Odieuse exploitation par le Makhzen de l’anniversaire de l’assassinat de Boudiaf

Boudiaf Makhzen
Le défunt président Mohamed Boudiaf. D. R.

Par Karim B. – Le Makhzen mène une campagne enragée pour accréditer la thèse de l’assassinat de l’ancien président Mohamed Boudiaf par l’armée. Que cache cet acharnement ?  

Les médias inféodés à la monarchie prédatrice de Rabat multiplient les articles abondant dans le sens des élucubrations du fils du défunt Président qui ressasse le même discours complotiste à chaque anniversaire de la mort d’un des pères de la Révolution de Novembre, sous les balles assassines d’un membre de la garde rapprochée, le 29 juin 1992 à Annaba.          

Les médias de Mohammed VI s’accrochent aux «révélations» d’un avocat algérien dont le livre «auto-édité» est largement relayé à coup d’articles encensant l’auteur de ce que les Marocains qualifient d’ouvrage comportant des «indices chocs». Les journaux marocains rappellent néanmoins que l’auteur du livre en question en a déjà édité un autre sous le titre évocateur de L’arrêt du processus électoral : un détonateur pour une violence programmée ? révélant par-là même l’obédience politique de celui qui partage avec ses relais du Makhzen le soutien aux extrémistes religieux du FIS grâce auxquels l’ancien roi Hassan II voulait faire de l’Algérie un «laboratoire».  

C’est en avocat du FIS que le Makhzen dédouane le bras armé de cette mouvance extrémiste, soutenant, sans sourciller, que «la piste terroriste doit être écartée», tout en prenant la défense du parti du binôme Abassi-Benhadj «victime du putsch électoral perpétré à l’issue des législatives de 1991, au profit du Haut Comité d’Etat créé par les généraux». «La piste islamiste de l’assassinat de Boudiaf est irrecevable», surenchérit la presse marocaine qui décrit le livre de l’avocat algérien comme «un travail d’investigation patient» qui «démontre que des journalistes étaient bel et bien au courant de la prochaine exécution de Boudiaf».

Elucubrations d’une presse aux ordres qui se charge de détourner les regards des Marocains vers l’Algérie, pendant que le Premier ministre de Mohammed VI reçoit une gifle retentissante au Panama où le président sahraoui a reçu tous les égards dus à un chef d’Etat, pendant que Saâdeddine El-Othmani pose pour une photo-souvenir, le visage crispé, bien loin du président panaméen nouvellement élu.

K. B.

Comment (57)

    L'Eleveur de caribou
    3 juillet 2019 - 14 h 55 min

    A nos Universitaires libres, nos Juges libres, nos Sportifs de hauts niveaux libres, nos Syndicalistes autonomes, nos Artistes libres et engagés, nos Fellahs/Éleveurs et Petits Paysans qui triment dur, nos Étudiants enfants du Peuples révoltes, à tous les Algériens et Algériennes soucieux de l’avenir des générations futures!! à tous ceux et celles qui portent l’ALGERIE dans le CŒUR …CE VENDREDI nous serons le 5 pas le 13!! SORTONS en MASSE pour dire à la JUNTE et ses ramifications internes/externes!! NOTRE DROIT CONSTITUTIONNEL à L’EXERCICE DE NOTRE CITOYENNETÉ EST INALIÉNABLE notre SOUVERAINETÉ sur notre PAYS c’est MAINTENANT!!!
    gloire à nos CHOUHADAS et MOUDJAHIDS de la première heure
    son excellence le PEUPLE

    9
    1
    Nord-Africain
    3 juillet 2019 - 11 h 46 min

    @HOUARI,vous me qualifiez donc de rebut de la société et vous dites que je déshonore les Chouhada.Mon cher ami,les Chouhada ont fait bien leur boulot et se sont combattus pour libérer l Afrique du Nord dans la solidarité et la cohésion.Ils ont combattu l occupant français croyant que leurs successeurs combattraient l ignorance et le sous-développement!Eux ils ont fait leur travail et se sont sacrifiés pour l Afrique du Nord.Nous,une fois l indépendance obtenue nous nous sommes mis à nous entre-tuer comme des barbares.La France nous a laissé les frontières mal tracées et au lieu d arranger ça dans la cordialité et la compréhension nous avions employé d emblée la manière forte(guerre)!Et depuis nous avons nourri les uns pour les autres une haine noire qui nous a déchirés et continue à désunir nos efforts.L Algérie est partie combattre ailleurs en Afrique socialiste,à Cuba et en Amérique Latine.Il est temps que l Algérie rentre au bercail(Afrique du Nord)parmi les siens pour qu ensemble nous construisions une région paisible et prospère.Sinon nous ne méritons même pas l indépendance.La France aurait fait mieux que nous

