27e marche du vendredi : les manifestants exigent la libération des détenus politiques

manif 27e vendredi
Le Mouvement populaire est déterminé à déraciner le système politique en place. PPAgency

Par Mounir Serraï Ils étaient très nombreux à manifester pour le 27e vendredi consécutif afin de déraciner le système politique en place qui a conduit le pays à la crise actuelle. Malgré le maintien des barrages sécuritaires filtrants tout autour de la capitale, les manifestants ont massivement investi la rue pour un seul et unique objectif : faire partir les derniers symboles du système et la mise en place d’une véritable transition démocratique.

Les manifestants, venus de tous les quartiers d’Alger, expriment leur soif de liberté, de justice. «Echaâb youridou al-istiklal (le peuple veut l’indépendance)», «Dawla madaniya machi âaskariya (Etat civil et non militaire), «Rahou djaï, rahou djaï el-isseyane el-madani (la désobéissance civile arrive)»… scandent les manifestants qui rejettent le dialogue prôné par le pouvoir et conduit par le panel de Karim Younès.

Les manifestants font preuve d’une grande détermination de poursuivre la lutte jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications qui consistent en l’amorce d’un véritable changement du système politique. «Libérez les détenus, libérez l’Algérie», réclament-ils, dénonçant la contrerévolution menée par le chef d’état-major de l’ANP qui refuse d’accéder aux revendications des Algériens pour un changement radical du système politique.

Les manifestants entonnent des chants patriotiques appelant à la libération des détenus politiques comme les jeunes incarcérés pour avoir brandi l’étendard amazigh et le moudjahid et ancien commandant de la Wilaya IV historique Lakhdar Bouregâa.

Même topo dans les autres villes du pays. La marche pacifique des Algériens est donc loin de s’arrêter. «Le peuple algérien a repris confiance en lui. Cet espoir qui a émergé est né de cette mobilisation. Aujourd’hui, on croit en nous, on croit en notre pays, on croit en notre avenir», estime Saïd Salhi dans un post publié aujourd’hui sur son mur Facebook.

M. S.

Commentaires

    Zaatar
    23 août 2019 - 21 h 32 min

    RDV au 28 eme vendredi, peut-être y aurait-il quelque chose de changé.

    2
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.