En prévision des législatives : vers une alliance RND-UDR ?

La scène politique sort peu à peu de sa léthargie, après des mois d’hibernation, en l’absence d’échéances électorales. Les événements qui ont secoué les Monde arabe ont directement impacté le champ politique national qui opère une mue dans la perspective des prochaines élections législatives ; « les premières à polariser réellement l’attention des citoyens », selon de nombreux observateurs, même si le spectre du boycott demeure. Si les enjeux étaient purement mercantiles par le passé, les législatives du 10 mai prochain rompront, pour sûr, avec les schémas habituels. Première force à prétendre à une razzia, la mouvance islamiste qui, bien qu’atomisée, tente, par le biais de ses « cheikhs » de ressouder les rangs en vue d’une « victoire à l’égyptienne ». Le retrait du MSP de l’Alliance présidentielle au début de l’année, avait donné un aperçu sur les objectifs de la branche algérienne d es Frères musulmans, dont les accointances avec les « laboratoires politiques » américains ne sont plus à prouver. Miné par des querelles internes qui ont conduit une partie de sa direction à créer son propre parti, le MSP a perdu du terrain, le parti rival – le Front pour le Changement (FC) présidé par Menasra – se réclamant lui aussi de la ligne du défunt Nahnah et comptant jouer sur cette fibre « nostalgique » pour faire de l’ombre à l’allié d’hier. Autre acteur de premier rang, Abdallah Djaballah dont le nom du parti, le Front pour le développement et la justice, indique clairement sa propension à s’aligner sur les choix de l’AKP turc. Ses rencontres avec les ambassadeurs français et américain confirment cette thèse. Côté démocrates, l’UDR de Amara Benyounès a tenu hier son congrès, après un travail de terrain laborieux. L’UDR – qui a pris l’appellation de Mouvement populaire algérien (MPA) – n’a pas l’attention de se présenter en outsider, tant ses animateurs savent que les deux partis historiques de Kabylie, le RCD – incapable de mobiliser la rue – et le FFS – toujours indécis –, ont perdu jusque leurs fiefs. On chuchote que le MPA et le RND pourraient constituer une alliance. A suivre…
M. Aït Amara
 

Comment (3)

    Mohammed
    21 février 2012 - 10 h 30 min

    Que Dieu protège Ouyahia et
    Que Dieu protège Ouyahia et tous les patriotes. In challah futur président.




    0



    0
    Anonyme
    20 février 2012 - 5 h 14 min

    une bonne initiative
    une bonne initiative




    0



    0
    Palita
    18 février 2012 - 22 h 23 min

    YAHIA OUYAHIA ! ARGAZ
    YAHIA OUYAHIA ! ARGAZ AMOKRANE !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.