Ce qu’il faut retenir des vingt années de règne sans partage de Bouteflika

Bouteflika deuxième mandat
Sétif, mai 2012. Bouteflika avait promis de se retirer. Il ne l'a pas fait. New Press

Par Abdelkader S. – Le deuxième mandat était déjà le mandat de trop. Le général Mohamed Lamari, légaliste jusqu’à la moelle, avait compris que la succession de l’ancien ministre des Affaires étrangères de Houari Boumediene à lui-même allait causer des dégâts. Il n’avait pas tort. Il démissionnera dès après la réélection de celui qui ne quittera le pouvoir que quinze longues années plus tard, chassé par son successeur à la tête de l’armée, le général bourru Ahmed Gaïd-Salah, bien que des proches de l’enfant de Tolga lui aient conseillé de ne pas jeter l’éponge car cela allait mettre l’ANP entre de mauvaises mains.

Quand, cinq ans auparavant, les tenants du pouvoir avaient fait appel à Abdelaziz Bouteflika, malgré son escapade de 1994, des voix s’étaient déjà élevées pour tenter d’éviter que ce choix mal-à-propos fût maintenu. Mais la décision était irrévocable et personne n’allait pouvoir arrêter la machine du système qui avait déjà été mise en marche. Bouteflika sera «élu» à la majorité après que ses rivaux du même gabarit se furent tous retirés, dans l’hypothétique espoir de discréditer une présidentielle dont le résultat était tranché d’avance. L’homme qui se targuait d’être un centimètre plus grand que Napoléon Bonaparte était venu avec son triptyque – réconciliation nationale, retour de l’Algérie dans le concert des nations et relance économique – qui aurait pavé la voie à une véritable sortie de crise s’il s’en était tenu à un seul mandat et se serait retiré dès 2004. Il aurait quitté le pouvoir par la grande porte et aurait eu droit à des éloges dignes de celui dont il fut le plus proche collaborateur durant les années glorieuses.

Mais Abdelaziz Bouteflika était assoiffé de pouvoir et mû par un esprit de vengeance tenace. Il en voulait à mort à ceux qui l’avaient privé de la succession à l’homme au cigare. Son retour au pouvoir ne devait pas, à ses yeux, être inscrit dans une durée limitée. S’il avait accepté de revenir au palais d’El-Mouradia, c’était pour n’en sortir que les pieds devant. Il était à deux doigts de réussir son coup n’eût été son corps qui aura flanché une première fois en 2005, soit au lendemain de sa victoire humiliante face à son ancien directeur de campagne, Ali Benflis, utilisé comme lièvre pour donner de la consistance au mandat qui allait suivre, «remporté haut la main» face à une «grosse pointure» battue à plate couture, mais qui aura réussi à glaner «cinq millions» de voix. Puis, le coup de grâce en 2013, qui l’enfermera dans un cadre et transférera les pleins pouvoirs anticonstitutionnels à son frère cadet.

Le premier dérapage sérieux commence avec son ami d’enfance, l’intelligent mais vorace Chakib Khelil. L’argent du pétrole commençait à fuir des barils que l’Algérie produisait et dont une partie s’évaporait dans le complexe circuit commercial mis en place par l’ancien ministre de l’Energie et président-directeur général de Sonatrach. Non content de ce que cette expérience de double casquette ait ouvert la voie à une corruption généralisée sans précédent dans l’histoire de l’Algérie, Bouteflika commettra la même grave erreur en confiant à son chef d’état-major la fonction politique de ministre de la Défense nationale. Deux erreurs fatales qui lui vaudront sa mort dans le quasi-anonymat après avoir inscrit son nom en lettres d’or sous l’ère Boumediene. Dès lors, rapine et abus de pouvoir seront les deux maîtres mots de ses quatre mandats aux conséquences désastreuses.

Machiavélique, suspicieux, suffisant, sans doute hanté par le complexe du nabot, Bouteflika n’a jamais écouté personne d’autre que son propre ego. Ses conseillers, nombreux et efficaces – Larbi Belkheir, Abdelatif Rahal, Mohamed Touati, Mohamed Benamar Zerhouni, Rachid Aïssat, etc. – faisaient de la figuration. Leur avis comptait pour rien devant la «gigantesque» culture générale de «Monsieur je-sais-tout» qui ira jusqu’à donner un cours de géophysique à un sismologue du Bureau central sismologique français de Strasbourg, qui lui expliquait les causes du séisme dévastateur de Boumerdès, en mai 2003. Le narcissique Bouteflika n’avait de leçon à recevoir de personne, si bien qu’il conduira le pays dans le mur par ses choix incongrus, tant ceux des stratégies que des hommes.

