Situation catastrophique dans le Sud : le président de l’APN demande un rapport «urgent»

Boughali rapport urgent
Brahim Boughali, président de l’APN. D. R.

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a demandé un rapport urgent sur la situation difficile vécue par les populations du Grand Sud, notamment Timiaouine, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam, suite à l’intervention d’un député qui a donné l’alerte et appelé le gouvernement à prendre ses responsabilités. «On ne sait plus comment répondre aux citoyens qui souffrent et qui nous sollicitent», a regretté l’élu qui a dit ne pas comprendre qu’une question orale attende dix mois pour pouvoir être posée aux ministres concernés.

Le député s’en est particulièrement pris au très controversé ministre du Commerce dont le maintien au gouvernement intrigue plus d’un, en dépit de son incompétence criante, d’autant que le président de la République lui-même s’en est plaint lors d’une de ses interventions à la Télévision publique. «Les citoyens ne trouvent aucun produit de première nécessité et rien n’a été fait depuis mes premières mises en garde à ce jour», s’est indigné le député qui a demandé, en outre, qu’un barrage soit construit dans la région pour retenir les rares eaux de pluie. S’adressant au ministre des Finances, l’élu a fait part d’une aberration monumentale qui empêche le contribuable de s’acquitter de ses impôts sur place, obligé qu’il est de se faire jusqu’à 800 kilomètres de route pour trouver le premier guichet. «Payer 6 000 DA de cotisations nous coûte 30 000 DA de transport», s’est-il insurgé.

Le député a expliqué, par ailleurs, comment le nouveau découpage administratif n’a fait qu’aggraver leur situation. «Avant, notre localité relevait d’Adrar. Le nouveau directeur de l’habitat affirme être dans l’incapacité totale d’agir car dépourvu de moyens et quand nous nous adressons à celui de notre ancienne wilaya, il nous répond qu’il ne peut rien pour nous car nous ne dépendons plus de lui», a précisé l’élu, en ajoutant que le secteur de la santé ne se porte guère mieux, les dialysés étant éparpillés à travers des wilayas éloignées où des centres spécialisés existent.

Ces révélations gravissimes du député confirment les faux rapports qui sont remis au président de la République, selon lesquels le problème des zones d’ombre a été réglé en grande partie, alors que les interventions des membres du Parlement issus des villes intérieures indiquent tout le contraire.

N. D.

Comment (24)

    Vroum Vroum 😤..
    23 novembre 2022 - 13 h 19 min

    Vu les dires du Député qui lui fait son travail de Député , rapporter la situation du terrain , il va s’en dire que le « nettoyage » n’est pas terminé, l’incompétence doit disparaitre car c’est sur le mécontentement sociale qu’agissent les Hyènes extérieures.
    En serrant les boulons on devrait assenir les problèmes qui perdurent..

    lhadi
    20 novembre 2022 - 8 h 02 min

    je plaide pour une politique d’aménagement du territoire qui aura pour but principal de répartir harmonieusement sur le territoire la production des richesses.

    Cette politique visera d’abord à résoudre les problèmes de l’emploi, conséquence du développement très inégal des activités et des régions. En particulier, elle tendra à réaménager et réanimer les régions, à rééquilibrer, à faire sortir les régions de leur sous développement régional.

    La définition des objectifs et des moyens de l’aménagement du territoire sera un des aspects du plan démocratique. La détermination des opérations à engager, région par région, sera déterminée après une consultation démocratique des intéressés dans le cadre des orientations du plan.

    

Des critères d’implantation industrielle doivent être fixées aux grandes entreprises publiques et privées. Une action volontaire sera menée en matière d’infrastructure, en particulier de transport et de télécommunication, pour développer les régions désavantagées.
 Les pouvoirs seront décentralisés et les activités économiques, sociales et politiques au niveau de la région, du département et de la commune coordonnées. 
Décentralisation et coordination permettront, avec le concours d’un personnel qualifié et grâce aux techniques actuelles, d’adapter les services communaux aux taches et au rythme de la vie de la nation moderne.

