Délocalisation de sociétés allemandes vers l’Algérie : une opportunité en or

Merkel firmes allemandes
Angela Merkel avec les capitaines de l'industrie allemande. D. R.

Par Rédaction économique – Les firmes allemandes sont leaders dans les secteurs de l’industrie, des nouvelles technologies et, surtout, dans les domaines du développement durable. «Le renforcement de la coopération avec les Allemands est très bénéfique pour l’Algérie», a affirmé Mohamed Sayoud, consultant algéro-allemand en investissement. Ce dernier a laissé entendre que plusieurs domaines de coopération sont à saisir par l’Algérie, notamment dans la formation professionnelle. «Nous devons d’abord faire appel aux Allemands pour la formation des formateurs algériens afin d’adapter notre cartographie des métiers avec les exigences de l’économie moderne», a-t-il souligné.

Outre cet aspect, l’expert a plaidé pour la mise en place d’un écosystème idoine pour capter des IDE et la délocalisation de sociétés et entreprises allemandes vers l’Algérie. «Sous l’effet de la crise sanitaire et la mondialisation également, plusieurs entreprises de ce pays activant dans les domaines du bois (menuiserie moderne, textile et cuir, mécanique, métallurgie et usinage) sont en difficulté et au bord de la faillite», dira-t-il.

«C’est une opportunité en or pour l’Algérie pour les faire délocaliser», insiste-t-il. «Nous devons insister sur cette option. La délocalisation de ces sociétés en Algérie avec leurs machines de production économisera des devises au Trésor public et contribuera à la relance de notre économie. Le prochain gouvernement doit, tout simplement, faciliter les procédures, en supprimant les entraves bureaucratiques», a souligné Sayoud, ancien chef d’entreprise en Allemagne. Il a, dans ce cadre, réitéré sa proposition concernant la réalisation de zones industrielles clés-en-main. C’est le seul moyen, dira-t-il, pour en finir avec le problème du foncier industriel et autres tracasseries administratives.

Selon notre interlocuteur, il est inadmissible de continuer avec les anciennes méthodes dans le traitement des dossiers d’investissement, dont la durée est de trois ans ou plus ! «Les investisseurs allemands ne vont pas accepter de perdre leur temps dans des futilités n’ayant aucun rapport avec le monde économique. Il faut faciliter et libérer l’investissement dans tous les domaines, à l’exception des secteurs stratégiques», a-t-il conclu.

Il est à noter que l’Allemagne, et par la voix de son ambassadrice en Algérie, Mme Elisabeth Wolbers, avait manifesté son intérêt pour consolider ses relations avec notre pays. La diplomate avait précisé, au terme d’une audience avec le président Tebboune en mars dernier, que «l’Allemagne a toujours contribué, à travers ses entreprises, à la diversification de l’économie algérienne par la création des postes d’emploi et le transfert des technologies».

Innovation et développement des PME : l’expertise allemande à la rescousse

Le défi principal qui se pose à l’économie algérienne est celui de la création d’emplois, notamment pour les jeunes qui représentent la plus grande partie de la population. De plus, vu la chute des prix du pétrole et du gaz naturel, le gouvernement algérien a renforcé ses efforts en vue de promouvoir l’entrepreneuriat et la diversification du secteur privé.

C’est un véritable challenge pour le prochain Exécutif qui doit mettre les bouchées doubles afin d’atteindre les objectifs escomptés, en répondant aux aspirations des jeunes notamment. Le recours à l’expertise étrangère est plus que primordial. C’est dans ce cadre qu’un projet algéro-allemand, dédié à l’innovation et développement des PME a été lancé.

Ce projet est mis en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et son partenaire, le ministère de l’Industrie, et vise à renforcer l’offre de conseil publique et privée au profit des PME algériennes pour leur permettre de devenir plus compétitives et plus vertes, a indiqué l’ambassade allemande en Algérie dans un communiqué, posté hier sur sa page Facebook.

Placé sous le slogan «Cap sur des PME compétitives et durables», le projet est en train de mener, en étroite collaboration avec ses partenaires algériens, des activités pour rendre les PME plus innovantes, vertes et exportatrices. Le projet intervient, aussi, pour réduire la mortalité des PME. Dans ce cadre, il est mis en place un système de détection des entreprises en difficulté, ajoute la même source.

En effet, le projet appuie la réforme de conditions-cadres politiques pour la promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat, l’établissement de réseaux multi-acteurs au profit du développement d’innovations locales, l’introduction de nouvelles prestations de service pour les très petite, petite et moyenne entreprise (TPE-PME) et le soutien aux créateurs et créatrices d’entreprises et le mentorat de start-up. Les résultats de ce projet sont d’ores et déjà visibles : le projet de la nouvelle loi de promotion des TPE-PME a été présenté au Parlement pour examen, quatre réseaux d’innovation sont établis (déchets organiques de Tipasa ; industrie du plastique à Sétif ; industrie des boissons à Béjaïa et l’industrie mécanique à Blida) et la formation de douze conseillers nationaux pour travailler en tant que coach CEFE Green-Business.

La coopération germano-algérienne se concentre sur le domaine de l’environnement avec des champs d’intervention tels que la gestion durable des ressources naturelles, la préservation de la biodiversité, l’adaptation au changement climatique, la gestion des déchets et la promotion de technologies et d’innovations respectueuses de l’environnement.

