Vingt maires de la wilaya de Béjaïa décident de boycotter les élections

vote 12 décembre
Le non aux élections continue de fédérer à lui de plus en plus d'adeptes. A qui le tour ? D. R.

Par Saïd N. Vingt présidents d’APC de la wilaya de Béjaïa refusent toute implication dans le processus d’organisation de l’élection présidentielle du 12 décembre, qu’ils qualifient de «mascarade électorale».

Dans une déclaration rendue publique vendredi 20 septembre, les maires contestataires affirment que leur niet est indiscutable et disent placer la volonté populaire «au-dessus de toute considération», au motif de «la seule voix légitime est celle du peuple».

Les signataires s’élèvent également contre les multiples pressions exercées par le pouvoir en place sur les secrétaires généraux des communes afin de les obliger à s’impliquer dans ce processus électoral, en rappelant que les maires sont, au vu de la loi, «les seuls représentants de l’Etat au niveau de nos territoires respectifs». A ce propos, les présidents d’APC insistent qu’«aucune autorité ne peut se substituer aux élus du peuple», tout en jurant qu’ils feront tout «pour empêcher le déroulement de ces élections qui ne sont en réalité qu’une émanation du pouvoir, et qui s’inscrivent dans une logique d’alternance clanique (…)».

Les APC concernées par cette décision sont Fénaïa, Feraoun, Bouhamza, Amalou, Béni Maouche, Ouzelaguene, Mcisna, Chemini, Sidi Aïch, El-Flaye, Akfadou, Tinebdar, Béni Djellil, Aït R’zine, Tazmalt, Smaoune, Chellata, Seddouk, Béni Melikeche et Tamridjt.

S. N.

Comment (20)

    Amazighkan
    23 septembre 2019 - 12 h 26 min

    C’est la meilleure réponse à apporter à GS qui se prend pour le pharaon, les maires de Vgayet sont à l’image de la majorité des citoyens (excepté quelques vendus) de cette wilaya ce ne sont pas des moutons encore moins des cachiristes. Vgayet, Tizi Wezzu et Tuvirett ne sont pas sous le contrôle de Gaïd Salah, tout le monde a vu que le drapeau Amazigh est de sortie chaque vendredi. Le peuple et les élus ont dit ULACH L’VOTE alors ULACH L’VOTE et j’espère que les élus des autres wilaya suivront l’exemple de Vgayet en proclamant haut et fort PAS DE VOTE avant le déracinement effectif de la mafia.

    ZORO
    22 septembre 2019 - 6 h 55 min

    Avec ou sans ces maires l Algerie aura son president inchaallah ! !!
    SigneZORO. …Z….

    5
    16
    Anonyme
    21 septembre 2019 - 16 h 01 min

    Seule une haute autorite independante des elections et un gouvernement de transition forme de technocrates peuvent organiser les elections presidentielles et legislatives libres et transparantes et tout le pouvoir actuel doit demissionner et c est au president provisoire d appeler une personalite Algerienne independante pour former un gouvernement restreint de technocrates pour expedier les affaires courantes de l Etat jusqu aux elections presidentielles…le nouveau President elu convoquera le peuple Algerien pour les elections legislatives ..une foi les nouveaux deputes elus,le president proposera le nom d un premier ministre issu de la majorite et le proposera au parlement pour approbation,ce premier ministre choisira son gouvernement avec toute independance….sauf le ministre des affaires etrangeres et celui de la defense qui seront choisis avec l approbation du nouveau president….Une fois le president et le parlement et le nouveau gouvernement installes…les nouveaux deputes doivent discuter des reformes urgentes de la constitution ……etc.Il n y a pas d autres voies saines et transparentes pour assainir le climat social et de se debarrasser une fois pour toute de l ancien systeme politique a jamais….Tenons bon et exigeons l application de ces demarches saines et authentiques pour resoudre tous les problemes de notre ALGERIE…il ne sagit pas de vengeance c est la justice une fois liberee et independante du pouvoir poursuivra et imposera sa voie a suivre…en toute independance…TAHYA AL JAZAIER..

    6
    9
    Felfel Har
    21 septembre 2019 - 13 h 59 min

    Et ces maires ont raison de boycotter les élections! J’espère que d’autres édiles suivront. La Assiba II de GS ne s’embarrasse pas de salamalecs pour réussir son hold up. Oyez, oyez bonnes gens, la fameuse « Autorité » fruit des élucubrations de Karim Younès, vient d’élire domicile au Palais du Gouvernement, exactement là où siègent le premier ministre Bedoui et son Ministère de l’Intérieur, là où se trouvent les manufactures de la fraude électorale. Mr. Charfi, qui promettait une totale indépendance de cette autorité, trouve celà tout à fait logique. C’est plus qu’une coincidence, c’est la mise en place d’un énième complot contre le peuple.
    On aurait bien pû la domicilier aux Tagarins ou à la caserne Antar pour « faire du bon boulot »! Attendons-nous à un miracle: une abstention massive aux élections deviendra une participation massive, selon les charlatans du régime, partis politiques et organes de presse inclus. Décrétons alors nos cités « villes mortes » pendant ces élections pour leur apporter un cinglant démenti!

