Une source italienne : Washington veut ouvrir une base militaire en Tunisie

Trump bases militaires
Donald Trump avec le chef d'état-major de l'armée américaine. D. R.

De Rome, Mourad R. – Les Etats-Unis, qui possèdent déjà de nombreuses bases militaires en Méditerranée, ont participé de manière décisive en 2011 à la guerre en Libye avec un objectif, un seul : renverser le gouvernement de l’époque et favoriser l’émergence d’un Etat fédéral, morcelé et faible, subissant l’influence occidentale. Le chaos qui y a régné ces dernières années a contrarié quelque peu cette perspective, laissant le champ libre à de nouveaux acteurs, Turquie et Russie en tête, tandis que Français, Italiens, Britanniques, Allemands, Emiratis et d’autres se neutralisaient mutuellement, sur le volet des richesses à se partager.

Or, si Washington, au-delà des déclarations de façade, peut s’accommoder du forcing d’Ankara en Tripolitaine, de par son statut de membre important de l’Alliance atlantique, elle reste cependant fermement opposée à la mainmise de la Russie en Cyrénaïque, qui offrirait à terme à Moscou une seconde base militaire en Méditerranée, après celle de Hmimid en Syrie. D’où une intense action de persuasion en faveur de la Tunisie et un intérêt croissant pour l’installation d’une base militaire dans ce pays, de par sa position géographique, au centre de la région, à quelques kilomètres de l’Europe et de la Libye.

Certes, Tunis et Washington ont mis en place ces dernières années un programme de relations dans le domaine de la sécurité stratégique, que confirme la participation de la Tunisie à de nombreuses missions et exercices et notamment African Lion, Flintlock et Phoenix Express. Des manœuvres conjointes et une coopération qui semblent ne plus suffire aux experts du Pentagone, obligés de réaffirmer l’excellence des relations avec Tunis, de crainte que la posture du nouveau président, Kaïs Saïed, élu sur un discours souverainiste, ne vienne freiner les plans de Washington, objet de  commentaires récurrents de la part du secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, et qui, d’ailleurs, ont déjà déclenché un vif débat au sein de la classe politique tunisienne.

De fait, nombre de partis locaux ont exigé la publication intégrale du récent accord entre Africom et la Tunisie, paraphé la semaine dernière, mais aussi que le pays ne devienne, en aucun cas et sous aucune forme, une base pour d’éventuelles interventions de guerre, prenant pour cible des pays voisins. La partie américaine s’est voulue rassurante en soulignant que la conversation téléphonique entre le ministre de la Défense, Imed Hazgui, et le commandant d’Africom, le général Stephen J. Townsend, ne portait que sur l’envoi d’une équipe d’instructeurs pour l’entraînement de l’armée tunisienne, dans le cadre du programme de coopération entre les deux pays.

Mais un expert italien, au fait du dossier, est d’avis que la Tunisie est pressentie pour un rôle opérationnel, qui aura un objectif de dissuasion vis-à-vis de la Russie et qui faciliterait une plus grande implication américaine dans la région, surtout au vu de ses revers répétés en Syrie et des difficultés de ses affidés kurdes. Un intérêt américain, nous dit-on, qui s’accommoderait, le cas échéant, du plan onusien d’un côté et de la présence militaire turque de l’autre. Ce «débarquement» en Tunisie ouvrant de précieuses perspectives de contrôle tant en Méditerranée qu’en Afrique, sans oublier la poudrière du Sahel et la guerre du gaz que se livrent plusieurs pays dans cette même région.

M. R.

 

Comment (22)

    C Moi
    17 juin 2020 - 7 h 27 min

    Les pays d’Afrique du nord n’ont pas le choix pour survivre dans une région fortement convoitée pour ses richesses et sa position stratégique entre deux continents. La première solution est de s’allier avec Israël, même en secret, comme le font l’Égypte, le Maroc et la Mauritanie. Le second choix est de devenir une plateforme logistique et opérationnelle pour les forces militaires et les services secrets de l’OTAN et des USA. Ce que va faire la Tunisie. La Libye est actuellement sous traitée à l’est par l’Égypte et à l’ouest par la Turquie . l’Algérie n’a pas le choix elle doit s’adapter à la situation et ne pas faire trop de vagues. Il faut coopérer avec la Chine et la Russie tout en maintenant de bonnes relations avec les Américains. Un jeu d’équilibre qu’il faudrait renforcer par une légitimité du pouvoir par le recours à la souveraineté populaire. Un pouvoir soutenu par son peuple peut tenir tête à toutes les menaces externes, même extra-terrestres.

