La Tunisie rouvre sa frontière et attend les Algériens avec des mesures simples

Tunisie autorités tunisiennes
Poste frontalier d'Oum Tboul. New Press

Par Houari A. – Les autorités tunisiennes rouvrent les frontières de la Tunisie dès ce 1er juin. Les conditions d’accès au territoire tunisien paraissent de loin moins complexes que celles imposées par l’Algérie et qui ont donné lieu à une vague de contestations chez la communauté émigrée et parmi les Algériens bloqués à l’étranger depuis de longs mois. «A partir du 1er juin, la Tunisie allège ses restrictions sanitaires pour les voyageurs vaccinés ou immunisés contre le Covid-19», indique une note des services sanitaires tunisiens habilités.

«Les voyageurs vaccinés ayant reçu deux doses et les personnes immunisées, c’est-à-dire ayant été contaminées par le Covid-19 depuis plus de six semaines et toujours protégées par les anticorps, pourront pénétrer sur le sol tunisien. Ils seront exemptés de quarantaine et n’auront pas l’obligation de présenter un test PCR à l’embarquement, à condition de présenter un certificat de vaccination ou d’immunité présenté par les autorités sanitaires», apprend-on.

Les mesures appliquées aux autres voyageurs de plus de douze ans consistent en la simple présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures et un engagement personnel non contraignant à effectuer une semaine complète de confinement dans le lieu de leur choix. Des tests antigéniques aléatoires pourront également être réalisés par les autorités à l’arrivée en Tunisie, ce qui, en soi, est une bonne initiative tant ce type de contrôle sanitaire individuel est nettement moins désagréable que les prélèvements nasopharyngés répétitifs qui ne sont pas sans risque.

Pour le moment, la frontière est fermée côté algérien, les autorités algériennes craignant que les concitoyens n’ayant pas pu rentrer au pays par voie aérienne contournent cet écueil en s’envolant pour la Tunisie pour, ensuite, se rendre en Algérie par route. Les responsables politiques et les scientifiques semblent avoir peur d’être dépassés par les événements et ne pas pouvoir maîtriser la situation au cas où les citoyens débarqueraient en grand nombre, surtout que les capacités d’accueil dans les établissements sanitaires algériens et la qualité des soins sont limitées. Le gouvernement ne peut dire le contraire puisqu’il a lui-même admis être incapable de soigner un humoriste pour le transfert duquel en France il a remué ciel et terre.

Une ouverture des frontières dans le sens des départs vers la Tunisie à l’orée de la saison estivale et dans ce contexte de pression et de tension psychologique déverserait des millions d’Algériens sur le territoire de la Tunisie voisine qui n’attend que ça pour ressusciter un secteur du tourisme à l’agonie depuis la survenance de la crise sanitaire mondiale. Un reportage de Russia Today, réalisé dans le nord-ouest du pays, en février dernier, dévoilait au grand jour la grande détresse des nombreux Tunisiens dont l’activité a été réduite à néant faute de touristes algériens.

Des conséquences économiques et sociales lourdes

«Depuis la fermeture des frontières au mois de mars de l’année dernière, notre activité a énormément baissé. On travaillait beaucoup avec nos voisins algériens, du coup, aujourd’hui, on ne travaille quasiment plus. Il arrive parfois que je ne vende aucune pièce pendant toute une semaine. Il ne nous reste aujourd’hui plus que la patience», se plaignait un artisan tunisien qui lançait ainsi un véritable appel au secours. «A la frontière avec l’Algérie, Tabarka et Aïn Drahem semblent comme figées. Cette région de villégiature, prisée pour son calme et son tourisme écologique, sombre jour après jour dans la détresse économique», commentait le journaliste de la chaîne russe, qui constatait qu’«hôteliers, artisans et commerçants ferment à tour de rôle face à l’absence de touristes due à la crise sanitaire du Covid-19 et plus particulièrement à l’absence des voisins algériens qui représentent plus de 50% des touristes de la région».

