Selon des indiscrétions : vers le retour de Belkhadem à la tête du parti FLN

Belkhadem FLN
Abdelaziz Belkhadem au siège du FLN à Hydra. PPAgency

Par Nabil D. – Selon des sources généralement bien informées, Abdelaziz Belkhadem devrait revenir au FLN par la grande porte. Son nom circule dans les coulisses du parti où il devrait récupérer son siège de secrétaire général après en avoir été éjecté de façon humiliante au profit d’Amar Saïdani, en 2013. «Les préparatifs sont en cours pour éjecter l’actuel secrétaire général de l’ancien parti unique et lui substituer un vieux routier de la politique», ont indiqué, en effet, nos sources, sans donner plus de précisions sur le modus operandi. Mouvement de redressement ou changement en douce ?

D’autres sources avaient révélé à Algeriepatriotique, en septembre dernier, qu’Abdelaziz Belkhadem «reprendrait du service et serait inscrit sur les tablettes des décideurs». Le nom de celui qui fut évincé violemment de la Présidence par Abdelaziz Bouteflika est revenu plusieurs fois sur le devant de la scène à l’approche de la présidentielle avortée d’avril 2019 et celle de décembre 2019.

Privé d’une caution islamiste indispensable à la crédibilité de tout scrutin, suite à la défection des deux formations les plus influentes, le MSP d’Abderrazak Mokri et le FJD d’Abdallah Djaballah, le pouvoir en place savait qu’il ne pouvait pas compter sur l’appui de petites formations de même obédience. Pour pallier cette vacance, il n’avait d’autre choix que de faire pression sur des personnalités proches de la mouvance islamiste. L’entrée en scène d’Abdelaziz Belkhadem, à l’époque, avait été annoncée par plusieurs sources. Sa participation, pensait-on, allait pouvoir servir à la fois comme un succédané des candidats islamistes et comme un faire-valoir de l’échéance électorale controversée. Mais Abdelaziz Belkhadem avait fait faux bond.

Une année auparavant, soit en décembre 2018, le retour inattendu d’Abdelaziz Belkhadem sur la scène politique allait marquer un tournant décisif, aussi bien dans la crise que traversait son parti depuis plusieurs mois que dans la guerre de positions qui faisait rage autour des échéances électorales à venir.

Accueilli en grande pompe au siège du FLN où il avait été longuement reçu par Mouad Bouchareb, Abdelaziz Belkhadem avait compris qu’il était pressenti pour en reprendre les destinées. Sa déclaration à la presse, dans laquelle il prêtait allégeance à l’ex-chef de l’Etat, en le remerciant d’avoir «permis aux militants de reconstruire leur parti sur de bonnes bases», tout en descendant en flamme ses successeurs, ne laissait aucun doute sur ce qui se préparait pour la prochaine étape.

Cette fulgurance avec laquelle Abdelaziz Belkhadem avait été rappelé au service par l’ex-président de la République traduisait un besoin urgent, à quatre mois du début de la campagne électorale pour le cinquième mandat, d’avoir un FLN stabilisé et capable de peser dans les rapports de forces politiques engagés autour de cette élection empêchée par le Hirak. Le pouvoir semble ressentir le même besoin, près de deux années après la déchéance de Bouteflika. Preuve en est le retour «en force» de l’autre parti de l’ex-alliance présidentielle, le RND, à la veille du référendum sur la Constitution.

En mai 2018, la décision de Djamel Ould-Abbès de procéder à un remaniement profond du bureau politique du FLN coïncidait avec le retour progressif d’Abdelaziz Belkhadem à l’action politique. Le quotidien arabophone El-Khabar révélait, en effet, que l’ancien chef de gouvernement multipliait les rencontres avec les militants du FLN à travers le pays, à moins d’une année de l’élection présidentielle de 2019. Ces rencontres auraient été encadrées par des «comités de coordination» composés d’anciens cadres et militants «marginalisés», selon El-Khabar qui précisait que l’ancien secrétaire général du parti avait sans doute un «agenda particulier». Le journal avait cité des «proches de Belkhadem» qui affirmaient que ce dernier s’employait à «ressouder les rangs» du FLN qui s’apprêtait à «affronter les défis à venir».

