Les conséquences de la mort du général Ahmed Gaïd-Salah vues de l’étranger

Gaïd-Salah médias étrangers
Le général Gaïd-Salah. D. R.

Par Nabil D. – La presse étrangère a longuement commenté la mort du chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd-Salah, en raison du rôle central qu’il a joué dans l’enlisement de la crise en Algérie depuis la décision hasardeuse de faire briguer un cinquième à Bouteflika avant qu’il le sacrifie pour sauver le système rejeté par l’écrasante majorité des Algériens.

France Info a fait parler le spécialiste de l’Algérie, Kader Abderrahim, selon lequel cette disparition «ne changera rien dans l’immédiat». Ce maître de conférences à l’université de Paris a rappelé que Gaïd-Salah «a été, dans l’ombre, l’homme qui a permis à Bouteflika d’avoir un tel parcours et une telle carrière. Jusqu’au bout, il lui est resté fidèle, jusqu’au moment où les intérêts de Gaïd-Salah et ceux du président Bouteflika ont divergé». «Et là, a-t-il expliqué, il n’a pas fait de sentiments. Il a décidé de lâcher le président de la République pour se concentrer sur ses intérêts».

De son côté, le journal Le Monde a sollicité une lecture de cet événement auprès de Mohamed Sifaoui. Pour l’opposant algérien établi en France, «le pouvoir réel incarné jusqu’à ce lundi matin par le général Ahmed Gaïd-Salah refuse toute démocratisation effective du pays et crée une façade qui amène des commentateurs à parler d’élections démocratiques», en insistant sur le fait que «derrière cette façade, qui sied à plusieurs capitales occidentales, il y a un pouvoir brutal qui brime les oppositions, qui opère des arrestations d’opposants, qui limite et contrôle la liberté de la presse et qui refuse d’entendre les aspirations légitimes du peuple algérien qui réclame la liberté, la démocratisation et la fin d’un régime illégitime par ailleurs corrompu et corrupteur». Mohamed Sifaoui rejoint Kader Abderrahim en estimant que «le plus important à retenir, c’est que cette mort ne changera pas la nature du régime».

Sur la chaîne d’information Euro News, Francis Ghilès, spécialiste des questions internationales installé en Espagne, relève que Gaïd-Salah laisse derrière lui un pays dont «le système économique est à bout de souffle», avant de s’interroger : «Va-t-on faire des réformes contre le peuple, encore concentrer le pouvoir, ou aller vers une ouverture, pas forcément la démocratie immédiatement, mais vers une élection présidentielle qui représente l’Algérie ?».

Pour la chaîne britannique BBC, il ne fait aucun doute que «la mort inattendue du général Gaïd-Salah affectera certainement le président Tebboune qui a perdu un grand défenseur dans sa tentative de surmonter la crise politique». «Sera-t-il toujours en mesure de tenir ses promesses et de trouver un dialogue avec les manifestants ?», se demande la BBC.

Pour sa part, la chaîne qatarie Al-Jazeera relève que «l’homme de 79 ans a été propulsé sur le devant de la scène politique nationale après avoir rompu avec le président de longue date Abdelaziz Bouteflika, fin mars, au milieu des manifestations anti-gouvernementales à l’échelle nationale», en précisant que l’ex-chef d’état-major a été «longtemps considéré comme un allié de Bouteflika». «Mais les liens du septuagénaire avec la vieille garde politique et l’élection présidentielle dénoncée par les manifestants étaient en déphasage avec le mouvement de protestation, connu sous le nom de Hirak, qui a exigé une transition vers un Etat civil».

N. D.

Comment (23)

    Sacro Saint
    25 décembre 2019 - 13 h 09 min

    Gs a fait 2 erreurs fatales :
    1 – Il a voulu jouer dans la cour des grands, lui qui sort des cours d’alphabétisation et n’a jamais dépassé le niveau de calculs par bûchettes et jetons.
    2 – Comme auparavant, il pensait trouver le vide dans le champ Algérie pour paître à son l’aise.
    Un os, le Hirak, il se débat, brasse du vent, combat les moulins à vent, perd le contrôle … puis exigences, abus de pouvoir, menaces jusqu’à la dernier seconde de son existence etc …
    Résultat ? Au lieu de s’offrir le pays, il s’est payé une crise cardiaque alors qu’il n’a pas de cœur.

    Quand à la presse étrangère, elle est libre, à moi de séparer le bon grain de l’ivraie.

