Le HCA plaide pour la suppression de l’aspect facultatif frappant l’enseignement de tamazight

Hachemi HCA
Si El-Hachemi Assad, secrétaire général du HCA. New Press

Le secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA), Si El-Hachemi Assad, a souligné, lundi à Alger, la nécessité d’amender la loi d’orientation sur l’éducation nationale de janvier 2008 pour supprimer l’aspect facultatif de l’enseignement de tamazight à l’école.

«Le verrou qu’il faut faire sauter est l’aspect facultatif de l’enseignement de tamazight. Il faut débattre davantage de la nécessité d’amender la loi d’orientation de l’Education nationale. Cette loi doit s’adapter aux données de la Constitution de 2016 qui a élevé tamazight au rang de langue nationale et officielle », a-t-il déclaré à l’APS en marge d’une réunion préparatoire du Forum de formation des enseignants de tamazight de la wilaya d’Alger.

Si El-Hachemi Assad a jugé «nécessaire» de faire des propositions dans ce sens, soulignant l’importance que le HCA et le ministère de l’Education nationale se concertent sur cette question. Le SG du HCA a reconnu, néanmoins, que «beaucoup de travail a été accompli» et que les avancées sont «visibles, notamment depuis 2014». «Il faut positiver et consolider les avancées», a-t-il ajouté, plaidant pour l’élaboration d’un plan afin de «planifier ce processus de généralisation graduelle de l’enseignement de tamazight» à travers les 27 000 établissements scolaires que compte le pays. «Une responsabilité qui incombe aux institutions de l’Etat : c’est le rôle du ministère de l’Education et du HCA», a-t-il soutenu.

L’objectif est d’atteindre une «couverture nationale», selon Si El-Hachemi Assad, précisant qu’actuellement l’enseignement de tamazight est introduit dans 44 sur les 48 wilayas d’Algérie. Evoquant les difficultés d’ordre pédagogique, signalées par les enseignants, le SG du HCA a affirmé que les cadres de l’Education nationale de la wilaya d’Alger ont été conviés, ce lundi, à une rencontre au siège du HCA pour préparer l’atelier de formation prévu du 7 au 10 juillet pour les enseignants de tamazight. Cet atelier «traduit l’engagement du HCA à accompagner l’effort du ministère de l’Education à accompagner les enseignants sur le plan pédagogique mais il constitue aussi l’occasion de débattre des problèmes socioprofessionnels des enseignants de tamazight», a-t-il indiqué.

L’atelier, a-t-il poursuivi, sera également «l’occasion de débattre des autres difficultés, encourager la structuration des enseignants de tamazight en association et mettre en place un cadre d’échange et de débat». Un premier atelier de formation pour les enseignants de tamazight des wilayas de l’ouest du pays a été organisé il y a quelques mois à Aïn Témouchent. Un autre sera organisé prochainement pour les enseignants des wilayas de l’est du pays, a-t-il ajouté.

Intervenant lors de cette réunion préparatoire du Forum de formation des enseignants de tamazight de la wilaya d’Alger, Moussa Abbas, inspecteur central au ministère de l’Education nationale, a souligné, pour sa part, la nécessité de se doter d’un plan pour la généralisation de l’enseignement de tamazight, appelant les inspecteurs à faire des propositions dans ce sens.

Abondant dans le même sens, le directeur de l’Education nationale d’Alger-Centre, Noureddine Khaldi, a estimé que l’aspect facultatif de l’enseignement de tamazight constitue le «principal obstacle» à sa généralisation, plaidant pour l’amendement de l’arrêté ministériel relatif à l’enseignement de cette langue.

Le directeur de l’Education nationale d’Alger est, Lahbib Abidat, a mis l’accent, de son côté, sur la nécessité de sensibiliser les parents sur l’importance d’enseigner tamazight à leurs enfants et de revoir les emplois du temps pour encourager les élèves à étudier tamazight. La directrice de l’éducation nationale d’Alger ouest, Sonia Gaïd, a relevé, quant à elle, l’effort déployé par sa direction pour la généralisation de l’enseignement de tamazight dans sa circonscription qui compte, actuellement, 3 996 élèves, assurant que 33 postes budgétaires sont à pourvoir pour la prochaine rentrée scolaire.

R. N.

Comment (63)

