Visas pour la Turquie : les Algériens dénoncent une mesure discriminatoire

Turquie visa Algériens
De nombreux Algériens visitent la Turquie. D. R.

Par Saïd N. – L’ambassade de Turquie en Algérie est revenue, dans un communiqué rendu public ce lundi, sur les raisons de l’annulation du visa électronique pour les Algériens âgés de 18 à 35 ans, en raison d’une décision du ministère des Affaires étrangères, qui a fixé de nouvelles conditions pour l’octroi du visa de type B1.

Parmi les conditions fixées par le ministère turc des Affaires étrangères figure, selon la source, la nécessité de fournir un document prouvant la réservation d’un billet d’avion «aller-retour», accompagné d’un certificat de résidence, en plus de la possession des demandeurs de visa d’un passeport d’une validité d’au moins six mois, outre le document «assurance voyage», suivant les lois en vigueur en Turquie.

L’ambassade turque pose également une autre condition plus contraignante pour les Algériens : il est exigé aux demandeurs de visa de justifier leur possession au moins 50 dollars par jour à passer sur le territoire turc.

Quant aux demandeurs de visa électronique de type C1, le même dispositif est maintenu, mais seulement aux personnes âgés entre 18 et 35 ans, jusqu’au 31 octobre prochain. Au-delà de cette date, le visa électronique sera remplacé par le visa «traditionnel».

Ce durcissement inattendu et inexpliqué des conditions de livraison de visa pour la Turquie est très mal perçu par les très nombreux Algériens qui s’y rendent pour affaires, tourisme ou soins. Si, comme l’ont suggéré certains médias turcs, ces nouvelles mesures sont essentiellement destinées, à la fois à réduire le flux des candidats algériens à l’émigration clandestine transitant par la Turquie pour gagner l’Europe occidentale, et à lutter contre l’afflux des djihadistes qui passent généralement par la Turquie pour rejoindre la Syrie ou l’Irak, pour les Algériens, il s’agit de mesures discriminatoires et tout simplement zélées, sachant que le régime turc, sous Erdogan, est réputé pour être, avec le Qatar, le plus grand protecteur des filières djihadistes dans le Moyen-Orient. Son implication destructrice dans la guerre syrienne se passe de tout commentaire.

S. N.

Comment (34)

    Brahms
    5 septembre 2019 - 8 h 00 min

    Les algériens aiment bien courir n’importe où :

    – Un coup, ils courent en Tunisie, après c’est la Turquie, après c’est le pèlerinage, après c’est l’Europe (migrants).

    Travaillez votre pays comme le font les Turcs, les Européens. On est dans un monde de compétition.

    Regardez les Iraniens, ils bossent, ils font des missiles de haute technologie, ils font leurs plans tout seul comme des grands, c’est la matière grise qui compte et non les valises ou les cabas de chiffons ou de babioles à 3 francs, 6 sous.

    ABOU NOUASS
    4 septembre 2019 - 10 h 34 min

    @ Abdelghani ,

    Cher concitoyen, je partage quelques uns seulement de vos propos car quand je dis par exemple , allez sous d’autres cieux, c’est tout simplement que chez nous ,certes nous avons de très beaux sites, voire même féeriques , à visiter, mais les prestations de services, l’hygiène, l’accueil et la sécurité du visiteur, laissent à désirer.

    La Turquie a raison
    4 septembre 2019 - 9 h 57 min

    Chacun est libre chez lui, les algériens il faut les voir à l’étranger ils sont souvent casse pieds

    8
    5
    Anonyme
    4 septembre 2019 - 9 h 55 min

    Et que fait l’Algérie à l’invasion fort nuisible des subsahariens (mendicité, arnaques, trafics, pollution, vols, audace inadmissible, réseaux de trafics, contrebande , des millions de gamins sur nos routes…) (…)

    6
    5
    Algerian
    4 septembre 2019 - 4 h 45 min

    Harraga Airlines Company

    Anonyme
    4 septembre 2019 - 0 h 22 min

    il faut pas oublier que la turquie n’a reconnu l’independence de l’algerie qu’en 1972. ils on fait combien de milliards de $ ces 20 dernieres annees en algerie et il ya combien d’entreprises turques qui sont implantees chez nous.

    15
    2
    Istanbul, Istanbul !
    3 septembre 2019 - 22 h 16 min

    Ok la Turquie! Sans vous dire merci, parce qu’en fait Cezayir ne vous doit rien, nous acceptons cette décision sage et bénéfique pour nous, même si elle vous a été imposée par vos maîtres. En espérant que vous ferez mieux et annoncerez des mesures encore plus sévères, la prochaine fois pour les demandeurs de visas Algériens.! Ah si la Tunisie …

    8
    5
    La protection des frontières est impérative
    3 septembre 2019 - 19 h 03 min

    En ces temps d’invasions forcées, de migration sans de réelles raisons pour certains peuples, la Turquie a milles fois raison.