Ces mêmes «comités de coordination» pourraient avoir été réactivés pour remettre l’islamo-conservateur Abdelaziz Belkhadem sur le trône, lui qui n’a jamais désespéré de pouvoir prendre sa revanche.

N. D.

Comment (57)

    Poupoune et Poupouna
    27 octobre 2020 - 0 h 16 min

    En somme… RIEN N’A CHANGE ! LE PIRE EST A VENIR… pauvre Algérie !

    Citoyennedz
    26 octobre 2020 - 15 h 52 min

    [email protected]
    26 octobre 2020 – 3 h 42 min

    Merci pour le lien! En l’écoutant je me suis sentie Algérienne et non pas wahhabite-Turc-Égyptienne- Qatari-émirati-Afghane. La liste des fausses identités est longue

    Ils tournent dans le Vide
    26 octobre 2020 - 7 h 35 min

    De Belkhadem a Saadani a Belkhadem…
    Les Elections Naziha…fi Nazihati Approchent !
    Les Quotas sont Prêts, Le Business de la Chkara Peut Enfin reprendre.
    On comprend pourquoi il a été reçu a la Présidence…C’est la Feuille de route – Retour vers le Futur et Marche Arrière toutes !..

    Anonyme
    26 octobre 2020 - 3 h 42 min

    Après avoir vu la tête de cet intégriste sans limite sur la photo, J’ai écouté cette chanson pour retrouver mon âme.
    https://www.youtube.com/watch?v=OM_eDm2wL9g

      Merci pour le lien
      26 octobre 2020 - 6 h 29 min

      En effet, ça fait plaisir d’écouter cette chanson même si je ne comprends pas bien le kabyle.

    Anonyme
    26 octobre 2020 - 3 h 34 min

    LES ABOU IGNORANCE SONT DE RETOUR
    LES ABOU VAUTOURS SONT DE RETOUR
    ci ça la nivelle algiri.

    Hmed hamou
    25 octobre 2020 - 20 h 38 min

    Que reproche t-on a Mr Bekhadem? Son âge avancé ou son appartenance idéologique ? Son affairisme ? Ou bien encores ses origines supposées étrangères ? Parce que vous pensez que le nouveau secrétaire du fln (Abu al fadhl al mashriki, et à qui on pourrait ajouter même « al maghribi » vu ses liens familiaux avec les voisin de l’ouest) , pour devenir : Abu al fadhl al mashriki almaghribi (et accessoirement) al djazaïri, vous pensez qu’il est différent de si Belkhadem ou de si Saadan al tounissi al parisiani…ou de si messaadia al zitouni (de al zaytouna) du moins idéologiquement … ? Sur quel point il serait different, mise à part peut, âge!? C’est quoi l’intérêt d’avoir de jeunes Os si on a la mentalité et les réflexes d’un vieux.
    Moralité, si vous pensez raisonnablement que le peuple post (après) 22 février 2019 est différent de celui d’avant le 22 février 2019, si on pense raisonnablement qu’un peuple peut se métamorphoser, comme par enchantement, en l’espace d’une nuit alors on peut croire à une algérie nouvelle, complètement différente de celle de mr Bouteflika et pré-bouteflika, dans ses réflexes et le choix de ses serviteurs.
    Tout le monde veut changer l’autre pour ne se changer soi-même (c’est plus commode).

      Non
      25 octobre 2020 - 22 h 03 min

      Le peuple d’avant Le 22 est le meme que
      celui d’après.
      La difference, c’est que le 22 il a parle.
      Vous ne l’avez pas entendu Car vous ne l’avez jamais Ecoute.
      Belkhadem n’a rien compris Avant, il n’a toujours rien compris.
      Maintenant, j’attends que le FLN fusionne avec le RND le MSP et le parti islamiste nouveau-ne Bengrina.
      Au moins, on saura ou sont les Conservateurs Cachiristes.

