Pourquoi l’Algérie aura bien fait de résilier le contrat de gaz avec le Maroc (I)

Amina Gazoduc
Amina Benkhadra, directrice de l’Office marocains des hydrocarbures et des mines. D. R.

Par Hocine-Nasser Bouabsa – La semaine passée, Amina Benkhadra, de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) marocain, a accordé une interview à un journal de l’agence marocaine de presse dans lequel elle a surpris le monde, en général, et les milieux gaziers, en particulier, lorsqu’elle a déclaré que le Maroc était disposé à renouveler le contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME), appelé aussi Gazoduc Pedro-Duran Farrell (GPDF). C’est son droit d’engager le Maroc, mais a-t-elle demandé l’avis du propriétaire exclusif du gaz : l’Algérie ?

Dans ma contribution que je publie en deux parties, j’essaye d’étaler les éclaircissements et les arguments qui étayent que l’Algérie ne doit pas renouveler ce contrat.

Fourberie et puérilisme du régime marocain

«C’est notre volonté, telle que nous l’avons exprimée verbalement et par écrit, publiquement et dans les discussions privées, toujours avec la même clarté et la même constance», a précisé la patronne de l’organisme marocain, sans rougir et avec la froideur mensongère typique aux serviteurs du Makhzen marocain. Cette position tranche avec toutes les gesticulations des responsables alaouites qui, depuis longtemps, n’avaient épargné aucune occasion pour signifier à l’Algérie et à l’Espagne que le Maroc pourrait ne pas renouveler le contrat de passage du gaz algérien par son territoire. Une manière de jouer au poker politico-énergétique, même s’ils ne le maîtrisent pas, sachant que seule l’Algérie est en possession du joker gagnant.

C’est typique au Makhzen : lorsqu’il s’agit de fourberies et de ses intérêts mercantiles étroits, il est d’une constance et d’une excellence sans faille. En effet, sans honte bue et d’un seul revers de main, la directrice du l’ONHYM balaya, d’une part, toutes les attaques continues, graves et irréfléchies que ses employeurs et leurs sponsors mènent continuellement et férocement contre l’Algérie et, d’autre part, elle faisait semblant d’ignorer les avertissements explicites et les plus fermes depuis quarante ans de la part des institutions civiles et militaires algériennes.

Interview et discours synchronisés

La sortie médiatique de Mme Benkhadra n’était pas fortuite, mais fût programmée et chronométrée avec un autre évènement. Elle fut la préparation au discours que prononça Mohammed VI deux jours après, à l’occasion de la commémoration de ce qu’appelle le régime marocain la «révolution du peuple et du roi» (drôle d’appellation, car les peuples font les révolutions contre et non avec les rois !). Dans ce discours, le monarque se concentra particulièrement sur la relation de son pays avec l’Espagne, à qui il voulait explicitement insinuer que le régime alaouite se porte garant pour la préservation et la protection de la sécurité énergétique de son voisin du Nord. Subtilement et implicitement, il pointa du doigt vers son voisin de l’Est dont le Conseil national de sécurité venait de déclarer clairement que l’Algérie a décidé de revoir en profondeur ses relations avec son voisin de l’Ouest.

Le contrat du GME, étant la pierre centrale de l’architecture des relations économiques algéro-marocaines, mais arrivant dans peu de temps à sa fin, le régime marocain a toutes les raisons de s’inquiéter et de douter quant aux chances du renouvellement de ce contrat qui lui procurait d’énormes avantages matériels et financiers. D’autant plus que les deux partenaires/actionnaires algériens et espagnols, Sonatrach et Naturgy, ont déjà pris leurs dispositions opérationnelles pour garantir l’approvisionnement des consommateurs ibériques sans passer par le GME. Le discours de Mohammed VI et la sortie médiatique de la patronne étaient donc des évènements synchronisés dont l’objectif principal est de pousser Madrid à faire pression sur Alger pour que cette dernière renouvelle ce contrat.