    Abdelrahmane
    27 juin 2019 - 14 h 53 min

    @ Droit de réponse à anonyme, 27/06, 6h43, qui dit, je cite : » les populations de l’Amérique latine qui parlent la langue Espagnole sont-elles d’après toi d’origine Espagnole? ».
    Non, monsieur (ou madame), nous n’avons jamais dit ou pensé pareille chose. Les >85% d’algériens arabophones de dialecte maternelle arabe (donc ARABES, à notre sens) sont de descendances et backgrounds historiques différents. En partie d’origine moyen-orientale, yemen, péninsule arabique, descendants de premiers conquérants arabes du 7° siècle, migrations subséquentes, saadéens, idrissides ou mourabitounes, en partie descendants de migrants (arabes orientaux entre le 11° et le 14° siècles) appelés par commodités hillaliens, alors qu’ils sont de tribus arabes orientales multiples, variées et différentes. D’autres sont descendants de réfugiés andalous arabophones après la reconquista espagnole et les persécutions chrétienne après le 15° siècle. D’autres sont descendants de populations puniques ou maures, de rescapés et résidus de romains, byzantins et vandales, arabisés par acculturation, par absorption, métissages, fusions ou alliances après le 7° siècle. Toute la résultante de ces populations sont liées aujourd’hui par 3 critères fondamentaux corrélés, solidaires et accumulés pendant des siècles et des générations, et qui sont 1/ la langue (ou dialecte) arabe maternelle, 2/ la culture arabe acquise du milieu parental et environnement social initial (représentée et sous tendue par un patrimoine social riche, fécond et dense, séculaire et partagée), et 3/ la civilisation de référence ou d’appartenance arabe musulmane. La présence de ces 3 critères et leur prolongation et accumulation dans le temps suffit pour faire d’eux des arabes (au sens moderne du terme arabe). Les facteurs et considérations génétiques et biologiques racistes et racialistes que vous opposez et privilégiez sur ce sujet sont irrecevables. D’autant plus que cette vision (tactique ou par agenda caché) vous l’escamotez et négligez quand il s’agit d’apprécier le cas des berberes kabyles, chaouis, mozabites, chenouis ou targuis, chelhis, que vous appréciez juste et simplement à partir du dialecte maternel appris des parents et la culture acquise dans le milieu social d’origine. Cette vision arbitraire imposée qui restitue une classification grotesque. Ainsi vous nous sortez des berberes kabyles, des berberes chaouis, des berberes mozabites, des berberes targuis (tous indépendamment de leurs éventuels résultats adn) et d’un autre coté des arabophones amorphes, sans individualité, sans dignité, sans personnalité et sans structure psychosociologique propre, juste de simples berberes arabisés (sic) quand çà devient grotesque de les réduire à ce statut humiliant éternellement, même dans 14 siècles à venir (ils resteront de simples arabophones (tout court) ou de berberes arabisés penseriez vous à l’imposer), sans changement penseriez vous. Cela s’appelle chez nous, ‘’ t7ajiw w t’fesrouw L wa7dikem‘’. Çà ne passe pas, vous ne nous l’imposerez pas, JAMAIS !

    halaimin de Tipaza cable
    26 juin 2019 - 17 h 24 min

    mettez la langue amamzigh a sa place d’bord mettez d’accord sur l’alphabet ensuite generalizez la vraie langue. le parler amazih en kabylie dont la population qui avoisine 10 pour cent tandis que le reste des amazigh est la majorite Chaoui Targui Mozabit region de Tipaza Cherchell n’a pas le meme vocable.Voulez vous leur imposer votre vocable cela ne marchera pas unifiez la langue la grammaire et le vocabulaire et dans 100 ans cela ira

      Anonyme
      27 juin 2019 - 6 h 24 min

      Toi tu n’es au courant de rien ! C’est déjà fait. Son enseignement était déjà lancée depuis 30 ans.Les manuels scolaires ont été imprimés depuis plusieurs années. Apparemment, toi tu es out?

    Abdelrahmane
    26 juin 2019 - 9 h 24 min

    @ anonyme, 26/06, 08h10 : »amazighs arabisés ?????? ».
    Et on ne parle jamais de phéniciens puniques berberisés, ni de romains berberisés, ni de vandales berberisés (après leur fuite et leur dispersion à la fin de leur règne, poursuivis et persécutés par les byzantins), ni d’arabes saadéens, idrissides et mourabitounes berberisés par leur installation dans un environnement berberophones), ni d’arabes hillaliens berberisés par leur minorité en régions berberophones), ni de turcs kouroughlis restés en Algérie après la chute de la régence d’Alger, aujourd’hui arabisés (dans les régions arabophones) et berberisés (dans les régions berberophones). Non, rien de tous cela, on focalise et s’arcboutent à ce fake de arabes berberisés, à croire que chez ces gens-là, ils sont des fossiles inamovibles, non-évolutifs, qui n’évoluent pas, qui ne changent pas même après 14 siècles. Ces gens-là ne savent-ils pas que l’acculturation après des siècles et des générations devient acclimatation, absorption et surtout, surtout naturalisation ? Et l’on continuera à nous parler de berberes arabisés même dans 14 siècles à venir. on continuera à nier cette réalité inéluctable et inexorable mais çà viendra.

    6
    2
      Anonyme
      27 juin 2019 - 6 h 17 min

      L’arabisation du peuple berbère est une réalité que personne ne peut nier sauf toi.On peut bien citer des régions tels: Tlemcen, Bordj- Boueraredj, Setif,Tipaza et plusieurs autres régions qui étaient des régions berbérophones, avant un siècle et demi.Au treizième siècle le roi Yaghmoracen prononçait ces discours en Tamazight à sa population.Mais qu’on est t-il des Tlemceniens aujourd’hui? De même que plusieurs régions de l’est et l’ouest et centre.Tu dois savoir que le mot Ighil-Izen est berbère, Tlemcen aussi, de même qu’Oran, Tibhirine à Media et des centaines d’autres régions qui gardent encore leurs noms berbères malgré l’arabisation du pouvoir qui cherchait à tout effacer.Pour plus de détails, vas y lire l’histoire des berbères d’Ibn-Khaldoun et des dizaines d’autres historiens arabes anciens ou étrangers, tu en apprendras beaucoup de choses des réalités historique de l’Algérie.Les arabes on en entend plus parler en Afrique du nord depuis la décadences des empires sanguinaires Ommeyed (surtout) et Abbaside( à un degré moins).Tous les empires ayant régné en Afrique du nord tels : Almoravid, Almohad, zianid, Sanhadj, Marinide, Hafsid… tous étaient des berbères. Puisque tu dis que l’arabisation n’a pas touché le peuple Amazigh, ou sont alors passé les populations de ces empires qui étaient tous berbères? Sont-elles jetées en mer?Ou sont elles chassées par les extraterrestres?Monsieur arrêtes de falsifier l’histoire que tes semblables avaient déjà malmenée