      Anonyme
      25 octobre 2020 - 22 h 10 min

      Un grand bravo à l’ex parti unique pour avoir fait revenir son plus valeureux et plus ancien barbéfélène. Nul doute que l’empastillé va apporter son savoir faire inégalé et une cure de jouvence garantie aux adorateurs inconditionnels du cadre de leur fakhamatouhoum.

    Tinhinane-DZ
    25 octobre 2020 - 19 h 48 min

    Cet intégriste par excellence, cherche -t-il quelques années d’immunité ??
    NON À L’INTÉGRISME !!
    Belkhadem + Nouvelle Algérie = INCOMPATIBLE.

      TinHinane
      27 octobre 2020 - 11 h 58 min

      Votre équation est malheureusement fausse car totalement incompatible avec l’ancienne et la nouvelle constitution qui consacre par l’article  »L’Islam religion d’État » la seconde république comme république islamique!!
      En fait,quelqu’un peut-i m’expliquer la signification de cette article.Est-à dire qu’un non-musulman ne peut prétendre à son algérianité.Merci

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 19 h 42 min

    Qui veut donner les clés de l’Algérie aux islamistes.
    Les islamistes viennent -ils au secours du Clan Bouteflika.

      tkt
      25 octobre 2020 - 20 h 45 min

      tkt c’est juste pour calmer les badissis

    Ahmed oueld ben3ami
    25 octobre 2020 - 18 h 51 min

    J’ai demandé à un ami érudit qui sait lire entre les lignes, c’est quoi la nouvelle Algérie, il m’a répondu, comme disait le Duc Delboeuf c’est avec du vieux qu’on fait du neuf, moi Algérien lambda élevé au lbène et kesra, depuis je cherche comment peut-on faire du neuf avec du vieux.

    Karima
    25 octobre 2020 - 18 h 46 min

    Cheers compatriotes: Qui pourra nous eclairer sur l’origine de l’actuel secretaire general du FLN. Son nom me parait etranger. Apres saidani, in tunisien, ils ramenent in type bizarre.

      Anonyme
      25 octobre 2020 - 19 h 44 min

      Ils sont TOUS des Abou quelque chose qui n’est pas algérienne.

    Bealem du 42
    25 octobre 2020 - 18 h 31 min

    Je vous en donne mon billet, à la prochaine érection présidentielle il sera candidat et élu, c’est la rançon à payer pour calmer les fachos-islamistes.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 18 h 16 min

    IL doit s’occuper de ses petits enfants.
    Il n’a plus rien à détruire en Algérie, lui et ses copains ont tout détruit.
    Qu’il dégage.

    DYHIA-DZ
    25 octobre 2020 - 18 h 13 min

    Il faut bien un Dinosaure que l’apocalypse avait raté, pour récupérer la vague des intégristes qui re-font surface.
    Conclusion: FLN + intégrisme = 1

    Lghoul
    25 octobre 2020 - 17 h 19 min

    Est ce qu’un algerien avec un minimum de neuronnes va croire encore des gens qui idolatraient un tableau en bois il y a juste une annee ? Est ce qu’un algerien raisonnable va encore croire tout ce qui viendra d’un parti qui regrouoe les plus gros corrompus du monde ? Inutile de continuer quand on nous parle ce ce pseudo parti du business et des affaires personnelles qui utilise les pauvres malheureux des hauts plateaux pour aller voter et transformer le mensonge en verite.

    Yannas
    25 octobre 2020 - 16 h 15 min

    Une question : par qui est financé ce parti et quel est son rôle dans la société ? Qui peut apporter une réponse juste.

    Ammi Rabah
    25 octobre 2020 - 16 h 02 min

    Le parti geniteurs des plus gros corrompus de l’histoire de l’Algerie.