C’est ainsi qu’il confiera des projets herculéens à des amateurs doublés de fanfarons, à l’image de l’autoroute Est-Ouest, un fiasco retentissant qui engloutira plusieurs dizaines de milliards de dollars «grâce» au «génie» d’un Amar Ghoul tout juste bon pour un prêche du vendredi. Et encore. Il en sera de même pour les ressources en eau dont on voit la catastrophe aujourd’hui. Après plusieurs barrages et stations de dessalement construits à des prix astronomiques, les robinets sont toujours à sec. Plus de vingt après l’avènement de «l’homme providence», l’Algérie dépend toujours à 95% des hydrocarbures. Mais où sont passés les plus de 1 000 milliards de dollars de recettes du pétrole et du gaz ? Volatilisés dans les discours pompeux et amoncelés dans les comptes d’une poignée d’affairistes véreux qui avaient convaincu le frère du défunt président qu’ils allaient transformer l’Algérie en une seconde Corée du Sud. Il faut admettre qu’ils n’ont raté leur objectif que de quelques kilomètres plus au nord.

Abdelaziz Bouteflika ne sera pas pleuré par le peuple, comme le furent Houari Boumediene et Mohamed Boudiaf. Il ne sera pas non plus maudit car les Algériens croyants respectent la conduite à tenir dans le deuil. Reste l’épineuse question du protocole : Bouteflika aura-t-il droit aux honneurs dus au chef de l’Etat qu’il fut ? Sa déchéance le prive-t-elle de ce statut ? Un début de réponse à cette question est donné par la source qui a annoncé son décès : la présidence de la République.

A. S.

Comment (119)

    Le Peuple est Vivant
    21 septembre 2021 - 11 h 15 min

    Boutef est Mort rabbi yerahmoi,
    Le Peuple lui a SOIF
    La vraie Sécurité c’est la Sécurité HYDRAULIQUE et HYDRIQUE.
    Alors, -ce qu’on Attend ?
    Qu’est-ce qu’on Attend poir le GRAND Programme de Forage et DESSALEMENT dans la NAPPE ALBIENNE au Sahara.
    ….
    Cela permettrait de SAUVER les HAUTS PLATEAUX
    On attend Quoi ?

      DATAS
      22 septembre 2021 - 9 h 27 min

      nous avons – pour l’avoir parcours voiture avion-un des plus beaux pays sur cette planète. Imagine une nappe d’eau (l’albien) d’une superficie d’ 1 millions de km2 (2 fois la superficie de l’hexagone) et d’une épaisseur moyenne de 600 m sous le Désert Algérien . De quoi alimenter en eau H24 durant des siècles 40 millions d’âmes
      Et cerise dans la GUERBA d’eau une équipe d’hydrologues et géologues Suisse vient de démontrer que cette nappe n’est pas fossile puisque elle est régénérée chaque année de 1,4 km3 d’eau pluviale par an…et ce n’est pas l’unique richesse du pays il y a également les gisements de terres rares ( matériaux hautement stratégique pour les ordis quantiques de demain…etc…etc) on comprend aisément pourquoi toutes les grandes puissances joueront la carte des kabranetes (militaires incultes et violents) jusqu’à l’inversion du rapport des forces en faveur de NOTRE cheminement inéluctable vers un ETAT de DROIT 😉🙏

      sudiste
      23 septembre 2021 - 14 h 08 min

      Vous avez pompé le petrole et gaz du sud et voila que vous voulez pomper ces nappes d’eau souterraines, nappes d’ailleurs qui ne renouvèleront pas

    benchikh
    20 septembre 2021 - 21 h 37 min

    il est difficile de juger une personne au milieu d’un peuple tordu ,qu’est qu’on pourra dire que le président Bouteflika n’était à la hauteur de gouverner au milieu des chacals qui ont aucun amour à leur pays et à leur patriotisme .C’est un jugement pas si facile.Mais revenons à l’époque de ce président et voir de tout près ce qui la fait pour l’Algérie et les Algériens et n’oublions pas il était encerclé par des malfaiteurs .L’Algérie a repris son rôle dans les relations internationales(culturel ,économique ,politique) ,un grand pousse pour l’agriculture les fruits dans le marché c’est l’époque de M Bouteflika,les barages d’eau pour résoudre l’alimentation d’eau dans tout le territoire national ,le branchement du gas de ville pour tous les foyers ou ils se trouvent sur le territoire national ,la grande mosquée pour s’approcher à son bon DIEU ,les plaques des noms de la rue,les droits de la femme , la justice .Bouteflika a réussi ou les autres n’ont rien donner que boire jusqu’à se souler la gueule.Je ne pense pas entre nous (les musulmans) on aura un président (malgré ses croyances) comme M Bouteflika que DIEU tout puissant ait son âme et lui pardonne ses fautes.

    Bizarre
    20 septembre 2021 - 20 h 21 min

    Bouteflika est mort mais le système qu’il a mis en place est toujours vivant.