      Anonyme
      27 juin 2019 - 6 h 35 min

      En réponse à ton commentaire, la science a donné les moyens de prouver nos origines d’une manière précise. Pour sortir alors définitivement de cette polémique, l’Algérie doit installé un laboratoire fiable d’analyse d’ADN gratuitement qui sera alors le seul moyen de mettre un terme, puisque tu remets en causes les écrits des Historiens même d’origines arabes.De cette manière on va clore définitivement le dossier définitivement.Chiche que l’état Algérien le fasse, vous verrez vos mensonges.

      Anonyme
      27 juin 2019 - 6 h 43 min

      Tiens je te cites les populations de l’Amérique latine qui parlent la langue Espagnole sont-elles d’après toi d’origine Espagnole?

    Anonyme
    26 juin 2019 - 8 h 10 min

    amazighs arabisés ?????? c’est la plus grosse fumisterie des arabophobes séparatistes, qui ne repose que sur du vent……Ainsi les foutouhates auraient arabisés les amazighs algériens, en épargnant ou en oubliant d’arabiser les autres peuples(asiatiques,espagnols,turques,etc…).Et pourquoi les romains qui sont restés des siècles en algérie n’ont pas « roumanisés » les amazighs ? !!!!!!!!

    6
    3
    tikjda
    25 juin 2019 - 20 h 10 min

    @ZORO25 juin 2019 – 9 h 52 [email protected]/…
    Au lieu de dire des mensonges, penses d’abord à te documenter. Et tu verras qu’Ibn-Khaldoun avait bien cité l’ancêtre des Amazighs qui s’appelle Mazigh. En plus Ibn-Khaldoun s’il avait repris l’origine des Amazight comme étant des descendants de Mazigh c’est qu’il l’avait appris des écrits des historiens anciens à lui.Les berbéristes n’ont alors repris que les réalités historiques vérifiables pour les mettre à la disposition de ceux qui les ignoraient, contrairement aux baathistes qui ont falsifié l’histoire pour faire de nous des arabes alors que c’est archi-faux car nous sommes juste des Amazighs arabisés.L’histoire et l’analyse d’ADN l’ont prouvé d’une manière formelle. De ce qui est dit je déduis que les berbéristes sont objectifs et même plus honnêtes contrairement aux baathistes qui sont des menteurs et falsificateurs de l’histoire.Les temps à venir seront en faveur des thèses avancés par les berbériste.Qui vivra verra.Mais par cet écrit je ne sous entends rien qui indiquera que je cherche à sacrifier une partie de mon peuple que de vouloir fortement de mon coté de
    construise l’Algérie ensemble et que chacun de nous ait sa place qui lui revient en tant qu’Algérien à part entière car l’Algérie a besoin de tous ses enfants unis pour construire le pays sur les bases solides.C’est le moments de régler nos petites divergences(qu’on devrait régler à l’indépendance si on avait un génie qui aurait pu y penser) pour se consacrer aujourd’hui à construire notre pays main dans la main,ensemble car tout retard n’est pas permis.Ces querelles alimentés par certains hommes vicieux du régime, nous devrons les surmonter pour passer aux choses sérieuses et urgentes.

    3
    6
      Patriote
      25 juin 2019 - 23 h 16 min

      D’ou sors tu ces analyses ADN,
      surement d’un laboratoire de BHL
      Merci de m’envoyer mon ADN
      ja ala guelbkoum ce Ibn khaldoun qui changeairt de camisole à chaque palais où il se rendait pour louer le maitre du moment et ce pourr quelques soldi

      5
      2
        Anonyme
        26 juin 2019 - 7 h 16 min

        D’où je sors ces analyses d’ADN? Ma réponse est très simple : Je t’invite de prendre quelques échantillons de sang des populations arabophones aux laboratoires d’analyse, tu verras le résultat.Tu verras que que l’origine arabe du peuple Algérien est une chimère.Toi as beau toi et d’autres comme toi qui cherchez à falsifier l’histoire vous n’y arriverez jamais.Quant au BHL qui a hanté ta petite cervelle, dis toi que ce bon je ne le connais même de vue et qui serait l’un des tiens.Tu sais que la terre des Amazighs est si loin du moyen-orient qu’on aucun lien de consanguinité n’existe entre et juifs.Par contre tes ancêtres(puisque c’est toi qui revendique ton arabité) et les juifs ont un héritage génétique commun des plus élevés parmi toutes les populations du monde.Quant à Ibn-Khaldoun (selon ses dires il était arabe et d’autres disaient de lui qu’il était amazigh qui avait dissimulé ses origines pour des raisons que je ne vais pas citer tant que je n’ai pas de preuves suffisantes) qu’il est un historien connu et crédible dans ses écrits.Tu peux le considérer comme quelqu’un qui change de camisole, il restera ton avis, rien te l’interdit.Mais il n’y a pas que lui qui avait écrit sur l’histoire des amazighs.

