52e vendredi de mobilisation : les manifestants réclament le transfert du pouvoir au peuple

52e vendredi manif
La mobilisation populaire continue. D. R.

Par Mounir Serraï La mobilisation a été au rendez-vous ce 52e vendredi de marche pacifique contre le système. A une semaine de la célébration de la première année du Hirak, les Algériens se mobilisent à travers plusieurs villes et wilayas du pays pour réitérer leurs exigences d’«un véritable changement du système politique et pour signifier une nouvelle fois leur rejet à toutes les formes de replâtrage et de l’embellissement de la façade du système avec de nouveaux visages mais les mêmes pratiquement».

A Alger, des dizaines de milliers de manifestants ont afflué vers les rues du centre de la capitale, essentiellement venus des quartiers populaires de Bab El-Oued, de Bologhine, de Hammamet, de Belouizdad, d’El-Harrach et d’autres communes environnantes. Les slogans sont les mêmes. Les manifestants réclament un Etat civil, un Etat de droit et un véritable système démocratique qui permettrait au peuple d’exprimer sa volonté. «Koulna issaba trouh (on a dit que le gang doit partir)», «Où es-tu, justice ?», «Echaab houwa masdar essoulta (le peuple est la source du pouvoir)», «Il y a un seul parti, le parti du peuple» sont quelques slogans entonnés dans les rues de la capitale par des milliers de manifestants qui aspirent à une nouvelle Algérie de droit, de justice et de libertés.

Les manifestants ont brandi des portraits de figures politiques qui croupissent en prison comme Karim Tabbou mais aussi de figures historiques mortes pour l’indépendance de l’Algérie, comme Larbi Ben M’hidi, Abane Ramdane, Ali La Pointe ou encore le colonel Amirouche. Ils ont réclamé la libération de tous les détenus d’opinion et dénoncé la sanction prononcée contre le procureur adjoint de Sidi M’hamed en raison de sa demande de libérer des manifestants arrêtés pour leur participation pacifique au Hirak.

Les manifestants annoncent d’ores et déjà la préparation d’une marche grandiose vendredi prochain, qui sera la veille du 22 février, qui représente le début du Hirak en 2019. «Makanch derbi kayen hirak», scandaient les manifestants.

Les marches ont été également importantes dans d’autres villes comme Bouira, Constantine, Oran, Béjaïa, Tizi Ouzou et Annaba. Les manifestations d’une ampleur moindre ont eu lieu dans d’autres wilayas, comme Mostaganem, Sidi Bel-Abbès, Bordj Bou Arréridj, Sétif et Boumerdès.

M. S.

Comment (30)

    fakou
    15 février 2020 - 23 h 54 min

    @52e vendredi de mobilisation : les manifestants réclament le transfert du pouvoir au peuple*

    OK on va transmette le pouvoir aux fourchitistes

    Belveder
    15 février 2020 - 18 h 07 min

    La Mediocrité de Nos dirigeants n a d égal que celle de leur oposants……ON devrait faire comme au FOOT importer tout….et sous traiter NOS VICTOIRES GRACE AU TRAVAIL DES AUTRES

    lhadi
    15 février 2020 - 16 h 50 min

    La notion de souveraineté appartient plus particulièrement à l’univers du débat philosophique et politique tel qu’il a été conduit en France. Au moment de la révolution, se sont affrontées les conceptions antagonistes de la souveraineté nationale et de la souveraineté populaire. L’enjeu était de savoir si les dirigeants devaient rendre des comptes simplement à la nation, c’est-à-dire à une fiction juridique dont ils faisaient eux-mêmes partie, ou bien au peuple qui constitue à la fois une fiction symbolique et une réalité physique. A l’époque, celui-ci se manifestait souvent dans la rue (les « journées révolutionnaires »), voire dans l’enceinte même des assemblées parlementaires, avant que l’expression de sa volonté ne se trouve institutionnalisée par le droit de suffrage pour tous. L’enjeu du débat sur la souveraineté était donc l’assujettissement de la représentation nationale à un mandant.

