Présidentielle rejetée : Bengrina chassé par des citoyens à Lakhdaria

Lakhdaria Bengrina
Il aura beau supplier, Bengria a été hué à Lakhdaria. PPAgency

Par Mounir S. – Le candidat Abdelkader Bengrina continue sa mésaventure électorale, en subissant un nouveau revers lors de son déplacement aujourd’hui dans la wilaya de Bouira. Voulant se mettre devant les caméras de télévision comme un candidat du «peuple», Abdelkader Bengrina a tenté une virée dans la ville de Lakhdaria, ex-Palestro, qui a failli tourner au désastre. En effet, au bord de son véhicule blindé et du haut de son toit ouvrant, Bengrina a été confronté à la colère de centaines de citoyens qui criaient «dégage, dégage… Bengrina, makach kachir hena (il y a pas de kachir ici)».

Après avoir, vainement, tenté de leur répondre, Bengrina a fini par se résoudre à la réalité bien amère pour lui, qui n’est autre que celle d’une foule immense qui le rejetait comme elle rejette tout ce processus électoral imposé par la haute hiérarchie militaire. Il n’est pas à sa première sortie où il est chassé et conspué. Comme d’ailleurs l’ensemble des candidats à cette élection présidentielle du 12 décembre massivement rejetée par les Algériens.

Dans toutes ses sorties, bien que discrètes et courtes, Abdelkader Bengrina a eu à essuyer la colère des citoyens, remontés contre ceux qui refusent d’écouter la voix du peuple qui exige le départ, d’abord, de tous les symboles du système avant le retour à l’urne. A Aflou, dans la wilaya de Laghouat, Abdelkader Bengrina a dû quitter l’hôtel par la porte de secours et sous une forte escorte des services de sécurité. Abdelkader Bengrina a eu un avant-goût de sa campagne électorale dès son premier jour où il  a été accueilli  à la Grande Poste d’Alger par une foule hostile à la présidentielle, lui scandant «Bengrina dégage !», «Makach intikhabat ya issabat (pas d’élections, gangs !)».  Mais il continue, comme les autres candidats, à faire semblant de faire campagne en prêchant la «bonne parole» dans des salles fermées à double tour et quasiment vides.

Dans les rues de la capitale et dans les autres wilayas du pays, on ne croit pas à ces élections. Les panneaux d’affichage sont vierges lorsqu’ils ne sont pas couverts de photos de détenus d’opinion ou de graffitis contre la présidentielle. Le Hirak, ce mouvement populaire pacifique né le 22 février, ne se limite plus aux vendredis et mardis. Il s’étend désormais à toute la semaine, où de nombreux citoyens se mobilisent pour défendre leur position de «non-élection» jusqu’au départ des résidus du système Bouteflika.

M. S.

Comment (18)

    rami
    27 novembre 2019 - 20 h 44 min

    TOUS CES 5 CANDIDATS N’ONT RIEN MONTRER CES PROGRAMS AU PEUPLE SEULEMENT ILS CRITIQUES TOUT LE MONDE ,ACCUSENT LE POUVOIR ET LA FRANCE ET L’UNION EURPEEN POUR INGERENCE ET PERSON NE PARLE SUR LE CHOMAGE DES JEUNES ET SOLUTION LE SECTEUR CATASTROPHIQUE DES HOPITAUX ET MANQUE DE MEDICAMENTS ET SOLUTION ,MANQUE D’ELECTRICITE ,EAU ,GAZ,ROUTES ET MAISONS QUI VIVENT A LA COMPAGNE ET MONTAGNES SE SONT DES ALGERIENS AUSSI PAS SEULEMENT LES GRANDES VILLES. PERSON NE PARLE LA REFORME DE LAJUSTICE POUR DURCIR LES PEINNES POUR LES CRIMES GRAVES DE SANG ET D’ECONOMIE ET NETTOYER LA SOCIETE DE CE TRAUMA CAR UN PAYS EST FORT DE CES LOIS ET DROITS PAS SEULEMENT EN ECONOMIE OU EN ARMES. . REDUIRE LES DEPENSES DE L’ARMEE QUI PREND PLUS QUE LA MOITIE DU PNB ET CE N’EST PAS NECESSAIRES D’ACHETER TOUS CES ARMES QUI VA ATTAQUER L’ALGERIE NIGER OU TCHAD QUI SONT PAUVRES QUE NOUS OU L’AMERIQUE OU L’U.EUROPEEN QUI N’ONT AUQUN INTERET DE LE FAIRE

    25
    Momo
    26 novembre 2019 - 12 h 53 min

    La foule lui crie dégage et lui, répond par des bisous qu’il envoie en l’air telle une star de la chanson remerciant ses fans. Aucun respect pour la fonction présidentielle à laquelle il postule.