        2
        5
          Anonyme
          26 juin 2019 - 9 h 34 min

          @Anonyme
          26 juin 2019 – 7 h 16 min

          Bel akel, du calme le kabyle superman
          je n’ai pas besoin d’un labo comme toi pour connaitre mes racines

          ZORO
          26 juin 2019 - 9 h 34 min

          Vous ne faites que detruire ce mythe de l existence d une civilisation amazigh (plusieurs fois millenaires ?),en vous appuyant sur la LANGUE ARABE , que vous detestez et ibn khaldoun son scripteur que vous suppliez pour dire aux gens que vous aviez exister.
          CETTE SUPPOSEE LANGUE EST ELLE STERILE AU POINT D AVOIR DE TOUT TEMPS RECOURS AU LATIN , A L ARABE ET AU FRANCAIS POUR ECRIRE SES LETTRES ET SES POEMES.????
          SIGNE.ZORO. …Z…..

    Azulaman
    25 juin 2019 - 17 h 29 min

    Je dis et le redis y a pas plusieurs ethnie chez nous ni de majorité, nous sommes tous amazigh, d ethnie de culture, et même de langue, la daridja est très très proches des différents parlés ou dialectes de thamazighth.
    Donc aux baathiste et aux faux arabes, la langue arabe est noble mais pas plus que thamazighth, la langue du courant pas plus
    Vous n irez pas au paradis avec, au paradis ou à l enfer vous allez croiser vos ancêtre qui ne parle aucun mot en arabe, ils vous diront vous n avez jamais réussi à être indépendant ? Mathachmouch ?
    Car tous les autre peuple parleront leur langue entre eux, entre ancêtre et descendants sauf nos faux baathiste.
    Et surtout le monsieur le makhzeniste qui a échappé à l expulsion de 75, qu on toléré mais pas éternellement.

    3
    12
      Patriote
      25 juin 2019 - 23 h 20 min

      @Azulaman
      25 juin 2019 – 17 h 29 min
      Donc aux baathiste et aux faux arabe…

      Donc au kabyle racite ravale ta langue de vipere, on et des arabe et on est chez nous

      3
      2
        Azulaman
        26 juin 2019 - 7 h 21 min

        Bienvenue chez toi, patriote, l Algérie est
        Au-dessus de tout.
        Je ne peux pas être raciste envers
        quelqu un de ma race.
        Et si le couscous est ton plat principale
        Tu ne peux être arabe chère compatriote.

        2
        3
        Anonyme
        26 juin 2019 - 9 h 04 min

        Patriote 25 juin 2019 – 23 h 20 min/ Tu écris : »on et des arabe et on est chez nous ».Tu sais l’Algérie est spacieuse pour laisser place à tous les Algériens sans exception et surtout à en recevoir des populations des autres races à la condition unique qu’ils aimeront l’Algérie et travailleront pour l’intérêt des Algériens.Donc il n’y a personne qui conteste ta présence sur le territoire Algérien.Personne ne le fera.Et personne n’est bête de le faire à la place de l’état Algérien et quand on la justice aura à se prononcer.De ma part je ne souhaite pas que cela arrive.

        1
        1
    MELLO
    25 juin 2019 - 14 h 51 min

    Pourtant , tout le monde a encore dans l’oreille cette déclaration du … Ouyahia : n3arbouha.
    Matoub Lounes , dans l’une de ses oeuvres l’avait signalé et immortalisé.
    Bouadnane , son village natal , haut perché sur le Djurdjura ne le lui pardonnera jamais.
    Quant au HCA , quelqu’un et pas des moindres , un certain Djamel Zenati avait fait cette déclaration : nous on voulait la langue Amazigh a l’école , le pouvoir l’a mise dans un commissariat, pas des moindres , mais un Haut Commissariat.
    Aujourd’hui , l’urgence est de décapiter tout les residus du pouvoir , la suite … Rabi yaamal fiha l’khir.

    7
    11
    Anonyme
    25 juin 2019 - 14 h 20 min

    Tout rejet verbal ou autres d’une communauté d’algériens fùt-elle minoritaire est un acte de fitna antinationale. Les responsables de ces délits et crimes doivent etre traduits devant les tribunaux pour payer les torts qu’ils causent à la patrie.

    34
    5
      MELLO
      25 juin 2019 - 14 h 30 min

      La folie des grandeurs ou des seuls détenteurs de pouvoir.

