Les assises pour l’alternative démocratique se tiendront au siège du RCD

Le Pacte de l’alternative démocratique (PAD) ne pourra pas organiser ses assises nationales prévues initialement à Alger. La direction de la Safex vient de notifier son refus d’abriter cette rencontre la veille de la tenue de celles-ci.

«A 24 heures de la tenue des assises nationales pour l’alternative démocratique et la souveraineté populaire, les autorités de fait viennent de signifier tacitement le refus de l’organisation de ces assises malgré l’accord écrit de l’administration de la Safex délivré à l’Union pour le changement et le progrès (UCP)», dénonce le PAD qui «condamne énergiquement ce refus supplémentaire et prend à témoin l’opinion publique nationale quant aux atteintes répétées aux libertés fondamentales».

«Aujourd’hui, les professions de foi du pouvoir se heurtent à la réalité de son autoritarisme», note le PAD dans un communiqué rendu public ce vendredi. «Comme par le passé, ajoute-t-il, les autorités de fait continuent d’user du double langage : un discours officiel teinté d’ouverture et d’apaisement, qui contraste avec les faits sur le terrain marqué par le dispositif répressif toujours en place et par la fermeture hermétique du champ politique et médiatique.»

Le PAD, qui «exige la levée immédiate de toutes les entraves à l’exercice politique pacifique» et la fin «immédiate» des «atteintes aux libertés démocratiques», se dit «plus que jamais déterminé à poursuivre sa lutte jusqu’à la satisfaction pleine et entière des aspirations légitimes du peuple algérien».

Les assises sont maintenues et se dérouleront au siège du RCD, à El-Biar, indique le communiqué du PAD.

H. A.

Comment (6)

    Islam politique et démocratie ?!
    25 janvier 2020 - 16 h 10 min

    Il est malheureux et navrant que Benchenouf Djameldine l’animateur de El Magharabia connu et très écouté par beaucoup d’algériens, parle dans sa page facebook de l’assise du PAD comme d’une action de « discorde » du hirak ! Oui il a utilisé ce mot et d’autres ! C’est catastrophique de sa part à mon avis ! Pour lui, là où il n’y a pas la présence d’islamiste on fait dans la « discorde », dans la « division du hirak ! Il reproche au PAD de refuser les autres partis alors qu’il a appelé au rassemblement et que toutes les parties de bonne volonté sont invitée à ces assises ! Bref !

    Dommage alors qu’il sait que les islamistes sont connus pour leurs positions( je parle de l’islamisme, de l’islam politique et non de l’islam) et même Makri l’a même souligné dans son dernier discours dans l’Oranais en s’adressant à ces militants, que pour eux la démocratie c’est seulement les élections, comme par exemple des législatives anticipées qu’il demande ! Tout le reste (démocratie, libertés individuelle et collective, séparation du politique et du religieux, liberté de conscience tous çà c’est kofr pour eux !! Makri nous a même suggérer que la solution pour réunir tout le peuple algérien c’est la voie de l’islam. Makri a ajouté qu’il n’y a et qu’il n’existe qu’un seul drapeau national et c’est ce seul drapeau qu’il faut respecter ! Adieu donc Tamazight , avec ces gens là qui pensent finalement la même chose que le pouvoir de 62 et l’Etat Major !!

    Yacine
    25 janvier 2020 - 13 h 33 min

    @..cheval de Troie…Arrêtez vos larmes de crocodile sur le hirak ! Les officines qui vont ont chargé d’attaquer le RCD ne souhaitent que ça : La mort de la révolution du peuple ! Mais soyez rassuré. Non seulement le mouvement ne mourra pas , mais il va bientôt dégager le système qui vous paie pour dire des insanités ! Et pour votre malheur , les vrais partis d’opposition et les associations de la société civile authentiques sont tous unis dans le PAD et vous ne pouvez plus jouer à monter les uns contre les autres comme par le passé, et c’est ce qui rend malades vos sponsors !
    Ces partis battent le pavé depuis 1963 pour les uns et depuis avril 1980 pour les autres , et leurs chefs ont tous connu les geôles du pouvoir et la cours de sûreté de l’état, comme Tabbou, BOUMALA , Benlarbi , Fersaoui et bien d’autres qui connaissent le tribunal de Sidi M’hamed et la prison d’El Harrach !
    Personnellement, j’apporte mon soutien total aux partis et organisations qui composent le PAD qui sont des forces intègres , propres qui sont nés dans l’opposition au système et qui ont des militants chevronnés et expérimentés, que le pouvoir ne pourra pas manipuler ! Si j’ai un conseil à donner modestement et un vœux à formuler c’est qu’ils restent groupés et unis dans le combat comme l’est le peuple dans ses différentes composantes depuis le 22 février 2019 ! Si le pouvoir est honni par le peuple, parce qu’il s’en est éloigné ! Le peuple , il faut le mériter. Et pour ce faire , il faut toujours être à ses côtés en toutes circonstances !!!

