Crimes du 17 Octobre : des Algériens vont traîner la France devant la justice

Papon procédures judiciaires
Les crimes de la France ne resteront pas impunis. Ici, Maurice Papon. D. R.

 Par Houari A. – «Il existe des procédures judiciaires, y compris de droit commun, qui sont susceptibles d’être engagées par les familles des victimes dans un proche avenir afin que ce crime d’une exceptionnelle gravité ne reste pas impuni et pour que la mémoire de nos martyrs soit honorée», a fait savoir un haut fonctionnaire algérien ayant requis l’anonymat. «Ces procédures sont justifiées par les règles de droit, par l’abondance des preuves accablantes ainsi que par la nécessité de défendre la mémoire des centaines d’Algériens suppliciés par la France officielle en cette épouvantable journée», a-t-il expliqué.

Commentant la commémoration sous l’égide d’Emmanuel Macron des massacres commis à Paris contre des manifestants pacifiques algériens en 1961, notre source a affirmé que «contrairement à ce que le président français aime à répéter, le 17 Octobre 1961 ne fut pas le jour d’une répression violente de manifestants algériens, mais fut le jour funeste d’un vrai crime d’Etat». «Est-ce que le président français va avoir le courage politique de reconnaître et de condamner ce crime d’Etat ? Ou va-t-il, encore une fois, rester au milieu du gué pour prôner l’apaisement et le recueillement ?» interroge notre source, selon laquelle «le contexte électoral et le positionnement existentiel du président français, qui ne cache pas sa détermination de courtiser l’électorat de l’extrême-droite, ne trompe pas sur l’attitude de retenue qui sera observée par la France officielle ce 17 octobre».

Une source autorisée avait indiqué à Algeriepatriotique, hier, que, dans l’attitude d’Emmanuel Macron vis-à-vis de cet événement douloureux, «tout est calcul politicien», qualifiant le geste du président français de «simagrée». Aux yeux de notre source, il s’agit ni plus ni moins d’une «mise en scène qui s’inscrit dans le double jeu auquel la France officielle nous a habitués sous toutes les présidences, et ce depuis l’indépendance de l’Algérie».

«La célébration du 17 Octobre par le président français n’atténuera pas la colère des autorités algériennes qui ont exprimé leur vive indignation suite aux propos et aux décisions pleins de dédain à l’égard des Algériens et de l’Algérie», ont-elles poursuivi, en soulignant que la crise «cette fois-ci sera plus longue au regard des mesures de rétorsion prises par Alger pour signifier à la partie française que les temps ont changé et que les réactions se limitant à l’indignation et à la dénonciation n’ont plus cours, laissant place à des représailles tangibles qui ont pour finalité de mettre le régime français devant l’évidence de l’anachronisme de sa politique algérienne et de la capacité de l’Algérie à répondre aux provocations par des actions contingentes».

Les familles des victimes des assassinats commis par la police française sous la direction de Maurice Papon, et grâce à la couverture politique des dirigeants français de l’époque, s’apprêtent donc à traîner la France devant les tribunaux internationaux pour, espèrent-elles, pouvoir enfin lui faire payer une partie de ses crimes contre l’humanité.

H. A.

Comment (28)

    Brahms
    19 octobre 2021 - 5 h 06 min

    Les policiers français tabassaient à coup de crosse,

    Ils défonçaient le crane des manifestants pacifiques, ils chargeaient comme des taureaux sans compter les pendaisons au bois de Vincennes, les viols et les noyades.

    Il faut que chaque algérien regarde son histoire et se dise qu’il doit travailler son pays pour éviter que ça ne se reproduise plus jamais et j’invite les Kabyles qui manifestent à Paris à se regarder dans un miroir.

    La France a toujours divisé pour parvenir à ses fins, on l’a vu d’ailleurs en Libye où elle a acheté des tribus naïves via le Qatar permettant de détruire ce pays.