    6
    8
    CHAOUI-BAHBOUH
    25 décembre 2019 - 11 h 57 min

    En tant que Musulman, je m’incline devant l’homme cette créature d’ALLAH SOBHANOU, Allah Yarhamouh bi Rahmatih, nul n’a le droit d’insulter un absent rappelé par Allah dans son royaume, c’est à ALLAH, que nous tous, nous rendrons les comptes, voleur, assassin, hypocrite où un humble et Saint citoyen, à chacun son CV. Mais beaucoup se permettent des mots creux et vulgaires et ils se disent des Musulmans, qu’elle supercherie, qui n’a pas sollicité une personne pour le moindre service, ni avoir jamais utilisé le Piston, via des êtres hommes et femmes de paille sans scrupule aucun, ils où elles vivent des biens très mal acquits et surtout ils nourrissent leurs progénitures qu’ils contaminent par ce virus contagieux le HARAM et se croyant immortels, leurs morts est certaines quelque soit la longueur du temps, ils finiront vêtus par le seul et unique Habit en blanc (Pièce de toile dans laquelle on en couvrent un défunt). Et ces mêmes défauts sont planétaires, quelque soit le continent où le pays, « Nul n’est prophète en son pays », Le temps presse et le pays a besoin de stabilité et de paix, pour un avenir radieux et prospère pour ses enfants et les générations à venir, cette responsabilité est d’un ordre général et nous sommes responsables tous, personne n’est exempté de cette très lourde mission et de la transmettre aux jeunes, s’enrichir une vie pour quelques un et détruire l’avenir de plusieurs générations, l’Occident à épuisé ses matières premières entre autre le charbon, le fer, mais ils ont compensé ce manque flagrant de matières premières, donné à leurs enfants les biens du TIERS MONDE, pour arriver là où ils sont un développement sur tous les plans, le nombre de Médecins Algériens à l’étranger est de plusieurs milliers, et des scientifiques hors normes qui égalisent avec les peuples les plus développés de par le monde, et nous, nos Médecins en Algérie, nous conseillent de se rendre en Tunisie équivalent à une boîte de sardine avec toutes mes excuses au peuple Tunisien, où en Turquie pour se soigner, et nous, nous sommes en guerre psychologique qui vat dominer l’autre depuis 20 années, les Clans se sont créés uniquement pour faire fortune, une sorte de boulimie ; Je termine par cette définition, qui nous colle tous et très bien, « Trouble du comportement alimentaire et matériel caractérisé par un besoin incontrôlable d’absorber de tout pendant son existence sur cette terre en grande quantité chez un sujet qui, habituellement, est né pas un « gros mangeur ». Mettez un gros billet de Banque sur la bouche d’un mort, il vous sourira ! Cordialement : Un Algérien des 48 wilayas + 1 la Diaspora = 49 !

    6
    6
    Brahms
    25 décembre 2019 - 8 h 38 min

    Ce retraité du 3ème âges est mort. Je lui avais dit de prendre sa retraite et de se reposer. La santé c’est la 1ère richesse, son argent est donc resté à la banque, preuve que l’argent est un mauvais Maître. Arrêt cardiaque ce qui signifie plus d’oxygène vers le cœur donc sûrement ses artères bouchées, obstruées par de l’athérosclérose. Il lui manquait une cure de serrapeptase, du silicium organique, des vitamines B6, B9 et B12. A mon avis, son foie était touché par une stéatose hépatique de sorte qu’il ne filtrait plus rien, trop de toxines et trop de radicaux libres circulant dans son corps. Des fois, l’ennemi est dans son propre corps bien caché et on va le chercher ailleurs, en pensant à un complot. La vie est triste. Tout appartient à Dieu et tout repart à Dieu. La vie n’est en réalité qu’un théâtre. Au revoir.

    8
    4
    chaoui40
    25 décembre 2019 - 8 h 06 min

    « /…/ conséquences de la mort vues de l’étranger » … mais par des pseudo-algériens ! Soyez plus sérieux que cela ! La mort de Gaid Salah ne change rien, pas plus que ne fera celle de Tabboune demain. Les hommes passent. Seuls les intérêts demeurent !

    3
    11
    Anonyme
    25 décembre 2019 - 4 h 24 min

    Il y a…
    D’abord la vie, l’amour des siens, et enfin la mort..

    Ils s’accompagnent, du sel et
    du poivre, les deux exauceurs
    de l’existence…

    La suite… c’est une question
    de responsabilité, et du libre choix…

    L’amertume… ou…l’équilibre..

    Les peuples, les individus, libres,
    agissent de leurs propre chef, sous leurs propres responsabilités…

    Ni à charge, ni à décharge, seule l’attente… de la suite des proches moments extraordinaires de l’histoire à vivre… Nous fixera sur le rôle de tout à chacun…

    l’Algérie réclame justice.
    Rendre justice Algérie.
    Vive l’Algérie.

    2
    4
    lhadi
    25 décembre 2019 - 0 h 16 min

    J’ai trouvé que la parabole du corbeau et du rossignol est très imagée pour l’utiliser comme message à ces olibrius qui, en bon républicains bien démocrates, savent comment il faut prendre le citoyen algérien pour…un gogo.