    


La coopération intercommunale doit être favorisée, s’associer démocratiquement pour élaborer ensemble le plan d’avenir, pour réaliser les équipements fonctionnels dans les conditions financières les plus avantageuses. Cette coopération permettra d’assurer de façon démocratique l’évolution nécessaire des structures communales. 
Elles doivent pouvoir se réserver tous les terrains indispensables à l’implantation de zones d’emplois, aux équipements publics et aux logements. L’expansion rapide exige de gros investissements qui doivent bénéficier de mesures spéciales dans le contexte d’une programmation régionale.




    La mise en oeuvre de la réforme régionale doit assurer la collaboration active des citoyens à la vie économique et sociale de leur région. Elle doit se réaliser dans le respect des collectivités locales.

    L’organisation de la région ne doit pas être conçue comme un simple échelon administratif, éloignant un peu plus les administrés de l’administration. Il s’agit d’assurer une véritable décentralisation des décisions au niveau de la région. Les attributions devant lui êtres conférés doivent résulter d’un transfert de compétences du pouvoir exécutif central à la région. Dotée de ses propres services administratifs, techniques et économiques, elle en assumera la gestion. Ils devront être consultés par le gouvernement sur toutes les questions relatives à la politique économique et sociale de la région ; ils seront consultés pour l’élaboration du plan national chargé de mettre en œuvre le plan régional de développement, partie intégrante du plan nationale.

    L’existence d’une organisation régionale ne peut en aucun cas mettre en cause le caractère indivisible de la République proclamé par la constitution.

    


C’est autour d’un programme, d’un contrat de législature, qu’on doit apporter l’adhésion afin de contribuer à instaurer dans notre pays la politique économique et sociale dans le respect des libertés publiques et de la souveraineté du peuple.

    Ce programme élaboré, permettra d’assurer et de développer l’initiative et la responsabilité personnelle des citoyens dans tous les secteurs de l’activité économique.


    

L’élaboration des idées neuves et des conceptions nouvelles sur des bases solides et d’actions concrètes dans la fraternité active seront un des socles de la volonté politique pour trouver les remèdes à tous les maux inhérents au sous développement.


    

Fraternellement lhadi
    
([email protected])

    Anonyme
    17 novembre 2022 - 14 h 06 min

    En général, ce n est pas les compétences qui manquent en Algérie, mais plutot une certaine mentalité qui est devenue une seconde nature (par nécessité ?) aux Algériens.
    Il y a un manque de réactivité aux problèmes. Au lieu de résoudre un problème, ce qui n est dans nos habitudes, malheureusement, on préfère s y habituer en cohabitant avec.
    Même si on se met à résoudre le problème, on s y met avec un manque de rigueur flagrant.
    Depuis qu Algérie patriotique existe, j ai toujours écrit que l Algérie à besoin de sa diaspora (carte blanche) pour assainir le pays.
    Il faut obligatoirement imposer le travail comme la valeur cardinale de réussite et de reconnaissance sociale.
    Donc, pour ce qui est des nos régions du Sud délaissées, je crois que ce n est ni un complot ni un oubli volontaire des responsables mais tout simplement de l inconséquence face aux problèmes. On préfère regarder ailleurs par confort personnel.

      Anonyme
      17 novembre 2022 - 17 h 43 min

      Il faut tout simpement introduire dans les programmes d education scolaire des le jardin d enfants la notion d education civique et religieuse et surtout former les educateurs et le corps des enseignants sur l importance de l education civique et religieuse…Il suffit d introduire ces programmes dans les jardins d enfants et les ecoles primaires….4 heures par semaine c est largement suffisant…Eduquer les citoyens est un devoir national de l Etat….

