Le PT rejette l’ingérence étrangère et dit «non au bradage du pays»

Louisa PT
Lors d'une conférence de la patronne du PT, Louisa Hanoune. D. R.

Par Mounir Serraï – Le Parti des travailleurs (PT) affirme, dans une nouvelle déclaration, que «le peuple rejette toute forme d’ingérence étrangère et dit non au bradage du pays». «Le 34e vendredi de la mobilisation nationale révolutionnaire a été marqué, hier vendredi 11 octobre, par des manifestations massives qui ont eu lieu dans les quatre coins du pays. Indiscutablement, en plus de la dénonciation de la répression, l’exigence de la libération des détenus de la révolution et le rejet massif de l’élection présidentielle, ce sont les questions économiques et sociales qui ont marqué ces manifestations», souligne cette formation qui plaide pour une assemblée constituante.

«Le projet de loi sur les hydrocarbures et le projet de loi de finances 2020 sont dénoncés unanimement dans tout le pays», poursuit le PT pour lequel «le régime est dans l’impasse car, après avoir échoué dans toutes ses tentatives de convaincre politiquement que l’issue résiderait dans l’élection présidentielle, il n’arrive pas à l’imposer par la force».

Le PT assure que «pour l’écrasante majorité du peuple, le scrutin présidentiel est synonyme du maintien du régime. C’est pourquoi la mobilisation et le rejet de l’élection présidentielle et du système ne faiblissent pas, ce qui introduit le doute, y compris chez ceux qui ont décidé d’y participer». «La presse s’interroge sur l’absence d’emballement des candidats et sur le silence énigmatique des principaux d’entre eux», alors que le régime s’affole et fait monter la cadence de la répression. «Comme l’atteste à Alger la féroce répression de la 33e mobilisation des étudiants, mardi 8 octobre, marquée par une violence inouïe à l’encontre des manifestants et des journalistes ainsi que les dizaines d’arrestations», ajoute le PT qui estime que «le régime panique, il veut aller vite car il sait que le temps joue contre lui».

Cela avant de poursuivre en considérant que «les politiques de ce gouvernement illégitime soufflent sur le brasier social». C’est la loi de finances pour 2020 avec sa «rigueur et sa rationalité, voulues par Bensalah-Bedoui qui accablera davantage les larges couches de la population».

M. S.

Comment (14)

    Un fossile nommé PT
    13 octobre 2019 - 18 h 32 min

    Laissons ce parti fossilisé qu’est le PT qui est immergé dans le formol. C’est juste de la nuisance, du bruit sans intérêt mais utile à l’animation politique du pays. ….l’espérance du PT d’arriver un jour au pouvoir est de l’unité de la nano. Avec le PT, on sait ce que l’on ne doit pas faire, c’est ce qui est bien.

    1
    22
    Vroum Vroum 😤..
    13 octobre 2019 - 12 h 33 min

    Salut à toi Momoh… Ce n’est pas a moi d’argumenter le refus du PT de brader la souveraineté nationale , mais à celui qui pense que le PT à tort .

    29
    4
    Le savant et le fou
    13 octobre 2019 - 10 h 52 min

    Quand le savant montre la lune, le fou regarde le doigt. Le PT est juste un parti crée en laboratoire que l’on utilisé pour regarder ailleurs. Il est utilisé comme contre feux. Comme lu sur d’autres postes, il ne représente rien, l’équivalent en France de Besancenot ou Laguiller, des « idiots utiles » nécessaire à la respiration politique voulu pour le système par un simulacre démocratique et histoire d’avoir une femme a un parti et au présidentielle. Carnaval Fi Derchra ! Ce parti et son leader font juste parti du spectacle de Guignol dont les ficelles sont tirées en arrière scène dans l’obscurité. Un dernier point, aujourd’hui quand on est en désaccord, c’est d’insulter son contradicteur et de dire que c’est une mouche. Tellement facile quand on est pauvre en argument et limité intellectuellement. Enfin, c’est la respiration démocratique, paraît il.

    3
    19
    Anonyme
    13 octobre 2019 - 8 h 45 min

    de quel bradage parlez vous si toutefois il reste quelque chose a brader ,les derniers rognures sont en train de racler les fonds de tiroirs ,posez la question aux canadiens ils l on déjà confirmer

    1
    4
    57
    13 octobre 2019 - 8 h 44 min

    de quel bradage parlez vous si toutefois il reste quelque chose a brader ,les derniers rognures sont en train de racler les fonds de tiroirs ,posez la question aux canadiens ils l on déjà confirmer

    2
    2
    Vroum Vroum 😤..
    13 octobre 2019 - 2 h 49 min

    @Franchement Que… Le PT est un Parti Algérien qui a le droit de s’exprimer , Comme le RCD , et d’autres , ce qui s’appelle respiraration Politique , un bien fait pour un Pays , mais Toi @Franchement Que , de quoi tu te mêle !.. Tu n’aimes pas le PT c’est ton affaire , tu a donné ton avis , alors laisse le PT donner son avis , ou alors va chez la Dictature Wahabites Saouds les Coupeurs de Têtes .. . C’est mon avis et Analyse personnel..

