L’adhésion de l’Algérie aux BRICS : un rendez-vous à ne surtout pas manquer !

BRICS Algérie
Les présidents des pays fondateurs des BRICS. D.R.

Une contribution d’Ali Akika – Pour comprendre la raison de la naissance des BRICS en 2009, il faut avoir à l’esprit une autre date, 2008. Cette date fut l’année noire d’une tempête financière connue sous le nom de crise des «Subprimes». C’est aussi la date du passage de la mondialisation «heureuse» au crépuscule d’un système que des analphabètes de l’histoire ont vite appelé indépassable. Evidemment, des pays comme la Chine, la Russie, l’Inde qui connaissent un brin en histoire tragique de l’Humanité, ont deviné que cet «indépassable» risquait de les entraîner dans l’abîme. Comme ces trois pays avaient en plus les moyens politiques et économiques de ne pas se mettre au garde à vous devant l’arrogante mondialisation, ils créèrent les BRICS, vite rejoints par le Brésil de Lula et l’Afrique du Sud de Mandela. Les calamiteux experts biberonnés au Coca-Cola de l’Oncle Sam prédirent l’échec de ces BRICS en se moquant de leur Produit national (1). Ils avaient oublié que les financiers qu’ils chérissaient n’étaient en vérité que des colosses aux pieds d’argile (2).

Lesdits experts doivent rire jaune aujourd’hui quand ils voient des pays comme l’Argentine, l’Iran, l’Arabie Saoudite, la Turquie sont sur le point de poser leur candidature. L’Algérie, qui n’a pas les mêmes contraintes politiques ou d’alliance militaire comme la Turquie (OTAN), a posé officiellement sa candidature. Les deux grands pays du BRICS, la Chine et la Russie, ont chaleureusement salué sa candidature. Cet accueil n’est pas étranger évidemment aux liens historiques entre eux et l’Algérie. Il y a aussi l’immensité du territoire de l’Algérie avec balcon sur l’Europe mais aussi en direction des profondeurs de l’Afrique, un pays dont le sol recèle du pétrole et du gaz, ce qui n’est pas négligeable de nos jours. Ces caractéristiques lui procurent des atouts géopolitiques et géostratégiques qui ne laissent pas indifférents les acteurs de la scène internationale.

La qualité de ces atouts n’ouvre pas automatiquement les portes des BRICS. Cette organisation ne ressemble pas à l’Union européenne, pas plus à l’Union africaine et encore moins à celle des Etats américains où cohabitent l’Oncle Sam et les barbus guérilléros de Cuba. Les BRICS ne sont donc pas une organisation régionale, ni politique au sens étroit du terme. Les BRICS «ignorent» l’appartenance régionale des adhérents. Ils leur préfèrent les notions de la solidarité et de la non-ingérence dans les affaires des Etats membres. Ils militent pour que les relations internationales ne souffrent plus de l’hégémonie de quiconque. Bref, ils prônent le multilatéralisme, un gage pour que les voix des pays petits et grands aient le même poids ou simplement écoutées. Ces déclarations de principe doivent être accompagnées par des actes et pratiques sur le terrain économique.

Aussi, pour échapper ou résister à la domination du dollar, qui fait la loi dans les circuits financiers, bancaires et de la circulation des marchandise, les BRICS doivent avoir des économies qui «roulent», comme on dit. Ce bon fonctionnement favorise les échanges de toutes natures, garantit les investissements et, pour finir, constitue une base pour une monnaie d’échange entre pays membres sans passer par les fourches caudines du dollar. Cet exploit a été réalisé par la Chine avec son yuan et la Russie qui a profité de la bêtise des sanctions occidentales pour exiger le paiement du gaz en rouble. D’ores et déjà, l’Iran et l’Arabie Saoudite vendent leur pétrole par le biais de la devise chinoise. Aussi l’adhésion de l’Algérie aux BRICS devra-t-elle opérer de profondes transformations de l’appareil de production et de distribution du pays. Une nécessité si elle veut à la fois bénéficier du gigantesque marché de ses partenaires mais aussi pour apporter ses potentialités dans le panier de la solidarité afin de remplir les obligations du contrat des BRICS…

Avant de survoler la nature des chantiers à ouvrir pour que l’Algérie apporte sa pierre au noble et gigantesque dessein des BRICS, revisitons deux époques. La première a débuté après la mort de président Boumediene, en 1978. Cet événement entraîna la fin du socialisme «spécifique» algérien dans un monde agité par la tempête politique qui traversait l’URSS et le capitalisme financier symbolisé par Thatcher en Angleterre (1979) et Reggan aux Etats-Unis (1981). Le successeur de Boumediene, le président Chadli, ouvrit la voie à l’infitah, ce «libéralisme made in bledi» se traduisit par le démembrement des grandes entreprises nationales et leur vente pour 1 dinar symbolique à des privés. Cette première période ouvrit la porte aux émeutes d’Octobre 88, on connaît la suite…

La deuxième époque débuta avec l’élection de Bouteflika. Son mandat se déroula avec un baril de pétrole qui fit entrer dans les caisses du Trésor quelque 1 000 milliards de dollars. Le monde vivait alors sous le règne de l’argent facile du capitalisme financier. La cupidité ambiante accoucha des fameux «Subprimes» déjà cités, qui furent à l’origine d’une crise financière qui mit à genoux, entre autres, la Grèce.

