Déploiement italien au Sahel : baptême de feu stratégique pour Mario Draghi

Draghi Task Force Takuba
Mario Draghi. D. R.

De Rome, Mourad Rouighi – Confirmant son engagement militaire en Afrique dans le cadre des missions de maintien de la paix, l’armée italienne, selon des sources informées, parachèvera dans les prochains jours son déploiement dans la région du Sahel, en soutien de la mission française Barkhane, mais également au sein de Task Force Takuba, une mission internationale voulue par Paris, qui vise à former les troupes du Mali, du Niger et du Burkina Faso, donnant ainsi un coup de main aux troupes françaises stationnées dans la région. Ce déploiement accompagne celui d’autres contingents qui ont décidé de se positionner dans cette région à partir des débouchés maritimes d’Afrique de l’Ouest.

Un choix, nous dit-on à Rome, dicté par deux motivations : la lutte contre les diverses branches du terrorisme africain et le besoin de tarir les sources de la déferlante des migrants, que les experts italiens ont appris ces dernières années à situer précisément dans la région sub-saharienne.

Sur le plan militaire, la région du Sahel est un territoire qui ne laisse aucune issue, nous disait un expert le mois dernier, c’est pour cela que nombre de pays se sont résignés à défendre sur place leurs intérêts stratégiques, du contrôle des routes migratoires, à l’uranium, en passant par la lutte contre le terrorisme islamique et à la zone d’influence de certaines capitales en Afrique ; autant de facteurs et objectifs derrière cette mission, a-t-il souligné.

L’Italie, qui est géographiquement exposée, nous disait-il, se devait d’agir pour sécuriser son flanc sud et participer à des missions qui ont pour but de permettre à des nations africaines fragiles de se défendre face à la multiplication de groupes et groupuscules agissant hors la loi.

Certains pays comme le Royaume-Uni ont accepté d’y prendre part, sans l’envoi de troupes mais avec des armes et des hélicoptères mis à la disposition de cette mission.

D’où l’importance, relève la presse italienne spécialisée, d’une mission comme celle de la Task Force Takuba, une mission internationale qui sera lancée en pleine pandémie et dont l’objectif premier reste celui de fournir un soutien substantiel à l’armée française qui semble faire du sur-place face à l’extrême mobilité des groupes djihadistes et les réseaux multiples sur lesquels ils savent pouvoir compter

Outre la France et l’Italie, y participent la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne, la Grèce, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal et la Suède.

Cela dit, l’engagement militaire italien, décidé par le précédent gouvernement, constituera pour Mario Draghi, le nouveau président du Conseil, le baptême de feu stratégique, contraint non seulement d’évaluer les contours de cet effort mais, surtout, de l’honorer.

D’autant que le ministre de la Défense, Lorenzo Guerini, a été reconfirmé, lui qui a toujours insisté sur le rôle des soldats à l’étranger et des missions les plus importantes dans lesquelles ils sont employés.

En tout, 300 soldats seront déployés au Mali, issus de différents corps, l’armée de sol, l’armée de l’air et les carabiniers, qui seront fortement sollicités pour la réussite d’une mission appelée à renforcer les capacités militaires du Mali, du Niger et du Burkina Faso et réunir les conditions nécessaires pour son succès à long terme.

A Rome, on sait que la mission est loin d’être aisée. Le Sahel étant une région accidentée et complexe avec des soldats réguliers très mal entraînés combattant des forces rebelles et islamistes bien équipées, connaissant parfaitement le terrain et bien aguerries.

Celles-ci connaissent la population et la géographie du lieu, n’hésitant pas à utiliser les techniques du terrorisme. L’Italie semble prête à agir une fois de plus. Et le gouvernement de Mario Draghi est décidé à confirmer l’engagement pris par ses prédécesseurs.

M. R.

Comment (19)

    enzo
    21 mars 2021 - 11 h 23 min

    c’est à l’algerie de s’engager au mali , rien que pour ses frontieres , de quoi l’algerie aura t’elle peur ?

    Anonyme
    21 mars 2021 - 9 h 39 min

    Que faut-il attendre de Mario Draghi, ancien vice-président de la Goldman Such qui fréquente le groupe Bilderberg.

    C’est l’exemple type de dirigeant entièrement soumis à l’oligarchie mondialiste dont il faut se méfier. Il sera tout le contraire de son prédécesseur.

