Alger et Moscou ne veulent plus laisser Rabat et Paris jouer seuls en Afrique

RL Russie
Ramtane Lamamra et Sergueï Lavrov. D. R.

Par Kamel M. – C’est l’affolement au Maroc après la visite d’une délégation sahraouie en Russie. Le Makhzen, qui vient d’essuyer un revers retentissant au Congrès américain, lequel vient d’annuler une fois pour toutes la décision de Donald Trump d’ouvrir un consulat dans la ville occupée de Dakhla, se rend compte de l’inanité de sa politique étrangère conduite par Nasser Bourita, maintenu au sein du gouvernement d’Aziz Akhannouch en dépit de la situation peu enviable dans laquelle il a entraîné son pays, plus que jamais isolé.

Ce qui inquiète Rabat, ce sont les possibles discussions sur les aspects économiques. En effet, le gouvernement sahraoui semble résolu à ne plus adopter une attitude défensive s’agissant de la violation de ses territoires par des compagnies occidentales complices du Maroc qui spolient les richesses de ce pays membre de l’Union africaine et qui jouit de la reconnaissance de plus en plus d’Etats. Mohammed VI a, en effet, peur que la Russie engage des investissements dans cette partie de l’Afrique, d’autant que Moscou compte jouer un rôle central dans les conflits qui perdurent aussi bien au Maghreb qu’au Sahel en raison des blocages provoqués sciemment par les parrains du Makhzen, au premier rang desquels la France, dans les institutions internationales et sur le terrain.

La Russie a revu son approche par rapport aux dossiers libyen et malien, partageant les mêmes positions que son allié historique qu’est l’Algérie. Cette dernière a, de son côté, haussé le ton à l’égard de son voisin de l’Ouest et de son chaperon français auquel elle vient d’interdire le survol de son espace aérien à ses avions militaires. Une décision qui rendra son opération d’autant plus coûteuse qu’inefficace et l’obligera, à terme, à quitter la zone subsaharienne qu’elle occupe sous le couvert de la lutte contre le terrorisme, au moment où les autorités maliennes accusent Paris d’en être l’instigateur. La convocation de l’ambassadeur de France à Bamako résonne comme un premier pas vers la fin de la présence militaire française au Mali.

Derrière la visite de la délégation sahraouie en Russie, il y a des enjeux économiques et militaires. Elle intervient au lendemain d’une déclaration sans ambages du président russe, Vladimir Poutine, qui a exhorté les pays africains à cesser leur dépendance à la France et à œuvrer à développer le continent considéré comme le plus riche au monde. Une déclaration qui, loin d’être un simple discours de circonstances, annonce de grands bouleversements dans la région. D’où l’inquiétude amplement justifiée du Maroc qui commence à subir les contrecoups de ses choix incongrus fondés sur une hostilité permanente à l’égard de l’Algérie que les dirigeants marocains croyaient affaiblie et incapable de réagir à la normalisation dont le Makhzen espérait tirer des dividendes tant dans l’affaire du Sahara Occidental que dans sa frayeur face à la puissance de feu algérienne.

Non seulement les Etats-Unis ont fait machine arrière en annulant la reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental et en refusant l’ouverture d’une représentation consulaire à Dakhla, comme l’avait promis Jared Kushner à Mohammed VI, mais le Maroc est en train de perdre sur le plan économique, puisque la Cour de justice de l’Union européenne déclare les accords commerciaux intégrant la partie sahraouie caducs l’un après l’autre, et devra compter, désormais, avec une offensive algérienne et russe dans les territoires libérés, prélude à une coopération plus large une fois que le peuple sahraoui aura recouvré son indépendance. Une échéance qui se rapproche à grands pas depuis que l’ONU a décidé d’accélérer le processus de décolonisation en imposant un envoyé spécial après que sa désignation fut empêchée par le régime de Rabat.

Le Maroc a joué et perdu sur tous les fronts.