    Avec ou sans le recours à la notion de souveraineté populaire, poser le principe selon lequel « tout pouvoir émane du Peuple » confronte le problème de l’exercice du pouvoir effectif. Pour des raisons pratiques de dimension des Etats et de complexité des affaires, il a fallu envisager des mécanismes de délégation. Dès lors, s’impose à peu près partout la notion de démocratie représentative. Les dirigeants sont des mandataires. Ils ont donc des compétences circonscrites en principe par un texte constitutionnel.

    La rue manifestante n’est pas porteuse de légitimité politique car elle est interprétée comme ne représentant que des groupes particuliers.

    La République institutionnelle, au contraire, incarne l’ensemble des citoyens. C’est ce « tout le monde » abstrait qui donne à la République sa légitimité et que les manifestations de rue ne peuvent jamais représenter ; et c’est au nom de la défense du droit de « tout le monde » à utiliser la rue que celle-ci doit être mise sous surveillance.

    La logique du gouvernement représentatif rend l’utilisation de la rue irrationnelle , incompréhensible. Ce que je résume par cette question : quelle peut bien être la fonction et surtout la légitimité de la manifestation des lors que le suffrage universel et les lois démocratiques constituent un cadre légal dans lequel chacun peut manifester sa pensée et se faire entendre ?

    La République algérienne est une démocratie indirect bi-camériste avec comme clé de voute la constitution algérienne qui est la règle la plus élevée de l’ordre juridique du pays. Elle est la loi suprême de l’Etat et à laquelle gouvernants et gouvernés doivent jurer loyalisme, fidélité et respect.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Souk-Ahras
    15 février 2020 - 16 h 49 min

    Qu’étions-nous face au mépris du système boutéflikien avant le 22 février 2019 ? Quelqu’un s’en souviendrait-il encore aujourd’hui ? Je n’en suis pas sûr.
    Devant le réalisme pacifique des demandes du Hirak, de la grande majorité du peuple par extension, le pouvoir illégitime « avance » à reculons ; le mur derrière lequel il s’abrite depuis très longtemps se fissure de partout ; nier aujourd’hui cette réalité c’est comme mettre sa voix au service du pouvoir de l’ombre agonisant, qui refuse encore, confusément soit dit, de reconnaître qu’il arrive à sa fin et qu’il doit partir ; parce-que l’Algérie de l’après février 2019 ne fera plus demi-tour comme il souhaiterait qu’elle le fasse.
    Grâce au Hirak, l’impossible est devenu aujourd’hui accessible, et le prohibé s’autorise désormais.
    Qui oserait lui dénier ces grandes victoires  ?

    QUEL HIRAK ?
    15 février 2020 - 15 h 25 min

    Le hirak ne réussira jamais, il a été pris en otage par les fourchitistes
    YAW FAKOU

      Anonyme
      16 février 2020 - 7 h 47 min

      24 sur 25 millions de non votants fourchitistes, c’est possible ça ??

    ZORO
    15 février 2020 - 14 h 03 min

    Ce hirak mobile dans ses mouvements a travers les rues D alger,se trouve figé et inerte dans des idees a meme d avancer le pleuple .
    Slogan insensé tel que dawla madania mechi 3askaria et plus ridicule encore «  » remettez le pouvoir au peuple , Ce hirak faisant vainement circonvolutions sans baraka depuis 1 an autour de la grande poste ne sera jamais en en mesure de designer quelqu un à qui Teboune doit remettre les cles pour diriger cette dawla madinia vociferee par les laics , zitout ,les berberisres, ,Dhina et tous ceux qui ont la hantise des urnes. De toutes facons meme s ils arriveront a s entendre sur une personne, nous les doigts bleus qui avons voté pour eviter a notre pays le pire ,nous serons plus present pour dire notre mot au president afin qu il termine son mandat sans se soucier des eternels insatisfaits qui ont vole au chat sa methode a savoir manger et manger encore en miaulant pour esperer plus.
    SigneZORO. …Z,

      Zaatar
      15 février 2020 - 15 h 27 min

      Ah cher Don Diego de la Vega, pour une fois on est d’accord sur un fond…tant mieux me diras tu…espérant peut-être d’autres.