    10
    17
      Amazigh DZ
      3 juillet 2019 - 15 h 41 min

      le marokistan ou le makhnez est partis aux cotés de la france, d’israel et autres monarchies du golf dont l’arabie tayhoudite pour spolier les terres du sahara occidental, tuer et massacrer d’innocentes victimes yéménites et soutenir l’agression sioniste contre les palestiniens.
      avec toute ta littérature makhnéziste propagandiste, les frontières resteront fermés jusqu’à la fin des temps.
      la france fait de son mieux chez toi.

      34
      11
      Anonyme
      4 juillet 2019 - 1 h 41 min

      Nous vous avons donné DEB Khaled, mais vous cherchez plus. Il a même chanté pour les chèvres de l’Atlas.

      DÉGAGE avec ton grand makhreb à l’odeur sioniste. Vous voulez avoir 43 millions de DEB KHALED. Cessez de rêver.

      Anonyme
      4 juillet 2019 - 1 h 45 min

      ICI C’EST L’ALGÉRIE !!
      L’ALGÉRIE AUX ALGÉRIENS SEULEMENT.
      CAPITO, marrouki.

    DYHIA-DZ
    3 juillet 2019 - 9 h 49 min

    J’ai deux questions à Nacer Boudiaf concernant

    1. Sa position sur le Sahara Occidental
    2. Sa position sur l’ouverture des frontières que la monarchie Haschisch veut imposer à l’Algérie.

    À partir de ses réponses, nous verrons plus clair sur ses intentions….??? Quoi-que on peut deviner ses positions…Ce n’est un secret pour personne.

    42
    41
      Petit Toufik deviendra grand
      3 juillet 2019 - 14 h 46 min

      @Dihya Dz Qui êtes vous pour poser des questions sur ces sujets?? Vous êtes chargée de décerner des certificats de patriotisme?? Il a la même carte d’identité que vous et a le droit d’avoir les opinions qu’il veut dans les limites de la loi. Être pour l’ouverture des frontières est un délit?? Ce n’est pas dans le code pénal. Ne pas soutenir le sahara occidental est un délit? C’est dans le code pénal? Ça va être dur de changer les mentalités avec le nombre de petits Toufik qu’il y a en Algérie!!

      40
      33
        DYHIA-DZ
        4 juillet 2019 - 1 h 36 min

        Relis ton commentaire…et regarde toi dans un miroir.
        Et toi, qui es tu pour m’interdire d’émettre un commentaire. C’est mon opinion …Si tu n’es pas satisfait, cogne toi la tête contre la table.

        1
        18
    Kahina-DZ
    3 juillet 2019 - 9 h 35 min

    Le makhzan a beaucoup de dossiers dans son tiroir noir et ose s’occuper de l’Algérie. Quelle sale graine.
    Le makhzan doit s’occuper de l’affaire Mehdi Ben Barka …sans oublier l’affaire de Hassan 2 qui aurait assassiné son père Mohamed V, pour s’accaparer de la monarchie alaouite ( il y’a eu beaucoup d’ancre sur cette mystérieuse affaire).

    À mon avis la mort de Boudiaf dépasse les frontières Algériennes.

    55
    26
    Hamid
    3 juillet 2019 - 9 h 01 min

    Yes , the assassination of Mr Boudiaf is a disgrace and an odious crime in the history of our country , no one can deny that .The Makhzen are back again on a new mission as usual this time .The choice of Mr Boudiaf’s assassination as a narrative with a serious deluded regime intent on slurring us is as nauseating as it is trite .If they can just look around themselves , can they have the courage to actually name who kidnapped, tortured and killed Mr Bem Mahdi ? Their little game of semantics is yet more proof that these idiots are paranoid and full of hatred towards our country but their silly , pointless merry-go-round of spectacle will backfire on them , I’m sure of that .Tahia Eldzair as always !

