Les Algériens réinvestissent massivement la rue pour un changement radical du système

Mouv premier anniversaire
La capitale a été envahie aujourd'hui en ce 53e vendredi. D. R.

Par Mounir Serraï – En cette veille de la célébration du premier anniversaire du Hirak, les Algériens réinvestissent massivement la rue pour confirmer leur exigence d’«un changement total et radical du système politique» et leur «rejet des opérations de colmatage et de ravalement de façade».

A Alger, les rues débordent de manifestants plus que jamais déterminés à poursuivre leur combat jusqu’à l’avènement d’une nouvelle République démocratique et sociale. De Bab El-Oued, Bologhine, Belcourt, Belouizda, Hussein Dey, El-Harrach et bien d’autres quartiers populaires, des dizaines de milliers de personnes ont marché en ce 53e vendredi d’un Hirak qu’ils veulent inscrire dans la durée.

«Nous continuerons à marcher jusqu’à ce qu’ils partent tous. Nous sommes sortis non pas pour célébrer la première année de ce Mouvement populaire béni mais plutôt pour qu’ils partent tous. Nous ne pouvons plus continuer à accepter leur bricolage qui a maintenu le pays dans le sous-développement à tout point de vue. Il y va de notre avenir et de celui de nos enfants», lance un manifestant qui affirme n’avoir manqué que deux marches depuis le début du Hirak, le 22 février 2019.

A Alger-Centre, les rues sont bondées de monde. Les services de la police étaient contraints de débloquer certaines voies afin de permettre aux manifestants de circuler. «Si nous sommes là, c’est pour démontrer à ceux qui dirigent actuellement le pays que nous ne pouvons nous contenter d’un changement de façade. Nous sommes là pour déraciner le système politique, corrompu et corrupteur qui a mené le pays à la situation de crise qu’il vit actuellement», nous affirme une dame qui a marché, malgré une fracture au tibia, en s’appuyant sur ses béquilles.

Les manifestants ont dénoncé la poursuite du harcèlement et des pressions sur les militants politiques et associatifs et réclamé la libération de tous les détenus. Il y a aussi lieu de relever le retour en force de l’étendard amazigh dans les rues de la capitale. La marche s’est déroulée dans le calme, la sérénité et la bonne humeur. Même ambition et même détermination affichée dans les autres villes du pays qui ont enregistré des records de mobilisation, à l’instar des villes d’Oran, de Sidi Bel-Abbès, de Tlemcen, de Mostaganem, de Chlef, de Sétif, de Constantine, de Bouira, de Béjaïa, de Bord Bou Arréridj, de Bordj Ménaïel et de Tizi Ouzou. «Echaâb houwa li yeqarrar, dawla madania (c’est le peuple qui décide, un Etat civil)», «Y amen ach yamen ach, issaba fel Harrach (qui vivra verra, la bande à El-Harrach)», «Nous avons le droit à l’expression libre», «Nous avons le droit de décider de notre sort», «Le pouvoir, c’est le peuple», scandaient les manifestants à travers tout le pays.

Les manifestations de ce 53e vendredi confirment ainsi le désir profond du peuple algérien à aller vers une refondation totale de l’Etat algérien pour une démocratie réelle, un Etat de libertés, de justice et où règne le vivre-ensemble.

M. S.

Comment (27)

    Vroum Vroum 😤..
    22 février 2020 - 16 h 03 min

    @Annonyme 8h 50 ..est- tu prêt à aller à la lutte sanglante comme tu prévois ??.. C’est ce qu’ont dit des Libyens ou Certains Syriens , pour avoir été sanglant cela l’a bien été et l’est depuis 9 ans !.. Et maintenant si tu fais l’etat de lieux en Libye ou Syrie , tu retrouveras les mêmes Pseudos « Démocrates  » Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes du Faux Djihad au service de la Maison Otan Usa Gb Israël Sionisme Saouds Wahabisme, Erdogan Turquie Frères islamiste , qui ont profité du mécontentement de Populations , le même cas se profile à l’horizon pour l’Algérie qui est dans le collimateur de OTAN Sionisme USA Gb Israël , Islamistes FIS AIS téléguidé de l’étranger par Rachad et Al Maghribya financé par le Wahabisme Qatar et Saouds et pas tres loin Erdogan Turquie Frères islamiste . .Quand Zaatar ou Khamamzarov écrivent ils sont dans le réalisme , ce qui ne veut pas dire contre l’essence même du Hirak authentique du debut , mais des répercussions sur l’aggravation de l’économie au Rouge vif , et danger de déstabilisation, insurection armée si possible dans l’agenda de Vautours qui Guettent en dehors de l’Algérie . . J’ai lu les Post de Zaatar ou Khamamzarov , et c’est les meilleurs dans l’analyse par rapport à la majorité qui soit sont aveugles ou le font par calculs vicieux et sournois .. Oh Annonyme , tu ferais mieux de t’inquiéter de la dégradation des conditions Sociales et sauvetage Économique du Pays , le reste c’est juste un Hirak de 1 ans pris dans son jeu et infiltrés par des Esprits sournois . .