    Vroum Vroum 😤..
    18 octobre 2021 - 15 h 59 min

    Papon , pauvre Papounet , même Vieux t’es pas a l’abri..Tu as sallit ton Pays et sallit l’Algérie..Jugé , l’homme des Rafles , et Crimes , il semble qu’il a commencé Jeune , dans les années 40 , Raffle du Vel d’hiv.. et 1961 Papon rechute avec le Massacre d’Algeriens…Mon pauvre Papounet t’es pas sorti de l’auberge a ce que je vois !
    Et tu as travaillé pour ta Vieillesse , mais au fait Papounet n’était que Préfet en 1961 , et qui sont ces Supérieurs Hiérarchiques ?
    Eux aussi ils ont du sang sur les mains !!
    Purée , commencer sa vie comme Étudiant Brillant et la finir Criminel , quel gâchis !
    Au moins en ce moment , tellement en France, médias et certains Politiciens mangent le passé colonisation qu’ils en oublient le Foulard , Hallal a la Cantine , danger Islam , Musulmans egale Islamistes…et cela ils nous bassinaient tous les Jours avec ça , du réchauffer , sans se lasser…A notre tour de les bassiner avec le morbide passé Colonisation , un coup de Papon ,.un coup de Raffle du Vél d’hiv un coup de Francafrique , un coup de Massacres de Serif et ça n’a pas l’air de leurs plaire , alors qu’est ce que ça fait de se faire Chambrer a votre tour ?..

    Un passant
    17 octobre 2021 - 17 h 44 min

    D’en face nous sentons venir actuellement, le mensonge, la mauvaise foi, la manipulation et l’hypocrisie.

    C’est un peu trop pour le peu de chose que nous réclamons.

    Ils ont des réactions disproportionnées et exagérées face à nos demandes combien légitimes.
    ————
    Pour certains journalistes ignorants en France.

    Le fait que les algériens réclament leurs droits, à la France, les archives, et la reconnaissance des crimes commis pendant la guerre de libération.

    Ces journalistes français, qui donnent l’impression d’être mal informés (ce qui est étonnant et inquiétant pour un journaliste) ou de mauvaise foi, considèrent ces réclamations des algériens comme des attaques injustifiées contre la France.

    Ce sont des actes de racisme ou de haines disent-ils.

    C’est très grave on voit que en fin de compte c’est l’abrutissement général chez ces messieurs de la plume.

    Une façon comme une autre de détourner le problème et de fuir ses responsabilités.

    Le préfet est un commis de l’Etat, il agit au nom de cet Etat français. Alors assumez et cessez de tergiverser et de trouver des prétextes. L’Etat est civilement responsable de ses agents et surtout quand ils sont en exercice aux hautes fonctions, préfets ministres, conseillers etc.

    Ces personnalité quand elles parlent et agissent elles le font au nom de la France.

    Alors a la France d’assumer ses responsabilités, Mr Macron quand on est incapable ou inapte à exercer une fonction si importante, il faut avoir l’honnêteté face aux citoyens de démissionner, si vous n’êtes pas à la hauteur pour assumer les problèmes de la France que vous êtes censé représenter, n’oubliez pas que vous êtes élu à cette fonction, alors assumez.

    Un passant
    17 octobre 2021 - 12 h 43 min

    Sarkozy né en 1955, Macron né en 1977.

    Tous les deux ne sont nullement concernés directement par les faits de la guerre d’Algérie ils ne cessent d’en parler et ils font le reproche aux algériens principaux concernés dans ces crimes et génocides, « pourquoi vous continuez encore d’en parler» après plus de 60 ans d’indépendance.

    Et tous les deux sont haineux et virulents envers les algériens qui sont concernés directement par cette guerre car touchés dans leur chair.

    Ils ont été jusqu’à faire le parallèle entre la jeunesse algérienne et celle des pieds noirs. Disant que les jeunes pieds noirs s’en foutent de cette guerre d’Algérie. Alors que les algériens sont revendicatifs et ressortent les problèmes de la colonisation.

    Les jeunes pieds noirs sont des fils de colons et sont à l’origine de certains problèmes des algériens.
    La jeunesse algérienne est concernées par cette guerre car majorité d’entre eux ont des parents qui ont été engagés dans cette guerre d’une façon ou d’une autre. D’autre part leur pays subit actuellement les conséquences de cette guerre qui se répercute sur leur avenir et leur devenir.

    Donc ils en parlent et débattent de cette guerre en connaissance de cause.

    Mais des français à l’image de Sarkozy, Macron et tant d’autres, en quoi l’Algérie les concerne. Pourquoi se rendent-ils malades pour ce pays qui est indépendant voilà plus de 60 ans.