    Un corbeau et un rossignol, perchés sur une branche, cherchaient à savoir qui des deux chantait le mieux. Chacun chantait sans être capable de se départager.
     
    Passe par là un petit cochon. Le corbeau aussitôt lui demande de les aider à savoir qui des deux chante le mieux.
     
    Le cochon écoute, réfléchit et donne pour gagnant le corbeau. Le rossignol fond en larme.
     
    Le cochon voyant cela dit au rossignol: « Alors? Vous pleurez parce que vous avez perdu. »
     
    Le rossignol de répondre: « Non! Je pleure parce que j’ai été jugé par un porc! » 

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    7
    14
    Thamourth
    24 décembre 2019 - 22 h 01 min

    Dès le moment que votre référence est Sifaoui, un opposant vous dites, alors on a rien à dire. Tout est écrit.
    L’Algérie doit se relever de la douleur qui lui est infligée, notamment par les fascistes et les colons qui nous font croire qu’on est génial, juste pour nous faire la peau.
    Sifaoui est un expert, je vous le laisse.

    10
    20
      Anonyme
      25 décembre 2019 - 9 h 25 min

      @Tamurt uharki. Sifaoui dit la même chose que les 24 millions (sur 25) qui n’ont pas voté. Il nous apprend roen sur ton clan. Va troller ailleurs…

      9
      6
        jiraya
        25 décembre 2019 - 15 h 16 min

        @Anonyme, lorsque l’on ne donne même pas un pseudo on se tait. Surtout lorsque c’est pour mentir.
        Arrêtez de semer le désordre et chercher a détruire l’Algérie.

        4
        5
          Anonyme
          25 décembre 2019 - 17 h 33 min

          Occupes toi de ce que je dis. Peu importe le pseudo. Si c’est pour que tu me colles des pouces-bas avant de me lire tab-tab!! J’avais un pseudo, je l’ai abandonné pour lutter contre les mouches, et ça marche super bien!!

          3
          4
    ITT
    24 décembre 2019 - 20 h 38 min

    Le défunt Gaid Salah, il a tout perdu l’histoire, l’estime de la majorité de la population, …, et pourtant il avait l’occasion de marqué l’histoire et resté éternel dans la mémoire de nos citoyens comme nos Héros, Ben m’hidi, ben boulaid, Amirouche, Zighoud youcef, et tout le reste, tous qu’il a gagner l’estime de Bouteflika et Tebboune

    9
    6
    Sarrazin
    24 décembre 2019 - 19 h 54 min

    Gaid salah a déclaré la guerre à Allah en opprimant un peuple et en jetant en prison des dizaines d’innocents les arrachants a leur famille et a leurs enfants ; combien de morts a t il sur la conscience? Sa cruauté n’a pas d’égal. A vouloir monter les algériens les uns contre les autres, pour quelqu’un qui se dit ex moujahad ..à 17 ans en 1962 ? vous voulez rire … ? quelle plaisanterie ! de qui se moque t on ? alors qu’il detient en prison un vrai Moujahed en prison ?
    …, pourquoi voulez vous que le peuple lui pardonne tout le mal qu ‘il a fait. Réfléchissez.
    .Allah Yarham el Chouhada les vrais Moujahidines

    13
    10
    Zaatar
    24 décembre 2019 - 18 h 57 min

    Beaucoup de choses ont changé en un rien de temps. Meme les pays étrangers n’ont rien compris à ce qui s’est passé chez nous. Pour certains, on leur avait présenté que Mihoubi serait président et que c’était scellé et a la fin c’est Tebboune qui est suivi de la mort de Gaid Salah dont certains maintenant disent que c’est un assassinat surtout avec l’emprisonnement d’un general major dont on dit opposé à Gaid Salah, je parle de Ounissi. Allez y démêlez tout cet écheveau.

    15
    21
    Gaid Salah c'est un Moudjahid puissant
    24 décembre 2019 - 16 h 39 min

    Cette presse étrangère ne connaît pas bien l’Algérie et encore moins les algériens.
    Dans ses débuts, le mouvement de contestation a été nécessaire voire obligatoire et Gaid Salah a assuré l’absence totale de la violence pendant toute cette période de manifs, il faut reconnaître la protection du peuple par l’armée. Maintenant il faut passer à autres choses car l’Algérie a un président qui propose les négociations qu’il faut prendre en compte et arrêter ces manifestations qui n’ont plus aucun rôle pour changer les choses. Gaid Salah était un des fidèles de Bouteflika mais ceux qui ont collaboré avec ce président déchu ne sont pas forcément une photocopie de bouteflika, ils étaient sans doute nombreux contre la gestion de bouteflika mais il y avait l’abus de pouvoir menaçant des bouteflika qui dirigeaient seules avec médiocrité, haine contre le peuple et la volonté de détruire le pays?