L’ingratitude endémique du Makhzen

L’ingratitude est dans l’ADN politique du régime alaouite. Sans scrupules, il excelle dans la prédation et l’art de l’extorsion pour tirer le maximum d’avantages de ses partenaires. Une pratique dont il est devenu champion, particulièrement envers les pays européens. Il aspire et suce de tous les fonds. Et si un jour, on décide de lui retirer le biberon, il crie au scandale. Il devient même insolent et ingrat. C’est ce qui arrivé á l’Allemagne il y a quelques mois. En mars 2021, c’était au tour de l’Algérie de l’apprendre à ses dépens, lorsqu’elle a réclamé son bien, c’est-à-dire son territoire, en l’occurrence la palmeraie d’El-Arja, dans la wilaya de Béchar, que le pouvoir de feu Chadli laissa exploiter par les Marocains de Figuig afin d’absorber un peu de la pauvreté qui terrasse les habitants de cette région frontalière. Les Algériens garderont en mémoire les manifestations organisées par le Makhzen pour insulter l’Algérie.

Probablement, ce sera aussi la même réaction mesquine et enfantine qui arrivera dans quelques jours ou semaines, lorsque l’Algérie déclarerait au monde qu’elle n’a aucun intérêt à renouveler le contrat du Gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui relie l’Algérie à l’Espagne, en passant par le Maroc. Ce gazoduc, qui ne doit son existence qu’à la niaiserie, la duplicité et le manque de prévoyance et d’anticipation du pouvoir politique algérien des années 1980, a généré plusieurs milliards de bénéfice net au Maroc, qui, en échange et en signe de remerciements, exporte annuellement des centaines de tonnes de drogue vers l’Algérie qui, par contre elle, paye un prix fort pour lutter contre ce fléau criminel et assassin.

Boumediene ne voulait pas d’un gazoduc qui passe par le Maroc

Bien que l’idée d’un gazoduc qui relie les champs gaziers algériens à l’Europe, en passant par le Maroc remonte initialement au début des années 1960, le président feu Houari Boumediene (paix à son âme) a toujours refusé d’octroyer gratuitement un moyen de pression à un voisin belliqueux et vassal. Le défunt Président aurait d’ailleurs insisté que s’il y a gazoduc sous-marin, celui-ci doit être impérativement construit directement entre la côte algérienne et la côte espagnole. Après sa mort, le nouveau locataire d’El-Mouradia, qui opta pour une déboumedienisation radicale de la politique algérienne et pour un rapprochement hâtif avec la France, ignora cette orientation stratégique. C’est donc sous l’impulsion des conseillers de François Mitterrand, dont on connaît l’influence sur Chadli Bendjedid, que le projet d’un gazoduc sous-marin fut déterré.

Dans un premier temps, l’ex-locataire de l’Elysée laissa au roi Fahd d’Arabie Saoudite le soin de défricher le chemin, mais il prendra rapidement le relais. Bien qu’agissant avec discrétion et attention, en raison de fortes réticences dans l’institution militaire algérienne, l’ex-Président français était en réalité l’architecte du réchauffement des relations entre les deux pays nord-africains. Dans le package du deal de ce réchauffement funeste figurait, entre autres, le projet du fameux gazoduc Maghreb-Europe qui devait, d’après les «spin doctors» de Mitterrand, passer par le Maroc pour servir, d’une part, de moteur d’intégration des économies algérienne et marocaine et, d’autre part, permettre au Maroc d’engranger les «royalties» de passage et lui assurer un approvisionnement fiable et bon marché en gaz naturel dont l’économie et la population marocaines manquaient énormément.

Dans la deuxième partie de ma contribution, qui sera publiée dans quelques jours, j’analyserai, entre autres, les bénéfices qu’engrange l’Etat marocain et élaborerai une approche qui tient exclusivement compte des intérêts économiques et stratégiques de l’Algérie et ceux de ses partenaires fiables et crédibles.

H.-N. B.