R. E.

Comment (53)

    ****CAPTAIN ALGERIA****
    17 juin 2021 - 19 h 00 min

    A surveillé tout de même de très prêt, encore plus prêt !

    Anonyme
    17 juin 2021 - 14 h 43 min

    @ chaoui40
    16 juin 2021 – 6 h 22 min
    Enfin un commentaire tres objectif,logique,qui traite du fond du probleme..vous ecrivez que :
    «  » L’Algérie a besoin de patriotes véridiques, à commencer par le président de la république, d’une politique économique planifiée et de … copier ce qui se fait de mieux dans tous les domaines ! Comme tous les pays développés, l’Allemagne ne partagera ni sa technologie, ni sa science. Elle investira pour ses intérêts, pas les nôtres. Ce qui est normal… » »
    Moi j ajouterais deux choses : 1) S inspirer du systeme Allemand des formations professionnelles,base sous la responsabilite des entreprises et des chambres des metiers. La formation en alternance en entreprise et theorique dans les centres de formations professionnels des chambres des metiers sous la respensabilite des entreprises….etc.
    2)-S inspirer de la loi Allemande concernanant les fonctionnaires d Etat concernant le droit de greve.Le droit de grève est totalement encadré en Allemagne. Il est en premier lieu toujours interdit aux fonctionnaires. Même lorsque les fonctionnaires de la Deutsche Bahn (la SNCF allemande) ont été passés sous statut privé, le droit de grève a continué de leur être interdit.
    En second lieu, la grève n’est légale que si elle porte sur les conditions de travail définies dans les conventions d’entreprise ou de branche. Toute grève « politique » contre des lois votées au Parlement ainsi que toute grève de « solidarité » sont illégales et peuvent être sanctionnées par une mesure de licenciement.
    En troisième lieu, l’exercice du droit de grève est enserré dans des procédures extrêmement strictes.
    https://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/le-droit-de-greve-en-allemagne
    Ce sont deux pratiques tres importantes en vue de garantir une certaine stabilite dans les entreprises et les administrations…ce qui est une excellente loi dans le systeme administratif et educatif allemand,et qui interdit aux fonctionnaires,aux educateurs professeurs et instituteurs de faire la greve….L Algerie doit s en inspirer…car la logique justifie que ces corps de metiers sont payes par l argent du contribuable pour le servir…
    L Algerie doit absolument eviter de mettre ses oeufs dans un seul panier…il faut diversifier notre economie et nos partenaires..et choisir les meilleurs chacun dans son domaine et surtout les plus performants dans les nouvelles technologies…la page du 20 eme siecle est definitivement tournee,c est la haute technologie qui changera le monde,et la geopolitique suivra le changement technologique…Creer des entreprises avec les Hollandais en matiere d industrie agricole.Avec les Italiens,les Allemands
    les Chinois,les Coreens,les Francais il faut chercher des partenariats incluants des transferts technologiques et win/win…point barre

      Tu parles dans le Vide
      17 juin 2021 - 21 h 39 min

      Je t’explique, le Système:
      Les responsables ne Decident RIEN.
      Ceux qui Décident ne sont Responsables de RIEN.
      Et tout le Monde fait comme si…
      Résultat:
      Il ne se passera RIEN !

    Anonyme
    16 juin 2021 - 20 h 19 min

    En espèrent que cette fois si le train du développement et en marche avec les Allemand ya aucun doute si ce n’ai que tout doit être mis en place pour que nôtres jeunesses à toutes les priorités pour avancer vraiment

    ALGERIENNE
    16 juin 2021 - 18 h 09 min

    Tous les commentaires sont intéressants et donnent à réfléchir davantage! Dans chaque commentaire, la rigueur et le sérieux des Allemands sont reconnus. De ce fait, ils viendront avec un savoir faire, des processus validés , une méthodologie de travail sans faille et une démarche positive (du win/win). Côté Algériens : quelle sera l’organisation? Comment seront identifiés les ressources qui devront participer à ce programme? Un comité projet sera t-il constitué pour assurer le suivi et l’état d’avancement? Des compétences capables de gérer le transfert de compétences et de faire un bilan après chaque chantier ou phase? Le Côté Algérien doit aussi travailler son win/ win en posant les critères de réussite , car pour bénéficier de l’expérience de l’autre, il faut comprendre l’objectif du partenariat, les pré requis pour le réaliser et des personnes avec un niveau d’expérience élevé pour chapeauter tout cela ( un directeur de programme par exemple). Si nous voulons réussir un tel partenariat, nos autorités doivent fournir un contexte et un environnement propice et favorable à son succès. Informez et sollicitez la diaspora pour contribution, même loin le sort de l’Algérie nous tient à cœur. Cependant, Il est préférable d’arrêter de composer avec des charlatans, des intégristes qui n’ont rien à donner sauf de la stupidité et de la haine. Je conclue avec cette petite histoire : la tortue et le scorpion devaient traverser une rivière , un deal a été conclu entre les deux. La tortue demanda au scorpion si je te mets sur ma carapace pour traverser, tu promets de ne pas me mordre sinon nous coulerons tous les deux. Le scorpion promet à la tortue qu’il respectera la règle. Arrivée presque à destination, la tortue cria de douleur et dit au scorpion, pourtant tu m’avais promis que tu ne me piqueras pas. Le scorpion répondit c’est dans ma nature. Si on arrêtait d’incorporer la religion dans chaque sujet (comme le sel ds chaque plat préparé) je pense que l’Algerie s’en sortira car ce qui prime c’est la stabilité du pays et sa projection vers les dernières technologies et elle a besoin d’un COATCH pour guider le peuple vers un meilleur avenir.

