Maître Sellini humilie les magistrats : «Votre justice est une basse-cour !»

Sellini justice
Des avocats crient leur colère devant le tribunal de Sidi M'hamed. D. R.

Par Abdelkader S. – Les avocats essayent de sauver ce qui peut encore l’être d’une justice déshonorée par les magistrats soumis aux injonctions extérieures, qu’elles émanent du commandement de l’armée ou du pouvoir exécutif. C’est donc un Abdelmadjid Sellini très en colère qui s’est exprimé, au nom du collectif des avocats, en marge du procès reporté des anciens Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia.

Maître Sellini n’y est pas allé de main morte pour décrire l’état de déliquescence atteint par l’appareil judiciaire. «Ce n’est plus une justice, mais une basse-cour», s’est-il indigné, en révélant que le tribunal de Sidi M’hamed n’a fait que violer toutes les lois depuis qu’il a été enjoint d’instruire les affaires des anciens responsables politiques incarcérés sur ordre du chef d’état-major. L’avocat a admis, à ce propos, que ce procès est éminemment politique et n’obéit en rien aux règles qui régissent le fonctionnement d’une justice «impartiale», «calme» et «sereine».

Maître Abdelmadjid Sellini remet ainsi en cause toute la procédure lancée sur ordre de Gaïd-Salah pour se présenter comme le féroce adversaire du «clan Bouteflika» et des hommes d’affaires qui rodaient autour des cercles de décision avant la démission forcée de l’ancien chef de l’Etat omnipotent depuis 1999 et impotent depuis 2013. A la lumière des constatations alarmantes des avocats de la défense par la voix de l’avocat Sellini, il devient évident que tous les procès intentés jusqu’à présent n’ont pas lieu d’être. D’ailleurs, l’orateur n’a pas manqué de lier le procès des «membres du clan» à ceux des manifestants, des militants, des journalistes, des artistes et des hommes politiques incarcérés pour d’autres motifs. Pour lui, c’est du pareil au même.

Le procès, qui devait s’ouvrir «précipitamment» ce lundi, a été reporté à mercredi en raison de l’incompétence des magistrats qui n’ont pas été capables d’organiser les audiences dans le très exigu tribunal de Sidi M’hamed, bien qu’ils soient au courant de l’engouement que celles-ci allaient provoquer et que, ce faisant, la salle n’aurait jamais pu contenir le nombre impressionnant d’avocats, de journalistes, de témoins et de curieux qui allaient assister au jugement de ceux qu’ils qualifient de «bourreaux du peuple».

Il n’est pas exclu que les avocats boycottent les prochaines audiences au vu du nombre effarant d’infractions aux règles de procédure commises par les juges, soit par impéritie, soit par une servile soumission aux commanditaires de cette machination judiciaire, dénoncée aussi bien par les avocats que par les millions de citoyens qui manifestent contre le régime depuis plus de neuf mois.

Les magistrats, tant civils que militaires, sont mis au banc des accusés, et leur procès est confié à l’histoire qui les condamnera pour leur lâcheté, leur malhonnêteté et leur traîtrise.

A. S.

Comment (18)

    Anonyme
    3 décembre 2019 - 17 h 03 min

    Où est Bouteflika ?
    N était il pas leur chef?..il devrait être avec eux et jugé

    37
    2
    57
    3 décembre 2019 - 13 h 56 min

    y a t il un pilote dans l avion ,,,, il y a peut être une chance d éviter le krach ,,,

    28
    4
    Justice
    3 décembre 2019 - 10 h 43 min

    On est où avec les deux députés accusés de mœurs et quelques jours après blanchis de tout les soupçons, c’est ça la justice des soit disant croyant, pour rafraîchir la mémoire à certains dirigeants un des deux à acheter son siège avec des milliards de centimes de Dinars, chez l’ex president APN l’assemblée, nous vivons dans un pays de voyous et d’injustice

    38
    4
    elhadj
    3 décembre 2019 - 10 h 07 min

    les propos de cet avocat sont d une extrême gravite et le qualificatif utilise pour juger la justice est inadmissible de la part d un homme de loi .c est honteux et intolérable que des mesures se seraient pas prises a l encontre de son auteur des lors que les juges et par delà la justice les décisions sont prises au nom du peuple qui ne peut être compose de canards boiteux,de poules fientees,de coqs castres et j en passe.hommes de loi ne soyez pas trop irrévérencieux , soyez corrects dans vos propos les citoyens observent vos gestes et vous jugent .

    1
    148
    L'Arabe
    3 décembre 2019 - 8 h 40 min

    Tant que le Paradis est une propriété privé des Arabes, il n’aurait jamais d’une vraie justice

    45
    13
      Azul
      3 décembre 2019 - 11 h 16 min

      comme dans tout les pays Arabes…

      39
      6
      L'Algerien
      3 décembre 2019 - 21 h 17 min

      Le paradis sera ni arabe ni kabyle , il sera Algérien et son dieu sera élu par le peuple.