      2
      8
    Anonyme
    25 juin 2019 - 10 h 07 min

    il faut en effet faire très vite pour généraliser le tamazigh et permettre à notre pays de rattraper le retard qu’il a pris sur les autres nations… On devra également adopter le calendrier amazigh pour faire un saut de 900 ans dans le futur et prendre de vitesse les autres…..Il faut défricher tout cela une fois que la constitution actuelle revisée ……

    9
    18
      Anonyme
      25 juin 2019 - 12 h 52 min

      Accrochez vous cher compatriotes cet anonyme avec on dialecte encore dans des laboratoires va nous mener ver la lune

      « On devra également adopter le calendrier amazigh pour faire un saut de 900 ans dans le futur et prendre de vitesse les autres…. »

      Il a khatem sidna souleymane, il suffit pour ce mahboul de changer le calendrier pour un saut de 9oo ansdans le futur
      EDINA MAAK YARHAM WALDIK DANS TA NOUVELLE DIMENSION

      16
      7
        AMMI MOU
        25 juin 2019 - 15 h 07 min

        @Anonyme,
        La peur que vous avez, c’est de voir cette langue se développer plus vite que l’arabe et si l’arabe ne s’est pas développée en rang de langue des sciences, c’est parce que les politiciens panarabisme sur l’ont toujours instrumentalisée pour des fins politiques. Je ne suis pas arabe, on m’a imposé la langue arabe et les plus belles choses que j’ai apprises en utilisant cette langue, c’est la poésie d’el djahiliyya, elle nous a pas emmenés vers la lune non plus, la religion qu’on nous a appris ne nous a pas permis de s’aimer entre nous, elle nous a permis de nous haïr et s’échanger des invectives afin de permettre aux differents gouvernants de nous dominer comme il faut. Qu’on accepte ou pas d’enseigner cette langue qui permet d’apprendre toutes les langues du monde facilement car elle possède 52 sons , mais qu’on laisse ceux qui ont envie de l’étudier, tranquilles.

        9
        12
          Anonyme
          25 juin 2019 - 23 h 24 min

          @ AMMI MOU
          25 juin 2019 – 15 h 07 min

          La civilisation arabe a rayonné des siecles et des siècles ….

          3
          1
          Anonyme
          26 juin 2019 - 8 h 36 min

          Ta  » civilisation  » est un plagiat continue, des grecs des indiens et des pays islamiques, d’ arabe il n y a que les razzia! De toute façon la  » civilisation  » arabe n’ est pas la notre, l’ Algérie n’ a jamais été arabe!

      MELLO
      25 juin 2019 - 14 h 33 min

      ….
      Ne donnes pas l’occasion a certains leches bottes d’avancer. As tu vu des kharabes en avance sur les autres ?.

      7
      14
        Patriote
        25 juin 2019 - 23 h 27 min

        Et ta tribu qu’a t »elle fait pour l’humanité raciste
        la civilisation arabo musulmane et reconnue par tout le monde

        4
        1
    Anonyme
    25 juin 2019 - 8 h 34 min

    Je suis arabe j’en suis fier ,j’accepte et je respecte les kabyles,les mozabites,les chaouis et les touaregs .Toutes les tentatives qui entravent la liberté des arabes,des kabyles,des mozabites etc…doit etre qualifiées d’actes racistes et condamnés en tant que tel.La diversité est une richesse et doit etre le levier qui fera sortir le pays du sous developpement.

    12
    5
    Algérien avant d'être chaoui
    25 juin 2019 - 7 h 43 min

    @ Zoro
    Non mon cher. Cette vaste supercherie est une invention de la France pour les Kabyles qui le lui rendent bien: ils participent à ce que le colonisateur n’a jamais réussi à faire: diviser le pays.
    Cette fitna était dans les cartons depuis 1962. Mais grâce à Bouteflika, ils ont pu la mettre en œuvre avec l’injection de la cellule cancérigène en 2016. C’était quand Saïd dirigeait l’Algerie a ec le cachet de don frère, Aude par Ouyahia, de

    25
    20
      Anonyme
      25 juin 2019 - 8 h 22 min

      J’ai mis le pouce en haut par erreur. Le chaoui arabisé ne fait pas l’Algérie.

      7
      13
        Patriote
        25 juin 2019 - 11 h 31 min

        @Anonyme
        25 juin 2019 – 8 h 22 min

        J’ai mis le pouce en haut par erreur. Le chaoui arabisé ne fait pas l’Algérie.
        Donc selon toi seul le chaoui pro kabyle est Algérien
        Vous perdez les pédales sincèrement
        Je puis t’assurer qu’à cette cadence vous allez vous retrouver seuls dans une réserve
        L’Algérie est plurielle n’en déplaise à ceux qui pensent comme toi

        16
        8
          ZORO
          25 juin 2019 - 12 h 30 min

          Patriote J ai bien aime le mot reserve, la science aidant nous leur feront revivre les dinausaures, et les mamouths pour qu il jouissent de leur tamazgha plusieurs fois millenaires 😂
          SIGNEZORO. ..Z…

          11
          11
          Anonyme
          25 juin 2019 - 12 h 43 min

          Vaut mieux seuls que mal accompagnés. En 63 le massacre d’Etat en Kabylie n’avait pas soulevé votre sens d’Etat, je serais con de m y attendre quoique ce soit de vous!

          9
          8
          Anonyme
          25 juin 2019 - 12 h 58 min

          Je ne suis ni pro ni anti qui que ce soit. Je suis Algérien habitant ce pays millénaire jusqu’en 2019 et SANS INTERRUPTION. Un seul drapeau Vert-Blanc-Rouge celui qui fait notre unité. La culture est un patrimoine universel et seuls qui sont en mal d’identité le proclament à tort et à travers. Libre à vos femmes de se tort-iller le popotin.
          Je me permets de te signaler que dans « CULTURE » il y a … « TURE » qui cache votre misère cul-turelle.
          Le reste de ta phraséologie est insipide, éculé et ne mérite pas qu’on y réponde .