    17
    7
    Dida
    3 juillet 2019 - 3 h 52 min

    Il faut faire un film sur l’histoire de la vie de Boudiaf…

    Il est l’incarnation de la morale, de l’intégrité intellectuelle, et d’une éthique de droiture sans pareille.

    Son désintérêt de la chose matériel et sans égal.

    C’est un exemple pour l’humanité toute entière.

    Sa vie durant, il c’est laisser porter en avant, par son courage, partout ou l’honneur l’appeler…

    Il est l’image, et la source de l’espoir du renouveau à construire en Algérie.

    Rendons lui justice, que la justice passe… que les commenditaires soit condamnés.

    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

    22
    Anonyme
    3 juillet 2019 - 3 h 49 min

    Je crois aussi que le fils de boudiaf, Nacer Boudiaf, est bien manipulé par le makhzan.

    L’ANP est bien visée, les ennemis font tout pour la détruire.

    VIVE L’ANP !!

    33
    23
    صالح/ الجزائر
    2 juillet 2019 - 21 h 34 min

    Indépendamment de la controverse autour de la mort de Si Tayeb El Watani il y avait des lacunes protocolaires et sécuritaires difficiles à expliquer . Ceci dit il faut noter aussi que certains fissistes , du binôme Abassi-Benhadj , ont fêté l’assassinat de l’ancien président Mohamed Boudiaf et l’un des fondateur du parti FLN , rahimahou Allah , en organisant un beau festin entre eux .

    20
    5
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 18 h 35 min

    Wallah si la France était restée en Afrique du Nord ça aurait été mieux!Je salue d ici la Nouvelle Calédonie qui a voté contre son indépendance!Elle savait ce qu elle faisait.Dans mon Afrique du Nord,au lendemain de l indépendance,quelques familles s étaient emparées des secteurs primaire,secondaires et tertiaire donnaient un peu au proches(népotisme) et faisaient goûter ceux qui les soutenaient(clientélisme) et ignoraient le peuple et l abandonnant à son sort!Toutes les bonnes âmes qui pensaient au peuple ont été éliminées pour que ces familles vivent en paix et se délectent de leurs richesses.Mais il arrivait que ces familles soient en désaccord,on faisait alors appel à des gens gens loin que l on intronisait.Ce fut la cas de Chadli Benjdid,de Zerwal,de Boudiaf et de Bouteflika en Algérie puisqu on parle d elle.Tous ces hommes ont su s imposer à la fin.Benjdid voulait garder le résultat des élections des années 90,il a été écarté,Zerwal est parti de lui même,Boudiaf a été assassiné parce qu il a essayé de se faire une base(parti politique).Quant à Bouteflika il a su s adapter à l humeur de la clique régnante tout en imposant la réconciliation avec les terroristes.C était une bonne politique à laquelle la maladie est venue mettre fin.Une bonne politique parce qu elle a ramené la paix au pays mais tout en laissant libre cours à la voracité des gouvernants,les oligarques.

    23
    41
      Salahdine
      2 juillet 2019 - 21 h 02 min

      Si la france est restée en Afrique du nord, vous n’aurez pas l’occasion d’écrire sur cette page!
      Allah yarham El chouhada.

      31
      14
      Houari
      3 juillet 2019 - 9 h 10 min

      Je salue la mémoire des martyres tombés dans les champs d’honneur. Quant à toi, anonyme, même pas le culot de mettre ton nom, par ton action inconsciente et non réfléchie et en deçà de ton label d’être un rébus de la société, je te conseille d’observer le silence de mort car tu es ce qu’on appelle un déshonneur des révolutionnaires mort pour leur pays.

