Une catastrophe se déroule en silence sur les côtes algériennes

Comment (6)

    Anonyme
    28 juillet 2019 - 6 h 25 min

    Ceux qui installé cette canalisation qui déverse les eaux usées sont des criminels, il faudrait les arrêter pour ce bricolage qui pollue la mer sous la responsabilité des responsabilité des élus locaux. Les citoyens doivent alerter leurs médecins sur cette pollutions

    2
    1
    Batata44dz
    24 juillet 2019 - 21 h 39 min

    Toute l’Algerie est sale ,cote humain et cote structure ,la majorite se prend pour de sain messager ,un etat qui se dit musulman de religion ,que fait cet etat face a l’ampleur devenue chose ordinaire nos mosquees devenues des marches de fruits et legumes ,une image hideuse de plus aux odeurs neausebandes …..le parrain oujdi doit passer a la trappe …

    11
    2
    Zeghlache
    24 juillet 2019 - 20 h 35 min

    Chaab AbouBri…HouKouma AbouBri…

    4
    1
    Brahms
    24 juillet 2019 - 20 h 25 min

    C’est le, je-m’en-foutisme en Algérie. Beaucoup de plages sont touchées, même les eaux usées des domiciles sont vidées dans la mer. Ce sont des bains de crasse, d’urine et de produits polluants avec des déchets industriels que vous prenez pour ceux qui voudrait s’y baigner. Après, ils s’étonnent pourquoi, il n’y a plus de poissons.On récolte ce que l’on sème.
    Après, on va à Paris pour signer des accords sur l’environnement alors que chez nous, on n’applique même pas la réglementation.

    13
    Anonyme
    24 juillet 2019 - 19 h 25 min

    UNE HONTE.C EST POUR CETTE RAISON QU’IL FAUT QU’IL DÉGAGE ET VITE.KE PAYS IL L ON DETRUIT.UNE POLLUTION CHIMIQUE A CIEL OUVERT.SA SA DOIT ÊTRE QU UN PETIT APERÇU DE SE QUI DOIT RÉELLEMENT SE PASSER.VIGILANCE POUR NOTRE FAUBE ET FLORE.

    8
    2
    Anonyme
    24 juillet 2019 - 17 h 18 min

    Les parents qui laissent leurs enfants se baigner sont inconscients des risques sanitaires autant que les autorités concernées.

    18
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.