De quoi la condamnation de Khaled Drareni est-elle le nom ?

KD Khaled Drareni
Khaled Drareni. D. R.

Par les membres de la coordination FreeAlgeria(*) – Le monde entier s’est ému, à juste titre, de la condamnation à trois ans de prison ferme du journaliste Khaled Drareni, le 10 août dernier. Une fois encore, la justice algérienne s’illustre de bien triste manière et cette sentence inique confirme, s’il en était besoin, le chemin qu’il reste à parcourir vers un Etat de droit et la démocratie en Algérie.

Dans le cas de Khaled Drareni, ni les motifs, «incitation à attroupement non armé» et «atteinte à l’intégrité du territoire national» ni la peine (3 ans ferme de détention !) ne sont justifiés. Les militants Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, restés libres depuis le 2 juillet 2020, ont été condamnés, pour les mêmes chefs d’accusation, à deux ans de prison, dont quatre mois ferme. Alors de quoi cette sentence est-elle le nom ?

Parce qu’il a exercé librement son métier de journaliste en couvrant les manifestations du Hirak, Khaled Drareni croupit en prison depuis le 28 mars 2020. C’est une atteinte grave aux droits humains fondamentaux, en premier lieu desquels la liberté d’expression. C’est surtout une menace, à peine voilée, en direction des journalistes et de la presse algérienne en général. Ses confrères ne s’y sont pas trompés qui ont dénoncé un «traitement spécial» et injuste du rédacteur en chef de Casbah-Tribune. Plusieurs pétitions circulent à l’heure actuelle, dont celle d’Amnesty International et de Reporters sans frontières, pour dénoncer le traitement discriminatoire dont fait l’objet Khaled Drareni et exiger sa libération immédiate.

Dans «l’affaire Khaled Drareni», parce qu’il y a bien une «affaire» Khaled Drareni, ce qui saute aux yeux, c’est l’implication personnelle du chef de l’Etat, qui a condamné le journaliste avant même son jugement, en le traitant de «khbarji», d’espion à la solde d’officines étrangères. Cette accusation a pesé dans le réquisitoire et lors du procès que ses avocats qualifient de «procès politique».

Ce que révèle «l’affaire Khaled Drareni», c’est la volonté de reprise en main musclée par le pouvoir en place du Hirak, de ses militants et d’une presse qui ne se soumettrait pas au diktat du «système». Bien loin de l’«Algérie nouvelle» prônée à longueur de discours, c’est une Algérie rance qui tourne le dos à l’avenir et aux espoirs de toute une génération qui s’illustre à travers le procès du journaliste Khaled Drareni.

Nous, citoyens algériens et binationaux, militants et soutien du Hirak en France, en Europe et en Amérique du Nord, ne nous résignons pas à ce retour en arrière et dénonçons fermement les atteintes aux libertés fondamentales exercées de manière systématique et accrue contre les militants et les journalistes, depuis l’arrêt des manifestations du vendredi. Nous exprimons notre solidarité pleine et entière avec tous les détenus d’opinion.

L’espoir d’un peuple et l’élan du Hirak ne sauraient céder sous les coups de boutoir d’un pouvoir aux abois qui ne connaît que le langage de la force. Nous sommes tous Khaled Drareni !

F. A.

(*) FreeAlgeria rassemble des collectifs et associations d’Algériens et binationaux militants du Hirak en France, en Europe et en Amérique du Nord.

Comment (26)

    Amine
    24 août 2020 - 19 h 04 min

    Ce Mr Drareni a été filmé par les services de sécurité entrer à l’ambassade de France à Alger quelque temps après son interrogatoire. La question qui se pose: POURQUOI ?
    il prétend faire son travail pour la nation. Alors pour travailler pour cette nation, il faut d’abord connaître ses lois et règlements en ayant les accréditations nécessaires pour travailler pour un média étranger. Est ce qu’il l’a fait ? La réponse est claire.
    Il a VENDU des renseignements à ses maîtres non seulement pour leur plaire mais pour quelques milliers d’euro et une promesse de carte de séjour.
    Il doit être heureux pour n’avoir eu que trois ans de prison ferme, parce que s’il l’ont jugé pour les faits réels, ça sera au moins 20 ans pour trahison et intelligence avec un (ou des) pays étrangers selon le code pénal.
    Il faut que ces pseudo journalistes arrêtent la diffamation et la fitna sous la couverture de la liberté de la presse.
    TAHYA ELDJAIR