    Anonyme
    17 novembre 2022 - 7 h 55 min

    On laisse lentement la chien-lit s’installer….
    Au vu, et au su, de tous…
    Et, ensuite c’est l’affolement.
    Ce qui trinque c’est toujours les mêmes…

    Brahms
    17 novembre 2022 - 1 h 46 min

    La réponse est simple :

    Quand vous avez autant de blocages, d’aberrations et de non-sens absolu cela signifie que derrière ce sont des incompétents, des harkis qui tirent les ficelles pour l’Europe afin de rester dans le sous-développement.

    Il faut donc chasser ces intrus par licenciement ou démission pour arrêter l’hémorragie.

    Algérien Pur Et Dur
    17 novembre 2022 - 1 h 28 min

    Peut on espérer des resultats differents quand à chaque fois qu’on efface tout on recommence avec les mêmes ou avec ceux qui pensent et agissent comme eux, en d’autres mots leurs clones. Rezig n’est pas seul. Il y’a des milliers d’inutiles comme lui parachutés dans les couloirs du pouvoir. C’est un très grand lavage au karsher et l’eau de javel qu’il nous faut pour nettoyer notre équivalent des écuries d’Augiat. Est ce que les dirigeants actuels en ont les moyens? Le désir? La liberté d’action? Ou pire encore, font ils peut être eux mêmes partis du même cageot? These are the big questions.

    Le Chat Botté
    17 novembre 2022 - 0 h 39 min

    Salah eddine avait laissé une sitation dans la préface de son fameux livre:
    Quand ils n’ont pas trouvé de cheval pour ateler leur selle ils l’ont atelé sur une souris.
    C’est ce qui se passe avec nos soit-disants responsables et cela a tous les niveaux de la plus grande échelle hiérarchique jusqu’au garde champêtre.
    La malédiction a envenimé tous les secteurs de la société sans aucune restriction ni morale.
    ( إن لم تستحي فافعل ما شئت )

    LE VER EST DANS LE FRUITS
    16 novembre 2022 - 22 h 18 min

    TOUT C’EST AGISSEMENTS QUI ONT UN NOM.
    S’APPELLENT : SABOTAGES, SABOTAGES CONTRE LA SÉCURITÉ NATIONALE DE L’ALGÉRIE.
    ILS ONT POUT BUT DE FAIRES DÉGAGER LE PRÉSIDENT ABDELMADJID DES COMMANDES DE L’ALGÉRIE PAR UNE INSURRECTION, UN HIRAK BIS, L’ANARCHIE POPULAIRE.
    LE PRÉSIDENT ABDELMADJID TEBBOUNE DOIT IMPÉRATIVEMENT LIMOGÉ TOUS TOUS LES RESPONSABLES DE CES FAITS.
    ET JE SUIS CERTAIN QU’IL DOIT YAVOIR D’AUTRES RÉGIONS EN ALGÉRIE VIVANTS CES MÊMES CAUCHEMARS.
    L’ÉBULLITION POPULAIRE COUVE EN SILENCE DANS LE PAY À L’INSU DU PRÉSIDENT, JUSQU’AU JOUR OU ÇA EXPLOSERA QUELQUE PART, ET L’EFFET DOMINOS GAGNERA LE PAYS.
    LES HARKIS DE LA BANDE AUX BOUTEFLIKA ONT DES HOMMES DE MAINS EN LIBERTÉ.
    SANS COMPTER LES ALGÉRIENS D’ORIGINE MAROCAINS DE L’ÉPOQUE DE LA COLONISATION QUI OCCUPENT DES POSTES STRATÉGIQUES DANS LE PAYS À TOUS LES NIVEAUX DE LA SOCIÉTÉ CIVILE, MILITAIRE, ET POLITIQUE.
    IL FAUT REVOIR LES FICHES D’ÉTATS CIVILE 7 GÉNÉRATIONS EN ARRIÈRE DE CEUX QUI OCCUPENT DES POSTES EN POLITIQUE, DANS L’ANP, DANS LES ADMINISTRATIONS ET ENTREPRISES ÉTATIQUES, ET DANS L’AUDIOVISUEL ET LA PRESSE.
    ET DÉGAGER TOUS CES MAROCAINS INCRUSTÉ PAR LA FRANCE DE L’ÉPOQUE DE LA COLONISATION DE L’ALGÉRIE PAR LES FRANÇAIS.
    IL FAUT TOUS REVOIR LES FILIATIONS DE CES RATS QUI SE FONDENT DANS LA MASSE ET EMPÊCHE L’ALGÉRIE DE DEVENIR UN PAYS ÉMERGENT ET PROSPÈRE À TOUS LES NIVEAUX.

