Les expatriés fuient le pays par crainte d’émeutes lors de la présidentielle

HB expatriés
La crise politique en Algérie fait fuir les expatriés. D. R.

Par Houari A. – Nous apprenons de sources concordantes qu’un grand nombre d’expatriés a quitté le pays ces derniers jours par crainte d’émeutes lors de l’élection présidentielle, imposée par l’armée pour ce 12 décembre et rejetée par le peuple majoritaire. Ces expatriés travaillent en Algérie pour des firmes étrangères ou des sociétés algériennes qui recourent à leurs compétences.

«Cet exode massif, qui va immanquablement perturber le bon fonctionnement des entreprises qui les emploient, vient s’ajouter à un ralentissement sans précédent de l’activité économique dans le pays depuis de longs mois», alertent ces sources qui rappellent qu’un nombre incalculable d’entreprises étrangères ont décidé de désinvestir en Algérie et ont «soit abandonné, soit gelé des projets qui étaient en cours et qui représentent un grand manque à gagner pour le pays».

La crise politique profonde et inédite que traverse l’Algérie a eu des effets désastreux sur le climat des affaires. Le procès en cours des oligarques, dont le verdict devrait être rendu ce mercredi, a plombé les investissements et découragé les industriels qui craignent que la machine judiciaire les atteigne au regard du flou qui entoure l’opération «mains propres», lancée par les tenants du pouvoir et qui s’assimile moins à une lutte contre la corruption et la prévarication qu’à un règlement de comptes entre clans rivaux au sommet de l’Etat.

Les mises en garde des puissances étrangères sur la situation qui risque de basculer ce jeudi en Algérie sont discrètes, mais sont néanmoins réelles, les ambassades occidentales brossant un tableau noir sur les «horizons bouchés» et les «perspectives incertaines» au regard de l’entêtement du régime à se maintenir au pouvoir malgré les manifestations pacifiques de millions d’Algériens qui en sont presque à leur dixième mois. Des manifestations qui ne cesseront pas au lendemain de la présidentielle de ce jeudi dont les cinq candidats sont indésirables.

Les capitales occidentales, qui se livrent une guerre secrète pour sauvegarder leurs intérêts en Algérie, non seulement surveillent la situation de très près, mais ont déjà entamé des contacts avec les prétendants à la fonction suprême en prévision des marchés à préserver ou à renforcer, ou des opportunités d’affaires à venir, dans un deal où la voix du peuple compte peu comparée aux dividendes colossaux qu’elles comptent tirer de leurs alliances avec les détenteurs du pouvoir, quels qu’ils soient.

H. A.

Comment (33)

    Merouch
    12 décembre 2019 - 8 h 56 min

    Bon, il y a peut-être quelques centaines « d’expatriés » (des étrangers en Algérie), mais cela n’aura probablement aucune incidence sur le déroulement des choses (qui sont déjà catastrophiques et depuis longtemps). Il y a eu de nombreuses crises en Algérie avec des tensions plus graves, cela n’a pas empêché le « retour » de ces expatriés ou de leurs « clones » car il y a de l’argent à gagner !
    Perso c’est la situation des algériens qui me tracasse, car le vote d’aujourd’hui, immense mascarade, aura certainement un effet négatif, les prochaines années : 2 assemblées de « députés/sénateurs » à la solde du pouvoir, en majorité sans instruction suffisante, de conscience politique nulle, …. sans parler d’une justice aux ordres, d’une armée résolument non populaire (même si elle est populiste) et rentière, peu d’intellectuels militants …

    Zaatar
    12 décembre 2019 - 6 h 31 min

    J’ai quitté mon pays, j’ai quitté ma maison, ma vie, ma triste vie se traine sans raison. J’ai quitté mon soleil, j’ai quitté ma mer bleue, les souvenirs se réveillent, dans la maison de l’adieu. Soleil, soleil de mon pays perdu, d’une ville blanche que j’aimais, des filles que j’ai jadis connues. J’ai quitté une amie, je vois encore ses yeux, ses yeux mouillés de pluie, de la pluie d’un adieu.