Les 1 000 milliards engrangés ont plus aiguisé les dents d’une nouvelle caste d’arrivistes que de consolider ou construire le socle d’une société riche de bases scientifiques et technologiques et d’une culture capable de naviguer et de résister dans un monde ouvert à tous les vents. Les exemples des pays d’Asie comme la Corée, la Chine, l’Inde et l’Indonésie sont des preuves que l’on peut surmonter les affres et retards engendrés par la colonisation quand on investit dans les connaissances et qu’on se débarrasse des archaïsmes, surtout, quand on peut s’appuyer sur un héritage historique qui ne demandait qu’à aller à la conquête des étoiles, comme dit le poète. A l’évidence, les 1 000 milliards engloutis durant cette deuxième période, la société en a retenu un président malade, accroché au pouvoir, et l’émergence du Hirak qui a fait sortir dans les rues le peuple.

Le Hirak ouvrit la troisième période qui n’est pas moins agitée que les deux premières. En effet, la période actuelle flirte avec de grands dangers de guerre dans une mondialisation en crise et en déclin, contrairement à la période du triomphe du capitalisme avec la chute de l’URSS de Gorbatchev. Le monde de nos jours ne traverse pas une simple crise mais est rongé par des contradictions qui ont créé une situation où tous les coups sont permis. Le tableau est clair, le monde actuel est au bord d’un précipice.

Comment et que faire pour un pays comme l’Algérie pour qu’elle ne manque pas son rendez-vous avec les BRICS ? Son adhésion offre des opportunités pour réparer les blessures du passé et rattraper les retards du présent. Ces deux objectifs devraient booster l’énergie de la société, invitée à participer à une aventure avec un horizon tant rêvé et qui tarde à montrer son nez. Pareille aventure est noble et exaltante car les BRICS ont pour dessein de stopper les méfaits d’institutions économiques et politiques mises en place pour le seul bénéfice de l’Occident chaperonné par l’Oncle Sam. Ces institutions, enfants de la réunion de Bretton Woods (1946), ont pour noms Banque mondiale, FMI dotés de l’arme du dollar.

Mais l’aventure des BRICS nécessite de l’intelligence politique et du souffle. Une aventure où le pays est confronté à la gestion des contradictions de la société et aux rapports de forces politiques de la scène internationale. La guerre en Ukraine a révélé les fragilités, aussi bien des pays développés et ceux qui le sont moins. Ces fragilités sont dues aux sanctions qui mouillent aussi bien l’arroseur que l’arrosé. Elles sont dues aussi et simplement à la géographique qui ferme le passage au commerce pour des raisons géopolitiques. Toutes ces contraintes doivent inciter le pays à construire une économie qui résiste à des situations de guerre ou simplement à la «colère» de la nature (inondations des campagnes, incendies monstres, etc.). En dépit de leurs richesses, on assiste au spectacle de grands pays handicapés par l’absence de produits ou matières premières faisant appel à la sobriété et à la sagesse de la population. Revenons à l’Algérie qui doit bâtir un socle solide de l’économie, nourrir la population, la soigner, construire un réseau de transport dense et ouvert sur le voisinage pour éviter l’isolement engendré par des aléas des guerres et autres bouleversements qui se déroulent à des milliers de kilomètres.

A côté des problèmes techniques et financiers de ce nouveau paysage économique, il y a un autre facteur qui conditionne son succès. Ce facteur n’est autre que l’ensemble des rapports sociaux qui régissent une société. Ces rapports se nourrissent des lois (pouvoir politique) mais aussi des pratiques culturelles de la société. Celle-ci invente un mode de vie, un type de relations pour se débarrasser de tous les codes caducs, des mentalités et des archaïsmes qui bloquent l’épanouissement de la collectivité et des citoyens. Par exemple, dans le champ du travail, il est inadmissible qu’un patron se conduise avec les travailleurs comme au moyen-âge. De même, l’égalité homme-femme est une nécessité, non pas uniquement sur le plan moral et philosophique mais aussi pour des raisons économiques afin d’assécher les puits des violences multiples. (3). De toute manière, il vaut mieux prendre en charge les changements que de laisser l’histoire les imposer.

Depuis l’Antiquité à aujourd’hui, l’histoire s’est débarrassée des esclavagistes, des suzerains moyenâgeux qui ont été délaissés de leur serfs, et les patrons d’aujourd’hui sont à la recherche de bras qui ne veulent plus travailler la nuit et le dimanche et ce pour des clopinettes. Il est vrai que le coronavirus, la guerre en Ukraine et la baisse de la natalité sont passés par cette Europe qui se croyait à l’abri de tout. En Algérie, on n’est pas encore là. D’autres problèmes sont à résoudre avant qu’un Brésilien, un Russe, bref un membre de BRICS ne vienne investir dans le pays et s’aperçoit du malin plaisir d’une bureaucratie qui le fait balader d’un bureau à un autre.

Une phrase pour conclure, l’engouement des pays à rejoindre les BRICS n’est pas passé sans bruits en Occident. Des pays commencent à entendre la sourde oreille des 3-4 de l’Humanité. Ces pays pousseront-ils l’audace jusqu’à abandonner leurs pouvoirs au FMI, à la Banque mondiale et à cette ONU qui pratique les deux poids de mesures ? L’attaque et l’occupation de la Palestine, est-ce une broutille ou bien l’expression de la servilité de l’ONU à l’égard de ceux qui détiennent les cordons de la Bourse, avec un B majuscule ? Au vu de l’histoire qui a enregistré tant d’«exploits» et de mensonges, on est en droit de douter que les bonnes âmes retrouvent les chemins d’une rédemption et apaisent ainsi leurs consciences.