(PhD)

A suivre

Comment (41)

    fennec
    27 août 2021 - 14 h 04 min

    bonjour Mme Amina, le roi disait je site,on n’a pas de pétrole mais on a des idées . mais ,nous on a le pétrole et les idées (…)

    THIDHETSS
    27 août 2021 - 12 h 17 min

    Le meme complot avait ete fomenté par
    La chat doux liya ( chadlisme ) , pour detourner
    Tout le potentiel ( espionnage ) gazier de l’Algerie
    Dans le debut des années 80 , par le Qatar , qui s’est
    Fait pousser des Ailes ( Pegasus !!)… pour devenir
    Ce grand joueur dans le cercle restreint des
    Etats gaziers ds le monde…
    Tout les plans strategiques que Sonatrach
    Avait ds ses bureaux d’ingenieries , ont etaient
    Stoppés nets…pour le seul avantage de ce micro Etat.
    La suite est connue…
    Chadli a fait le lit et la tombe de l’Algerie, avec
    Le cercle restreint des oulad la france tapis ds
    Les rouages de l’Etat ALGERIE…
    Que dire de plus…
    À se poser la question, est ce que le maroc siphonait
    Le pays , par le truchement traitre de la megalomanie
    De Chadli et ses collabos par la perfidie
    De Mitterand ?
    On a droit de le penser…
    ALGERIE…DEBOUT !

    Anonyme
    25 août 2021 - 22 h 50 min

    Franchement si on renouvelle ce contrat ça sera la déception totale.

    Hamid
    25 août 2021 - 19 h 57 min

    Mr Lamamra’s decision was the ultimate outcome when he announced that Algeria had formally broken off diplomatic relations with the ungrateful , deceitful , fickle and false from hell . Algeria has won the day , and to the creeps go the spoils .Now a question can be raised : what will happen to the pipe line contract ? My answer is simply not to renew it .Why ? Because it doesn’t benefit us at all . It isn’t rocket science to se that .Just look the deal itself : 800 million of cubic meters of gas + territory transit money .We can ship the gas easily to Spain , which isn’t far and also double the capacity of the existing under sea routes to Spain and Italy .At the end of the day , Algeria’s interests come first .Well , that’s my reading of the bloody deal with the devils .In the meantime , look after yourselves and bye .May Allah bless our beloved country ! Tahia Eldzair as always …………………..

    Non Monsieur
    25 août 2021 - 18 h 45 min

    ils ont horreur d être nommé. MAROKI. iLS DIENT ANA MAGHREBI.

    Sprinkler
    25 août 2021 - 18 h 40 min

    Il reste deux mois à l’attelage diplomatique de Sa « Flatulente » Majesté pour trouver une source d’approvisionnement en gaz aussi généreuse que celle de Hassi R’mel qui lui permettait de couvrir chaque année, sans bourse délier, la moitié des besoins du royaume des songes et des mensonges ! Une fois passée l’euphorie de cette rupture, l’Algérie doit se préparer à « gérer » les accès de folie du narco-monarque qui nous a habitué, comme son père, aux « exploits » les plus vils et minables ! Trois préalables à tout nouveau dialogue :
    1 – Institution d’un régime républicain et abdication du Roi dealer.
    2 – Abandon total de la culture « industrielle » du cannabis.
    3- Retrait sans condition des forces occupantes « marokaines » du Sahara Occidental.
    Alors seulement on pourra envisager un semblant de « normalisation »…

    Chark
    25 août 2021 - 17 h 46 min

    @ H.-N. B trés bonne analyse de la situation , mais il faut savoir aussi qu’il n’y à pas que la monarchie marocaine qui nous pose problème depuis notre indépendance , nous avons aussi toutes les monarchies arabes du golfe et leur alliés sionistes , avec lesquelles nous entretenons des relations bilatérales , là aussi il va falloir couper la corde avec toutes les monarchies arabes ayant signé dernièrement le traité de la honte israelo/arabe , pour le reste , je souhaite que les actuels et futurs dirigeants Algériens renforcent leur coopérations avec l’axe de la résistance anti-mondialiste , ( Russie/Chine/Iran/Vénézuela/Corée du Nord ) cet axe est actuellement entrain de créer une économie et une monnaie saine , et qui je l’espère abandonneront définitivement l’USD dans leur échanges commerciaux . l’Algerie ne doit pas manquer ce train , sinon le dollar de malheur nous posera beaucoup de problème . Salemoualokoum .