Le Nord-Ouest compte une dizaine de grands hôtels qui font vivre une grande partie de la région. Depuis la révolution de 2011 puis la crise du Covid-19, quatre grands complexes ont fermé leurs portes, rapportait la chaîne russe, en faisant parler des travailleurs qui «regrettent la fermeture des frontières avec l’Algérie». «Nous sommes au chômage technique depuis septembre, et bien avant même. On n’avait travaillé que les mois de juillet et août depuis le début de la crise au mois de mars», s’est plaint une employée victime de cette situation. «Avec la fermeture des frontières avec l’Algérie, les conséquences se sont alourdies car les Algériens passent toujours par notre région, pas seulement pour les vacances, mais aussi pour faire leurs achats et profiter de nos marchés», avait-elle souligné. «Du coup, les hôtels fonctionnent, les magasins fonctionnent, et même les petits commerçants, les épiciers et les vendeurs de légumes profitent de cette clientèle algérienne», avait déploré cette dame qui avait insisté sur le fait que «depuis cette fermeture, les conséquences sont lourdes pour tout le monde».

Interrogé, le commissaire régional au tourisme n’en pensait pas moins. «Selon les statistiques, les touristes algériens d’avant-Covid-19 représentaient environ 2 800 000 personnes, parmi eux 1 200 000 transitaient par la frontière avec Tabarka. Nous avons constaté, en 2020, une influence négative sur l’économie de la région, notamment depuis que notre voisin algérien a fermé ses frontières», avait-il poursuivi. «Les touristes algériens avaient un grand rôle sur l’économie de notre région. Nous avons remarqué que beaucoup d’artisans et de petits commerces avaient un contact direct avec ces voyageurs qui avaient l’habitude de s’arrêter fréquemment dans leurs stands. Ils souffrent aujourd’hui de cette fermeture», avait-il regretté.

H. A.

Comment (40)

    Algerien Pur Et Dur
    3 juin 2021 - 15 h 48 min

    Je passe cette fois ci sur l’attitude hypocrite des officiels tunisiens qui se mettent a cracher sur le touriste algerien aussitot que celui de l’europe montre le bout de son nez. Libres aux touristes algeriens d’aller en Tunisie (ou ailleurs d’ailleurs) pour passer leurs vacances mais a default de l’autorisation de sortie d’antant, ils doivent payer une « redevance » de sortie consequente qui serait directement versee au ministere du tourisme (assumant qu’elle ne se retrouvera pas dans les poches de certains) pour progressivement batir l’infrastructure touristisque qui fait cruellement defaut au pays et construire aussi des instituts de tourisme pour apprendre a notre future main d’oeuvre dans ce secteur comment recevoir et se comporter avec les touristes. Quant aux expats visitant leur pays, je ne peux parler pour les autres, mais je suis personnellement pres a mettre ma main dans la poche et m’acquitter d’une redevance (pour le tourisme) d’entree si ce systeme est mis en place. On peut aussi laisser tout ca au prive (algerien et surtout etranger). Ils s’occuperont de la construction d’hotels (sans l’aide de l’etat bien sur) et pourront rapatrier leur profits du moment qu’ils payent leurs impots (en devises). Ces nouveaux hotels seront utilises pour des circuits touristiques (payes de l’etranger en devises) dont une partie des revenues seront remis (toujours en devises) a l’etat sous forme d’impots.

    Manou
    2 juin 2021 - 19 h 48 min

    « La Tunisie rouvre sa frontière et attend les Algériens avec des mesures simples » et LEURS BOURSES, SURTOUT……
    Il faut dire la vérité et ne pas se mentir. Mais dès que les européens et autres étrangers de l’occident se mettront à fouler le sol tunisien, ces derniers se mettront à chasser leurs « frères » ALGÉRIENS de leurs chambres d’hôtels et dans la rue même…

    Cheb Benyetto.
    2 juin 2021 - 14 h 23 min

    Pour eux c’est ok de parler au nom de la communauté et du peuple et sortir chaque week end dans lès rues de paris dirigé par un djahel 106 lès makokos avec lès rashads et les nouveaux harkis qui veulent le retour de François et Jacques ,c’est ok pour eux de rentrer au bled passé leurs vacance mais pas au citoyens du pays qui d’abord sont libres de choisir le pays ou ils passent quelques jours de repos.de qu’elle droit ces khorotos …. se mêlent de la vie et du choix dès autres…..

    Anonyme
    2 juin 2021 - 9 h 38 min

    On constate que les dirigeants tunisiens sont moins autistes que les notre qui exigent un confinement ridicule aux Algériens revenant de l’étranger même s’ils sont vaccinés ou avec un test PCR négatif.

    Algérie perdante !
    1 juin 2021 - 17 h 19 min

    La Tunisie l’heureuse gagnante, dont l’argent des Algériens va contribué à l’amérioration en puissance de la Tunisie et non de leurs propres pays ! Plus rien ne m’étonne, vivement un vrais président et un gouvernement qui aiment son peuple !