    Lyes2993
    20 septembre 2021 - 15 h 45 min

    Désolé, mais relisez bien mon post … effectivement, le desendettement (visionnaire sur ce point…sinon avec COVID et la chute du Baril, le FMI aurait de nouveau sonné à notre porte depuis longtemps), la concorde civile même si ce n’était pas lui qui en a été l’initiateur, il en a été le réalisateur… le renouveau de la relation avec la Chine et la Russie, le retour dans le concert des Nations et les invitations au G8, les projets stratégiques d’infrastructures et de ré-industrialisation, la liste de ses réalisations est longue … mais comme vous le savez, la tenue d’un Etat (où croupissent dans l’ombre des profiteurs, des opportunistes, des traites, des haineux, des irresponsables etc..) , la géopolitique et la géostratégie ne sont pas conciliable avec un président amoindri …. j’ai evidemment plein de reproches à lui faire, mais ceux-là, je les garderai pour moi : il n’est pas dans notre culture d’accabler un Défunt avant même qu’il est atteint ses 40 jours ! Qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde !

      Anonyme
      20 septembre 2021 - 16 h 49 min

      Je ne sais pas ce qui vous ébloui chez Bouteflika mais il n a fait que réaliser des plans de développement qui étaient prévus de longue date par des personnes intègres ayant des projets pour le pays!!!
      Il a au contraire enfermés ou fait exilés les meilleures compétences de l Algérie pour permettre à ses amis de toucher les 10% que les entrepreneurs internationaux véreux donnaient aux maffias algeriens pour avoir les marchés fermant les yeux sur la qualité et le calendrier des travaux
      Il a défiguré le paysage algérien en construisant des logements nids à poule qui ne respectent aucune loi d urbanisme et qui se détériorent à vue d œil..
      Il a encouragé l exode rural et laissé les terres agricole à l abandon.
      En conclusion il a détruit et l Algérie et la mentalité des algériens endormis par l assistanat ,la religiosité et la rapine qui les ont rendu aphasique heureusement que la nouvelle génération a réveillé les consciences et l a mis dehors

    Hamid
    20 septembre 2021 - 15 h 26 min

    Some of the individual contributions are really spiteful comments to read .I believe there’s no need to look back in anger .The man is dead , Allah yarhamo ! Whatever criticisms you can make of him , it’s all water under the bridge now .Put that in your pipe and smoke it , and move on …Bye !Tahia Eldzair as always ………………..

    Anonyme
    20 septembre 2021 - 15 h 01 min

    Le carré des martyrs devrait être reservé à ceux qui sont mort les armes à la maison. Ceux qui sont mort apres 62 ne devraient pas y être enterré. Ça va être une confusion totale pour les futurs generations.

    Anonyme
    20 septembre 2021 - 12 h 15 min

    Le plus grand reproche que je fais à Bouteflika en dehors du gaspillage de toute la manne financière engrangée par la hausse des prix du pétrole c est la transformation de notre pays en un « Algeriistan ».
    Il a donné tous les droits aux islamistes pour diriger le cœur de la formation des nouvelles générations à savoir l école qu ils ont transformé en école religieuse islamique.
    Il a transformé la mentalité des algériens ,de gré ou de force ,avec la construction par les islamistes de millions de mosquées pour embrigader le peuple et le terroriser s il ne suit pas leurs règles.
    Jamais les commerces ne fermaient le Vendredi même durant la décennie noire maintenant on se croirait en Arabie Saoudite à l heure de la priere obligeant les gens à y assister
    Si dans les grandes villes les femmes peuvent se permettre de ne pas mettre le hidjab dans les petites et moyennes villes c est la règle générale dès l adolescence ce qui n existait pas avant sa capitulation aux islamistes.
    Nous avons lutté férocement durant 10 ans contre ces extrémistes nous avons perdu des êtres chers,beaucoup ont été obligés de s exiler car menacés pour ne pas arriver à cette situation et finalement lui est venu et leur a donné tous les pouvoirs pour nous punir et se venger de ceux qui ne l’ont pas laissé accéder à la haute fonction après la mort de Boumedienne….
    Le matériel,l argent on peut les récupérer mais retrouver notre Algérie avec sa vie d avant avec un islam au niveau des cœurs et pas de l ostentatoire et la terreur ça va être long…
    Je ne lui pardonnerai jamais lui et ceux qui l ont conseillé d avoir cède à la sirène des pays du Golf qui étaient jaloux et complexés par rapport à nous …
    Et les nouvelles décisions prises dernièrement de décréter «  un jour de l’imam » comme si c était quelque chose de vital ne me donnent aucun espoir….les chats ne donnent pas des chiens….

    Brahms
    20 septembre 2021 - 10 h 20 min

    Une montagne de preuves,

    Vous souffrez tous d’amnésies mais si ce Président avait été à la hauteur, on ne serait pas dans des difficultés inextricables, c’est de la vraie bouillabaisse sa politique, on est rincé partout. Faites le constat par vous même, même la monnaie ne vaut rien.