A. A.

1- Ces experts ont pris la fâcheuse habitude d’évaluer la puissance d’un pays à l’aune du Produit national brut des pays capitalistes. Ils se gargarisent en se moquant du PNB de la Russie qui serait du niveau de l’Espagne. Sauf que leur Espagne est incapable de produire le centième de l’aviation de guerre des Russes, de sa marine, de ses blindés et artillerie. Leur Espagne et tout autre pays européen aurait été à court de munitions au bout de trois semaines de guerre. Au bout de neuf mois de guerre, leur Espagne aurait capitulé avec armes et bagages. Les experts ont cessé de nous bassiner avec leur Espagne. Il est vrai que leur maître, l’Oncle Sam, court derrière un cessez-le-feu dont sa créature de Kiev ne veut pas entendre parler. D’où les élucubrations et mensonges sur le S300 tombé en Pologne.

2- Un de ces financiers, Bernard Madoff, acteur de la crise des «Subprimes», va terminer sa vie en prison après sa condamnation en 2021. En effet, il est décédé le 14 avril 2021.

3- Sur ce plan, il n’y a pas de complexe à avoir. Ceux qui donnent des leçons peuvent regarder leur propre histoire. En 1970, les femmes mariées n’avaient pas le droit d’avoir un compte bancaire personnel. Depuis cette date, cette loi est devenue caduque parce qu’elle était un frein à l’économie et introduisait des ferments de crise dans les couples, ça coûtait cher à la famille et les conséquences sociales tout autant aux services sociaux de l’Etat.

Comment (33)

    Vroum Vroum 😤..
    23 novembre 2022 - 14 h 45 min

    Il ne pouvait en être autrement !..
    Je m’explique , depuis des décennies et bien avant l’Occident (Les États et Dirigeants) s’est comporté de manière hautaine , piétinant Droit international , Souveraineté des Pays de préférence faibles , Guerres , invasions , déstabilisations , et le summum fut atteint ces 40 dernières années depuis l’attaque et démembrement de la Yougoslavie , puis pour aller encore plus loin dans son Utopie , cet Occident a sa tête le Chef USA eu la « lumineuse » idée foireuse d’organiser le plus grand attentat jamais fait , sur son propre sol , et dans le Monde , le 11/9 wtc en 2001 , exploser 2 tours de 400 m de haut avec leurs occupants , puis un 3eme Immeuble s’écroule, ect…le tout en quelques heures , résultat des milliers de morts , attribuer faussement aux va nus pieds Ben Laden et sa bande qui se serait attaqué a la première Puissance Mondiale , puis partis se réfugier dans les Grottes Bora Bora dans les montagnes en Afghanistan…ce qui servit de prétexte pour envahir l’Afghanistan, puis l’Irak…en tout 7 Pays ont été soit attaquer, ou détruits ..le tout sur le prétexte « USA en guerre contre le Terrorisme » qu’elle aurait Elle même créé selon les dire de l’ex Président Trump « Obama, Clinton , (dont Biden vive Président d’ Obama) ont créé Daesh Terrorisme »..a cela s’ajoute les mensonges d’Etat US représenté par le Ministe US Collin Powell et sa Fiolle de farine a l’Onu accusant l’Irak d’Armes de Destructions Massives qui n’ont jamais existé comme révélé par les aveus du menteur de l’Onu Collin Powell .. mensonges sont les Armes de Destructions Massives US en réalité..on l’a constaté sur l’Afghanistan, Irak , Somalie, Soudan, Libye , Syrie.. Yémen pour finir en Ukraine à la Porte Russe…tout ce trajet emprunter par USA OTAN est jonché des Centaines de milliers de cadavres, réfugiés, orphelins, Pays détruits…l’Oeuvre de USA OTAN le Monde Unipolaire, propriété US …tous les Pays refusants le dictat US seront détruits , et le Général US Wesley Clark n’a pas bluffé en disant « Qu’une Équipe Impitoyable a pris le pouvoir en USA en 2001.. »..et qu’ils avaient planifiés d’attaquer 7 Pays.. »..le Général Wesley Clark l’a dit et la Vidéo toujours là comme preuve…Donc on voit ce Monde Unipolaire propriété USA et son bras armé OTAN faire la loi dans le Monde.. Alors pourquoi tout cela , l’objectif depuis bien avant le 11/9 wtc en 2001 qui n’aura servi que de précurseur a ce qui allait suivre était le Contrôle d’une Vaste Zone Géographique incluant Pétrole, Gaz , Détroits stratégie , englobant le Moyen Orient, Afrique du Nord, Sahel et l’Europe en totalité sans la Russie…pour le Moyen Orient le bras armé fut avec l’aide de Traîtres Frères dit Musulmans, Wahabisme du Golfe d’organiser Daesh Terrorisme et pour l’Europe ce sera par l’entremise de Néos Nazis Azov en Ukraine avec le croupion Régime Zelinsky pour provoquer et déclencher une Guerre contre la Russie , en réalité USA OTAN contre la Russie en Ukraine..Un plan Diabolique Concocté par sraël/USA a l’origine avec l’alliance des Régimes Wahabites , Frères Musulmans dont la « Carrotte » fut l’établissement d’un Califat a l’intérieur de la Vaste Zone Géographique , donc on peut résumer que le « Fameux Printemps Arabe était associé à l’élargissement de l’OTAN vers l’Est , arriver devant la porte Russe… dégommer la Russie, et la démembrer comme le fut la Yougoslavie.. Un plan Diabolique qui termina par l’Echec et l’Utopie USA OTAN Monde Unipolaire se termina en Ukraine, bloqué par la Russie..et ainsi pris la forme du Monde Multipolaire qui nait sur la tombe du Monde Unipolaire propriété USA.
    Ce sont USA OTAN UE qui sont responsables de leur échec , de par leurs comportements injustes , criminels sur la scène Mondiale , après tant de Guerres injustes, Sanctions Économiques injustes , Millions de morts et réfugiés, orphelins, pays ruinés , par leur soif de domination.
    De par la trajectoire de l’Occident depuis des siècles, colonisation, appétit insatiable de domination qu’on appellera Impérialisme , il ne pouvait en être autrement que d’arriver à l’instauration du Monde Multipolaire , équitable , équilibré , plus juste basé sur le Droit à la Souveraineté et Droit international .
    C’est irréversible.
    Alors que le mensonge et injustices ont pris l’ascenseur, la vérité pris l’escalier , et déboucha sur le Monde Multipolaire.

