier mais on touche pas aux copains et amis surtout la famille et les proches

    24
      Anonyme
      11 juin 2019 - 20 h 08 min

      Et Bouteflika, il est dispensé ?
      si on juge ses soufifres, pourquoi ne pas juger le chef ?

      12
      1
    Kouder Belala
    11 juin 2019 - 16 h 23 min

    La délinquance économique à laquelle le peuple a assisté, impuissants, ces vingt dernières années, a, en effet, prospéré surtout grâce à une couverture politique de quatre partis « LASCARS » dont le peuple connait leur SIGLE qui ont permis par le biais de leurs hommes placés dans la gouvernance à ces entrepreneurs frelatés de passer outre les lois de la République pour piller littéralement les finances publiques. Leur appétit vorace ayant fini de les aveugler! Mais comme ils sont le produit d’un système politique, en l’occurrence celui mis en place par Bouteflika, qui leur a tout donné, leur procès est forcément le sien.

    21
    Poudre au yeux
    11 juin 2019 - 16 h 19 min

    Ils sont intouchables. Chacun a un dossier sur l’autre.

    11
    11
    MELLO
    11 juin 2019 - 15 h 09 min

    Quand on allume un brasier , on finit par tomber dedans. Tous ces magistrats qui se sont faits écraser durant des années et agissent par téléphone finissent par se revolter contre ceux qui decidaient a leur place.
    Ouyahia, ce hautain personnage qui se moquait de l’Algerien lambda, a fini par raser les murs et quels murs, ceux du palais de justice, devant lequel il n’a jamais imaginé s’y rendre.
    Vous saurez que rien ne peut arreter un peuple lorsqu’il prend le train du changement. Ouyahia et consorts ont «encrassé» le pays et l’ont dilapidé. Aujourd’hui cette Nation de leur pardonnera jamais , elle les intime a tout rembourser.
    Oui rembourser, restituer , ce qu’attend le peuple de cette justice et freiner la dilapidation des reserves Algeriennes.

    32
    anonyme
    11 juin 2019 - 14 h 38 min

    c’est la fin de Ouyahia
    Houraaaaaa

    19
    1
    El pueblo
    11 juin 2019 - 14 h 36 min

    houa zaâlane ouala ih (photo) ?

    21
    1
    Ils ce moquent de nous.
    11 juin 2019 - 14 h 34 min

    Et dire que l’appareil juridique a été soigneusement mis en place pour que ces traitres et voleurs puissent ne pas avoir de soucis majeur si ils ce fesaient chopper. Ce qui revient à dire que toutes ces arrestations c’est de l’enfumage !

    8
    21
    ANNULONS TOUT LES CONTRATS !
    11 juin 2019 - 14 h 29 min

    Ils vendent le pays gratuitement au étranger ! C’est normal qu’après ils deviennent riche avec tout les pots de vins et que l’on ce face coloniser économiquement. Mais arrivent t’ils à ce regarder dans le miroire ?

    24
      Nora
      12 juin 2019 - 14 h 47 min

      Hmimed va leur sortir un truc qui risque de marcher! Gràce à bouhef qui a poussė à dėpenaliser les actes de gestion, le gus dėambulera vers la porte en chantant!
      Faut tabler sur ses avoirs et sa fortune pour le coincer sinon il bidulera des choses et fera aussi porter le chapeau sur l’ex fakhamatouhoum et ėchappera du. zoo!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.