    Tout le monde se plaint et vous arrivez à dire que c’était un homme merveilleux. Il ne sert à rien de se mentir à soi – même, il a enrichit l’Europe, les américains, la Issaba, les marocains et nous a fait les poches en douceur en nous laissant dans la pauvreté via son bagout en nous berçant d’illusions.

    Seulement, son heure a sonné et son Empire en carton est apparu aux yeux du monde.

    Héritage zéro sur zéro, les poches vides pour tous les citoyens et citoyennes.

      Belveder
      20 septembre 2021 - 16 h 44 min

      Tu parles de terrorisme alors que tu n a pas vécu un jour en Algérie a ce moment
      Tu parle de BOUTEFLIKA alors que tu n as pas vécu un jour sous son règne en Algérie
      Tu pioches des trucs sur le net et tu nous donnes des lecons (…)

    Lyes2993
    20 septembre 2021 - 8 h 45 min

    En tant que patriote, j’ai malgré tout de la peine et un pincement au coeur pour Feu Bouteflika ( que j’appellais jusque-là Boutef’ parfois par cynisme ou rancoeur pourl’espoir que j’avais me semble-t-il mis en lui pour notre Algérie ).
    Il a été, ne l’oublions pas, un des ténors de la Diplomatie Algérienne, si redoutée ! Il l’a forgé pourtant à un age si précoce …. certainement, a-t-il vécu trés mal d’avoir été écarté à la mort de Feu Boumédienne, d’où peut-etre son entêtement au pouvoir à régner seul et trop longtemps : les affres du pouvoir ! Finalement, Héros de notre Révolution et Re-mobilisateur de l’Etat Algérien aprés la voie de la perdition des années 90 dans laquelle s’était engagé notre pays, il est malheureusement parti discrètement sans tous les honneurs que nous lui devions … Le pouvoir obsessionnel, ses « amitiés nocives » et sa « naiveté » économique lui auront été fatales !
    Paix à son âme et Qu’Allah lui pardonne ces errements et l’accueille dans son vaste Paradis !

      mais tu oublies ce qu'ila fait depuis 1999
      20 septembre 2021 - 12 h 22 min

      je reste absolument estomaqué de voir à quel point les algériens sont ingrats, voire lâches (car certains ont peur de je ne sais quoi de dire la vérité)! pourquoi je ne lis nullepart que bouteflika a fait sortir l’algérie des ténèbres et de l’isolement dont l’algérie était victime notamment de la france, israel et le maroc (avec l’attentat de marrakech commis par le makhzen juste pour isoler et accuser à tort l’algérie dans le monde); d’ailleur bouteflika a été très clair et avait compris les coups tordus par ces trois pays. il a dit niet à l’ouverture des frontières dès le début!
      et puis pourquoi aucun ne dit que l’algérie était endettée et ruinée, nos institutions à moitié détruits, l’Etat était absent et l’anarchie régnait partout et à tous les niveaux, le terrorisme bien que vaincu par l’armée, était encore présent, il se rechargeait ses batteries au maroc et en france pour achever l’algérie, ….
      ETES VOUS AMNESIQUES???? quand bouteflika est venu ila ramené la confiance et l’espoir, et le retour de l’algérie en force dans le concert des nations, on passe de l’embargo total avant 1999 au g8 et g20! avez vous oublié tout ça? lamamra a tenté de le rappeler, à travers son message, aux algériens d’une manière très diplomatique mais les algériens restent fermés et butés intellectuellement et toujours la proie des médias sionistes qui les manipulent comme des idiots finis! diets moi pourquoi vous suivez les médias sionistes français marocains et israéliens pour imputer à bouteflika la gabégie du système alors que bouteflika n’a absolument rien à voir le système qui a utilisé son nom pour faire ce qu’ils veulent en algérie. même ses amis intimes le disaient que bouteflika n’était plus apte à gérer le pays depuis son avc et surtout que le dernier mandat n’était que l’ombre de lui même, voire invisible!
      quand rahabi qui se prend je ne sais pour qui alors qu’il n’a même pas réalisé le 1/1000000 ce qu’à fait bouteflika, de quel droit il ose dire que bouteflika a raté sa mission? comment peut il reproché à bouteflika d’avoir un avc alors qu’avant cette attaque son bilan était plus que positif? a t il oublié que c’est bouteflika qui donné à l’arme algérienne sa puissance actuelle, pour préserver l’algérie de toute attaque extérieure comme on l’a subi durant la décennie noire? a t il oublié que bouteflika a commencé à reconstruire l’algérie depuis le zéro? a t il oublié que l’anarchie régnait en algérie? a t il oublié que les ministres avant 1999 cachaient leur visages à la télé algérienne pour ne pas être reconnu par les terroristes?
      bouteflika a été le diplomate le plus intelligent dans le monde entier avant son avc et le plus respecté, la france et israel avaient même saboté le prix nobel de la paix qu’il méritait amplement. aujourd’hui juste la france israel et le maroc qui disent que bouteflika est responsable de la gabégie qui a commence juste après son avc! même le hirak ne l’a pas condamné, le hirak avait refusé que le système utilise un homme très appréciée qui lui a d’ailleurs rendu hommage de ce qu’il a fait pour le pays, et qui était mort cliniquement et invisible. le hiark a combattu le système et le hizb frennssa pas bouteflika!! et ça le smédias français et surtout ce traitre de khaled drareni tentent de tromper l’opinion internationale pour salir l’image de boutefliak celui quia fait rentré la palestine à l’ONU. oui, israel et les sionistes veulent le salir et détruire sa mémoire et je regrette que les algériens n’ont pas été à la hauteur par lâcheté et mépris, et d’ailleurs il n’y a que les femmes plus mures politiquement que les hommes en algérie ( et ça c’est historique, en plus) avaient manifesté leur reconnaissance à bouteflika.