    VRAI CAFTAN ALGÉRIEN
    16 juin 2021 - 17 h 31 min

    CAFTAN ALGERIEN
    16 juin 2021 – 14 h 18 min

    L’Algérie est un pays musulman et non laïc.
    On a vu ce que cela a donné en Tunisie.
    Répondre

    ++++++++++++++++++
    Je n’ai pas posté ce commentaire.
    Que ce pilleur d’identité ait le courage d’assumer ses positions.
    Je ne suis pas contre les langues étrangères, je suis contre l’ignorance et le charlatanisme religieux.

      Elephant Man
      17 juin 2021 - 15 h 56 min

      @VRAI CAFTAN ALGÉRIEN
      Ils ne trompent qu’eux-mêmes.
      Je n’ai effectivement pas posté de commentaire en.réponse à ce troll…
      Du niveau bac à sable ….. …
      ..

    Hmed hamou
    16 juin 2021 - 14 h 42 min

    Eh ben, bravo ! On a passé soixante ans à tâtonner pour construire notre vaisseau, le premier du monde arabe, entièrement construit en arabe académique, fruit d’une coopération fructueuse et réussie entre frères arabes, grâce notamment à la vision révolutionnaire de nos fakhamatouhoum qui ont eu l’idée de génie, au bon moment, de nous ramener par charter entiers des professeurs de chez nos frères arabes du moyen Orient (Égypte, Palestine,…).
    Et maintenant qu’on a atteint le but, que nous avons réussi à embarquer tout le monde dans le vaisseau et cela n’a pas était donné étant le nombre de récalcitrants au départ (ne sachant pas ce qu’ils ratent), donc, maintenant que notre vaisseau fond fièrement les flots et a presque atteint sa vitesse de croisière, maintenant que tout le monde commence à apprécier le voyage et tous les bienfaits, et ce n’est que le début, de la régression féconde, maintenant (et maintenant seulement, que nous sommes devenus autonomes) vous pensez nous ramener des allemands pour nous former? Pourquoi faire maintenant ? Pour nous aider à aller encore plus vite ? Ou, au contraire, pour nous ralentir, au risque de tout compromettre (connaissant le génie allemand de quoi il est capable) ?

      DANDELOT
      16 juin 2021 - 16 h 13 min

      C’est cela l’Indépendance dans l’interdépendance…

    TicToc
    16 juin 2021 - 10 h 49 min

    S’agissant de coopération économique et industrielle, à priori, je ferais davantage confiance aux allemands qu’aux français et ce pour une raison imparable : la tentation de la corruption. Ce fléaux couvre en Algérie et c’est de notoriété publique, l’ensemble des institutions algériennes (du planton au général en passant par les pseudos patrons industriels). A partir de ce constat amère et sachant que la corruption implique deux parties (corrompus et corrupteurs), il y a forte probabilité à compter sur la discipline germanique que la latine. En tout état de cause, l’industrie ne prendra sont essor qu’à partir de la 2eme république qui s’appuiera sur de solides institutions et organismes de contrôle rigoureux et soucieux de l’intérêt du pays.

      Bouafs
      16 juin 2021 - 11 h 04 min

      Je vis en Allemagne et pour la corruption les allemands ne sont pas les derniers crois moi. Deux députés du parti de Merkel ont été obligé de démissionner à cause de l’affaire des masques au début du covid. Ils ont passé commande et bien sûr ont créé une boîte privée pour faire les transactions. Ils se sont bien sucrés au passage. Au moins ici tu triches, on t’attrape, tu passes à la caisse. Il n’y a pas exception.

      Anonyme
      16 juin 2021 - 13 h 03 min

      Entièrement d´accord avec toi.
      Les contrats avec les Francais se font après une table garnie et bien arrosée, c´est dans leur tradition!
      Avec les Allemands, walou, au maximum un tchin-tchin après signature!

        Dad
        16 juin 2021 - 14 h 16 min

        dans Asterix et Obelix oui mais dans la vrai vie je n’ai pas fêté de contrats autour d’une table bien remplie et arrosé… Les francais sont beaucoup plus sobres que ce que vous ne pensez.

          sad
          16 juin 2021 - 15 h 28 min

          Toi et ta famille esclaves de m6

          Tu vol un pesdo

          (…)

    Laïcité à l'école nécessaire
    16 juin 2021 - 10 h 35 min

    Les barbus n’ont qu’à exercer la religion comme ils veulent mais dans la discrétion et chez eux pas à l’école.

    La pratique de la religion doit être séparée de l’école car c’est cela qui permettra le retour de l’épanouissement des année 1970 (que moi même je ‘ai pas vécu mais j’ai vu des photos de lycées des années 70 à 80, un vrai plaisir).