    « Cessez de rabâcher sur ce pays, sur ce qu’il a réalisé ou n’a pas réalisé ».

    Dernièrement Sarkozy questionné sur cette guerre d’Algérie, et en tant que président de la France a répondu. Je n’ai rien à voir ce sont les autres (les devanciers) qui sont responsables ».

    Une réponse hypocrite qui démontre que tous se rejettent la balle.

    La France république bananière.

    Tous donnent des ordres et nul n’est responsable.

    A l’image du massacre du 17 octobre, tous se cachent derrière Papon.

    C’est lui ce n’est pas nous, n’est-ce pas.

    Vos esprits ont besoin d’être décoloniser, pour que vous puissiez voir l’avenir sous un autre angle. Vos cerveaux sont colonisés et votre esprit obnubilé par ce pays Algérie. Vous en êtes malades au point de ne pouvoir rien faire, ou entamer quoique ce soit dans la sérénité avec votre voisin.
    Entre autre nous rendre les archives « qui sont un bien algérien ».

    Vous avez volé les musés à travers le monde, pour remplir vos musés, vous avez volé les archives de l’Algérie, pour cacher votre honte. Vous ne trouvez pas que c’est trop.

    Comme vous avez rendu ces vestiges des musés à leurs propriétaires faites de même pour les archives.
    Le fait de garder ces archives est une preuve qui démontre que la conscience de plusieurs responsables français n’est pas tranquille.

    Ils savent ce qu’ils ont faits, ils savent ce qu’ils ont perpétré comme crimes et génocides envers les algériens, alors ils cachent, dissimulent l’objet de cette honte que sont les archives.

    Ces archives seront rendues que vous le vouliez ou non.

    Elles seront rendues que cela vous plaise ou non.

    Vous êtes des criminels et retenir ces archives ne fera pas de vous des innocents et des personnes recommandables à travers le monde.

      Selecto
      17 octobre 2021 - 16 h 39 min

      Rassurez vous car ces hypocrites savent que les crimes commis n’ont pas été le fait de personnes physiques limitées a leurs petites personnes mais par un Etat.

      Macron a accusé Papon pour dédouané l’Etat français dans ce but.

    Anonyme
    17 octobre 2021 - 10 h 07 min

    Collabo.
    Récompensé.
    Préfet de Paris, sous De Gaulle.
    Avec 360 Algériens tués, jetés à
    Seine.
    Récompensé.
    Ministre sous Giscard d’Estaing.

    Il détenait des dossiers, chez un
    avocat en Suisse. Déposé dans un coffre d’une banque Suisse.
    Le cas où il lui arrive un malheur.
    Du type accident… Glisser sur
    une peau de banane…

    Il est mort tranquille, dans son
    lit… de vieillesse. Avec des gardes de corps.

    La collaboration, et la guerre
    d’Algérie, colle comme une
    deuxième peau à la France.
    Bien des tiroirs d’archives
    restent fermés…

    1’300’000 enfants nés sous
    l’occupation, de pères, soldats
    Allemands. Cela laisse des traces…

    Il ne faut rien lâcher…
    Cela prendra du temps…
    Le Temps n’efface pas l’histoire.

    TOLGA - ZAÂTCHA
    17 octobre 2021 - 9 h 26 min

    LA france A COMMIS – DES CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ – EN ALGÉRIE 132 ANS DURANT…

    ELLE N’A PAS COMMIS – UN – CRIME MAIS – DES CRIMES – A L’ENDROIT DE TOUT LE PEUPLE ALGÉRIEN.

    DES CRIMES IMPARDONNABLES, INNOUBLIABLES ET IMPRESCRIPTIBLES POUR L’ÉTERNITÉ.

    QUE macron NE VIENNE PAS, AUJOURD’HUI NOUS DIRE :

    ALLEZ, OUSTE ! Y A RIEN A VOIR… DÉGAGEZ ! OUBLIEZ… ET DÉGOMMEZ DE VOS TÊTES TOUTE IDÉE DE : PARDON ET DE RÉPENTANCE…!!! L’ÉCRITURE DE VOTRE HISTOIRE ON S’EN CHARGE ! CE SERA CELLE QUE LA france ÉCRIRA POUR VOUS AUTRES INDIGÈNES D’ALGÉRIE !