    Brahms
    21 mars 2021 - 6 h 42 min

    L’Italie et la France

    Ces 02 pays ont respectivement 2650 + 2700 = 5 350 milliards d’euros de dettes donc forcément, ils viendront toujours rôder au Mali, Niger, Algérie, Sahara occidental pour piller nos richesses naturelles afin de payer leurs ardoises colossales

    Dzair 2121.
    20 mars 2021 - 18 h 47 min

    Les italiens avec leurs complices lès français doivent envoyer leurs soldats en Syrie ,c’est dans ce pays ou le groupe enossra et lès autres terroristes font la loi de la barbarie et stoppé lès migrants syriens qui croyaient que François Hollande et son ministre dès affaires étrangère avec lès libyens que Sarkozy et son envoyé spécial Henry sont dès anges. Je ne crois pas une seconde que ces gens veulent du bonheur au peuple Malien qui certainement pas avec lès armes et lès constructions des bases militaires dans lès pays pauvres qui au départ savent qui sont supérieurs. Pourquoi le Mali et non la syrie? Ont ils peur de se mesurer au russes?

    Dzair2121.
    20 mars 2021 - 18 h 45 min

    Les italiens avec leurs complices lès français doivent envoyer leurs soldats en Syrie ,c’est dans ce pays ou le groupe enossra et lès autres terroristes font la loi de la barbarie et stoppé lès migrants syriens qui croyaient que François Hollande et son ministre dès affaires étrangère avec lès libyens que Sarkozy et son envoyé spécial Henry sont dès anges. Je ne crois pas une seconde que ces gens veulent du bonheur au peuple Malien et certainement pas avec lès armes et lès constructions des bases militaires dans lès pays pauvres qui au départ savent qui sont supérieurs. Pourquoi le Mali et non la syrie? Ont ils peur de se mesurer au russes?

    Salim Samai
    20 mars 2021 - 15 h 24 min

    Les US sont des « Advisers » au Vietnam, Kaboul, Damas et Baghdad; les Allemands des « Ausbilder » et les Francais des « Formateurs » et TOUS sous quelque Parapluie/Nom de l´ONU qu´on a PROSTITUEE á toutes les basses besognes! Aucun pays n´intervient! C´est toujours l´ONU depuis la GUERRE de Coree!

    Mais que font l´Italie, l´Allemagne, des Pays Baltes ou la Suede au Sahel, en Afghanistan ou en Irak?
    Ils ruinent leur CREDIBILITE et NEUTRALITE! Ils servent l´AGENDA NATIONAL des USA et de la France!
    Je ne saisis PAS la logique Francaise du Sahel! Au M.Orient, c´est facile! US « Big (& stupid) Hammer » est l´OUTIL d`Ísrael qui en dispose á sa guise meme AU DETRIMENT des Interets Nationaux US!

    Un Algerien.
    20 mars 2021 - 3 h 20 min

    Les autres suivront ,certains avec des armes lès autres avec des hommes et comme d’habitude les (……) bédouins payeront les factures.
    Ils ( LES EUROPÉENS) déploient tout un armada d’hommes et dès armes pour combattre quelques imbéciles islamistes et dès pauvres migrants. Il faut être dupe pour lès croire. Une coïncidence juste après la visite en Algérie du président Malien, lès choses commencent a bouger.les Francais et leurs alliés n’ont pas apprécié le message du nouveau président Malien ,première visite en Algérie voulait dire foutez le camp de mon pays,vous êtes pas lès bienvenus ,on a compris vos intentions!.

    THAGRAWLA
    20 mars 2021 - 2 h 39 min

    Le congrés de Berlin au 19e siecle…
    Avait tracé les contours de l’ordrum
    Mondiale pr le partage de l’Afrik…
    Les pays du Sud de l’Europe , chassés par les pays africains, au 20e siecle, reviennent de force au nouveau siecle du 21e….
    L’islamisme armé est le grand complice de ces neo colonisateurs
    Européens…
    Il ns reste Thagrawla…et Al Harma…

    Anonyme3.
    19 mars 2021 - 23 h 46 min

    @ l’anonyme du 19 mars 21 h 06 mn . Sans la misère et la famine du 18eme siècle ta France et ses alliés envahissent pas l’Afrique et son nord pour pillés sa richesse et massacrer dès millions d’africains et musulmans . Sans lès lâches harkis et servants le pen et Jacques benêts auraient jamais pris un moudjahed vivant pour le torturer et l’assassiner (..) (…….) les Algeriens de France ont contribuer a la reconstruction de ta France et si cette dernière rend juste la moitié de ce qu’elle a volé de leurs pays tes frenchis redeviennent tous comme auparavant dès bergers et le vieux métier dès trottoirs et lès Algériens dès pachas.ya (……).