      Anonyme
      24 août 2020 - 19 h 25 min

      Il a vendu quoi?? Il a des secrets?? Il est général? Ministre? DG de la banque d’Algérie ou de Sonatrach?? Que peut bien détenir comme renseignements quelqu’un qui n’a jamais eu de poste de responsabilité?? Réfléchis un peu au lieu de dire n’importe quoi

        Thamourth
        25 août 2020 - 7 h 52 min

        Toi aussi tu as tout vendu. Réfléchis, tu demande à Amine, toi l’anonyme, sans que toi même tu réfléchisses.
        Les harkis sont nombreux, ici et ailleurs.
        Fakou bikoum

          Anonyme
          25 août 2020 - 9 h 46 min

          @Elephant Man Être traité de Harki par un doubab est presque un honneur pour moi. Ça prouve que je vise juste!!

      Le président
      24 août 2020 - 23 h 42 min

      Tout citoyen a le droit d’entrer dans n’importe quelle ambassade , ce qui ne fait pas de lui un espion . Pour accuser un citoyen d’espionnage ,il faut des preuves irréfutables , avérées et constituées .Or, rien n’a été justifié devant le juge de ces fallacieuses accusations. Khaled est victime dune forfaiture judiciaire. Surtout que la justice s’est mise en branle pour accoucher de decrets iniques non soumis au conseil constitutionnels.

    bezzef smatta
    24 août 2020 - 18 h 55 min

    Ca va durer longtemps ce cirque?

    Anonyme
    24 août 2020 - 16 h 44 min

    Oui, Khaled Drarni est bien un «khbarji» (indicateur). Ce terme veut dire ce qu’il veut dire; personne à ma connaissance ne la traité de « jassous » (espion). La peine auquel cas aurait été autrement plus sévère. Il a été surpris entrant au consulat français dès après les marches du hirak. A noter que le consulat français n’a pas démenti l’information. Il faut se souvenir également qu’en plus de TV5, il travaillait pour Médi1, la plus anti_algérienne des chaînes du maghzen (Chaîne franco-marocaine) dont la raison d’être même est la critique à charge de l’Algérie. Et tout cela sans accréditation car ces chaines avaient trop peur de se mouiller. Alors, s’il vous plait les Algériens d’outre mer, avant de vous jeter tête baissée là où veulent vous mener les RSF et tutti-quanti, croisez et vérifiez l’information.

      @ anonyme
      24 août 2020 - 21 h 43 min

      Si demain on te donnes un visa la France tu peux même rentrer en rampant.
      Il est un citoyen libre en Algérie il peut aller ou bon lui semble.
      Votre jalousie va faire plus de morts que le covid et Dieu merci même si je ne suis pas croyant.

    Anonyme
    24 août 2020 - 9 h 17 min

    4 mois de prison ferme pour les deux et 3 ans de prison ferme pour le 3ème et ceci pour les mêmes chefs d’accusation!!! C’est la meilleure preuve qu’il y a eu intervention à la dernière minute. Ils devaient être condamnés à la même peine et être libérés tous les 3 (ayants fait 4 mois de détention préventive) mais il y a eu « un coup de fil » qui a allourdi la peine de KD mais sans possibilité de toucher aux chefs d’accusation qui ont déjà été prononcés. (si la peine devait être différente dès le départ ils auraient mis des chefs d’accusation différents)

      Abdekrim zeghilech de constantine
      24 août 2020 - 14 h 45 min

      Journaliste a Constantine condamne à deux ans de prison ferme et une amende de 100 000 DZD, par le tribunal de Ziadia (Constantine). Il est accusé d' »atteinte à la personne du président de la République et publications Facebook pouvant porter atteinte à l’unité nationale ».
      Lui aussi il fait partie de la NED ?