    42
    8
    Blakel
    13 octobre 2019 - 1 h 10 min

    Je pense qu’au sein du système, on peut faire une distinction en gros entre deux catégories de personnes :
    Une première qui a certes, mangé et profité de sa position, mais qui souhaite quand même une Algérie moderne qui se développe, et s’est fixée une ligne rouge : la préservation de la souveraineté et des intérêts fondamentaux du pays.
    Une seconde catégorie (la plus nombreuse) qui a mangé autant, si ce n’est plus que la première, mais qui en plus veut que l’Algérie reste arriérée et sous développée. Une catégorie qui pour préserver ses intérêts, est prête à tout, même à se mettre au service du diable en personne, quitte à hypothéquer l’avenir et l’indépendance de l’Algérie. C’est malheureusement cette seconde catégorie (la plus pourrie), coalisée derrière Gaïd Salah et son Etat Major qui a pour l’instant profité du Hirak pour prendre le dessus (même si elle a été obligée de sacrifier certains de ses membres devenus trop gênant comme les Bouteflika).
    Louisa Hanoune a eu des liens avec la première catégorie, et dérange la seconde catégorie.

    41
    7
    Franchement que ....
    12 octobre 2019 - 22 h 07 min

    Représente ce parti sur l’échiquier politique Algérien.C’est vouloir rendre la grenouille plus gros que le boeuf. Si on arrêter de se faire peur avec cet épouvantail qu’est le parti PT, qui ne représente rien, dont l’Algérien , en dehors de quelques dogmatiques, ne comprend même pas la doctrine. Un parti obsolète qui a failli sur la forme et le fond. Pour rappel, on a attrapé en flagrant délit la patronne entrain de négocier sur le dos des Algériens avec l’ancien patron de la police politique et son successeur ainsi qu’avec le Richelieu des bas fond Algérien, le dénommé Saïd.

    9
    24
    Djemel
    12 octobre 2019 - 21 h 33 min

    De quelle ingerence etrangere on parle? Qui s’ingere en Algerie? Jusqu’a preuve du contraire, la menance provient de certains algeriens (decennie du sang, dilapidation des biens publics, traffic, gaspillage…).

    14
    36
      Karim
      13 octobre 2019 - 11 h 53 min

      Quelle ingerence ? La vente du pays gratuitement les biens du pays, le petrole du Sahara, aux etrangers. Preparez vos valises ya l’kheyana.

      32
      3
    Le PT une déchéance morale !
    12 octobre 2019 - 21 h 12 min

    Ce parti devrait se taire une bonne fois pour toute et disparaître du paysage politique Algérien. Sa place est à la poubelle de la République et de l’histoire. On n’oublie pas que Me Hanoune mangeait avec les loups et pleurer avec le berger.
    A t-il un droit moral sur le model économique et politique que le pays doit s’engager? Je dis NON ! Il est un frein à l’émancipation du pays et à notre démocratie.

    9
    42
      Vroum Vroum😤..
      13 octobre 2019 - 2 h 58 min

      @Le PT un Déchéance morale… , il te gêne le PT ? , on te paie combien pour sallir le PT , tu n’es qu’un misérable « Moucheron » à la solde de Gaid Sallah , enfin ce qui reste du Pouvoir Gaid Sallah , oui tes employeurs qui ont ruiné le Pays et continuent de mentir et l’enfoncer . . Le PT est un Parti comme tant d’autres en Algérie , cela s’appelle la respiration Politique qui se réveille de plus en plus . . Bye Bye Gaid Sallah et ces Complices , vous ne ruinerez que vous même .

      40
      8
        Momoh
        13 octobre 2019 - 10 h 33 min

        A chaque fois que quelqu’un n’est pas d’accord avec toi il est payé par GS???
        C’est pratique pour ne pas avoir a argumenter comme rétorique !!!

        2
        8
    Anonimaoui
    12 octobre 2019 - 21 h 09 min

    Maintenant tout est clair. L’emprisonnement de Louisa Hannoune s’explique parfaitement si on le lie à la loi sur le bradage des hydrocarbures algériens que le gouvernement fantoche veut faire passer en douce avec la complicité d’un parlement cachiriste. Ils connaissent bien son combat et son intransigeance quand il s’agit de défendre les richesses vitales du pays. A elle seule contre tous elle a pu faire avorter la loi scélérate de Chakib Khalil pendant que ses geôliers d’aujourd’hui étaient à plat ventre devant le nain.

    48
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.