      CAFTAN ALGERIEN
      16 juin 2021 - 14 h 18 min

      L’Algérie est un pays musulman et non laïc.
      On a vu ce que cela a donné en Tunisie.

        La pataugeoire svp
        16 juin 2021 - 14 h 50 min

        @Caftan que tu peux
        Continue de t’enrouler dans ton caftan bigot, c’est certainement une prospective d’avenir d’émancipation, de progrès et de développement durable dans l’inutile et nuisible religiosité institutionnalisée.

          lufthansa
          18 juin 2021 - 9 h 28 min

          you made my day!

        VRAI CAFTAN ALGÉRIEN
        16 juin 2021 - 17 h 17 min

        Je n’ai pas posté le commentaire du 16 juin 2021 – 14 h 18 min
        [email protected] CAFTAN ALGÉRIEN
        Arrête de piller l’identité des autres.
        C’est quoi cette lâcheté ??
        Assume tes commentaires, ….
        pour ton info: JE PARLE 5 LANGUES étrangères !!!

          Elephant Man
          16 juin 2021 - 22 h 26 min

          @CAFTAN ALGÉRIEN c’est encore le troll qui harcele les patriotes à cause des commentaires qui l’ont blessé sur son Marouk.
          Mais pour le sujet, on peut parler 5 langues et être laic ou pas. Etes vous pour algérie laic ou bien pour une algérie qui revendique son islam ?

    Anonyme
    16 juin 2021 - 9 h 10 min

    Les Allemands aiment travailler avec des gens sérieux, et sur qui on peut compter

    La question est, comment attirer les Allemands, pour qui le travail est une religion, alors que les notres pensent avoir déjà fait l´essentiel par leurs prières.

    Une mentalité d´assistés (par Allah et la rente) que les Algériens doivent impérativement changer, s´ils veulent avoir leur chance dans ce monde, en accédant à l´humanité et l´universalité des valeurs.

    L´Algérie n´a pas su profiter de la crise financière de 2008, comme d´autres pays l´on fait.
    Elle peut le faire maintenant, meme ses réserves en devises ne sont pas ce qu´elles étaient.

    Elle doit faire actionner sa diaspora dans la prospective dans les pays où elle est présente, de tout ce qui pourrait etre utile et bénéfique pour notre pays,

    Oui, un ministère dans ce sens est plus que logique, et est meme plus profitable à l´Algérie que certains autres ministères.

      Anonyme
      16 juin 2021 - 10 h 45 min

      Entièrement d’accord : les allemands cherchent un environnement économique et politique stables, de la main d’œuvre qualifiée et la garantie de récupérer les dividendes de leur investissement pour investir et créer des emplois. En somme un accord gagnant-gagnant. Je ne vois malheureusement aucun prérequis satisfait à l’heure actuelle. Donc on peut toujours continuer à rêver debout

    Les allemands parlent anglais en établissements de recherche S.
    16 juin 2021 - 9 h 09 min

    Les allemands, belges échangent en anglais dans les labos de recherche mais avec leurs concitoyens !!

    Trés bonne chose !!!
    16 juin 2021 - 9 h 06 min

    Concrétisation inchaAllah !!!

      Kahina-DZ
      16 juin 2021 - 9 h 25 min

      Le travail en soi est une religion pour les Allemands.
      Avec juste inch’Allah, on aura pas beaucoup de chance.

        anonyme
        16 juin 2021 - 10 h 29 min

        Vous ne me connaissez pas c’est normal que vous réagissiez violemment mais je n’en veux pas à vos propos car moi même, en tant que femme, je combats le nouveau et bizarre mode d’exercer la religion, je suis anti-fanatisme, anti-kamiss, anti-barbus surtout. Mais dans mon éducation mes parents m’ont appris à espérer par inchaAllah pour avoir l’approbation de Dieu. Pour moi une enseignante avec un foulard qui tombe partout ou une médecin avec une longue robe qui balaie les salles d’hôpitaux c’est inconcevable mais les hyènes islamisés qui font croire aux faibles qu’ils détiennent l’accès au Paradis ont réussi à brûler l’ex-image de l’Algérie que nous regrettons.

    CAFTAN ALGÉRIEN
    16 juin 2021 - 8 h 55 min

    ALGERIENNE
    15 juin 2021 – 18 h 43 min

    J’ai lu quelque part que nos élèves ont eu de de très bonnes notes en langue arabe, mais sont NULS en maths !
    On importera des interprètes du QATAR ou des Émiratis, car ils fonctionnent en Anglais chez eux.
    Le moyen-âge est réservé rien que pour l’Algérie. Quel Gâchis