    icialG
    16 novembre 2022 - 21 h 47 min

    comme disait un manifestant lors.a l époque du hirak la vache dans le sud et le lait dans le nord

    Si MOUH
    16 novembre 2022 - 19 h 55 min

    Le Sud est zone sinistrée depuis des lustres ….. et la situation ne fait que s’aggraver d’année en année.
    Les habitants du Sud sont des citoyens à l’instar de ceux du Nord et il n’y a aucune raison pour qu’ils soient délaissés et abandonnés à leur propre sort.
    Il faut leur assurer les soins (hôpitaux, médecins et médicaments), l’eau, le ravitaillement des commerces, le transport des personnes (à des tarifs très avantageux), l’école avec tous les niveaux etc…
    Il est impératif qu’ils soient soutenus, en ces temps difficiles, par l’Etat et par leurs compatriotes du Nord.
    Qu’en pensez-vous :
    1) d’une compagne de solidarité pour leur venir en aide ? On le fait bien pour d’autres pays voisins …
    2) lancer UNE PETITION à l’attention du Président de la république, pour mettre au jour leurs préoccupations vitales et dénoncer la précarité qui perdure dans les zones d’ombre
    3) dénoncer vigoureusement les incompétences des uns et des autres qui sont chargés de gérer la vie des citoyens du Sud.
    Il faut que l’ensemble du peuple montre sa solidarité effective avec nos concitoyens éloignés des grands centres urbains et des métropoles du Nord du pays.
    J’espère que mon message sera entendu. Inchallah.

    Raïna
    16 novembre 2022 - 19 h 30 min

    L’incompétence est un grave fléau qu’il faut éradiquer mais ce n’est pas le seul fléau auquel nous sommes confronter malheureusement.
    N’y a t il pas peut-être une certaine volonté de vouloir provoquer une sorte d’embrasement dans nos wilayas du sud?

    Il n’est pas à exclure que nous avons très probablement un groupe d’individus pour ne pas dire un clan qui œuvre en coulisse pour déstabiliser l’Algérie…

    On aimerait savoir qui nomme tous ces ministres,walis et haut-fonctionnaires ainsi que les pdg de nos entreprises publiques.

    Anonyme
    16 novembre 2022 - 16 h 41 min

    Il faut que la societe civile s organise pour denoncer ces incompetents qui gerent la chose publique dans le sud Algerien..pourtant nous avons des jeunes cadres tres competents sortis des grandes ecoles d administration pour les jeter dans le bain de la gestion administrative,economique et sociale de nos regions succeptibles d etre mise a niveau….et que fait le Ouali…?? il est au chaud en hiver et sous la climatisation dans son bureau en ete..et tres rarement sur le terrain ou a recevoir au moins 1 fois par semaine les doleances des citoyens..Tout Ouali doit etre sur le terrain et sillonner sa region pour s informer sur les abus et les manquements …et doit informer le ministre de l interieur avec copie pour la presidence de la republique..l Algerie et les Algeriens ne doivent en aucun cas accepter des irresponsables et des incompetents gerer leur region…Le temps est tres precieux,le monde est en rapide changement .la conjoncture actuelle internationale est tres complexe et compliquee,les vautours ne dorment pas,et c est a nous de les avoir a l oeil…Aucun manquement ne doit etre tolere chez les responsables et il n y a que les resultats de leur gestion des affaires mises sous leur responsabilites qui comptent….

    SM
    16 novembre 2022 - 15 h 43 min

    La nouvelle Algérie ?