        Anonyme
        15 février 2020 - 19 h 40 min

        Arriver à approuver Zoro montre que tu a vraiment touché le fond si Zaatar…

          Zaatar
          16 février 2020 - 7 h 38 min

          Moi je dirais que c’est plutôt vous qui aviez touché le fond et depuis longtemps. Je n’ai pas été d’accord avec Zorro sur plusieurs de ses idées, mais ça ne voulait pas dire que je ne serais jamais d’accord avec lui, la preuve…donc ça n’a jamais été une question de personne comme c’est le cas pour beaucoup d’entre vous qui en faites des cas de personnes. On en veut pour preuve, un anonyme l’a écrit à mon égard, il le met systématiquement un pouce en bas quoique j’écrive, donc ce n’est plus un débat d’idées. Je reviens alors à Zoro, je le respecte en tant que personne d’abord, et je lui dis ce que je pense de ses idées. Et je sais que de sa part c’est réciproque. Ce qui ne semble pas être ton cas cher anonyme et le cas de beaucoup d’autres anonymes.

          ZORO
          16 février 2020 - 7 h 56 min

          Zaatar et ZORO ont certes touché le FOND du problème, ils savent que la composante de ce hirak ne peut s entendre que sur le va et vient dans certaines rues des grandes villes du pays en chantant et en dansant dans ce grand bal a ciel ouvert.
          le jour ou Saadi , Tabou, Belâbbes, Hanoun, Mokri,djaballah, Zitout , Dhina et d autres vues de divers horizons )se reuniront pour decider de
          l avenir du bled, Ce jour là nous assisterons au film
          LES COLTS CHANTERENT LA MORT ET CE FUT LE
          TEMPS DE MASSACRE.
          SigneZORO. ..Z…

          Anonyme
          16 février 2020 - 8 h 26 min

          @Zaatar tu parles de respect!!!! Tous les vendredis soirs tu viens tirer sur ceux qui viennent de marcher en les traitant de manipulés, de rêveurs etc… la condescendance dont tu fais preuve à chaque message montre que tu es quelqu’un qui aime avoir le dernier mot.

          Zaatar
          16 février 2020 - 10 h 00 min

          Rabi yehdik ya anonyme. Je viens tirer sur les autres???? Tu es d’une malhonnêteté condescendante, même si j’ai eu des prises de bec avec quelques un (qui pour moi en passant sont une seule et même personne sous des pseudos differents) je n’ai jamais manqué de respect à quiconque. Mes propos ont toujours été à la hauteur des répliques qu’on me délivre, autrement dit si quelqu’un me manque de respect, je lui rétorque les mêmes propos que les siens ou des similaires…n’est ce pas anonyme?

        ZORO
        16 février 2020 - 7 h 36 min

        Why not???
        SIGNE.ZORO. ..Z….

    Vroum Vroum 😤..
    15 février 2020 - 13 h 26 min

    Un Doula Démocratie quand on aura éjecté ou réglé les problèmes Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes FIS AIS et MAK séparatiste Sionistes Berbèristes et redressée l’économie Algérienne . Pas avant !!.. Si tu veux ta Démocratie va chez Erdogan Turquie Frères islamiste ou Chez Papa Noël ..

    Mounir Sari
    15 février 2020 - 12 h 19 min

    Hier le nouveau maître de l’Algérie Chengriha a déclaré je le cite »nous sommes les maîtres de cette terre et les maîtres du terrain ».En clair il a très bien résumé la situation.Celui qui croit que l’armée restitueras un jour le pouvoir au peuple, se trompe sur toute la ligne.!!!