    Kahina-DZ
    25 octobre 2020 - 16 h 02 min

    C’est la loi fondamentale du FLN: Avancer en arrière !!
    Son retour est une VRAIE INSULTE au Hirak du peuple….

    amnay
    25 octobre 2020 - 15 h 22 min

    Ce FLN version 1962- 2020 est un parti de malheur qui n’a pas ramené que du malheur, le sous-développement et des larmes aux algériens. Ce parti de malheur doit être met au musé car le FLN, le vrai celui qui a libéré l’Algérie, appartient à tous les algériens mais ce n’est pas une propriété des voyous qui l’utilisent pour prendre le pouvoir et s’enrichir en abusant de leur poste de responsabilité.

    Brahms
    25 octobre 2020 - 15 h 17 min

    Encore un marocain qui va partir avec la caisse ?

    Mettez donc un fils de chouhada pour diriger le parti F.L.N, un vrai de vrai en lui donnant des moyens matériels et financiers afin qu’il puisse agir convenablement. Mais sinon ce n’est pas la peine de nous enquiquiner avec des rigolos qui vont se sauver à l’étranger avec le magot. Avez vous récupéré l’argent en devises de tous les margoulins de la issaba, Non, pas un centime d’euro. La France peut donc continuer à travailler avec notre argent en toute tranquillité. Enfin, la politique est destinée aux professionnels et non pour des rigolos qui viennent montrer leurs gardes robes aux citoyens.

    Aures
    25 octobre 2020 - 15 h 16 min

    On prend les mêmes et on recommence. Les chaises musicales ne s’arretent plus pour une Algérie qui n’a jamais su retrouver un homme de la trempe de Houari Boumediene depuis sa disparition. Depuis 42 ans l’Algerie est un grand cirque à ciel ouvert où les clowns et bouffons défilent sur la scène pour jouer leur comedie et se ridiculiser à la face du monde pendant que des pays africains sans la moindre richesse ni ressource rivalisent d’ingéniosité et narguent le plus grand pays africain qui ressemble à une bête sortie de la préhistoire ou du film Jurassic parker pour patauger dans les méandres du XXI siecle incompréhensibles pour ces animaux d’un autre âge. Pauvre Algerie ! Pauvres Algeriens ! Vous n’avez pas fini de boire votre amertume jusqu’à la dernière goutte.
    Bien à vous.

    Anonyme3
    25 octobre 2020 - 14 h 59 min

    Bienvenue a l’homme au costume beige et chaussettes blanche et au djellaba et guennour .le peuple est en marche vers la nouvelle Algérie et le FLN de la chkaRa est bloqué dans l’ancienne Algérie dès 20 ans de Ali Baba et lès 4000 princes de wouzaRas ,dipitis ,sinatours et affiristes.bonne nouvelle pour moi et pour l’opposition.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 14 h 21 min

    La nouvelle Algérie en marche…

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 14 h 19 min

    décidément ce pays ne s’en sortira jamais !! un peuple qui oublie son passé désastreux, sera condamné a le revivre !!

    Bogdanov
    25 octobre 2020 - 13 h 55 min

    Enlevez moi cette tête d’islamiste que mes yeux ne sauront voir!!!

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 13 h 31 min

    Ca s’appelle la nouvelle Algérie après un an de hirak moubarrak.

    Algeristan en marche
    25 octobre 2020 - 13 h 14 min

    Finalement tout est là pour confirmer que le régime n’est jamais parti. Votez vous memes votre Etat islamique. L’Algéristan est en marche.

    Karamazov
    25 octobre 2020 - 13 h 11 min

    Cela ne pouvait pas mieux arriver qu’en ces temps là. Le Hirak n’a t-il pas rappelé tous les fossiles qu’il pouvaient rappeler . Belhadj, Bouchachi, Bouregaa, Taleb ibrahimi ….etc. ?

    Quand l’autre, dans ses élucubrations fantasques, voulait nous faire croire qu’il suffit de réinterpréter l’échographie pour qu’une vache accouche d’un chaton , nous lui avons expliqué que ce n’était pas possible parce que les chats font des chatons, les chiens des chiots et les vaches des veaux.

    Une société ne peut donner que ce qu’elle a et la nôtre n’a pas autre chose à donner. Notre société est une société qui se shoote à la religion et à la rente , elle est arc-bouté sur ses archaïsmes et ne les lâche pas.
    Pourquoi s’étonner que Belkhadem revienne? N’a t-il pas toutes les qualités requises pour diriger une vieillerie comme le èfèlène?

