Des citoyens lancent un projet de charte pour une Algérie libre et démocratique

28e vendredi pétition
La IIe République est en marche. PPAgency

Par Karim B. – Des citoyens ont lancé une pétition sur Internet pour «la refondation nationale qui doit s’ouvrir sur le prolongement démocratique et social». La pétition, qui a déjà gagné l’adhésion de nombreux Algériens, explique, dans son préambule, qu’«en ces heures où le destin de l’Algérie se joue entre les forces du progrès et les nostalgiques des années de plomb agrégés au sein de l’ancien système, les patriotes sont appelés à leurs responsabilités».

Les initiateurs de cette charte notent que «plus qu’un mouvement de contestation, la révolution du 22 Février appelle à la refondation nationale qui doit s’ouvrir sur le prolongement démocratique et social qui a fait défaut après la guerre d’indépendance», pointant «des forces conservatrices issues de l’ancien système» qui «tentent d’en réduire l’ampleur pour revenir à un ordre politique dont elles ont tiré avantage et impunité».

Faisant corps avec les revendications des millions de citoyens qui battent le pavé pour exiger le départ des caciques du système, la pétition rappelle que «la première urgence est de dévoiler les tentatives de dénaturation de cette révolution unique dans les annales des luttes démocratiques du Sud». «Il est donc temps que le système soit effectivement évacué de la scène politique comme l’exigent les manifestants depuis maintenant six mois. En particulier, il est temps que le FLN, l’UGTA ainsi que toutes les organisations de masses soient remisés au musée de l’histoire. Il est temps que les partis du pouvoir soient écartés du processus de transition», insiste la pétition.

«La leçon du Mouvement du 22 Février est que la démocratie est une demande populaire largement partagée», soulignent encore les initiateurs de la charte pour qui «les rares et marginales tentatives de provocations intégristes ont été rapidement et spontanément étouffées par les manifestants eux-mêmes». «Maintenant que les pièges, les intimidations, les arrestations arbitraires et les manipulations sont restés sans effet sur le peuple, il est temps d’engager les démarches qui donneront à la révolution le sens qui traduira enfin en perspective démocratique l’immense sacrifice consenti par notre peuple pendant et après la Guerre de libération», préconisent les auteurs de la pétition, selon lesquels «au-delà de sa consécration nationale, le succès algérien peut aussi avoir un effet d’entraînement sur toute la région nord-africaine, matrice d’accomplissement d’un destin collectif que tout appelle».

Les initiateurs de ce projet démocratique prometteur se disent convaincus que «l’essentiel des acteurs politiques et sociaux admet désormais que la nation doit inscrire son destin dans la démocratie» et que «l’alternance au pouvoir, la séparation des pouvoirs, l’égalité homme/femme, le respect des droits humains, l’identité nationale récupérée, la liberté de culte et de conscience corrélée à la non-politisation du religieux doivent être solennellement consacrés comme fondements de la nouvelle Algérie». «Ces préalables sont un minimum républicain. Ils ne doivent faire l’objet d’aucune concession ; faute de quoi, il faudra se résoudre à sombrer de nouveau dans le cycle des instabilités qui ont fait de l’Algérie le ventre mou de la région nord-africaine».

K. B.

Comment (6)

    anonymat
    1 septembre 2019 - 15 h 29 min

    Ce qui se passe est normal. Le peuple veut une issue stable. L’Algerie ne decollera pas que si elle a des institutions fortes ou la chance d’entreprendre est egale a chacun mais ceci ne peut etre realisable que s’il y a une vraie democratie, egalite envers la loi a tous les niveaux sans distinctions entre les individus quelle que soit leur entite. L’armee doit etre serviteur du pas mais non se server. Il y a beacoup a reformer dans l’armee pur que celle ci soit la tutelle du civil. Les partis politiques doivent servir l’ineret supreme du pays. La religion doit etre ecarte de la politique pour avoir une bonne clarte de l’esprit et se fier au rationnel et la science dans ses analyses et projection strategique. La religion doit etre respecte comme affaire personnel et ne pas pietiner dans la vie publique.

    1
    1
    azul
    31 août 2019 - 16 h 59 min

    Il est fort à parier que le prochain président de la République soit… une femme !
    c’était dans un de mes rêves et on verra bien

    12
    3
    57
    31 août 2019 - 15 h 54 min

    MOI JE N AI PAS BESOIN D UNE CHARTE D UN COMITÉ D UN SYNDICAT D UNE ASSOCIATION OU D UN CLAN POUR ETRE LIBRE ET INDÉPENDANT ET JE NE PERMET A PERSONNE D Y TOUCHER OU DE MARCHANDER ET JE NE ME LAISSERAI PLUS MANIPULER PAR QUICONQUE POUR CE QUE J AI DE PLUS CHER ET POUR CE QUOI IL Y A EU TANT DE MORTS AVANT 62

    10
    Plus royalistes que le Roi !
    31 août 2019 - 12 h 03 min

    Allah SWT a permis le libre arbitre et les islamistes associés aux militaires veulent le remettre en cause !
    Allah nous a fait divers et El ¨ïssaba s’emploie à nous raboter tout ce qui dépasse.
    L’Islam protège tous les citoyens sans distinction et el ïssaba qui nous gouverne s’adonne au nettoyage ethnique pour diviser le peuple.
    Quoi qu’on en dise, l’Islam appliqué à la lettre (par des lettrés) n’est pas incompatible avec la démocratie comme certains esprits claniques le répandent. Allah est juste, l’Islam bien interprété est juste et la démocratie est ce qui se fait de mieux sur terre pour rendre justice à tous. Pourquoi aller chercher à la nage (en harragas) ce qu’en peut faire nous mêmes en mieux chez-nous si on le veut !
    A bas tous les prophètes de malheurs qui commercialisent la religion pour se faire de l’argent !

    5
    10
    2ème république
    31 août 2019 - 8 h 17 min

    Faites votre choix!! un régime démocratique, un régime islamiste ou le régime actuel dictatorial avec un peu d’islamo-baathiste. Pour ceux qui cherchent une autre voie, ce n’est pas la peine de vous fatiguer. Le seul régime où le peuple est souverain c’est le régime démocratique. Si certaines têtes revendiquant la démocratie ne vous plaisent pas, vous n’avez qu’à ne pas voter pour eux!!

    30
    8
      Athman
      31 août 2019 - 11 h 54 min

      Ni l’un et ni l’autre Monsieur.Toute les initiatives démocratiques émanant du peuple Algérien sont bonne sauf celle coopté par les tenants de ce système faisandé actuellement sous anesthésie de mon point de vue .Ce n’est même plus un choix cornélien qui s’impose à moi ,à vous et des millions de nos compatriote Algérien qui battent le pavé ,c’est une priorité maintenant d’évoluer vers une 2éme République et non vers un caporalisme.Bonne journée .

      23
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.