Le centre Carnegie : «L’armée algérienne aurait dû intervenir en Libye en 2011»

Carnegie armée algérienne Constitution
L'intervention de l'ANP à l'extérieur changera la donne. D. R.

Par Mohamed K. – Carnegie Middle East Center s’est intéressé à l’aspect de l’avant-projet d’amendement de la Constitution relatif à l’armée. «Pourquoi l’Algérie rompt avec un demi-siècle de non-ingérence ?» s’interroge ce centre de recherches qui rappelle que «des modifications constitutionnelles permettraient à Alger de participer aux opérations de maintien de la paix et d’envoyer des unités de l’armée à l’étranger».

Pour Carnegie, dans le cas où les aliénas ayant trait à la participation de l’ANP aux opérations de maintien de la paix dans le cadre des Nations unies, de l’Union africaine et de la Ligue arabe seraient adoptés, ils constitueraient un «changement important». «Depuis son indépendance, en 1962, l’Algérie a promu une politique de non-ingérence, donnant la primauté à la médiation et au dialogue avec tous les acteurs – y compris islamistes, tels qu’Ennahdha en Tunisie – sur l’intervention militaire», souligne le centre qui voit dans ce changement de cap une volonté de «repositionnement» et une révision des «principes non-interventionnistes rigides».

Pour Carnegie, ce changement de doctrine, s’il «devra prendre du temps et nécessiter des efforts», il lève néanmoins un «tabou important». «Cela aura un effet dissuasif, décourageant potentiellement les acteurs étatiques et non étatiques de prendre des mesures indésirables ou de se livrer à une agression militaire contre les voisins directs de l’Algérie», explique le centre de recherches, en ajoutant que cela «donnera un avantage tactique» à l’Algérie, en ce sens qu’il «rendra ses actions moins prévisibles». «Plus important encore, souligne Carnegie, cela permettra à l’Algérie de projeter sa puissance militaire et de prendre les devants si une action bien préparée et bien dirigée par l’Afrique doit voir le jour dans la région».

Le think tank s’interroge, par ailleurs, si l’Algérie «s’apprête à devenir un acteur actif dans la gestion des multiples crises dans son voisinage direct». Allusion au conflit libyen. «Ce qui est certain, répond l’auteure de l’analyse, c’est que le pays tente de maximiser la protection de ses frontières dans une région tumultueuse.»

Carnegie pense que l’armée algérienne aurait dû intervenir en Libye en 2011 déjà, estimant qu’«il est trop tard pour que l’Algérie fasse une réelle différence» dans ce pays voisin en proie à une guerre civile depuis le renversement et l’assassinat de Mouammar Kadhafi, et que ses efforts pour parvenir à un règlement politique «ont échoué». «Le début de la crise libyenne était une occasion manquée», pense Carnegie, qui reproche à l’Algérie de s’être cantonnée dans son «principe fondamental de non-intervention» qui a «ouvert les portes à une opération militaire mal élaborée par l’Otan qui savait que celle-ci ne provoquerait pas une réaction algérienne décisive».

Cette position de l’armée algérienne a «facilité l’ingérence étrangère et l’intervention de différents acteurs régionaux et internationaux, à savoir l’Egypte, les Emirats arabes unis, le Qatar, la France, l’Italie, la Russie et la Turquie», note le centre de recherches. «Les amendements constitutionnels suggèrent qu’Alger a tiré les leçons de ses erreurs en Libye depuis 2011», conclut-il, en se disant convaincu que «les adversaires de l’Algérie devront désormais réfléchir à deux fois avant de songer à intervenir ou à s’ingérer dans son voisinage immédiat».

M. K.

Comment (44)

    anonyme
    25 mai 2020 - 6 h 34 min

    Je ne veux pas voir les cercueils de nos enfants revenir de pays qui ne sont pas … l’Algérie. Que chacun gère ses problèmes. Nos enfants n’ont pas à mourir pour des causes non algériennes. Mourrons pour notre pays seulement. Nous n’avons ni ennemi ni allié, et c’est tant mieux. Restons-en là !

    anonyme
    25 mai 2020 - 6 h 29 min

    L’ANP ne doit pas intervenir hors du pays. Elle ne doit pas servir les intérêts de cette « communauté internationale » dont les ordres viennent directement de … Tel Aviv, en passant par Washington. N’oubliez jamais ceci : l’ONU était du côté des Américains et de tous les pays capitalistes dans la guerre de Corée (que les Américains ont fini par diviser pour créer un état tampon contre le marxisme) … L’ONU est un instrument de la gouvernance mondiale. Et cette gouvernance mondiale se fiche des peuples et des nations. Elle a un but précis, qui n’est pas le nôtre. Notre président aura sur la conscience la mort de tous les soldats algériens qui mourront pour défendre des intérêts sionistes. Honte à lui, s’il jette l’ANP en pâture aux mondialistes. J’espère que les militaires ne se laisseront pas faire. L’ANP aux Algériens, pas aux forces colonialistes !