    2
    2
    Vroum Vroum😤..
    11 décembre 2019 - 7 h 31 min

    La Question est que faire dans l’intérêt général du Pays et le Peuple ?. Y’en à qui appelle à l’insurrection armée , d’autres la Division Doubabs contre Chachiriste , d’autres aux même méthode que contre le Colonialisme , une nouvelle lutte pour la Libéralisation nationale…Vaincre ou Mourir.. Là c’est du délire , complètement debile , moi je dis arrêtez vos cachets , avec des Fous pareils qui espèrent trouver des adeptes du LSD pour investir le Hirak , ils sont coincé sur l’année 1960 , le Jihad contre l’occupant Français , le Colonialisme…On est en 2019 et des Fous nous parlent de « Libération Nationale  » Des Harkis au Pouvoir  » Vaincre ou Mourir « …Voilà des Mikey qui veulent le Pouvoir , c’est normal que les expatriés se sauvent . . Cette situation actuelle demande des Gens responsables , inteligeants , qui savent évaluer , mesurés , l’intérêt général , protéger le Pays contre tout dérapage …On voudrait transformer le Hirak en « Révolution du Sourire  » (Mme Zoubida Azzoul, Bouchachi et Karim Tabou « Rachad »..) ou en Révolution Orange comme en Ukraine ou Révolution du Jasmin comme en Tunisie Enahda islamiste…vous avez le choix !… Aulieu de régler le problème juste après le 22 février , le PouvoirGaid Sallah à laisser pourrir et maintenant sûr faire ??… suivre les fous de la Révolution du Sourire pour reverser l’Etat , comme en Ukraine ou Tunisie où Libye..car certains voudraient nous y amener . .

    5
    23
      Anonyme
      11 décembre 2019 - 9 h 42 min

      Suis je le seul habitant en Europe qui veut rejoindre l’Algérie !
      Ou sont les hommes laissez partir les expatriés ils ne reviendrons plus interdit d’entrée.
      Ceux qui quitte l’Algérie pour ça sont des traîtres, je suis au aguets inchallah que tout ce passe bien dans le cas contraire je viendrais aider mon pays.

      19
      14
        Bibi
        11 décembre 2019 - 13 h 42 min

        Vous n’êtes pas le seul rassurez-vous.
        Je suis dans le tourisme depuis 1985,j’ai eu la chance de par mon métier de faire la promotion touristique et envoyer des millions de clients et ce même dans des pays voisins. Je suis prêt à rentrer au pays dès qu’il y’a instauration d’un véritable état de droit et de mettre mes compétences et mon savoir dans la formation ou la promotion de ce secteur, et ce bénévolement. j’ai la chance de pouvoir le faire car ma retraite me suffit largement. Donc à tous ceux qui disent que nous sommes des demis Algériens,sachez que des milliers de compatriotes sont prêts à se retrousser les manches.

        44
        6
    Thamourth
    11 décembre 2019 - 7 h 21 min

    Les algériens fuient la guerre civile, et avec ça il n y a aucun risque de guerre….. Nous sommes dans la manipulation la plus totale.
    Crée des « POUR » et les « CONTRE », dans un pays, c’est organisé une dualité pour qu’ils se fassent la guerre entre eux tout en brandissant « Selmya ».
    Qui se souvient des menaces de Ferhat M’henni, en intimant l’ordre de fermer les villes ??? et il ajoutait, celui qui ne ferme pas, à ses risques et périls. Ces menaces sont publiques. On y est.
    La guerre est proche, je l’avais dit il y a quelques mois maintenant. Le ver est dans le fruit.
    Bonne guerre.

