Décès du président tunisien Béji Caïd Essebsi à l’âge de 92 ans

Décès du président tunisien Béji Caïd Essebsi à l’âge de 92 ans

Comment (18)

    RAYES EL BAHRIYA
    25 juillet 2019 - 23 h 14 min

    Mes condoleances les plus sinceres a sa proche famille et au peuple Tunisien tout entier.
    Le courage et la solidarite sont de mises dans ses moments de deuil national.
    Allah yarham al fakid Beji Caid Essebsi.

    Chibl
    25 juillet 2019 - 22 h 13 min

    Lui au moins est mort chez lui a Tunis, alors que nos bandits meurent tous a Paris.

    On rêve de Présidents à la force de l'âge
    25 juillet 2019 - 18 h 36 min

    Allah yarahmou oua djami3 el Moumnin.
    Beaucoup de citoyens du monde Arabo-Musulman en arrivent à rêver d’une ère où il sera enfin possible d’élire des Présidents à la force de l’âge qui ne mourront pas en plein exercice de mort naturelle par vieillesse …ou même autrement.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    25 juillet 2019 - 18 h 08 min

    ALLAH YERAHMOU BI RAHMATI ALLAH !
    A SABR WA SELWANE LI ÂÏLATOU, INCH’ALLAH !
    QU’ALLAH L’ACCUEILLE DANS SON VASTE PARADIS, IN CH’ALLAH !

    Anonyme
    25 juillet 2019 - 17 h 43 min

    Allah yarahmou comme je prie dieu aussi à lui accorder son vaste paradis, inna li Allah oua inna ilaihi rajiouune, sincères condoléances à sa famille et au peuple tunisien, frère et voisin.

    9
    2
    Anonimaoui
    25 juillet 2019 - 16 h 53 min

    Allah yarhmou. Il devait vraiment aimer sa patrie la Tunisie sinon comment expliquer son retour aux affaires du pays à une période très difficile alors qu’il était à un âge avancé et physiquement affaibli. Souhaitons la paix et la stabilité aux Tunisiens qui malheureusement ne manquent aucune occasion pour nuire aux Algériens.

    9
    3
    Anonyme
    25 juillet 2019 - 16 h 17 min

    au même moment des centaines de musulmans meurt que se soient en Syrie, en Afghanistan, en Lybie, en Birmanie etc…allah yarhamou

    3
    12
    226
    25 juillet 2019 - 16 h 04 min

    Rahimahou Allah.Et sabre pour sa famille .

    8
    2
    Anonyme
    25 juillet 2019 - 15 h 30 min

    sincères condoléances pour sa famille et au peuple frère tunisien à qui j’espère aura un autre président qui conduira la tunisie dans un meilleur avenir.

    13
    3
    Anonyme
    25 juillet 2019 - 15 h 09 min

    Nos condoléances, et toute notre compassion à la famille du feu président tunisien
    El Baji Caid Essebsi,(1926-2019), à ses proches, et au peuple tunisien
    Que Dieu le tout puissant ait son ame, en sa sainteté miséricorde,
    Dans son vaste paradis
    الله يرحمه و يغفر له اءن لله و اءن اءليه راجعون
    Mais les meilleurs hommages, à faire, ce sont de préserver
    La grande amitié, et le grand respect
    Entre les peuples algérien, et tunisien, dans la paix, et la coopération

    10
    3
    Chelabi
    25 juillet 2019 - 14 h 10 min

    Je n’ai pas de commentaires à faire sur son décès. Je ne dirai pas de mal de lui car ma croyance me l’interdit. Cependant, il emporte avec lui une lourde charge à laquelle il doit répondre maintenant qu’il est entre les mains de Dieu. On ne défie pas impunément Dieu dans ce qu’il a décrété comme législation. Lui a osé et de la manière la plus outrancière. Dieu nous préserve de tels actes. Amin!

    5
    29
      Soyez plus précis !
      25 juillet 2019 - 17 h 12 min

      @Chelabi, est-ce que vous pouvez être un peu plus précis? Qu’est-ce que vous entendez par … « on ne défie pas impunément Dieu dans ce qu’il a décrété comme législation » … ? De quoi s’agit-il précisément ! Soyez plus courageux et dans la transparence en disant les choses d’une manière claire ! Qu’est-ce que vous lui reprochez ? Qu’est- qui vous gène ? Allez, parlez vous avez le droit ici sur AP et ne restez pas dans le général. Merci et mes respects !