    hombre
    24 mai 2020 - 18 h 59 min

    jamais de la vie ,jamais intervenir a l exterieur,c est comme dans une bagarre ,tu separes ensuite les beligerants s en prenne a deux sur toi ,en plus on a pas les moyens financier pour faire le sale boulot ,ceux qui ont casses la lybie se debrouillent pour reparer ,tu casses tu payes point barre ,faire tuer notre jeunesse pour des banquiers et marchand d armes qui crachent tous les jours sur les musulmans JAMAIS ,pendant 10
    ans de guerre civile qui est venue nous aider? personne au contraire ils attendaient qu ont se casse la G—-LE

      Abdel
      24 mai 2020 - 22 h 26 min

      @ Hombre
      24 mai 2020 – 18 h 59 min
      je partage tout à fait votre point de vue cher ami,
      Ce qu’il faut comprendre dans leur manœuvre, c’est de
      décider et pousser à la faute notre armée à la faute de façon à ce qu’ils se coalisent pour venir faire comme ils ont fait dans les autre pays qui sont encore en guerre aujourd’hui.
      Nous ne devons pas changer notre politique de non ingérence, on n’est pas un pays colonialiste et on n’a pas de visée sur d’autres pays autre que des relations cordiales et amicales.
      Ces conflits cités plus haut, sont des conflits artificiels créé pour réduire à l’impuissance total certains états et s’accaparer des richesse naturelles tout en réduisant à l’esclavage et à la mendicité les autochtones.

    Anonyme
    24 mai 2020 - 18 h 38 min

    Tout le monde doit prendre note de l’ADAPTATION de notre doctrine et NON son CHANGEMENT surtout le éro-narco-royaume de l’ouest et ses superviseurs. Dorénavant les mokokos et leurs roitelet-PDs sont avertis, on vous écrasera comme un moustique si vous vous frottez a nos frontières. Prière de déloger tous les clandos terro-latent présents sur le territoire.

    Anonimaoui
    24 mai 2020 - 17 h 47 min

    Surtout pas cette c… Ce centre Carnegie comme ça par amitié nous recommande de faire le gendarme du Sahel et du Maghreb juste pour nos beaux yeux. L’histoire récente nous montre que toutes les armées du monde qui se sont aventurées en dehors de leur territoire national l’ont amèrement regretté. Les USA en Afghanistan, l’URSS dans ce même pays, la France au Sahel et au Liban, Israël au Sud Liban, l’Arabie Yahoudite au Yémen et la liste est longue. Oui pour des opérations éclaires en territoires frontaliers pour détruire des menaces potentielles avec repli immédiat si un pays voisin est en proie à des conflits internes menaçant nos intérêts stratégiques.

    Moudir
    24 mai 2020 - 15 h 20 min

    Laissez vous comme takers pour vous ANP doit rester la Ou la sa place en Algeria its sont beaucoup de travail its doivent bien surveiller nos frontieres les loups attend la moi dare occasion pour s’introduir en Algeria tel que Israel la France et nos voisins de l’ouest vont leurs facility la Rentrer de toute facon ils n’ont Rien a dire c’est leurs protecteurs et c’est Les Amis d’israel

    diversion
    24 mai 2020 - 14 h 49 min

    Arrivons déjà à contrôler éfficacement la contrebande et trafic de drogue à l’ouest apres parlons d’intervention militaire à l’exterieur.
    Réagir avec résilience et passivité aux coups de boutoirs quotidiens trahi l’incompétence et la corruption des concernés.
    L’important est de minimiser nos relations avec les pays bons à rien sous pretexte de langue, religion et fafa…et de commencer un vrai développement avec la Chine e la Russie… s’ils nous accèptent encore!
    Sans oublier de vider le pays des agents sangsues et de profiter de l’apport de notre diaspora longtemps négligée voire malmenée !
    Yallah ! 5 ans de pain noir après c’est la belle vie ! Si les décideurs sont honnêtes « of course ».

      Algerien Pur Et Dur
      24 mai 2020 - 20 h 43 min

      Consultez google (en particulier le dernier rapport des FAR) et vous verrez que la chine de meme que la russie sont couramment en train de livrer des armes et systemes militaires sophistiques au Maroc sachant tres bien ce qu’il peut en faire. Ce fut a la demande de ce dernier qui a decide de s’equipper d’un armement sophistique beaucoup moins cher mais aussi performant que celui qui lui a ete traditionellement livre par les USA et la France. Personnellement je n’en veux pas a ces deux pays de ne pas faire de faux etats d’ame. Pour eux, et comme il se doit, les interets viennent avant les fausses amities et autres salameleks. Mais c’est a nous d’etre moins naifs et d’en tirer les conclusions necessaires, Il n’y a ni amis ni amar bouzouar. Il n’y a que des affaires et interets entre etats. L’ideal bien sur c’est de ne compter que sur nous meme mais pour cela notre pays doit d’abord recuperer la matiere grise qu’il a laisse lui echapper (comme la Coree du Sud, qui n’etait pas plus developpe que l’algerie dans les annees 70, l’a fait) et de se debarasser de ces faux responsables dont les fausses competences et le manque de patriotisme, je dirai meme trahisons, l’ont mis dans la situation extremement delicate ou il se trouve actuellement. Je ne suis ni un fan ni un admirateur des premieres annees de Boumedienne mais cependant je lui reconnais clairement le fait qu’il ait envoye (vers la fin de sa vie) beaucoup de jeunes algeriens dans les pays occidentaux (surtout anglophones) pour se parfaire. Il ne m’est donc pas etrange que sa mort soit survenue aussitot apres qu’il ait dit en tapant sur la table avec son cigare cubain (consulter ses discours vers la fin de sa vie sur Internet) qu’il etait temps de faire la place aux jeunes. Il n’est donc pas impossible qu’il ait ete mis hors d’etat de nuire par un certain pays qu’on connait tous et qui voyait ainsi l’Algerie (sa vache d’or qu’il continue d’ailleurs de traire a volonte) lui echapper. La verite finira bien par sortir peut etre par la bouche d’un certain president de ce pays (contemporain de Boumedienne) qui devient de plus en plus bavard et aussi bien entreprenant pour un veillard. L’avenir nous le dira. Saha aidek a vous et a tous les algeriens patriotes ou non.