      9
      6
      صالح/ الجزائر
      3 juillet 2019 - 13 h 50 min

      Cela indique que vous n’avez pas vécu cette période sinistre de servitude de (ya ouled et Fatima) , sinon vous vous seriez souvenus des « garçons » de courses et des cireurs de chaussures , « arabes » .
      la Nouvelle Calédonie a voté contre son indépendance! , parce que le pourcentage des Kanaks autochtones (les «indigènes» de l’île) , ne dépasse pas 40% .
      Un jour un européen a demandé à un étudiant de la Réunion , de teint foncé , qui est tu ? et quand ce dernier lui a répondu : je suis Français , l’européen a répliqué , tout en éclatant de rire , toi tu es Français ! . »Un arabe est arabe même le colonel Ben Daoud » .
      Les résultats du référendum d’autodétermination de l’Algérie qui s’est déroulé le 1er juillet 1962 en répondant à la question : « Voulez vous que l’Algérie devienne un État indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par les déclarations du 19 mars 1962 ? ».
      Inscrits : 6 549 736
      Oui : 5 975 581 ( 99,72%)
      Non : 16 534 ( 0,28%)
      C’est-à-dire le taux des anonymes qui avait espéré que la France reste en Algérie ( en Afrique du Nord ) n’avait pas dépassé le seuil de 0,28% .

      8
      3
      Algerien Pur Et Dur
      3 juillet 2019 - 16 h 35 min

      Un algerien patriote ne commencerait jamais une phrase avec si la france etait en Afrique du Nord. C’est tres grave ce que tu viens de dire. Es tu algerien?

      14
      3
      صالح/ الجزائر
      3 juillet 2019 - 17 h 36 min

      « عربي يقعد عربي ولو كان الكولونيل بن داود » (Un arabe reste arabe même s’il est le colonel ben Daoud) .

    Annaba, Le 29 Juin 1992
    2 juillet 2019 - 18 h 14 min

    En tout cas même mort,Allah Irahmou,M.Boudiaf continue à susciter l’admiration et le respect du peuple algérien. En revanche il inspire la crainte, pour ne pas dire la peur et les sueurs froides chez ceux qui ont vendu leur conscience et leur âme au diable en commanditant son assassinat en live,alors que toutes les familles algériennes écoutaient le début de son discours à la télé, depuis Annaba.

    57
    2
      Azdai
      2 juillet 2019 - 18 h 26 min

      pour ma part, c’était le seul président que j’ai eu

      51
      4
    box wonder fall
    2 juillet 2019 - 18 h 13 min

    le Makhzen instrumentalise le meurtre de Boudief pour nous faire oublié l’assassinat de Ben Barka et les prisonniers politique au Maroc dont les prisonniers de Tazmamart

    22
    42
    anki
    2 juillet 2019 - 16 h 05 min

    Inutile de faire la vierge effarouchée, le dernier des algériens sait que boumaarafi n’est qu’un pion chargé de presser sur la détente par la mafia au pouvoir, et le fils de boudiaf a accusé les commanditaires nommément et publiquement, alors de grâce soyez honnête bien qu’on sait que c’est dur de se tirer une balle dans le pied.

    57
    19
    Med
    2 juillet 2019 - 15 h 27 min

    Le peuple Algérien connait les assassins de Boudiaf. J’espère que la nouvelle justice va ouvrir le dossier sur l’assassinat de Boudiaf. La vérité en une semaine si la justice bouge.

    63
    5
      Monsieur X
      2 juillet 2019 - 15 h 59 min

      Il faut ouvrir tous les dossiers et pas que ce seul meurtre car il y en a beaucoup d’autres…

      43
      3
    Au lieu de vous en prendre à ...
    2 juillet 2019 - 15 h 26 min

    …chaque fois à la main de l’étranger, cette fois-ci c’est le makhzen, pourquoi avoir interdit à sa famille et ses proches de se recueillir sur sa tombe à l’anniversaire de sa mort ! Par ce genre d’attitudes, vous confortez les dires du Maroc. Et puis, reconnaissons une chose, on n’est pas tout blanc ! On jette en prison, on interdit sans raisons dans l’opacité absolue et après on se plaint. En somme, on frappe et on pleure en même temps.
    On est d’une incohérence sans bornes !

    62
    15
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 15 h 19 min

    ahmed Ghozali a dit : « là ou l’en passait les citoyens criaient « djebtouh wakteltouh »… 40 000 000 d’algériens savent qu’il a été assassiné….Ceux qui l’ont assassiné devront un jour ou l’autre rendre des comptes pour leur crime… Certains des auteurs sont morts, selon nacer boudiaf, d’autres sont toujours en vie. La roue de la justice tourne lentement….