      Anonyme
      22 février 2020 - 22 h 14 min

      @Vroum depuis 1 an j’explique aux jeunes dans les marches qu’il ne faut pas céder aux provocations. Je suis absolument contre toute violence. Ce que je dis ce n’est pas mon souhait. C’est ce pouvoir qui par son entêtement va pousser vers la violence. Si ce pouvoir n’a pas plus peur du peuple c’est parceque c’est des inconscients qui pensent que le peuple ne fera pas plus que marcher. C’est là la grosse erreur. Va voir la marche d’aujourd’hui. Les manifestants voulaient monter vers à El Mouradia. Ça a failli dégénérer. Certains ont réussi à forcer le barrage. La tension est retombée cette fois mais qu’en sera-t-il la prochaine fois ??

    daro
    22 février 2020 - 13 h 23 min

    je suis désolé, ce n’est pas vers el mouradiya qu’il faut marcher mais au lieu du vrai pouvoir…et vous connaissez où se trouve!!! Le problème de ce mouvement et malheureusement sa non réussite réside dans l’identification de l’ennemie et de sa nomination d’une part et sa non capacité à recruter dans l’armée des partisans dans les hauts gradés… et tant que ces deux objectifs ne se sont pas atteints on restera là, car le régime maitrise cette situation!! et il dit : vous marchez, et marchez comme vous voulez, moi j’avance dans ma démarche et rien ne change!!!

    Zaatar
    22 février 2020 - 10 h 35 min

    @Karamazov,
    L’ami, tu es pris pour moi et je suis pris pour toi. J’aimerais bien leur compter l’histoire des deux qui font la paire.

      Anonyme
      22 février 2020 - 22 h 17 min

      @Zaatar ne prends pas les lecteurs pour des imbéciles. J’ai noté les horaires et les jours de tes messages et ceux de Karamazov. Le résultat est sans appel!!

        Zaatar
        23 février 2020 - 7 h 09 min

        Vas y fais nous voir une démonstration…j’aimerais bien rigoler un coup…

        Zaatar
        23 février 2020 - 13 h 38 min

        Tu as noté les horaires et les jours de mes messages et ceux de Karamazov, fais nous voir alors…moi j’ai bien envie de rigoler. On attend avec impatience.

    Lghoul
    22 février 2020 - 0 h 54 min

    Le Hirak va continuer jusqu’au depart de ceux qui ont ruine le pays. L’etape suivante est de denoncer dans leurs propres capitales, les pays qui les soutiennent.

    Anonyme
    22 février 2020 - 0 h 04 min

    Vous citez toutes les villes sauf Annaba, est ce une omission, ou parce qu’elle n’est pas algérienne ?

      Anonyme
      22 février 2020 - 7 h 26 min

      Ils n’ont cité que quelques villes comme exemples, ils ne peuvent pas citer toutes les villes. Ils n’ont pas cité Mila, El Bayadh, Jijel, Tiaret, Ain Temouchent, Blida, El Oued, Guelma, Batna, Médea, Tebessa, Relizane etc…

    Anonyme
    21 février 2020 - 23 h 22 min

    un régime doublement corrompu : corruption économique (tous des voleurs), corruption idéologique (tous des larbins internationalistes qui roulent pour l’une ou l’autre des puissance étrangères). Des généraux affairistes qui se sont appropriés les riches du pays, regardent leur propre peuple avec mépris mais face aux étrangers, sont doux et dociles comme des agneaux. Complètement passifs alors qu’il Il y a le feu à toutes nos frontière. Achètent des armes à leurs maîtres émiratis (quelle technologie ont ces bédouins????). Ont baptisés un sous-marins Algérien « akram pacha », au nom de leurs maitres turcs. Se sont attroupés comme des minables dans un hôpital militaire parisien (bouteflika, gaid salah, sellal), sans aucune honte, sans fierté sans dignité, sans personnalité…un régime maudit!!