        Abdel
        24 mai 2020 - 22 h 50 min

        @ Algerien Pur Et Dur
        24 mai 2020 – 20 h 43 min
        Vous avez bien saisie la situation cher ami, ces pseudos pays amis ne se gênent pas à donner gracieusement des armes sophistiqués à des pays qui sont même leurs ennemies et sachant très bien le résultat de leurs manœuvres.
        Pour ceux qui ne savent pas, notre fournisseurs d’armes n’a pas hésité pendant les guerres arabo/sioniste à ne pas fournir d’armes aux pays arabes pour que l’entité sioniste garde la suprématie militaire, il ne faut pas s’étonner qu’il ait gagné à eux seul contre plusieurs états arabes engagés contre eux, sans parler de la traîtrise des égyptiens qui ont traîné plusieurs pays dans leur débâcle.
        Pour les coréens du sud, il faut rappeler qu’ils sont assistés dans tous les domaines par l’oncle sam et ne sont pas entourés comme nous par des ennemies hormis leurs propres compatriotes qui ne partagent pas leurs vision et qui sont tenu à l’écart, comme vous le savez, pour l’ancien colon, la guerre de libération n’est pas terminée, elle est perpétuelle au point de nous créer même des conflits artificiels et ce gêne pas de nous narguer à tel point qu’il préfère perdre des milliards avec des pays barbares plutôt que de travailler gagnant/gagnant avec nous.
        (…)

    Sprinkler
    24 mai 2020 - 14 h 37 min

    Même au plus fort des tensions géopolitiques, et contrairement à bien des états croupions vassaux – narco-protectorat à l’Ouest, pétro-terroristes à l’Est – l’Algérie a su imposer sa doctrine de non-intervention militaire hors de ses frontières. Et c’est en toute souveraineté qu’elle veut aujourd’hui reconsidérer ce  » dogme  » d’airain, pour s’adapter à la  » tectonique  » régionale et lui permettre, le cas échéant, de donner  » suites  » aux agressions lâches de certains pays  » frères  » : le précédent de Tiguentourine a montré toutes les limites de ce principe de  » non-intervention  » extraterritoriale…L’ANP ne sera jamais une  » sous-traitante  » de tierces puissances mais se elle doit d’étendre son champ d’intervention en cas de menaces sur la sécurité nationale…L’Algérie entenaillée entre une narco-monarchie belliqueuse expansionniste, un pays – la Libye – livré aux appétits impérialo-sionistes et une ceinture sahélienne retombée dans le carcan colonialiste, doit desserrer ces mâchoires d’acier en se donnant les moyens de projeter sa puissance de feu hors de ses frontières, notamment en poursuivant l’effort de modernisation et de professionnalisation de son potentiel militaire…Il n’y a plus de place aux  » idéaux et au romantisme  » révolutionnaires dont elle s’est bercée béatement depuis plus de cinquante ans pour finir en vache à lait…Sur une « assise démocratique consacrée par son peuple », la nouvelle Algérie portée par le Hirak doit redoubler de puissance pour faire face au rouleau compresseur otano-sioniste. L’Algérie n’est pas le nombril du monde, certes, mais force est de constater qu’elle est le dernier verrou à faire sauter pour les « apôtres » du Grand Moyen-Orient qui ont miné son voisinage de tensions et de conflits faute de briser sa colonne vertébrale : l’ANP ! L’Âne de Troie de la France nous a agressé en 63 alors que nous n’avions pas pansé les plaies de la barbarie coloniale et n’était-ce l’héritière de l’ALN, le mulet du néo-colonialisme nous donnerait encore du sabot et du crottin…L’état narco-mercenaire, l’instabilité chronique de la Libye et de la bande sahélienne sont les braises de ce foyer que les « architectes » du chaos « organisé » entretiennent à nos frontières en attendant l’implosion et l’effondrement de ce dernier bastion de résistance qu’est l’Algérie en Afrique du Nord…L’ amendement constitutionnel qui libérera l’ANP de ce sacro-saint « serment » de non-intervention extérieure donnera à réfléchir à ces « parties » bien connues qui voient dans la « neutralité » passive de notre diplomatie et de notre armée un aveu d’impuissance et une délégation de pouvoir sur son voisinage…Il faut porter avec « force arguments » à l’attention des « entités » concernées que le temps des expéditions « coloniales » est révolu ! Le monde étant gouverné par la prédation, une partie de nos richesses financières, scientifiques et économiques doit être consacrées à la recherche et à la production de nos moyens de défense (et d’attaque…) pour faire face à toute forme d’agression, conventionnelle ou non ! L’Algérie qui doit gagner son indépendance alimentaire et la bataille du savoir, devra fabriquer ses avions, ses navires, ses missiles, ses radars, ses blindés, etc… Le Roi du « Kannabistan » entretient toute une meute d’espions et de journaleux pour épier la moindre manœuvre ou acquisition de l’ANP. Sous le titre « Les tentations « guerrières » du Maroc envers l’Algérie » un quotidien algérien a fait écho cette semaine à la « nouvelle stratégie de défense intégrée du Maroc » dans laquelle notre pays, au côté de l’Espagne, est nommément désigné comme « l’ennemi » numéro 1 du royaume de la drogue ! Rien de nouveau à l’Ouest…Cette « nouvelle stratégie », déclinée avec force détails par notre journaliste, se voudrait donc une « réponse » proportionnelle à la menace que nous représentons pour ce narco-Dom-Tom…Les manœuvres régulières de l’armée algérienne le long de ses frontières donnent des sueurs froides aux stratèges de sa Majesté Glaoui III qui ne sait plus à quels marchands d’armes se vouer pour assouvir ses rêves de grandeur et prendre l’ascendant sur ce voisin de l’Est dont l’armée ébranle le Trône à chacune de ses sorties…Nous l’aurons bien compris, cet état de guerre permanent qui s’est installé, durablement, le long de nos frontières donne tout son sens à ce changement de doctrine de l’armée algérienne. Et comme dit l’adage,  » qui s’y frotte, s’y pique « …Merci AP pour cette tribune qui nous permet de répondre à nos ennemis héréditaires.