        Souk-Ahras
        20 septembre 2021 - 15 h 50 min

        @Mais Tu Oublies Ce Qu’ila Fait Depuis 1999

        Bonjour ami intervenant,

        Il est vrai qu’il a à son actif des réalisations qui montrèrent leur utilité : logements (beaucoup à redire), universités (idem), et barrages. J’allais oublier l’autoroute est/ouest, la plus chère au monde, qui attend encore d’être terminée, en très mauvais état.
        Cependant, si nous mettons sur une balance, d’un côté ce qu’il a fait de bien pour sa nation, et de l’autre ce qu’il n’a pas eu le temps, en 20 ans, de faire toujours pour sa nation, de quel côté pencherait la balance selon vous ?

        À vous écouter, c’est lui qui aurait propulsé les prix du pétrole à 145 $ le baril durant les années d’abondance en pétrodollars ? Ne s’agissait-il pas plutôt d’une coïncidence conjoncturelle heureuse pour l’Algérie ?

        Quant au remboursement de la dette en une seule traite, un banquier digne de ce nom expliquerait comment une partie de ce montant, bien placée sur les marchés financiers à haut rendement, générerait des gains considérables pour notre trésor, et rembourserait en même temps les échéances du montant restant dû.

        Sans évoquer les 5 milliards $ « prêtés » au FMI de Mme Christine Lagarde sans intérêts en $ mais avec beaucoup d’intérêts ayant rapport avec son « alacrité ».

        Dans un édifice à bâtir, la démesure est souvent une source de fissures et craquèlements fatals à sa fiabilité temporelle. Il en avait fait son orientation favorite : dépenser sans compter ni……………….regarder.

        Anonyme
        20 septembre 2021 - 16 h 58 min

        (…)
        Il a utilisé l Aura du peuple algérien qu il méprisait pour briller à l internationale,
        il n a vécu aucun jour des malheurs des algériens durant la décennie noire.
        pendant ces 10 années il se pavanait dans les palais des moyens orientaux et préparait sa vengeance pour détruire tout ceux qui luttaient contre l islamisme en Algérie et nous mettre dans le Giron de ses amis du Golf et de l Arabie saoudite…
        Alors tu continues toujours à le défendre?

    ENNEMIS DE L'ALGERIE, MAROCAINS FRANCAIS ET ISRAELIENS SACHEZ QUE LE HIRAK N'ETAIT PAS CONTRE BOUTEFLIKA
    19 septembre 2021 - 18 h 23 min

    la presse sioniste française, via ce pseudo algérien mais tunisien khaled drareni (encore lui qui fait toujours le jeu du mossad par ces désinformations) fait passer bouteflika comme l’ennemi du hirak et du peuple algérien. MENSONGE!
    MOI QUI SUIS DU HIRAK, LE VRAI HIRAK N’A A AUCUN MOMENT INSULTÉ OU DÉNIGRÉ BOUTEFLIKA, CAR ON AVAIT UN GRAND RESPECT POUR LUI.
    ON ÉTAIT CONTRE LE SYSTÈME ET LE HIZB FRENSSA QUI VOULAIENT UTILISER BOUTEFLIKA (ALORS QUE TOUT LE MONDE SAVAIT QU’IL ÉTAIT INAPTE ET D’AILLEURS INVISIBLE DEPUIS QUELQUES ANNÉES) POUR CONTINUER A VOLER ET PILLER LE PAYS.

    LE PEUPLE ALGERIEN N’OUBLIE PAS LE MALHEUR DANS LEQUEL ON ÉTAIT NOUS ET L’ALGERIE.
    BOUTEFLIKA A FAIT RENAITRE L’ALGERIE DE SES CENDRES, ON PASSE DES TÉNÈBRES DU TERRORISME VERS UN ESPOIR VRAIMENT RÉEL D’UNE ALGERIE BIEN MEILLEURE. même notre armée était dans un état lamentable avec l’embargo sur les ventes d’armes imposé par la france, le maroc et israel avec leur « qui tue qui » mensonger et surtout criminel!
    aujourd’hui, nous avons un grand pays, une armée devenue professionnelle grace à bouteflika, nous tebboune, chengriha et lamamra trois patriotes que boumédiene et bouteflika aimeraient travailler avec eux, et nous allons bâtir l’algérie telle que bouteflika a voulu qu’elle soit, c’est à dire une grande puissance.
    je suis plus triste par le manque de considération du peuple, somme toute manipulé, pour bouteflika que par sa mort.