      Vroum Vroum 😤..
      23 novembre 2022 - 22 h 36 min

      Sources ..
      Middle Est Eye , 22 sept 2015.
      « Comment les États Unis soutiennent Daesh qu’ils combattent… »
      Source L’opinion
      « Aide militaire Française à L’opposition Syrienne.. » (en 2013)..par Dominique Merchet..
      Et si on poursuit les recherches on apprend que cette fameuse Opposition Syrienne dite ASL était dès 2012 a majorité infiltrée de Terroristes Al Nosra , Al Qaida..en gros Daesh..
      Impossible que les Services Occidentaux OTAN ne le savaient pas…
      Donc , le Terrorisme sert la Géopolitique USA OTAN..
      Et sur l’Attentat 11/9 wtc 2001…
      Source Tweeter , Le Porte parole de la Diplomatie Chinoise , accusé le Pouvoir USA d’avoir organisé l’Attentat du 11/9…
      Sans oublier le les mêmes propos du Président Iranien Ahmadinejad a la Tribune de l’Onu..
      Et sans oublier les mêmes propos du Journal Russe « La Pravda » sur le même sujet..disant que l’Attentat 11/9 a été planifiée et orchestrée par des Membres du Pouvoir USA..
      Alors c’est avec toutes ces infos et mon analyse personnelle que j’ai élaboré le Post ci dessus.
      Y’a beaucoup de sources qui mettent fin aux mensonges « Versions Officielles  » sur le Terrorisme ou le 11/9 ..
      Le temps de vie d’un Groupe Terroriste normal ne dépasse pas quelques jour voir des Semaines sans qu’il soit neutraliser, éliminé..alors comment expliquer que ce Terrorisme, Ei , Daesh , Al Nosra , Al Qaida (tous les mêmes sauf le slogan qui change) aient pu exister dix ans , des années et avoir les meilleurs armes , Véhicules armé , lance missiles , Lunettes infrarouges ,logistique..sans jamais être détecté par les Satellites de l’OTAN ou même pas leurs Drones..
      Le Monde en a Mare de cette mascarade USA OTAN UE Monde Unipolaire…trop de sang a coulé.
      Je tiens aussi à rappeler que sans des Régimes Traîtres Wahabites Arabes ou Turquie Freristes (membre de l’otan) jamais le Terrorisme n’aurait pu naître , car hormis USA OTAN les commanditaires, les Terroristes fonctionnent a l’idéologie Takfiriste Wahabites/Frères Faux Musulmans, inspirée par les Chouyoukhs de l’enfer.
      Voilà mon analyse ,
      Bonjour Monde Multipolaire , qui est entrain de fleurir sur l’ancien Monde Unipolaire .
      J’espère avoir été juste et honnête.

    Jazayria
    23 novembre 2022 - 11 h 49 min

    Une nouvelle ère pour L’Algérie je l’espère dans un monde plus juste.

    Anonyme Utile
    22 novembre 2022 - 23 h 12 min

    C’est l’avenir du peuple Algérien et des générations futures qui est en jeu. Et notre avenir est naturellement avec les BRICS.
    Je n’ai jamais cessé de suggérer à notre pays, depuis plusieurs années déjà, comme l’attestent mes commentaires sur AP et sur le web, l’adhésion aux BRICS. Et notre pays a toutes ses chances.

    Je souhaite de tout cœur, BONNE CHANCE à notre pays, pour son adhésion aux BRICS, INCHALLAH. AMINE YA RABBI EL ALAMAINE.

    Algerien Pur Et Dur
    22 novembre 2022 - 21 h 43 min

    Faire partie des BRICS est non seulement un grand privilege pour l’Algerie mais aussi plusieurs pas vers la fin de ce maudit tunnel. Mais attention aux croche-pieds anonymes d’un certain pays qu’on connait tous et ses nombreux vassaux en Algerie. Rappelons nous que ce pays la nous voie comme sa vache a lait et on a l’a ete a plusieurs reprises depuis notre independance.