    amir
    17 juin 2020 - 7 h 03 min

    … Les amerlocks se sont déjà installés il y a deux années, sous prétexte de donner un coup de main à l’armée tunisienne face au terroristes « algériens » de la frontière. C’est n’est un secret pour personne. Bases à toutes les frontières algériennes , quand ce n’est pas celle de Satan, c’est celle de ses supplétifs français. Mais ils sont en train de payer l’un comme l’autre

    Hamid
    17 juin 2020 - 1 h 13 min

    The world looks different today .The Soviet Union has gone but two new powerful countries have emerged namely China and Russia without firing a shot , that can challenge the USA and its European allies over the battle of supremacy in terms of competition not enmity.This new ideology associated with influence is economic and technological , and whoever has them has a geostrategic advantage and control of countries ‘s natural resources .The competitors should recognise that China is and will be the tiger in the tank of the world’s economy and technology .Currently , the dispute between the US and its allies over the use of Huawei equipments in 5G networks is just an example .And more, the gas deal between Russia and Germany has angered the American president .These two examples show that economics and technology matter most in this day and age .Back to the American military base in Tunisia , I don’t think it’ll be built .Why ? Because Mr Trump is set to cut half of his troupes in Germany.Let’s wait and see .Well , that’s my view , keep well and bye .Tahia Eldzair as always …………..

    Anonyme
    16 juin 2020 - 22 h 22 min

    J ai oublié de dire qu en tant qu algérien je parle a titre personnel j aime bien remettre les coups qu on t’en m m’ont a mis pleins la gueule meme avec plus costauds. L esprit est la meilleure arme…..et la vengeance est un plat qui se mange froid.
    Ces USA il y a pas lgpt ont mis leur véto contre Lamamra et l Algerie pour la Lybie pour faire plaisir au Maroc l Egypte et les Emirats vous me suivez donc la Tunisie ça refuser pour nous les USA chez elle et accepter l Algerie a sa place du aux relations fraternelles et de voisinage qui dure depuis leurs créations.
    Si vous faites ça les tunisiens la franchement je vous tire mon chapeau et vs donnerez une confiance aveugle , on parlera plus du passé et des d ptis différents comme ce sujet qui nous préoccupe au plus haut Point.
    Terna l Algérie vous savez ce qui vous reste a faire , rendre le coup magistral de l Algerie grâce à la Tunisie a ces USA. Ben oui on les tue psychologiquement et en même temps on lui montre que l Algerie n oublié personne qd il a froissée même si c’est les USA , franchement qu est qui peuvent nous faire de plus eux ou les autres.C est ca l Algerie sinon tt le monde s etabira a côté de nous pour arriver a leur but L Algerie. C est planifié depuis lgtps et ils cherchent a s installer avc leurs bases pour opérer loin de chez eux et déstabiliser les pays qui reste dont le nôtre alors je prd les devant et je lui rend l humiliation récente ctre notre diplômatie….

    On est là !
    16 juin 2020 - 21 h 59 min

    Le message des autorités algériennes aux tunisiens de ne pas apporter le loup a nos portes était clair. Ttes fois la Tunisie est souveraine chez elle mais qui la défendue contre le terrorisme ces dernières années c est l Algerie. , Qui lui est venu en aide financière c est l Algerie , qui lui a envoyé les touristes en masses pour remplacer les occidentaux déserteur c est l Algerie , qui est le pays frère c est l Algerie jusque là on est d’accord maintenant d USA ont du vous promettre des choses depuis Obama le début de ces discutions sécuritaire et rejoindre l Otan en tt que visiteurs au ‘e titre que le Maroc et pas membres et vs aurez obtiendrait des aides considérables , les avez vous obtenu depuis ?
    En tt cas les USA ont obtenu des exercices communs et vs avez même fait des mission d éradication de terroristes a nos frontières très prêt de l Algerie. Avec leurs forces US. Recherche et destruction.
    Pays frère pays voisins pays que nous avons tjrs aider par solidarité arabo musulmanes déjà c est pour ça qu on dit frère je crois mais ds les actes c est tt le contraire pas que la Tunisie mais tt les pays arabes a l exeption d un ou deux et encor. Mais restons sur la Tunisie c est le sujet donc les tunisiens pkoi ne pas accepter une base algérienne maintenant que notre constitution nous le permet ben on est frère on devrait être avant prioritaire sur les USA et les autres donc je vous fait la même demande au nom de l’ Algérie de son ANP d accepter une base algérienne chez vous car nous pouvons mtn avec la nouvelle constitution , oui oui on veut être fixer le grd frère a côté la vache a lait algérienne pdt des années .
    Formuler officiellement cette demande l état algérien ou son président , juste pour voir leur réponse svp. Ben oui on sera fixer avc ce voisin berda. Il dit oui au usa et dira pr être non a Algérie alors je veux l entendre. ds ce cas de leur part . En même temps on coupe l herbe sous les pieds des usa , vous y êtes on y est et on devrait y être sans qui s’ y soit les USA ou autres normalement
    Ben oui frères !