    EH BIEN NON… PETIT macron !!!

    L’HISTOIRE DE L’ALGÉRIE SERA ÉCRITE : PAR LES ALGÉRIENS ET POUR LES ALGÉRIENS EUX-MÊMES…!!! CAR ELLE EST ÉCRITE DANS LEURS CONSCIENCES DANS PROPRE LEUR CHAIRE ET PAR LEUR SANG DÉVERSÉ TOUT AU LONG DES 132 ANS DE COLONISATION DE PEUPLEMENT ATROCE ET SANS NOM QUE NOUS A FAIT SUBIR DE FAÇON INHUMAINE LA FRANCE SUR NOTRE PROPRE SOL ET NOTRE PROPRE TERRE…

    ÇÀ… ON NE L’OUBLIERA JAMAIS ET ON NE LE PARDONNERA JAMAIS À LA france SOYEZ EN SÛRS !!!

    ALLAH YERHAM CHOUHADAS !!!

    VIVE L’ALGÉRIE ÉTERNELLE…!!!

    Anonyme
    17 octobre 2021 - 3 h 10 min

    R e t e n t is s a n t…
    Au pays, ou le mot, Patriote,
    relève de la culture Populaire.
     » 70% des Américains, n’ont pas
    de Passeports  ».
    Chez eux ils sont bien.
    Pas besoin de visas.

    C’est au U.S.A… Qu’il faut ouvrir
    un procès contre la France…
    Il faut se référer aux archives,
    encore méconnus…
    Des USA, et de l’Angleterre, sur
    la guerre d’Algérie…
    Algérie – France, c’est une relation,
    sur sable mouvant. Rien de solide.
    Rien à long terme. Politique des
    à-coups .

    THIDHETS
    16 octobre 2021 - 22 h 56 min

    No Comment…
    L’Afric aux Africains….

    Source…:

    https://vm.tiktok.com/ZM8jWFCGd/

    Elephant Man
    16 octobre 2021 - 18 h 55 min

    Encore une ÉNIÈME fois :
    le code pénal français article 212-1 définit clairement le CRIME CONTRE L’HUMANITÉ : « la déportation, la réduction en esclavage ou la pratique massive et systématique d’exécutions sommaires, d’enlèvements de personnes suivis de leur disparition, de la torture, ou d’actes inhumains, inspirés par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux et organisés en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile ».

    Anonyme
    16 octobre 2021 - 17 h 32 min

    Souk Ahras,

    Vous semblez insinuer que la France n’a pas quitté l’Algérie sans avoir préalablement planté son clou de Djeha. C’est peu élogieux , ou peut être trop, c’est selon.

    Avec tout le respect que je vous dois , je me permets de vous dire que vous mélangez votre opinion avec le droit . La loi du talion n’a rien à voir avec le droit , c’est au contraire par essence le contraire du droit tel qu’il se conçoit de nos jours. Le droit ce n’est ni la vengeance ni l’expiation. Et encore moins la livraisons des bourreaux à leurs victimes. Mais vous avez  »le droit » d’en faire votre propre interprétation.

    Cependant je vous accorde que les conditions qui ont présidé à la signature des accords d’Evian n’étaient pas les plus idéales et que chacun a dû tempérer ses ardeurs. Mais c’est tout de même moins  »contraignant » que la signature d’une armistice dans un fourgon.

    Cependant un accord reste un accord . On ne peut pas reprocher à Darmanin de ne pas respecter les accords de 68 et en même temps se donner le droit de ne pas respecter soit même les accords.

    Pour terminer , il me semble que ces accords sont faits pour terminer la guerre et non pour la perpétuer comme vous le souhaitez. Alors, à votre formule : œil pour œil dent pour dent , je préfère celle de: donnant donnant.

    Ceci dit entre nous , pensez vous sincérement que nous soyons  »globalement » dans la situation de rendre tous les coups ?