    Hmed hamou
    1 juin 2021 - 14 h 21 min

    C’est bien, que »La Tunisie rouvre sa frontière et attend les Algériens avec des mesures simples ».
    La question n’est pas a l’allée mais à leur retour. Comment seront les mesures, de notre côté, avec 5jours de confinement obligatoires payés d’avance, et dans quelle monnaie, ou bien aussi simples qu’à l’allée? Car c’était pour la bonne cause, sauver l’économie d’un pays frère.

      ZORO
      1 juin 2021 - 22 h 00 min

      Pourquoi pas pays frere ya si Hmed puisqu il s agit d un pays de notre chere Tamezgha.
      SigneZORO. …Z….

    Anonyme
    1 juin 2021 - 12 h 30 min

    Allez les sans Nif partez renflouer les caisses de vos frères

    karimdz
    1 juin 2021 - 10 h 42 min

    La situation économique et sociale est catastrophique en Tunisie comme au Maroc. On a beau critiquer l Algérie, mais HamdoulAh, on est pas le meilleur pays du monde, mais on s en sort.

    J espère que la Tunisie va pouvoir attirer vers elle des touristes cette année, une bouffée d oxygène lui ferait du bien. Les algériens vont ils passer leurs vacances la bas ? wait and see.

      Anonyme
      1 juin 2021 - 12 h 35 min

      Donc toi tu encourages le plumage des algériens par tes frères hrissa harra ?

      Anonyme
      1 juin 2021 - 13 h 01 min

      On s’en sort!! Va lire les derniers articles de Benachenhou et de Mebtoul, (…)

        karimdz
        1 juin 2021 - 13 h 50 min

        @anonyme

        Désolé nous n avons pas les mêmes références, les tiennes sont surement celles du FMI…

          Anonyme
          1 juin 2021 - 18 h 59 min

          Les chiffres donnés par ces 2 économistes sont les chiffres officiels fournis par l’Algérie. Je te défie de contester une virgule de leurs articles…

          karimdz
          2 juin 2021 - 7 h 58 min

          J ai d autres sources que les deux que tu as cités, et l Algérie s en sort bien ne t en déplaise.

      karimdz
      2 juin 2021 - 7 h 59 min

      @anonyme

      Les algériens sont majeurs, s ils veulent faire du tourisme en Tunisie, qui es tu pour le leur interdire ?

    Anonyme
    1 juin 2021 - 10 h 22 min

    Une pensée pour Ghilas Fekrache et sa famille! Jeune homme de 26 ans assassiné en tunisie!
    Des infos sur les suites de cette affaire?
    Ps un autre algérien ( dont j’ignore le nom)a été poignardé en février et est décédé une pensée pour sa famille…

    Anonyme
    1 juin 2021 - 9 h 57 min

    Tous les pays frontaliers ont profité de la manne financière sauf l Algérie !!!
    Si on avez construit ou seulement bien géré les infrastructures touristiques aucun algérien ne sortirait en Été..
    Dans les années 1970/ 1980 ça ne nous venait même pas l idée d aller passer des vacances d été à l étranger tellement que nos plages étaient propres et belles!!!
    Les gens se respectaient,les femmes étaient en maillots et celles qui n osaient pas en mettre restaient sous le parasol et ne se ridiculisaient pas en se baignant en robe…
    Depuis la décennie noire et la salafisation du peuple ,notre pays a perdu tous ses repères…
    Ah la nostalgie d un paradis perdu que les jeunes ne pourront même pas imaginer!!!!

    Raïna
    1 juin 2021 - 9 h 41 min

    Chacun regarde midi à sa porte pendant que l’algérien pense toujours que l’herbe du voisin est beaucoup plus verte…

    Belveder
    1 juin 2021 - 9 h 19 min

    Comme Nous sommes des Rentiers a Vie
    On peut tout se permettre meme mettre le Pays sous cloche pendant 5 ans

    Anonyme
    1 juin 2021 - 8 h 54 min

    En effet, que payeront les touristes algériens qui reviendront de Tunisie ou des touristes de plus de 20 differentes nationalités ont interacté avec les touristes algériens ? Nous allons demeurrer toujours dans l’illogisme de l’incompétence jusqu’au bout.

    Cheb benyetto.
    31 mai 2021 - 22 h 12 min

    (…..) Quand il s’agit de la Tunisie ils disent il faut verrouiller lès frontières et quand il s’agit de la France ou la pandémie est 50 fois supérieur que la Tunisie ils disent il faut ouvrir nos frontières a dès milliers par jour.(…..)

