Un poète algérien interdit de pèlerinage pour ses écrits contre le roi Salman

pèlerinage poète
Salman s'est octroyé le droit d'interdire à un musulman d'accomplir un des piliers de l'islam. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans une alerte diffusée ce dimanche sur les réseaux sociaux, le poète algérien d’expression arabe Mohamed Djerboua a annoncé que les autorités saoudiennes viennent de lui interdire l’accès en Arabie Saoudite pour accomplir le rituel du hadj, à cause notamment de ses poèmes dans lesquels il critique les membres de la famille royale.

De nombreux observateurs estiment que cette mesure d’interdiction qui frappe le poète algérien, sacré «prince des poètes» en 2010, est principalement motivée par son dernier poème, publié en juin dernier, dans lequel il qualifie le roi Salman, entre autres, de «traitre des Lieux saints», par opposition à son titre officiel «serviteur des Lieux saints». Le poète algérien lui en veut de dépenser autant d’énergie pour «trahir» des pays frères : le Yémen, l’Irak, la Syrie et, plus récemment, le Qatar. Il lui dénie le droit de parler au nom de l’islam et des musulmans, et va jusqu’à le maudire en le désignant comme «ennemi d’Allah» et «vil roi». Il s’attaque aussi à son armée : «Tu as guerroyé contre une vingtaine de Houthis/Mais tes soldats n’ont guère connu de victoire pendant des années/Depuis quand une nageoire connaît la “guerre décisive” ?» (nom donné à l’opération actuelle au Yémen, ndlr).

Ce poème, écrit dans un style satirique facile qui le rapproche, par son caractère lapidaire et ses vers en cascade, des brûlots légendaires du grand poète irakien Ahmed Matar, a eu un grand succès, y compris dans certains pays arabes.

Selon certaines sources médiatiques, les autorités saoudiennes reprochent au poète algérien d’appartenir à la confrérie des Frères musulmans, avec laquelle la monarchie wahhabite est en conflit, et d’en relayer les mots d’ordre.

R. M. 

Comment (47)

    L'EPERVIER.
    13 septembre 2017 - 17 h 39 min

    chez , ALLAH , c’est 1 HADJ MEKBOUL , pour ce poete , car c’est l’intention et la conviction qui compte. une damnation de plus pour les ibn-yahoud.




    0



    0
    ZORO
    29 août 2017 - 11 h 23 min

    Il faut trouver une solution aux lieux saints j ai toujours pense que les Saouds ne meritaient pas leur garde!!!




    4



    2
      BELKACEM
      29 août 2017 - 12 h 49 min

      @ZORO , il n’y a aucun doute à avoir la dessus. Il est clair que les monarques d’Arabie Saoudite se sont appropriés illégalement, au sens religieux, les lieux saints ! Il est abracadabrant, aberrant de penser que Dieu a envoyé la pierre noire de Kaaba (la Maison sacrée) de la Mecque que pour le seul profit exclusif de la monarchie du golfe ! Dieu ne peut pas faire une telle ineptie.

      Remarque : La Kaaba est le lieu d’adoration par excellence que Dieu a fait construire par Abraham et Ismaël, il y a plus de quatre mille ans. Donc, c’est une pierre noire d’adoration acceptée par Dieu pour que tous les musulmans de la planète s’y rassemble et non un don ou une offrande ou un cadeau de celui-ci au seul profit de la seule famille royale Saoudienne. D’ailleurs, il y 4 siècles cette famille royale n’existait même pas en tant que telle.

      Et dans le Coran on y lit : Allah dit : Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaâba) (en lui disant): Ne M’associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent. (Coran 22 /26)

      Il est ici prouvé par le Coran que Dieu s’adresse à Abraham (paix sur lui) et non à la famille Saoudienne). Même un fantastique musulman aveuglé par le Wahhabisme se doit de reconnaître cette évidence.




      6



      1
        Abou Lahab
        29 août 2017 - 13 h 33 min

        La Genèse (11,27-32) dit que la famille d’Abraham, après avoir résidé à Ur, dans le sud de la Mésopotamie, est allée s’établir à Harrân, en Turquie du sud-est, avant qu’elle ne reprenne la route, sur ordre de Dieu, pour se rendre vers le pays de Canaan, la « Terre promise ». Abraham n’a jamais mis les pieds à la Mecque comment aurait-il construit la Mecque ?




        3



        4
          Samir Nasri
          29 août 2017 - 14 h 14 min

          @Abou Lahab , cher compatriote , ce que dit l’internaute @BELKACCEM , est vrai et c’est écrit dans le Coran ! Si tu ne sais pas lire l’arabe, il existe des Corans traduits dans plusieurs langues !
          D’après le Coran , Dieu, en ce qui concerne la pierre noire (Maison sacrée), s’est adressé à Abraham et c’est lui qui a choisi pour lui demander de protéger cette pierre noire (qui est en fait une météorite tombée du ciel) afin que tous les musulmans s’y rencontre pour prier et pour l’adorer. C’est écrit dans le Coran, ya kho!

          Aujourd’hui, après être refaite en brique sans crépissage, cette Maison sacrée est couverte par un voile blanc brodé d’or. Ce fignolage et cette restauration fréquente sont effectués par la famille royale saoudienne çà c’est vrai !

          Donc @BELKASEN a raison de dire que, d’après le Coran, Dieu n’a jamais confié cette «Maison Sacrée» à la famille royale saoudienne et il n’y a absolument rien dans le Coran qui le stipule dans ce sens !




          6



          1
    Rien-ne-va-plus
    29 août 2017 - 10 h 43 min

    C’est aussi simple que ça ! Les lieux saints de l’Islam au Hedjaz (Mecque et Médine) sont colonisés par les wahabistes-saoudiens, et les lieux saints de l’Islam en Palestine (Mosquée Al Aksa notamment…) sont colonisés par les sionistes-israéliens. Ce sont ces terroristes internationaux qui interdisent ou autorisent le pèlerinage en ces lieux saints. Point barre !!!




    3



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.