    37
    11
      rami
      27 novembre 2019 - 20 h 19 min

      les citoyens de lakhdaria ont raison de rejeter ce candidat bengrina il n a ni une campagne claire ni programe il seulement il critique tout le temps bensalah et bedui de leur politique et aussi la france et l’union europeen de complot et d’ingerence au lieu de parler sur les problemes du pays comme le chomage des jeunes et la solution probleme des hopitaux ruinee sale et pharmaciens vides et ce secteur est vital pour les malades .reforme de la justice de ces lois qui sont pas compatible avec 43million d’algeriens dont les crimes graves de sang et d’economie augmentent et les peines sont pas severes et il faut nettoyer la societe pour qu’elle vie en paix et securite et productive. reformez les prisons qui sont en catastrophe d’enfermer les criminels de la rue. construire les routes,eclairages,mettre l’electricite,l’eau et gaz et construit des maisons pour ce
      qui vient encore dans des gourbis a la campagne ou montagne depuis 1962 ils sont aussi des algeriens pas seulement pour les grandes villes. l’algerie a besoin d’un pouvoir de partage pas un pouvoir egoiste depuis 1962 a nos jours

      21
    Nora
    26 novembre 2019 - 11 h 35 min

    Qui va croire un renard ? En fait, ils sont tous des renards. Regardez les combien ils mentent depuis lontemps.
    Moi je ne croirai jamais a des personnages pareils du fln et du groupe de boutesrika.

    38
    Steve McQueen
    26 novembre 2019 - 9 h 07 min

    Je vous assure ce type me fait penser au film PAPILLON le bagnard de Cayenne..je vous jure qu’il a une tête DE QUELQU’UN SORTI TOUT JUSTE DE 57 ANS de BAGNE…Imaginons ce type bénéficiant d’un BOURRAGE des URNES à grande ÉCHELLE (et ça ce n’est pas une vue de l’esprit mais une amère réalité récurrente) président au soir du thna3ech/thna3ech…Il n’y a QU’EN ALGÉRIE où la FICTION rejoint la RÉALITÉ ( 170000 anciens moudjaheds recensés en 2019) qui AVALENT plus de 2 milliards US$ annuel

    36
    15
    Amazighkan
    25 novembre 2019 - 23 h 40 min

    Aucune dignité, comment peut-il se regarder dans une glace ? Même un chien rebrousse chemin quand il sent qu’il indésirable par ces semblables. Si jamais il accède à la magistrature suprême il se vengera de ces humiliations quotidiennes.

    38
    8
    SOYOUZ
    25 novembre 2019 - 22 h 23 min

    Ce type sans honneur qui lance des bisous à une population qui le chasse me rappelle Lamari un chanteur du système, qui se la joue rock, lors d’un concert le public le sifflet mais lui il continu son spectacle en enlevant sa veste qu’il jette au public , le public la déchire et lui renvoie en plusieurs pièces

    41
    15
      Neko Oken
      26 novembre 2019 - 6 h 46 min

      Hhhhhhh , je me souviens de cet energumene … j’ignores si il vit toujours , donnez nous de ses nouvelles .

      31
      15
    De facto la désobéissance devient la seule option
    25 novembre 2019 - 21 h 55 min

    Si le régime continue dans son aveuglement, une désobéissance civile et tout ce qu’elle peut comportée comme conséquence n’est pas à écarter, est ce que 3ami Saleh pourrais être tenté par un massacre d’une partie du peuple.

    45
    15
    Zaatar
    25 novembre 2019 - 19 h 30 min

    Le 13 décembre le pays ne sera certainement pas beau à voir dans tous les cas de figures il suffit de s’y projeter avec toutes les hypothèses avec toutes les variantes.

    34
    20
    Le Berbère
    25 novembre 2019 - 18 h 20 min

    Bravo aux honorables citoyens en basse Kabylie de la commune de Palestro..La population de la grande Kabylie refusent catégoriquement cette prochaine mascarade qu’on appel les élections présidentielle .

    58
    10
    Kif Kif
    25 novembre 2019 - 17 h 16 min

    Bravo ! aux habitants de Lakhdaria,on a plus le choix nous avons le dos au mur,la victoire ou la faillite pour tout un peuple,essayer d’enlevé un os à un chien,c’est le l’impossible alors ces soumis candidats essaient de démontré à leur chef qu’ils font du bon travail

    55
    17
    Blakel
    25 novembre 2019 - 16 h 49 min

    Désolé Bengrina, malgré votre visage de boxeur, je crains que votre combat soit perdu d’avance ! Retirez vous, pendant qu’il est encore temps. Vous serez bien accueilli dans la péninsule arabique !

    56
    17
    Dahmane
    25 novembre 2019 - 16 h 39 min

    Ils sont tous comme ces hyenes qui ne veulent rien lacher. Aucun honneur, aucun valeur humaines. Ils sont tous des khrotos et des idolatreurs. La bassesse au top niveau.

    66
    4
    Rani zaafane
    25 novembre 2019 - 16 h 03 min

    La démocratie a une signification particulière en Algérie ! Et dire qu’ il y’a des gens qui pensent toujours que les Algériens sont tolérants !

    5
    41
    azul
    25 novembre 2019 - 15 h 52 min

    A tout les candidats,vous êtes tous des pourris,ainsi qu’à tout ceux qui sont au gouvernement

    65
    4
    Anonyme
    25 novembre 2019 - 15 h 49 min

    Et quand ces sémillants et brillants candidats vont aller à Tizi- Ouzou ?
    Je suis presque certain qu’ils auront un accueil des plus chaleureux !

    53
    17
    Momo
    25 novembre 2019 - 15 h 29 min

    S’ils continuent cette mascarade, ils sauront ce qui les attendrait au lendemain du 12 décembre si d’aventure ils sont ‘élus’. Le peuple est en colère. Il ne reculera pas et ne pardonnera pas à tous les suppôts de ce système. Sa vengeance sera inédite.

    48
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.