      Souk-Ahras
      16 octobre 2021 - 18 h 41 min

      Vous dites :  » je me permets de vous dire que vous mélangez votre opinion avec le droit . La loi du talion n’a rien à voir avec le droit , c’est au contraire par essence le contraire du droit tel qu’il se conçoit de nos jours. Le droit ce n’est ni la vengeance ni l’expiation. Et encore moins la livraisons des bourreaux à leurs victimes. Mais vous avez »le droit » d’en faire votre propre interprétation. »

      N’apprenez pas à un vieux singe à faire la grimace.
      Je ne fait aucun mélange. Je ne disserterai pas plus longtemps sur ce chapitre, sauf à vous inciter à relire d’un façon assidue mes deux précédents commentaires sur ce fil.

      Vous dites encore : « Ceci dit entre nous , pensez vous sincérement que nous soyons »globalement » dans la situation de rendre tous les coups ? »
      Moi oui. Vous ? permettez moi d’en douter.

    Karamazov
    16 octobre 2021 - 11 h 45 min

    HO! Ho! Où vas-tu comme ça Ben Hur

    « En réalité, ce juif oranais aurait peur que l’holocauste des algériens supplante celui des juifs en France et que par voie de conséquence, il ramène tout dans la discussion, au F.L.N, en le dénigrant en omettant de parler de l’OAS par exemple ou des crimes des juifs à Sétif en 1945. »

    Je veux bien que tu pousses ton char trop loin , mais il y a es limites. Stora n’a jamais nié les massacres de mai 45 ni ceux du 17 octobre. Et en ce moment on n’arrête pas de parler de ce massacre sur lequel Macron s’exprimera , sans équivoque dit-on , et sans revenir sur sur les propos qu’il a tenu , précédemment .

      Brahms
      16 octobre 2021 - 12 h 33 min

      A Karamazov,

      En réponse, je parlais de Jean Pierre Elkabach c’est lui qui fait les questions et les réponses, il parle au nom des algériens en nous dénigrant.

      Par contre, pour les préjudices causés, il ne dit mot.

      J’ajoute que tous ces juifs sont planqués dans les hautes sphères pour minimiser le rôle de la France afin de se servir eux mêmes pour ensuite parler sans arrêt de l’holocauste des juifs comme s’il n’y avait que leurs préjudices à satisfaire à vie.

      C’est donc toujours le même plat que l’on nous repasse constamment c’est à dire (le plat des juifs et de leur holocauste).

    Anonyme
    16 octobre 2021 - 11 h 26 min

    Souk-Ahras
    16 octobre 2021 – 11 h 10 min

    Allon je ne parlais pas des lois d’amnistie françaises mais des accord d’Evian.

    CHAPITRE II

    De l’indépendance et de la coopération

    Si la solution d’indépendance et de coopération est adoptée,
    Le contenu des présentes déclarations s’imposera à l’État algérien.

    A) DE L’INDÉPENDANCE DE L’ALGÉRIE

    ……..

    II – Des droits et libertés des personnes et de leurs garanties

     » Dispositions communes

    Nul ne pourra faire l’objet de mesures de police ou de justice, de sanctions disciplinaires ou d’une discrimination quelconque en raison:

    – d’opinions émises à l’occasion des événements survenus en Algérie avant le jour du scrutin d’autodétermination;
    – d’actes commis à l’occasion des mêmes événements avant le jour de la proclamation du cessez-le-feu. »

      Souk-Ahras
      16 octobre 2021 - 16 h 31 min

      C’est encore plus insidieux qu’une loi édictée en noir sur blanc.

      Ce que vous rapportez dans votre commentaire et qui figure dans les « Dispositions communes » des accords d’Évian, ne sont ni plus ni moins que des artefacts judiciaires (lois déguisées en accords communs). utilisés dans un dessein strictement négationniste.

      « – d’opinions émises à l’occasion des événements survenus en Algérie avant le jour du scrutin d’autodétermination;
      – d’actes commis à l’occasion des mêmes événements avant le jour de la proclamation du cessez-le-feu. »

      Ces dispositions, dites communes, je penserais plutôt forcées, font partie des plus grosses entourloupes françaises contenues dans les accords d’Évian. Elles ont été énoncées dans une optique à caractère hautement négationniste. C’est, dans les faits, un gros coup de gomme appliqué par De Gaulle sur les crimes de guerre commis par l’occupant français en Algérie pendant 132 ans.

      Ce sont de telles dispositions des accords d’Évian qui ont malheureusement conditionné les comportements et réactions de Chadli puis Bouteflika qui montrèrent un profil bas vis à vis de la responsabilité criminelle de État français.