    BOUTEFLIIKA UN GRAND PRSSIDENT SALIT PAR LE SYSTEME ET LE HIZB FRENNSSA
    19 septembre 2021 - 15 h 48 min

    LE HIRAK N’A JAMAIS ÉTÉ CONTRE BOUTEFLIKA IL ÉTAIT CONTRE LE SYSTÈME ET LE HIZB FRENNSSA QUI UTILISAIT LE NOM DE BOUTEFLIKA ET SON STATUT DE PRÉSIDENT POUR PILLER L’ALGERIE EN SON NOM SUR ORDRE DES ENNEMIS DE L’ALGERIE.

    BOUTEFLIKA N’ÉTAIT PLUS PRÉSIDENT DE L’ALGERIE DEPUIS 2013 ET TOUS SES AMIS LE DISAIENT DONT ZOHRA DRIF BITAT MAINTES FOIS.

    DIRE QUE BOUTEFLIKA A DIRIGÉ L’ALGERIE PENDANT 20 ANS EST UN MENSONGE HISTORIQUE INJUSTE ET INSULTANT POUR CE GRAND PRÉSIDENT. C’EST UNE SORTE DE MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE.

    BOUTEFLIKA A VRAIMENT SAUVÉ L’ALGERIE DU TERRORISME ET DES TÉNÈBRES QUE NOS ENNEMIS VOULAIENT Y JETER L’ALGERIE; IL A SAUVÉ L’ALGERIE DE L’ISOLEMENT DIPLOMATIQUE, ÉCONOMIQUE, CULTUREL ET POLITIQUE.

    POUR CEUX QUI NIENT CE QUE BOUTEFLIKA A FAIT POUR L’ALGERIE ET RÉDUIRE SON TRAVAIL A CE QU’IL N’A PAS FAIT C’EST A DIRE LA GABEGIE QUI A COMMENCÉ EN 2013, PENDANT QU’IL ÉTAIT INAPTE A PRÉSIDER, CE SONT DES GENS MALHONNÊTES OU INCULTES!

    JE NE VEUX PAS QUE LE HIZB FRENSSA ET LES GENS QUI ROULENT POUR LE SYSTÈME MÉPRISENT NOTRE PRÉSIDENT ET SON INTELLIGENCE HORS DU COMMUN. UN GÉNIE DE LA DIPLOMATIE ET DE LA POLITIQUE SELON TOUS LES CHEFS D’ETAT DU MONDE ENTIER QUI LUI RECONNAISSENT CE GENIE. ET JE NE TOLÈRE PAS QUE DES MINABLES TRAITRES A LA NATION SALISSENT SA NOTORIÉTÉ ET SON IMAGE.
    LES ENNEMIS DE L’ALGERIE N’AIMENT PAS VOIR QUE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ RETIENNE DES NOMS D’ALGERIENS QUI ONT MARQUE L’HISTOIRE DE LA DIPLOMATIE;

    JE NE LAISSE PAS QUE DES SIONISTES ET ISRAELIENS SE VENGER DE CELUI QUI A FAIT RENTRÉ LA CAUSE PALESTINIENNE A L’ONU, PAR DRESSER UNE IMAGE NOIRE DE CE GRAND PRESIDENT ALGERIEN ET QUI EST ABDELAZIZ BOUTEFLIKA .

    JE DEMANDE DU SENS DE L’HONNEUR AUX ALGERIENS ET D’ÊTRE HONNÊTES. IL N’ YA QUE LES GENS NOBLES QUI SONT HONNÊTES DANS LA VIE.

      Belveder
      19 septembre 2021 - 16 h 26 min

      question simple pourquoi n a t il pas cédé le pouvoir pour raisons de santé en 2013???
      il serait sorti par la GRANDE PORTE ET honnéré

        @BELVEDER le marocain
        19 septembre 2021 - 17 h 04 min

        (…) quand une personne n’ a plus sa tête comme avant, c’est son entourage qui a pris la décsion de le garder comme momie manipulable par des fils. et le responsable c’est son frère said qui été lui même manipulé par le système.
        à l’époque on disait que l’algérie n’avait pas d’autre président et autant garder bouteflika juste pour mettre en confiance les algériens, encore traumatisés par la décennei noire et un pays sans présdient, mais aussi la communauté internationale qui était tranquille avec bouteflika et quia joué le jeu. mais boutefliak selmon tous ses amis qui sont mes proches, tous disent que bouteflika est mort en 2013 dont la sénatrice et amie de bouteflika zohra drif bitat.
        quand boutefliak est mort said est devenu inconsolable en prison et ne cessait de pleurer en disant excuse moi excuse moi! peut être que said a comprois que ce’est lui quii a détruit l’image de son propre frère en acceptant le système se développer sous le nom de bouteflika.
        rien que pour melzi et certains ici se rappellent surement, il disait qu’il allait régler son compte et le poursuivre en justice. melzi a eu de la chance, bouteflika a eu un avc, et le système qui se réunissait au club des pins, a su acheter said bouteflika qui n’a rien de son frère abdelaziz.
        de 2013 à 2015 bouteflika traitait au max deux dossiers par an, dossiers liés qu’aux relations internationales. la politique intérieur il n’avait aucun droit de regard