    Anonyme
    22 novembre 2022 - 17 h 45 min

    Pour cela il va falloir arrêter de voler et d être corrompus qd vous dites mais cette aventure du Brics nécessite une politique intelligente et du souffle , vous avez oublié le courage dans l effort et le travail ben sans ce dernier il y a rien . En fait ce qui va être dure c est de changer nous même dans le pays et c’est bien ça le plus grd défi . Ces pays du brics leurs peuples sont pauvres dans la majorité et seule une caste de milliardaires et de nouveaux riches existent . La caste d arrivistes en Algérie et ces quelques nouveaux riches qui ont tout pris et ont ignoré une nation et un peuple, vous avez écris 1000 milliards 3;fois où 4 fois sur votre article et c’est bien là que vous avez mis le doigt les voleurs , gouttez au miel et on s en passe plus après . Vous pensez un instant que les USA vont laisser ce BRICS agir contre ces intérêts ou l empêcher avec son dollars d être number one et voir bcps de pays le lâcher ou s amarrer à un autre camp et surtt l d’Algérie qui comme vous dîtes un lieu stratégiques gaz pétrole et plus . Non elle préféra nous déstabiliser avec tt les moyens qu elle dispose cette première puissance mondiale, là on parle plus seulement de bibronés au Coca Cola ?On fait le pari que les américains feront tout pour garder l Algérie de son côté malgré qu il est un pays non aligné. Parce que on aime le Coca Cola et une paire de Nike et un bon film hollywoodien et ça ni les russes ni les chinois ni autres ne les rattraperons. Regardez en Iran elles enlèvent leurs voiles et les joueurs de l EN iranienne ont refusé de chanter l Hymne à la CDM. Ils sont malin les américains et ces sionistes il passe eux aussi dans une nouvelle phase après plusieurs essais loupés ds ces pays musulmans mais qu elle ( USA)a réussi à réduire ou isolés . On fait pas le poids l Algerie contre les USA même avec le brics et d autres qui la rejoindront . C est mon avis de buveur de Coca Cola mais je fais le pari tt de suite moi avec quique ce soit au pays où ailleurs ?? Commençons à changer de mentalité et faires nos preuves à tt les niveaux dirigeants et peuple algérien et enlever nos mauvaises habitudes et incivilités pas pour le Brics ou les états Unis mais pour nous et l Algérie . C est bien chez vous qui va falloir commencer ces progrès et efforts communs . Commencez l Algerie et on verra les résultats sinon c’est radhla rayana. Enfin qui vivra verra mais ds la vie faut jamais s emballer avant .

      Anonyme
      25 novembre 2022 - 21 h 57 min

      Bonsoir @Anonyme,
      En effet il est impossible de se défaire des grandes marques américaines avec leurs films indétrônable.
      À bientôt.

    Raïna
    22 novembre 2022 - 17 h 35 min

    L’Algérie doit mener les profondes réformes qui s’imposent à commencer par celle des mentalités en inculquant à tous les algériens la culture du travail et qu’il n’y a que par le savoir et les compétences que l’on réussi.
    Il faut impérativement mettre fin à la corruption et au diktat des barons de l’importation tout en rappelant à certains haut-fonctionnaires leurs vraies fonctions et prérogatives bien souvent détournées à d’autres fins…
    Mettre fin au marché parallèle des devises et à la chkara (paiement en espèce) et surtout développer les infrastructures routières,ferroviaires,portuaires et aéroportuaires surtout au niveau des wilayas du sud…l’Algérie doit être le plus grand carrefour commercial d’Afrique et de la rive sud méditerranéenne.

      Anonyme
      22 novembre 2022 - 21 h 20 min

      Enfin, c’est le glas, qui sonne,
      pour le monde  » Casino  ».

      Où, la planète était une table
      de jeu, pour quelques
       » Pays croupiers  ».

      Ou l’homme, n’est rien d’autre
      qu’une variable d’ajustement.

      Puisque, la valeur de l’homme,
      était inférieure à valeur de
      fabrication, du
      jeton de tapis…

      La nouvelle règle, pour le
      monde, à partir de maintenant,
      ce sont ceux,
      qui détiennent les matières
      premières…
      Qui, dicte et
      commande, la marche à suivre.

      Les autres, ce sont
      des pays à variables
      d’ajustements de
      consommations…

      Sachant, que le fournisseur,
      s’autorise le droit de prioriser
      ses clients… Selon…

    Elephant Man
    22 novembre 2022 - 16 h 36 min

    Les BRICS. Perfect ! Well done.

    THIDHETS
    22 novembre 2022 - 15 h 48 min

    Le salut du monde tient au succés total du
    President Poutine ds sa guerre contre ce
    Helinsky…
    Le BRICS sortira vainqueur ds sa guerre contre
    L’hegemonisme occidental du G7…
    Et les crises humanitaires dues à la pandemie mondiale de la COVID 19 et le jeux malsaint des
    Big Pharma et de l’OMS …en sont les epigônes …

    Le bras armé de l’occident , doit etre demantelé au plus vite car il va de la securité mondiale….

    Les societés occidentales doivent se reveiller de leurs cauchemards ….

    veronese21
    22 novembre 2022 - 15 h 10 min

    Et l’informel dans tout cela???!!!! Tant que L’Algérie n’aura pas mis fin à l’économie informelle qui plombe le PIB et son intégration complète et modernisée aux circuits économiques modernes et réglementaires, Ainsi qu’à la neutralisation totale du change parallèle de devises qui fausse complètement les circuits monétaires et induit la corruption et l’évasion fiscale; intégrer les BRICS sera sans nul doute une chimère. Il y a réellement besoin d’une volonté politique ferme qui passe par la modernisation des circuits économiques, financiers et commerciaux afin d’atteindre les standards internationaux. Tant que subsiste l’économie de bazar source de détournements et dilapidations, je ne vois pas comment on pourrait prétendre jouer dans la place des grands. Mais bon, soyons optimistes, les choses ne peuvent qu’evoluer dans le bon sens si et seulement si les décisions qui seront prises vont dans le sens d’un véritable assainissement de notre Économie.