    Vroum Vroum 😤..
    15 février 2020 - 0 h 42 min

    Voici des exemples de Pays très « Démocrate  » , Danemark , GB , Usa , France , Canada…des Pouvoirs Civils , un Ministre de la Défense Civil , et une Armée aux ordres de ces Pouvoirs Civils . Que voit-on ?… Des ingérences extérieurs , interventions militaires extérieurs , invasion sous prétexte de combat contre le Terrorisme… Des pouvoirs Civils « Démocrate  » qui ordonnent à leurs États Major , Armée , d’intervenir militairement avec armes et logistique en Syrie , au Yémen , au Mali , au Venezuela , et avant le Nicaragua , Île de Grenade , Afghanistan.. Voilà des Pouvoirs Civils qui donnent ordre à leurs Armées de faire des guerres d’agressions contre d’autres Pays qui ne les ont jamais menacé . .Maintenant voyons côté Arabos Musulmans , Turquie , Arabie « Saoudite » , Émirats , Maroc , ….des Pouvoirs Civils qui donnent ordre à leurs Armées de faire des guerres d’agressions contre d’autres Pays , Libye et Syrie et Yémen ou tentative contre l’Algérie…C’est ce que vous voulez faire du Pouvoir en Algérie vous qui vantez « Le Pouvoir au Peuple , un Pouvoir Civil  » , avec un Président Zitout qui donne ordre au Chef d’État Major Chengriha d’envoyer un Régiment Algérien combattre au côté de la Turquie Erdogan , Israël , USA , France , Saouds , Otan , la Syrie et détruire la Syrie , ou Libye , ou Yémen alors qu’ils nous ont rien fait !!.. Le Président « Zitout  » dira , on doit soutenir notre Allié Turquie Erdogan Frères Islamistes !! Car L’Algérie serait devenue État Algérien Islamiste et Populaire !!.. Zitout donnera ordre a l’Etat Major Chengriha de combattre au côté de Erdogan Turquie en Libye en soutient aux Groupes Terroristes Islamistes , nos « Frères  » dira le Président Zitout !!…. Le Président Morsi (Islamiste ) en Égypte voulait engager l’armée Égyptienne au côté de Turquie , Usa , Gb , Israël , Qatar , Saouds pour envahir la Syrie en aidant le Terrorisme Al nosra Daesh… C’est ce que vous voulez en Algérie , une ANP au Ordre du « Pouvoir Civil  » qui utilisera L’ANP comme il veut !! où il veut selon les besoins de l’OTAN ou Turquie ou Saouds ou France ou Gb….ou bien le Pouvoir Civile Algérien voudrait envahir le Niger donnera ordre au Chef d’État Major Chengriha d’agresser le Niger , pour occuper une bande Frontière !! Comme le Fait le Pouvoir Civil Turc envers la Syrie ou Libye !!… Non , non et non , en Algérie on a le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement s’occupent de la Gestion du Pays , Économique et Développement , en parallèle notre Armée Nationale ANP et Chef État mjajor on un droit de regard uniquement sur la Politique Étrangère et Stratégique de l’Algérie , ce qui fait de l’Algérie un exemple de non ingérence et interventions Extérieurs . . Jamais notre ANP ne sera le jouet d’un Erdogan ou MBS ou MBZ ou Sarkozy , Algérien . . Déjà c’est quoi le « Pouvoir au Peuple  » , on a déjà un Président civil et un Gouvernement civil !.. Vous voulez nous faire le coup du FIS AIS qui réclame une Doula Islamya alors que l’Algérie est déjà à 90 % Musulmanne ??.. Allez trouver des Pigeons ailleurs !

      Anonyme
      15 février 2020 - 8 h 38 min

      @vroum tu devrais te reposer un peu car ça ne va vraiment pas très fort pour toi ces derniers jours. Tes posts sont incohérents et même parfois contradictoires. Bon rétablissement!!

        Vroum Vroum 😂..
        15 février 2020 - 13 h 16 min

        @Annonyme et Secret défense… Oh non , mes Post sont raisonnables et clairvoyant , et enlèvent le voile sur vos intentions sournoise et vicieuse . . Vous n’avez rien d’Algériens ou des Trolls … Allez dormir , vous ne trompez que vous même ou les Ânes .Dites à Zitout ou Erdogan ou Nethaniaou de bien prendre leur traitement contre la Diarrhée . . Ça vous arrangerait un Hirak de 5 ans !!.. Une ANP faible..une Déstabilisation… et invasion !.. Jamais vous n’aurez l’Algérie , notre ANP et Services Sécurité veillent au grains . .Le Pouvoir est déjà au Peuple , le Président est Civil , et Gouvernement Civil , je ne comprends pas ce que veut Zitout ex Fis !