      Vroum Vroum 😤..
      22 février 2020 - 12 h 02 min

      C’est quoi « Yatnahaw Gaa  » , tout le Gouvernement Bouteflika est parti , Gaid Sallah est partis , après une année 2019 à vide , enfin un Président de la République et son nouveau Gouvernement pour un sauvetage Économique du Pays , vous auriez voulus un Pays sans économie , sans Président et un Hirak sans fin et chanter le « Yatnahaw Gaa  » pour faire plaisir aux Chèvres qui attendent la chute de l’Etat Algérien , ces Chèvres voudraient imposer leur dictat , Yatnahaw Gaa , Généraux Mafia , Jusqu’au bout , mais personne n’en veut sauf les vendus , ignorants , ou Kaviya .. Ces Chèvres croient nous tromper , avec leur Hypocrisie , ces Chèvres sont les Berbèristes séparatistes Makistes Mak et Islamistes Frères Musulman Wahabites dit Salafistes du FIS AIS ou Sionistes qui on été à Bruxelles siège de l’OTAN et Strasbourg Parlement européen pour pleurer et demander intervention et sanctions !!..Les mêmes Chèvres étaient à Berlin contre le Président Algérien en déplacement à l’étranger , et c’est ces Chèvres qui ont i filtré le Hirak et crient « Yatnahaw Gaa  » Généraux Mafia « …Jusqu’au bout « …relayés sur les Réseaux sociaux .. On a compris votre sale jeu . . Surtout essayez vos Pouces dans le Nez !!

        Anonyme
        22 février 2020 - 22 h 20 min

        @Vroum ne fait pas l’innocent, tu sais exactement ce que veux le peuple et même le nom de tous ceux qu’il faut déloger…

    SaidZ
    21 février 2020 - 21 h 07 min

    Tout bouge et rien ne change!
    Hirak moubarek d’un côté, arrestation et emprisonnement de l’autre côté. Puisque boutef était apte pour le 5e mandat, pourquoi il ne serait pas apte pour rejoindre ses gouvernements à elherrach !?
    Honte à ceux qui emprisonnent nos jeunes hommes et femmes. Le peuple ne doit pas lâcher, souvenons nous, la guerre de libération nationale n’a pas été facile et elle a duré plus de 7 ans.
    Vivement l’indépendance

    Zaatar
    21 février 2020 - 20 h 33 min

    RDV au second anniversaire…en 2021. Alger sera encore bouclée et tout dira encore les mêmes mots, on marmonnera tous la même chose et les mêmes propos…le 22 février 2021, et aussi en 2022 tiens…on ne sait pas juste où en seront nis finances et notre économie

      Anonyme
      22 février 2020 - 0 h 23 min

      @Zaatar On sera là au 2ème, 3ème, et même 10ème anniversaire s’il le faut, jusqu’à ce que tu crèves de désespoir!! Allez quelques séquences fortes de la marche d’alger pour t’achever…
      Rue Asselah https://mobile.twitter.com/MecheriNassim/status/1230859426325827585
      Rue Didouche https://mobile.twitter.com/khaleddrareni/status/1230887687902679042
      Rue Mohamed V https://mobile.twitter.com/meriem_nait_/status/1230900991744233472

        Zaatar
        22 février 2020 - 6 h 18 min

        Qu’a cela ne tienne, je serais la au énième anniversaire, y aura un Tebboune bis comme président, et les hirakistes qui scandent yetnahaw ga3. Alger sera toujours bouclée et c’est reparti pour un tour. Le seul problème qui m’inquiète est économique . Est ce que le peuple se sera remis au travail, et est ce qu’on aura développé les autres secteurs économiques du pays. Pour le reste, on s’en tape le coquillard car rien n’aura changé.

          Anonyme
          22 février 2020 - 8 h 50 min

          @Zaatar-Karamazov Tes propos me rappellent un film sur Martin Luther king où certains noirs lui demandaient de baisser les bras car les blancs n’accepteraient jamais de leur accorder la liberté. Parler comme tu le fais démontre que tu es du coté des oppresseurs et pas des oppressés. Tu ne sais pas ce qu’on ressent quand on est pas libre, quand on a été victime de l’arbitraire et de l’injustice. Ce pouvoir que tu défends finira très mal, ce n’est qu’une question de temps. Ce n’est pas le Hirak qui va le chasser mais une révolte violente et sanglante. Je suis convaincu que la crise qui s’annonce aura des conséquences désastreuses. L’être humain est capable du meilleur comme du pire…