      3
      4
    Mounir Sari
    3 décembre 2019 - 7 h 49 min

    Le tribunal de Sidi M’hamed est devenu le tribunal de Sidi Gaid!!!!

    46
    9
    Vérité
    3 décembre 2019 - 7 h 47 min

    Ce n’est pas à la porté de tout le monde pour être un vrai magistrat et de juger l’être humain, pour ça sa demande de sacrifices et énormément de volonté et de responsabilité, comment puisse vivre avec des injustices sûr notre conscience, comment puisse vivre avec l’argent venant du Haram et nourrir femme et enfants, mais comme certains faux musulmans ont les remèdes pour détourné le Haram, c’est très simple un voyage chez l’Arabie Yahoudite et on est blanc comme neige, la génération Bouteflika n’est pas faites pour être parfaite, elle est faite pour led magouilles et la trahison

    43
    6
    ABOU NOUASS
    3 décembre 2019 - 7 h 37 min

    Avec tout cet argent dilapidé (1200 milliards de dollars) ils auraient quand même pu construire un édifice digne d’un grand tribunal pour la capitale.

    Ce tribunal de la honte que je qualifierai aussi de clapier pour son exiguïté devrait être démoli pour éffacer toutes ces injustices qui se sont déroulées dans cet antre durant la guerre ou après 1962.
    Ou alors en faire un mémorial pour tous les procès et autres condamnations à mort prononcées durant la révolution, car on doit sentir encore le spectre de tous ces condamnés préalablement torturés à la gégène ou les relents de la haine des policiers et des juges qui se délectaient de la souffrance des détenus présentés.

    Honteux aussi ces juges soumis au despote G.S

    50
    10
    HYPOCRITE ET ARRIVISTE QUI PLUS EST.....
    3 décembre 2019 - 7 h 31 min

    Ce Sellini est un cachiriste … HYPOCRITE doublé d’un ARRIVISTE comme il n’y a pas DEUX !!! Et c’est maintenant qu’il sort ce zèbre !

    Qu’a-t-il fait depuis tout ce temps ?

    IL S’EST SUCRÉ ET GOINFRÉ COMME TOUS SES SEMBLABLES !

    RÉVOLYANT !!!

    16
    21
    Omar Khayyam
    3 décembre 2019 - 6 h 36 min

    Toute cette basse-cour tout ce système de justice et « MAÎTRE Y.MELLOUK » à qui nous souhaitons santé et longévité le qualifie si bien DE POURRI car il connaît les structures qui sous tendent la colonne vertébrale de toute cette corporation (juges procureurs avocats greffiers…)
    Alors cour basse-cour notre pays mérite une justice qui doit être mise en œuvre par des hommes et femmes de CONSCIENCE et des hommes et des femmes JUSTES… sahbi
    El mejd à nos Chahids et au peuple Algérien El HOR!

    17
    7
    Plagiat
    3 décembre 2019 - 5 h 42 min

    A chaqu’un sa fonction et sa compétence,certains sont fait pour détruire et d’autres pour construire,depuis quand existe-elle une vraie justice chez les Harkis et les collabos,

    26
    7
    WATANI WATANI
    3 décembre 2019 - 0 h 42 min

    Vous parlez de ce tribunal comme symbole de justice bafouée. Ce n’est pas par hasard qu’ils l’ont appelé tribunal Abane Ramdane pour se remémorer toujours de la manière avec laquelle a été jugé puis assassiné ce monument de la guerre de libération qui a pensé avec d’autres valeureux martyrs à la primauté du civil sur le militaire, à un état de droit et un fédéralisme positif et solidaire avec les 6 wilayas historiques solidaires entre elles+ la fédération de France du FLN. Dans tous les pays du monde, les magistrats devraient connaitre les mathématiques, la finance, l’informatique, l’économie, mais chez nous on oriente les cancres qui ont eu des moyennes APRÈS RACHAT au baccalauréat pour devenir ensuite des magistrats aux ordres pour la plupart d’entr’eux.

    83
    9
    anonyme
    2 décembre 2019 - 23 h 33 min

    ou étiez vous avant?

    15
    8
      Anonyme
      3 décembre 2019 - 7 h 54 min

      Celui la se felicitait du 5e mandat, rappelez vous… ol louait le developement de la justice independante sous l’ancien fakhamatouhou… var dz

      13
      8
      Imruu
      3 décembre 2019 - 8 h 37 min

      Bonne question. Mais tout le monde connaît la réponse: en train de mendier sa pitance en courbant l’échine.

      10
      7
    Momo
    2 décembre 2019 - 22 h 34 min

    Basse-cour? Il n’est pas gentil avec les poules monsieur le bâtonnier. C’est une fosse à purin!

    63
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.