          Anonyme
          19 septembre 2021 - 20 h 53 min

          Il avait toute sa tête, un AVC ce n’est pas une maladie d’Alzeimer

        anonyme
        23 septembre 2021 - 14 h 24 min

        @Belveder
        19 septembre 2021 – 16 h 26 min

        Le sentant tres amoindri Il a été prisonnier de la issaba qui l’a maintenu de force pour sucer le pays

      Hizb França ?
      19 septembre 2021 - 16 h 38 min

      Hizb Franca ?
      qui est allé se Soigner aux Invalides?
      Qui a laissé un Système de Santé en Ruine
      Qui ?
      Abdel Aziz, Saïd, Ahmed ?
      Qui a Changé la Constitution ?
      Et BENFLIS qui a alerté et tous les Autres ils sont aussi Hizb França ???
      ….Ça suffit ces Raccourcis..
      Les Traîtres d’un Côté et les Autres Tous des HÉROS.

      ALLAH YERAHMOU
      ….
      Un Livre s’est Fermé!
      Les Premières pages étaient Belles
      Les Dernières pages l’étaient Moins…et on a le DEVOIR de le dire, pour que PLUS JAMAIS cela ne se reproduise.

        tu ne connais rien sur bouiteflika et tu parles comme un spécialiste
        19 septembre 2021 - 17 h 09 min

        bouteflika a été écarté du pouvoir en 1979 par le hizb frenssa, trop pro américain pour la france. ce sont les USA d’ailleurs qui l’invitaient aux g20 et g8.
        tu me cites benflis. benflis est un petit opportuniste par rapport à bouteflika et a voulu prendre sa place. c’est comme rocard qui voulait prendre la place de mitterand. ils ne sont pas du même gabarit intellectuel que leur présidnt. et ton benflis lors de sa campagne électorale est allé en france pour demander un soutien. bouteflika ne l’a jamais fait!

          Gabarit Intellectuel?
          19 septembre 2021 - 20 h 11 min

          @ Tu ne Connais pas …17h09
          De Quel Boutflika tu Parles ?
          Il y a pas 1 Bouteflika, il y en a eu 5 Bouteflikas
          De Quel Boutflika tu Parles ?
          1. Celui d’Avant 1979
          2. Celui de 1979 a 1999
          4. Celui de 1999 a 2009
          5. Celui de 2009 a 2019
          => Alors De Quel Boutflika tu Parles ?

          Anonyme
          20 septembre 2021 - 11 h 45 min

          Rocard aurait été beaucoup mieux pour nous que Mitterand qui a encouragé Chadli a agréé un parti basé sur la religion le FIS et tous les massacres qui ont suivi durant la décennie noire en accueillant les meurtriers islamistes…

    2021: Barrages a Sec et Appartements san Eau
    19 septembre 2021 - 15 h 34 min

    La MORALITE DE L’Histoire
    …….
    “…L’ARGENT ne Remplacera JAMAIS la COMPÉTENCE et l’HONNETETE d’HOMMES et des FEMMES Patriotes et Sincères….”
    ….JAMAIS!
    Gérer Un PAYS n’est pas un “Business”

    Souk-Ahras
    19 septembre 2021 - 15 h 20 min

    Son âme doit-être bien tourmentée aujourd’hui du fait qu’il n’a, au grand jamais, montré ne serait-ce qu’un soupçon de compassion en direction de son peuple. En réalité, il n’a pas gouverné son pays, il n’a pas été formé pour cette tâche. Il s’est complu à le régenter, tel un sultan à la recherche du pouvoir absolu en quête permanente d’allégeances et de soumission à ses désirs mégalomaniaques. La Grande mosquée d’Alger en est une illustration.
    Pourtant, il disposa de l’argent et du pouvoir absolu pour mettre l’Algérie sur la voie de l’essor économique et social. Son amour sans bornes du pouvoir absolu, son ego surdimensionné, son machiavélisme, occupèrent à plein temps son règne despotique.
    Ses actes ne plaideront pas pour lui devant le tribunal de sa mémoire.

      Anonyme
      19 septembre 2021 - 16 h 36 min

      C´est comme si on était le meilleur peuple du monde et, qu´il nous manquait qu´un bon président pour que
      l´Algérie devienne l´eden sur terre!
      Le pays, c est son peuple vraiment patriote et travailleur qui le construit et non les discours et les philosophes seuls.
      Quand on travaille, il en restera toujours quelque chose, quelque soit le résident ou le régime politique.