    publié moi SVP
    16 juin 2021 - 8 h 32 min

    Pour les pessimistes qui rêves debout en nous faisant croire que c’est entre Algériens et notamment en comptant sur nos politiciens et hommes d’affaires mafieux, véreux qu’il faut se retourner.
    Nos entreprises nous fabriquent des gaufrettes ou de la boissons sucrées, des c…. nuisibles pour les algériens, rien d’utile.
    Depuis (l’indépendance) seul le véritable patriote HOUARI BOUMÉDIENNE Allah Yarhamou était réellement en train d’appliquer cette objectif.
    Il achetais des entreprises allemandes clés en main, qui comprenait des ingénieurs et cadres dirigeants allemands pour 5 ans.
    Le temps nécessaire de former tous le staffs et le personnel algériens, et faire fonctionner nous mêmes nos entreprises diverses et variées.
    Au bout de 5 ans, retour aux bercail pour les étrangers.
    Mais les marouki et les hommes du général De-gaulle, promotion lacoste laissé en Algérie au départ de la France de l’Algérie en 1962, ont assassinés celui qui avait l’intention de rendre l’Algérie indépendante économiquement, politiquement, militairement, diplomatiquement, à tous les points de vues.
    Aujourd’hui les caisses sont vides et vous êtes exigeants avec d’éventuelles partenaires commerciaux.
    Vous voulez le beurre l’argent du beurre et la fermière avec.
    Vous préférez avoir comme partenaires les enturbannés Quatarie, Émirats, Saoudiens, Bahreïn toute la brochette d’ennemis jurés de l’Algérie et de l’islam.
    Moi je vous dis, si vous continuer d’être exigeants et de rêver debout, l’Algérie retournera à coup sûr à l’âge de pierre dans peu de temps.
    Vous êtes beaucoup à avoir la langue de bois et attachés à vos intérêts personnels qui vous empêche de dire les choses clairement.

    Patriote
    16 juin 2021 - 7 h 33 min

    Étant donné que le système éducatif allemand est aussi l’un des plus performants au monde, il faudra arracher le système éducatif algérien des griffes des islamistes et copier celui de l’Allemagne dans lequel l’enseignant du primaire devra être universitaire avec 6 années d’études en pédagogie en plus au lieu de caser les hidjabistes qui connaissent quelques versets coraniques en guise de formation et quelques hadiths de boukhari comme bagage. Enfin pour parer à toute tentative de division du pays, le modèle fédéraliste allemand est l’un des plus réussis aussi. À bons entendeurs et colporteurs salut.

      Oui vraiment
      16 juin 2021 - 9 h 05 min

      Il faut sauver l’éducation nationale et mettre à l’écart les griffes des arriérés barbus.
      Tenues moyenâgeuses, mules pointure 46, kamis à la poubelle, l’enseignant doit avoir une tenue sobre, propre et laïcité à l’école par dessus.

      Boukhari
      16 juin 2021 - 13 h 44 min

      Les hadiths n’émanent pas de Boukhari. Au contraire, il a assaini la religion de plusieurs faussement attribues au prophète. Malheureusement sa vie n’a pas été assez longue pour finir le travail.

        Patriote
        18 juin 2021 - 6 h 49 min

        Malheureusement? Je dirai heureusement car son créateur savait que c un imposteur.

    Anonyme
    16 juin 2021 - 6 h 34 min

    Le prix de la main d’œuvre algérienne est attractif même si elle n’est pas toujours très qualifiée mais ça on peut y remédier par des formations. Le problème c’est les banques et les assureurs spécialisés en investissements extérieurs. Ces derniers classent les pays en niveaux de risque. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est pas du tout bien classés.

    chaoui40
    16 juin 2021 - 6 h 22 min

    Allez lire ce qu’est la « Société allemande pour la coopération internationale (GIZ) » avant de commenter ! La GIZ n’est pas une entreprise privée qui va immobiliser des capitaux pour édifier l’Algérie. Elle n’est qu’une officine de coopération internationale. Et l’on sait ce que cela veut dire pour les pays sous-développés. L’Algérie n’a pas besoin de coopération étrangère; elle a besoin de patriotes véridiques, à commencer par le président de la république, d’une politique économique planifiée et de … copier ce qui se fait de mieux dans tous les domaines ! Comme tous les pays développés, l’Allemagne ne partagera ni sa technologie, ni sa science. Elle investira pour ses intérêts, pas les nôtres. Ce qui est normal. L’Algérie est un vaste chantier qui a besoin d’un pilote, d’un directeur des travaux et d’une main-d’oeuvre qualifiée. Il nous faut d’abord un pilote; le directeur des travaux peut être étranger, comme la main-d’oeuvre … en attendant que nous formions la nôtre. Le miracle sera algérien ou ne sera pas. « En attendant le pilote », aurait dû écrire Samuel Beckett !

      KarimDZ
      16 juin 2021 - 14 h 21 min

      Enfin quelqu’un qui a les yeux ouverts et la lucidité.
      Je te félicite pour tes propos avisés.