      10
      2
        Chelabi
        25 juillet 2019 - 19 h 35 min

        Je croyais que vous étiez au courant de ce qui s’est passé et de ce qui se passe en Tunisie, c’est la raison pour laquelle je n’ai pas voulu élaborer.
        Que vous l’eussiez su ou pas, je vais le rappeler en espérant que AP le publie car il arrive qu’on passe mes posts à la trappe.
        Premièrement, je veux juste vous dire que ceux qui craignent Dieu ne craignent pas les hommes. Et j’espère être un bon croyant.
        Je sais que les communistes et les athées sont allergiques à ces propos mais ça me fait plaisir de les enquiquiner, pour rester poli.
        Essebsi qui a failli sur tous les plans depuis son investiture de 2015 marquera l’histoire de la Tunisie musulmane au fer rouge.
        Il a introduit dans le principal corpus législatif une loi sur l’héritage qui donne à la femme la part égale à celle de l’homme.
        L’ancienne loi était extraite du Coran . Elle différentiait les parts.
        Je peux passer des heures à vous expliquer les raisons de cette ségrégation apparente mais je ne le ferai pas. Si vous êtes musulman vous devriez le savoir, si vous n’êtes pas musulman vous ne comprendriez pas quoi que je dise et quoi que je fasse. En conséquence, je m’abstiendrai de commenter plus.
        Donc Essebsi a osé défaire une loi inspirée du Coran par une loi inspirée par Macron. De ce fait, il sera comptable de son acte devant Dieu et ce soir même il va se rendre compte de la réalité. Personne ne fera son avocat, ni Macron, ni Marx.
        Je ne pense pas être impoli envers la mémoire d’un défunt en disant que si j’étais en face de sa dépouille, je ne prierai pas pour lui. Et je ne dirai pas Allah irahmu.
        Maintenant, à ceux qui ont tendance à magnifier les gens même lorsqu’ils ne le méritent pas, voici quelques hauts faits d!armes du président Essebsi:
        Depuis son élection en 2015:
        Le pouvoir d’achat des tunisiens s’est déprécié de 40%
        L’endettement extérieur a plus que doublé
        L’inflation a triple
        Le DA tunisien a perdu 50% de sa valeur comparé à il y a 4 ans.
        Il a créé le parti Nida Tounes qui est le parti le plus corrompu de Tunisie. Le FLN est un enfant de chœur à côté. Cerise sur le gâteau, il a passé les rênes de ce parti à son fils qui est l’un des rois de la pègre financière de Tunisie. Un peu comme les despotes arabe musulmans, ils viennent en démocrates et repartent en führers.
        Toutes ces informations que je vous donne sont vérifiables. Il suffit de lire sur Internet les différentes facettes de la vie tunisienne .
        Vous m’avez demandé d’être courageux, j’espère que vous êtes satisfait et que AP daigne publier mon post sinon vous ne saurez jamais si je le suis ou pas.

        1
        3
      ben
      26 juillet 2019 - 4 h 00 min

      très bien dit akhi

    Kahina-DZ
    25 juillet 2019 - 12 h 48 min

    Toutes nos condoléances à la Tunisie.
    Espérons que le peuple tunisien saura préserver la paix et la sécurité dans son pays.

    35
    2
    Anonyme
    25 juillet 2019 - 12 h 13 min

    Je présente mes sincères condoléances à la famille du défunt et je souhaite au peuple tunisien frère la paix et la prospérité.Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

    28
    3
    Le Berbère
    25 juillet 2019 - 12 h 08 min

    Il à tiré sa révérence après 55 ans de vie en politique..Mes sincères condoléances à ses proches ( famille et amis et ces compagnons de devoir .) Akem Yerham Rabi …C’était un ami de l’Algérie.

    30
    6
      le niveau
      25 juillet 2019 - 15 h 10 min

      n’importe quoi….
      C’était un ami de l’Algérie….revois l’histoire un peu
      allah yarahmou

      9
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.