      Anonyme
      24 mai 2020 - 18 h 31 min

      ya khouya rak tfit ennar elli fi galbi, tu portes bien ton pseudo. athala fi rouhek w katharna men had les messages yarhamaldik !

      Hourya
      25 mai 2020 - 11 h 52 min

      Merci pour ce commentaire éclairé, c’est un plaisir de vous lire. C’était une grave erreur d’avoir laisser s’effondrer l’état libyen, je l’ai compris lors de l’attaque de Tiguentourine. L’OTAN prend prétexte du chaos qu’il a provoqué pour installer ses bases et ses hommes dans le voisinage immédiat de l’Algérie. Même l’Iran, la Chine ou la Russie n’ont pas tous leurs pays voisins infestés par l’OTAN comme l’Algérie. Eux ont bien compris que leur sécurité était aussi dépendante de la sécurité de leur voisinage et de leur capacité à fabriquer leurs propres armes.

    Le rôle de l’ANP
    24 mai 2020 - 13 h 16 min

    Les décideurs redéfinissent le rôle de l’ANP, ce n’est pas une décision endossée majoritairement par le peuple, vu que celui-ci est toujours exclu d’une réelle et juste représentation à l’assemblée dite nationale ou APN, c.à.d. là où se pratique l’apnée diurne entrecoupée très occasionnellement par une séance de mains levées actionnées comme des marionnettes, pour dire : An3am ! Fi3lène ! Akid ! Question de mettre un peu d’action dans la casa plongée dans la torpeur. Et de fait, garder sa place à la file des becquées et rations du râtelier national des “élus”.

    Je ne crois pas que cette décision amènera automatiquement le commandement à envoyer les troupes dare dare s’impliquer dans des conflits externes. Parce que le pays, surtout maintenant et les années à venir, dans la conjoncture économique sévissant, n’a pas les moyens pour soutenir seul une telle initiative.
    Déjà, ne serait-ce qu’assurer l’approvisionnement alimentaire de la population va, bientôt, poser des problèmes immenses dans un pays qui importe 70 % de ce qu’il consomme, dont les ressources principales de la rente s’amenuisent et la folle et maladive démographie galopante et incontrôlée finiront par conduire à la catastrophe, tant la mauvaise gestion du pays a enraciné des lacunes qu’il ne sera pas aisé de juguler. (…)

    Soyons raisonnable et pragmatique , comment fera l’armée pour s’impliquer dans un conflit, si celui-ci dure longtemps, quand on ne dispose pas d’une industrie militaire capable d’assurer une autonomie d’approvisionnement ?
    Un exemple bête : prenons le cas de la Libye. Si on se tient au postulat actuel, nous reconnaissons le GNL de Tripoli, appuyé par le Sultan derviche tourneur d’Ankara, avec ses visées sauriennes, qui est le pourvoyeur d’armes et des terroristes islamistes daeshiens et autres en Syrie, et de l’autre côté avec le zozo Haftar on retrouve toute un meute de prédateurs avec un appétit très aiguisé, dont les Emi-Rats et la Russie qu’on prétendait amie de l’Algérie.
    Allez bon on entre en conflit… contre qui ? Si on se fie à la reconnaissance du GNL, reconnu par l’ONU, ce sera donc contre Haftar.
    On devra donc à un moment donné appeler nos “frères arabes” des Emi-Rats pour nous acheter des armes et aussi les Russes pour nous approvisionner en armes et en pièces pour l’armada militaire. Et alors … Et oilà !
    Je me marre … disait Coluche !