      Anonyme
      17 juin 2021 - 14 h 00 min

      @ chaoui40
      16 juin 2021 – 6 h 22 min
      Enfin un commentaire tres objectif,logique,qui traite du fond du probleme..vous ecrivez que :
      «  » L’Algérie a besoin de patriotes véridiques, à commencer par le président de la république, d’une politique économique planifiée et de … copier ce qui se fait de mieux dans tous les domaines ! Comme tous les pays développés, l’Allemagne ne partagera ni sa technologie, ni sa science. Elle investira pour ses intérêts, pas les nôtres. Ce qui est normal… » »
      Moi j ajouterais deux choses : 1) S inspirer du systeme Allemand des formations professionnelles,base sous la responsabilite des entreprises et des chambres des metiers. La formation en alternance en entreprise et theorique dans les centres de formations professionnels des chambres des metiers sous la respensabilite des entreprises….etc.
      2)-S inspirer de la loi Allemande concernanant les fonctionnaires d Etat concernant le droit de greve.Le droit de grève est totalement encadré en Allemagne. Il est en premier lieu toujours interdit aux fonctionnaires. Même lorsque les fonctionnaires de la Deutsche Bahn (la SNCF allemande) ont été passés sous statut privé, le droit de grève a continué de leur être interdit.
      En second lieu, la grève n’est légale que si elle porte sur les conditions de travail définies dans les conventions d’entreprise ou de branche. Toute grève « politique » contre des lois votées au Parlement ainsi que toute grève de « solidarité » sont illégales et peuvent être sanctionnées par une mesure de licenciement.
      En troisième lieu, l’exercice du droit de grève est enserré dans des procédures extrêmement strictes.
      https://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/le-droit-de-greve-en-allemagne
      Ce sont deux pratiques tres importantes en vue de garantir une certaine stabilite dans les entreprises et les administrations…ce qui est une excellente loi dans le systeme administratif et educatif allemand,et qui interdit aux fonctionnaires,aux educateurs professeurs et instituteurs de faire la greve….L Algerie doit s en inspirer…car la logique justifie que ces corps de metiers sont payes par l argent du contribuable pour le servir…
      L Algerie doit absolument eviter de mettre ses oeufs dans un seul panier…il faut diversifier notre economie et nos partenaires..et choisir les meilleurs chacun dans son domaine et surtout les plus performants dans les nouvelles technologies…la page du 20 eme siecle est definitivement tournee,c est la haute technologie qui changera le monde,et la geopolitique suivra le changement technologique…Creer des entreprises avec les Hollandais en matiere d industrie agricole.Avec les Italiens,les Allemands
      les Chinois,les Coreens,les Francais il faut chercher des partenariats incluants des transferts technologiques et win/win…point barre

    RRab3i
    16 juin 2021 - 0 h 52 min

    jr me demande a quelle condition sont traiter ces accords sachant que les allemands ne font pas de cadeau
    et que les nôtres plus ou moins corrompus ne font rien sans gratter

    Samy Foura
    15 juin 2021 - 21 h 18 min

    C’est une excellente initiative car l’Allemagne est une valeur sûre et elle le prouve tous les jours dans tous les domaines.Mais il faut coopérer avec tous les pays en recherchant toujours l’intérêt de l’Algérie.Trop de temps perdu en particulier à cause d’une gouvernance maladroite surtout quand la baril de pétrole frôlait les 150 dollars.

    Inchallah que ça se concrétise sur le terrain.
    15 juin 2021 - 21 h 12 min

    Voilà ce qu’il fallait faire depuis déjà très longtemps en arrière.
    Les entreprises allemandes en difficultés financières auront une chance en OR de déménageant leurs outils de travail (entreprises) en Algérie pour leurs donner une nouvelle vie.
    La main d’œuvre algérienne est vraiment pas cher en comparaison à ce que gagne un ouvrier allemand pour le même travail.
    Les produits finis seront rentables sur le marché international.
    D’autant plus si la qualité à la fabrication des produits allemands respectent toujours un cahier des charges sur la qualité du savoir-faire allemand.
    Les entreprises allemandes retrouveront une nouvelle jeunesse.
    La main d’œuvre algérienne apprendra la rigueur le savoir faire, la conscience professionnelle allemandes qui lui sera bénéfiques pour se projeté vers l’avenir .
    Si ces expériences sont concluantes, cela permettra à d’autres entreprises allemandes de se délocalisés pour accroître davantage les expériences.
    L’Algérie, les algériens ont tout à gagner en faisant le maximum pour que nous développons des partenariats, est coopérations avec les allemands.
    Ce sont des êtres très très intelligents, et méga sérieux.
    Pour avoir travaillé 2 ans et demi en Allemagne, je vous garantis qu’il n’y a pas de meilleurs choix que s’associer aux allemands.
    Il faudra ABSOLUMENT que la relation de confiance soit irréprochables au niveau travail et honnêteté.
    Faute de quoi ils partiront voir ailleurs des gens plus sérieux.

    Anonyme
    15 juin 2021 - 20 h 58 min

    Délocalisation veut dire que ce sera des emplois en moins pour les allemands. C’est pas très rentable électoralement, la classe politique allemande et par dessus tout les allemands s’y opposeront.