    Anonyme
    22 novembre 2022 - 14 h 42 min

    Excellente contribution !!
    Nous avons tout pour réussir notre entrée dans les Brics,il suffit de mettre les gens compétents (et non recommandés ou pistonnés) aux directions et management de projets ,sans l épée de Damoclès sur la tête ( emprisonnement dès que la tête de quelqu’un ne plaît plus) et séparer la religion de l État

    Anonyme
    22 novembre 2022 - 14 h 00 min

    Entre autres nécessités pour la pérennité du BRICS , la conception et l Engineering d un Système financier qui enverra et le DOLLAR et le SWIFT dans les Égouts de leurs Tenancier Esclavagistes des temps modernes ….

    Belveder
    22 novembre 2022 - 13 h 59 min

    Les plus grands milliardaires sont Chinois Russes Indiens sud africain..
    On continue à penser que ces Nation qui ont émergé un temps au début des Années 2000 se sont reveille juste comme ça
    Ils Ont adopté les.meme schémas que le système capitaliste
    Appauvrissement des population
    Exploitation et rapt des richesses des pays les plus faibles
    Droit des travailleurs bafouée

    L Algerie aura du Mal à suivre elle Fait trop de SOUCIAALl..

      Elephant Man
      22 novembre 2022 - 16 h 34 min

      @…Belveder…
      L’occasion m’étant rarement donnée je saisis la perche qui m’est tendue pour QU’ATTEND l’État Algérien pour expulser tous les clandestins d’où qu’ils viennent j’insiste et TOUS j’insiste TOUS les makhnaz et TOUS les naturalisés traîtres à la Patrie qui oeuvrent exclusivement j’insiste exclusivement pour leur narco-terroriste-pédophile-monarchie déchéance de nationalité et cessez de financer l’IMA…, la majesté et ses maîtres auront largement de quoi s’occuper et se chauffer et les nourrir à coups de drones !!!
      👌😉

        Belveder
        23 novembre 2022 - 12 h 19 min

        Donc d apres toi Zemmour a aussi raison
        Car il tient le même discours

          I A
          25 novembre 2022 - 22 h 18 min

          Bonsoir @Belveder,
          Zemmour sa marque de fabrique est ma récupération politique à des fins pécuniers donc c’est lui qui récupère nos idées pour lesquelles sincères et honnête cela même si parfois avec le trop plein d’émotions .
          En comparant avec zemmour, si nous devions se placer à son niveau ,nous c’est gratuit et dans notre monde patriotes Algériens.
          J’espère Belveder vous avoir convaincu sur nos intentions.
          Bien à vous et bonne soirée.

      Elephant Man
      22 novembre 2022 - 16 h 43 min

      @….Belveder…
      PS : je complète ma précédente réponse en reprenant pour l’occasion mon commentaire 2019 :
      Effectivement, le capitalisme est mortifère.
      L’Amérique latine Chavez Morales politique de redistribution des richesses.
      La Chine : politique d’État socialiste planification macroéconomique et le parti communiste fort : > 700 millions de chinois sortis de la pauvreté et objectif 2020 plus de pauvres, politique de contrôle étatique des secteurs clés finances énergies etc…politique étatique de contrôle des salaires en constante progression, politique de lutte contre la corruption non négligeable. En Bolivie, Morales a augmenté les salaires de 60%, politique de gouvernance sociale possible en nationalisant les secteurs clés de l’économie hydrocarbures lithium etc..d’où le coup d’État qui joue également sur le facteur ethnique Morales étant un indigène et non un bourgeois oligarchique de droite.
      Pour reprendre Un Lecteur AP Patriote :
      «L’UE a été obligé récemment de demander à ses pays membres d’intégrer dans le calcul de leur PIB le commerce illégal des drogues afin de camoufler la dégradation réelle de la situation.
      L’Algérie qui, à la différence des autres pays arabes (Syrie mise à part), n’a pas totalement soumis ses « marchés » a donc un atout majeur à jouer pour éviter de tomber dans la dépendance morbide, la désindustrialisation et l’émiettement social qui caractérise les pays voisins.
      D’ailleurs si en terme de niveau de santé, de niveau d’éducation et de niveau de produits agricoles biologiques, Cuba la pauvre et sous blocus a dépassé la plupart des pays occidentaux, cela montre que quand on a un pays plus riche on peut créer avec ce système un paradis sur terre.
      L’occident est aujourd’hui en pleine phase de régression et il ne sert à rien de prendre ces sociétés comme modèle, économies néolibérales en crise finale d’aujourd’hui.
      L’économie mondiale se serait effondrée depuis longtemps s’il n’y avait pas eu le poids de l’économie chinoise qui démontre la fausseté des dogmes libéraux. Car en Chine, l’État garde le contrôle macroéconomique de l’économie et son noyau reste le secteur public qui garantit l’équilibre du tout. C’est une économie dynamique et organisée qui a su sortir > 700 millions de chinois de la pauvreté.».

        Belveder
        23 novembre 2022 - 8 h 38 min

        il y a autant de sources que de chiffres
        on peut les intérpréter les lire et meme les manipulér suivant notre argumentaire…
        ce qui est vrai pour toi ne l ai pas pour les Autres
        quand des gosses crevent de faim tu peux sortir tous les PIB du MONDE pour se donner bonne conscience