    Qui voudrait de populations souvent parasites envahir son territoire et le voir saccagé par le terrorisme et les migrants.

    10
    6
    Amin
    3 septembre 2019 - 17 h 31 min

    Y qu’à fermer la frontière.

    Anonyme
    3 septembre 2019 - 17 h 27 min

    Les pays agissent tous pour barrer la route aux migrants clandestins, ils n’ont pas tord. En Algérie les migrants clandestins se pavanent mieux que chez eux, ils volent, agressent, mendient, trafiquent, utilisent gratuitement tous les moyens de transport, profitent de la générosité de certains algériens et le pourvoir ne fait rien pour arrêter cette mendicité subsaharienne agaçante, pour les rassembler et les expedier chez eux à chaque fois qu’ils apparaissent.

    12
    3
    Moskosdz
    3 septembre 2019 - 17 h 26 min

    incroyable mais vrai !!
    Nos colonisateurs Turque d’hier qui ont passer 4 siècles à nous massacrés et nous écrasés de partout dans notre propre pays continue à nous détestés sans aucune forme de pitié !!
    qu’avons nous fais pour être autant mal vue dans le monde,

    10
    3
    Anonyme
    3 septembre 2019 - 17 h 00 min

    Les pays nous imposent beaucoup de restrictions, ils ont peut être raison mais que fait l’Algerie aux migrants subsahariens qui cet été ont atteint les plages de la région de Tipaza où ces clandestins louent en toute quiétude un Parassol et des chaises pour y passer la journée et mendier sur nos plages pas propres et polluées davantage par ces étrangers qui n’ont pas lâché le moindre coin de notre pays pour le squatter et le dégrader, où est bedoui et son équipe pour renvoyer ces opportunistes dans leurs pays de merde, liberez l’Algerie de cette plaie subsaharienne, expulsez cette gangrène qui nous persécute même en ces temps d’instabilité dans notre pays qu’ils dégagent bon sang, ils exagèrent

    6
    2
    Anonyme
    3 septembre 2019 - 16 h 51 min

    La sacro-sainte règle de réciprocité doit être invoquée par nos autorités …et puis qu allons nous faire en Turquie notre pays est le plus beau et le plus vaste d afrique…un pays continent..

    5
    4
    IZOURANE LAQVAYEL
    3 septembre 2019 - 16 h 22 min

    C’est simple. Il FAUT LEUR COUPER LES CONTRATS….. that’s all !!! And they’ll regret their decision…..

    11
    3
    Algerien Pur Et Dur
    3 septembre 2019 - 15 h 45 min

    Allez en Turquie et en Tunisie pour des soins? Voila ou la fratrie maudite des Bouteflika et l’arabo baathisme pousse par le FLN et qui equivaut au nivellement par le bas nous ont conduit. Et dire que ces gens y compris les tunisiens et les syriens venaient etudier la medecine chez nous il n’y a pas bien longtemps. Ou sont passes nos centaines de milliards de dollars supposes avoir develope notre pays? J’espere que leurs os pourriront a Blida et El Harrach.

    12
    1
    RÉCIPROCITÉ
    3 septembre 2019 - 14 h 22 min

    Car ils nous préparent quelque chose de pas claire !

    5
    1
    Anonyme
    3 septembre 2019 - 12 h 59 min

    La sacro-sainte règle de réciprocité doit être invoquée par nos autorités (Le MAE) en réponse à ce geste inamical des Turcs. Notre réponse doit aller au-delà des visas de touristes pour inclure les visas d’affaires à l’intention de leurs businessmen. Plus de contrats avec l’Algérie! Qu’ils aillent vendre leurs babioles ailleurs! S’ils trouvent preneurs.
    Certains me diront que la Turquie est souveraine dans ses décisions, mais alors et nous? Nous le sommes autant. Il suffit de montrer ses muscles pour se faire respecter.

    45
    18
    Ahmed
    3 septembre 2019 - 12 h 52 min

    Je n’irais pas chez « Merdogan » même gratis, nourri, logé et sans visa

    40
    15
    Larbi Ben Larbi
    3 septembre 2019 - 12 h 16 min

    Comment voulez vous qu’ils vous respectent les autres Nation,et vous meme vous respectez pas entre vous

    33
    16
    DYHIA-DZ
    3 septembre 2019 - 11 h 53 min

    Les responsables turcs souffrent d’un problème d’orientation. La Turquie est le point de départ préféré des Djihadistes pour aller semer la terreur partout dans le moyen Orient et l’Afrique du Nord.