    9
    59
    Anonyme
    11 décembre 2019 - 6 h 56 min

    Dialogue de zouzou extrémistes…. Pendant 20 ans allongés en silence sous le tableau de Bouteflika et depuis quelques mois se prennent pour des hommes et des démocrates…alors que c’est tout l’inverse

    11
    43
    Anonyme
    10 décembre 2019 - 20 h 27 min

    En même temps le marocain Chekib Khelil et les tunisien Amar Saidani n’ont pas attendu ajourd’hui pour fuir.

    70
    9
    2022 SONNERA LA FIN DES HARICOTS POUR LE REGIME
    10 décembre 2019 - 16 h 58 min

    Tous les investisseurs étrangers connaissent depuis longtemps les prévisions et expertises économiques sombres qui planent sur notre pays entre 2020 et 2022.
    D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si Gaid SALAH et ses sbires ont été pleurnichés une aide de 10 milliards de Dollars après des Saoudiens et Émiratis

    Comme ils n’auront plus d’argent à grappiller, les étrangers sont donc entrain de mettre de l’ordre dans leurs affaires avant leur départ massif du pays laissant ainsi nos compatriotes face à face avec ce RÉGIME PRÉDATEUR, CORROMPU ET CORRUPTEUR , SEUL ET UNIQUE GÉNITEUR DE TOUS LEURS MALHEURS PASSES ET FUTURS.

    En 2022, va alors commencer une longue décennie de galères en tous genres pour tous nos compatriotes emprisonnés malgré eux dans leur propre pays.Le régime ne pourra alors plus échapper aux Hirakistes.

    62
    7
      @2022 SONNERA
      11 décembre 2019 - 1 h 31 min

      Une analyse pertinente et juste. Khssara y’a DZAÏR qui agonise entre les mains d’un régime MAFIEUX. le HIRAK DOIT PERSISTER jusqu’au bout parce que des qu’on réfléchisse un moment on s’aperçoit qu’en fin de compte on a en face des gens faibles, vides de toute morale et facile à démettre. Le HIRAK n’a pas dit son dernier mot car d’autres moyens pacifiques mais redoutables sont en place et cette fois-ci ça va faire très mal aux divers portefeuilles de la grande mafia.

      6
      7
    Ayweel
    10 décembre 2019 - 15 h 55 min

    C’est beau d’avoir un pays, un drapeau, une chaise au palais de l’ ONU, un peuple mûr politiquement, mais ça serait encore plus beau si nos dirigeants étaient d’une maturité égalant celle du peuple et une armée au service du peuple. Les étrangers, qui dans leur majorité ne sont que membres d’ elissaba, une fois leurs comptes remplis, ont droit de fuir le pays comme on fuit la peste et le choléra; en attendant de préparer une nouvelle stratégie à appliquer avec la nouvelle issaba pour revenir sucer ce qui reste.

    44
    9
      Chibl
      10 décembre 2019 - 19 h 59 min

      Ils ont raison de partir ce pouvoir mafieux peut mettre le pays a feu et à sang pour sauver sa tête comme il a fait dans les années 90.

      28
      7
    Anonimaoui
    10 décembre 2019 - 15 h 38 min

    La révolution populaire du 22 février est pacifique et elle le restera. La issaba au pouvoir persistera dans sa fuite en avant et va designer un président marionnette le 12 décembre. Donc les expatriés peuvent rester ici comme ils peuvent aller passer Noël et le nouvel an chez eux. L’essentiel est que le peuple Algérien poursuit sa révolution jusqu’au bout. La fin du système tyrano- dictatorial est proche. Le début 2020 lui sera fatal, surtout au plan socioéconomique.

    42
    7
    Fellag
    10 décembre 2019 - 15 h 05 min

    N’y est aucune crainte du côté des citoyens rien à se reprocher nous menons une lutte pour un changement avec le sourire et la force tranquille, reste le côté des ripoux envahisseurs tout est possible, enlever un Os à un chien ce n’est pas aussi simple, espérant qu’ils seront compréhensible et sages, car notre combat est juste et aussi pour avoir un meilleur avenir pour tout le monde y compris nos oppresseurs

    40
    6
    Intelligemment
    10 décembre 2019 - 14 h 14 min

    Allah y stor el machakil, bine el dzezaïroune.