    Anonyme
    16 juin 2020 - 17 h 51 min

    C’est super pour la Tunisie et peut être même pour l’Algérie en effet une présence américaine dans la région va dissuader l’impérialisme russe vorace et fasciste.

    Elephant Man
    16 juin 2020 - 13 h 01 min

    Les Américains sont déjà présents depuis des lustres et ont une base en Tunisie….tout comme en Libye et au Niger.

    AMDZ123
    16 juin 2020 - 12 h 52 min

    Alors !! je vous ai dit don mon dernier poste que l’Algérie allez être prise en étaux d’un côté le cercle América et France et de l’autre côté ouest par le Makhzen Sioniste du grand Israël !!
    et pendant ce temps le Général de corps d’armée se prépare au pire car il ne sait plus si il faut que l’armée sorte du pays pour combattre ou bien se protéger de l’intérieur des frontières avec plusieurs série
    d’entrainement à balles réelle pour mieux préparer notre vaillante ANP digne héritière de la guerre
    de libération ou la France sioniste avait pris sa raclée qu’elle n’a pas toujours digérer avec la monté
    Raciste anti-algérienne qui se dilue depuis 30 années !!
    Je dit à nos ennemies de ne pas rêver car nous sommes prêt à vous dégager !!
    Vive l’Algérie, Vive l’ANP, gloire à nos Martyrs qui ont payée de leur vie avec 1,5 millions de glorieux Chouadas qui nous remplisse de fierté !
    Amir de Paris,

      zeta
      16 juin 2020 - 15 h 02 min

      quites deja la france qui te nourit et viens defendre le pays au lieu de balancer des aneries d hypocrite.

        🤲
        16 juin 2020 - 18 h 40 min

        @ Zeta
        Ne prend pas ton cas pour une généralité.
        Donne des arguments qui dément celui avec qui tu n’est pas d’accord .
        Vue que tu n’a rien dans la tête, tu as tout dans l’invectives, l’injure.
        C’est avec des gens comme toi, que des pays ont
        perdus des guerres, ou abdiquent sans combattre.

    Le Berbère
    16 juin 2020 - 12 h 42 min

    La naïveté de certains commentateurs me fait rire. Sur le plan stratégique, la Tunisie ne possède rien pour attiré l’intention de l’OTAN ( ni hydrocarbures, ni géolocalisation stratégique, ni une armée dur qui on peut compter en état de guerre globale. En vérité l’OTAN est en train d’élargir ses frontières dans la rive sud de la méditerranée et en allant jusqu’à le Sahel pour être direct , les pays européens pour faire face à l’expansion sino-russe dans le Sud de l’Europe, ils ont décidé d’ouvrir des bases un peu partout en Afrique du Nord et le Sahel. ..C’est une guerre de positionnement .

      omega
      16 juin 2020 - 15 h 06 min

      l otan n a jamais cherche le petrol et les tunisiens possedent des gps pour faire de la geolocalisation.

    Argentroi
    16 juin 2020 - 10 h 39 min

    Tout le monde est tombé dans le panneau de la propagande islamiste qui veut nous faire gober une autre dimension du conflit libyen.
    Ce qui se passe en Libye n’a rien à voir avec le pétrole ni avec les bases étrangères puisque après le renversement du régime de Khadafi, les occidentaux ne se sont pas empressés de stabiliser le pays pour mieux profiter de son pétrole ou d’implanter des bases militaires pour une question de sécurité du flanc sud de l’Europe comme veulent le faire croire certaines supputations.
    Les occidentaux ont sciemment laissé la situation pourrir en Libye pour favoriser la pénétration et l’installation du terrorisme et de l’islamisme. C’était l’époque du printemps arabe si cher à Hillary Clinton qui a sûrement passé un deal avec les frères musulmans à la condition qu’ils se démocratisent et de se laisser piloter par la Turquie d’Erdogan.
    C’est Trump qui a faussé toutes les cartes en jetant aux orties la stratégie et l’approche de Hillary Clinton et d’un certain establishment américain qui espéraient en cela apprivoiser l’islamisme et son corollaire qui est le terrorisme.
    Mais puisque les élections ne sont pas loin, Trump essaye en même temps de rassurer l’Amérique et son électorat contre cette propagande islamiste et aussi des démocrates américains qui s’échine à démonter que l’ancien schéma de la guerre froide est toujours de mise et que la Russie est toujours l’ennemi à abattre.
    Cependant la Russie ne s’intéresse à la Libye que pour combattre le terrorisme islamiste qui, ne l’oublions pas, a fait des ravages en Russie et ils en est de même pour l’Arabie saoudite et les Emirats qui n’ont que faire du pétrole libyen car ils ne sont pas qualifiés technologiquement pour l’exploiter. Il reste la Turquie qui veut un marché d’expansion pour son industrie naissante à défaut de l’Europe mais qui a besoin de l’islamisme comme cheval de Troie pour s’introduire le plus facilement en Afrique.
    Donc le conflit libyen a bien une dimension éminemment islamiste qui nous reviendra de plus belle en pleine figure si le Trumpisme sera écarté aux prochaines élections américaines.