    19
    33
    Elephant Man
    24 décembre 2019 - 14 h 04 min

    Mohamed Sifaoui .. ….un quoi opposant algérien ?!! Un HARKI INDIGÈNE DE SERVICE !!!
    Un ultrasioniste islamophobe notoire que vous verrez au CRIF et cie au côté du MAK et Mehnni et cie à Paris….collabo d’IsRatHell…AUCUNE CRÉDIBILITÉ !!
    Celui-là même qui a comparé le voile islamique pas la kippa ni la perruque à une serpillière..
    J’attends son et leurs analyses sur la PALESTINE OCCUPÉE et ÉPURATION ETHNIQUE PALESTINIENNE etc etc la RASD….bizarrement ils sont tous aux abonnés absents ….

    34
    49
      Anonyme
      25 décembre 2019 - 9 h 30 min

      @Elephant Man. Sifaoui qui dit que l’Algérie est une dictature est un Harki et vous qui dites que l’Algérie est la meilleure des démocraties en applaudissant l’arrestation d’innocents vous êtes une patriote??? On doit être 40 millions de Harkis d’après vous car on dit la même chose que Sifaoui… on vous connait par coeur, vous êtes grillée sur ce site, allez troller ailleurs…

      7
      5
    Zenaty
    24 décembre 2019 - 14 h 03 min

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT… C EST AU PIED DU MUR QUE L ON VOIE LE GRAND ARCHITECTE ET LES MAÇONS QUE NOUS SOMMES… LE PEUPLE EST LA ET SERAS TOUJOURS LA….
    Vive la Liberté un Peuple Unis et Unique de l Est à l’Ouest et du Nord au Sud. Pour Une Deuxième République Citoyennes et des Citoyens Responsables Nous Sommes des Patriotes depuis la nuit des Temps. MAINTENANT. IL FAUT PENSER AUX NOUVELLES GÉNÉRATIONS À NOS ENFANTS. NOUS AVONS UN DEVOIR ENVERS NOS ANCETRES.. VIVE L ALGERIE AVANT TOUT UNE DEUXIÈME RÉPUBLIQUE UNE SEUL ALGÉRIE

    23
    5
    Salim Samai
    24 décembre 2019 - 13 h 46 min

    Donc aucun NE MENTIONNE la PERFORMANCE SECURITAIRE D´UN APPAREIL qui n´a versé « Aucune Goutte de Sang! » Il faut etre ARTISTE pour battre ce record surtout apres 88 et Tzi Ouzou!

    C´est á l´HONNEUR de l´ÀNP, des autres forces de Securite et de leurs COMMANDEMENTS!
    Maintenant RESTENT El Boulitic & l´Etat de Droit á ACHEVER!

    Ca, c´est une autre paire de manche! Il faut DISTINGUER entre El K´Bih et el El Hair; entre complimenter et gronder en MEME TEMPS!

    13
    21
      Excellent merci
      24 décembre 2019 - 16 h 42 min

      Merci à l’ANP, mes condoléances aux proches de Gaid Salah Rabi yarhmou.

      15
      27
    Sansylo
    24 décembre 2019 - 12 h 44 min

    Chacun y va de son commentaire sans connaître exactement la réalité du terrain.
    Attendons encore quelques jours pour savoir ce qu’il en adviendra de l’état des lieux. Les médias étrangers doivent plutôt continuer à se la boucler , eux qui sortent des bois maintenant pour parler Algérie.

    Le peuple est assez mûr pour faire lui-même le constat de visu.

    Vive l’Algérie nouvelle !!!!
    Le combat pour les libertés continue !!!

    23
    6
    Anonyme
    24 décembre 2019 - 10 h 53 min

    Sifaoui devient donc une référence pour nous éclairer sur la situation du pays…
    Et GS a laissé en 10 mois un pays exangue alors que pendant 20 ans ce pays a été pillé comme jamais dans notre histoire…

    12
    18
      Salim Samai
      26 décembre 2019 - 11 h 55 min

      Il ne faut pas en vouloir aux Media ETRANGERS qui souvent ne SAVENT RIEN et juste distillent ce qu´ils VEULENT pour ORIENTER ou nourrir leur « Wishful Thinking ». Legitime & fair! Ils defendent LEURSinterets!
      A NOUS de defendre les NOTRES! En 1er avec un Etat LEGITIME & RESPECTABLE (par NOUS & les etrangers) et non plus d´une « Iissaba » qui se sert de « La Caisse de DZ » comme l´epicier du coin.

    Moi News
    24 décembre 2019 - 10 h 41 min

    Pas besoin d’aller voir des soit disant spécialistes de la politique Algérienne, nous suivant comme des brebis les consignes de nos militaires depuis 1962, le défunt Gaid Salah Allah yarahmou était qu’un légume sur un couscous, les donneurs d’ordres sont invisible

    12
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.