Répression de la marche des étudiants : plusieurs universités organisent des sit-in

manif sit-in
Mardi dernier lors de la 33e manifestation. Une étudiante à terre. D. R.

Par Mounir Serraï – Des sit-in ont été organisés dans plusieurs universités en soutien aux étudiants malmenés et violemment interpellés lors de leur 33e marche de mardi dernier à Alger.

Soutenus notamment par des enseignants, les étudiants se sont fortement mobilisés à Alger, à Constantine, à Tizi Ouzou et à Oran. A Alger, plusieurs universités ont connu ce mouvement de solidarité. Au niveau de l’USTHB de Bab Ezzouar, les étudiants ont été empêchés de sortir pour une marche à l’extérieur.

Les étudiants ont également observé un sit-in à la Faculté centrale. Plusieurs écoles comme l’ENP, l’ENSA, l’EPAU et l’ESI se sont solidarisées avec les étudiants et ont dénoncé par des rassemblements et sit-in la répression de la marche de mardi.

Même topo dans les universités d’autres wilayas. A Constantine, la mobilisation a été grande pour condamner «l’escalade de la répression» contre les manifestants pacifiques qui sortent réclamer un nouveau système politique démocratique et basé sur l’Etat de droit. A Béjaïa comme à Tizi Ouzou, les étudiants ont improvisé des sit-in de dénonciation de la violente répression sans précédent.

Il est à souligner que quatre parmi les étudiants interpellés ont été placés sous contrôle judiciaire pour «attroupement non armé» et «atteinte à l’ordre public».

M. S.

Comment (2)

    WATANI WATANI
    10 octobre 2019 - 0 h 38 min

    Il faut étaler la protestation des étudiants aux lycées. Vous direz que les élèves auront beaucoup à perdre? Savez-vous ceux que Abane Ramdane, Ait Ahmed et autres ont perdu , ainsi que les étudiants du 19 mai 1956? c’étaient des bacheliers potentiels à cette époque. Alors perdre une ou 2 ans pour son pays, comme on les a perdues en allant au service nationale sous la dictature, cela ne pourra que renforcer la conviction du peuple que sans sacrifices, le système va se régénérer et DEVENIR PLUS FÉROCE QUE CELUI DE BOUTEFLIKA.

    34
    2
    Vroum Vroum 😤..
    9 octobre 2019 - 18 h 52 min

    Voilà où â menée l’utopie de Gaid Sallah . . Sans bagage universitaire , un Dirigeant navigue à vue , et le pire économique et sociale est à venir , arrive l’effet de souffle .. de tout cet imbroglio sortira enfin du positif , la bonne stratégie et bon discernement , alors que cette perte de temps aurait pu être éviter , quand les mauvaises personnes sont aux bons postes le résultat ne peut être que mauvais . . Gaid Sallah a tout foiré . . Et oui parfois il est bon de voir le fond pour remonter …On attend toujours un Homme intègre pour prendre les Commandes en Algérie ..il arrive pour faire le ménage , netoyer les incompétents sans aucun doute ,

    41
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.