Tebboune met fin aux fonctions de seize walis et trois walis délégués

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a opéré, mercredi, un vaste mouvement dans le corps des walis et walis délégués, apprend l’APS auprès de la présidence de la République.

Le président Tebboune a mis fin aux fonctions de seize walis et trois walis délégués, précise la même source qui ajoute qu’un communiqué détaillé sur ce mouvement sera rendu public incessamment.

R. N.

Comment (10)

    Anonym3
    16 septembre 2022 - 15 h 17 min

    Je rejoins L’Anonyme et je rajoute que ce n’est pas a eux de suspendre lès maires qui sont élus par le peuple.c’est a la justice de le faire,et je rajoute qu’il faut pas qu’ils jouent avec les sentiments des supporteurs dès clubs de foot en jouant le populisme.distribuer dès dizaines de milliards de l’argent public au club de football c’est inadmissible.l’argent devrais être investis dans les écoles,salles de sports, théâtre, conservatoires de musique etc etc.pour ce qui est de la sonatrach et autres sociétés nationales c’est la responsabilité du président et c’est a lui de résoudre ce problème qui dur depuis dès décennies.

    Anonyme
    16 septembre 2022 - 13 h 18 min

    Les walis doivent être élus et non nommés par le président. Ils doivent être responsables directement au peuple. Si le peuple ne pense pas qu’il font le bon pour leur région il se débarrasse d’eux. C’est ça la démocratie de base elle vient pas d’en haut mais directement du peuple.

    Anonyme
    15 septembre 2022 - 20 h 42 min

    Des compétences rien que des compétences et de l’intégrité morale et intellectuelle

    TAHIA ABDELMADJID TEBBOUNE
    15 septembre 2022 - 14 h 55 min

    BRAVO BRAVO et encore BRAVO Monsieur le président ABDELMADJID TEBBOUNE.
    La KARCHERISATION de tous les maires de grande villes, moyennes et petites villes doivent-etre épurées.
    La dératisation de tous ces incompétents qui ne visaient la fonction de Wali (MAIRE) uniquement pour les avantages que cette fonction leurs procurent, ou leurs procurait.
    Les détournements des biens publics, détournements d’argents destinés aux biens du développement des wilayas, fausses factures pour des travaux jamais réalisés, emplois fictifs, et la liste est longue.
    Les algériens vivent dans le plus grand dénuement à cause de ces rats.
    Des logements neuves remis à d’autres personnes au lieu des véritables personnes à qui ils étaient destinés avec justificatifs à l’appui.
    Des routes dénoncées.
    Des fuites d’eau aux canalisations primaires de la ville.
    Des lampadaires qui ne fonctionnent pas ou inexistant, route sans éclairage.
    Des trottoirs exploser.
    Des tout à l’égout inexistant.
    Les ramassages d’ordures qui n’ont pas où rarement lieu.
    Des espaces vert, fleurie avec des bancs et parcs pour les citoyens désirant flâner et prendre l’air, n’existe pas ou délaissés à l’abandon.
    Des panneaux du code de la route inexistant.
    Des parcs sportifs inexistant.
    Des centres sociaux culturels inexistant,
    Des complexes sportifs inexistant
    Des loisirs diverses et variées pour les jeunes inexistant.
    Les MAIRES les WALI ils en n’ont rien à foutre de leurs citoyens.
    Tout ce qui compte c’est eux et leurs proches.
    Et après les algériens et algériennes jettent la fautes de tous les problèmes sur le président ABDELMADJID TEBBOUNE.
    Comme ci il pouvait être derrière chaque maires, chaque préfet, chaque ministre, chaque directeur administratif, chaque directeur d’entreprises étatiques, chaque citoyen véreux etc….etc….
    Non chacun de ces responsables là, doit-être intègre et patriote.
    Ce qui n’es pas le cas.
    Faute de quoi il devront rendre compte devant les tribunaux, ou être licenciées avec restitutions des biens spolier à l’état algériens, et passer devant les juges et y être jugés pour tous les déli reprocher. et constater.
    Monsieur le président ABDELMADJID TEBBOUNE surtout ne vous arrêtez pas en si bon chemin.
    Le peuple Algérien est à 100% avec vous .
    TAHIA DZÉZAÏR

    Anonym3
    15 septembre 2022 - 12 h 26 min

    Même si ils sont parachuté et attendent les directives du ministre de l’intérieur et ce dernier du président .les walis doivent sortir dans le terrain afin de connaître les gens et voir ce que la wilaya a besoin comme infrastructures, sécurité, emplois etc etc .pas uniquement au niveau du centre de la wilaya,il faut qu’ils inspectent lès douars et villages ou dans certains wilayas sont loin de plus de 50 kms.nous avons besoin des responsables qui rentrent dans le bureau lès premiers et sortent lès derniers.je crois qu’ils sont bien payés pour assumer leurs missions. Je rajoute aussi que le nouveau ministre de l’intérieur devrait consacrer plus de temps à combattre la violence dans les quartiers,dans les lieux publics,le commerce illégal sur les trottoirs, revoir les délivrance de registre de commerce ou on voit dès gargoutriers en plein centre ville avec leurs chouwayates sur les trottoirs qui ne sont pas fabriquer dans les normes, qui causes beaucoup de maladies, rien a voir avec la cuisine et un manque d’hygiène flagrant,il faut être fou pour manger chez eux ou prendre une boisson ou un café dans certains cafés maures.
    dès mécaniciens, tôliers, serruriers et autres dans les quartiers résidentiels, combattre lès dealers de drogue en sensibilisant lès jeunes a travers les médias avant qu’il soit trop tard et l’état doit être obligé de laisser quelques tunnels ouvert pour alimenter les drogués. Pour l’ex ministre de l’intérieur qui est aujourd’hui ministre du transport,une tâche pas facile dans un pays aussi grand que le nôtre ,mais c’est possible de faire de l’ordre.pour combattre lès terroristes de la route et surtout les chauffeurs dès bus et dès camions ,je crois pour les chauffeurs de long trajet il faut exiger un certificat médical d’un docteur et un ophtalmo certifiés, renouvelables chaque année afin qu’ils peuvent conduire, dès inspections techniques chaque six mois .faire sortir lès vielles voitures au moins de vingt cinq ans de la circulation et être très dur avec les voyous qui font la vitesse avec leur way way musique et qui Zig Zag dans les autoroutes etc etc .il faut en finir avec chouf liwadjh edrari ou cette fois ci nessmahlek ,ne recommence pas qui pour moi veut dire va faire un drame.