    Anonyme
    15 juin 2021 - 20 h 34 min

    Il y a presque 10 ans c est ce qu avait dit Bouteflika lors de son voyage officiel à Berlin formation des jeunes partenariats ect ect et que l Algerie allait tt faire pour que l Allemagne est le 6 ème siège du conseil permanent de sécurité à. L ONU. Ben 10 ans après c était pire pour.nous et ont la vu de nos propres yeux . Après il a raison ce qu il dit ce patron algérien en Allemagne a raison mais j encourage les patrons d origines algeriens ds ttess l Europe de commencer à donner l exemple et apporter un plus un savoir faire européens occidentaux et un.peu comlme Belmadi au foot , ensuite le mae algérien doit faire le job et donner envie à ttes ces entreprises européennes de venir s installer pour nous apprendre leur savoir et faire bénéficier les algériens d abord tt en prenant leurs bénéfices , que ca aillent ds les 2 sens mais j encouragerait d abord les entreprises algériennes qui doivent être le poumon de l économie de l Algérie à rattraper le retard et être aux normes avt ttes choses et mettre les algériens aux travail tt en améliorant.leurs trains de vie srtt les pauvres en Algerie, la nouvelle Algérie ne doit pas pratiquer l ancien modèle et doit avoir une nouvelle donne et n oubliez aucuns de ces enfants , le seul et véritable défi, l Algérie doit se moderniser elle.n à pas le choix sinon elle sera thrs à la traine , la nvelle Algérie ne peut plus et ne doit plus etre le et me en Afrique ce sera le dernier wagons et pire .avec les occidentaux ou sans . Nous devons assouplir l administration qui retarde ou empêche le pays et ces entreprises du monde , nous devons tt revoir et nous adapter selon nos critères et nos moyens mais le capital humain que nos avons négliger qui faut srtt remettre ds les rails tt en baissant le chômage, un chantier national avec différentes entreprises associés aux algériennes , crée des centres de formations aux pays avec ces entreprises étrangères, crée une sorte d anpe où de recrutements pour.les algériens ds chaque wilaya ,contrôler les deniers et kes responsables de projets ect ect , c est encor une question de motivation politique et celle ci peut venir que du presdt de la république et du pouvoir en.place . Métamorphoser l Algerie et tt revoir même si ça prend du temps , je prd une wilaya comme exemple comme labo mais pas une grde forcément car elles ont etes déjà privilégiés ds le passé, je commence par les petites et moyennes jusqu aux grandes , leur donner le même standar standing moderne et propulser l économie et tt secteurs d activités ,un élan national une solidarité nationale , un chantier national et entre algériens avec des entreprises étrangères nous accompagnant c est encor.mieux , doucement mais sûrement.l.oiseau fait son nid et Algerie doit être attractive et donner envie aux algériens et aux autres la possibilité d avcer pour le pays pour nous et ceux qui le visiterons ,les ministres et strt les walis je leurs demandes de préparer des colloques des réunions et m apporte du concret sur.le potentiel réel ds nos entreprises ou personnes sélectionner pour entreprendre ttes ces démarches ou chantiers à l avenir ds leurs wilaya, je vx du sérieux et du résultat et ceci ds ttes les institutions et ministères pour le salut du pays, si il faut faire un crédit à la Chine ou fmi même pour tt changer alors ds ce cas je le fais tt en mettant des gardes fous des contrôles et des verifications pour éviter de réitéré la corruptions et le vol et ceux qui ont ces projets ou programme ne pourront sortir du pays jusqu à fin de leurs projets achevés au prix de l appel de offre ou légèrement plus du à l imprévu et pas son triple pour éviter d être corrompu par d autres pays ou entprs étrangères et de transférer les devises ou l argent alloués à ces projets ds d autres pays . Faut tt changer et le président devrait s adresser à tte la.nation pour.le suivre ds ce chantier gigantesque qui demandera des efforts et sacrifices de tt les algériens pauvres ou riches.
    C est ce que j aurai fait pour faire oublier le passé et reprendre un nveau mode de vie tt en gardant nos traditions et nos valeurs mais pas nos voleurs et autres parasites qui paralysent le pays riches et pauvres aussi. Y a du.boulot pour tt le monde et ca peut que.booster l économie et baisser le chômage et qd on.bosse ça évite les vices .

    ALGERIENNE
    15 juin 2021 - 18 h 43 min

    Je dirais très bonne nouvelle!! Je connais bien la rigueur des allemands. Cependant dans quelle langue sera dispensée la formation? En allemand , en anglais ? A ma connaissance et sauf erreur de ma part nous avons des lacunes en la matière en Algérie. Sans ces 2 langues comment faire un tel pas et réussir cette initiative? Aidez moi à comprendre? Ce beau projet doit être bénéfique aux deux pays n’est ce pas? On doit beaucoup apprendre de leur rigueur, du sérieux qu’ils mettent dans le travail.

      Anonyme
      15 juin 2021 - 19 h 09 min

      Il était temps…

      Kahina-DZ
      16 juin 2021 - 8 h 45 min

      Avec quoi allons nous concurrencer la rigueur des Allemands ?? Avec le Safran de Bengrinna et les bras cassés de l’APN.

      Anonyme
      16 juin 2021 - 8 h 47 min

      On parlera Égyptien et un peu de Turc.
      Avec une ROQIA en arabe pour que ça marche.

    Anonyme
    15 juin 2021 - 17 h 58 min

    Il faut oser!! Ne faites pas comme le traitre de Bouteflika qui a privilégié l’import à tout va pour engraisser sa 3issaba au lieu d’utiliser le pactole du issu du sous sol algérien pour acheter de grands groupes mondiaux en difficulté tels Volvo…

    TOLGA - ZAÂTCHA
    15 juin 2021 - 17 h 52 min

    Enfin, une EXCELLENTE NOUVELLE !!! Transfert de technologie and so on…., assurés.

    J’en connais, comme les frangao, les esclaves mococos ainsi que leurs maitres de l’empire satanique qui ne vont plus dormir jusqu’à en perdre la raison…..