K. M.

Comment (23)

    Anonyme 3
    22 octobre 2021 - 14 h 06 min

    Le temps a changé ,nous sommes plus dans guerre froide ou le russe n’avait pas de quoi manger et le chinois prenait son vélo pour aller cultivé le riz.ce n’est plus la France dès années 70 et son Europe qui aujourd’hui sont a l’exception de l’Allemagne économiquement derrière la Chine, l’Inde et dans quelques années derrière la Russie la Turquie et le Brésil.ces pays ne vont pas rester lès bras croisés en cas où leurs intérêts seront menacés.Avec le retrait dès USA de l’Afghanistan que les frenchis et leurs copains L’UE ne sont pas contents parceque ils sont habitués du beurre et l’argent du beurre dès Américains.
    Avec le contrat dès s/s marins je crois que finalement lès USA et a leurs tête Mr Biden ont compris que ce sont ni l’islam,ni les musulmans ni lès arabes qui sont leurs ennemis que malheureusement ils ont perdu beaucoup de temps et dès trillions de dollars pour rien en laissant le champ libre a la Chine et au autres sans faire de bruit qui est pour le moment deuxième économie mondiale. Je crois que dans le futur il y’aura une balance avec deux puissances qui s’affronteront jamais militairement où ça va se jouer entre l’intelligence et qui va gagner lès investissements ,le commerce et qui va gagner la confiance et l’amitié dès peuples. Avec le temps les gens comme Zemmours ,BHL et lès Pen que malheureusement polluent ce Monde avec leurs haine , mensonges et propagandes disparaîtront du champ politique et médiatique.

    INCHALLAH
    22 octobre 2021 - 0 h 53 min

    HAMDOULILLAH
    et INCHALLAH que ce que je viens de lire dans l’article publié présentement, tout se passe et se déroule à l’identique de la description faite par l’auteur.
    Le talentueux journaliste KAMEL M
    Aussit comme beaucoup d’autres qui publient régulièrement ici sur se journal électronique 2.0

    Surfeur d'argent
    21 octobre 2021 - 18 h 30 min

    @LML : EXACTEMENT !

    Anonyme
    21 octobre 2021 - 17 h 05 min

    Les presdt africains commencent pt etre à comprendre qu ils n ont plus le choix , leurs peuples africains veulent suivre l exemple algérien qui est vraiment souverain et qd il dit non à la France et à son armée, c’est non ! Tu passes pas , aucuns pays africains ou leurs presdt et pire ce roi du Maroc aurait cette audasse et ce courage et n en sont pas capable et n ont pas les moyens d intimider cette France avec ce rapport de force nous on l a c est notre ANP moderne efficace et ss pitié avec l ennemi quelqu il soit , idem les pays arabes , n’est pas l Algerie qui veut ? Voila un pays souverain , désolé pour les autres suiveurs de la France et ces occidentaux. C est pas le cas de l Algérie, elle vient encor de vous le prouver à tous , qu elle blague pas avec vos maîtres francais ou autres. La Russie aussi la Chine et les USA la respecte et l apprécie justement pour ca et bien plus que la France et ces sbires , le congrès americain representant du peuple américain vient de bloquer la reconnaissance de Trump et du futur consulat à Dakhla, que vs faut il de plus ? Vive l Algérie !

    Anonyme
    21 octobre 2021 - 15 h 55 min

    Comme disait Winston Churchill en reponse a un journaliste qui lui avait demande pourquoi il a change de comportement politique ..? la reponse de Churchill a ete : » il n y a que les imbeciles qui ne veulent pas changer et demeurent dans l erreur.. » Le Maroc ne changera jamais car le vrai maitre a bord c est le milliardaire sioniste Andre Azoulai qui trace toutes les lignes economiques ,sociales et diplomatique depuis Hassen II.Andre Azoulai est le vrai architecte de la politique etrangere du Maroc ..qui doit sauvegarder les interets de l entite sioniste avant tout,les interets du Maroc et du peuple marocain sont les derniers de ses soucis,au contraire sa politique sociale enfonce le peuple marocain dans la degradation des moeurs ,dans le besoin,dans la corruption,dans les trafics de tout genre ,dans la consommation des drogues et des psycodrogues hallucinant,…Nasser Barouita n est qu un serviteur d Andre Azoulai dans sa strategie israelienne du chaos et des conflits permanents et l instrumentalisation des minorites et des differences religieuses et ethniques….Ramtane Lamamra et son Team sont les veritables genies de la diplomatie Algerienne,et Abdelmajid Tabboun et ses conseillers sont le veritable Patron de l executif en Algerie….L Algerie nouvelle est en marche et l union du peuple Algerien autour de la Nation ses dirigents et son armee est en ACIER indestructible..TAHYA AL JAZAIER QASSAMAN…..