    Belveder
    15 septembre 2022 - 6 h 21 min

    Le problème a l heure actuelle que rencontre les services de la présidence c’est de trouver des gens qui sont compétents et qui n ont pas de : »casseroles » »
    Les enquêtes d d’habilitation des RG sont très pousse et parfois même des gens nommés et installe sont écartés après des enquêtes poussée
    Il y a des postes qui sont bloque des mois fautes de candidatures crédibles et honnêtes
    La corruption a atteint des sommets ces derniers années
    Et le président TEBBOUNE ne veut pas faire les mêmes erreurs

      Anonyme
      15 septembre 2022 - 11 h 11 min

      Naturellement la competence et la proprete des mains sont l essentiel pour le choix des hauts cadres de l Etat…Rien n avancera veritablement si l Etat Algerien n usera pas de tous les moyens a sa disposition pour aneantir la corruption, et la drogue..Pourtant il y a l exemple du petit Etat de Singapour qui a reussi en un temps tres court de nettoyer le pays de ces deux fleaux que sont la corruption et les stupefiants…Tout juste au depart de la campagne anti-corruption et anti stupefiant ,48 candamnations a mort ont ete prononces par la justice de Singapour avec execution immediate du jugement.Les candamnes ne beneficient d aucun droit de recours…Aujourd hui la tolerance ZERO de la corruption est toujours de rigueur..Le systeme politique est une democratie autoritaire,dont l exercice tres stricte de la discipline et le respect des lois sont exerces severement a Singapour.. Notre pays a tout a gagner en s inspirant de ce mode de gouvernance tres reussi..

      @ BELVEDER
      15 septembre 2022 - 15 h 19 min

      @ BELVEDER
      Entièrement d’accord avec toi.
      Triste mais c’est la réalité.
      KARCHERISATION dans tous les coins et recoins s’impose.
      Le président ABDELMADJID TEBBOUNE l’a parfaitement compris.
      Il faut s’armer de patience et faire des invocations dans nos prières quotidiennes.

    Anonyme
    14 septembre 2022 - 21 h 20 min

    L exigence de resultats est essentielle dans la nomination des hauts cadres de la Nation….Celui qui ne presente pas de bilan positif des les premiers 6 mois de sa nomination ,l etat se doit de le remercier et de le remplacer…La competence et l assiduite dans la realisation des programmes economiques sont importantes..

    Abd_CaptainFlamme
    14 septembre 2022 - 20 h 09 min

    Cela va dans le bon sens, des hommes incompétents qui ne pensent qu’à leurs profits personnels n’ont rien à faire aux postes de responsabilités et doivent être écartés, d’autres prennent leur place, espérons seulement que ceux qui s’y substitueront sauront se mettre au service de l’Algérie avec compétence, bonne foi, excellence et profondeur de vue, qu’ils ont le sens de la Nation chevillée au corps et qu’ils n’ont qu’à cœur de servir, servir et servir (cf spiritual leadership, et servant leadership & islamic leadership Beekun https://www.amazon.fr/Leadership-Perspective-Rafik-Issa-Beekun/dp/0915957949) pour faire évoluer l’Algérie à un niveau toujours supérieur dans le sens de l’Histoire, d’une modernité traditionnelle… Les Algériens eux-mêmes doivent opérer un changement de mentalité et se mettre au service d’une cause commune, celle de la régénération de la Nation Algérienne. Pour se faire il faut tenir la partie française éloigné aussi loin que possible et indépendante du destin de l’Algérie sauf à se préparer à se défendre en cas d’agression du régime français sioniste à la tête de l’Etat Français, qui tôt ou tard attaquera l’Algérie.
    Il n’y a qu’à voir leur totale irrationnalité politique et leur folie éthique sur la scène nationale et internationale.
    Il faut donc une forte dissuasion nucléaire face au danger sioniste que représente la France, à fortiori le régime marocain sioniste jusqu’à l’os et qui va bientôt bénéficier des armes nucléaires israéliennes. Il faut construire des abris souterrains anti-nucléaires dans les grandes villes, malheureusement la période de cour royale de Bouteflika a entrainé un retard considérable dans les plans de défense stratégique d’une part et dans l’évolution psychologique de l’homme berbère algérien d’autre part qui n’a fait que régresser… Heureusement que le Président Tebboune est un homme d’Etat et malgré son âge sait se montrer plus pro-actif que la majorité des chefs d’Etat dans le monde, et se révèle être un planificateur stratégique (cf Beekun https://www.amazon.fr/s?k=beekun&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss)
    A suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.