Le MSP menace de rompre son soutien au chef d’état-major de l’armée

Mokri MSP
Abderrazak Mokri au milieu de son Madjliss Echoura. D. R.

Par Saïd N.Après une longue absence, inexpliquée, sur la scène politique, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) revient avec un nouvel état d’esprit qui marque un changement brusque dans sa ligne politique, et notamment de sa vision de l’avenir politique et de ses rapports avec les tenants du nouveau pouvoir, après les avoir longtemps soutenus.

Le parti d’Abderrazak Mokri choisit de le faire par l’entremise de son porte-parole et député Nacer Hamdadouche. Ainsi, dans ce qui apparaît être une réponse indirecte à la dernière déclaration du général Ahmed Gaïd-Salah, chef d’état-major de l’ANP et homme fort du pays, Hamdadouche écrit dans un long texte paru sur le site officiel du parti que «l’une des plus grandes tromperies qui se répandent est que la population est globalement satisfaite des acquis apparents réalisés par le hirak, ce qui expliquerait le reflux de son élan révolutionnaire, alors que nul ne peut décider, seul, de sa poursuite ou de son arrêt».

Gaïd-Salah s’était, en effet, réjoui, dans son adresse la semaine dernière, que l’essentiel des revendications populaires aient été satisfaites.

Mieux, le porte-parole du parti islamiste évoque les épines d’une contrerévolution larvée qui essaie d’empêcher «un changement de régime et l’aboutissement des objectifs de la révolution populaire dans tous ses aspects politiques et fondamentaux».

Sur sa lancée, Nacer Hamdadouche, parlant évidemment ici au nom de son parti, s’élève contre les campagnes de dénigrement ciblant tous les leaders politiques et les animateurs du hirak, en mettant en garde contre l’exploitation des clivages idéologiques pour mener la politique chère aux systèmes totalitaires : diviser pour régner.

Le porte-parole du MSP estime que seules des alliances et des ententes entre les différentes composantes du hirak contre le système politique en place peut faire aboutir le projet révolutionnaire en cours.

Enumérant les «acquis» obtenus par le mouvement populaire jusqu’ici, l’auteur en cite cinq, mais dit qu’ils sont dévoyés : l’annulation du cinquième mandat, pervertie par l’application littérale et exclusive de l’article 102 ; le départ d’Ahmed Ouyahia, freiné par le maintien de Noureddine Bedoui, la lutte contre la corruption «amoindrie» par l’absence d’indépendance de la justice ; les deux partis du pouvoir (FLN et RND) en voie d’être recyclés et, enfin, «la régression des libertés» qui se traduit, selon Hamdadouche, par la répression accrue des manifestants, le bouclage policier de la capitale lors des marches, les mesures restrictives contre la liberté d’expression et de presse et de l’action politique…

S. N.

 

Comment (22)

    Vérité
    20 août 2019 - 5 h 04 min

    Islamiste du FIS collabos;dites nous Monsieur Makri vos amis et aussi chefs au sein de votre parti réfugiés en Belgique,et en France,qu’elle est leurs fonctions;informateurs des ennemis de l’Islam;juste pour une carte de séjour et quelques milliers d’euros,vous devriez avoir honte,espèces de traitres et de nouveaux harkis avec BAC+

    19
    1
      Anonyme
      20 août 2019 - 13 h 35 min

      En les traitant d’ennemis de l’islam tu leurs fait honneur parce que les ennemis de l’islam sont clairvoyants ,rationnel et « anti khourafat » .Au contraire c’est des vrais défenseurs de l’islam.

      2
      5
        Anonyme
        20 août 2019 - 17 h 25 min

        Des hommes, profanes…qui ce
        sont fait un Dieu… à leurs
        images.

        Les hommes… ne sont pas à
        l’image de Dieu.

        3
        2
    Le Bédouin
    19 août 2019 - 19 h 32 min

    Nos Islamiste Affairiste leur symbole c’est la Girouette ou ils positionnent par apport à la force du vent;ils prient la journée et ils complotent la nuit,c’est le nouveau Islam Made in Algéria;

    18
    2
    Anonyme
    19 août 2019 - 18 h 18 min

    Mokri ne fait que transmettre les menaces de ses gourous.

    12
    3
    Kahina-DZ
    19 août 2019 - 18 h 16 min

    Mokri ne sait plus sur quel banc doit-il s’assoir.
    Qui lui fait comprendre qu’il est Siii important ?
    À part Erdogan, Personne n’a besoin de toi ya Mokri.

    18
    4
      azul
      20 août 2019 - 21 h 29 min

      vous êtes entrain de répondre à un islamiste

    VOSTAF
    19 août 2019 - 18 h 11 min

    Attends Gaid. Ne t’en vas pas maintenant. Interdis d’abord tout parti à vocation religieuse et particulièrement islamiste puis vas-t-en.