    Elephant Man
    24 août 2020 - 9 h 08 min

    Free Algeria, ONG qui n’ont de NON gouvernementales que le NOM, financement la NED (cf. CIA) [Free Europe, Radio Fee Asia, …Free tout ce qu’on veut..].

      Anonyme
      24 août 2020 - 9 h 21 min

      Et sinon sur ce verdict différent pour la même chose vois avez une explication ? Pourriez pas demander à vos chefs pourquoi il a été condamné et pourquoi votre accusation de trahison ne figure pas sur le verdict? Be seeing you 😜

        Alaeddine Mezghiche
        24 août 2020 - 14 h 36 min

        Vire de l’ENTV.
        Lui aussi il est manipule ?

      @ Éléphant
      24 août 2020 - 9 h 33 min

      Et alors ?
      Quel est le Rapport avec Monsieur Drareni ?
      Avez vous des preuves ou sinon c’est de la diffamation.

    NON JE NE SUIS PAS D'ACCORD
    24 août 2020 - 8 h 56 min

    j ne suis pas d’accord avec cet article rédigé pour donner une fausse apprécaition de la réalité. je lis « Parce qu’il a exercé librement son métier de journaliste en couvrant les manifestations du Hirak, Khaled Drareni croupit en prison depuis le 28 mars 2020 », je suis désolé mais ce n’erst pas vrai. je suis témoin que lors d’une manifestation spontanée un jour de semaine par un groupe d’individus très agressifs et avaient l’air de se connaitre entre eux, ont voulu semer la pagaille à alger, d’ailleurs une vidéo sur eux sur youtube existe et j’ai même écrit en commentaire que des têtes très bizarres et haineux voulaient le désordre et qui n’ont rien à voir avec le vrai hirak pacifiste. et que fait drareni, le soi disant patriote, il prend son téléphone, et diffuse des informations aussi bien en algérie via les sites sociaux, qu’à l’étranger via france 24, où il dit que le « pouvoir réprime une manifestation pacifique du hirak » et parle même d’arrestations arbitraires. cela s’appelle jeter de l’huile sur le feu. il voulait vraiment que ça dégénère!! pourquoi? mystère!! excusez moi ça pour moi c’est de la désinformation du moment qu’il n’a jamais précisé que c’était une manif sauvage, non déclarée, inopportune pour les algérois, avec des manifestants ayant tous des physiques de commandos que de monsieur tout le monde. en outre, un journaliste peut il faire un travail honnête quand il est lui même un opposant au pouvoir et qui a même présenté un comité contre le pouvoir en conviant des journalistes.
    la france donneuse de leçons et que seuls des imbéciles qui sont manipulés par les sionistes tombent dans leur piège, a condamné Taha Bouhafs pour des faits beaucoup mois pire mais personne n’a crié au scandale.
    draereni non seulement diffusait de fausses informations pour donner aux anti algériens de l’autre côté de la méditerranée « de la matière » pour critiquer et isoler l’algérie comme ils l’ont fait durant les années 90 avec LEUR « QUI TUE QUI ». je rappelle que la france oui, je cite son nom, a tout fait pour imposer un embargo, totalement injuste selon les propos même de W. Bush, sur les ventes d’armes à l’algérie ce qui a occasionné un retard d’armement sur le maroc qui lui massacre les sahraouis mais la france laisse faire et aucun embargo à destination du maroc sa continuité.
    pour moi, drareni est un traitre à la nation, j’étais moi même du hirak et je critiquait le système et je soutenais tabbou, lui c’est un patriote, mais jamais je ne touche au fondement de notre patrie, par de la désinformation pour plaire à nos ennemis et créer un climat de tension en algérie, ou à notre institution militaire qui veille qu’au bien être de l’algérie. il n’a rien d’algérien ce type.