    Tout ces pays sont voué à l'échec au sahel l'indomptable.omptabl
    19 mars 2021 - 22 h 54 min

    la France et l’Italie, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne, la Grèce, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal et la Suède.
    Plus les pays du sahel africains.
    Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal et Tchad.
    Et tout cela ils n’arrivent pas à bout des groupes terroristes.
    Alors ne vous avisés pas de titillé l’Algérie par des provocations de quelques nature qu’il soit.
    L’Algérie est chez elle dans le Sahel, elle partout dans le sahel.
    Les terroristes craignent L’Algérie et si cassent sans cesse les dents contre l’Algérie.

    DZ
    19 mars 2021 - 22 h 43 min

    L’encerclement militaire de l’Algérie se poursuit.
    Si c’était les terroristes qu’il fallait arrêter, ils peuvent le faire en Europe avec les « Rachad » qui les nourrissent et les entretiennent.

    Dad
    19 mars 2021 - 22 h 38 min

    Algérien, algérienne.
    Notre pays et entouré de pays qui font alliance avec notre adversaires.
    Mauritanie, le Mali, Niger, le Maroc.
    Cela veut dire que tous nos frontières sont sous pression.
    On comprend mieux pourquoi il ce sont pris à la Libye. Et qu’ ils veulent voir la Tunisie flancher. Je pense qu’il sera difficile que le polisario retouve sa liberté. La France et derrière tous cela .le G5 c’est elle.Le polisario c’est elle aussi .
    elle a embarquent l’Europe derrière elle .soyons uni plus que jamais. Si y a attaque consulté le consulat nous donnera les instructions.

    Anonyme
    19 mars 2021 - 21 h 06 min

    Sans les Algériens et l islam pas de Le pen et sa fille. Sans islamiste pas de France au Sahel. Sans état islamique pas coalition partout. Donc un mal Nécessaire pour le processus cause à effet. On crée la cause et on passe à l action.

      Djazaïri
      21 mars 2021 - 2 h 41 min

      Pas de trente glorieuses sans les Algériens.

    Elephant Man
    19 mars 2021 - 20 h 40 min

    HAMDOULLAH l’Algérie ne fait pas partie du G5 Sahel.
    @Elephant Man 11/02/21 :
    Diagne Roland Fodé, malien :
    «La pauvreté, le chômage endémique, le délabrement des services publics de l’école, de la santé, la disette voire la famine dans nos campagnes, bref les fléaux inhérents au sous-développement néocolonial font que nos populations sont en quêtes permanentes de quoi survivre.
    Cette misère a été décuplée par les plans libéraux d’ajustement structurel pour rembourser la dette usuraire, la dévaluation brutale du CFA, l’achat des secteurs clefs privatisés des économies nationales par les Multinationales.
    La corruption de nos gouvernants qui passent leur temps à ramasser les restes en milliards de francs CFA du pillage de l’impérialisme pour s’en mettre plein les poches avec leurs familles et leurs clans affame les populations et accroît la lutte pour la survie au sein du peuple.
    De tels gouvernants empêtrés dans la servitude volontaire n’ont « d’Africains » que le lieu « africain de leur inhumation. De leurs vivants les néocoloniaux libéraux locaux servent leurs maîtres étrangers au détriment des intérêts des peuples d’Afrique. C’est contre eux que se développe la lutte des classes laborieuses pour renverser et chasser la domination impérialiste sur l’Afrique.»
    Je rajoute toujours Diagne Roland Fodé extraits :
    « Depuis 2013, le Mali est le terrain de nombreuses interventions militaires internationales: 12.213 casques bleus,1.737 policiers déployés au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), 4.500 soldats français au sein de l’opération « Serval » puis « Barkhane », 5.000 à 10.000 soldats prévus pour la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S), 580 soldats au sein de l’EUTM Mali (European Union Training Mission) et un nombre difficile à préciser de forces étasuniennes et européennes dans les pays du G5 Sahel positionnées pour la soi disant « guerre contre le terrorisme« . Le G5 Sahel ou « G5S » créé le 17 février 2014 par cinq États du Sahel, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, la Mauritanie à la demande de la France est censé être le cadre de coopération avec l’armée Française pour la « guerre aux terroristes-djihadistes« .»

