Democracy Now détaille l’agression de la militante sahraouie Sultana Khaya

Amy Democracy Now
Amy Goodman, présidente de l'ONG américaine Democracy Now. D. R.

L’ONG américaine Democracy Now est revenue, lundi, sur l’agression «brutale» de la militante sahraouie Sultana Khaya le week-end dernier par des agents de la police marocaine, à son domicile, dans la ville de Boujdour occupée, témoignant de la violente campagne de répression marocaine dans les territoires sahraouis occupés.

La militante sahraouie et toute sa famille sont assignées à résidence à Boujdour occupée depuis le 19 novembre dernier, quelques jours après l’agression marocaine contre des civils sahraouis pacifiques dans la zone tampon d’El-Guergarate, en violation du cessez-le-feu de 1991.

«Le 13 février, Sultana brandissait un grand drapeau depuis son toit lorsque le commissaire de police de Boujdour (occupée) a lancé une pierre et l’a frappée à la tête. Les vidéos et photographies de l’agression et des blessures à la tête de Khaya sont devenues virales», a précisé Democracy Now, dans son émission télévisée de lundi.

La même source a ajouté qu’au lendemain de la répression, «des dizaines de femmes sahraouies se sont approchées du domicile familial en signe de solidarité mais ont été battues par la police. Alors que Sultana protestait contre son assignation à résidence, le même policier l’a frappée à la nuque avec une matraque et elle s’est de nouveau évanouie».

La famille de Khaya s’inquiète de ses blessures mais affirme que les hôpitaux gérés par le Maroc ne sont pas des endroits sûrs pour les militants sahraouis et que la police n’a pas autorisé la famille à convoquer un médecin à la maison.

En 2016, Democracy Now a interviewé Sultana pour son documentaire Quatre Jours au Sahara occidental : la dernière colonie de l’Afrique. Dans ce documentaire exclusif, Democracy Now a rappelé avoir brisé «le blocus médiatique et s’est rendu au Sahara Occidental occupé pour documenter la lutte des Sahraouis pour la liberté qui dure depuis des décennies et la violente répression du Maroc».

Fin 2016, Democracy Now a réussi à pénétrer dans la ville sahraouie de Laâyoune occupée et beaucoup de Sahraouis de ce film sont actuellement assiégés par la police.

R. I.

Comment (4)

    Elephant Man
    18 février 2021 - 12 h 31 min

    Le POLISARIO et la Résistance Sahraouie sont sur la bonne voie et voix.
    VIVE LE POLISARIO VIVE LA RÉSISTANCE SAHRAOUIE VIVE LA RASD LIBRE VIVE LA PALESTINE LIBRE

    Chaoui
    18 février 2021 - 1 h 06 min

    ON N’EN PEUT PLUS !
    Nous allons finir par devoir nous résoudre à y aller…
    Je n’en peux plus du martyr que vit le Peuple FRERE Sahraoui, à me réveiller en pleine nuit transit de rage contre cette innommable et autoproclamée « monar…chie » sioniste d’occupation qui n’a de « monarchie » que que la veulerie et la lâcheté.
    La voilà maintenant qu’après hier la France qui avait osé bombarder au napalm les Sahraouis chez-eux sur leur sol que cette « monarchie » alaouite en appelle à son mentor sioniste pour lui prêter main forte dans son occupation/spoliation des Sahraouis ! Et faisant « d’une pierre deux coups », elle nous implante une base israélienne à la périphérie immédiate de notre frontière ouest…
    En conséquence de quoi, il est plus que légitime que le Peuple Sahraoui, membre de l’UA, en appelle à l’aide des forces armées de ses pays frères et amis
    (…)

    Aures
    17 février 2021 - 23 h 57 min

    Il faut que la presse, la télévision et les associations américaines mettent en avant la situation tragique du peuple sahraoui qui se bat depuis 45 ans pour son indépendance dans des conditions terribles pour ceux qui sont sous occupation des forces marocaines.
    L’Algérie doit aussi activer ses réseaux pour faire connaître la cause saharoui dans les pays occidentaux via les associations et les grandes manifestations.
    Il y aussi le peuple palestinien qui doit réaliser la grande trahison du royaume du Maroc et prendre ses distances avec la monarchie félone en adjoignant le drapeau 🇪🇭 du peuple sahraoui au drapeau 🇵🇸palestinien dans toutes les manifestations palestiennes dans le monde et réciproquement pour les sahraouis y compris dans les territoires occupés de part et d’autre.
    Il faut surtout aussi faire circuler sur les réseaux sociaux les vidéos de toutes les violences subies aussi bien au Sahara occidental qu’en palestine occupée surtout les vidéos qui choquent les consciences.
    Bien à vous.

    karimdz
    17 février 2021 - 18 h 18 min

    La horde sioniste makhzenienne applique la même répression et commet les mêmes crimes qu’en Palestine occupée. Sa médiocrité mimi 6, descendant de glaoui, est un exécutant aux ordres de tel aviv.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.