    الله يحمينا من أي مشكلة بين الجزائريين.

    allah yahminana min ‘ayi mushkilat bayn aljazayiriiyna.

    Ne lâchons rien à nos droits légitimes , mais faisons le intelligemment .

    30
    56
    Anonyme
    10 décembre 2019 - 13 h 50 min

    Même nous algériens qui sommes pas des expatriés on aimerait fuir le pays si on avait les moyens.

    37
    12
    Lghoul
    10 décembre 2019 - 13 h 43 min

    Son unique problème est qu’il confond le peuple avec l’armée et le pays avec une caserne. Le jour ou il saura ou il est, ce jour la il comprendra ce qu’il fait. La preuve ? Tous ses même discours qu’il lit sur une feuille de papier, sont dans des casernes et pour des militaires et le problème est qu’il pense qu’il s’adresse au peuple. Je ne pense pas qu’il sait faire la difference entre la vie active civile et la vie militaire. Par conséquent, il a besoin d’un examen pshychiatrique le plus tôt possible.
    Mais qui osera lui dire le premier que « la jougeotte ne marche plus » ? Sa seule réponse serait « DIRIQSIOU El harrach » SIL VOUS PLI.

    77
    7
    Mounir Sari
    10 décembre 2019 - 13 h 35 min

    Les expatriés ont tout à fait raison de quitter notre pays de peur que le dictateur sanguinaire les met tous en prison sauf si on est son gendre comme Abdelghani Zaalane là on est acquitté d’office par la justice aux ordres!!!!

    46
    8
    SaidZ
    10 décembre 2019 - 13 h 31 min

    Malheureusement, les harkis ont pris le pouvoir et ils sont nombreux, ils ont juré de mettre le pays à genou et ils ont réussi! depuis 1962, qu’ils nous chantent elsiyada el watania, la main étrangère dès qu’une personne se lève pour tirer la sonnette d’alarme.
    Comment mettre la fierté nationale de l’avant quand la gestion et l’exploitation des infrastructures de base comme les ports et les aéroports sont confiées au ÉTRANGERS? Des bureaux de change à ciel ouvert? des militaires qui ne mangent que des pâtes dans l’eau ? des hôpitaux défaillants? la majorité des salaires ne dépassent pas 300$? des cités dortoirs? des poubelles qui jonchent les trottoirs et les cours?….

    48
    8
    Soldat Schweick
    10 décembre 2019 - 13 h 31 min

    Pas de panique ya nass west bikoum ohhhh? sitôt le berzid-ane potiche installé sur le trône, LA JUNTE MILITAIRE des GININARS remplacera manu-militari tout ces incompétents d’expatriés par d’autres importés de chez nos amis de la kariyate el himarate lesquels comme chacun le sait sont des sommités mondiales excellant chacun dans leurs domaines respectifs.
    Donc don’t worry be happy , notre bien-aimé maréchal commandeur el a3dhem AGS vous dit dans son 333 iem discours a partir de son palais de la caserne de tataouine les bains dont nous avons eu la copie intégrale avant el yatima et l’APS : Ya el gâchi el rachi el djazayri, rani Ehna vous sokuper de rien , je sokupe de tout…. achika-ina du désert arabique nous soutiennent et sont galb wa Reb avec nous… el rih ma iykiskoum’ch.
    Tarakabou mon 334 discours li mazide mine el khorti el faregh …..
    Sahitou.. Thanemirth

    66
    4
    58
    10 décembre 2019 - 12 h 10 min

    LA RESPONSABILITÉ DE CE DÉSASTRE S INCOMBE A caid QUI A EU LA NAÏVETÉ DE CROIRE QU IL EST POLITICIEN ET CAPABLE DE DIRIGER LES ALGÉRIENS ,,ET CES DERNIERS ÉVÉNEMENTS NE FONT QUE L ENFONCER DANS L ABÎME EN ENTRAÎNANT TOUT LE PAYS

    49
    10
    Rachid
    10 décembre 2019 - 12 h 08 min

    Le pharaon a pris la relève pour continuer la destruction de boutef, son chef pour sauver sa peau.
    Mais cette fois ils sont tous coincés. Lui et ses sbires.
    Le peuple ne les lachera plus ou ils se trouvent sur la face de la terre.
    Ils ont raté leur chance a maintes reprises.
    Que ceux qui les conseillent les prennent chez eux.