          @ BELVEDER
          23 novembre 2022 - 10 h 12 min

          Quand la contradiction devient automatique chez toi Belveder, cela atteste une profondes difficultés relationnelles ».
          Belveder tu ne supportent pas que les autres aient de meilleures idées, analyses que toi.
          De ce fait, ton esprit contradictoire, et ton seul moyen de garder le pouvoir de l’intelligence face aux autres commentateurs qui publie ici qui sont pour toi des “concurrents”, et d’instinct dégage de toi une opposition systématique »
          Belveder, tu ne cesse de jouer de l’esprit, comme tu le fait systématiquement en étant constamment dans la contradiction sur tous les sujets débattus sur A.P. est souvent provenant d’une réaction consciente, juste pour te donner de l’importance.
          Contrer, nier, s’opposer à tous le monde, ce genre de comportements revient à exprimer son agressivité sans la nommer.
          Etre toujours dans l’opposition témoigne d’une difficulté à ressentir ou à exprimer sa colère cette méfiance peut traduire une tendance paranoïaque », qui renvoie à une angoisse d’enfance.
          Ce qui pourrait expliquer entre autres explications, qu’il ait pu se faire constamment malmené, et mis à l’écart par ces copains de classes dans sa jeune enfance.
          Belveder le conseil que je te donne.
          Plutôt que de réagir au quart de tour, laisse toi le temps pour « ressentir » ce qui vient d’être dit, et voir « Qu’est-ce que ça éveille en toi ? » Ensuite, « réfléchis » au fond du propos «Qu’est-ce que je pense vraiment de ce que les autre ont dit ? ».
          Le but est de mesurer la place de tes émotions dans tes relations aux autres et d’apprendre à faire le tri entre émotions et raison.
          Sache qu’une bonne connaissance de soi est la base fondamentale de l’affirmation de soi.
          Les autres commentateurs ont tous compris qu’ils ne doivent pas entrer dans ton jeu, celui du débat d’idées contraires sans raison aucune, cela ne ferait que tencourager à t’obstiner, voir te braquer et peut-être finir dans l’invective.
          Tu as un esprit de contradiction si fort que tu vas jusqu’à te contredire dans tes propes commentaires, tu es vraiment ambiguë !!
          Relis toi, ici et là et tu verras que tu dois te calmer.
          Soit raisonnable, mesurer , et accepte d’entrer
          dans une relation ouverte et pondérée avec
          les autres personnes algériens comme toi.

          Elephant Man
          23 novembre 2022 - 12 h 44 min

          @…Belveder
          PS 2 : la RÉALITÉ DU TERRAIN…

        dz
        23 novembre 2022 - 15 h 16 min

        je suis pas toujours d accord avec belveder mais je pense quil amene la contradiction c est cela le debat d opinion ces commentaires sont souvent interessant et positif enfin c est mon avis

        Belveder
        25 novembre 2022 - 18 h 41 min

        cher Ami je te reponds puisque tu me fais l amitié de me lire si c est tel est le cas tu remarqueras
        quand le sujet est dans la parfaite ligne de mes convictions je le salue et je l appuie
        mais je ne vais pas dire Amen a tout et suivre la Foule juste pour l applaudimétre il y a assez de candidats ici
        je détéste la démagogie le populisme
        ca fait 60ans qu on éduque des générations d Algeriens a ne regarder leur Nombril et leur dire vous étes CHAABB AADIMME (peuple formidable)
        on sait les degats que ca a fait 60ans apres..

    Flicha
    22 novembre 2022 - 13 h 29 min

    Il est en effet grand temps pour l´Algérie de se situer là où elle veut par conviction être placée. Être un membre du mouvement des non-alignés doit être perçu comme une option qui ne sera pas en contradiction avec notre besoin d´accostage à d´autres rives pour défendre nos intérêts.
    La Russie appartient à ces pays dont l´Algérie a grandement besoin et à cet égard nous avons les valeurs de nos liens étroits avec elle qu´on revendique et à l´aune desquelles on doit accepter d´être mesurées sans appréhension d´éventuelles pressions de l´occident.
    Israël et les pays européens qui se proclament démocrates s´alignent ouvertement sur les Etats-Unis tout en manœuvrant ailleurs pour servir leurs propres intérêts.
    La Russie a besoin plus que jamais de ses amis aujourd´hui et il s´agit pour nous de répondre à cet appel. Imaginons un instant la Russie rejoindre l´OTAN, L`Algérie située en méditerranée occidentale serait alors soumise à de très rudes épreuves existentielles.
    Nous n´avons pas besoin des promesses américaines qui veulent approfondir leurs échanges commerciaux avec l´Algérie avec des projet comme celui de construction d´un hôpital à Blida ou de réalisation d´une ferme de production de crevettes à Relizane et tant qu´on y est, pourquoi ne pas proposer un projet de joint-venture pour « comment faire le feu » en Algérie ?
    Il est urgent de comprendre que toutes les civilisations ont pris naissance dans des lieux où on produisait du blé et on fabriquait du fer, les premières prirent naissance en Mésopotamie, le pain pour ses soldats et le fer pour les armer. Les régions du monde où poussent la banane ou le manioc et dépourvus de ce précieux minerai, ne virent jamais une civilisation naître.
    La Russie est notre allié et il faut le montrer si on ne veut pas perdre sa crédibilité vis à vis de ceux qu´on gouverne et ceux qui nous observent d´autant plus que nous n´avons pas le droit de faire payer à d´autres les conséquences de notre mauvais choix.

    Luca
    22 novembre 2022 - 12 h 55 min

    Oui c’est un super contrepoids le brics , auquel cas le monde se serait détruit dans un an , comme le disent les sionistes et leur histoire de gogol et magogol ahahahah ,… Mais à la différence que la destruction aurait détruit complètement le sionisme. Là il va s’en sortir unpeu , mais dieu ne lui donne plus que deux ans d’existence

    SABOTAGE !
    22 novembre 2022 - 12 h 18 min

    Attention aux SABOTAGES de qui nous savons !