    53
    6
      MELLO
      2 juillet 2019 - 17 h 59 min

      Je saisis la balle au rebond , au sujet de Ghozzali , alors chef du gouvernement qui n’avait pas accompagné Boudiaf -Allah irrahmou- a Annaba. Le jour même , vers 15 h , il s’est rendu a l’ENTV pour voir le journaliste qui devait préparer le JT. C’est Ismail Yefsah -Allah irrahmou- , il lui intima de supprimer des images compromettantes . La suite , tout le monde la connait.

      24
      4
    Salahdine
    2 juillet 2019 - 14 h 32 min

    Le makhzen est l’avocat de tous ce qui nuit ( selon sa vision) a l’Algérie.On sait pas quant les marocains se mobiliseront et exterminer ce système sioniste. Las marocains savent que ce makhzen est une marionnette entre les malins du sionisme international, les marocains peuvent poser la question suivante: qui a tué Mohammed V? et pourquoi?
    Pour moi le makhzen a pris son dernier virage.

    42
    36
    bachir
    2 juillet 2019 - 14 h 14 min

    le tueur de mohamed boudiaf est un militaire un commando du GIS des service action du renseignement algériens drs (une entreprise policière attaché au MDN ) et pendant l’assassina du président le tueur lembarek boumaarafi été en service sous l’ordre mission de ces chef militaires — les gens qui dise c’est l’armée qui ont assassiné boudiaf ne ment pas car le tueur été en service et est un militaire point . le reste que du bla bla la question qui est posé par les algériens : qui a programmé et prémédité l’assassina du président ? boumaarafi a exécuté l’ordre mais qui a ordonné le meurtre ?
    si ont a une justice libre le premier responsable de la sécurité du président est le général medien alias toufik (pourquoi il a pas démissionné ? malgré que le tueur est un élément de son service !!! dans un pays qui respecte la loi et la moralité un responsable de la sécurité du président assassiné il sera démis de ces fonction et arrête par la justice ou la police judiciaire pour enquêté avec lui — toufik n’est même pas convoqué par la justice car se monsieur se crois intouchable ( la justice viendra tau ou tard )

    39
    5
    Athamnia Ssebti
    2 juillet 2019 - 14 h 04 min

    La presse aux ordres au Maroc? Wowww les pauvres marocains! chez nous, elle n’est pas aux ordres? Vous aimez Boudiaf plus que les marocains? Pourquoi n’avoir pas laissé sa famille et des citoyens aller se recueillir sur sa tombe? Avez vous peur de sa résurrection? Vous parlez du FIS, est ce que ce sont les marocains qui ont donné l’agrément et lui ont permis de participer aux élections? Sont-ce les marocains qui ont permis à ce parti des laboratoires d’exister dans le but de freiner et contrer la démocratie en Algerie? Boumaarafi s’est introduit seul dans la garde rapprochée du President? C’est qui la personne qui lui a signé son ordre de mission? Ça tous les algériens le savent et tôt ou tard, ses assassins oui SES assassins vont être jugés même par contumace et ça ce ne seront pas les marocains qui le feront!

    50
    20
    Hoggar
    2 juillet 2019 - 13 h 53 min

    99% des algériens sont convaincus qu’il a été assassiné. Que ce soit par l’armée ou quelqu’un d’autre a peu d’importance pour les étrangers. Cet avocat qui accuse l’armée est algérienne est reponsable de ce qu’il a écrit. Il devrait être poursuivi le plus légalement du monde. Si le Maroc ou un autre pays parle de lui et se moque de nous je m’en fiche. C’est bien fait pour notre gueule. C’est un algérien qui l’a tué et en Algérie, on ne peut rien y changer!

    61
    5
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 13 h 34 min

    Le peuple algérien entier connaît les raisons et les commanditaires de l’assassinat de Feu Mohamed BOUDIAF. BOUMAARAFI n’a été que l’exécutant de cet acte odieux.