      Anonyme
      1 juin 2021 - 13 h 07 min

      Pour laisser rentrer des citoyens algériens!!!
      A ma connaissance il n y a pas des millions d’émigrés algériens en Tunisie?

    Anonyme
    31 mai 2021 - 21 h 40 min

    C est d abord en Algerie qu on veut venir pour ce qui vivent à l extérieur , voulez-vous poussez les algériens à enrichir ou voir un autre pays ? Faites du tourisme en interne pour les algériens de l Algerie , ca boust l économie et l Algérie en a besoin d argents.comme ces ménages, ensuite vs êtes tous libre de faire vos choix .Je comprend pas cette pub gratuite en tant qu algérien ?

    Des responsables qui aiment leurs pays
    31 mai 2021 - 21 h 39 min

    Des responsables qui aiment leurs pays , et des responsables qui volent sa diaspora et détruire son pays nous responsables et utilise tous les moyens pour détester notre pays.
    Bravo a la Tunisie.

    Anonyme
    31 mai 2021 - 20 h 30 min

    Commençons d’abord par verouiller nos frontières du sud par lesquelles toutes les maladies et les variants du covid 19 pénètrent. Pour le moment et de ce coté là notre pays fait figure de dar el hadj, tab tab ou jez.

      EXCELLENT
      31 mai 2021 - 21 h 05 min

      En effet, la belle Algérie avec sa baie d’Alger est devenu un immense lieu de mendicité, de débarquements inédits de populations prétendant vouloir travailler ?? et le reste du grand mal est connu. BLINDAGE DE LA FRONTIERE SUD !!!! en priorité.

      entrée libre sans toquer
      31 mai 2021 - 21 h 10 min

      les portes sud elles sont défoncées et violement franchies pour que des milliards de centimes convertis en euros passent la frontière sud vers ces pays émetteurs de troubles, très mauvais voisinage, ya latif

    Anonyme
    31 mai 2021 - 20 h 27 min

    et la pandémie s’annonce dramatique pour le pays si fragile par ailleurs.

    Béalem du 42
    31 mai 2021 - 20 h 24 min

    Au début des années 80 j’avais discuté avec un tunisien originaire de Tabarka qui donnait des cours d’économie, il s’était plaint des Algériens qui se rendaient en masse en Tunisie pour tout acheter, à cette époque le socialisme débridé avait créé de graves pénuries en Algérie (selon ses dires), il m’avait fait tout un cours sur l’inflation importée et affirmé que si le pauvre zaouali Tunisien n’arrivait plus à joindre les deux bouts, c’est la faute de tous ces Algériens qui venaient surenchérir et vider son pays, comme les temps changent, aujourd’hui ils attendent les touristes Algériens comme lilette el ghodri et peut-être même ce gars de Tabarka qui est obligé d’avoir un travail comme veilleur de nuit dans un hôtel ou quelque chose comme ça, vu qu’il n’arrive pas à subvenir à ses besoins avec sa maigre pension de retraité.

    Deadpool
    31 mai 2021 - 20 h 06 min

    Bonsoir,

    Les traîtres à la nation se sont toujours arranger pour que le tourisme en Algérie pourtant beaucoup plus interessants que la tunisie soit mis sous terre pis encore sous la manipulation des vicieux islamistes…
    Des complexes touristiques digne de ce nom doivent ou devrait être depuis longtemps en activité!, ce qui nous allegerait financièrement.
    À titre personnel ?
    Qu,est ce que j,irais faire en tunisie sachant que l,on à le même climat?.
    Des connaissances me disent que l,on s,amuse mieux la bas.
    Qu,est ce que j,irais faire au Marokistan (pays d,esclaves sous développer sale) si ce n,est ramener du sida ou la syphilis ?.
    Pareil pour la turquie..
    Les Algériens tout à leur honneur n,ont pas à se déplacer pour des infrastructures touristiques sous prétexte que ce soit un pays riche en hydrocarbures et par traîtres interposés nous dévaluer , nous ôter des rentrée en devises , saboter pendant qu,eux en profite .
    Les tunisiens n,hesireront pas à nous planter dès que les Européens arriveront en masse au cas ou..