    55
    5
      Anonyme
      10 décembre 2019 - 20 h 32 min

      Ils sont coincés ou si tu veux bien nous le dire? Qui est au pouvoir en ce moment? Qui donne les ordres ? Et qui met en prison qui il veut? Arrêtez de divaguer un peu. Il y a des manifestations certes, mais le pouvoir n’a pas bougé depuis qu’elles ont commencé. Et si on ne change rien à cette stratégie de manifestations, rien ne changera alors au pouvoir. On peut rester ainsi à l’infini que ça ne le dérangerait pas.

      3
      7
    Bibi
    10 décembre 2019 - 11 h 45 min

    Le jour ou notre pays recouvrera son indépendance, et un état de droit, beaucoup de nos compatriotes qui sont à l’étranger renteront pour occuper ces postes, et aideront notre pays à se reconstruire.

    66
    13
      Karamazov
      10 décembre 2019 - 13 h 49 min

      C’est ça comptez là-dessus et buvez beaucoup d’eau ! Et pendant que vous y êtes préparez vous aussi à recevoir le Mahdi et Godot !

      9
      32
        Bibi
        10 décembre 2019 - 15 h 50 min

        @ kamalmachin,
        Tu sais dans la diaspora il n’y a pas que les fils de Harkis.
        Il y’a des gens intégre et qui ne souhaite que le bien pour leurs frères.
        Vous êtes imbu de votre petite personne,
        Vous êtes de ceux qu’on appelle vulgairement les arrivistes.

        37
        9
    Moskosdz
    10 décembre 2019 - 11 h 42 min

    Tout change avec la fin d’importation du sucre.

    16
    52
      Anonyme
      11 décembre 2019 - 4 h 59 min

      En parlant de sucre, si il y en a un qui en a besoin, c’est bien toi. Tes arguments sont de plus en plus faibles. Tu devrais demander à tes maîtres d’augmenter la ration de cachir, si tu ne veux pas retrouver à nouveau en hypoglycémie.

      37
      6
    GAID S
    10 décembre 2019 - 11 h 36 min

    Pourquoi ils partent?? Il n’y a rien? tout se passe très bien et comme je l’ai dit dans mon dernier discours, je m’attends à une « participation massive » de la population à ce vote!! Je ne comprends pas d’où vient cette peur?? C’est irrationnel!!

    44
    24
      Che Guevara
      10 décembre 2019 - 14 h 05 min

      @GAID S
      Voila encore un cornichon mal cultivé qui se prend pour grosse légume en faisant l’éloge de sa grosse patate de GS sur … tenez-vous bien : AP.
      Vas raconter tes sornettes sur les quotidiens du pouvoir, tu seras au moins dans ton élément de fosse septique et vrai KK.

      NB : Que veut dire le S de ton pseudo ? Sal… certainement.

      45
      12
        Blakel
        10 décembre 2019 - 16 h 05 min

        @ Che Guevara
        10 décembre 2019 – 14 h 05 min
        Doucement l’ami, GAID S fait probablement du second degré.

        20
        5
        Anonyme
        10 décembre 2019 - 16 h 16 min

        @Che Guevara c’est du 2ème degré khouya, je me vois mal me ranger du coté d’un général illettré, d’ailleurs les chi..s de Gaid se déchaînent avec les pouces down!

        20
        6
    Fellag
    10 décembre 2019 - 11 h 06 min

    Lorsqu’un pays est dirigé par des têtus et irresponsables, c’est le peuple qui paye la facture

    52
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.