      Anonyme
      16 novembre 2022 - 16 h 50 min

      Ce qu’on peut comprendre et retenir, c’est que les les membres du parlement assurent leur rôle et l’APN fait son travail.
      C’est bien.

    Anonyme
    16 novembre 2022 - 14 h 59 min

    Rezzig? WOW quel phénomène!

    Anonyme
    16 novembre 2022 - 14 h 55 min

    Le sud est envahi par des etrangers clandestins dont le nombre est à réduire à zéro, lis pratiquent la contrebande et déversent les produits pharmaceutiques, alimentaires et autres dans leurs merdiers pays, il faut commencer par renvoyer ces parasites qui occupent dans le sud les lits des hôpitaux à longueur d’années. Il faut que les soins deviennent payants pour ces parasites.

      Anonyme
      16 novembre 2022 - 16 h 24 min

      C’est aussi applicable rigoureusement aux parasites du makhzan

        Elephant Man
        16 novembre 2022 - 18 h 23 min

        @Anonyme
        Cela va sans dire.

      Elephant Man
      16 novembre 2022 - 16 h 37 min

      @Anonyme 👍✌
      Excellent commentaire et perspicace j’allais écrire la même chose car visiblement ces parasites sont bien dorlotés par le croissant rouge et cie contrairement à la population locale autochtone Algérienne.
      «lis pratiquent la contrebande et déversent les produits pharmaceutiques, alimentaires et autres dans leurs merdiers pays»→→→ 👍 c’est pas faute d’avoir écrit et réclamer comme de nombreux patriotes AP IMPUNITÉ 0.
      Je reprends pour l’occasion @Anonyme et sa conclusion perspicace :
      Ces ong ou enquêteurs espèrent installer ces « … » dans la durée dans notre pays, une démographie qui n’arrange nulle part, la solution est de trouver les moyens de stabiliser ces populations chez eux. Les Algériens se plaignent de ce déferlement, actuellement ces populations sont plus nombreux que les algériens dans les rues, la question est de savoir pourquoi le silence radio des dirigeants Algériens ???
      Ce dossier des mendiants africains en Algérie doit être confié à l’armée, et éviter le croissant rouge qui n’a fait qu’aggraver la situation.
      Et la réponse @Merci Du Fond Du Coeur :
      «….Ce déferlement étrange inquiètent de plus en plus tous les Algériens «….Ce déferlement étrange inquiètent de plus en plus tous les Algériens consciencieux du danger que génère cette anarchie voire cette déstabilisation et pourtant LA LOI EXISTE il faut l’appliquer pour ces mendiants, ces manœuvres marchands de drogues. Ces populations sont particulièrement tenaces, accros aux gains faciles ….mendiants, pseudo-travailleurs, …».

    Rapport dans 3 jours
    16 novembre 2022 - 14 h 52 min

    A mon avis Il y a 3 Choses a faire :
    1. Un plan d’urgence sous 24h
    2. Une visite SUR PLACE de tous les Responsables de Secteurs concernés sous 48h
    3. Remplacement de tous les Incompétents Parasites sous 72h

    Anonyme
    16 novembre 2022 - 14 h 45 min

    Le résultat de la politique d’improvisation par des charlatans, visible partout ailleurs.

    Anonyme
    16 novembre 2022 - 14 h 33 min

     » Ces révélations gravissimes du député confirment les faux rapports qui sont remis au président de la République, selon lesquels le problème des zones d’ombre a été réglé en grande partie, alors que les interventions des membres du Parlement issus des villes intérieures indiquent tout le contraire. »
    C est au president Abdelmajid Tabboun d agir dans les meilleurs delais….et toute notre reconnaissance et notre admiration a ces representants elus du peuple qui portent la voix de leurs electeurs dans l hemicycle de l APN…Comment vont reagir les autorites de notre pays et au plus haut degre…?? That is the question.

    dz
    16 novembre 2022 - 13 h 37 min

    que des saboteurs et des semeurs de pagaille il faut aider au plus vite le sud nos compatriotes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.