        Souk-Ahras
        20 septembre 2021 - 9 h 30 min

        Anonyme du 19 septembre 2021 – 16 h 36 min

        Bonjour,

        Aucun peuple n’est meilleur qu’un autre. Vraiment aucun.
        Il y a des peuples qui ont été mieux « guidés » vers le meilleur d’eux mêmes et de leurs ambitions. À eux appartient le monde.

        D’autres, dont le nôtre, n’ont pas eu cette chance. Leurs dirigeants, dans l’ensemble despotiques, les tiennent, à ce jour et bien malgré eux, enfermés dans les « goulags » de l’immaturité. À eux, il leur est imposé, méthodologiquement, l’ordre invariable du tutorat et de la soumission sans réserve, ni morale, ni éthique.
        Ces peuples, encore une fois dont le nôtre, n’ont plus les moyens de s’accrocher aux progrès socio-économiques qui caractérisent les nations fortes et qui s’éloigne d’eux à très grande vitesse.
        Ces malheureux peuples s’éteignent inexorablement dans l’indifférence générale et de leurs dirigeants au premier chef.

        Ce n’est point là de la philosophie, c’est le constat amer de l’œuvre de « bonne guidance » de Abdelaziz Bouteflika en tant que « guide suprême » au pouvoir absolu, vers l’abîme dans lequel nous pataugeons aujourd’hui.

        Anonyme
        20 septembre 2021 - 14 h 58 min

        On a jamais donné le temps à notre peuple de murir. C’est un envahisseur après un autre. Il les a tout de même fait sortir un par un à part les arabes, qui eux ont colonisé notre cerveau.

    Vrivri
    19 septembre 2021 - 15 h 09 min

    Il est sec comme un bout de bois,

    Quand on meurt, le sang se fige et devient tout dur, les bras sont inflexibles.

    On croit ramasser la mise, posséder toutes les richesses ou le maximum mais à la fin, on repart les poches et les mains vides et malgré cette évidence, les escrocs continuent toujours dans cette voie.

    (…)

    Anonyme
    19 septembre 2021 - 14 h 59 min

    Allah yarehmou nchallah
    Ok, il s´est servi de l´Algérie, mais, sans conteste, il a aussi servi l´Algérie.
    Beaucoup de ceux qui le critiquent ne font que se servir de l´Algérie, sans n´avoir jamais rien donné á
    l´Algérie!
    Nos jugements nous jugent!

      Lyes2993
      20 septembre 2021 - 8 h 56 min

      Complètement d’accord avec toi ! super contribution !
      => « il s´est servi de l´Algérie, mais, sans conteste, il a aussi servi l´Algérie »
      => « Beaucoup de ceux qui le critiquent ne font que se servir de l´Algérie, sans n´avoir jamais rien donné á
      l´Algérie! »

      Paix à son âme !

    Tlemcen2021
    19 septembre 2021 - 14 h 43 min

    Arrêtez SVP, comme si maintenant nous vivons le bonheur
    Boutef était même un vendu je dirais, mais même maintenant rien ne change, la pauvreté,…le chômage à go go et nous n’arrivons même pas à fabriquer notre bouffe…. la ilaha illa allah

    Anonyme
    19 septembre 2021 - 14 h 40 min

    À oublié au plut vite ces mon seul mot d’ordre

    Anonyme
    19 septembre 2021 - 14 h 17 min

    on retient que l’Algérie a failli devenir une monarchie
    on retient que l’Algérie se vendait en douce
    on retient que c’est à l’époque de Boutef qu’on a eu le plus grand professeur des esprits invisibles, Prof. en charlatanerie SSSSI Belahmar
    on retient que c’est à son époque que le charlatan en blouse blanche a remplacé le médecin
    on retient que à son époque les Algériens sont exportés pour se faire soigner en Tunisie

    Qu’on arrête là, car la glycémie monte….

    Vrivri
    19 septembre 2021 - 14 h 06 min

    Fortune de son frère,

    Lors du procès, Saïd Bouteflika a rejeté la compétence du tribunal militaire à le juger et a refusé de répondre aux questions du juge. Sa fortune dans les banques suisses, selon un financier genevois, dépasserait le milliard de francs suisses.

    On comprend mieux pourquoi, il y a autant de pauvreté en Algérie.

    Belveder
    19 septembre 2021 - 13 h 38 min

    Beaucoup répètent après le second Mandat en 2009 BOUTEFLIKA devait partir
    POURQUOI il n y a pas eu de HIRAK a ce moment ??
    Parce que ça arrangeait tout le Monde
    Décideurs et Peuple

      anonnyme
      23 septembre 2021 - 21 h 01 min

      @Belveder
      19 septembre 2021 – 13 h 38 min

      Exactement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.