Des figures historiques, politiques, syndicales et associatives à la libération de tous les détenus politiques

détenus appel
L'appel pour la libération de tous les détenus d'opinion continue. D. R.

Par Mounir Serraï – Un nouvel appel a été lancé pour la libération de tous les détenus d’opinion et politiques. Signé par des figures politiques, historiques, syndicales et associatives, cet appel interpelle les hauts dirigeants du pays pour poursuivre la démarche d’apaisement, en libérant les détenus qui croupissent encore en prison pour des raisons politiques.

«Nous nous félicitons de la libération de 76 détenus d’opinion dont le valeureux moudjahid Lakhdar Bouregâa mais il demeure encore des dizaines de détenus d’opinion et politiques dont Louisa Hanoune, secrétaire générale du PT, lourdement condamnée par le tribunal militaire de Blida lors d’un procès politique expéditif non public. Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de Louisa Hanoune ; de Karim Tabbou, coordinateur du parti UDS ; de Fersaoui Abdleouahab, président de l’association RAJ ; de Kadour Chouicha, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme ; de Foudil Boumala, de Samir Belarbi et de tous les détenus d’opinion et politiques du régime et l’abandon de toutes les poursuites judiciaires à leur encontre et à l’encontre de ceux qui ont été libérés», lit-on dans cet appel.

Parmi les signataires, il y a le moudjahid Lakhdar Bouregâa, qui a quitté la prison d’El-Harrach le jeudi 2 janvier après une détention provisoire de plusieurs mois. Il y a aussi la moudjahida Zohra Drif-Bitat ; le moudjahid Abdelkader Gueroudj, ex-condamné à mort par le colonialisme ; l’auteur Mohand Arezki Ferad ; la moudjahida Myriam Benhamza ; le coordinateur de l’instance présidentielle du FFS, Ali Laskri ; le secrétaire général du PST ; Mahmoud Rechidi ; le président du RCD, Mohcene Belabes ; la présidente de l’UCP Zoubida Assoul ; le coordinateur du MDS Fethi Ghares ; Djelloul Djoudi, dirigeant du Parti des travailleurs ; Nacer Djabi, sociologue ; l’avocat et militant des droits de l’Homme Mokrane Aït Larbi Mokrane ; l’ancien président de la LADH Boudjemaa Ghechir et l’avocat et défenseur des droits de l’Homme Mostafa Bouchachi.

Les signataires de cet appel espèrent ainsi voir tous ces détenus retrouver leur liberté au plus vite possible.

M. S.

Comment (4)

    Bouzguendhel
    8 janvier 2020 - 0 h 44 min

    Et nous demandons aussi que Saïd Bouteflika reprenne la place de son frère Abdelaziz Bouteflika à la présidence de la république de l’Algérie.
    Et que tout redevient comme avant.
    Tralali tralala, patati et patata, c’est comme ci et ce sera comme ça.

    sud76
    7 janvier 2020 - 11 h 12 min

    pints d ‘ordre a souligner: Le PT est le premier a voir laché LOUISA hanoune qui est passée par Blida donc affaire reglée pour elle meme si le PAPE signe…
    pour les autres il faut quand méme eclaircir «  »la notion de détenu Politique » » »n importe quel gamin qui filme avec un portable et post est devenu «  »detenu politique et defenseur des droits de l homme » » ….comme pour les adeptes du combat «  » »via SKYP et el magharabyaaa » » » qui vivent de l aide social en occident

    4
    14
      Akvaly Dz
      7 janvier 2020 - 22 h 30 min

      Parfois la bêtise elle est si naturelle, qu’elle ne reviens jamais au galop, elle est constante, fixe et fidèle!

    TNT SAT
    7 janvier 2020 - 7 h 25 min

    Le roi pois chiches est mort pourquoi ne pas libérer nos héros, je me demande comment la Girouette du PT elle devenue infrequentable par le parti des traîtres FLN RND, si, le FLN RND sont enterré pourquoi leurs voyous députés et sénateurs font encore la loi, nous sommes tout sauf une vraie république

    10
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.