Ouyahia abroge deux décrets de Tebboune

décrets abrogés
Ahmed Ouyahia, Premier ministre. D. R.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a abrogé deux décrets : l’un relatif à la création d’une inspection générale auprès du Premier ministre, le second ayant trait aux modalités d’application des régimes de licence d’importation ou d’exportation des produits et marchandises. Ces deux décrets ont été publiés ce dimanche au Journal officiel.

Ainsi, le Premier ministre, en se basant sur la Constitution, notamment ses articles 99 et 143, a abrogé les dispositions du décret n°17-205 du 28 juin 2017 portant création d’une inspection générale auprès du Premier ministre et fixant ses missions et son organisation.

Ahmed Ouyahia a également abrogé le décret exécutif n°17-202 du 22 juin 2017 modifiant et complétant le décret n°15-306 du 6 décembre 2015 fixant les conditions et modalités d’application des régimes de licence d’importation ou d’exportation de produits et marchandises.

R. N.

 

Comment (10)

    naceur
    28 août 2017 - 16 h 17 min

    Mabrouk Haddad et autres prédateurs, la voie est libre
    Sauf que tout à une fin




    0



    0
    water water
    27 août 2017 - 21 h 09 min

    Cet homme n’aurait jamais vu le jour politiquement s’il n y avait pas le one eleven.




    0



    0
    elhadj
    27 août 2017 - 19 h 54 min

    des mesures salvatrices prises par décrets tendant a assainir la gestion de la bonne utilisation des deniers publics d une part et d autre part a contrôler les opérations d importations pour limiter les dépenses et relancer la production nationale ont été a notre grand regret abroges .les citoyens ont de ce fait l intime conviction que le pouvoir est dirige par le lobby de l argent avec toutes les conséquence désastreuses que subira le pays en proie a une crise profonde de légitimité par suite de la maladie invalidante du president qui ne semble pas jouir de toutes ses facultés mentales et physiques qu implique la fonction a l exercice de la laquelle il a été élu par le peuple souverain.l éviction d un premier ministre très populaire qui a réussi en si peu de temps avec des mesures de gestion efficaces a conduit les citoyens démobilises a l extrême a s interroger sur l avenir du pays;sa stabilité,sa gestion ,la préservation de ses ressources.cette abrogation des 2 décrets donne l intime conviction que le lobby de l argent est implique dans la gestion des affaires du pays ce qui n augure rien de bon pour la stabilité du pays et la cohésion sociale du peuple au demeurant passif




    0



    0
    Kachrouda
    27 août 2017 - 17 h 23 min

    Va comprendre ce ou Yahya ? Il fait partie de la bande pour protéger les voleurs assoiffes d argents et de pouvoir c est trés inquiétant!!!!




    0



    0
    mouatène
    27 août 2017 - 17 h 02 min

    appelons les choses par leurs noms et disons simplement que nous avons un artiste administrateur de l’algérie. Monsieur ouyahia l’artiste a bien réussi partout.




    0



    0
    Mouloud Redouani
    27 août 2017 - 16 h 20 min

    Avez-vous remarquez chers internautes algériens, qu’on s’attaque à tout « souvenir » de Tebboune, qu’on abroge tout ce qui a décidé , ….sauf …. ce qui concerne la mosquée d’Alger qui prendra, j’en suis sûr, le nom de « Mosquée Abdelaziz Bouteflika » !

    Tout nouveau ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme de n’importe quel gouvernement (Tebboune ou ammi ali) fait sa première visite de terrain non pas sur un équipement structurant pour l’économie national, mais à la mosquée d’Alger ! Celui-ci, ce nouveau M. Abdelwahid Temmar, qu’on présente comme le « meilleur spécialiste » dans le BTP, ne va pas lésiner sur le moyens ! Pour étouffer le peuple oui on lui sert la ceinture, mais réduire les dépenses de la Mosquée d’Alger, jamais ! c’est « Kofr » !

    Et effet, ce spécialiste s’attaque à un autre aspect des travaux de la Grande mosquée d’Alger, en octroyant des dépenses supplémentaires au budget initial du projet pour ouvrir une autre boîte de Pandore de la corruption à savoir le design et l’embellissement. Ce Temmar, nom qui évoque un autre … Ministre, a exigé la participation de 3 membres supplémentaires à l’Agence nationale de réalisation et de gestion de la Grande mosquée d’Alger : un paysagiste, chargé du décor extérieur, un designer qui s’occupera du décor intérieur et un responsable de l’éclairage.

    Eh oui, c’est la crise en Algérie, nous radote le pouvoir depuis 2015 !!!




    0



    0
      Mouloud Redouani
      27 août 2017 - 19 h 21 min

      On reporte , on décale et on recule tous les projets ….SAUF , la mosquée de Bouteflika !!




      0



      0
    Felfel Har
    27 août 2017 - 14 h 58 min

    L’une des raisons pour lesquelles la maison Algérie n’a jamais pu être complètement érigée, c’est parce que chaque maçon chargé de cette mission s’est d’abord employé à détruire le travail de son prédécesseur. C’est une malédiction! Nos PM sont comme Sisyphe, condamné à pousser un rocher sur la pente d’une montagne, rocher qui retombe inéxorablement avant d’avoir atteint le sommet. Et vogue la galère, il faut recommencer et à force de faire du sur place, on stagne! Il va aussi sans dire que celui qui se prend pour un architecte-en-chef n’a pas la réputation d’être un grand bâtisseur. En 20 ans, il n’a même pas pu faire couler les fondations. Il va donc signer les décrets de Mr. O qui abrogeront les décrets de Mr. T, décrets qu’il a lui-même signés. Ne riez pas, c’est du sérieux! Prenons donc notre mal en patience, notre sauveur finira bien par arriver! Inch Allah!




    0



    0
    eddine
    27 août 2017 - 14 h 52 min

    Mr Ahmed Ouyahia, soyez clair et transparent dans vos engagements, le contrôle des finances publiques doit se faire par un organisme indépendant… ou démissionnez!!! (…) !




    0



    0
    naceur
    27 août 2017 - 14 h 11 min

    « Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a abrogé deux décrets : l’un relatif à la création d’une inspection générale auprès du Premier ministre, le second ayant trait aux modalités d’application des régimes de licence d’importation ou d’exportation des produits et marchandises. »
    C’est clair et net : pas de contrôle sur ces véreux importateurs.

    On veut le retour de Tebboune!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.