Trente-huit fonctionnaires et six entreprises poursuivis dans l’affaire Tahkout (procureur)

Trente-huit fonctionnaires et six entreprises poursuivis dans l’affaire Tahkout (procureur)

Comment (6)

    Anonyme
    12 juin 2019 - 2 h 00 min

    On n’entends plus parler des affaires Kouninef qui impliquent encore plus de responsables que les affaires Tahkout, j’espère qu’elles seront traitées sérieusement et jusqu’au bout (pas comme les affaires Khalifa). On n’attends aussi le procès de dizaines et dizaines d’autres oligarques issus de toutes les régions, des anciens ministres (Khelil, Sellal, Louh….), des hauts fonctionnairres, des officiers, des magistrats….et les rois de l’import-import et de l’informel.

    Benzerroug md redouane
    11 juin 2019 - 23 h 51 min

    Voici le résultat et les conséquences des responsabilités octroyé a des médiocres et aux maquignons.
    Aujourd’hui je comprends parfaitement pourquoi je suis au chômage. Meme avec mes fonds propres on ma refusé l’accès au travail. Dommages

    57
    11 juin 2019 - 19 h 36 min

    Qu une justice intègre soit la première force dans notre pays pour une garantie de la démocratie de liberté et de droit de chacun et de tous

    10
    MELLO
    11 juin 2019 - 18 h 41 min

    Tahkout, une grande histoire de ce que représente toute la magistrature suprême de Bouteflika. Ne croyez pas que ces millions d’Algeriens sortis depuis le 22 Fevrier 2019 , ne sont pas au courant des pratiques de toute cette criarde oligarchie . Ils le savent tous et tous ont vécu des expériences de refus et de rejet de leurs candidatures , soit au travail , soit aux financements bancaires ou encore aux inscriptions a l’université. Les postes de travail sont exclusivement réservés aux membres de la marabounta , ainsi que ces financements bancaires qui exigent l’intervention des «  Tahkout ». Oui les «  Tahkout » puiqu’ils sont des centaines a noyer le secteur bancaire. Quant aux inscriptions aux Universités, le choix des filières se fait selon la proximité aux cercles du pouvoir.
    Tahkout a labouré partout et ses racines ont pris dans tous les secteurs d’activité du pays. Ils vont tous payer, point final.
    La justice , si vraiment il y a , doit saisir tous les bus Tahkout et les remettre aux entreprises locales des villes concernées.

    elhadj
    11 juin 2019 - 18 h 05 min

    quand on relève que pour un seul oligarque véreux il y ait eu autant de cadres d Etat mis en cause , on est pas seulement revoltés sur la façon dont sont gérées les affaires du pays mais sur la discutable pseudo intégrité et moralité des responsables impliques.
    l on est enclin a croire que la mafia affairiste algérienne dispose aisément et à sa guise des rouages de l Etat contrairement a d autres pays qui eux luttent contre la mafia et ses méfaits.
    les 4 mandats de celui dont on s interroge s il a rembourse intégralement le montant en devises des détournements des fonds des ambassades vires sur son compte bancaire en suisse, ont prostitue le pays, piétine les règles morales, ruiné ses ressources, démobilisé la société civile, asservi la soi-disant opposition, érigé des richesses subites au profit d oligarques sans foi ni loi, classé sans suite de lourds dossiers de corruption, de surfacturations, de transferts illicites de devises,de prêts bancaires non recouvres, paupérisé la grande majorité de la population.. en fin de compte , ça a été une véritable catastrophe exposant actuellement le pays a tous les risques!!!

    20
    1
    NETTOYAGES
    11 juin 2019 - 11 h 38 min

    Excellente nouvelle.
    Bravo tonton Gaïd Salah.

    21
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.