      Loulide
      26 août 2021 - 4 h 08 min

      Qui t a dis que l Algérie ou les algériens voulaient ou désiraient normaliser ,au contraire on devrait couper ou stoper notre gaz immédiatement, vu qu on a rom
      pu les relations diplomatiques…arrêtez de faire des cadeaux de centaines de millions d euros en gaz et en royalties.l Algerie n est pas le père Noël de l Afrique ! Faut qu il arrêtent de nous gratter,de nous pomper notre gaz à l œil.A mon humble avis Spinkler ,tu doit être un agent du makhnez…

    LA DIPLOMATIE EXPLIQUÉE AUX ALGÉRIENS
    25 août 2021 - 17 h 27 min

    Un gazoduc qui envoie le gaz Algérien à l’Europe appelé « Maghreb- Europe » au lieu de « Algérie-Europe »!!!
    C’est à cause de ce déni de soi que lemrarka rekbou 3lina!

      Brahms
      25 août 2021 - 23 h 56 min

      A La Diplomatie,

      En réponse, c’est tout à fait juste ce que vous dites. En réalité, les marocains veulent prendre notre place en siphonnant nos richesses et en semant la zizanie chez nous.

      Il faut donc couper le cordon ombilical avec ce pays et vous verrez que le MAROC sera dans de graves difficultés financières et continuera à se financer par la drogue en arrosant l’Europe.

      Le Gazoduc « Algérie – Europe » aurait été plus bénéfique pour notre pays et plus valorisant pour les citoyens algériens que de dire « Maghreb Europe ».

        🇲🇦🇲🇦🇲🇦
        29 août 2021 - 19 h 05 min

        InchaAllah que ce contrat ne soit pas renouveler.
        Le Maroc peut largement survivre sans.

    larbi
    25 août 2021 - 15 h 11 min

    La fete – pour moi une decision bien en retard. Il est grand temps d’asphyxier ce royaume médiéval et les ch… du maroc. Boumedienne savait dans les années 1960 qu’on ne peut pas faire confiance aux tyrans du Maroc et à leurs monarques alliés d’Israël et de la France. vous ne pouvez pas avoir des relations normales avec le maroc à moins que le roi ne soit disposé et qu’une république soit établie. l’algérie devrait s’efforcer d’asphyxier ce régime et de l’abattre. Il n’y a pas d’autre moyen. tous les marocains devraient être expulsés. il n’y a pas de bon maroki. ce sont les mêmes.

    Kahina-DZ
    25 août 2021 - 14 h 47 min

    Que cette bêtise du siècle cesse.
    Ces irresponsables qui veulent donner au marrouk les moyens pour faire de la pression sur l’Algérie doivent être jugés.
    Arrêtons la source du problème. Fermez ce gazoduc de la HONTE.
    Oui de la Honte, car on fait nourrir ceux qui veulent détruire l’Algérie.

      blueyesan
      26 août 2021 - 15 h 07 min

      superbe idée et comment le remplacer ? savez vous combien de temps il faut pour mettre en place un oléoduc ? et

        Lamine Mahboub
        27 août 2021 - 12 h 09 min

        Un second pipe est déjà opérationnel, il relie BeniSaf à Almeria en traversant la méditerranée à 2000 m de profondeur !

        Kahina-DZ
        27 août 2021 - 14 h 04 min

        EXACT, c’est une SUPERBE IDÉE !!!
        As tu peur de perdre ta tchippa ?

    bds
    25 août 2021 - 13 h 21 min

    Le gazoduc Maroc-Nigéria devrait mesurer environ 5 660 kilomètres de long. Il longerait la côte Ouest Africaine en traversant ainsi 14 pays : Nigéria, Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Liberia, Sierra Leone, les trois Guinée, la Gambie, le Sénégal, la Mauritanie et le Maroc. Le prix est estimé pour l’instant entre 20 et 25 milliards de dollars. les aotorités de nigeria et les instance africaine on donner leurs accord la semaine derniere pour se projet
    au détriment du projet datant de 2009 nigeria niger et algerie appelé le transaharien
    . la main du sionisme et derriere tout ca afin de favorisé le maroc au détriment de l algerie .et ainsi empecher au maximum l achat du gaz russe d ou le solide rapprochement de la russie et de l algerie
    la dip^lomatie et autorité algerienne se doivent de vite reagir sur se dossier
    qui controlel hassi rmel controle l energie europeene a mediter .
    bien a vous tous