    Le chaoui
    22 novembre 2022 - 12 h 10 min

    Se protéger grâce à une armée puissante car les hégémonistes de ce monde ne laissent pas un pays être auto-suffisant.
    Etre auto-suffisant d’un point de vue nourriture.
    Soigner.
    Education qui entrainera des cerveaux et une économie stable profitant à tous les algériens.

    Anonyme
    22 novembre 2022 - 12 h 04 min

    Votre phrase : »…bref un membre de BRICS ne vienne investir dans le pays et s’aperçoit du malin plaisir d’une bureaucratie qui le fait balader d’un bureau à un autre… »
    Voila ou l etat doit agir en urgence,reformer l administration et simplifier les modalites au minimum pour les investisseurs,toutes ces paperasses qui pratiquement ne servent qu a peu de choses …L investisseur doit avoir le feu vert des la remise de son dossier ,l administration peut prendre le temps qu il lui faut…Je ne peux que citer l exemple de Tesla en Allemagne pres de Berlin du milliardaire Egon Trust,qui avait profité d’une procédure exceptionnelle lui permettant de lancer ses travaux avant même d’avoir un permis de construire définitif, grâce au soutien de la région qui a compte beaucoup et a juste titre sur ce projet pour l’emploi…..Voila un exemple entre plusieurs autres qui peut inspirer les autorites et l administration Algerienne…Des dizaines d investisseurs en Algerie ont baisses les bras et abandonnes pour cause de procedures tres longues et tres couteuses….Offrez SVP toutes les facilites et tout le soutien moral et materiel aux investisseurs ..l Algerie en a un besoin urgent ……

      THIDHETS
      22 novembre 2022 - 17 h 07 min

      Le salut du monde tient au succés total du
      President Poutine ds sa guerre contre ce
      Helinsky…
      Le BRICS sortira vainqueur ds sa guerre contre
      L’hegemonisme occidental du G7…
      Et les crises humanitaires dues à la pandemie mondiale de la COVID 19 et le jeux malsaint des
      Big Pharma et de l’OMS …en sont les epigônes …

      Le bras armé de l’occident , doit etre demantelé au plus vite car il va de la securité mondiale….

      Les societés occidentales doivent se reveiller de leurs cauchemards ….

    Abou Stroff
    22 novembre 2022 - 10 h 53 min

    « L’adhésion de l’Algérie aux BRICS : un rendez-vous à ne surtout pas manquer ! » titre A. A..

    je pense que A. A. soulève la problématique de l’heure et ne manque pas de souligner que l’adhésion de l’Algérie aux BRICS est une opportunité à ne pas manquer.

    en effet, je persiste et signe: nous vivons, au moment présent, une lutte (à mort?) entre un monde ancien (le monde dominé par les puissances impérialistes dominées par les usa et dirigées en « sous-main » par nos cousins qui contrôlent le capital financier mondial, fraction dominante du moment du capital mondial) et le monde nouveau (le monde représenté, entre autres, par la Chine et la Russie qui essaient de briser la carcan dans lequel l’impérialisme mondial veut les inscrire) qui ne parvient pas encore à s’autonomiser par rapport au monde ancien contre lequel il lutte.

    ceci étant dit, l’auteur pose une question de la plus haute importance pour le futur immédiat de l’Algérie. en effet, à la question:

    « Comment et que faire pour un pays comme l’Algérie pour qu’elle ne manque pas son rendez-vous avec les BRICS ? »

    l’auteur répond à la question posée en soutenant que « l’aventure des BRICS nécessite de l’intelligence politique et du souffle. »

    j’adhère totalement à la proposition de l’auteur. il me semble, néanmoins que la matérialisation des nécessités soulevées par l’auteur requiert deux conditions:

    1- que le pouvoir politique agisse pour déconstruire le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous a réduit à des tubes digestifs ambulants attendant tout d’autrui doublés de zombies décérébrés attendant de mourir alors qu’ils n’ont pas encore vécu.

    2- que le pouvoir politique agisse pour que la populace cesse de croire que son destin est déjà scellé et écrit (cf. le discours religieux prégnant)* mais retrousse ses manches, travaille, produit et innove pour réintégrer l’histoire qui se fait sans nous.

    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le constat incontournable qu' »on est en droit de douter que les bonnes âmes retrouvent les chemins d’une rédemption et apaisent ainsi leurs consciences », en qui concerne les puissances impérialistes et on est aussi en droit de douter de la volonté du pouvoir politique algérien en place de se faire hara-kiri.

    * à titre d’exemple, pour lutter contre le stress hydrique du moment, le pouvoir politique en place n’a pas trouvé mieux que d’appeler, à travers son ministère de la religion, la populace à une « salat el istisqa ». pourtant, la science offre une multitude de solutions pour lutter contre, ou du moins contrecarrer, les effets du stress en question. L’appel à salat el istisqa qui relève d’un « enfumage » qui ne dit pas son nom, ne vise t il pas à camoufler l’incompétence de nos augustes dirigeants ?

    L'Algérie doit se secouée sans attendre pour faire parti entièrement au BRICS
    22 novembre 2022 - 10 h 30 min

    Je me suis régalé à lire cet article détaillé, expliquant, sur quoi nous espérons tous entrevoir une issue de sortie de l’hégémonie mondial imposées par le FMI et la banque mondiale Bretton Woods.
    Nous espérons la réussite du BRICS à s’imposer et imposer la naissance d’un nouveau, monde et mode de vie entre pays, basée sur l’ancien monde, en procédant à quelques changements importants, pour nous libéré des carcans américains OTAN, ONU, FMI, OMC, et autres appellations contrôler par une bande de mafieux.

    Anonyme
    22 novembre 2022 - 9 h 19 min

    OUI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.