          9
          8
          Anonyme
          25 juin 2019 - 15 h 41 min

          @ anonyme, l’identité nationale est berbère! La langue d’ État ne l’ est pas! Mr l’ intellectuel.
          J’ai fréquenté plusieurs cultures et peuples, partout la souveraineté est ancrée dans l’histoire des peuples. Sauf l’ Algérie/arabe par décret. Pour dois-je m’ arabiser pour être citoyen?! La nudité des hypocrites est bien plus immorale. Savant/savon.

          9
          9
          Patriote
          25 juin 2019 - 23 h 39 min

          @ ZORO
          25 juin 2019 – 12 h 30 min

          Dans ma région j’ai trouvé des traces de dinosaures (vrai de vrai) je n’arrive pas à savoir de quelle ethnie ils sont , peut etre que le MELLO nous élucidera à ce sujet lui qui a dit que même les makaks du djurdjura étaient amazigh

          2
          2
        Algérien Avant d'être Chaoui
        25 juin 2019 - 13 h 16 min

        Je ne suis ni pro ni anti qui que ce soit. Je suis Algérien. ARABOPHONE mais pas ARABE ni encore moins kabyle. Je n’aime ni l’huile d’olive, ni les figues sèches ni la chemma.
        J’habite ce pays PLUSIEURS FOIS millénaire: depuis l’Antiquité jusqu’en 2019 et SANS INTERRUPTION. Avec un seul drapeau Vert-Blanc-Rouge celui qui fait notre unité. La culture est un patrimoine universel et seuls qui sont en mal d’identité le proclament à tort et à travers. Libre à vous de vous tort-iller le popotin.
        Je me permets de te signaler que dans « CULTURE » il y a … « TURE » qui cache votre misère cul-turelle.
        Le reste de ta phraséologie est insipide, éculé et ne mérite pas qu’on y réponde .

        10
        8
          Anonyme
          25 juin 2019 - 14 h 42 min

          C’est D Gaulle qui nous a imposé l’ arabisation- Il n y a pas de race mais des cultures. L’ arabophone  » est potentiel arabe. En effet ils sont(arabophones) prompts à s’ identifier dans les valeurs arabes, même si les vrais arabes les refusent!
          L’ identité nationale ne peut se permettre d’être ambiguë. C’ est cette ambiguïté qui a fait que l’on assassine des algériens parce qu’ ils seraient hors « norme » islamique. Si la nation terre et culture étaient côtés au positif, on ne serait pas là. À moins que ce soit voulu

          7
          8
      La chimère étatique de boumediene
      25 juin 2019 - 9 h 37 min

      Algérie arabe: Non je suis berbère et non arabisable chaoui au passé arabe en devenir.

      6
      13
      Anonyme
      26 juin 2019 - 7 h 23 min

      Pauvre faux Chaoui. Un vrai Chaoui défends ses origines.Quant à toi tu es un usurpateur d’identité d’identité chaoui.

      1
      2
        Patriote
        26 juin 2019 - 9 h 42 min

        Anonyme
        26 juin 2019 – 7 h 23 min
        Pauvre faux Chaoui. Un vrai Chaoui défends ses origines.Quant à toi tu es un usurpateur d’identité d’identité chaoui.

        Ah oui tout chaoui qui ne partage pas vos fantasmes est un faux chaoui
        Vous avez toujours essayé de manipuler les frères chaouis contre leurs frères arabes mais vos tentatives sont restées vaines hélas pour vous

    ZORO
    25 juin 2019 - 7 h 02 min

    CHAOUI ,MZABI, TARGUI, KBAILI , 3ARBI. KHAWA KHAWA
    LES BERBERISTES CREATEURS DE &TAMAZGHA KHAWANA.
    SIGNEZORO. ..Z…

    22
    23
    Pas d'arabe langue officielle ni d'islam religion d'Etat
    25 juin 2019 - 6 h 39 min

    Il avait proposé d’enseigner Thamazight dans le caractère arabe, pour ne pas trop déranger les plus algériens. C’est la Oumma qui fait la loi à son image, le peuple autoctone doit s’arabiser.
    Résultat: des algériens qui s’offrent en chaire à canons de l’islamisme mondial

    9
    14
    Ahmed
    25 juin 2019 - 0 h 59 min

    C’est de la provocation pure et simple
    Ils veulent que le pays brule
    A vos souhaits et on verra qui laissera des plumes

    20
    8
    Anonyme
    24 juin 2019 - 23 h 34 min

    De mon point de vue ce HCA n’a pas servi l’enseignement de Tamazight, mais nommé juste pour l’étouffer. .Je souhaite alors que tous ces membres déposent leur démission.De mon point de vue il faut généraliser l’utilisation de la langue tamazight aux régions berbérophones et en particulier en Kabylie et pour qu’elle soit comme seule langue nationale et officielle, qu’on doit introduire dans les institutions car c’est son utilisation quotidien dans les institutions qui peut la sauver de sa disparition.On ne doit jamais se fier aux intentions malsaines d’un pouvoir corrompu qu’on connait.D’ailleurs plusieurs années de perdu,mais on continue de laisser facultatif l’enseignement de cette langue; équivaut à vouloir indirectement l’éliminer.Les kabyles doivent prendre conscience de ce danger qui menace notre langue. En Ethiopie chaque région utilise sa langue et le problème est réglé.On ne supplie pas les parents pour que leurs enfants enseignent une langue.Si c’est le cas il faut le faire aussi pour la langue arabe.