    13
    10
    Réseau S
    21 septembre 2019 - 11 h 52 min

    Enfin! des élus patriotes qui opposent a la destruction de leur nation,bravo et félicitation à tout les élus honnète et patriotes,qui défendent l’intérét général aux intéréts personnel

    21
    13
    Anonyme
    21 septembre 2019 - 11 h 01 min

    Les maires des autres regions en particulier l’ouest et Jejil serons avec Gaied contre les maires kabyles …khaoua khaoua

    11
    21
      Zyriab
      21 septembre 2019 - 17 h 18 min

      « contre les maires kabyles  » je croyais que nous étions tous ALGÉRIEN le tribalisme et la division du peuple c’est l’oeuvre de Qui ??? Les premiers à faire des différenciation C’est QUI ??? Accuser le pouvoir en réalité c’est ces sois disant démocrates qui divisent le peuple en tribu qui jouent sur l’ethnicisisme le tribalisme et ensuite ils pleurent Nous voulons etre TOUS Algérien uni pas de tribalisme pas de retour au moyen âge

      10
      11
    Mounir Sari
    21 septembre 2019 - 10 h 58 min

    Chapeau bas pour les maires des communes de la wilaya de Bejaia.J’espère que les maires de toutes les communes d’Algérie emboiteront le pas à ceux de Bejaia pour dire non à ces élections de la honte que veux nous imposer le nouveau Sissi Algérien Gaid Salah.Le 12 Décembre zéro bulletin dans l’urne!!!!!

    14
    13
    azul
    21 septembre 2019 - 9 h 26 min

    Depuis les dernières élections présidentielles, on entend de plus en plus dire dans les milieux populaires que la prochaine fois, on ne se fera pas avoir, on n’ira pas voter » et que « si chacun refusait de voter, ça changerait

    15
    12
      Anonyme
      21 septembre 2019 - 12 h 00 min

      On entend de plus en plus dire…
      Je doute que tu entendes quoi que ce soit vu que tu es installé tranquillement sur ton canapé depuis la France

      7
      12
    Droits Humains
    21 septembre 2019 - 8 h 45 min

    Que dire de ces maires qui ont été élus avec la chkara ??? Ils risquent de perdre leurs avantages, et donc ne veut pus des urnes. Ils veulent garder les intérêts de l’ancien système.

    15
    39
      Anonyme
      21 septembre 2019 - 11 h 27 min

      @droits humains Ce n’est pas des maires FLN ou RND, c’est les seuls maires de l’opposition en Algérie, car dans beaucoup de villes en kabylie le FLN n’a même pas présenté de candidats!! arrêtes donc ton travail de mouche sinon tu recevras comme d’habitude une pulvérisation de flytox

      20
      11
        Patriote
        22 septembre 2019 - 22 h 09 min

        @Anonyme
        21 septembre 2019 – 11 h 27 min

        Ah oui, vous autres vous êtes des anges
        et pourtant la grande majorité de la issaba actuellement à El harrach elle est de votre ….

          Anonyme
          23 septembre 2019 - 11 h 05 min

          Les chefs de la Issaba tu les connais, ils sont de Nedroma, le kabyles n’étaient que des pions…

    Zaatar
    21 septembre 2019 - 8 h 20 min

    Il faudrait que ça soit tous les maires d’Algérie qui disent on boycotte ces élections. Autrement ça ne marchera pas. Il y a des candidats qui ont retiré les formulaires, Benflis entre autre. Sinon toutes les maires doivent être prises par le peuple.

    20
    11
    elhadj
    21 septembre 2019 - 8 h 19 min

    les institutions de la république doivent indépendantes de tout clanisme, régionalisme, ou de manipulations diverses qui vont a l encontre de l intérêt général. le boycott préconise est de nature a créer le désordre alors que le peuple dans sa très grande majorité entend faire sortir le pays de ce bourbier par l élection d un président.

    13
    29
      Anonyme
      21 septembre 2019 - 11 h 40 min

      La consommation excessive du cachir peut nuire à la santé.

      16
      11
    ABOU NOUASS
    21 septembre 2019 - 8 h 14 min

    Félicitations à tous ces maires courageux qui méritent tout le respect de la population et qui doivent être suivis dans leur décision, par tous les autres maires des familles démocrates surtout.

    Le maire est un élu de sa population et non du pouvoir.

    Alors chers concitoyens maires de toute l’Algérie , courage ! le peuple est avec vous !!!!
    C’est le seul moyen efficace pour annihiler cette élection cousue de fil blanc.
    Le système des généraux baissera pavillon !

    18
    14
    Anonyme
    21 septembre 2019 - 7 h 30 min

    Seule une haute autorite independante des elections et un gouvernement de transition forme de technocrates peuvent organiser les elections presidentielles et legislatives libres et transparantes et tout le pouvoir actuel doit demissionner et c est au president provisoire d appeler une personalite Algerienne independante pour former un gouvernement restreint de technocrates pour expedier les affaires courantes de l Etat jusqu aux elections presidentielles…le nouveau President elu convoquera le peuple Algerien pour les elections legislatives ..une foi les nouveaux deputes elus,le president proposera le nom d un premier ministre issu de la majorite et le proposera au parlement pour approbation,ce premier ministre choisira son gouvernement avec toute independance….sauf le ministre des affaires etrangeres et celui de la defense qui seront choisis avec l approbation du nouveau president….Une fois le president et le parlement et le nouveau gouvernement installes…les nouveaux deputes doivent discuter des reformes urgentes de la constitution ……etc.Il n y a pas d autres voies saines et transparentes pour assainir le climat social et de se debarrasser une fois pour toute de l ancien systeme politique a jamais….Tenons bon et exigeons l application de ces demarches saines et authentiques pour resoudre tous les problemes de notre ALGERIE…il ne sagit pas de vengeance c est la justice une fois liberee et independante du pouvoir poursuivra et imposera sa voie a suivre…en toute independance…TAHYA AL JAZAIER

    22
    14
    Anonyme
    21 septembre 2019 - 7 h 22 min

    si on ne fait pas les choses en concertation avec tout le reste du pays c est la division l isolement et cible ,ce que attendent les résidus

    19
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.