          Zaatar
          15 février 2020 - 14 h 11 min

          @vroum vroum,
          Je te lis à chaque fois avec intérêt. Ce n’est pas faux ce que tu écris, reste que la géostratégie a toujours compliquée et on ne maîtrise pas totalement les choses en général. Je te réplique à chaque fois que je ne suis pas d’accord avec toi. Bien à toi.

      secret defense
      15 février 2020 - 9 h 05 min

      La débilité a encore de beaux jours devant elle , ya si Vroum vroum

      Alfa
      15 février 2020 - 18 h 51 min

      Les pays que vous avez cité ont seulement une DÉMOCRATIE DE FAÇADE. Les plus grands voyous que la terre a enfanté ce sont bien évidement les USA, la GB et la France. On les appelle l’AXE DU DIABLE.Leurs vrais dirigeants sont ceux qui se cachent derrière les rideaux et donnent des ordres à leurs caniches respectifs qui n’arrêtent pas d’aboyer aux peuples en leurs miroitants un avenir prospère. Vous devriez sortir de votre cocon et voir la réalité de face

    Pouvoir au peuple?
    14 février 2020 - 21 h 56 min

    Comme ça on deviendra un pays dès moutons dirigés par dès bergers mohcen,tabou,saadi,ferhat,khalti Assoul et amti tawess,zitote et amir,bouchachi et notre ami papillon.yew fakou si ces bergers veulent le pouvoir ils n’ont qu’a aller aux urnes,ni dawla asskaria ni dawla chaabia,DAWLA DIMOCRATIA!.

      Anonyme
      15 février 2020 - 8 h 41 min

      Dawla dimocratiya?? Ben voilà!!! C’est ce qu’on demande depuis 52 vendredis!! Avec la démocratie tu seras éjecté toi et ton Tebboune en 24h!!

    Zaatar
    14 février 2020 - 21 h 12 min

    Vivement le 53ème vendredi…si au moins c’était une suite de Cauchy…

      Anonyme
      15 février 2020 - 3 h 59 min

      Désolé Zaatar, les algériens sont sortis encore une fois. Pries encore plus fort pour que le Hirak s’arrête la semaine prochaine comme ça tu seras le plus heureux des hommes. C’est quand même triste d’être malheureux simplement parceque ses frères manifestent pour la liberté…

        Zaatar
        15 février 2020 - 9 h 51 min

        On va redéfinir la tristesse dans ce cas. Françoise Sagan en a fait un titre matinale tandis que Jean de lafontaine l’a faite s’envoler sur les ailes du temps. Moi j’ai dit vivement le prochain RDV, la tristesse n’aura pu converger sinon ça aurait été une suite de Cauchy.