    16
    2
    Ayweel
    19 août 2019 - 17 h 48 min

    Ce que j’aimerais bien dire à tous les algériens de notre mouvement patriotique pour la sauvegarde de notre patrie en tant que nation, et la renaissance d’un état moderne juste et démocratique, qui chaque mardi et vendredi sont à l’heure, pour leur plus beau RDV, afin de dire haut et fort, à ceux qui ont pris et le peuple et la nation en otage et ce depuis 62 au nom du FLN AVEC TOUTES SES COULEURS, ARABISTE,NATIONALISTE, BAATHISTE ET ISLAMISTE, DEGGGGGGGAAAAAAGEEEEZZZZ. j’aimerais bien leur dire que pour le prochain mardi de demander une et une seule chose aux militaires nationalistes, d’ordonner la dissolution de tous les partis créés depuis 1988 y compris le fln, la dissolution de l’apn et du sénat et d’envoyer leur presidents, et les élus des deux chambres à LAMBEZE PUISQUE ELHARECHE ET SURPEUPLÉ. C’est la seule et unique condition qui ouvre les portes pour un vrai dialogue entre la révolution et les représentants de l’état pour discuter sur les prochaines élections. Tous ces partis veulent imposer une période transitoire pour une seule raison, ils savent qu’en cas d’élection honnête et propre ils se retrouveront avec un nombre de voix ne dépassant guère quelques dizaines, c’est ce qui leur fait peur. Donc une période transitoire leur donne encore du temps pour combiner comme d’habitude au nom du quota, au nom de l’historique, au nom d’equilibre…… Ces partis sont les plus dangereux et la vraie Essabas à combattre avec tous les moyens y compris la divulgation de leur combines, richesse. ….

    11
    11
    Sofiane Mehnaoui
    19 août 2019 - 16 h 22 min

    Gaid Salah a beaucoup d’autres cartes à abattre en sa possession.Il ne quittera jamais le pouvoir s’il n’est pas chassé comme Bouteflika!!!!

    11
    12
    moquerie
    19 août 2019 - 12 h 56 min

    Son chantage de vierge esseulée ,est un Pet dans l’eau ça suffit mokri le désamour ne marche pas avec Gaid
    il va …pour désobéissance civile , comme tata Louisa , il t’a épargné remercie le :
    Prend un billet pour la Sublime Porte et reste tranquille tu n’as pas besoin de te dédouaner , on a compris !
    T’es comme ton maitre une vraie Girouette ..

    23
    4
      azul
      19 août 2019 - 16 h 40 min

      tel père tel fis

      6
      4
        Anonyme
        20 août 2019 - 5 h 06 min

        La Bondieuserie et la Politique, c’est
        un mélange explosif, exemple :
        l’Afghanistan…
        Ce sont des bondieuseurs, qui
        s’etripent entre eux… depuis 40 Ans…
        A qui mieux, mieux

        Non merci…

        5
        2
    Réseau 16
    19 août 2019 - 11 h 13 min

    Mr Mokri meme;si vous retirez votre confiance à Mr le général,que-est-que ça va changer,vous n’etes plus crédible aux yeux des citoyens non endoctriné par vos mensonges et manipulations,des Musulmans opportunistes,corrompus, ça n’existe nul part ailleurs sauf chez nous, les alliés des traitres Bouteflika et son clan d’Oujda;des Musulmans qui collaborent avec les ennemis de l’Islam le cas de certains grands chefs réfugiés particulièrement en Europe l’exemple la Belgique et la France;ça vient aussi de chez nous,disparaissaient loin d’Algérie,allez vous chez vos maitres instructeurs l’Arabie Yahoudite

    35
    5
    57
    19 août 2019 - 10 h 14 min

    qui c est qui t a demander quelque chose toi?? et comment ça ce fait que n est pas a el harrach ??
    SI tu croit que tu a une quelconque influence sur gaid tu t enfonce le doigt dans œil jusqu’au coude,,,,,, marionnette!!!! ça se trouve que c est toi qui a besoin de lui ,,,après la présidentielle tu n existe plus tu réserve ton billet pour la Turquie

    27
    3
    Ça suffit la comédie
    19 août 2019 - 10 h 03 min

    Ils changent de camps comme il changent de chemises.
    Des vrais girouettes.
    Ils sont assis entre deux chaises.
    Entre les deux mon coeur balance
    BASTA vous êtes démasqués.

    23
    3
    Batata44dz
    19 août 2019 - 8 h 15 min

    Un islamo sioniste est hypocrite ,sachant qu’il est paillasson du pouvoir et erdogan le dictateur bachagha ,il ne sait qu’applaudir ……

    34
    7
      Anonyme
      19 août 2019 - 10 h 43 min

      Un espèce de salafiste soft qui fustige les Yankee et l’Occident pour ensuite apprendre que ses rejetons font des études au Canada !

      38
      3
    ABOU NOUASS
    19 août 2019 - 7 h 59 min

    Les girouettes tournent au gré du vent.

    Mokri sent le vent tourner et veut quitter le navire.
    L’opportunisme est le pain quotidien de tous ces politicards qui, pas plus loin qu’hier brossaient encore
    les maîtres de céans. Mais ils seront rattrapés par l’histoire.

    Lâcheté quand tu nous tiens !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    39
    5
      Anonyme
      19 août 2019 - 9 h 30 min

      Comme on dit, ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent…

      18
      4
    Retenez-moi ou je fais un malheur !
    19 août 2019 - 7 h 01 min

    Mais, passez donc à l’acte !
    Vous voyez bien que la maison brûle !
    Le pouvoir absolu ça rend fou !
    Alors, détachez-vous si vous l’avez compris !

    22
    5
      azul
      20 août 2019 - 21 h 44 min

      souhait de malheur sur (qqn) ; acte d’appeler une malédiction qui invoque le mal (et sert généralement d’insulte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.