    Par contre, cette initiative peut constituer un élément de dissuasion vis à vis certains belliqueux, pas très loin des frontières, qui ont tendance ces derniers temps à montrer des biscoteaux en gonflettes surdosées, particulièrement le voisin du Zetlaland qui ne manque jamais une pour s’adonner à ses fantasques exhibitions. Ses forces armées viennent de publier un mémorandum (disponible sur le web : “Pour une nouvelle stratégie de défense intégrée du Maroc”) où notre pays est cité nommément avec qui un conflit éventuel est à envisager. Ils en prennent note et s’ajustent donc à parer à cette éventualité en prenant toutes les mesures en conséquence.
    Un des points fondamentaux : leur relation amoureuse avec l’entité sioniste déclarée au grand jour. C’est leur partenaire privilégié.
    Les coups fourrés du royaume de la Zetla remontent à l’Antiquité, n’oublions pas la trahison de leurs ancêtres envers Jugurtha et Juba 1er dans leur guerre contre les Romains.

    Je ne serais nullement étonné d’apprendre que les Services de renseignement ont dû recouper cette information sur la préparation de ce mémorandum bien avant sa publication pour faire ajuster le tir à l’Etat Major de l’armée en guise de réponse bien définie sans tambour ni trompette.

    Séhab
    24 mai 2020 - 10 h 07 min

    L’armée algérienne doit rester a l’intérieures de nos frontières et point barre !
    Par contre moi je métrais dans la constitution le droit de suite exemple un pays qui nous attaque
    Par terrorisme interposer notre armée aurait le droit de les poursuivre jusqu’a l’intérieure
    Du pays qui nous les a envoyés et les mètres hors d’état de nuire ! Ça donnera matières a réfléchirai
    A tous nos voisins du sud de l’este et surtout de l’ouest !

    Bien Cordialement Séhab

      donc toi tu vas constater?
      24 mai 2020 - 12 h 53 min

      donc on laisse le maroc faire ce qu’il veut au sahara occidental? on constate ! on va constater la domination du maroc dans tous le sahel? on va avoir une diplomatie molle? ce qui se passe en libye, c’est la faute à nottre constition absolument bidon de ne pas intervenir à l’extérieur. si on avait sauvé la vie de khadafi en empêchant les attaques de l’otan, on serait avec la libye le pays le plus d’afrique. maintenant on est le plus vulnérable d’afrique et le plus mou! si notre armée pouvait intervenir à l’extérieur tu pense que le maroc aurait pris la part de la mauritanie du sahara occidental en 1979? voilà ce qui se passe au sahara occidental est la faute à notre constitution. si toi tu as peur des marocains moi pas à moins que tu sois marocain quia peur bleue des algériens

        Séhab
        24 mai 2020 - 23 h 00 min

        @ donc toi tu vas constater?24 mai 2020 – 12 h 53 min

        Avant Tout bonsoir car moi je ne commence pas par vous tutoyer je suis Bien éduquer je ne tu-toi pas les gens que je ne connais pas contrairement à vous))
        Bien vous me disiez que je suis peut-être Marocain quand savez-vous ? Je ne connais pas votre âge
        Mais je vais vous dire ceci quand moi je faisais de la résistance pendant la guerre de libération
        De mon beau pays l’Algérie vous vous était peut-être entrain de joué avec des gosses ou pas nie du tout
        Ne oubliez pas une chose très importante que l’ANP c’est nos enfants et moi je ne veux pas que nos
        Enfants meurent pour des causes qui ne nous concernent pas et qui ne sont pas dans l’intérêt de l’Algérie !
        On peut exercer le droit de suite comme je les expliquer dans mon précédent commentaire

        Voila Mr le plus algérien que les algériens ?

          @sehab
          25 mai 2020 - 10 h 30 min

          tu as fais la guerre TOI? tu as quel âge 90 ans?
          le changement de la constitution ne veut pas dire comme tu essayes de tromper le monde que l’algérie va intervenir à tort et à travers ou sur je ne sais quel ordre de quel que pays que ce soit! l’intervention de l’armée algérienne doit être réfléchit et libre de prendre cette décision à toiut moment sans être bloqué parla constitution que tous les pays ennemis de l’algérie exploitent pour coloniser le sahara occidental à nos frontières pour nous installer israel , et d’avoir un environnement hostile qui va hypothéquer l’avenir de l’algérie qui va imploser si on tient compte de notre alliance stérile et néfaste avec les russes.

          Séhab
          25 mai 2020 - 20 h 17 min

          Je ne réponds pas aux inconnus ! Et aussi à des mal poli et pas bien éduquées
          Et qui tu-toi tous les mondes (je pense qu’on les à pas gardés ensembles ?)
          Et comme je suis poli et Bien éduqué je vos dis Bien Cordialement

        Abdel
        24 mai 2020 - 23 h 11 min

        @ Donc Toi Tu Vas Constater?
        24 mai 2020 – 12 h 53 min
        On n’a pas à faire la guerre à la place des autres cher ami, cette erreur, on l’a déjà commise avec les égyptiens et vous connaissez le résultat.
        Je vous rappelle que la colonisation du sahara occidental a été décidé par ordre de 2 pays qui sont de l’autre coté de la mer,
        il faut demander plutôt aux les sahraouis pourquoi ils ont décidés de rendre les armes quand leur ennemie ne l’a pas fait jusqu’à aujourd’hui, qu’il ne compte pas sur les organisations internationales qui ne feront jamais rien pour eux
        Et ne croyez surtout pas qu’on aurait fait face à la coalition engagée contre les libyens, car là, on aurait eu le même sort qu’eux avec pantins algériens qui travailleraient pour les intérêts des puissances ennemies comme avec la maréchal libyen actuellement.
        Vous n’êtes sans le savoir que les irakiens vivent l’enfer quand les puits de pétrole sont ultra sécurisé pour l’intérêts des amerloques, leurs dirigeants qui ont mis en place sont plutôt soucieux des bénéfices de leurs colons que de leur peuple.