    6
    1
    Lghoul
    25 janvier 2020 - 11 h 26 min

    Plus les jours et les semaines passent, plus la dictature corrompue se devoile en plein jour sans aucune retenue. Ils enprisonnent des citoyens innocents, ils interdisent des reunions pour trouver des solutions au pays et ils nous demandent de les croire et leur faire confiance. Ils veulent que tout passe par leurs mains pour que meme les poules qui pondent des oeufs soient controllees par eux. Je suis convaincu que la rupture avec ces ennemis du peuple, ceux qui ont vendu l’Algerie et ses ressources aux etrangers est finale, definitive et irreversible. Plus les crises politique et economique frapperont le pays, plus ceux qui doutent du neo-colonialisme qui s’est installe en Algerie seront definitivement convaincus. La vente aux encheres ouverte du pays pour sauver leur pouvoir est un processus qui est en train de creuser, doucement mais surement leur tombe. Aucun pouvoir ne pourra survivre sans le soutient du peuple. Ce ne sont pas une poignee de cachiristes qui y feront la difference. La rue peut en temoigner chaque vendredi et chaque mardi.

    5
    3
    Yacine
    24 janvier 2020 - 19 h 44 min

    Le pouvoir n’a jamais eu l’intention de lâcher sur quoi que ce soit . Il vient de donner la preuve que « sa main tendue » n’était que de la poudre aux yeux pour ceux qui se laissent facilement aveugler comme Sofiane Djilali qui veut nous la jouer à l’envers ! Mais les forces d’opposition réelles doivent maintenir la pression et ne tolérer aucune tromperie du pouvoir qui continue avec ses pratiques despotiques et spoliatrices des droits élémentaires des Algériens !
    A l’occasion, quelques vérités et quelques questions pertinentes à notre opposant du dernier quart d’heure , le démis crate Sofiane Djilali .
    Le 6 juillet 2019 , en compagnie de l’enfant du système Ali Benflis et Abdelaziz Rahabi , des islamistes Mokri et Djballah , vous avez tenu une rencontre à Ain Benian dûment autorisée et médiatisée par le pouvoir ! Il en est sorti ce que vous avez appelé « la plateforme de Ain Benian » dans laquelle vous appelez à l’élection présidentielle dans les plus brefs délais, ce qui était dans l’agendas du pouvoir , que vous avez assorti d’un léger préalable de libération de détenus d’opinion , sans doute pour ne pas froisser la sensibilité du peuple en lutte pour le démantèlement du système !
    Devant l’intransigeance du pouvoir Ali Benflis a tourné casaques et s’en est allé jusqu’à accompagner Tebboune jusqu’à El Mouradia oubliant toute la littérature qu’il a débité pendant des mois pour soudoyer le peuple ! D’autres se sont contentés de ne pas aller aux élections, sans appeler à leur boycott comme c’est le cas de Rahabi , Mokri , ainsi que vous même !
    Et on sait ce qu’il en est advenu de ce conglomérat .
    Rahabi et vous même chez Tebboune pour une entrevue en catimini , et les autres attendent leur tour , si Tebboune daigne les appeler les partis . Au paravent , les organisations et les personnalités qui se sont constituées en Pacte de l’Alternative Démocratique ont ferraillé dur pour se réunir dans une salle que le pouvoir leur a refusé un certain 26 juin 2019 , mais qu’ils ont tenu à organiser leur réunion dans le local exigu de l’un d’eux !
    Alors , question à deux sous à Monsieur Djilali .
    Comment un pouvoir qui s’ingénie à mettre les bâtons dans les roues de partis , d’organisations algériennes dûment agréés en utilisant tous les moyens pour les empêcher d’activer puisse t-il être crédible dans sa comédie dialoguiste ?
    Comment peut-on lui faire confiance alors qu’il interpelle et organise des simulacres de jugement à l’endroit de citoyens paisibles et pacifiques qui ont pour seul crime , que d’exercer un droit que leur garantit une constitution adoptée par ce même régime ?
    Alors , où vous jouez dans le giron du pouvoir , où vous êtes masochiste au point d’accepter d’être piétiné comme une serpillière, où les deux à la fois !!!

    14
    3
    RCD le cheval de Troie de la...
    24 janvier 2020 - 18 h 17 min

    Police politique toujours dans la manipulation, l’opportunisme et le mensonge. Le Hirak est condamné a mourrir si ce parti l’infiltré (mais c’est déjà fait!). Je suis triste de voir un mouvement fabuleux, exceptionnel, plein d’espérance de faire poluer par des has been qui font aussi parti du problème.

    4
    20
      Lghoul
      25 janvier 2020 - 11 h 33 min

      On a le droit de rever car c’est aussi gratuit. Le Hirak n’est le RCD ni amar bouzouar. Le Hirak c’est le peuple. Pour ce qui est du RCD et des autres partis politiques agrees, pourquoi ne peuvent ils pas se reunir dans leur pays ? Parceque le pouvoir est entre les mains d’une dictature soutenue par des mercenaires etrangers des corrompus
      locaux.

      3
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.