    Belveder
    21 octobre 2021 - 15 h 26 min

    Tout d abord ce n est pas Moscou c est WAGNER
    Et puis le combat et entre chinois et Russes
    En Afrique les cartes sont rabattu

    Abou Portan
    21 octobre 2021 - 13 h 43 min

    Definition : Une monarchie c est une famille imposée à sa population par un protecteur (proxenete) ce qui equivaut chez les animaux au male Alpha. Les humains les proxenetes ont des bases militaires dans ces maisons closes de la taille d un micro pays. Il arrive que des proxenetes tres affamés (Israel, Usa, France, Russie, Turkie) se disputent une pute heuu pardon un royaume sous developpé. Il y a aussi chez les animaux des jeunes roi de la jumgle et qui deviennent forts et veulent prendre la place du roi et prendre son harem. Tout baigne dans un climat naturel et sauvage. L Algerie veut interdir aux gros poissons de manger les petits au lieu rapatrier tout ses cerveaux et sa force humaine devenir elle aussi un male alpha et commencerà à se servir elle aussi pretextant quelle ne fait que rapatrier ses biens pillés dans le passé. L Arabie Yahoudite a presque reussi à nous detruire grace à l argent de nos Hadjis mais nous on reste courtois. EL 3arbi adarbou ya3raf madarbou.

    Selecto
    21 octobre 2021 - 13 h 13 min

    Laurent Gbabo est retour a son pays La Côte d’Ivoire et il vient de créer son propre parti et exige la fermeture de la base militaire française dans on pays.

    dad/one
    21 octobre 2021 - 11 h 29 min

    Il faut attendre rien n’ai joué
    La guerre n’es pas fini c’est seulement un bataille de remporter

    Les chiens peuvent encore mordre
    il sont fait appelle a l’Arabie saoudite
    qui a défendu les esclaves à l onu et ils disent quoi qu’il arrive il se mettront de leur côté
    et que le Sahara et à M6.
    Et ils on frères avec les hébreux
    voilà ou va l’argent de notre pèlerinage
    Moi j’irai pas et je ne participe à leur donner

      Elephant Man
      22 octobre 2021 - 9 h 33 min

      @Dad tu as d’accord mais je rajoute que les militaires doivent suivre les ordres et uniquement ceux de leur chefs donc à bon entendeur à toi

    Anonyme
    21 octobre 2021 - 11 h 27 min

    La Russie comme tous les autres protagonistes ne sont là que pour leurs propres intérêts.
    Qu on choisisse son partenaire c est bien mais ne transformons pas le Sahel en un bourbier d où il sera difficile de s en sortir…
    Nous devons rester vigilants et ne faire confiance qu à nos propres interêts !!

      benchikh
      22 octobre 2021 - 9 h 41 min

      Faire confiance à des aventuriers russes comme l’a fait auparavant Nicolas II et sa femme Alexandra avec en tête de cette liste le fameux Raspoutine.

    Périclès
    21 octobre 2021 - 10 h 23 min

    Malgré la concommitance des événements il ne faut pas tout mélanger. Ne serait-ce que pour la clareté de l’exposé. Le Mali et le Sahara Occidental sont deux partitions différentes. Et ne sont nullement liées.

    Je pense que c’est du coté de la junte malienne qu’il faut regarder. Et comment elle est appréciée du coté de la CDAO qui elle est totalement inféodée.

    Mais la Russie peut jouer son jeu si elle en a vraiment la volonté. Si elle met le paquet pour défendre le Mali, si l’Algérie qui peut jouer sa carte lui prête main forte , il n’ y a pas de doute que les cartes seront redistribuées dans la région. Surtout si cette coalition peu s’attacher le Niger.

      Raïna
      21 octobre 2021 - 14 h 35 min

      Notre retenue,notre patience et notre défensive doivent désormais laisser place à l´offensive,nous devons avancer nos pions et nous imposer tel qu´
      il se doit et nous serons sans pitié.

    Vangelis
    21 octobre 2021 - 10 h 11 min

    Un seul mot : chehhhhh !

    Ce perturbateur de HMAROC croyait que tout lui était acquis et jouait à l’arrogant.

    Même avec son nouvel ami lié aux forceps il ne pourra plus faire le mariole en foulant au pied les lois.