      Lacan
      16 juin 2020 - 14 h 16 min

      Je cite: « … Les occidentaux ont sciemment laissé la situation pourrir en Libye pour favoriser la pénétration et l’installation du terrorisme et de l’islamisme. C’était l’époque du printemps arabe si cher à Hillary Clinton qui a sûrement passé un deal avec les frères musulmans à la condition qu’ils se démocratisent et de se laisser piloter par la Turquie d’Erdogan.  »

      Tu vois juste l’ami !!! En effet, les Etats Africains, se stabilisant, ne prendraient aucune action punitive ou restrictive/economie, bien au contraire… Car l’histoire Afrique-Occident est deja ecrite, elle va bientot si ce n’est deja fait, SIGNER LE DIVORCE FINALE. 4-6 de marriage sans le moindre transfert de savoir, bien au contraire – du mepris pur et simple envers la peronne Africaine. Bref, s’il y a action a prendre(de la part des occidentaux), ca sera de l’ACTION SUBVERSIVE. Qu’y a-t-il de mieux que ses OBLIGE’S ISLAMISTES et Musulmans de maniere generale ?????
      Bref, il y a lieu de s’attendre, pas des combats aeriens genre « Top Gun » dans les ciels Africains, mais de l’action subversive, supporte’e par la nano-technologie, drones etc. – contre les interets Chino-Russes, en effet.
      D’ou tout l’interet a la Somalie et au Yemen – Point Strategique de passage et d’entree dans le monde Occidental… dans l’Afrique.
      Pour rappel: Sans la matiere 1ere et la main-d’oeuvre-Africaine, l’Europe de l’Ouest COULERA VITE. La maon-d’oeuvre Magrebine en Europe, comme la France, permet de liberer la tete Europeenne dans la competition, la vraie, celle DU SAVOIR, et il faut bien que quelqu’un paye pour les COTISATIONS SOCIALES en France et un peu partout dans cette Europe Occidentale. Les Africains, doivent creuver immediatement apres la retraite, et payent pour assurer tous les Europeens Neanderthals qui etudient et explorent le monde.
      L’Avenir des Noirs Americains dont la Liberation de Conscience s’articule, va changer si un rapprochement avec l’Afrique venait a se realiser.

    RAYES AL VHOUUR
    16 juin 2020 - 10 h 29 min

    Alors que , pendant ce temps Tebboune offre le gaz , a rabais pour la tunisie..
    Bravo USA…!

    AMIROCHE
    16 juin 2020 - 10 h 06 min

    La Tunisie devrait abriter une base américaine. C’est légitime dans une région instable et ayant des voisins inquiétants et qui n’inspirent pas confiance et vu aussi la faiblesse des moyens dont elle dispose c’est nécessaire.
    Le discours des souverainistes en Tunisie ou ailleurs dans notre région n’est par réalistes. Même notre pays l’Algérie est en passe de mettre de l’eau dans son vin comme disent les Français . La volonté de laisser tomber le dogme de non intervention de l’ANP à l’étranger est un signal fort.
    La encore c’est le signe d’un échec flagrant des pays de la région qui n’ont pas su ou plutôt ne veulent pas construire leur propre système de défense commune et solidaire.
    La division et les mésententes apparentes ou tues et surtout les méfiances entre les pays du Maghreb les place en situation de vulnérabilité et donc donnent toute la latitude aux autres de venir fouiner dans notre région pour leurs propres intérêts et tans pis pour nos autres les dindons de la farce.
    C’est inévitable nous le méritons car nous avons tout fait pour que cela arrive.
    N’est-il pas honteux que un état minuscule comme les Emirats viennent dicter sa volonté dans notre région, n’est il pas scandaleux que l’Egypte se permette d’intervenir en Libye son voisin, n’est il pas inadmissible et couteux que le conflit entre l’Algérie et le Maroc dure depuis plus d’un demi siècle?
    Tans pis pour nous car nous avons démontré que nos pays ne sont pas capables ou murs pour se comporter avec responsabilité et honorer les obligations d’assurer à notre région force, solidité, influence et se faire respecter.