    Casbi
    24 mai 2020 - 9 h 52 min

    Gaddafi ( Allah Ya Rahmou , AYR ) vivant assurait la securite a nos frontieres a l’Est du pays. Avec lui l’attaque d’In Aminas n’aurait jamais eu lieu. Il etait donc du Devoir de l’algerie d’intervenir en Libye des le debut des evenements bien avant que les vautours n’interviennent. Un simple detachement de chars a la disposition de Gaddafi AYR aurait suffi a mettre fin aux activites des traitres de Benghazi qui arboraient deja le tricolore de fafa et suppliaient comme des laches l’intervention du voleur Sarkozy. Cette action rapide et decisive de la part de l’Algerie aurait reussi a mettre fin au probleme et en meme temps mis les les VAUTOURS devant le fait accompli, leurs actions opportunistes n’etaient plus necessaires. Malheureusement l’ENNEMI est nos portes maintenant et aucune solution politique ne sera en mesure de l’empecher de nuire a la SECURITE du pays. Comme exemple, le Vietname n’avait pas hesite a intervenir au Cambodge pour eliminer le danger que le Regime de Pol Pot presentait a sa securite. Cette action juste , rapide , intelligente et courageuse de la part du Vietname a reussi a retablir la paix et la stabilite dans la Region et empeche les opportunistes , les vautours d’intervenir et embraser la Region.

    Argentroi
    24 mai 2020 - 9 h 43 min

    Faire la guerre quand elle est imposée est une obligation et non un choix et qu’importe le théâtre des opérations, là où se trouve l’ennemi potentiel, il faut y aller pour le frapper car il semble incongru d’attendre que toutes les batailles se déroulent seulement en Algérie; c’est tout cela qui apparaît dans les commentaires qui confondent interventionnisme et une guerre juste.
    La question qui se pose donc n’est pas le fait que l’armée algérienne fasse la guerre à l’extérieur de nos frontières mais d’identifier l’ennemi ! Alors posons la question : le terrorisme islamiste est-il l’ennemi oui ou non et cessons de faire comme l’autruche qui en en enfonçant sa tête dans le sable pour ne pas voir le chasseur, elle croit que ce dernier ne la verra pas aussi ! Ce terrorisme est en passe de créer un sanctuaire en Libye avec l’aide de la Turquie dont les desseins ne se plus à démontrer après l’épisode syrien.

    Abou Stroff
    24 mai 2020 - 9 h 40 min

    une question me turlupine:
    pourquoi l’intervention (ou la non intervention) en dehors de nos frontières, de notre armée devrait elle figurer dans la constitution?
    en effet, il suffit que le président, chef des forces armées, souligne, à travers une interview, par exemple que notre doctrine a changé et que dorénavant, notre armée se réserve le droit d’intervenir là où bon lui semble sans avoir à le coucher noir sur blanc au niveau d’un texte juridique qui, vu l’expérience, aura moins de valeur que le papier sur lequel il est écrit.
    moralité de l’histoire: j’ai la nette impression que ceux qui nous dirigent, n’ayant point de projet de société à nous proposer, mettent l’accent sur des futilités (religion, langues, intervention ou non-intervention extérieure de l’armée, etc) pour meubler un vide qu’ils ont du mal à combler.

    Le Berbère
    24 mai 2020 - 5 h 04 min

    Malgré que je suis de côté de ceux qui refusent catégoriquement que notre pays mène des compagnes militaires hors de nos frontières nationaux, j’avoue que l’ancien régime de fripouille à commit une énorme erreur stratégique pour ne pas imposé le poids de nôtre pays pour empêché l’invasion de la Libye..La guerre civile libyenne est un vrai casse tête sur le plan politique et militaire car le chao libyen nous à causé quelques milliards de dollars de perte suite à l’attaque et la prise d’otages d’In Amenas et le déploiement et l’acheminement d’une masse colossale d’hommes et de matériel militaire pour sécurisé les quelques mille kilomètres de nos frontières avec la Libye et la Tunisie, notre à laissé presque une ardoise de plus de dix milliards d’euros par manque de vision et d’engagement dans le conflit interne ( civil) libyen . Les temps changent, les années de la guerre froide sont derrière nous et je crois que les temps sont révolus et c’est fini la politique de l’autruche qui fonce sa tête dans le sable dès qu’elle sens le danger près d’elle. Il y’a une devise d’une unité de l’armée britannique qui dit  » Qui ose gagne – Who Dares Wins  » . Intervenir hors nos frontières dans les zones de confort de notre pays est quelque chose de primordiale sous certains conditions bien évidement.

