Cheb Khaled snobe les Algériens et chante pour l’équipe nationale du Maroc

raï Khaled
Cheb Khaled. D. R.

Par Houari A. – Le chanteur raï Cheb Khaled vient de sortir une nouvelle chanson dédiée à l’équipe nationale marocaine de football à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations, qui se joue actuellement en Egypte, et à laquelle prend part la sélection algérienne.

On ne sait pas combien la vedette oranaise a touché pour cet hymne à la gloire du probable adversaire des Verts au Caire mais ce n’est pas la première fois que le chanteur installé en France affiche son allégeance au régime monarchique de Rabat. En 2017, il s’était distingué par une chanson intitulée Vive le roi dans laquelle il fait l’éloge du monarque Mohammed VI.

Une année auparavant, il affirmait sur une chaîne de télévision marocaine : «Je suis marocain depuis ma tendre enfance.» «Au Maroc, je suis dans mon pays», avait-il martelé, en qualifiant les Algériens de «parasites» et de «grandes gueules» qui «aboient du matin au soir».

Khaled avait enchaîné en avouant son «grand amour» pour «sidna» (notre maître, le roi, ndlr) qui est «adulé autant que moi par tout le peuple marocain», allant jusqu’à affirmer n’avoir «jamais vu un roi aussi bon» que Mohammed VI, répétant à tue-tête la formule de servilité consacrée au royaume du Maroc pour désigner le dictateur.

Le Makhzen marocain a lancé une offensive envers les chanteurs algériens les plus en vue pour tenter de les récupérer politiquement et de les faire se retourner contre leur propre pays. Pour ce faire, les autorités marocaines ont jeté leur dévolu sur les chanteurs les plus vulnérables. Il en est ainsi de Khaled, de Réda Taliani et de Zahouania. D’autres chanteurs, bien que très appréciés par le public marocain, ont refusé de se prêter à ces manœuvres machiavéliques.

En 2017, Cheb Khaled volait au secours du régime wahhabite des Al-Saoud en donnant un concert à Riyad, dans ce qui s’apparentait à un simulacre d’ouverture sur la modernité opérée par le prince héritier Mohamed Ben Salmane. Un régime qui sera éclaboussé quelque temps plus tard par l’affaire de l’assassinat de Jamal Khashoggi.

H. A.

Comment (160)

    BILAL
    13 juillet 2019 - 8 h 05 min

    Bonjour,
    Je ne vois pas pourquoi il garde toujours la nationalité Algérienne, qu’il prenne la nationalité marocaine. Il s’est déjà distingué en France en travaillant avec le juif Goldman et tous les juifs de France (Enrico Macias, Bruel, etc..). Ce champion de ….devrait rester au Maroc, se mettre à genoux devant Sahib ELDJALALA et nous foutre la paix. Il faut boycotter ses chansons en Algérie et si un jour il rentre en Algérie pour chanter personne ne doit y aller, il n’a qu’à aller chanter chez son frère Mohamed VI.
    Malheureusement il est à l’exemple de nos dirigeants les voleurs qui préfèrent transférer leurs capitaux et investir à l’étranger au lieu d’investir dans leur propre (RABERAB, HADAD, etc…).

    6
    1
    Anonyme
    9 juillet 2019 - 7 h 15 min

    Qu’il chante pour le Maroc de mohamed6 ou pour les maigres du maroc les français ou encore plus les israéliens qui poussent ce Maroc le peuple Algérien n’a que faire….

    8
    5
    Abdelka
    8 juillet 2019 - 20 h 59 min

    Ce vendu doit changer de genre musical car le Raï est une musique Algérienne, il n’a qu’à faire le pitre il pourra gagné beaucoup de dirhams.

    12
    5
    Bonardo
    8 juillet 2019 - 13 h 48 min

    Ce Khaled a dû toucher de l’argent des marrokis pour chanter à la gloire de leur équipe. les artistes ne font rien gratuitement, les marrokis ont un budget alloué aux artistes étrangers qui se présentent chez eux, aussi élevé que le budget de l’éducation, maintenant que le Maroc est éliminé, le traitre écervelé Khaled doit se tordre de douleur, il doit prier pour que l’Algérie soit éliminée à son tour pour éviter le retour de manivelle.

    12
    4
    Oural
    8 juillet 2019 - 7 h 14 min

    Il se prostitue au Roi pour gagner son pain bien sur que c’est un abruti, il faut pas lui donner trop d’importance.

    14
    4
    Mus
    6 juillet 2019 - 22 h 30 min

    Un âne reste un âne qui braille combien même on lui ferait revêtir une peau de…lion! et un harki reste un harki combien même on lui ferait porter l’armature d’un Centurion!

    19
    4
      Anonyme
      10 juillet 2019 - 9 h 00 min

      Il porte bien son nom : DEB Khaled

      5
      2
    Tamime
    6 juillet 2019 - 22 h 08 min

    Cet abruti qui nous donne la honte à chaque fois qu’il apparaît dans une émission à la télé , on le cède volontiers au Maroc. Les algériens qui vendent leur dignité pour un plat de lentilles , on n’en veut pas. Alors « comme il a dit lui » : « à la poubelle » ; notre beau pays a aussi de belles et de beaux artistes dont nous sommes fiers et qui nous rendent bien. Khaled au diable !

    24
    4
    elbior
    6 juillet 2019 - 21 h 27 min

    150 commentaires pour un loustic,un ver de terre rampant c’est trop d’importance a lui donner.Un pitre,un bouffon du roi comme il en existait d’antan.Il finira par être rejeté par la rue marocaine quand sa vraie valeur sera connue et détectée car un comportement aussi vil et aussi bas que le sien ne passera pas inaperçue.S’il était algérien il ne se serait pas comporté ainsi car les ALGÉRIENS ONT TOUJOURS LA FIERTÉ DU CORPS ET DE L’ESPRIT ET LA FIERTÉ D’ÊTRE ALGÉRIEN ET JALOUX POUR LEUR PAYS EN TOUTES Circonstances-tout simplement.alors de grâce mes chers et valeureux compatriotes ALGÉRIENS ne donnons pas d’importance a ce qui ne le mérite pas tel l’adage populaire:EL MENDBA KBIRA WEL MEYETE FAR.

    21
    3
    Boumed
    6 juillet 2019 - 16 h 43 min

    Faut pas trop donner d’importance à ce Deb ka… quant cela vient de si bas, il est préférable de l’ignorer,les algériens le connaisse et son histoire parle pour lui, …, comment il a percé ? comme beaucoup en pérorant les paroles et musique des autres, car non seulement il n’a aucun diplôme ni base dans l’art musicale, …

    10
    3
    DYHIA-DZ
    6 juillet 2019 - 14 h 09 min

    On demande à Deb Khaled de chanter pour la Guinée et l’Égypte…
    LA HONTE. Un chanteur qui se vend comme des oignons. RKHISS.
    Le makhzan montre des marocains pleurer et tristes à cause de l’élimination du marrouk…

    26
    3
    Kenza
    6 juillet 2019 - 10 h 35 min

    Faut pas trop en vouloir à ce crétin à l’éternel sourire idiot. Soit dit en passant, ce sourire m’a toujours horripilée. Ce gros bêta est apolitique, n’a aucun principe et ne fait que se vendre au plus offrant….il a bien chanté les louanges de Boutef pour le quatrième mandat.

    39
    6
      Sid-Ahmed
      6 juillet 2019 - 14 h 30 min

      Bien raison ce qu’on appelle un heureux idiot.

      9
      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.