      Sprinkler
      25 août 2021 - 18 h 50 min

      Le projet de gazoduc « Nigéria-Maroc » est une vieille berceuse dont le Roi dealer endort ses sujets…Les promesses de cette « manne » providentielle sont à l’image de ce « tube » imaginaire : creuses et sans lendemain. Tout le monde connaît le pouvoir mystificateur du Makhnez et de son potentat narco-milliardaire…

      Anonyme
      25 août 2021 - 18 h 57 min

      Le gazoduc Nigeria maroc traverse plusieurs pays et chaque pays doit avoir sa part du gateau ,donc en arrivant a destination,les pipeline seront vides et le cout exorbitant….Notre pays doit activer le gazoduc Nigeria -Niger- Algerie c est direct et plus rentable..et puis encore un autre avantage le gaz Nigerian peut atteindre l Italie par le pipeline Algerie/Tunisie existant deja …Tous ces avantages doivent etre pris en consideration…donc le pipeline Algerie/Espagne et le pipeline Algerie /Tunisie /Italie existent pour alimenter l Europe par l Espagne et par l Italie en gaz Algerien et Nigerian…Ramtane Lamamra doit mettre ses capacites diplomatiques en action…

      El hodna
      25 août 2021 - 19 h 26 min

      Il passe par 15 pays et non 14
      Vous avez oublié le RASD

    Elephant Man
    25 août 2021 - 13 h 00 min

    Je rappelle que la narco-terroriste-monarchie n’a pas attendu Azoulay pour être ce qu’elle est d’ailleurs celui-ci n’était pas présent à l’époque de l’Émir Abdelkader Allah Yarhmou.

    M & Mss
    25 août 2021 - 11 h 24 min

    Bonjour,
    Encore une qui à oublier ses leçons en Français sans parler du cour de géographie…,
    Les marrochiennes issue de l’école taeh Franssaissou ? du coin ou à peine 2 ou 3 mots en français crois lui conférer des droits voir une certaine aura. Normal la petite prostituée confond encore monarchiotte des esclaves et la terre sacrée des hommes !!
    Ya La gogol de service, ici c’est nous les maîtres et reprener des cours technique ou comment la savonnette de shit pourrait chauffer vos misérable demeure l’hiver prochain qui arrive .
    Tant de courbettes inutile mais bon c’est leur rôle..
    À bon entendeur…

    Anonyme
    25 août 2021 - 10 h 33 min

    Mitterand a été la source de tous nos malheurs des années 1990 ,il a mené en bateau Chadli qui n était pas un politique,il lui a donné tous les conseils pour couler l Algérie dont la légalisation des partis islamistes comme si on était dans un pays non musulman…et a abrité tous les assassins islamistes qui obtenaient facilement l asile politique en France…
    Il n a jamais accepté l indépendance de l Algérie…..Ce qu il a fait est aussi grave et pervers que la colonisation,n oublions pas que l internationale socialiste dont il faisait partie est une organisation mondialosioniste…..
    Il a essayé mais n a pas réussi à désintégrer le pays et a aidé comme il a pu le Maroc pour profiter des richesses de l Algérie.
    N oublions pas les marchandises subventionnées chez nous qui traversaient la frontière en milliers de tonnes pour faire vivre les populations marocaines!!!!
    En 10 ans Oujda un pauvre bourg est devenue une ville riche….

      Anonyme
      25 août 2021 - 19 h 34 min

      Mitterrant avait aussi une strategie destructrice en Algerie ,qui est celle d encourager la culture de la corruption generalisee en Algerie et a charge ses services speciaux de l organiser,tout a commence avec le couple Ben Jedid/Mitterrant …Islamisme,terrorisme,corruption,detournements de fonds publics,trafic de stupefiants, regionalisme….etc.
      Un grand chantier pour l equipe du president Tabboun et le peuple Algerien..nous vaincrons tous ces fleaux,restons unis…Qassaman

    Selecto
    25 août 2021 - 10 h 04 min

    Il suffit de se poser la question pourquoi Mitterrand voulait absolument l’UMA en unissant Hassan II, Kaddafi, Chadli, Ben Ali a Tipaza pour comprendre le sens de l’insistance du Maroc et de la France sur cette union a ce jour

    Casbi
    25 août 2021 - 9 h 55 min

    EXCELLENT ARTICLE.
    Chadli Bendjedid , l’homme responsable des malheurs de l’Algerie, il etait sous l’influence totale de F.Mitterand , lui qui envoyait les Algeriens a la guillotine. ALLAH YARHAM HOUARI BOUMEDIEN.