    10
    8
    Dz213
    24 juin 2019 - 22 h 34 min

    Un drapeau berbère remplacera celui de l’unité,au lieu de rajouter une autre langue que le monde comprend et l’utilise pour le business et la science ils veulent nous retourner de 1000 ans en arrière avec une langue que personne ne comprendra sauf lès tribus de l’afrique du nord et je ne serai pas surpris si demain ils nous obligent à se tenir debout et écouter la 2eme hymne national que la majorité des autres minorités ne comprendra pas , peut être remplacé le dinar avec la tête de spartacus, voila ou nous en sommes arrivé avec la polititique de boumsselek ,donne leurs ce qu’ils veulent ou sekethoum alayna.

    16
    14
      Anonyme
      25 juin 2019 - 6 h 36 min

      L’Algérie arabe est la ruine visible à l’oeil nu. Celle berbère aura la culture du travail.

      13
      20
      Anonyme
      25 juin 2019 - 6 h 44 min

      Le drapeau turc ne nous a pas unit il a juste superposé les peuples. Mon drapeau est Berbère et pas islamique. L’arabe n’est pas notre langue et vous l’imposez par les armes.

      13
      15
    Patriote
    24 juin 2019 - 22 h 00 min

    Le SG du HCA a reconnu, néanmoins, que «beaucoup de travail a été accompli» et que les avancées sont «visibles, notamment depuis 2014»

    En effet depuis que vous vous etes accaparées de tous les rouages de l’état
    Bouteflika n’a jamais officialisé ce dialecte, profitant de sa maladie c’est le clan kabyle qui l’a officialisé
    Ils veulent éffacer l’islam de cette terre d’Algérie mais jamais vous ne parviendrez à vos fins

    11
    13
    Banou hilal
    24 juin 2019 - 21 h 42 min

    Dejà qu’on interdit le drapeau amazigh, on ne va pas pousser le bouchon jusqu’à les obliger à apprendre la langue de leur ancêtres. Leur Histoire commence à partir de Benbadis, il faut les comprendre ! ils n’ont pas assez de cervelle pour aller au delà. Donc laissez les être des arabo-islamiques et nous raconter que l’Algérie n’existe que depuis Benbadis et quand il ya un peu d’espace dans leur cervelle ils vont jusqu’aux Foutouhates islamya. Mais après, c’est le trou Noir. Il y avait peut être des dinosaures, qui sait. et même ça c’est haram de le dire.

    10
    9
    Karim
    24 juin 2019 - 21 h 13 min

    Déjà que nous avons du mal avec l’arabe, le français et l’anglais des langues vitales dans la vie professionnelles, rajouter une quatrième obligatoire serait suicidaire pour l’éducation et l’enseignement.
    Ceux qui veulent l’apprendre, doivent avoir la possibilité de le faire,
    Ceux qui ne veulent pas, ne doivent pas en être obligés,
    L’histoire devraient s’en arrêter là surtout qu’elle prend des proportions inquiétantes puisqu’elle devient le thème central des médias / réseaux sociaux alors que nous avons des priorités d’une extrême importance pour notre future.

    15
    8
    ZORO
    24 juin 2019 - 19 h 56 min

    On nous arrose de mensonges sans repis , ce meme monsieur declarait qu il existe 13 dialecte qu on devrait uniformiser pour avoir cette future langue amazigh et il restera encore le probleme de l ecitrure qui ne pourra se regler qu a couteau tires entres les defenseurs des trois variantes.
    Si le sieur Ouyahia declarait que lui le kabyle ne pouvait comprendre que 25% du chaoui alors., De grâce messieurs de quelle langue amazigh parlez vous, si vraiment vous croyez que cette langue existe prenez votre temps de faire son montage avant de la proposer en CKD ( completely knocked down ) aux autres .
    SIGNEZORO. ..Z…

    13
    10
      Anonyme
      25 juin 2019 - 14 h 03 min

      Encore des mensonges.Le mensonge est devenu pour toi comme du sport quotidien. Ouyahia n’a rien dit. Et en plus il n’est pas linguiste.Le kabyle et le chaoui sont deux dialectes qui se ressemblent à 95/100.Ne t’inquiètes pas, tout est fait pour mettre en place une langue riche de sa diversité linguistique.Je te conseille de t’abstenir de parler de tamazight et surtout de ne pas l’enseigner à tes enfants, car Tamazight a ses enfants qui l’aiment et qui veulent l’enseigner à leur enfants.Tu feras mieux de t’occuper de ta langue arabe et tu nous rendras service de nous oublier.

