Arrestation de cinquante manifestants opposés aux élections à Skikda et à Batna

mouv arrestations
La mobilisation pour la libération des détenus se poursuit. PPAgency

Par Mounir S.  La vague d’arrestations de ceux qui manifestent contre les élections s’accentue à mesure que le rendez-vous électoral approche. En effet, cinquante manifestants ont été interpellés ce samedi à Batna, lors d’un rassemblement de protestation contre un meeting du candidat de Abdelmadjid Tebboune.

Trente-cinq ont été maintenus en garde à vue et seront présentés ce dimanche devant le procureur pour avoir «entravé une activité électorale». Cinq autres manifestants opposés aux élections ont été arrêtés ce samedi à Skikda. Ces manifestants ont été interpellés par les forces de sécurité lors d’une marche citoyenne pacifique contre la tenue de la présidentielle du 12 décembre.

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), ces manifestants n’ont pas été libérés non plus. Ils devront être présentés ce dimanche devant le procureur pour les mêmes chefs d’inculpation.

Depuis le début de la campagne électorale, les services de sécurité multiplient les arrestations des opposants aux élections. Certains d’entre eux ont même été condamnés à des peines de prison ferme, comme 4 manifestants de Tlemcen qui ont écopé de 18 mois de prison dont 6 mois ferme. A Alger aussi, une dizaine de manifestants ont été arrêtés ces derniers jours lors de marches nocturnes improvisées.

Face au rejet massif des élections, le pouvoir tente un passage en force par la répression. Ces arrestations provoquent un élan de solidarité de plus en plus important, à travers une forte adhésion aux actions visant à réclamer le changement de système politique. Le CNLD continue d’œuvrer à mieux organiser cette solidarité en coordination avec les avocats et les familles des détenus.

D’ailleurs, une réunion a été tenue ce samedi à Alger pour faire le point sur les arrestations et les procès.

M. S.

Comment (8)

    equinox23
    24 novembre 2019 - 1 h 33 min

    Services de sécurité? Ben voyons! … mais pourquoi persistez-vous à les désigner ainsi?Jusqu’à preuve du contraire les arrestations sont opérées par les serviceS de REPRESSION point barre.

    48
    27
    Momo
    24 novembre 2019 - 0 h 08 min

    Normal comme on dit chez nous. Bouteflika a construit 48 prisons avec l’argent de la rente . Gaid Salah est en train de les remplir. Retour sur investissement garanti.

    44
    29
    mokrane
    23 novembre 2019 - 23 h 49 min

    Gaid salah considère les Aures et Annaba comme sa chasse gardée

    46
    28
    Un Citoyen
    23 novembre 2019 - 22 h 46 min

    Ces arrestations ne font que renforcer la conviction du Hirak et montrer que chez ce pouvoir mafieux c’est la panique générale.

    48
    28
    Libre
    23 novembre 2019 - 21 h 30 min

    Skikda la ville connu pour son combat contre l’occupant hiet c’était le 20 août et aujourd’hui le 22 février, il fallait en finir l’occupation

    40
    27
    ANONYME-MAN
    23 novembre 2019 - 19 h 53 min

    VOUS FINIREZ TOUS PAR SORTIR UN JOUR(AMEN)

    77
    8
      mokrani
      23 novembre 2019 - 23 h 46 min

      Facile de ballarguer des phrases toutes faites et à la légère quand tu n’ es pas à leur place. Puis c’ est pas toi l’ énergumène qui a dit que tout ce qui étaient ici, sur AP, étaient des khorotos ? Tu n’ as aucune face à venir commenter comme si de rien était.

      2
      34
    Mounir Sari
    23 novembre 2019 - 19 h 40 min

    Le dictateur sanguinaire Gaid Salah a fait de notre beau pays une grande prison à ciel ouvert.Le siège du ministère de la justice est transféré aux tagarins depuis que Gaid Salah s’est auto-proclamé président sans être élu.Une chose est sûre, ses prisons sont trop exigues pour accueillir des milli
    ons de hirakistes qui bravent le froid depuis 10 maintenant!!!!

    69
    41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.