      Elephant Man
      25 août 2021 - 11 h 56 min

      @Casbi
      Sans oublier Fernand Iveton, Allah Yarhmoum CHOUHADAS AL ABRAR Tahia El-Djazaïr
      Notre Président défunt Si El Houari Boumedienne Allah Yarhmek était un grand analyste et fin stratège un FIER NATIONALISTE il aimait son pays et son peuple.
      Quant à la France elle a tout fait pour maintenir l’Algérie en sous-développement en y installant sa corruption endémique, ne pas oublier la guerre terroriste par procuration décennie noire etc etc etc..

    Anonyme
    25 août 2021 - 9 h 29 min

    @ TOLGA – ZAÂTCHA
    25 août 2021 – 5 h 52 min
    Vous ecrivez et a juste valeur: »le makhnez lequel lui-même est commandé et dirigé par le VRAI roi du maroc : André Azoulay et par voie de conséquence par le dirigeant suprême : israel (mossad).  »
    et : »EN POLITIQUE ON N’A PAS D’AMIS. ON A QUE DES INTÉRÊTS….. »
    Moi j ajouterai :EN POLITIQUE LA NAIVETE EST UN POISON MORTEL…
    Apres la disparition tragique du president Boumedienne,qui a tout vu et prevu et a prevenu tous les Algeriens des fourberies du Makhzen et de son patron le milliardaire sioniste Andre Azoulay qui est et a ete toujours jusqu a ce jour le veritable architecte de la politique etrangere du Maroc et le lien direct avec Israel ,depuis Hassen II…Les contacts avec Israel n ont jamais ete rompus,les visites se multipliaient depuis les annees 60..En partenariat avec Madaniya.info – Réputé pour son sérieux, chroniqueur militaire de Yedioth Aharonoth et du New York Times, l’auteur soutient que les dirigeants arabes ont été placés sur écoute des services israéliens grâce à la connivence marocaine lors du Sommet arabe de Casablanca de septembre 1965. Du jamais vu même dans les fictions les plus satiriques, cette trahison dénote la désinvolture du monarque chérifien à l’égard de ses pairs et de son mépris pour la cause palestinienne.ce sommet s’est tenu en septembre 1965, au terme d’un été particulièrement brûlant au Maroc, marqué par la terrible répression de la révolte étudiante de Casablanca (23 mars 1965) qui fit officiellement 7 morts et 168 blessés. En fait 400 morts selon l’ambassade de France à Rabat…
    https://libnanews.com/madaniya-maroc-israel-hassan-ii-assasinat-cibles/

    Vangelis
    25 août 2021 - 9 h 28 min

    En lisant la UNE de la contribution, à un moment je m’étais réjouis de la fin de ce GME.

    En lisant dans le détail, je n’ai rien trouvé de tel mais une simple supputation que presque tous les algériens attendent.

    SANS PITIE AVEC CE ROYAUME PESTILENTIEL.
    25 août 2021 - 9 h 10 min

    Il ne faut surtout pas s’arrêter là! Continuons à remuer sous ce royaume pestilentiel en commençant par le non renouvellement du gazoduc, puis s’occuper des sujets illégaux sur notre territoire et surtout rendre les frontières plus hermétiques pour couper la manne non négligeable à H’chicha 6.

    Samy
    25 août 2021 - 8 h 32 min

    Oui,l’Algérie ne doit pas renouveler le contrat de ce gazoduc devenu un moyen de chantage dont use et abuse le régime du makhzen marocain.Il est possible de doubler et de tripler le gazoduc reliant directement la côte algérienne à la côte espagnole pour fermer le bec de l’arrogant et fourbe makhzen auquel il faut rendre la monnaie de sa pièce à chacune de ses fourberies.