    36
    4
    Tin-Hinane
    2 juillet 2019 - 13 h 21 min

    Les algériens dans leur majorité ne croient pas un seul instant que c’est l’armée qui a est derrière l’assassinat de Mohamed Boudiaf (allah irahmou) sinon pourquoi l’avoir ramené, on ne confie pas la présidence à un homme pour l’assassiner en direct après c’est juste une question de common sense sans compter que l’armée n’aurait jamais commis un tel acte. Cela étant dit il serait peut-être temps de nous dire toute la vérité sur cet assassinat, qui était derrière Boumaarfi, qui l’a armé, les noms des commanditaires et les pays impliqués. Il faut que tout la lumière se fasse et soit révélée au peuple algérien, nous avons vu mourir cet homme de bien en direct sous nos yeux et nous voulons tout savoir sur sa mort. Il est clair que ce crime a été commis par les ennemis intérieurs et extérieurs de l’Algérie mais nous voulons savoir tout ce que la justice et le pouvoir savent. Quand à la presse marocaine, au pouvoir marocain et tout le Maroc ils n’ont qu’à aller au diable parce qu’on va aussi donner crédit à un pays qui livre des enfants à la prostitution.

    70
    53
      Elephant Man
      2 juillet 2019 - 15 h 59 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire.

      19
      23
      Réponse à Tin-Hinane (13h21mn)
      2 juillet 2019 - 16 h 17 min

      La différence entre Boudiaf et Bouteflika, c’est la lutte contre la corruption du 1er et son développement exponentiel par le second !
      Le sort réservé à l’un et l’autre et l’état du pays aujourd’hui, nous en disent plus long que toutes justifications alambiquées vers lesquelles on voudrait nous orienter.

      35
      2
      Nour
      2 juillet 2019 - 17 h 43 min

      @Tin-Hinane j’ai toujours appuye cette these contre vents et marees, ceux qui l’ont ramene ne sont certainement pas ceux qui l’ont tue, sinon pourquoi l’avoir ramene ?! Tout en sachant que ceux qui l’ont assassine font aussi parti du pouvoir et tout le monde sait que le pouvoir n’a jamais ete un bloc homogene.

      14
      15
        Réponse à Nour 17h43mn
        2 juillet 2019 - 19 h 00 min

        Le régime s’est toujours entendu à table pour le partage du festin. Impossible pour un régime rentier de tenir sans la corruption (c’était, et ce sera toujours le mode adéquat de fonctionnement) !
        Bien entendu, quand le Hirak a brutalement sifflé la fin de la récré…c’est très commode de dire que
        « c’est pas moi, c’est l’autre » !
        Bien au contraire, les quelques branches mortes sacrifiées ne sont que poudre aux yeux et n’entame en rien les multiples ramifications qui narguent encore le peuple de leur arrogance !

        7
        2
          Nour
          2 juillet 2019 - 21 h 45 min

          Oui, mais il y a toujours eu les passagers du desert a commencer par Messa3diya et en passant par Abdelkader el Mali et cela remonte meme avant 62, la seule difference c’est au moment de la recomposition des alliances du puvoir juste apres le depart de Chadli.

    anonyme
    2 juillet 2019 - 12 h 56 min

    alors si vous voulez que le makhzen ferme sa gueule dites nous la vérité sur l’assassinat de notre feu mohamed boudiaf
    le monde entier est témoin de l’assassinat du président boudiaf en direct a la télé et surtout ne me dites pas que le makhzen etait derriere cet assassinat
    feu boudiaf est assassiné par des mains algeriens malheureusement

    59
    20
    AGAOUA
    2 juillet 2019 - 11 h 34 min

    oui, il a ete liquide, assassine en direct. Voulez-vous pretendre autre chose?
    oui, le pouvoir connait la verite et la camoufle. Il est implique.
    oui, l’Algerie aurait reagi plus violemment, si les faits auraient eu lieu au Maroc.
    Reflechissez sur les derniers emprisonnements et vous constaterez que notre pouvoir est souvent pire que le Makhzen.