      Je le redis : aujourd’hui, vis-à-vis de l’État français, l’État algérien doit appliquer la loi du talion. Œil pour œil, dent pour dent.

    Brahms
    16 octobre 2021 - 10 h 50 min

    Jean Pierre Elkabach, petit fourbe de la chaine CNEWS,

    Ce matin, il interrogeait Benjamin Stora (historien) et il disait que celui qui avait organisé la manifestation du 17 octobre 1961 vivait toujours à Paris alors que normalement, il devrait être en Algérie.

    De plus, les bidonvilles de Nanterre, de Genneviliers où étaient entassés des milliers d’algériens dans des conditions de vies insalubres ne l’ont pas ému. Par contre, quand on lui parle de la rafle du VelD’hiv, il s’éveille rapidement.

    En réalité, ce juif oranais aurait peur que l’holocauste des algériens supplante celui des juifs en France et que par voie de conséquence, il ramène tout dans la discussion, au F.L.N, en le dénigrant en omettant de parler de l’OAS par exemple ou des crimes des juifs à Sétif en 1945.

    Cette guerre d’Algérie a donc fait beaucoup de victimes et que par voie de conséquence, les juifs n’ont pas à parler au nom des algériens en faisant les questions et les réponses sur des chaines comme CNEWS et ce, à la place des victimes en essayant de minimiser le rôle de la France dans cette tragédie.

    On connaît la musique des juifs qui se sont partagés le magot du DEY D’Alger avec la France d’où cette propension à protéger celle – ci en faisant croire que le FLN serait fautif dans le but de leurrer les citoyens.

    Karamazov
    16 octobre 2021 - 10 h 34 min

    Comme dab j’ai dégainé mon mon commentaire en ne lisant que le titre eeet c’est tant mieux car sinon je l’aurais écrit avec moins de ménagement. Car le haut fonctionnaire en question aussi courageusement anonyme que moua , lui, dit «  susceptible de dégainer » . Susceptible , il existerait des procédures, c’est bien dit.

    Et comme je n’avais pas lu la suite mon coïtus n’ayant pas été interrompu j’ai continué mon onanade sur ma lancée.

    Iben moua je me demande si ce n’est pas pour aider Zemmour , ce berbère juif , ou juif berbère selon les affinités, à se faire élire qu’on a entrepris toute cette agitation car il faut être naïf ou carrément illuminé pour croire que Macron va abjurer totalement les propos qu’il a tenus au sujet de l’Algérie à l’occasion du 17 octobre.

    Si le problème qu’il soulève est très grave le procè , surtout en ce moment, n’est pas un tant soit peu sérieux , sinon pourquoi aurait-on attendu toute ce temps pour l’intenter. Et pourquoi ne le fait-on pas en Algérie ? Et pourquoi seulement celui-là ? Le Pen , Aussares, étaient-ils si blancs.

    Iben moua je ne le répéterais sans doute jamais assez , mais je trouve que ce n’est pas le:moment de sortir un dossier sur lequel on était assis depuis swassata. Je le répète: non pas que l’affaire dont il s’agit ne fut pas suffisamment grave pour l’exhumer ,mais parce que le moment est mal choisi pour qu’il soit pris en considération sinon pour allumer et activer les vielles rancoeurs et les blessures toujours tenaces .

    Mais au delà des vielles rancoeurs et du manque de l’indispensable sérénité pour traiter ce genre de dossier il y a le contexte électoral qui n’est nullement favorable à la tenue de ce genre de procès. Je ne suis pas sûr d’ailleurs que vue l’amnistie accordée à tous les acteurs de la guerre d’Algérie , ce dossier serait recevable. D’autant que d’autres, très portés sur la confusion et l’amalgame, ne seraient pas tentés d’en faite autant contre nous.