    Elephant Man
    25 août 2021 - 7 h 20 min

    Notre Président défunt Si El Houari Boumedienne Allah Yarhmek était un grand analyste et fin stratège un FIER NATIONALISTE il aimait son pays et son peuple.
    On comprend bien que la France est derrière ce gazoduc de z–l au bénéfice direct et UNIQUE de la narco-terroriste-monarchie et au détriment direct de l’Algérie et des Algériens quel manque à gagner depuis toutes ces décennies !!
    On comprend mieux la France à crier toutes tendances politiques confondues de l’extrême gauche à l’extrême droite à l’ouverture des frontières avec cette naeco-terroriste-monarchie.
    Quel état digne de ce nom fait un contrat à sens unique qui rapporte à l’ennemi et coûte en « prime » des sommes colossales à son propre pays ?!
    Tout a été fait pour maintenir l’Algérie en sous-développement.
    ALLAH YARHMEK SI EL HOUARI BOUMEDIENNE ALLAH YARHMEK KASDI MERBAH
    Pour reprendre @Anonyme : 22/04/21 :
    L’honnêteté et la vérité sont conditionnées par des vertus morales, ce qui ne pourra jamais être le cas d’un pays producteur de drogues, dans son catalogue n’est que vice, mensonges, malhonnêteté et traîtrises.
    L’État Algérie outre l’expulsion manu militari de TOUS les clandestins et TOUS les naturalisés traîtres à la Patrie qui oeuvrent exclusivement j’insiste exclusivement pour leur narco-terroriste-monarchie se doit de blinder au maximum les frontières de toute part et de surcroît ouest avec un mur d’une hauteur inégalée et drones technologiques matos performant adéquat. Le coût de la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue est incommensurable pour l’Algérie également outre l’aspect humain pour le peuple Algérien et doit être imputé au niveau international à la narco-terroriste-monarchie qui doit être reconnue comme telle à l’ONU avec tout ce que cela implique juridiquement à savoir embargo et blocus sanctions.
    Et encore une ÉNIÈME fois pour reprendre @DZ : 22/04/21 :
    Union Nord Africaine.
    Tamazgha
    UMA.
    = Piège piège mortel pour l’Algérie.
    Vive l’Algérie tout court !
    La fermeture de la narco-frontière doit être gravée dans notre Constitution !!

      Anonyme
      25 août 2021 - 17 h 46 min

      Algérie tout court. Tout à fait d’accord mais sous quelle langue et sous quelle culture? Celles légitimes de nos ancêtres lointains ou celles de ceux qui sont venus de récemment de l’est? Il faut préciser.

        Surfer d'argent
        25 août 2021 - 22 h 45 min

        Et pourquoi pas les deux !!!!

    TOLGA - ZAÂTCHA
    25 août 2021 - 5 h 52 min

    Le regard perdu et pensif de cette dame – QUE JE RESPECTE – semble se poser une question une question existentielle : QUE FAIRE (à présent) ? Tant elle semble très embarrassée par cette situation créée sournoisement voire insidieusement par son employeur : le makhnez.

    On ne joue pas impunément avec L’ALGÉRIE… voyous du makhnez. Les esclaves nés que vous êtes ne peuvent et ne pourront JAMAIS se mesurer aux SEIGNEURS DE LA GUERRE ALGÉRIENS !!! Première leçon à retenir par vos soins.

    Ce contrat NE DOIT EN AUCUN CAS ÊTRE RENOUVELÉ !!!!! Et ce, pour plusieurs raisons dont une principalement. Ce contrat EST UNE ARME plus que politique dans la géo-stratégie régionale de L’ALGÉRIE.

    Le non renouvellement dudit contrat aura une conséquence – DIRECT TERRIBLE – sur la politique intérieure du maroc. Il sera le VECTEUR/FACTEUR DESTABILISANT ESSENTIEL du pouvoir en place au maroc qui pourra mener à l’effondrement total de la monarchie quand bien même si ce ne soit pas le « roi » qui commande réellement mais bien… le makhnez lequel lui-même est commandé et dirigé par le VRAI roi du maroc : André Azoulay et par voie de conséquence par le dirigeant suprême : israel (mossad).