    Algerien Pur Et Dur
    15 juin 2021 - 17 h 41 min

    Merci Mr Sayoud pour cette idee magnifique. En 2008, en pleine crise financiere, j’ai suggere dans les colonnes d’un autre journal qui s’est ferme depuis aux commentaires de ses lecteurs de recuperer des companies occidentales solides mais en difficulte financiere pour booster l’economie du pays. A titre d’example, la partie automobile de la marque suedoise Saab a ete cedee durant la meme epoque à Beijing Automotive Industry Holding Co. (BAIC), pour une bouchee de pain (une modique somme de $200 million). Nos mkhoukha ont prefere Tahkout et les khnifers. Bien que ce fut une situation economique exceptionelle qui ne risque pas de se repeter votre idee de recuperer des companies allemandes porteuses mais en difficulte financieres pretes a mettre la clef sous la porte devrait etre serieusement prise en consideration. Ca fera gagner a notre pays beaucoup de temps du moment que la bureaucratie qui peut etre actionnee par des pays qui ne nous veulent pas du bien ne se mette pas de la partie.

      Rezki
      16 juin 2021 - 5 h 36 min

      Je suis ravi de lire votre commentaire, oui cette année-là 2008 était le carburant pour faire décollé l’Algérie dans l’industrie, petite ou grande. J’avais préparé un rapport tout simple, montrant qu’on pouvait acheter des usines entières en difficultés et en liquidation. Des entreprises en mécanique avec des centres d’usinages (CNC) d’une valeur de 30 millions cédées pour 8 à 10 millions. On avait l’information que l’Algérie voulait produire des voitures localement, il y avait Volvo, pratiquement en faillite, valeur de rachat autour d’un milliard d’euros, l’Algérie avait grosso modo, 200 milliards de réserve et qu’a-t-on fait ?? On regarder d’où vient le vent. J’avais remis toutes les informations à notre ambassade en Suisse, réponse oualou, on n’a pas acheté un seul clou.
      Le reste est connu Volvo a été racheté par les chinois, des usines entières sont parties en Asie
      Mon avis final : On n’a jamais voulu du bien à ce peuple pendant cette période

        Algérien Pur Et Dur
        16 juin 2021 - 15 h 12 min

        Malheureusement, ce n’est pas demain que des gens comme vous et moi seront écouté. Il y’en plusieurs mais leurs voies resteront noyées dans le vacarme.

        Et oui
        18 juin 2021 - 16 h 07 min

        On pourrait dire qu’ils ne veulent pas de bien au Pays, qu’ils sont au Services de je ne sais qui ou je ne sais quoi….
        Je crois simplement que ces 30 dernières années on a eu droit aux Dirigeants les plus NULS et les plus CORROMPUS…. vu depuis Massinissa et les Guerres Puniques.
        Et ce n’est pas que la Faute des DIRIGEANTS contrairement a ce que l’on penserait.
        Une grande partie de la population s’est généreusement Gavé aussi.

    Sous développement est un choix politique des castes
    15 juin 2021 - 17 h 35 min

    Un pays sérieux qui nécessite d’hommes autant sérieux côté nord africain, sans quoi les Allemands chercheront ailleurs leurs partenaires. La gabegie ne peut pas créer le climat utile. Reformer les procedures et libérer les énergies. La Russie La Chine sont déjà là, les Italiensattendent juste que les Allemands s’investissent pour emboiter le pas. Mais au préalable c’est la culture économique des institutions qui doit IMPERATIVEMENT changer de paradigme et croire en cette nécessité de sortie du féodalisme par institutions interposées. paradoxalement qui croit en ce changement part du principe du compter sur les efforts propres et cette autonomie attirera les investisseurs, justement parcequ’il y aurait une perception objective des mentalités. Le sort d’un peuple changera le jour où l’institution en général sera vue comme une garantie utile pour tous et pas un cache-poussière

    rami
    15 juin 2021 - 17 h 20 min

    voilà des opportunités à saisir et à développer pour relancer toutes les activités économiques de ce pays mis à plat par l’affairisme corrupteur des oligarques mafieux, la dilapidation incontrôlée des deniers publics. Depuis décembre 2019 le pays semble être figé par une incompréhensible léthargie au lieu que tous les responsables, du président de la république , ministres, hommes d’affaires sérieux, responsables de sociétés et d entreprises diverses se mobilisent, s’activent sans répit, ne ménagent aucun effort pour des visites, des contacts productifs, des démarches utiles afin de sensibiliser, inciter, intéresser, aider, expliquer etc les entreprises étrangères à s’installer en Algérie et notamment les sociétés allemandes fortement appréciées par les citoyens algériens.il demeure entendu que les négociations gagnant gagnant devront obligatoirement exclure tout dessous de table, pot de vin ou tentative de corruption ou autre tentative d’arnaque du genre Renault pour nous avoir fourgué au prix fort un modèle du tiers monde importé en kit sans aucune tentative d’intégration malgré des avantages énormes accordées .a vrai dire selon que l’on s interesse au développement du pays et les projets conclus avec des firmes françaises , il convient d’avouer que ces projets de diverses natures n’ont jamais été réalisés dans les règles de l’art, ni dans les délais impartis ni d ailleurs dans le cadre du montant contractuel fixé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.