    Vroum Vroum 😤..
    14 février 2020 - 20 h 14 min

    Alors y’a 2 ex Premiers Ministres et autres ex Ministre et Oligarques et ex Walis , ex Généraux partis ou demis de leurs fonctions , en Prison ou en fuite , de l’Ex Gouvernement Bouteflika y’a plus personne au commandes , le Général Gaid Sallah n’est plus… alors ou est cette « Aissaba  » qui continue de Gouverner l’Algérie ?? . Du Hirak sort « A bas le Système  » , On veut le Pouvoir au Peuple  » !! Deja beaucoup parle du Système sans savoir ce qu’est le Système !.. Pour moi le Système c’est la forme de Gouvernance , comme du temps de Ouyahia ou Sellal , clientélisme , corruption , lois de Finances., .immobilisme par dépendance de la Rente pétrolière et gazière ,dépendance prix du Baril > importations > consommation > paix sociale…Voilà le Système !! . , maintenant analysons , , on a un nouveau Président et son nouveau Gouvernement qui n’ont d’autres Choix que respecter les revendications légitime du Hirak , c’est à dire une autre Gouvernance et Gestion Économique , combattre encore et toujours la Corruption , redresser l’économie au rouge , restructurer et développement du Pays > travail > confort de vie… Donc le Président Teboune à bien compris ce dont à besoin l’Algérie pour devenir exemplaire , il a choisi un nouveau Premier ministre Énarque compétant , un Ministre de l’enseignement Supérieur le Professeur de Polytechnique Chems Edine Chitour , une Référence en la matière , puis il a choisi comme Ministre de l’industrie , l’expert Économique anti Corruption qui est la référence Ferhat Ait Ali … et niveau État Major un autre Chef d’État Major le Général Chengriha le contraire de Gaid Sallah..!!.. Alors si on doit conclure , je dirais que l’ancien système est mort , la Nouvelle Équipe dirigeante Présidentielle a fait le choix de la bonne Gestion et Gouvernance , et en Parallèle le nouveau Chef d’État Major Chengriha ne s’ingére pas dans les affaires Gouvernance et Gestion Économique du Pays . . Donc on peut dire que le nouveau Système est composé du Président de la République Teboune (un civil ) et son Nouveau Gouvernement (des civils ) pour la Gestion du Pays et l’autre partie du nouveau Système c’est notre ANP à sa Tête l’Etat major (le Général Chengriha ) qui elle cette partie du Système a droit de regard uniquement sur la Politique Étrangère , Alliance stratégique , et défense du Pays . Donc le Système est Composé de la Présidence et État Major et chacun son role pour l’Algérie . . À mon sens où est le problème maintenant ??.. J’ai apporté des arguments bien précis , et je pose la question aux adeptes « Yatnahaw Gaa  » de prouver par.des arguments solides que j’ai tort !.. Moi je dis que ce qui reste du Hirak du debut est devenu « illisible  » , sans fondement serieux si ce n’est pousser encore et encore la charrette . .Dans ces conditions je m’accroche à notre ANP et si ca continue encore un an comme ça alors notre ANP dirigera complètement l’Algérie . . Moi j’estime que le Président Teboune et son Nouveau Gouvernement son bien et notre État Major ne s’ingére pas dans la Gestion du Pays..au contraire chacun joue son rôle, la Présidence et ANP État Major . . Et notre ANP est notre seule garantie contre les fauteurs de troubles « Yatnahaw Gaa  » Islamistes ou Makistes , ou les influençables ignorants , qui poussent la Charrette « Yatnahaw Gaa  » . Apportez vos preuves que rien n’a changé , donnez vos arguments si vous en avez !!.. et gardez pour vous vos « Cachiriste ou Doubabs  » ils vous vont si bien . . Et ceux qui veulent Ali Belhadj ou Ferhat Mehani Président , vous pouvez aboyer . .Respect aux Algériens Patriotes et sincères .

      Zyriab
      15 février 2020 - 10 h 20 min

      On peut être d’accord mais amer constat de ne pas aller au fond du Problème clairement Une année de « Harrak » juste pour permettre à Erdogan d’envahir la Libye et à Macron d’envahir le Sahel Aux émiratis d’agresser la Mauritanie avec leur volonté d’engager aux frontières de l’Algérie une base militaire L’Algérie se reprends à temps et retrouve sa place de puissance Régionale ceci ne convient pas du tout aux néocolonialistes Donc le Harrak continue jusqu’à faire tomber l’Algérie et la remplacer par plus docile « Le Royaume d’à coté  » La Tunisie de Kais rue dans les brancards et refuse aussi de servir de marche pieds d’ou pas de Gouvernement pas de stabilité Alliance des islamistes et des démocrates exactement le même schéma qu’en Algérie Le meilleur allié des PAD c’est les islamistes ex FIS serait-ce aussi difficile de comprendre On nous promet la « Démocratie  » Quelle démocratie ??? Celle d’occident en pleine déliquescence ?? ou juste enlèves toi que je m’y mette ???

    Azul
    14 février 2020 - 19 h 24 min

    Celui qui peut régner sur la rue règnera un jour sur l’Etat.
    Donne aujourd’hui, sois vite humain, tu peux ne pas pouvoir demain.
    Tout pouvoir excessif meurt par son excès même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.