    Donc, de grâce, Messieurs les politiciens Algériens : NE RENOUVELEZ PAS CE CONTRAT ET EN AUCUN CAS !!!!!! Nous les tenons par la gorge et ce jusqu’à mort s’ensuive… NE FAITES D’ERREUR STRATÉGIQUE !!! Attention…..

    Faites votre la devise d’un GRAND MONSIEUR. SIR WINSTON CHURCHILL qui avait dit :

    EN POLITIQUE ON N’A PAS D’AMIS. ON A QUE DES INTÉRÊTS…..

    Que nous a servi la politique de KHAWA… KHAWA…? ABSOLUMENT A RIEN !!! BIEN AU CONTRAIRE, CES ESCLAVE FOURBES N’ONT FAIT QU’ABUSER DE NOTRE NAÏVETÉ ET DE NOTRE GENTILLESSE QU’ILS ONT PRIS POUR DE LA FAIBLESSE AU POINT OÙ NOTRE MAISON ALGÉRIE EST DEVENUE : DAR KHALI MOH AKOUL OU ROUH…!!!!!

    PAS DE RECONDUCTION DU CONTRAT POINT FINAL.

    Brahms
    25 août 2021 - 5 h 05 min

    Réveil très très tardif,

    Mieux vaut tard que jamais. Le MAROC c’est un leurre, ce pays bosse pour la FRANCE et ISRAËL et se sert de l’Algérie pour vendre les citoyens algériens comme des légumes au marché. Il copie même ce que l’on fait.

    Dans la foulée, le MAROC exporte 800 tonnes de drogue en Europe qui est la contrepartie du (deal) entre la France et Israël, laissant ainsi le Roi d’opérette s’enrichir allègrement sur le dos des drogués européens donnant plein de crimes et de délits dans les villes françaises comme à Marseille.

    Enfin, le pouvoir algérien est épié, surveillé par le MAROC qui ensuite retransmet à la FRANCE et à ISRAËL afin que ces 02 pays sachent ce qui se trame notamment vis à vis de la Palestine.

    Le MAROC serait donc un sanctuaire pour la France & Israël de type (indic, informateur).

    Surfer d'argent
    25 août 2021 - 4 h 08 min

    Gazoduc ALGERIE-EUROPE et certainement pas maghreb-EUROPE !!! Il est bien là le piège de leur « mind control » à deux sous !

    Surfer d'argent
    25 août 2021 - 3 h 59 min

    *NE DITE PLUS JAMAIS LE MOT MAGHREB !!!!Le terme Maghreb veut dire = Grand Maroc (Projet avec leurs tuteurs sionistes déguisé) . le Maroc et leurs tuteurs ont et tente de créer leurs maghreb Bèrbere, après que leurs maghreb Arabe est échoué, et ce mettent actuellement en tête que l’Algérie n’existe plus et font ce qu’ils veulent avec nos richesses ! A mon avis ils ne faudra pas renouveller le contrat jusqu’à qu’ils reviennent à la réalité ! AL DJAZAÏR UN JOUR, AL DJAZAÏR POUR TOUJOURS !

      Vangelis
      25 août 2021 - 9 h 26 min

      Non, vous vous trompez.

      Le Maghreb est une dénomination géographique qui indique l’Ouest. Le soleil se couche à l’Ouest, el maghreb.

      Le HMARoc se dénomme maghrib avec un i et tous les HMARocains l’appelle ainsi.

        Anonyme
        25 août 2021 - 17 h 41 min

        Maghreb a toujours été le nom du maroc en arabe et mgharba le nom des marocain. Algérie tout court doit être le nom de notre pays ou Numidie si on veut remonter au passé.

        Surfer d'argent
        25 août 2021 - 18 h 15 min

        Je vous rassure je ne me trompe pas, je suis plus que sur de ce que j’avance, et pour finir, NON à l’arnaque du maghreb quel qui soit, L’ALGÉRIE UN JOUR, L’ALGÉRIE POUR TOUJOURS !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.