      @ patriote zouj dourou
      24 août 2020 - 9 h 30 min

      Alors d’après vous ils avaient des têtes bizarre ?
      Ils voulaient semer la pagaille ?
      Ont ils cassés quelque chose ?
      Vous ont ils agressé Quant à Drareni eh oui ne vous en déplaise il à fait son job de journaliste.
      C’est ça le journalisme, ne vous en déplaise encore une fois.
      Un journaliste digne de ce nom rapporte les faits tels qu’ils sont. Mais apparemment Ennahar à réussi à lobotomiser pas mal d’Algériens.

        je suis d'alger et tous mes voisins en atteste
        24 août 2020 - 11 h 24 min

        moi je suis d’alger,contrairement à toi, et mon père a été renversé par ses gens que nous pensions être des islamistes. quand la police est venue pour les disperser, ils ont fuit en fonçant sur tout ce qui était devant eux, et mon père a été renversé par ses énergumènes. tou sles commerçants d’alger avaient applaudit l’intervention de la police sauf drareni qui a fait passer cette manif de « hirak maltraité par le pouvoir ». tu peux sa video sur youtube. ce type désinformait pour quel intérêt? si il a été condamné à trois ans, et si il est le seul algérien opposant à l’Etat, défendu avec des moyens lourds par la france, c’est qu’il y a quelque chose. ce type me fait penser au détournement de l’avion fln par la france pour rendre benbella rejeté par les cerveaux de la révolution algérienne pour un héros national rien que par la manipulation médiatique. on connait la suite après

          Mohamed Tadjadit De Ain Taya
          24 août 2020 - 14 h 32 min

          le jeune poète et ex-détenu du mouvement populaire (Hirak) Mohamed Tadjadit a été encore une fois arrêté, hier.
          En attendant plus de details sur les raisons…
          Lui aussi il fait partie de la NED et de la CIA?

      Anonyme
      24 août 2020 - 12 h 40 min

      @non je ne suis pas d’accord. Tu regardes trop les films…

        @ anonyme
        24 août 2020 - 12 h 54 min

        Merci d’avoir apporté la réponse avant moi. Elle me va tout à fait. L’affabulation est devenue courante chez les flnistes.

        oui les films de drareni
        24 août 2020 - 13 h 31 min

        oui je regarde beaucoup de films surtout du réalisateur de la science fiction khaled drarerii

          Anonyme
          24 août 2020 - 14 h 11 min

          Une fiction dont tu es l’auteur?

      مسعود البسكري
      24 août 2020 - 12 h 51 min

      @ NON JE NE SUIS PAS D’ACCORD:24 août 2020 – 8 h 56 min
      مجرد تساؤل:ـ
      هل السيد درارني صحفي أم ناشط سياسي!!!؟؟؟
      إضافة إلى الحقائق التي ذكرت والكثير يريد القفز عليه وإغفالها، أضيف أن السيد درارني تم القبض عليه يوم السبت 7 مارس 2020 يراسل قناة أجنبية.ـ
      ليس يوم الجمعة في الحراك الشعبي ولا يوم الثلاثاء في الحراك الطلابي.ـ
      وبعد الضجة التي أثارتها إدانته، أكدت وزارة
      وزارة الاتصال أن السيد درارني لم يتحصل على بطاقة الصحفي المحترف التي تنص عليها المادة 76 من القانون العضوي 12-05 المتعلق بالإعلام، ولم يكن لديه أي اعتماد للعمل لصالح أي وسيلة إعلامية داخلية أو خارجية طبقا للمادة 81 من القانون العضوي (12-05).ـ
      وباتالي فإذا أعتبرناه ناشطا، فكان نشاطه خير مرخص به وخارج حراك الجمعة والثلاثاء، وإذا ما اعتبرناه صحفيا فهو يعمل بدون إعتماد.ـ

        @ .....messaoud
        25 août 2020 - 6 h 43 min

        … Nous ne sommes pas sous Staline.

    La Hogra
    24 août 2020 - 8 h 40 min

    Si c’est un espion, c’est peine capitale sinon libéré avec payement de dommages et intérêts,et surtout juger le juge qui l’a condamné.
    J’aimerais avoir le sentiment de Thamourth, Éléphant, Belveder même si ces pseudos sont une seule et même personne.

      @ belvemachin
      25 août 2020 - 9 h 18 min

      Tu parles de mère patrie, et pourtant tu y vis?
      Les allocs et le RSA tu dois en connaître un rayon.
      Yaw fakou.
      Tu as le langage qui va avec.
      Tu es un donneur de leçons alors que tu n’es pas plus intelligent qu’une huître de l’étang de Thau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.