    Ceux qui voudraient lui faire la leçon ce sont ceux- là mêmes qui invoquent et la religion et le nationalisme pour s’attaquer au pouvoir actuel: « la illah illa allah flène 3adou allah » ou « untel est un agent de l’étranger ».
    Vous en voulez des nationalistes et des bons musulmans ? Té vouala Belkhadem et rouh enta ya Mes3oud va lui dire qu’il en est pas !

    Moua, au début du Hirak, je vous ai dit qu’il valait mieux que le Hirak n’accouchât pas parce que sa grossesse et tératogène. Si par malheur il accouchait , c’est d’un bébé comme celui de Rosemary (Rosemary’s Baby pour les cinéphiles) ou d’un vieillard complètement sénile qu’elle accouchera.

    Ne vous étonnez donc pas que Belkhadem revienne, lui au moins il est encore vivant !

      Hmed hamou
      25 octobre 2020 - 21 h 02 min

      @Karamazov,

      Akhouya tu ne peux pas t’en empêcher de jouer
      les rabat-joies. On t’avait dit que le
      hirak est beni, et tu en doutes encore ;
      on t’avait dit que le hirak est chauve et toi tu continue à lui chercher des poux. Le hirak c’est la fontaine de jouvence; quand c’est le hirak qui désigne des vieillards ou qui brandit des slogans vieillots c’est pas pareille que quand c’est le pouvoir qui le fait; le hirak beni rajeuni tout ce qu’il touche. Contrairement au système qui vieilli tout ce qui le touche. Ne demandes pas comment, c’est comme ça c’est tout. C’est ça être beni ! C’est ça la nouvelle Algérie post 22 février complètement différente de celle du 21 février 23h55.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 12 h 39 min

    S IL REVIENT JE DECHIRE MA CARTE D IDENTITE ET J IRAI VIVRE AU NIGER TOUAREG

    L e médisant du bled
    25 octobre 2020 - 12 h 33 min

    Retour à la case départ, mon pauvre pays tu seras toujours la risée de ce monde.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 12 h 30 min

    A ce train-là, il ne serait pas surprenant que le portrait de boutef se représente aux prochaines élections présidentielles.

    Fennecdz
    25 octobre 2020 - 12 h 29 min

    Incroyable hélas le cauchemar continu….

    EntreLaPesteEtLeCholers
    25 octobre 2020 - 12 h 26 min

    Entre la peste et le Cholera,je choisis le Cholera.Autrement dit entre l’actuel Sg au nom bizarre qui n’a rien d’un Algérien et Belkhadem qui est Algérien,je choisis ce dernier.
    Ceci étant ,Grand Dieu quand est-ce qu’on pourrait se débarrasser de ces têtes qui hantent nos esprits et nous mènent droit au mur.

    Un loup du temps du pillage de l'Algérie
    25 octobre 2020 - 12 h 20 min

    ce maitre d’école primaire n’a rien d’autres à faire que de vouloir remonter sur le trône, sa tête est vraiment indésirable.

    KIF KIF
    25 octobre 2020 - 11 h 43 min

    Kif Kif du pareil aux memes,dis moi ce que tu fréquente et je te dirais qui es-tu,le Fln des nouveaux harkis a détruit tout un pays et ses millions d’habitants,un quart d’une population exterminée plus cent trente deux ans de lutte et de souffrance pour rien ou presque

    Mhand
    25 octobre 2020 - 11 h 33 min

    C’est encore une autre indication que le régime ne peut pas et ne changera pas de sitôt. Avec cela, il a démontré son incapacité à se réformer et contribuera sans aucun doute à sa disparition totale dans un proche avenir, sachant que le peuple en a assez et que la pendémie est à ses derniers stades.