    Qu’il dégage du Sahara Occidental et l’Algérie ne devra même pas lui accorder pardon pour toutes les crasses qu’il lui a faites. Au contraire l’Algérie doit lui enfoncer son gros pif de menteur dans la mouise en expulsant par exemple tous ses sujets soumis vivant clandestinement sur son territoire tels des morpions sans la reconnaissance du ventre.

    Moskos dz
    21 octobre 2021 - 9 h 58 min

    Se mettre à table face à face au Polisario,et discuter du vrai problème serait la seule issue à ce pourri de royaume de se sortir du bourbier dans lequel il s’est enlisé depuis plus de 40 ans.

    LML
    21 octobre 2021 - 9 h 53 min

    Les Mauvaises Langues disent: Faut croire que beaucoup de pays africains devrait rester sous tutelle vu qu’ils sont incapable de gérer leurs économies (élément de base) alors qu’ils sont plus riches que ceux qui les convoitent
    C est ainsi que nous voyons les choses. LML

    zoro
    21 octobre 2021 - 9 h 29 min

    je cite : » avec une offensive algérienne et russe dans les territoires libérés ».
    La russie, ayant fait ses preuves en Syrie, nous n’avons rien à craindre, bien au contraire!

      Anonyme
      22 octobre 2021 - 13 h 02 min

      Tu fais confiance aux communistes et les laics « 3aadouw allah » ?

        Mohamed Beneddine
        23 octobre 2021 - 15 h 46 min

        Faut mieux faire confiance aux communistes et Laïc que de discuter avec le Diable et ses sujets diablotins..n est ce pas..

        Anonyme
        23 octobre 2021 - 20 h 59 min

        Ces derniers temps c est les barbus de deash Al nosrai ont trahie et brûler les pays arabo musulmans pour Israel et les USA . Ma religion musulmane m interdit d être raciste, tu ne peux etre musulman si tu rejetes l homme par sa couleur sa race sa religion , qui les a créé e tt qu hommes ? La confiance ca se gagne avec n importe qui et des escroc t en trouveras partt chez les hommes , donc la confiance est en l homme tt d abord et pas sa race couleur ou religion comme l amitie et on a confiance à Allah avt tout et on se remet qu au tout puissant et seulmt le tt puissant Allah , pas toi pas moi pas les autres. Enfin l habil ne fait pas le moine .

    ANA HUWA
    21 octobre 2021 - 9 h 14 min

    Le monde, dans sa globalité, a changé de paradigme. Nous sommes tous concernés.
    Dans le passé, il existait des relations secrètes et des accords occultes entre différents services de sécurité et armées. Aujourd’hui ces relations sont déclarées au grand jour entre pratiquement tous les états et puissances militaires de la planète pour parer à toute éventualité.
    L’Algérie, comme son allié historique la Russie, liés par des traités qui ne datent pas de cette année, ne se précipitent jamais pour prendre des décisions capitales quant à la destinée de leurs régions.
    Aujourd’hui leur coopération, sur tous les plans, est plus que nécessaire en Afrique car ce continent est la proie à toutes les convoitises de la part des néocolonialistes qui sont à court de matières premières stratégiques, à l’instar de la France qui continue à se servir au Mali (pour ne citer que ce pays) sous couvert de lutte contre le terrorisme !!
    La France ignore magistralement que cet argument est bel et bien dépassé car ses intérêts sont plutôt économiques et stratégiques et la « lutte » dont elle parle n’est qu’un prétexte. Lapalisse n’aurait pas dit mieux.
    L’Afrique se réveille enfin pour dire NON, définitivement, aux ingérences des puissances occidentales. Le Mali et l’Algérie sont les précurseurs et d’autres suivront. Mais le chemin de la décolonisation totale et définitive est encore long et semé d’embuches. Les jours futurs nous diront ce qui se trame en ce moment sur le dos de l’Afrique. Wait and see !!

    TOLGA-ZAÂTCHA
    21 octobre 2021 - 9 h 04 min

    Dans votre analyse, vous avez oublié LE partenaire le plus important qui agit d’une manière EXTRÊMEMENT efficace dans les coulisses des relations internationales en tirant TOUTES les ficelles de la diplomatie internationale c’est : ISRAEL. Je suis très surpris voire stupéfait que vous ne l’ayez pas cité. Et pourtant les faits sont très clairs et très probants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.