    59
    25
    leclandusicilien
    2 juillet 2019 - 11 h 25 min

    une chose me chagrine , qu’attendent nos journaleux pour donner la replique maintenant que le clan d’oujda ne sont plus là pour les bailloner lors de chaque attaque du makhnez contre nous , maintenant qu’ils ne sont plus là je comprend leur silence coupable et criminel lors de la profonation de l’embleme national et des insultes sur nos chouhadas (rahimouhoum Allah) dans l’enceinte meme du consulat a casa un 1er novembre.
    honte a vous journaliste de pacotille aux ordres qui ose meme alors qu’on leur rien demandé revisiter l’histoire d’un glorieux moudjahid y compris les chaines dites privées qui ont aboyés rapidement une fausse info montrant leur devouement et ceci pour quelques dollars de plus (pub), le hirak doit surtout jamais oublier ses veritables supporters et ses ennemis de l’interieur et de l’exterieur , le jour des comptes arrive a grand pas et les jirouettes ne savent plus sur quel vent tourner. si on devait s’imisser dans les affaires du makhzen comme dit le coran si la mer etait de l’encre y en aurait pas asser pour ecrire leur fourberie et autres assassina ciblé de leur opposant et de leur peuple, mais nos journaleux sont amnesiques , ils preferent taper sur ceux qui leur a permis aujourd’hui de vivre sur une terre libéré.

    31
    26
      MELLO
      2 juillet 2019 - 13 h 32 min

      Les journalistes , sont ils aux commandes du pays ? Pourquoi , tu ne sollicites pas GS pour intervenir , comme il l’a fait sur l’emblème Amazigh ? Que fait notre représentation diplomatique a Rabat ?
      Que des questions qui meritent réflexions et réponses . Sinon , les journalistes ne font que leur travail d’informations.
      Quant aux jounalistes d’investigations , a l’image de Abdou Semmar , les responsables du pays ne l’ecoutent pas.

      14
      15
    Abdou
    2 juillet 2019 - 11 h 15 min

    ALLAH IRAHMOU, c’est le père de la révolution et un nationaliste incorruptible.
    On dit que c’est quand il a voulu s’attaquer à la mafia financière que son sort a été sellé. Que Dieu le reçoive en son vaste paradis et ses assassins ne perdent rien pour attendre.

    234
    6
    Ban M'hidi
    2 juillet 2019 - 10 h 28 min

    Non,Boudiaf a été tué par le courant d’air qui a subtilisé son arme à Boumaarafi pour tirer sur le corps de Mohamed Boudiaf.pour qui vous prenez les Algériens.il n y a aucun doute que ce héro a été victime d’un complot monté par un groupe d’hommes puissants au sommet de l’état… sinon,comment expliquer l’assassinat de maitre Fathallah membre de la commission d’enquête sur ce crime perpétré contre la personne de Boudiaf, l’état et le peuple Algériens, qui a refusé de signer les conclusion de l’enquête prétendant l’acte isolé.cet assassinat démontre l’absence du sens de l’état dans l’esprit de ces assassins et leur mépris envers le peuple.ils répondront de leurs crime devant la justice divine .la justice de ce monde est sous leurs bottes.

    64
    23
    Ziad ALAMI
    2 juillet 2019 - 10 h 19 min

    Cet acharnement de la presse propagandiste du Makhzen rentre dans le cadre du conditionnement médiatique du peuple marocain contre tout ce qui concerne l’Algérie et pourtant malgré tout ce matraquage médiatique, le peuple marocain voue un profond respect envers l’Algérie pour son exemplarité, envers son peuple pour sa dignité et envers son ANP pour son courage et c’est justement cela qui fait peur aujourd’hui au Palais en raison des risques de contamination chez le peuple marocain. .

    64
    38
      Elephant Man
      2 juillet 2019 - 13 h 40 min

      @Ziad Alami
      Si les makhNazis sont tels que vous les enjolivez alors pourquoi n’ont-ils aucun respect pour le peuple Sahraoui.
      Soyons logique et honnête bref rappel historique l’Émir Abdelkader les a parfaitement cernés et 2nd rappel pas des moindres leur participation active à la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire etc etc…Ils ne tarissent d’ailleurs pas d’éloges sur nous notre pays sur les réseaux sociaux notamment !!
      C’est faire preuve de crédulité et de naïveté que de croire que ces SUPPÔTS DE SATAN veulent du bien à notre pays son peuple et son ANP. Si tel était le cas ça se saurait depuis toujours !!!