    «On est bien loin ici de l’attitude du Nigéria et du Cameroun qui ont éloigné la France impérialiste de leur combat légitime contre le « djihado-terrorisme » en découvrant, comme le notent certaines sources d’information, la présence des « éléments des forces spéciales occidentales » parmi les « djihado-terroristes » de Boko-Haram.»
    Pour rappel Boko Haram financé notamment par la narcomonarchie.
    …..
    «Participent aussi à ce marché de dupes meurtriers françafricains les Etats du G5 Sahel que sont le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, la Mauritanie. Ces Etats, en particulier, le Burkina Faso sont de plus en plus attaqués depuis que le peuple à chasser l’ex-président françafricain, assassin de Thomas Sankara, Blaise Compaoré ex-filtré par l’armée Française en Côte d’Ivoire où le président Ouattara, autre pièce maïtresse de la françafrique, lui a donné la nationalité ivoirienne pour lui éviter d’être extradé à la demande de la justice Burkinabé. Il est à remarquer que, depuis, le Burkina Faso est le théâtre d’attentats terroristes y compris dans la capitale Ouagadougou. N’est-ce pas là des indices inquiétants des liaisons dangereuses entre françafrique et « djihado-terrorisme » ?»
    ….
    «Aujourd’hui le « djihado-terrorisme » fasciste instrumentalise la foi religieuse comme « opium du peuple » selon l’expression de Karl Marx, non seulement pour tuer majoritairement d’autres musulmans, mais aussi pour embrigader les populations musulmanes dans la « guerre de tous contre tous » au seul profit des intérêts de la finance mondiale..»

    «Les peuples du Mali et de tout le Sahel doivent exiger le départ des troupes étrangères et bâtir une alliance militaire entre les Etats africains pour en finir avec le « djihado-terrorisme« .»

      Djazaïri
      20 mars 2021 - 15 h 58 min

      Pas de trente glorieuses sans les Algériens.

    Dad
    19 mars 2021 - 20 h 05 min

    Pourquoi il vont pas faire une mission primordial et libre le polisaro?la Ou les clandestins parte et le travail des trafiquants de haschich et constant?
    Honteux a tous ces gouvernements africain qui facilite ces basses armé qui tôt Ou tard ce retournera contre eux et leur peuple .Pourquoi ces forces ne vont pas libéré le peuple Palestine.?
    Ils convoitent les richesses. Pétrole uranium gaz et tous le reste. Les naïves ils sous estime a qui ils ont affaire. Vive Algérie. Point

    Brahms
    19 mars 2021 - 19 h 24 min

    Tous complices,

    Italiens, français, Belges, Hollandais mangent tous dans la même mangeoire. Le juif a cassé la Libye (pyromane) puis le Qatar et les émiratis ont envoyé des mercenaires pour saccager la Libye durant 1 décennie complète puis maintenant, les pompiers italiens, français, Belges, Hollandais arrivent 10 ans après faisant semblant de lutter contre le terrorisme afin de chasser ces méchants.

    Mr Mario Draghi devrait plutôt nous dire où est l’argent du colonel Kadhaffi (360 milliards de dollars sur 40 ans) qui serait entassé dans les banques européennes mais aussi, faire une évaluation des dégâts afin de présenter la facture à l’Europe pour le remboursement et l’indemnisation des victimes en Libye sans oublier le préjudice éconmique sur 10 ans (la perte financière que j’estime en tout, au moins 1500 milliards de dollars).

    Enfin, comme l’Europe n’a pas l’intention de payer, le Bon Dieu vous a donné de l’occupation avec le virus la COVID – 19 en trouant vos économies et vos finances comme ce que vous avez fait aux Libyens.

    On appelle cela le mauvais Karma donc pas la peine de mettre un costume en jouant à l’intellectuel.

    Anonyme3.
    19 mars 2021 - 16 h 07 min

    Ils veulent tous leurs part de la tarte comme ils l’ont fait en libye, reste pour eux que l’Afrique militairement faible . pourquoi ils envoient pas leurs soldats mettre de l’ordre en chine qui a pris tout leurs marchés ou montrer leurs 💪 avec la Russie ? Les premiers à blâmer sont lès corrompus présidents africains musulmans eux même avec les,rois , émirs et surtout lès organisations islamistes comme rashad et leurs alliés lès emiratis et quataris . ca fait mal au coeur de voir la hogra et l’injustice de la France et de ses allies et très mal au coeur de voir les abrutis d’islamistes tomber dans leurs piège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.