    Anonyme
    31 mai 2021 - 19 h 51 min

    Aux Frais de l’Etat Algérien et a des Tarifs Négociés dans des Hôtels Sous Contrats avec le Ministère Algérien de la Santé et le Ministère de l’Interieur.
    Billets moins Chers
    Infrastructures disponibles
    – Avec Contrôle Sanitaire No1 par des Médecins Algériens a la Sortie de l’Hotel et pendant le Séjour
    Puis faire passer les Gens au Poste de Oum Tboul avec Contrôle Sanitaire No2
    Avant de Rentrer sur le Territoire..
    Ca soulagera Air Algérie et les Aéroports du Pays et en plus les Tunisiens seront Ravis!
    A moins que chez nous on sache juste FERMER y-compris son Cerveau ?

    CAFTAN ALGÉRIEN
    31 mai 2021 - 19 h 49 min

    Le jeu malsain de la Tunisie.

    Pendant que l’Algérie essaie d’imposer des mesures de précautions qu’il faut avant d’ouvrir ses frontières, la Tunisie allège ses mesures pour attirer les voyageurs algériens.
    L’argent ne connait pas de pays ami = Chacun pour soi et les slogans pour Tous.

    Akli
    31 mai 2021 - 19 h 39 min

    Est ce que les algériens qui reviennedront de Tunisie après leur vacances (…) à l’étranger (Tunisie) et qui seront en contact avec des touristes venu du monde, seront soumis aux mêmes mesures de confinement de 5 jour que les algériens qui viennent d’Europe?
    SI c’est pas le cas, c’est un non sens sanitaire absolue et une discrimination flagrante et cela démontera que la seule motivation de ces mesures arbitraires et insensées contres les émigrés venus d’Europe c’est uniquement de les dépouiller lors de leur séjour dans leur pays.
    Nous attendons avec intérêt le détail de cette ouverture des frontières

      BILAL
      1 juin 2021 - 16 h 02 min

      Tu as des propos contradictoires. Tu demandes aux Algériens de l’Etranger de rester chez eux, jusqu’en 2023, enfin d’éviter la propagation du virus en Algérie. Et d’autre part, tu salues et tu es content que l’ouverture des frontières terrestres vers la Tunisie. Ce qui va encourager la ruée habituelle des Algériens vers ce pays et tu oublies de dire que le virus lui ne sévit pas qu’en Algérie et qu’il n’est pas importé par la venue des émigrés en Algérie. Le risque est plus important en Tunisie avec le brassage des étrangers venant du monde entier et tu trouves aussi normal que les compatriotes algériens aillent dépenser leurs devis en Tunisie. Si j’ai bien compris « chers émigrés apportaient nous des devises et des biens réels (cadeaux et autres produits), remplissaient vos valises, afin que nous (Algériens de l’intérieur ) puissions aller dépenser les devises et faire des achats en Tunisie. Ce que l’on l’assistanat névrotique.

      BILAL
      1 juin 2021 - 16 h 08 min

      Bonnes questions. Tout à fait d’accord avec toi. Mais que veux ? Ils sont sourds et aveugles, car ils ne t’écoutent pas et ne te lisent pas. Ils prennent des décisions point final, à prendre ou à laisser. C’est toujours le même mépris depuis l’indépendance. « Cause toujours… »

    Karim Lapatrie
    31 mai 2021 - 19 h 31 min

    (…)
    Moi si jamais je vais en Tunisie c’est parce que j’aurai eu trop de mal à passer par les frontières normalement.
    C’est vrai que mettre des conditions difficiles pour rentrer en Algérie c’est pas bon.
    Certains te disent tu peux attendre, moi je peux pas. J’ai des affaires graves à régler, c’est pas pour du tourisme.
    Chacun voit midi devant sa porte.
    qu’Allah facilite à chaque Algériens.

    Elephant Man
    31 mai 2021 - 18 h 59 min

    Et le tourisme Algérien en Algérie il compte pour du beurre….
    La Tunisie va recevoir en masse les touristes français en période estivale comme d’habitude ne vous faites aucun soucy.

      Anonyme
      31 mai 2021 - 23 h 17 min

      Si tous les beurs visitaient l’Algérie au lieu d’aller à Marrakech ou à hammamet ce serait un bon début pour le tourisme algérien

        Anonyme
        1 juin 2021 - 13 h 13 min

        Si on avait des infrastructures et on donnait des visas facilement il y aurait des millions de touristes en Algérie !!!
        Le Maroc et la Tunisie vont être délaissés….

          Anonyme
          1 juin 2021 - 19 h 02 min

          Tu parles!! Il faudrait 25 ou 30 ans pour construire des centaines d’hôtels. On en reparle peut-être dans 25 ans si on a assez d’argent pour les construire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.