      Hourya
      24 mai 2020 - 11 h 54 min

      Quelqu’un m’a dit un jour que l’Algérie était un pays qui ne s’assumait pas en tant que puissance régionale et que de ce fait, elle permettait à d’autres pays d’intervenir sur son espace régional et d’utiliser ses pays frontaliers comme chevaux de Troie pour la déstabiliser. Pour se développer, l’Algérie a besoin que cesse le désordre et le chaos qui règne dans ces pays frontaliers et ça ne pourra se faire que si elle sait taper du poing sur la table et faire savoir que rien ne se fera sans son accord dans sa sphère d’influence.

    Felfel Har
    24 mai 2020 - 1 h 30 min

    Je me fais un devoir de rappeller à ce centre , sans doute manipuler par d’obscures officines, que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ». Je suis persuadé que l’on cherche à attirer l’ANP dans un piège en la faisant intervenir hors de ses frontières, et lorsqu’elle le fera, elle s’exposera à des représailles des puissances de l’OTAN, maîtresses des volte-faces et des virevoltes qui n’hésiteront pas à faire traduire nos officiers devant le TPI.
    Pourquoi devons-nous alors changer de doctrine lorsqu’elle nous a bien servi jusqu’ici?

    Bolchevisme
    23 mai 2020 - 23 h 41 min

    L’armée doit protéger l’Algérie et son peuple.
    Cependant, si elle aidée Kadhafie au moment que Sarkozy était en train fomenté un coup d’état en Libye.
    L’Algérie n’aurait pas tout ces ennemis étrangers à sa porte.
    Même Poutine, n’a aucun respect pour notre pays et les algériens.

    YA SI TAYEB
    23 mai 2020 - 23 h 03 min

    Les ennemis de l’Algérie sont entrains de chauffé le nouveau Bandir imposé a la tète de l’état Algérien;ya monsieur si Tayeb essayez de conseillé votre ami de ne pas commettre cette grave erreur,le peuple Algérien à assez payé par sa propre vie les erreurs des autres,avec le colonialisme Français et aussi avec les faux frère Arabes,après avoir opter pour l’exploitation du Gaz de schiste maintenant il veut vendre nos citoyens aux étrangers

    OPERATION COMBATTANTS DU DESERT .
    23 mai 2020 - 23 h 01 min

    La meilleure defense , c’est l’attaque . un signal fort a ceux qui viennent se fotter a nos frontieres … a ceux qui nous cherchent des poux , la ou il y en a pas . intervenir hors de nos frontieres OUI ! pour proteger ces dernieres . VIVE L’ALGERIE ETERNELLE.

    Anonyme
    23 mai 2020 - 21 h 19 min

    Pour que l armée sorte du territoire national il faudrait d’abord que le parlement sois issue du peuple algérien ce qui loin d être le cas. Il faut dissoudre cette assemblée et mettre des députés représentant et élus du peuple en tte transparence. L Algerie est un pays non aligné et sa doctrine de non ingérence a tjrs préserver non seulmt l ANP mais l Algérie de représailles diverses grâce à cette politique de non ingérences. C est vrai que l époque change et les confliumtko’aussi mais le soldat algérien a tjrs versé son sang pour l Algerie et peuple et met ces derniers temps qui s’ en est soucier dans ce monde . L Algérie vu son retard ds tout et ces vols et corruptions ont retarder le payd car nous avons jais du en se s propre de vrai politicards des réformateur des patriotes si service du pays et de son peuple en instquray u. État de droit , maintenant su ils se sont rendus à l évidence et sur ni le pétrole ni ‘a réserve financière pourra ‘es de’ek fo c c est j e forme de location de notre noble armée pour pouvoir avoir la possibilité de continuer car la plus grosse mena mce reste le manque de trésorierie le fric tt simplement et ils sont obligés de faire des concessions à défaut d emprunter au FMI ou BM et nous Berner par la mêmee occasion en nous faisons croire que l Algerie est souveraine…. à d autres svp , vs êtes incapable de faire pour les votre déjà . commencer par ça !

      eliamine
      25 mai 2020 - 20 h 08 min

      La doctrine de non intervention date de 1990 et plus précisément de la guerre du Golf quand le ministre de la défense le general Nezzar decide de na pas engager l’ANP dans ce conflit pour eviter que le FIS n’utilise cette question à son profit.

    ZOULIKHA
    23 mai 2020 - 21 h 10 min

    Le centre Carnegie : «L’armée algérienne aurait dû intervenir en Libye en 2011».
    Eh bien, NON ! Gardez votre « conseil » pour vous. On n’en a que faire ! Nos enfants on les garde pour CONSTRUITE et BÂTIR notre Pays. Dieu merci !
    Autant que faire, ENVOYEZ VOS ENFANTS MOURIR dans des guerres que vous avez vous-mêmes créées….

    Soumia
    23 mai 2020 - 21 h 00 min

    Un bon conseil Carnégie : GARDEZ VOS CONSEILS SATANIQUES POUR VOUS-MÊMES !!!
    Envoyez vos propres enfants mourir dans les pays étrangers.
    NOUS, ON VEUT GARDER NOS ENFANTS A LA MAISON POUR DÉFENDRE NOTRE PROPRE TERRE ET NOTRE PROPRE PATRIE…..
    Pourquoi vous n’envoyez pas vos propres de vos propres états satanistes ? Et POURQUOI diable, ferions-nous LES SALES guerres, que vous déclenchez, en vos lieux et place…!? DITES-NOUS POURQUOI ??? Nous ne sommes pas DUPES….. NOS ENFANTS NE MOURRONT PAS POUR VOUS !!!

    skylab
    23 mai 2020 - 20 h 22 min

    les loups occidents profitent d’une issaba illégitime et corrompue jusqu’à l’os qui pour se maintenir se prostitue ouvertement en mettant en oeuvre le projet de constitution …..scandaleux !