    Ayweel
    25 octobre 2020 - 11 h 24 min

    Franchement je ne sais quoi dire! Cet instituteur qui normalement devrait être jugé pour sa collaboration avec l’état islamique de Khomeini, qui devrait s’expliquer sur toutes les rencontres qu’il a eu entre 1990 et 1995 avec les agents iraniens. Parfois je me demande quel est le lien entre ce personnage de tiaret et les fondateurs et responsables du mouvement Rached et dela fondation elkarama, qui sont dans leur majorité si ce n’est pas la totalité, originaires de la région de tiaret.????????

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 11 h 16 min

    Ah bon?? et le retour de Bouteflika, c’est pour quand?

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 40 min

    Ohla la!!!!
    Encore une mauvaise nouvelle!!!!,on a l impression que le cauchemar de l Algérie tourne en rond….
    Le sigle FLN doit être mis au musée,y en a marre de cette exploitation honteuse….

    Belveder
    25 octobre 2020 - 10 h 32 min

    Ca s apelle «  »un ballon de Sonde » »…on lance l info et voit..cela dis le FLN n en ai plus a sa Nieme tentative de «  »Nettoyage »…

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 30 min

    TOUJOURS LA MÊME RONGUENE LE FLN AU MUSÉE.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 29 min

    Comme si le pays n’avait pas de talents, compétences jeunes et brillants. On nous sort les antiquités, la gérontocratie poussiéreuse aux idées obsolètes et passéistes pour cette Algerie nouvelle que le président nous promet. Que ni ni ! Au lieu de se réinventer, de se remettre en question, d’innover on est dans le recyclage, le toilettage et a mettre des pansements sur une jambe de bois. Mr le President et surtout Messieurs de l’Anpe vous manquez lamentablement de courage, vous prouvez par ces décisions que vous êtes le passé et le passif. Quelle tristesse pour mon pays et le Peuple auquelle j’appartiens.

    Bekhta
    25 octobre 2020 - 10 h 28 min

    Une question: Pourquoi les gens du FLN ne partent jamais en retraite meme a 76 ans ?

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 24 min

    A quand son jugement pour les milliards et les lots de terrains qu’il possede

      Moh
      25 octobre 2020 - 11 h 18 min

      Des preuves ?

        Anonyme
        25 octobre 2020 - 17 h 36 min

        Cherche tu trouve.

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 24 min

    il est parfaitement inutile de déterrer les zombies selon la volonté du peuple le f l n devrait être relèguera au musée

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 19 min

    LE SIGLE DE CE PARTI DOIT ETRE MIS AU MUSEE. La prison d’el harrach est la reference de ce que ce parti est devenu.

      Anonyme
      25 octobre 2020 - 14 h 00 min

      Plutôt à la poubelle de histoire il va rejoindre les entités fascistes qui vociféraient chacun à sa façon pendant des décennies qu’ils Auraient libéré le peuple, ce même peuple tombe dans leur griffes et qui martyrise pour des décennies

    Anonyme
    25 octobre 2020 - 10 h 14 min

    Le FLN et son cirque habituel autrefois, il laisse faire des « colonels » lesquels extermine les lettrés ensuite on l’enferme même mort pendant 40 ans dans le sous nsol d’une caserne et on laisse d’autres sanguinaires tyranniser la population à leur façon aujourd’hui c’est la même chose ! on enferme les vulgaires voyous qui nous promettaient que le FLn va rester 100 ans au pouvoir ainsi que ceux qui prétendent être » nés au maquis  » donc plus légitime tampi pour les compétences en laisse des ammar aller jouer la Derbouka dans les bars à Paris et on nous remets à la sauce le maitre d’Ecole de Tiaret qui n’a même pas eu la capacité de détourner quand il etait en place espérant que ça allait le servir pour les présidentielles. Le simple fait d’avoir fait parti du FLn est un discrédit sans appel vis à vis du peuple.

    Djurdjura
    25 octobre 2020 - 10 h 12 min

    3FLN (العفلا ن) version 3.0. La médiocrité dans toute sa splendeur

    C’est pas encore fini avec ce parti (propriété de l’histoire nationale) Ils veulent que le peuple boit le calice (FLN, ‘’ mezeouer ‘’) jusqu’à la lie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.