    il faut arrêter de voir le mal partout
    16 juin 2020 - 9 h 57 min

    je préfère une base militaire américaine en tunisie qu’une base française au sahel!
    car il faut l’admettre les USA n’ont pas de visées malhonnêtes et colonisatrices et pour les tunisiens l’existence d’une base américaine va engendrer des rentrées en devises d’une manière incroyable. les touristes étrangers verront d’un bon œil la présence de GI’S en tunisie et ça les rassure quelque part, en outre la tunisie va profiter d’un apport technologique US dans tous les domaines, ils vont larguer l’algérie définitivement. je préfère une base américaine en tunisie qu’une base turque en libye. il est grand temps pour l’algérie te la tunisie travaillent avec les américains. rien que par rapport à l’algérie les USA ont apporté plus de choses positives à l’algérie que n’importe quel pays au monde, et ce depuis la guerre de libération, puis la nationalisation des hydrocarbures, puis l’émergence de notre diplomatie dans le monde. je rappelle certains que notre diplomatie a été toujours au summum que grace aux diplomates pro américains: messaoud zeggar, benyahia et chakib khelil (participation au g20 et g8 sur invitation des américains). zeggar était le seul étranger, au monde, qui avait des entrées dans al haute sphère politique américaine: assassiné dans un restaurant marocain en espagne! ben yahia, un génie de la diplomatie, ami intime de ronald reagan: assassiné par sadam hussein sur ordre de la france ou de la russie. boumédienne qui avait compris le rôle positif des USA: assassiné en syrie par empoisonnement! chakib khelil, pro amréicain qui a fait rentré à l’algérie 300 milliards de dollars et la technologie américaine dans l’agriculture, qui fait gagner à l’algérie des milliards de dollars, a été accusé par « le système » d’avoir volé 20 millions d’euros sur la base de rumeurs, innocenté en italie mais ça reste caché au public algérien, ils l’ont détruit rien que par la rumeur. khelil tout comme zeggar a des relations très solides aux USA, et donc il fait l’éliminer. je conseille vivement les tunisiens de ne pas suivre les loosers et d’accepter les amérocains

      BECAUSE
      16 juin 2020 - 16 h 29 min

      Le dernier mot de ton post (amérocain ) trahit ton origine marocaine manifeste . Alors , évite nous , à l ‘ avenir , tes conseils à 2 sous moins 6 sous , ça nous fera moins de sottises à lire .
      A bon entendeur , salut .

    Belveder
    16 juin 2020 - 9 h 18 min

    C est officialisé une présence de fait….

    58 ans
    16 juin 2020 - 8 h 58 min

    A moins que le MDN décidé d installer une base militaire au Mexique a la frontière des états unis vaut mieux concentrer nos forces a l intérieur du pays que de les disperser chez les voisins et cela peut nous affaiblir si on n est pas producteur d armes lourdes air terre et mer ,on peut envier mais imiter les grande puissances
    et si on a les chevilles qui gonflent faut que ça s arrete au niveau des genoux avant que ça monte a la tête

    Akim
    16 juin 2020 - 8 h 29 min

    Si cela est avéré c’est une très bonne chose et une bonne nouvelle pour la Tunisie et son peuple , car avec la présence de plus en plus affirmée et les appétits d ‘Erdogan et de la Turquie qui semble bien vouloir reconstruire un  » empire ottoman  » à sa manière , agissant tout azimut en Syrie et en Libye pour atteindre son but .Une base américaine signifie en clair  » pas touche  » la Tunisie un petit pays de 12 millions d’habitants avec une armée certes de bon niveau mais limitée ,36 000 h d’active ,engagée dans la lutte contre le terrorisme et la surveillance des frontières avec son dangereux voisin incontrôlable la Libye pourra être soulagée de la menace de plus en plus pressante du calife d Ankara .

      akim
      16 juin 2020 - 9 h 20 min

      akim
      j’espère que t’a bien lu l’article avant de commenter
      il est dit dans l’article que la présence d’une base américaine en tunisie c’est plutot contre la russie et pas la turquie qui est un allié de l’otan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.