      5
      5
    amir
    24 juin 2019 - 19 h 08 min

    Non monsieur, je ne ferai pas apprendre tamazigh à mes enfants car ils n’en ont pas besoin: ni pour un emploi, ni pour communiquer avec personne, ni pour poursuivre des études supérieures de qualité
    le monde appartient à l’économie de la connaissance , alors accrochez vous à tamazigh et aux mosquées et attendez que l’occident qui avance à une allure vertigineuse vous attendrez l’ hypothétique aide alimentaire sous conditions

    12
    8
    VOSTAF
    24 juin 2019 - 18 h 52 min

    S’il y’a l’arabité, y’aura l’amazighité. S’il n’y a pas d’amazighité, il n’y aura pas d’arabité. C’est aussi simple que ça.

    33
    27
    Anonyme
    24 juin 2019 - 18 h 22 min

    C’est un chiete du régime placé par le pouvoir de bouteflika, c’est ce qui explique qu’il a fait l’impasse sur des innocents qui n’ont fait qu’arborer le drapeau identitaire de l’Algérie, l’identité millénaires du peuple algérien après avoir était reniée par le régime depuis l’indépendance, et bien sûr par le colonialisme français qui refusait toutes références à l’histoire antique de l’Algérie, il n’a fait aucun commentaire sur l’emprisonnement des jeunes qui n’ont fait qu’arborer le drapeau amazighe et cela sans que ça dérange le mouvement populaire. Gaid salah a déjà reçu la réponse du peuple non à la division du peuple algérien, kbali ou rarbi khwa khawa Gs maghaa el khaouana, une réponse claire et nette de la part de la population algérienne à l’endroit du régime qui manoeuvre de façon minable pour casser le mouvement.

    18
    15
    Finit l'ère du rapiècement
    24 juin 2019 - 17 h 55 min

    Désarabiser l’Etat et l’école. la caste avait besoin d’arabisation pour servir leurs maitres. A’ présent il faut choisir: le petrole n’existera plus, la démographie galopante rendra le pays un mouroir. De deux choses l’une, l’auto-gouvernement ou l’occident prendra ses responsabilité, s’il soutiendra encore cette dictature arabislamique dans 10 ans il y aura une migration Biblique vers le nord!

    24
    17
    Alors que e drapeau islamique est obligatoire Mr se rappele de Thamazight
    24 juin 2019 - 17 h 37 min

    HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH.

    7
    17
    Anonyme
    24 juin 2019 - 17 h 20 min

    vpus demandrz trop monsieur .la majorite des algeriend ne souhaitent pas apprendre ce dialecte .

    26
    26
      MELLO
      24 juin 2019 - 18 h 28 min

      Tu as raison ,cher ami ,la majorité des lettres Amazighes ne peuvent pas être prononcées par cette majorité. Normal , logique et sans ambiguïté.

      21
      13
    Anonyme
    24 juin 2019 - 16 h 43 min

    Est ce que c’est le moment de parler de cela Mr Assad, ne mettez pas de l’huile sur le feu pour aider le régime qui veut dévier la révolution algérienne vers une question identitaire. Taisez vous et attendez que soit instaurer un régime démocratique à la place de régime qui use de toutes les manoeuvres pour diviser le mouvement populaire. Vous savez aussi bien que tous les algériens que la question amazighe même constitutionnalisée pour la forme, n’est pas prise au sérieux par ce régime arabo baahthiste qui a démontré à la face du monde son hostilité envers l’amazighité en s’en prenant au drapeau culturel amazighe lors des dernières manifestations justement pour dévier les revendications populaires sur le changement de régime vers la question identitaire. taisez vous ne donner pas des minutions au régime aux abois en lui apportant sur un plateau d’argent la question identitaire, alors que le mouvement populaire a des revendications politiques claires : dégagement de tout le système

    23
    17
    MELLO
    24 juin 2019 - 16 h 35 min

    Le HCA doit exiger que TAMAZIGHT soit « deconstitutionnalisée ». Le combat continue.

    19
    17
      Dz213
      25 juin 2019 - 16 h 55 min

      Cessez de dire le drapeau est amazigh ,ce drapeau est né à tiziouzou décidé par un groupe de gens qui voulaient se séparer du reste dès autres amazighs Algeriens,leurs problème n’est pas politique ou culturel ,il ya aucun Algerien qui à refuser leurs culture tout le monde chantais avavainouva,ils sont adhérants dans tout lès partis politiques, ils sont au gouvernement,ils occupent lès postes sensibles dans lès services secrets et même dès grades de généraux,parmis eux aussi il ya dès affairistes très riches, j’irai encore loin le lâche de mehenni avait fais ses études a la fac central d’alger pas à paris, ils vivent parmis leurs freres dans toutes lès wilayas, aucun Algerien n’avait refuser de jouer à la jsk qui grace à la sagesse de Mr Mohand cherrif hannachi ont pris plusieurs titres,je crois que lès gens qui sont entrain de faire de la fitna et d’après leurs commentaires qui à chaque occasion sortent leurs haine ,je crois que c’est religieux dont la plupart d’entre eux s’en foutent dès kabyles et de la region ,ils ont juste construit une maison à la dechra pour mourir ailleurs,
      malheureusement certains sont tomber dans leurs pieges et surtout lès jeunes qui ont grandit on entendants leurs parents dire lès bouarabenes et lès musulmans sont la cause du départ de François et Françoise.

      3
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.