          Zaatar
          22 février 2020 - 10 h 27 min

          Attends l’ami anonyme, je ne sais pas ce qui vous prend de le juger ainsi et de prononcer un verdict et une sentence à l’emporte-pièce à mon égard. Pourtant je fais des efforts pour bien me faire comprendre. Cependant et ça reflète l’état d’esprit de tout un chacun, une fois qu’on se fait une idée sur quelqu’un ou sur quelque rien n’y fait pour vous faire changer d’avis. Alors je saisi cette occasion pour redire ce que je pense en usant de tes propos l’ami. Auparavant il n y a pas si longtemps que ça, je disais que ce pouvoir, la marabunta qui nous gouverne est indécrottable si ce n’est une révolte dans un bain de sang. On m’a traité de tous les noms malgré que de soit juste un avis de part une analyse faite sur la base de l’historique du pays et des peuples en général. Ceci dit, j’ai toujours la haine de ce pouvoir, vous qui croyez le contraire. Cependant, et au début du hirak j’ai fait évolué mon opinion. Je disais après tout et suite aux 4 ou 5 premiers vendredi leur être que il va y avoir un mouvement politique issu de ce hirak Pacifique qui va faire basculer les choses, sans en être vraiment convaincu. Au fil du temps on se rencontre de la réalité, de part la nature des hommes. De l’égoïsme, de l’hypocrisie, de la malhonnêteté…etc et de cette société nourrie à la rente et shootée à la religion , il n’en sortira rien. D’ailkeurs le FIS semble avoir été introduit dans le hirak. Tout ça pour vous dire que j’en ai marre moi aussi de ce pouvoir, que j’ai déjà combattu et que j’ai déjà payé de ma personne, mais je reste objectif et réaliste. Ce n’est pas ce hirak qui va le descendre, et je mettrai mes deux mains a couper. Comme tu dis, une révolte sanglante oui, ça changera les choses, une grève générale oui ou tout s’arrête, ça changera les choses. Autrement il faudra attendre un siecle et demi a deux, c’est ce que j’ai toujours avancé. Bonne journée l’ami.

          Zaatar
          22 février 2020 - 10 h 34 min

          Une dernière chose l’ami anonyme, l’histoire de Luther king et des hommes de couleur aux US n’a rien de comparable avec celle de notre société et notre peuple qui subit le dictat de notre pouvoir. Ce sont deux problèmes complètement différents ou les éléments d’analyse ne sont pas du tout dans un même contexte. Les US c’est une démocratie à part entière ou le pouvoir peut basculer d’un cote à un autre a chaque élection. Et les calculs politique sont plus tenus que tu ne le penses notamment avec la question des hommes noirs.

      Kamal
      22 février 2020 - 0 h 48 min

      C’est facile d’ecrire 2021, 2022. Allez vous survivre jusque la ?

    58 ans
    21 février 2020 - 20 h 26 min

    nul n a le droit de badiner avec ma liberté mes droits et mes valeurs et encore moins un usurpateur même s il s appel teboun

      thamourth
      22 février 2020 - 15 h 08 min

      Ta liberté s’arrête là où commence la notre. La liberté ce n’est pas le terrorisme électorale.

        Anonyme
        23 février 2020 - 7 h 47 min

        Thamourth qui parle de liberté!! On aura tout vu!! Celui qui applaudit les arrestations et soutient les tortionnaires ose parler de liberté!!! Chapeau l’artiste!

          thamourth
          23 février 2020 - 15 h 50 min

          Vous êtes expert dans l’inversion des rôles. Vous avez pris la liberté en otage.

    Anonyme
    21 février 2020 - 19 h 11 min

    Comme pour le 5 juillet, 1er novembre et le 12 décembre, les Hirakistes ne ratent pas les grands RDV!! C’est une véritable gifle pour le pouvoir car l’élection n’a rien changé. Les manifestants furent aussi nombreux qu’avant!! Merci à Tebboune de nous avoir aidé à mobiliser les troupes avec ses gaffes de ces deniers jours. Il a démontré aux Algériens qu’il n’y avait rien à attendre de lui!!

    Ali El Vérité
    21 février 2020 - 18 h 51 min

    Surtout ne jamais reculer,on a pas le choix soit se libéré des mains de la mafia militaro FLN.soit on va subir les pires atrocités,famine,injustice,hogra,mépris,l’explosion de la corruption et le piston,ne faites pas confiance aux élèves de Bouteflika car ils sont pire que leur maitre,si Tebboune était honnète il aurait dissout les deux assemblées,qui vote les lois et les projet,toujours les memes de l’époque des traitres Marocains d’oujda,alors réveillez vous,les mesurettes qu’il est entrain de faire se sont que de la poudre aux yeux,soyez certains d’ici un an il va libéré tout les prisonniers qui ont ruiné le pays;s’il était capable il aurait prouvé lorsqu’il était ministre a plusieurs reprise,réfléchissez pourquoi,le défunt Gaid Salah l’imposé de force,ils existent bien des raison propre aux traitres corrompus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.