    Belveder
    16 octobre 2021 - 10 h 00 min

    Ces Histoires d intenter des Procés ca peut prendre des Décénnies et encore pas sur d y arrriver
    SAUF pour les Juifs d ailleurs n hesitent pas a pourchasser les ex SS et Nazis partout dans le Monde et les traduisent meme en Justice a 90ans passé

      Anonyme
      16 octobre 2021 - 14 h 29 min

      Le défaitisme est un choix. Mieux vaut prendre des décennies pour faire une chose que de ne jamais la tenter…

        Belveder
        17 octobre 2021 - 8 h 29 min

        Tu as raison rêver c est encore gratuit
        La différence c est que les juifs n ont pas de listing de faux déportés comme nous des faux anciens Moujahids
        Le travail doit commencer par la

    Elephant Man
    16 octobre 2021 - 9 h 18 min

    Exactement, encore une ÉNIÈME fois @Anonyme 13/07/19 :
    Un raciste restera toujours un raciste.
    Il est temps pour nous Algériens de changer notre politique envers cette France pour le bien de l´Algérie.
    Une des priorités de la nouvelle république….est de régler le contentieux historique avec la France!
    La France devra ou pas demander pardon pour ces crimes, c est son affaire: on ne peut pas exiger de la grandeur de celui qui n´en a pas.
    Mais on doit obligatoirement exiger des réparations pour 132 années de crimes et d´exploitation de pillage.
    C est meme une question d´estime de soi!
    Sans omettre la guerre terroriste par procuration décennie noire.

      Belveder
      16 octobre 2021 - 15 h 16 min

      tu n as pas encore compris
      les excuses ca ne sert a rien
      tout le monde de chirac a macron a fait un discours de complaisance
      c est la Vérité et la justice le plus important
      les excuse ca permet de cacher la poussiere sous le Tapis
      mais Nous sommes nous d entendre la vérité toute la vérité

    Souk-Ahras
    16 octobre 2021 - 8 h 41 min

    Entre 1942 et 1944, Maurice Papon, préfet de la Gironde sous le régime de Vichy, ordonna l’arrestation et la déportation de juifs français. Le puissant lobby juif réussit à le faire condamner en 1998, pour « crimes contre l’humanité ». Vichy collaborait étroitement avec le 3ème Reich.
    Le 17 octobre 1961, le même Maurice Papon, préfet de Paris, organisa et ordonna le massacre de manifestant algériens pacifiques. Sous l’œil bienveillant de De Gaulle, de l’État français.
    Procrastiner sur les crimes du colonialisme français, côté État algérien, doit prendre fin. Le TPI doit être saisi avec détermination. Loi du talion oblige. Pas de pardon.

      Anonyme
      16 octobre 2021 - 10 h 36 min

      Oui, mais il n’y avait aucune loi d’amnistie contre les criminels de guerre nazis.

        Souk-Ahras
        16 octobre 2021 - 11 h 10 min

        Exact. La France a pondu des lois d’amnistie pour ses criminels de guerre. Mais…
        Mais les lois universellement reconnues et applicables en toutes circonstances dont la France est signataire, peuvent contourner et neutraliser les lois d’amnistie françaises. Il suffit pour cela de faire appel aux ténors mondiaux du barreau, et de ce côté, l’Algérie n’est pas en reste. Il faut de la détermination, beaucoup de détermination. Les juifs l’ont bien montré.

        P.S : Ne jamais perdre de vue qu’en justice, les lois portent en elles-mêmes les moyens de les contourner. Les exemples sont nombreux dans ce milieu.

    Anonyme
    16 octobre 2021 - 7 h 51 min

    Il le faut.

    Mais dans des tribunaux internationaux : en Europe et au TPI.

    Cela est indispensable.
    Cela contribuera aussi à mettre fin à la Françafrique qui sévit partout.

    La décolonisation ne sera entière que si :
    – la colonisation française passe devant les tribunaux comme le Nuremberg de la colonisation française,
    – les pays ex-colonisés ne soient plus culturellement colonisés et assument leur identité culturelle historique,
    – les populations produisent des élites patriotes
    – le système éducatif est considéré comme le secteur essentiel qui fonde la solidité interne des populations (en gros en finir avec le réseau éducatif français).

    Vroum Vroum 😤..
    16 octobre 2021 - 7 h 43 min

    La fuite en avant des Dirigeants Français qui fuient le responabilite, l’histoire rattrape la France Criminelle, le côté Criminel, elle a fuit mais à finie par être rattraper.. Les Crimes de sang se Paient un jour ou l’autre, même les États sont jugés..Fuire ne mène nulle part.
    Alors que le mensonge prend l’ascenseur, la Vérité prend l’escalier lentement mais sûrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.