    32
    11
    La Turquie a ses raisons !
    3 septembre 2019 - 11 h 46 min

    La Turquie a pris une décision souveraine et c’est son droit ! Tout le monde sait qu’il existe quelques citoyens algériens qui dépassent le délai de validité de leur visa ou qui n’ont pas suffisamment de moyens financiers pour vivre décemment ou qui profitent du visa turc pour émigrer clandestinement vers d’autres pays européens ! Notre pays a une manière de contrer : la réciprocité mais vous allez me dire pour quel résultat du fait que les citoyens turcs n’ont pas besoin de l’Algérie ou de passer par l’Algérie pour faire quoi que se soit !

    28
    8
    (ⵣ)
    3 septembre 2019 - 10 h 52 min

    j ai hate que notre pays devient un pays libre,indépendant,fort et grand
    pour que tout ces pays étrangers qui nous impose et maltraite avec leur
    visa,nous foute la paix et qu en revanche ça sera à nous de leur interdire
    de rentrer chez nous

    31
    13
    Abou Ligam
    3 septembre 2019 - 10 h 40 min

    Selon une source généralement bien informée, bientôt même la Somalie , le Yémen ,et L’Afghanistan, et même l’Enfer parait-il, prendront des mesures analogues.

    Quand je vous disais que la planète entière nous adore .

    Notre orgueil et notre fierté très très haut placés les fascinent-ils à ce point ?

    33
    6
    A3zrine
    3 septembre 2019 - 10 h 37 min

    C’est les injonctions européennes qui poussent le régime d’ankara à modifier le système de visa pour les Algériens. Il n’y a pas d’Algériens terroristes mais des jeunes certes ,candidats pour l’immigration clandestine vers l’Europe occidentale. Pour l’instant c’est la seule route mais aussi dangereuse que celle des barques de la mort, apparemment ils se font spolier agresser et parfois tuer en cours de route. l’Europe pour stopper ce flux demande à la Turquie de fermer les vannes.
    Il est temps d’apprendre à vivre ensemble en Algérie et cesser de croire que l’herbe et plus verte ailleurs, il est temps de signer ce contrat social pour édifier une société tournée vers le futur ce jour là, c’est les Européens et les Turques qui feront la queue devant nos ambassades pour demander des visas.

    37
    6
    Batata44dz
    3 septembre 2019 - 10 h 16 min

    Qe diront Naima Salhi et Mokri paillasson et defenseer de Erdogan le dictateer islamo sioniste ?

    28
    7
    Vangelis
    3 septembre 2019 - 10 h 12 min

    Une nouvelle fois, une énième donc, par la faute du régime algérien, des pays insignifiants prennent des mesures afin de décourager les algériens à aller librement dans tout pays sans autre tracas ou image négative prise ou collée sur leur dos.

    Les algériens ne peuvent plus supporter ou admettre que l’on les traitent ainsi. Ils savent qu’ils doivent poursuivre leur mouvement quoi qu’il arrive afin de mettre hors d’état de nuire ce régime qui depuis plus d’un quart de siècle n’a rien fait ni pour améliorer la vie des citoyens et encore moins de prendre à bras le corps le développement humain afin que des algériens n’aient aucune envie d’aller ailleurs.

    25
    8
    Anonimaoui
    3 septembre 2019 - 9 h 22 min

    Le régime criminel de Merdogan veut abandonner sa sale mission de détruire la Syrie car il a lamentablement échoué malgré l’argent et les facilités offerts par la France, les USA, l’Allemagne, Israël et les traîtres monarchies du golf et du Maghreb. Maintenant on lui ordonne de fermer ses frontières aux djihadistes et autres islamistes business m’en jusqu’à nouvel ordre. Peut-être qu’on va l’utiliser contre l’Iran ?

    12
    8
    Anonyme
    3 septembre 2019 - 8 h 44 min

    même on dehors des raisons politique les turcs ne nous aiment pas ,,,notre fierté et nos valeurs sont engagé , d habitude nous ne faisons pas de courbettes,,,alors allez faire votre business ailleurs,, boycottez les et c est eux qui viendront nous chercher

    18
    7
    ABOU NOUASS
    3 septembre 2019 - 8 h 24 min

    Je m’interroge toujours sur la raison qui pousse les algériens à avoir une préférence pour la Turquie de Erdogan, l’islamise aux mains tâchées de sang syrien, kurde et irakien, voire algérien, au détriment d’autres régions du Monde.