    Elephant Man
    23 mai 2020 - 19 h 52 min

    Encore une fois je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà écrit.
    Comme tout outil de propagande ce think tank Carnegie ne sert que les intérêts de ceux qui le commandent et qui le financent….
    Je réitère l’Algérie avec son ANP n’est pas le larbin et la chair à canon de l’axe occidentalosioniste et sbires associés responsables du chaos libyen par extension sahélien.. Syrien.. Yéménite..Irakien..
    L’Algérie n’est pas membre permanent de l’ONU.
    Roland Dumas ex MAE français a déclaré avoir été informé de la guerre en Syrie in UK des années avant que celle-ci ne débute en 2011….
    Carnegie passe son temps à prédire le chaos en Algérie d’où le fait que ce think tank soit régulièrement cité par la presse makhnaz dès qu’il s’agit de taper sur l’Algérie ou comme ici faire de l’esbroufe et de l’enfumage.
    Comme toujours À Qui Profite Le Crime…
    Hamdoullah l’Algérie ne fait pas partie du G5 Sahel.

      Anonyme
      24 mai 2020 - 6 h 57 min

      @l’Elephant man Tu ne réponds pas à ce qu’il ont dit, on s’en fout de think Tank. Ils disent que l’Algérie aurait du intervenir e 2011, si tu estimes que cela n’aurait pas été bénéfique donnes-nous tes raisons… mais ça c’est plus difficile cat ça demande une certaine connaissance du sujet…(…)

        @ Anonyme
        24 mai 2020 - 23 h 26 min

        Notre ami n’a pas à vous donner les raison de son raisonnement.
        Par contre, si vous avez des connaissances à ce sujet dont je doute fort, il faut partager.

    Anonyme1
    23 mai 2020 - 19 h 42 min

    C’est une très grave décision que d’autoriser l’armée algérienne d’intervenir dans des conflits exterieurs
    c’est le piégé que veulent tendre nos ennemis à l’ANP
    Que ceux qui veulent adopter ce projet maléfique envoient leurs enfants à des conflits extérieurs
    Nos enfants ne seront jamais des chairs à canon

    Anonyme
    23 mai 2020 - 19 h 33 min

    Bonsoir à toutes et à tous,
    Ma position personnelle au sujet de l’intervention de notre armée hors de nos frontières est un délire. En effet nos enfants , s’ils doivent mourir, ce doit être exclusivement au profit de notre État, et, seulement pour sauvegarder nos frontières.

      en voilà un autre marocain
      23 mai 2020 - 19 h 48 min

      la nouvelle constitution ne dit pas qu’on doit intervenir à tout moment et sous les oprdresd de qui que que ce soit! toi tu penses aux aenfants algériens et tui veux les laisser mourrir à petit feu en algérie par la droqgue marocaine qui nous envahit. tu veux les faire mourir à petit feu avec un environnement hostile qui ferme toute perspective de développement. tu veux que l’armée soit chez nous pour manger, dormir et p…, et laisser les autres pays ennemis s’accaparer de notre environnement c’est ça?
      le problème libyen est trop tard pour le gérer, mais reste le problème du sahara occidental qui doit passer ABSOLUMENT en priorité. fini les massacres des sahraouis à nos frontières par des ploucs et bergers marocains soutenue par les sionistes et israel

    TOLGA - ZAÂTCHA
    23 mai 2020 - 19 h 32 min

    CARNAGE… ie ou pas CARNAGE… ie, l’Algérie SE DOIT de réfléchir à DEUX FOIS avant de mettre les pieds dans le bourbier vers lequel les puissances étrangères de l’ombre de l’Empire Profond veulent l’entrainer. Ça n’augure RIEN de bon… Perso, je suis absolument contre.

      tiziouatou
      24 mai 2020 - 17 h 12 min

      @en voilà un autre marocain.23/5
      .19h48
      Bonsoir à toutes et à tous,
      D’après vous, si on ne pense pas comme vous nous sommes marocain. Envoyé nos enfant combattre hors de nos frontière défendre les intérêts de vos commanditaires, en dispersant nos forces armés aux 4 coins de l’Afrique sub Sahrienne est autrement plus important que de garder nos frontières et combattre les groupuscules terroriste, sur notre territoire, lesquels sont conditionnés et envoyés par vos commanditaires, que sont fafa anr co.
      A bon entendeur.

    Anonyme
    23 mai 2020 - 19 h 22 min

    Pourquoi? l’Algérie a t elle été gérée par des visionnaires et des stratèges ? N’oublions pas qu’on a eu à supporter des marocains durant des décennies au sommet de notre état.

    Anonyme
    23 mai 2020 - 19 h 06 min

    Il n’est jamais trop tard pour bien faire.
    Intervenir en Libye et là où la sécurité de l’Algérie l’impose : Mali, Niger, Egypte, Sahara Occidental, Maroc, Burkina Faso,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.