EuroMed Droits dénonce les arrestations arbitraires et la répression en Algérie

Fersaoui EuroMed Droits
Abdelouahab Fersaoui. D. R.

L’ONG EuroMed Droits, basée à Bruxelles, a dénoncé les arrestations arbitraires et la répression en Algérie et exigé la libération des détenus, dont Abdelouahab Fersaoui, président de l’association RAJ (Rassemblement – Action – Jeunesse), arrêté par la police à Alger le 10 octobre 2019, lors d’un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion en Algérie.

«Nous condamnons cette arrestation arbitraire du président du RAJ, une organisation partenaire d’EuroMed Droits, et nous réitérons notre condamnation des arrestations ciblant des journalistes, étudiants et militants, en insistant sur le respect de la liberté d’expression et le droit de manifester pacifiquement qui sont garantis par la Constitution algérienne et par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (articles 19 et 21) que l’Algérie a signé et ratifié», a déclaré Wadih Al-Asmar, le président d’EuroMed Droits.

EuroMed Droits «rappelle aux autorités algériennes les recommandations du Comité des droits de l’Homme de l’ONU publiées le 27 juillet 2018, et en particulier l’observation n°46 : «[…] c) garantir que les manifestants et toute personne facilitant la tenue d’une réunion ne fassent pas l’objet de poursuites pour exercice du droit de réunion ; et d) éliminer et prévenir de manière effective toute forme d’usage excessif de la force de la part des agents responsables de l’application de la loi lors des dispersements de rassemblements».

R. N.

Comment (8)

    Zyriab
    19 octobre 2019 - 9 h 32 min

    EuroMed Organisme européen voilà 11 mois que les Gilets Jaunes et comme par hasard malgré les 11 000 interpellations plus de 200 blessés 12 morts des peines de prison et des fortes amendes Aucune réaction Aucune protestation Alors qu’en Algérie les manifestation sont des plus pacifiques Au Yémen des milliers de morts et aucune condamnation de l’Arabie Saoudite Il est vrai que c’est des principaux clients en Armes

    4
    29
    Zenaty
    19 octobre 2019 - 1 h 24 min

    Rien à dire.. Seulement la Deuxième République un point c est Tout. L ALGÉRIE AVANT TOUT. Des Citoyennes et des Citoyens Responsables devant L HISTOIRE. Et À la Mémoire de Nos Ancêtres Des Femmes et des Hommes Libres…

    29
    7
    Felfel Har
    18 octobre 2019 - 19 h 04 min

    Ces organisations tenues en laisse par des chapelles, connues pour leurs interventions militaires ou autres ,
    dans surtout des pays faibles, devraient adresser leurs plaintes à leur propre gouvernement, coupable de soutenir des régimes despotiques et sanguinaires. Qu’elles leur demandent de faire respecter la justice, la démocratie, les libertés, les droits fondamentaux de l’homme au lieu de s’associer à ceux qui les dénient dans leur pays!
    Voilà une façon de faire oeuvre utile!

    17
    11
      Anonyme
      20 octobre 2019 - 9 h 19 min

      A propos de « chapelle » comme vous dites concernant cette ONG EuroMed Droits, il est nécessaire de souligner que la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme, le Collectif des Familles de Disparus et le Syndicat National Autonome des Personnel de l’Administration Publique algériens en sont membres à part entière.
      Il est à noter que cette Ong émane de simples citoyens et de citoyennes, défendant les droits de l’homme et la dignité, regroupés en réseaux dans 29 pays du pourtour de la Méditerranée ce qui correspond à environ de plus de 60 associations.
      Vous, vous feriez « oeuvre utile » en évitant de mépriser des personnes qui par le monde soutiennent nos concitoyens dans leur espoir de liberté et ne pas jouer au « patriote » pur et dur.

      4
      4
        Felfel Har
        20 octobre 2019 - 20 h 28 min

        @Anonyme 9h19
        Tout ce dont il est question ici est de recommender à ces organisations (qui ne savent que cibler l’Algérie en s’adressant à des autorités sourdes et autistes pour leur demander de respecter les droits de l’homme) de confronter aussi (et surtout) les pays donneurs d’ordre, prétendus champions de la démocratie. Ce serait là leur valeur ajoutée, leur performance, leur contribution.
        S’agissant de ces ONG qui, dites-vous, sont présentes dans 29 pays, les a-t-on entendu défendre les causes des pays spoliés comme la Palestine, la Libye, le Sahara, le Yémen? Leur défense des droits de l’homme serait-elle sélective?
        Une dernière chose, je ne méprise personne, je ne fais que révéler des vérités qui dérangent et pointer du doigt certaines anomalies qui ne sont souvent pas bonnes à entendre.
        Salutations!

        3
        2
    azul
    18 octobre 2019 - 16 h 50 min

    Avec le recul, je me rends compte qu’une arrestation est une expérience merveilleusement libératrice – elle vous libère de la terreur de vous faire arrêter.

    13
    10
      Anonyme
      19 octobre 2019 - 6 h 05 min

      Tout ce qui est excessif est insignifiant…

      11
      8
        azul
        19 octobre 2019 - 9 h 54 min

        Je ne suis pas un type qui a une éducation politique. J’ai une éducation de combattant.

        8
        4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.