    Les turcs ont toujours gardé ce sentiment de supériorité envers nous , depuis le temps de la Régence
    d’Alger durant laquelle ils ont spolié les terres du pays, alors que face aux pays occidentaux et au quatar ils font profil bas.

    A l’étranger, en France comme en Belgique ou en Allemagne, ils rasent les murs et vivent dans une espèce de communautarisme très fermé évitant même de fréquenter les établissements maghrébins.

    Alors, chers concitoyens, cherchez d’autres cieux plus avenants et moins humiliants , le Monde est grand.

    29
    4
      Abdelghani
      3 septembre 2019 - 15 h 25 min

      @ ABOU NOUASS
      3 septembre 2019 – 8 h 24 min
      Non cher ami, il faut inciter plutôt nos concitoyens à visiter notre pays et essayer d’accueillir des touristes.
      Il faut qu’on arrête de croire que le reste du monde est merveilleux et que chez nous c’est l’enfer, c’est seulement un mythe à tel point que certains plongent même dans la prostitution avec tout ce qui y a de monstrueux plutôt que de vivre dignement chez nous, nous dépensons des milliards dans des pays qui ne sont pas meilleur que le nôtre alors qu’on pourrait tout faire chez nous, cela relève de la psychiatrie je crois notre état.
      Les autres pays, quelques que soit les mesures qu’ils prennent à notre égard sont libres et chez eux, je vous rappelle que le pays à l’ouest avait instauré uniquement des visas pour nous mêmes pour les personnes n’ayant jamais mis les pieds dans notre territoire (exemple: enfants de harkis et autres parce qu’ils ont leurs arrières grands-parent algériens), quelque part il nous rendu service au point qu’il demande la réouverture de la frontière fermée depuis 1994 grâce à notre illustre général Zéroual.
      Et puis il faut arrêter toutes cette pourriture, beaucoup des nôtres se croient tout permit, il faut les voir pour comprendre, certaines femmes qui font les saintes ni touches chez nous, elles font des orgies hors frontières (je ne généralisent pas) à tel point qu’elles sont devenues des références dans cette matière, les hommes ne valent pas mieux, allez faire un tour dans les lieux mal famés, ça vous retourne le cœur.
      Nous sommes devenus la poubelle du monde et ça ne date pas d’aujourd’hui malheureusement.
      J’espère que nous aurons un véritable état avec des hommes et femmes intègres pour diriger notre pays et nous nettoyer de toutes cette crasse importée.

    Brahms
    3 septembre 2019 - 8 h 21 min

    Il y a pas mal de branquigniols algériens qui vident les caisses de l’Algérie pour rejoindre la Turquie. Dernièrement, un branquigniol
    avait entassé 144 000 €, dans ses intestins pour passer la frontière afin d’acheter de la camelote, des produits contrefaits et des bijoux en or car nos amis Turcs aiment l’or, et voudraient concurrencer le marché de Dubaï où plus de 10 tonnes d’or sont achalandés dans les vitrines.

    Il y a aussi l’achat d’appartements car en Turquie, il y a une crise immobilière (manque de cash) dont Erdogan a promis la nationalité Turque pour tous ceux qui mettraient 200 000 € dans un appartement.

    Nos aigrefins algériens courent donc en Turquie pour tous ces motifs et dès qu’ils ont de l’argent issu de trafics, vous les entendez dire, ça y est c’est bon, je m’en vais en Turquie pour le business alors qu’en réalité, il a volé et ruiné son propre pays.

    19
    4
    Vérité
    3 septembre 2019 - 7 h 42 min

    Incroyable mais vrai, on a le plus beau pays où monde l’un des plus riche de la planète humaine,aussi les plus corrompus dirigeants de l’univers ainsi les plus traître et les plus voyous, et une autre nation ne veut de nous

    14
    8
    AGAOUA
    3 septembre 2019 - 7 h 35 min

    il faut etre sourd, aveugle et de surcroit quelque debile pour ne pas comprendre que la Turquie est tres bien informee de la situation en Algerie.
    La Turquie prevoit un ecroulement de l’etat algerien et un depart en masse de la population. il s’agit fonc de mesures de precaution. ce quk est en soi louable pour don peuple.
    La harga a bien repris.

    14
    12
      Syphax de Siga
      3 septembre 2019 - 22 h 30 min

      Parfaitement ya AGAOUA. Sermonnés par leurs sponsors européens, les Turcs ont dressé la barrière anti-algérienne, qu’eux ont déjà mise en place. Les Algériens ont le don de voir des amis sincères en des ennemis sournois. On est bêtes comme des anges!

      3
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.