      16
      21
    Elhadi
    2 juillet 2019 - 10 h 00 min

    Voilà la preuve est encore une fois faite à ceux qui proclamaient qu’on l’a fait venir et tuer.Il me revient l image de boudiaf tout admirateur des ateliers de la SNVI à Rouiba,il découvrait l Algérie du progrès technique de la science et c est après ces deux mots qu il rendit son dernier souffle

    61
    9
    Moskosdz
    2 juillet 2019 - 9 h 54 min

    ils se sont même réjouis de nos morts par accident d’avion,comment voulez-vous que les jaloux sans honneur ne le fassent pas pour autre chose?.

    60
    31
    Elephant Man
    2 juillet 2019 - 9 h 40 min

    À Qui Profite Le Crime comme toujours !
    Propagande sioniste pur jus. Ce sont toujours les mêmes qui tapent sur l’ANP. Je réitère le sionisme est une maladie mentale incurable.
    Makane walou diplomatie du mégaphone.
    Vive la RASD libre.
    VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

    74
    34
    Bamar
    2 juillet 2019 - 9 h 29 min

    Qui peut sincèrement douter sur les commanditaires de l assassinat du président Mohamed Boudiaf qui aurait peu marqué un tournant positif pour l Algerie donc encore merci pour ces idiots qui vont un apres l autre le rejoindre parceque la vie n est pas éternelle…

    30
    11
      Djazaïri
      2 juillet 2019 - 13 h 23 min

      Il faudrait chercher peut être du côté d’un ministre de l’intérieur qui ne voulait pas accompagner son président ce jour là…

      21
      1
    Cheikh
    2 juillet 2019 - 9 h 28 min

    L’émir des croyants a r-il oublié sa complicité avec le Mossad et le SDECE dans les assassinats et les enlèvements des leaders de l’opposition Marocaine.. Tel Mehdi Benbarka et les meilleurs officiers de son armée (Ahermoumou). Hassan II le créateur du bagne de TAZMAMERT, un bagne plus horrible que celui de Guantánamo ?

    65
    26
    Argentroi
    2 juillet 2019 - 9 h 27 min

    Si on avait appliqué la constitution, il n’y aurait pas eu légalisation du FIS et on ne se serait pas retrouvé dans cette situation peu enviable. Faut-il le rappeler encore une fois, c’est un état de droit qui pourra nous unir et donc nous préserver.

    54
    12
      Kaddouris
      2 juillet 2019 - 9 h 55 min

      @Argentroi. Effectivement si Feu Chadli avait respecté la Constitution de l’époque et notamment ses dispositions relatives aux caracteres religieux et/ou régionaliste pour la création de partis, l’Algérie n’aurait jamais eu autant de problemes au détriment de son réel développment et qui perdurent a ce jour.

      47
      7
    BabElOuedAchouhadas
    2 juillet 2019 - 9 h 08 min

    Rien d’étonnant dans cet acharnement contre notre ANP puisque tout le monde sait que le Makhzen a une peur bleue de l’ANP et du peuple Algérien particulierement depuis la disparition des mafieux marocains du Clan d’Oujda qui étaient a El Mouradia et étaient connus pour avoir été les principaux soutiens de la famille Allaouite dans le dossier du Sahara Occidental.

    44
    30
    MELLO
    2 juillet 2019 - 8 h 47 min

    L’anniversaire de la mort de Mohammed Boudiaf – Allah irrahmou- fut marquée en cette année 2019 , année de tous les espoirs après la date du 22 Fevrier , par l’empêchement fait a sa famille et ses amis de se recueillir au cimetiere El Alia. Pourquoi ? Lui le maitre de «  Ou va l’Algerie » ?. Repose en paix et sache que cette Algérie ira vers ce que vous , vous avez insérez dans la plate forme du 1er Novembre 1954.
    Quant a ce qui se raconte ça et la , a droite ou a gauche , nous peuple Algerien , sommes assez immunisés pour tendre une oreille a ces croassements. Ce qui compte , aujourd’hui , c’est continuer ce combat libérateur des consciences afin d’avoir une Algérie libre.

    35
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.